FroggySeven

Membre
  • Compteur de contenus

    717
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Pays

    France

Réputation sur la communauté

114 Bonne réputation

2 abonnés

À propos de FroggySeven

  • Rang
    Membre actif

Informations personnelles

  • Centres d'intérêt
    bricolage(auto/moto, électronique...), photo, sport...
  • Adresse
    entre Chambéry et Grenoble
  1. Sony A7S - conseils

    Je ne suis pas un sony-fan-boy , j'ai longtemps utilisé des boitiers canon, j'utilise encore un EOS M3 et une tripottée d'objectifs Canon, et ai même tendance à conseiller canon plutôt que sony à des débutant en photo classique.... et C-Kris me parait de mauvaise foi.
  2. Une idée comme ça...

    C'est plus que des likes et des félicitations : c'est aussi le plaisir de pousser une technique à la quintescence. Pour faire un parallèle sportif, 5 secondes au tour sur circuit à moto, c'est à la fois pas beaucoup mais énorme en terme de maîtrise. Maintenant, pour les rigolos comme moi, ce qui m'intéresse c'est de poser le genou et éventuellement de gratter un aussi mauvais que moi au freinage ;-) Bref pas la quintescence, mais les sensations. Pour ce qui est de l'adéquation résilution imageur / sujet , cette approche un peu subjective pourait peut-être s'illustrer et se quantifier très précisément en mettant multipliant la courbe des fréquences spatiales de l'imageur (FMT) par celui de l'objet. Ici mon imageur (rouge) appliqué à mon objet (noir, que je connais grâce aux photos très haute résolutions des pros genre NASA) me permet de définir l'image que je vais obtenir (marron). Et là je peux quantitifier la différence image / objet réel.
  3. Animation de la granuation solaire au C14 le 24 août, St Véran

    Il a quelle largeur de bande l'OIII ?
  4. DayStar Fitre solaire Combo QUARK H-Alpha,

    ça m'a toujours traumatisé, qu'ils aient appelé "combo".... le modèle qui N'est PAS combiné avec la grosse "barlow" de x4.2
  5. Une idée comme ça...

    OUI !!!!!! Mais tu soulèves un problème très intéressant en ce qui concerne la course à l'armement. La résolution, c'est pour le challenge de faire mieux que le copain d'à côté (je ne suis ni ironique ni méprisant en écrivant cela : se tirer la bourre, c'est une motivation comme une autre), où pour reconnaître clairement les spécificités esthétiques d'un objet ? Dans ce dernier cas, il y a clairement des paliers selon les objets observés. Parfois quadrupler la définition n'apporte pas grand chose, parfois c'est le jour et la nuit. Tout dépend de la résolution à atteindre pour accrocher telle ou telle spécificité graphique de l'objet. Dans l'exemple que tu donnes, je suis tout à fait d'accord que le gain (genre x4 ? ou plus ?) de résolution n'apprend pas grand'chose de plus sur l'objet. Le prochain palier ça serait de pouvoir distinguer des étoiles (mais ça c'est Hubble ).
  6. Sony A7S - conseils

    Qu'est-ce qui le rend plus pratique en astro en plus d'aller au delà de 30s sans bouffer les étoiles ? Pour l'instant on n'en prends pas le chemin. Ce sont toujours les anciens modèles (jusqu'à l'A7ii en gros) qui fonctionnent sans star-eater jusqu'à 30s au lieu de 4. Paradoxalement, c'est parce qu'ils sont plus performants (au niveau de la puissance de calcul), que les nouveaux modèles bouffent les étoiles même sur les poses courtes. Il y a l'astuce de la prise de vue en rafale mais ça a ses limites.
  7. [AstroPhoto] - Le matériel arrive !!

    Ton objectif a plein de défauts mais un avantage : c'est un zoom. N'hésites surtout pas à commencer à 35mm voire moins, avec une mise en station à l'arrache, au maximum de la sensibilité, pour trouver M31. Ensuite tu zoomes un peu (genre 50mm) , toujours pleine ouverture à iso max avec une seule pose ( mais un peu plus longue pour compenser la baisse de luminosité), mais en t'appliquant pour la mise en station. A la fin seulement tu enverras l'artillerie lourde (200mm, 800 iso, plusieurs poses avec dark, offset, flats et tout le tralala). PS : à part M31, tu peux aussi faire des bouts de voie lactée à 18mm
  8. [AstroPhoto] - Le matériel arrive !!

    Andromède bien sûr !!!
  9. L'astronomie sexiste?

    Pour en revenir au sujet initial après ce sympathique intermède , certaines sujets scientifiques ont toujours été plus exposées au politiquement correct que d'autres. Ce "LYSSENKISME" plus ou moins prononcé est un baromètre intéressant de la liberté de pensée dans une société. Mais là, c'est quand même bien capilotracté, et du coup inquiétant. Rappel : avant la découverte de l'ADN qui a (un peu) calmé le jeu, l'Evolution était en première ligne. Et Trofim (prénom masculin, cf ci-dessous ;-) ) LYSSENKO mérite certainement le prix Nobel du plus grand pipotteur dans ce domaine (quelques millions de morts sur la conscience quand même...). http://www.ipubli.inserm.fr/bitstream/handle/10608/5455/MS_2005_2_203.pdf
  10. L'astronomie sexiste?

    C'est bizarre comme le fil de la discussion s'est inversé. Au départ, on dénonce le politiquement correct qui empêche de penser rationnellement... ....et ensuite on y va à fond dans le politiquement correct.
  11. Etrange en effet. On ne sait pas si tu tâtes le terrain ou si tu essayes de nous embrouiller (dans quel but ?). Pourquoi ne pas être clair, tout simplement ?
  12. Présentation

    Pour la suite (quand elle sera ado) ça vaut peut-être le coup de choisir des jumelles avec une pupille de sortie de 7 mm (et pas de 5mm pour vieux ) A noter, les jeunes enfants ont parfois un peu de mal à prendre du plaisir à regarder que d'un oeil, et sont à l'inverse très sensibles à l'impression d'immersion que procurent les jumelles. Je suis fan aussi pour l'astro Si les jumelles ont un très fort grossissement il y a plein de bricolages possibles pour les accrocher au dossier afin d'éviter les tremblements et la fatigue (on peut donc choisir des jumelles très grosses même pour un enfant). Il faut savoir que certaines jumelles permettent une mise au point très courte, et sont géniales pour regarder les insectes (et l'utilisation infiniment grand / petit est sympa comme symbole). Oui !.... Mais peut-être sans votre fille, pour vous faire votre propre opinion / début de culture astro. Et comme ça vous aurez le plaisir de faire découvrir vous-même l'astro à votre fille. Perso j'achèterais 1) D'abord des petites jumelles (pour que votre fille puisse les tenir sans trembler à mains nues) à très faible grossissement (x7 voire moins ?) avec une pupille de sortie de 5mm voire moins (pas grave si pas hyper lumineux) pour découvrir les cratères de la lune, et se repérer dans le ciel (ça permet de plonger dans la voie lactée et repérer des étoiles doubles par exemple), à prisme en toit (avec une mise au point rapprochée pour les insectes). 2) Ensuite de très grosses jumelles astro (donc forcément à prisme porro), soit en privilégiant la luminosité (pupille de 7 ou 8mm), soit le grossissement (genre x25), que vous fixerez au transat. Effet WAOUH garanti sur la lune, ça permet de voir que les planètes sont des disques, les anneaux de saturnes, les lunes de jupiter, et accessoirement de mieux voir le coeur d'Andromède, par exemple, que les jumelles précédentes.
  13. Ben oui, les bons (pas les mélangés avec ceux de la PL ) photons en direct sur la rétine, ce ne sera plus qu'un lointain souvenir ! Attention, je n'ai jamais écris ça, c'est loup lunaire (que je citais en bonne et due forme). Je suis plutôt de l'avis contraire. Cela me rappelle en photo classique les montées de boucliers au passage de l'argentique au numérique, puis plus récemment des OVF aux EVF... Alors certes, en astro c'est le cran au dessus, car il y a la notion de décallage temporel et de distance du petit photon qui vient frapper notre oeil. Mais bon... 10 min aux jumelles à chaque séance et c'est réglé. Je pense qu'il vaut mieux réfléchir sur les notions d'émotion et d'appropriation. Ma première Andromède, tout seul, sur l'écran de mon appareil photo avec un petit télé, ça a été une énorme émotion. Certainement plus qu'une galaxie dans l'oculaire à l'ancienne d'un 500mm de diamètre, dans une séance publique où ça tombe directement dans le bec, sans avoir eu besoin de savoir où pointer, sans réelle envie avant, et pire si on n'a pas vraiment compris ce qu'est une galaxie.
  14. C'est quoi cette histoire de calculateur ? Ce n'est pas simplement le PC et sa carte graphique ? J'ai un ami qui fait déjà ça, imager depuis son salon... Il a même poussé le bouchon jusqu'à utiliser un dérotateur uniquement pour changer le cadrage (cf caméra à double capteur pour le suivi). Perso mon but c'est de pouvoir faire ça dehors dans un transat' dans un gros duvet bien chaud :-)
  15. Je ne comprends toujours pas. Qu'entends-tu par "télescope automatisé" ??? Ce système est totalement indépendant de la monture et du télescope, non ? Et pourquoi vendre un télescope et un PC avec ce logiciel ? Si c'est une démarche commerciale pour booster des ventes de matériel, pourquoi pas. Mais il faut l'annoncer clairement, et tu te coupes des gens qui ont déjà un télescope et/ou un PC puissant.