mars60600

lunette TS 130 mm apo triplet en fpl 53

Messages recommandés

il y a 52 minutes, rolf a dit :

On ne voit que des vieux.

donc tu es dessus ?? ! ??  ;) 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com
Il y a 14 heures, FRANKASTRO64 a dit :

 

Merci Frankastro pour les liens ! C'est vrai que je n'ai jamais regardé les PA sur cloudynight, (hop un favori de plus où zieuter)

Par contre ces lunettes ont des verres en FPL51 ou non précisés... J'suis pas tres fan d'ES, et comme j'ai été tres content de ma TS80 j'ai quand meme un pti faible pour TS:$. Evidement tout ceci n'est que ressentit.

 

Il y a 13 heures, FRANKASTRO64 a dit :

au besoin, il y a une petite  7" à F15 qui est à vendre sur Astromart

 

hahahaa pour celle ci non seulement faudra négocier avec la ministre des finances mais en plus avec la ministre de l'aménagement du territoire :D

 

il y a une heure, gagarine a dit :

Quelqu'un connaît-il les propriétés de ce verre Lanthanum ?

Quel est le rendement obtenu avec le verre FPL53 ?

Cette combinaison a l'air très performante par rapport aux précédents doublets ED.

 

alors d'apres Pierrot, cette combinaison est une vraie concurrence aux triplets. je l'avais eu au tel et m'avait confirmé l avoir poussée à fort grossissement. Il n'avait pas constaté de chromatisme.

Avec les avantages du poids, et du doublet moins sujets aux pbm mecaniques dont on discute.

 

 

 

 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, gagarine a dit :

Quelqu'un connaît-il les propriétés de ce verre Lanthanum ?

Quel est le rendement obtenu avec le verre FPL53 ?

combinaison souvent utilisée par canon dans le téléobjectifs puissants, en association...et donne de super piqués même avec des zooms. Ils sont fort chez Canon, et taka en profite bien visiblement. Un bon deal même si je n'en connais pas le début des dessous je dois l'avouer.

TS par ci, TS par là , et autres avec optiques déclinées du même fabriquant en 36 marques plus ou moins foireuses avec montages reconnus plus ou moins foireux. Vous ne pourriez pas faire confiance à des marques reconnues même en occasion,  quitte à prendre plus petit. Enfin, vous faites comme vous voulez.....

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans le dernier magazine "Astrosurf" il y a un test élogieux sur la nouvelle SkyWatcher Evostar 150 ED. Il est dit que cette nouvelle lunette représente un pavé dans la marre comme l'arrivée de la Orion 80 ED en 2003 , c'est dire ... .

C'est pareil pour cette 125 qui mécaniquement est meilleure et optiquement sûrement aussi. Une vraie APO selon les spécialistes pour qui le doublet FPL-53 et Lanthane serait une combinaison heureuse. Attention, ne pas me faire dire ce que je n'ai pas dit: une vraie APO ne veut pas dire aussi bonne qu'une TOA qui elle l'est de toute façon, mais elle joue dans un autre univers de qualité et de prix, une vraie japonaise quoi.

Modifié par rolf
erreur: pas EQ 6 mais Orion 80 ED
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, gagarine a dit :

Quelqu'un connaît-il les propriétés de ce verre Lanthanum ?

Quel est le rendement obtenu avec le verre FPL53 ?

Cette combinaison a l'air très performante par rapport aux précédents doublets ED.

Oui

Plus facile de raccourcir le f/D pour les gros diamètres.

Oui et non : http://atom.lylver.org/AstroSurf/Design Optique/ED-LA.png

L'evostar 150 n'est pas un doublet ED avec verre au lanthane : c'est la dispersion chromatique qui prime à 6".

Les APM 6" et autour utilisent du verre au lanthane pour minimiser les degrés d'aberration élevés => meilleur piqué planétaire autour de 550nm.

L'evostar a un but plus général, la correction couleur est un critère plus important dans la conception.

Modifié par lyl

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, rolf a dit :

un test élogieux sur la nouvelle SkyWatcher Evostar 150 ED.

Tu peux le poster ? merci

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je pense que Jean Philippe va être content de voir ces pages postées comme cela :)

 

Modifié par chonum
  • Merci 1
  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 Sans flatterie aucune cette revue est de loin la meilleure et sérieuse des magazines astro que je connais et cela en plusieurs langues. 

  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sinon il y a la série esprit, qui est aussi chinois. Je suis passé de la TS 80/480 a la Esprit 100. La différence est flagrante en qualité. L'Esprit, 100 est vraiment une bonne lunette.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce n'est pas le même budget et le même diamètre: 2000€ pour l'Esprit contre 798€ pour la TS; O.o

je possède la TS 80/480 et j'ai de la bouteille en astronomie : j'ai possédé un bon paquet d'instruments de toute sorte dont plusieurs réfracteurs (MEADE 80, perl vixen 102 fluorite, apm lzos 130, CFF 102 et CFF 180, etc...) et mécaniquement et optiquement la TS 80/480 est vraiment  un instrument avec un excellent  rapport qualité:/ prix avec une excellente finition (j'jai la version avec PO blanc)

Je ne connais pas la gamme Esprit , mais à ce niveau de prix, il y a du monde dont la gamme ALTAIR ASTRO par exemple qui a excellente presse:

https://www.pierro-astro.com/materiel-astronomique/marques/altair-astro/lunette-altairastro-102-715-wave-series-triplet-apo_detail

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Comme jctfrance, je possède la TS 80/480 (avec PO noir) et je confirme l'excellent rapport qualité/prix de l'instrument.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les résultats mesurés et la richesse en photo illustrant font de cet article une référence par rapport aux posts sur Cloudy Nights (qui sont vraiment très légers), même le détail sur la couleur verte en défocus est présent et explicable.

L'ensemble apparait homogène, certes au minimum nécessaire, mais le .93 de strehl mesuré dans le vert lui donne un bon rapport qualité/prix.

Un instrument intéressant qui se plante là fermement face aux réflecteurs et catadioptre de la classe des 8"

Un joli tour de force de Synta.

Myriam

 

Modifié par lyl

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Donc comme prévu j'ai téléphoné ce matin a pierro astro pour avoir des renseignements sur les TS 125 (doublet) et 130 (triplet). Il me confirme que la qualité optique est excellente et que les chinois ont beaucoup progressé dans ce domaine et que l'écart qu'il y avait avant et qui était conséquent avec les grandes marques (astro-physics, takahashi...) c'est beaucoup réduit et était infime. Il controle les tubes avant de les expédier mais conseille quand même de venir prendre le matos sur place. Effectivement les nouveaux barillets ont l'air d'être plutot efficace. Pour l'instant je penche pour le setup suivant: la ts triplet 130, monture eq6r, trepied berbelach planet, renvoi coudé a image redressé (pas donner a 600 e) car j'aime bien voir les paysages aussi..., et pour les oculaires j'en ai déjà bien qu'il me faudrait un bon grand champ. En gros 5100 e le tout. 

  • J'aime 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

mars, si tu ne fais que du visuel, la 125 me semble le meilleur choix. Les 5mm de diamètre ne changeront rien, tu gagneras nettement en poids et en budget.

Et en correction chromatique, c'est apparemment excellent.

Modifié par gagarine
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour cette 125 voilà un beau test.

(Traduction par googletrad)

 

 http://www.nightsky.at/Art/TS 125-975 APO/

 

Après plusieurs réfracteurs TS Photoline, qui sont déjà passés entre mes mains, j'ai maintenant un nouvel APO 125 mm f / 7.8. Toujours un télescope intéressant. Une doublure a ses avantages, surtout du côté thermique, et simplement moins de pertes de transmission. La pureté de la couleur est toujours une chose en soi. En revanche, cette ED APO se produit avec les lunettes FPL53 et le lanthane.

Il n'y a pas de valise pour cette offre attrayante. Le réfracteur est livré dans une boîte en carton avec des inserts moulés en mousse rigide. Mais la boîte n'aurait-elle pas pu être plus longue? Le télescope est tellement modifié dans le sens de la longueur que vous avez vraiment du mal à le sortir de la boîte. Peut-être qu'une boîte en carton pourrait servir de conteneur de transport, au moins pendant un certain temps. Ces certainement pas.

Sinon, le télescope comme prévu: un capuchon de rosée extensible, qui, toutefois, ne possède plus de vis de serrage (apparemment, les nouveaux réfracteurs Photoline sont désormais livrés avec un collier avec des vis sans tête, comme je l'ai déjà trouvé dans le 115/800 Triplet APO), des colliers de serrage usinés sur commande numérique , Rail de prisme de 2 "et un concentrateur RPA de 2,5" à l'arrière.

Le focuser 2.5 "RPA a subi une refonte, et il est souvent arrivé que, lorsque l'équipement photographique était vissé, il était involontairement disjoint ou qu'il ne veuille pas s'en séparer Les vis sans tête n'ont pas pour but de creuser dans la contre-partie pour empêcher une rotation non désirée, mais elles s'appuient plutôt contre la contre-partie, tendant ainsi le filetage des deux parties, ce qui agit tout aussi bien en rebondissant sur le bouchon Ainsi, serrez doucement l’adaptateur, puis les vis sans tête. Et dès que vous aurez résolu les vis sans tête, l’Adpater peut aussi être facilement dévissé.

La pince de centrage de 2 "de la mise au point est maintenant équipée d’une vis de serrage qui peut servir de levier et offre une sécurité supplémentaire, car il est encore plus facile de sécuriser le serrage avec l’adaptateur réducteur 1.25" qui est maintenant normal avec une bague de serrage en laiton. Ce qui était fait avec la pince de centrage demandait en fait beaucoup de temps pour s’y habituer. Vous devez toujours retirer l'adaptateur si vous souhaitez pincer ou déconnecter un oculaire de 1,25 ".

Dans l’ensemble, il existe maintenant un travail meilleur et plus facile avec le dispositif de focalisation 2.5 "RPA donné.

Quoi d'autre est à mentionner: un sabot de viseur n'est pas inclus. Il en faut un avec des fentes dans l'axe longitudinal. Un viseur n'est pas inclus dans la livraison.

Il convient de noter ici une particularité de ce télescope: un manchon de rallonge M95x1 se trouve entre le tube et le dispositif de mise au point. Grâce à ce manchon, la distance de travail maximale derrière la connexion de 2 "de 150 mm est dévissée, la distance de travail augmente jusqu’à 210 mm au maximum.

Essayez d'abord et commencez le test
Le 3 avril, une nuit claire a suivi, à une température relativement agréable, comparée au froid de mars. Donc, avec le télescope, la construction: Comme une monture était un Skywatcher EQ6-R. La première vue à travers l'oculaire, avant la balance du télescope, montrait de très belles étoiles. Un bon signe, mais ne dit pas tout pour le moment. J'aime regarder les télescopes aussi lors du tempérage, au fur et à mesure que la performance change. Par conséquent, je suis allé directement dans le fort grossissement. Ce qui fut rapidement établi: la photo sur les étoiles brillantes est de couleur pure. Absolument. Le revenu a pris environ 1,5 heure à une différence de température modérée entre la température de stockage et la température extérieure. Ensuite, l'astigmatisme et la dispersion des couleurs du disque de diffraction avaient disparu. L'oculaire Ronchi présentait maintenant des lignes presque droites. Vous deviez y porter une attention particulière afin de détecter une courbure minimale. Frapper au début était une erreur de zone. Extrafokal, au milieu une "montagne" et plus loin une zone lumineuse. Intrafocal, bien sûr, vice versa. L'oculaire Ronchi a indiqué cette erreur, mais très faible, je devais la chercher formellement. J'ai déjà rencontré d'autres exemples d'erreurs de zone dans lesquels l'oculaire de Ronchi a clairement répondu, et pourtant l'optique était assez bonne pour l'observation. Plus une annotation comme un impact sur la performance dans un cas spécifique. Pour l'instant, cela suffisait, l'optique devait maintenant se montrer dans la discipline de l'observation et dans le test photo.

Après le début, certains objets ont été touchés. Le ciel n'était pas génial, vous ne devriez donc pas vous attendre à des résultats explosifs. Les amas d'étoiles comme M35, M36, M37 et M38 ont été bien montrés. Des étoiles propres, c'est comme ça que ça devrait être. Le brouillard Eskimo, NGC 2392, montrait l’étoile centrale dans la tranche de la nébuleuse planétaire. À un grossissement plus élevé, je voulais un peu plus nette (246x), mais le ciel terne était le frein, la couverture de brouillard extérieure n’était que faible à voir. À 0,5 mm de la sortie, vous risquez de manquer rapidement de lumière. L’ouverture de 125 mm n’est pas celle du monde. Quoi qu'il en soit, à ce grossissement, j'ai ramassé une série d'étoiles faibles, à proximité immédiate de la brume d'Eskimo. Stellarium les montre tous beaucoup plus faibles que 15,5 mag. Bien s'il vous plait.

Quoi d'autre pouvez-vous épicé? Les étoiles doubles. Par exemple, Castor (α Gemini) a été magnifiquement représenté, ainsi qu'Algieba (le "Halsstern", γ Leonis), tous deux à 98x. Les couleurs propres à l'étoile apporte au réfracteur une beauté, certainement aussi à une étoile plus faible - la performance de cette optique ne peut pas être si mauvaise.

La nuit suivante aurait également dû être dégagée et je voulais regarder quelque chose de plus avec ce réfracteur. Nous sommes donc allés dans les champs à l’est de Niederleis. Malheureusement, la nuit était nuageuse, l'observation consistait en un saut à vide, l'EQ6-R avait beaucoup à faire, elle quadrillait le ciel, il n'y avait donc que très brièvement une vue de l'objet, avec un peu de chance sans travers de minces nuages regarder. Cela ne fonctionnera pas comme ça. Il s’agit plus d’un test Goto pour la monture, en tout cas très satisfaisant de ce point de vue. Le ciel du nord était quelque peu épargné par les nuages, il y avait quelques vues plus intenses possibles. M51 et M101 ont montré encore plus que prévu dans ces circonstances.

Le régal de la soirée était au moins Izar, ε Bootis. Un morceau d'étoile double un peu plus dur, en raison de la différence de luminosité assez forte entre les deux composants (2,7 mag et 5,1 mag, distance: 2,8 "). A 162x, la double étoile était magnifiquement dissoute - c'est comme ça qu'un beau look différent doit être!

M3 devait seulement être attrapé par les voiles nuageux, enfin les nuages enfin fermés. Off.

Dans une autre observation, l'utilisation du télescope, chez moi, dans un ciel légèrement meilleur qu'au début, les amas d'étoiles M35 et M38 étaient plutôt agréables à voir. Même le Léo Triplet a donné quelque chose, et M3 a montré une résolution fine à 162x, des aiguilles très fines. À ce moment-là, M3 était juste au-dessus du toit de la maison. Par contraste avec le ciel clair de la ville, le contraste n'était pas très bon. Les circonstances ne peuvent pas être facturés à l'optique oui. Néanmoins, pour moi la photo proposée était un plaisir.

Test photo
Le 6 avril était à nouveau une nuit claire, destinée au test photo du réfracteur. Il s’agissait également de l’essai de montage guidant. Des photos ont donc été prises ici et là, M35, M38, Léo Triplet et Supernova 2018aoq. Je voudrais présenter deux de ces images ci-dessous (M38 et Leo Triplet). NGC 4151 avec la Supernova 2018aoq peut être vu dans un rapport séparé sur la Supernova.

Tout n'allait pas bien. Dans la première image test, M35, nous avons remarqué un plan focal légèrement incliné. Et ceci avec un train d'imagerie vissé. L'erreur a été trouvée rapidement. Le dispositif de mise au point rotatif avait trop de jeu dans la rainure en V, donc lors de la rotation, il s'affaisse et vous avez une légère inclinaison. J'ai immédiatement corrigé cela en levant la mise au point après la rotation. Bien sûr, ce n'est pas une solution permanente. Pour me débarrasser du jeu, j'ai finalement serré les vis de centrage. Le dispositif de mise au point doit toujours pouvoir pivoter sans effort, mais ne doit plus s'affaisser sous la charge.

 

Au total, le réfracteur ED de 125 mm a convaincu à la fois l’observation visuelle et l’astrophotographie. C'est une couleur pure, très belle apparence. Le prix est raisonnable pour le service offert. L’examen a bien fonctionné pour le concentrateur 2.5 "RPA, il fonctionne mieux, c’est toujours bon signe lorsque j’apprécie le test et très honnêtement, même si j’apprécie beaucoup le APO 102mm Tripler APO Triplet de 115 mm, également le APO Triplet de 130 mm, le 120s s’affirme comme un modèle à deux gaines dans cette série, thermiquement supérieur au 130cc et presque égal en sortie de lumière en observation visuelle, et le réfracteur ED de 125 mm est plus léger que le Le 130 Triplet est donc toujours un montage pratique comme le EQ5, surtout si vous pouvez lui donner un meilleur trépied. Le 130 Triplet n’a pas perdu sa raison d’être, mais le 125cc ED est une compétition difficile, trop claire. prix moins cher.

Howdii

 

Modifié par rolf
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant