Messages recommandés

Bonjour à tous, Markus s'est lancé une nouvelle fois, depuis plus d'un an, dans une nouvelle génération d'oculaire.

Les améliorations des traitements optiques et la stabilisation de la campagne ECO sur les verres optiques dans le monde permet maintenant d'esperer la fin d'une période troublée pendant laquelle les clones divers des formules optiques anciennes ont tiré leur épingle du jeu.

Bref, APM a contacté plusieurs astronomes qui, un peu à l'image de son association passée  avec TMB, ont apporté leurs idées d'amélioration.

Après le cafouillage du début d'année sur la disponibilité du premier batch de production (j'ai annulé ma commande de l'UF 10 en mai : trop de retard)

Ils sont disponibles depuis fin Juillet et les retours ont commencé à poindre.

 

Voici une petite présentation du nouveau modèle prometteur UF 24 et du reste de la gamme

http://blog.apm-telescopes.de/2017/03/16/apm-24mmultra-flat-field-vs-televue-panoptic24mm/

uwf1.jpguwf2.jpgUF-APM-30mm-70deg.PNG

La version est déclinée en 18 et 15mm, Le 10mm est différent (60° et 5 lentilles), Le 30mm également (design mrackerm sur Cloudy Nights)

 

J'ai décortiqué en début d'année le 30mm : celui-là est une vraie innovation. Le doublet d'entrée est un léger compresseur de focale, destiné à contenir le diamètre et l'épaisseur des lentilles qui suivent, mais il sert aussi aussi à aplatir légèrement le champ. A la suite, deux étages d'aplatissement du champ façon doublet d'entrée Erflé/Panoptic.

La série 15-24mm n'est ni plus ni moins qu'une évolution directe du Panoptic : d'ou la taille plus grosse de l'UF24. La qualité de fabrication est au rendez-vous, mais il faut reconnaitre que les lentilles supplémentaires demandent encore plus de soin d'alignement que le célèbre oculaire dédié longue focale d'Al Nagler. (et les tentatives d'amélioration pas trop réussie de Vixen avec son LVW dans les longues focales : trop cher, lourd, peu saturé en couleur)

Cette série apporte l'avantage d'un tirage d'anneau/relief d'oeil amélioré et d'un champ mieux corrigé aux courts f/D que le panoptic d'origine.

uwf4.jpguwf5.jpg

Je vous garde l'UF 10 pour un peu plus tard, les schémas de design ayant été retiré du site APM. Par contre, celui-là aussi est une innovation pointue : 60° sur 5 verres.

Je dois dire que le rétro-engineering sur la formule m'a laissé intriguée (même ES fait dans plus classique avec la probable remise à neuf des Meade 5000 SP dans leur série 62°LER)

 

Ayant les outils à disposition, je vous prépare 4 schémas (non absolu) pour comparer le comportement TV plossl 20, panoptic 24, RKE 21, ortho ABBE sur un newton à f6. Cela vous donnera une idée sur le choix d'oculaire à vocation moyenne pupille pour sur ce type de réflecteur.

 

 

 

 

Modifié par lyl
  • J'aime 4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Partie 1

Une peu de dessin : simulation du comportement de 3 type d'oculaires à champ "normal" 45° sur un Newton 200

 

Attention la comparaison est définie pour une recherche de luminosité moyenne à maximale : 3 à 5mm de pupille de sortie. 3mm étant considéré comme le maximum de diamètre de pupille avant que les défauts cornéens soit perceptibles. 5mm : la difraction en "oeil de chat" commence à se manifester lorsque l'oeil pivote.

 

a) Orthoscopique type ABBE, conçu pour des réfracteurs sans coma, et à courbure de champ 1/3 focale environ.

b) Televue Plossl, type plössl symétrique pour newton rapide, multi-usage.

c) Edmund Scientific RKE, type kellner inversé (en fait erflé tronqué), oculaire corrigé chromatisme et meilleur focus positionné à 70% du champ 

 

Légende : la courbe verte est le maxima théorique optique. La courbe bleue : le piqué central de l'oculaire à ce réglage. (plus près du vert : très piqué)

La courbe rouge indique le piqué à 70% du champ (là ou se situe l'optimum de surface du champ)

La courbe jaune indique le piqué en bord de champ.

 

1ere comparaison à f/D=6 en mode afocal (comparaison uniquement des courbes)

Ortho-ABBE-f6.JPGTV-plossl-f6.JPGRKE21-f6.JPG
 

Résultat à f/D=6 : l'orthoscopique s'en sort encore un peu au centre du champ mais ce n'est pas utile à ce diamètre de pupille : à 70% il est déjà en déclin sur les détails brillants (MTF 0,2 en bord droit)

le TV plössl garde son piqué mais se dégrade un peu plus vite que le RKE

Le RKE, moins épais, conçu avec des verres optiques stables en qualité (homogénéité SF4/SK5) et à bonne transmission est une excellente combinaison pour observer les objets faibles de type nébuleuse. Le piqué au bord se maintient mieux : il permet de distinguer 1 partie sur 600 en bord de champ, ce qui est loin des patates et des mouettes caractéristiques des oculaires mal corrigé de l'astigmatisme.

 

2eme comparaison à f/D=4.5 en mode afocal

Ortho-ABBE-f45.JPGTV-plossl-f45.JPGRKE21-f45.JPG

Résultat à f/D=4.5 : l'orthoscopique baisse doucement de 80% sur le piqué des détails fin, on est à la limite de la conception qui est très bonne mais clairement, il ne digère pas la coma

le TV plossl a dépassé sa limite : le bord de champ (en jaune) se ferme progressivement.

le RKE reste une surprise, la résolution tangentielle (utile pour dédoubler les détails les plus fréquents) se maintient. Bien que les détails en sagittal baisse aussi et que le champ commence à se fermer, il reste meilleur que le TV plossl. (dans cet usage spécifique)

 

A ces diamètres pupillaires : ce n'est pas la résolution centrale qui aide. Il est plus utile de garder la courbe vers 60% de transmission de contraste le plus loin possible et sur le plus de champ pour aprécier les objets faibles.

On tombe à 100 pour l'ortho, 120 pour le plossl et 200 pour le RKE sur le bord de champ : les mouettes/patates au bord sont visibles pour les deux premiers.

 

Le RKE a été créé à l'époque pour remplacer le plössl qui était fournit avec l'Astroscan (~110f4.5) : dans les années 70 les plossl était cher et les traitements optiques aussi. La formule pouvait être améliorée : de plus l'astroscan n'avait pas de destination à grossir beaucoup.

En particulier Edmund visait sans doute la robustesse dans son design du petit réflecteur et donc il valait mieux pour la durabilité que les oculaires résistent aussi : Mgf2 (très dur) sur les RKE, et les lentilles planquées non afleurantes, c'est un bon choix.

Al Nagler a conçu son plössl pour mettre à jour la formule pour des instruments plus rapides, genre dobson vers f6/f5 : elle est multi-usage.

L'orthoscopique bien connu n'est pas un oculaire des mieux adaptés pour les instruments ayant une forte coma.

 

Modifié par lyl

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Partie 2 : le panoptic (à gauche) vs le RKE (à droite)

il reprend la correction d'astigmatisme inaugurée par H.Erflé

PANOPTIC.JPG1002998.gif

 

Comparaison à f/D=6

Le RKE corrige bien le chromatisme est maintient une taille de spot contenue même au bord du champ : à 45° on touche la limite. (5,5 fois le disque d'Airy RMS mais dispersion statistique +2,5 spots)

(à noter : la correction tangentielle à 70%, les traits pleins, sur la fenêtre Field Aberrations : Astigmatism)

44,8° (0% vignetting), la MTF tangentielle au bord dévie plus à s'inverser en déviation : le champ est coupé avant.

RKE21 sur newton 200/1200, échelle spot 100um, oeil simulé fl17mm

RKE21-f6-bf-01-17e.JPG

 

Al Nagler décorrige le trio "de champ" pour augmenter la linéarité de la correction et redirige la correction couleur vers la partie oeil. Le trio d'oeil, qui reprend les rayons déjà moins courbés, est moins fort en courbure et génère moins d'astigmatisme, donc on peut ajuster la correction couleur sans trop de perturbation du bord de champ.

Le champ à 45° est donc mieux corrigé que le RKE (plus de degrés de liberté), on regagne au centre, sur le bord.

Le spot à 45° a beau être moche à 7-8 fois la taille du disque d'Airy : ce n'est pas grave, il est aligné pour les couleurs. On tourne à 4 ou 5 fois le diamètre instrument et c'est pour du visuel : petite astuce pour qu'on ne voit pas le défaut.

Ca s'appelle maitriser son sujet : l'humain qui regarde est sensible à la couleur latérale sur un petit spot plus qu'à sa taille "un poil" plus grosse.

figure taille spot 45° réajustée à 100um. Un peu mieux que le RKE avec dispersion RMS compacte (couleur), la MTF tangentielle à 45° est meilleure :

PANO24 45° géo sur newton 200/1200 (reste idem)

PANO24-f6-45-01-17e.JPG

 

Maintenant : le bord de champ à 68° (60 géométrique + la distorsion, 0%vignetting), ça reste du même niveau que le RKE voire plus propre encore pour le front d'onde couleur, on est pourtant bien plus loin dans l'angle utile. (45->68)

C'est un peu tricher sur le champ que de laisser la distortion comme ça mais en champ profond, on s'en moque un peu, même si "pan" de panoptique suggère qu'on se promène sur le ciel : ça gêne certains de voir l'image "rouler", mais avec l'habitude...

L'aberration tangentielle est contenue, en particulier sur les couleurs ou l’œil est le plus sensible (on commence à activer la vision mésopique/photopique) sur les gros instruments à ces pupilles.

Effet Purkinge : quand la luminosité change

Le bord est suffisamment corrigé pour être exploitable. On note qu'au centre le spot du pano n'est pas optimisé complètement dans le disque d'Airy : on s'en moque, le contraste va monter très haut car on exploite loin du grossissement maximal. Le pano n'est pas à vocation planétaire, même si il s'améliore dans une binoculaire. (il faudrait contenir le spot à 1/5 du disque au centre)

http://atom.lylver.org/AstroSurf/Design Optique/Oculaires/OCULAIRES-NEWTON/PANO24-f6-60.JPG

figure à champ max (géométrique), spot réajusté à 50um : classique, c'est la MTF tangentielle qui est considérée la plus importante. On laisse filer à 16 fois la taille de spot pour 4mm de pupille pour l'ensemble des couleurs, mais les rouges, verts et bleus sont mieux resserrés.

PANO 24 sur newton 200/1200 (idem spot 100um)

PANO24-f6-60-01-17e.JPG

 

... La modernité maintenant, un aperçu de ce qu'on peut faire avec le nouvel outillage optique (verres et traitements)

Ci-dessous un oculaire au champ aplati et avec une correction plus poussée dans le même esprit que les Ultra-Flat d'APM

Voilà ce qu'on peut faire avec 6 lentilles (21,4 focale 60-62° affichés : refusé pas assez de champ, technique avec barlow longue ED comacorr => planétaire moderne)

BLcoma-ASY-21.4f6-01-17e.JPG

 

Enfin pour laisser le dernier mot à APM : voici le dessin reconstitué du UF10

En comparaison avec le TMB planetary : c'est compact. La correction chromatique est un peu délaissée dans le "mini"-Smyth à gauche pour être compensé dans la partie oeil.

La partie oeil est un Konig 1915 qui bénéficie d'un recalcul qui était très complexe à faire à cette époque. Je suis tombée un peu par hasard sur une association qui donne de très bons résultats sans aucun verre haut de gamme.

C'est du design de haute volée qui me fait penser à plein d'avis sur les konig v1 réputé mauvais au bord de champ mais piqué au centre, le fait d'y mettre une lentille négative devant va réduire le piqué au centre mais améliore le bord : à tester en vrai.

UF10-APM.JPG

le TV plossl 20

http://atom.lylver.org/AstroSurf/Design Optique/Oculaires/OCULAIRES-NEWTON/TV-plossl-f6-50deg-01-17e.JPG

(samedi : j'ai changé les graphes pour uniformiser sur un newton 200f6 spot 100um pour meilleure comparaison visuelle)

Modifié par lyl
correction pour lisibilité + technique de correction + figure spot 100um
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ouah ! Du grand art !

Merci Myriam pour les explications (même si je n'ai pas tout compris).

J'aurais une question concernant l'APM 30 mm : est-il adapté pour des télescopes ouvert à 5 ?

Je n'ai pas retrouvé ton post du début de l'année que tu évoques au début du message.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le topic sur lequel j'ai "craqué" le design est ici (il y a eu des échanges off par MP et mail : j'ai correspondu avec APM sans succès pour mon propre design et des infos ont filtré par déduction)

APM Ultra-Flat 30 mm questions

Citation

Cet oculaire a une pupille d'entrée distante de plus d'un mètre de la première lentille° - ceci a été fait de sorte qu'il attend un faisceau de lumière télécentrique proche de l'objectif. Cela permet à l'oculaire d'accepter les rayons lumineux sur une large gamme d'angles de rayons sur ce qui aurait été la surface de l'objectif°° (différents styles de télescopes produisent différents angles de rayons pour le rayon principal en fonction de la position du champ). Donc, en anglais, l'oculaire a été conçu pour être aussi flexible que possible en ce qui concerne la façon dont la lumière arrive. En conséquence, le diamètre de la pupille d'entrée ne vous fera pas beaucoup de bien - il n'a aucune signification physique.

 /.../
 
Je ne suis pas sûr que cela vous aide. Les oculaires sont en fait des systèmes d'imagerie si vous les utilisez en sens inverse. Le problème avec les conceptions qui incluent l'objectif Smyth est que l'image est formée à l'intérieur de l'oculaire et que le diamètre et la forme de la surface focale (pas nécessairement un plan) ne peuvent être déterminés qu'à partir du lancer de rayons.

Mark

Oui, mais au sortir de la production, une précision a été apportée :

Citation

Oculaire de haute qualité avec longue focale!

L'oculaire de champ UltraFlat de 2 "30mm présente un standard de haute qualité et un design très compact, conçu pour éliminer la courbure de champ sur le bord, résultant en une image plate et sans distorsion jusqu'au bord du champ de vision visible, Même dans les télescopes très rapides (par exemple f / 4), l 'oculaire est équipé de lentilles oculaires surdimensionnées pour un champ de vision maximal et d' un oculaire de 22 mm - également adapté aux porteurs de lunettes. Les lentilles (9 lentilles en 5 groupes) ont un bord en fibre multicolore (FMC) et des lentilles noircies.Le manchon enfichable est équipé d'un filetage pour filtres 2 ".
L'oculaire est idéal pour les optiques à focale moyenne ou longue.

Oui pour le ratio°° f/D MAIS il ne convient pas bien pour les lunettes courtes° genre 650 mm de focale ou moins (ex. mon apo 80/480) : la courbure de champ est trop grande pour ce 30mm. C'est la raison pour laquelle j'ai recherché un TMB Paragon qui n'a pas le même système aplanisseur de champ. (pas de compresseur de focale en lentille de champ)

Sans doute un détail que Mark a loupé ou on ne lui a pas demandé : de toute façon le cahier des charges était pour les instruments haut de gamme d'APM... vous aurez vite remarqué que Markus Ludes a viré de son catalogue les TV Panoptics et les Meade SWA

-> pas de soucis avec les newton, ils ont nettement moins de FC (courbure de champ)

Par contre, à vérifier avec les Ritchey-Chrétien 6" : là ça peut poser problème.

Modifié par lyl
surlignage

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Myriam pour la précision.

Il faut que je regarde pour mon dobson 400 f/d 5, un oculaire au delà du 25 mm pour des grandes nébuleuses.

Mais je ne vais pas polluer ton post avec mes interrogations. Je  ferai un nouveau topic pour ça.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je possède un oculaire de finition très proche un Flat Field 27 mm 53° .

 

oculaire-ff-27-mm-coulant-3175-mm-60.jpg.4a7f786139620ecb70fe041c7904852d.jpg

 

Le 24 mm  est intéressant avec sa grande lentille d’œil et moins de distorsion que le TV Pano 24 

 

Merci pour l'info, je copie le lien :)

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, c'est la version précédente, celle là vient directement d'un autre design que Markus Ludes voulait pousser, il est très bon, de plus je parie que c'est le même fournisseur.

Je rajoute un design intermédiaire entre Pano et RKE : l'erflé, assez vieux mais il explique bien un compromis. C'est un design calculé celui là, et non passé en "Ray-tracing". Un doublet corrige moins bien que le trio d'oeil. A l'époque, le balbutiement des traitements AR rendait l'augmentation du nombre de verres difficile : c'est le plein champ de l'erflé ci-dessous : 57° géométrique / 60° apparent.

Erfle60-20f6-01-17e.JPG

 

Celui-là contient un verre SK10 obsolete (avant 1990). Texereau en parlait  comme oculaire pour les RFT, il présentait la version 1, celle avant qu'Heinrich Erflé ne conçoive le doublet correcteur à faible puissance/ longue focale, repris dans le Konig v2 et simplifié dans un oculaire de bino Meade.

http://atom.lylver.org/AstroSurf/Design Optique/Oculaires/MEADE-BINO/MEADE85f6.JPG

Il avait le défaut de couleur latérale que le pano corrige et les mouettes au bord du champ augmenté ... mais un sacré confort de vision.

De nos jours, les verres plus récents permettent une amélioration de la correction couleur et le champ est monté à 70° avec les ES 70°, mais le champ supplémentaire supporte encore moins les f/D courts. A f/D 7 et +, ainsi qu'à courbure de champ raisonnable, c'est pas mal du tout.

Et pour conclure, j'ai retrouvé la doc des UFs qui a été retirée ...

UF series Eyepiece FSD
---------------------------

Je me permet donc le petit classement de génération des oculaires spécialisés dans la correction de champ à pupille moyenne (3-5mm)

RKE 45°   Erflé 60-70°   Panoptic 68°   UFlat 65-70°

Je considère le petit frère UF10 un peu à part : il fait le lien avec les anciens planétaires TMB relancé par TS-Optics.

Note : la pano tient encore la dragée haute du fait de la qualité requise par Televue pour la fabrication mais aussi parce que l'alignement optique est plus facile à stabiliser sur les 6 verres du pano. La Barlow/Smyth courte positionnée devant pose sans aucun doute des problèmes.

(et c'est pas facile de raccourcir la barlow et de lui conserver de la qualité avec un champ pareil)

 

Modifié par lyl
champ effectif
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah, au fait j'ai commandé un UF 24mm qui aura l'occasion d'une comparaison musclée pour la prochaine sortie du dob406.

C'est pas équitable comparé au Nagler 31 mais on aura au moins une impression de l'équipe sur un gros tromblon à f/D 4.5

Modifié par lyl

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 13 heures, lyl a dit :

j'ai commandé un UF 24mm

 J'espère que l'on aura un retour !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je rajoute un design erflé moderne de chez Edmund : il est peu cher à fabriquer et fait 70° (hors distorsion), on peu l'assimiler à une version améliorée pour l'angle mais il perd beaucoup en dessous de f/D=7 (couleur latérale et champ se dégradant vite au-delà de 50°)

Le piqué central est là aussi volontairement abandonné mais c'est invisible à la focale de 32mm. Bricolage typique des wide-field antérieurs : la correction est optimisée à 70-80% du champ et on coupe quand les aberrations partent en "exponentielle". La mise au point la meilleure est à faire à 50% du champ. Sur le spot, on voit la couleur latérale due à la simplicité du design en doublets autonomes côté oeil.

 

Sur les erflés 70° modernes (premiers prix) : ils utilisent des verres un peu meilleurs que BK7/F2 qui est au ras des paquerettes en prix, car les prix des autres, aussi, ont baissé. Du coup on peu faire sauter le doubler central pour un verre unique à plus faible dispersion ou index plus élevé et arriver aux mêmes défauts :

- couleur latérale

- dégradation du bord quand le f/D descend sous f/D=7 (ou dans ces eaux là)

 

Ce design m'a inspirée quand j'ai réparé le Clavé 55 avec des verres sur étagères, avec le bémol que mon verre de champ n'est pas concave côté ciel, c'est l'original du Clavé, ça me coupe le champ possible mais j'en ai pas besoin. 53.5mm et 46mm de field stop : 46°, je tombe juste avant l'intérêt du verre concave pour replier les aberrations du bord et pousser le champ comme ci-dessous. Au contraire, ça serre un peu l'astigmatisme au démarrage et le spot au centre. (utilisable avec barlow 2" :P )

 

Note : j'ai corrigé ce que je pense une erreur sur la lentille n°10 radius =38 au lieu de 142. (ça donne vraiment pourri et incompréhensible sur le bord du champ avec cette valeur d'origine : de l'art de protéger ses conceptions) 

RKE-WA.JPGRKE-WA70deg-31f7.JPG

à comparer avec le panoptic qui est vraiment meilleur pour la gestion couleur et l'astigmatisme pour les f/D courts : il est meilleur sur tout à f/D=6 que le design ci-dessus qui est montré à f/D=7

 

Modifié par lyl
détails techniques + orthographe

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai reçu l'UF24 aujourd'hui, mais pas de tests approfondis possibles, me suis contentée de confirmer qu'il est confortable et conforme aux attentes.

Il est impeccable sur le Newton 150/750 que mon collègue a embarqué ce soir : plat de bord à bord, avec un rendu des couleurs parfait sur des panneaux de signalisation.

Par contre je confirme la présence de courbure de champ quand je le teste sur mon apo ES80/480. A 70% du champ pour moi : en refocusant c'est toujours piqué donc c'est bien de la FC... j'ai plus 20ans. -_-

 

----------------------

rendu couleur, jour de brouillard, distance 150/200m, pris au smartphone (assez facile)

IMG_20171117_082309-UF.jpg.4396733c851833e838b83737bb56e4cc.jpg

sans l'assombrissement central du au positionnement/orientation du smartphone

IMG_20171117_082320-UF.jpg.c5b8ecf7e960a5a0ee0b47d6a773613f.jpg

------------------------------

Ce soir, comparaison encore en ville pas de chance avec le brouillard, donc je n'ai pas trainé.

Il a 1/5 de champ en plus que le Zeiss OPMI 10/22B, ce qui colle assez avec la taille du field stop avec un peu moins de distorsion que le Zeiss.

Les bords sont légèrement moins "gros" que sur ce dernier. J'ai passé un long moment a comparer la transparence et les contrastes faibles. C'est très dur à déterminer qui est le plus efficace sur des facades de maisons au loin. La télé dans un immeuble, la taille d'une lampe au loin. Il me faut un test étoile pour conclure.

---------

petit complément, il passe sur mon chercheur modifié petzval 49/196, à 8x pour ~8° de champ : merveilleux. 9_9

un peu de latéral perceptible sur fort contraste blanc/noir

Modifié par lyl
ajout photo de jour + comparaison Zeiss nuit ville
  • J'aime 1
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 8 heures, lyl a dit :

J'ai reçu l'UF24 aujourd'hui

Il a quand même des dimensions importantes pour un coulant 31, donc pour la courbure c'est sans surprise pour toi comme tu l'avais prévu. Pour ma part,  je souhaitais donc remplacer mon Celestron Ultima 23mm (ancien model coulant 31 69°), ayant hésité avec le Pano 24, mais possédant déjà le 19 qui à pas mal de distorsion, j'ai opté pour le Flat 27mm. Pour info il a aussi un très bon confort avec 23mm de relief et quasiment ZERO courbure de champ et distorsion, mais avec  champ 53° ,  ce qui le rend très agréable pour une utilisation terrestre. Je crois que je vais le garder :) 

 

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un petit souci trouvé en terrestre quand même, pas trop gênant, zoomer sur les bords blancs/noir des pixels du smartphone. Les zones en dehors du focus présentent un peu de couleur latérale. Ceci explique le liseret vert-bleu au bordIMG_20171119_164424r.jpg.59aadd4902de2c1f6e54fffbae2e4e19.jpgIMG_20171119_164514r.jpg.f20600cfca1114a0ed94a157cedb3cd5.jpg

Bien entendu le smartphone ne rend pas aussi bien qu'en visuel

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant