xavierc

Chili reboot 2018 nuit 2

Recommended Posts

 Nuit du jeudi 1er novembre au vendredi 2 novembre 2018.
 Strock 254/1200
 Terrain d'observation la Canelilla à l'Hacienda des étoiles au Chili, région du Coquimbo.
 
 13 observations : 8486 à 8498.
 
 Je commence par faire quelques photos notamment de la conjonction Jupiter-Mercure dans le Scorpion grâce à mon appareil bridge à 1600 ISO et F/D 2.8.
 Les résultats sont franchement impressionnants.


 Le Scorpion, pinces et Antarès en bas, plonge sur la droite de l'image vers l'horizon, derrière la silhouette du télescope de 406mm.
 A gauche, on voit les 2 étoiles principales alpha et bêta du Centaure.
 nuits_astro_01.jpg
 
 Un poil plus tard et plus haut, le centre galactique est au milieu de l'image, le Scorpion à gauche, le Sagittaire à droite, enrichi par Saturne.
 nuits_astro_02.jpg
 
 Le premier dessin de la nuit est sur la planète Mars dans le Capricorne, qui ici est quasiment au zénith, ce qui nous change de l'opposition du mois de juillet à ras de terre depuis la France métropolitaine.
 
 Observation 8486 : Mars.
 A 480X, j'observe Mars de l'œil gauche sans filtre afin de ne pas perdre ma vision nocturne, puis avec l'œil droit avec le filtre rouge 23A qui améliore encore le contraste.
 Les images stables sont plaisantes, ça me change de l'opposition vue depuis la France.
 Je note beaucoup de détails malgré le diamètre apparent qui diminue (12").
 Sauf erreur j'observe les mers Cimmerium et Sirenum.
 Je vois aussi la tache plus claire de Hellas ainsi que la calotte polaire Sud.
 Marsobs8486.jpg
 
 Toute la nuit en fil rouge je prendrai des photos des constellations en regardant avec l'oeil gauche dans le viseur de l'appareil photo, écran repliable fermé, afin de ne pas éblouir mon œil droit observateur et donc de garder mon adaptation nocturne.
 
 Le Grand Nuage de Magellan flou est à gauche du centre, l'étoile brillante en bas à gauche est Canopus de la Carène.
 La région du pôle céleste sud est vers le centre de l'image.
 nuits_astro_03.jpg
 
 Le Grand Nuage de Magellan est en bas, le Petit plus discret un peu sous le centre de l'image.
 L'étoile brillante à gauche du Petit Nuage de Magellan est Achernar de l'Eridan.
 nuits_astro_04.jpg
 
 Encore une fois, je constate l'invasion des fourmis dans la partie bouffe du sac à dos alors que hier j'ai sorti les barres de chocolat et que j'ai secoué le sac. Une m'a carrément mordu et jeté de l'acide sur la main ce qui me fait mal pendant quelques minutes.
 
 Après avoir constaté que le Celestron 14 est hors de fonctionnement, Pierre et Raymond viennent observer Mars au télescope 406 avec Bruno.
 C'est toute une histoire l'état actuel du C14 : il en est là à cause d'un astro-employé indélicat qui devait assurer la maintenance du matériel.
 Il a fait la bêtise de démonter la lame de fermeture du C14 pour la nettoyer sans vérifier s'il y avait une marque d'apairement.
 De plus il a mal parqué le télescope avant de fermer l'observatoire, le toit métallique a tapé la monture, endommageant des moteurs et la plaque de fixation au pilier. A cause de cet imbécile, cet instrument à l'optique exceptionnelle et au suivi impeccable est maintenant l'ombre de lui-même. Je sens que Raymond et Pierre vont passer quelques après-midis à essayer de le remettre sur pied.
 
 Je commence les observations ciel profond sur le Scorpion qui descend assez vite, avec un nuage obscur.
 
 Observation 8487 : SL28.
 Ce nuage obscur est observé à 75X et se révèle assez sombre avec des limites très floues.
 SL28obs8487.jpg
 
 J'observe ensuite un amas globulaire du Sagittaire.
 
 Observation 8488 : M69.
 Cet amas globulaire est assez brillant et bleuté à 75X et déjà résolu.
 Je l'ai aussi repéré au chercheur 9x50 comme une étoile floue faible à côté d'une autre étoile de même brillance.
 A 218X, il est bien éclaté avec beaucoup d'étoiles faibles à très faibles plus un fond stellaire VI3 à 5. Il devient assez sombre à 218X et il commence à être bas. C'est vrai qu'il est dans une constellation d'été.
 M69obs8488.jpg
 
 Je continue d'explorer la zone de galaxies vers iota du Sagittaire.
 
 Observation 8489 : NGC6878A.
 Cette galaxie n'est pas vue à 150X mais je la repère très faible à VI1 à 109X.
 Je pense que c'est parce qu'elle était très diffuse et peu contrastée que je l'ai râtée à 150X.
NGC6878Aobs8489.jpg
 
 Observation 8490 : PGC64319.
 Cette galaxie est soupçonnée à 109X et confirmée à 150X très faible à VI2 et diffuse.
 PGC64319obs8490.jpg
 
 Observation 8491 : PGC64257.
 Je l'observe à 150X, très faible, condensée et petite.
 PGC64257obs8491.jpg
 
 Observation 8492 : PGC64188.
 Cette galaxie elle aussi n'est pas vue à 150X mais je la repère à 109X, diffuse et VI2.
 PGC64188obs8492.jpg
 
 J'arrive dans les choses sérieuses avec les objets du Petit Nuage de Magellan.
 
 Observation 8493 : NGC456 et 465.
 Je suis dans un coin déjà assez riche du Petit Nuage de Magellan dans le Toucan avec NGC456 qui réagit bien en Oxygène 3 et faiblement en HBêta.
 Juste à côté, je repère aussi NGC465 qui est très faible en HBêta, et il réagit bien en filtrage Oxygène 3.
 Soit ces objets sont très morcelés, soit j'ai noté plusieurs autres objets à proximité.
 J'utilise comme grossissement 75X, 109X et 150X.
 Ce champ est un bel ensemble.
 NGC456_465obs8493.jpg
 
 Observation 8494 : NGC419.
 Cet amas globulaire du Petit Nuage de Magellan est observé à 150X et 75X.
 Bien qu'incolore, il est assez brillant, diffus et granuleux à 343X dans sa zone centrale, waouh!
 NGC419obs8494.jpg
 
 Vers 3h heure locale, Pierre est frigorifié, et découragé de ne pas avoir trouvé le casque de Thor, et du coup il est parti dormir.
 
 Observation 8495 : NGC330.
 Cette fois-ci c'est un bel amas ouvert.
 Il est petit à 75X. Par contre à 218X et 343X, où il est assez faible, il me montre en vision indirecte beaucoup d'étoiles très serrées, ça grouille d'étoiles.
 NGC330obs8495.jpg
 
 Observation 8496 : NGC416.
 Il est considérablement faible à faible. Je l'observe minuscule à 75X et le grossis davantage à 218X où il est diffus.
 NGC416obs8496.jpg
 
 Comme la nuit dernière, des nuages venus du Sud-Ouest débordent. C'est quoi ce temps très inhabituel au Chili?
 
 J'observe une galaxie du Phénix.
 
 Observation 8497 : NGC625.
 Cette galaxie est observée à 109X et 150X.
 A ce second grossissement, elle me montre des nodosités VI3 à 5.
 Elle est considérablement faible, diffuse et allongée.
 NGC625obs8497.jpg
 
 A 4h30, la Lune s'est levée mais reste noyée dans les nuages à l'est.
 J'ai un coup de barre une fois de plus.
 
 Je pointe une galaxie de l'Éridan.
 
 Observation 8498 : IC1953.
 Cette dernière galaxie de la nuit est vue dès 75x très diffuse, faible, et un compagnon très faible facile l'accompagne, c'est PGC13172.
 La brillante étoile tau 5 de l'Eridan gêne par son fort éclat. Je la sors du champ pour mieux observer les deux galaxies et je n'arrive pas à voir la troisième qui jouxte IC1953 sur ma carte.
 IC1953_PGC13172obs8498.jpg
 
 A 5h, je tombe de fatigue.
 Des nuages se répartissent entre le sud-est et le nord-est et ils débordent presque jusqu'au zénith. La Lune est noyée dedans.
 
 Je me repose un peu sur le lit de l'observatoire avant d'avoir la force de remballer à 5h30 alors que l'aube arrive.
 
 La suite des photos touristiques : le voyage aller et l'arrivée à l'observatoire.

 

Dans le car reliant Santiago à Ovalle.
 20181024_voyage_aller_12.jpg

 

En route depuis Ovalle vers l'hacienda des étoiles, on aperçoit l'observatoire américain du Cerro Tololo, que j'avais visité en 2008.
 20181024_voyage_aller_13.jpg
 
 Vallée de Pichasca à 30kms de notre gîte
 20181024_voyage_aller_14.jpg

 

On atteint au Soleil couchant le village du Romeral, le plus proche à quelques kilomètres de notre destination.
 20181024_voyage_aller_15.jpg

 

 

Le Romeral, où on viendra assister à une fête un dimanche.
 20181024_voyage_aller_16.jpg

 

L'hacienda des étoiles
 hacienda_des_etoiles_17.jpg
 hacienda_des_etoiles_21.jpg
 hacienda_des_etoiles_29.jpg
 hacienda_des_etoiles_46.jpg

Edited by xavierc
  • Like 1
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

Hé bé, sacré reportage, superbes photos et magnifiques dessins :)

J'espère que les fourmis manbala t'ont laissé un peu à manger et que tu n'a pas trop souffert de ta main ;)

En tous cas, tu ramènes des souvenirs inoubliables et merci de nous en faire profiter ;)

Pour le casseur de C14, j'espère qu'ils l'ont filé à bouffer aux hyènes ;)

Bonne journée,

AG

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Xavier,

Merci pour ce témoignage. Bien triste historie que celle du C14, j'espère qu'il pourra être remis sur pied.

Je note ta grande production sur une nuit, ta fatigue est plus que compréhensible. Scruter le sagittaire au zénith doit être un plaisir précieux.

Les inhomogénéités des galaxies que tu nous présentes montrent bien ton acharnement, c'est impressionnant.

Vivement la suite!
Astronomicalement
José

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour ce CROA si riche. C'est impressionnant la quantité de dessins que tu es capable de faire en une nuit

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 09/02/2019 à 11:47, ALAING a dit :

Pour le casseur de C14, j'espère qu'ils l'ont filé à bouffer aux hyènes

Non, il s'est sauvé en douce pour en rajouter encore une couche à sa bêtise.

  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 10/02/2019 à 18:33, serge vieillard a dit :

ha ça c'est sur, en termes de quantitatif, Xavier envoie du lourd, c’est remarquable

 

Révélation - Scoop : Xavier est en fait la réincarnation d'Adolphus Adalbert Le Sueur (ou un autre de ses confrères de l'observatoire) qui dessinait avec le Léviathan austral d'1.22m de Melbourne à la fin du XIXème siècle (Cassegrain à miroir de bronze, mais il n'y avait pas le choix avec une APO Takahashi à l'époque).

 

La preuve ?

 

La voilà.

Et quelques autres...

:ph34r:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le Sueur... Sûr qu'il dessine à la sueur de son front :D .

La nuit, seul le frottement du crayon est audible, sans faille jusqu'à l'aube...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By xavierc
      Dobson Strock 254/1200
      Seine et Marne au sud des ballots de foin
       
      6 dessins : 9162 à 9167.
       
      Après 2 mois de confinement et d'astro-balcon dû à la pandémie de Covid 19, nous sommes enfin autorisés à dépasser la limite d'un kilomètre autour de chez nous.
      Et le site des ballots de foin reste dans la limite des 100kms désormais autorisés. Ca met un peu de baume au coeur après avoir dû annuler le séjour en Touraine prévu dans 3 jours car bien au delà de cette limite.
       
      Donc, le beau temps étant revenu, Jcb et moi n'hésitons pas et fonçons sur notre site habituel ce soir.
      Il est déjà là avec ses enfants à mon arrivée.
      Je suis prêt à 23h15 alors que la nuit n'est pas encore totale, le solstice d'été est dans un mois et les nuits astro commencent tardivement.
       
      J'observe des galaxies du Lion dans de bien meilleures conditions que sur mon balcon, où la magnitude 12 était pénible à atteindre avec mon télescope, contre 14 ici.
       
      Observation 9162 : NGC3526.
      Dessinée à 150x, elle n'est pas facile, allongée, diffuse, vue en vision indirecte 50% à 75% du temps (VI2 à 3).

       
      Des aboiements de chiens au nord troublent le silence de la nuit.
      L'ISS passe à 23h55 dans la quiétude retrouvée.
       
      Observation 9163 : NGC3601.
      A 109x, elle affiche son centre ponctuel, sa forme ronde, condensée, vue tout le temps mais qu'en vision décalée, petite.

       
      Il fait frisquet, on est en période des Saints de Glace, je mets le pull.
       
      Ma cible suivante est une galaxie de la Vierge, un Messier figurez-vous, je n'observe pas que de la tachouille!
       
      Observation 9164 : M59.
      Assez brillante, elle est condensée, diffuse à 150x.

       
      J'ai mis les gants.
      Fatigué à 1h, je vais siester une quarantaine de minutes.
       
      Restant dans le registre galactique, je pointe au retour des galaxies de la Grande Ourse autour de M101.
       
      Observation 9165 : NGC5473.
      75x, 109x. Elle est facile, considérablement faible, condensée.

       
      La turbulence faible magnifie les images.
       
      Observation 9166 : NGC5485/86.
      109x. NGC5485 est évidente, considérablement faible, condensée, tandis que NGC5986 se devine en vision décalée, 100% du temps.

       
      Jupiter et Saturne sont à 4° de hauteur au sud-est, et symbolisent l'appel de l'été dans les constellations du Sagittaire et Capricorne.
       
      Observation 9167 : NGC5422.
      109x. Cette dernière galaxie de la nuit m'apparaît petite, allongée, contrastée et considérablement faible.

       
      A 3h, je repique du nez, 20 minutes après Jcb, et je dors 1h.
      Puis l'aube arrivant, je remballe et redors 4h. Ca me fera des réserves pour enchaîner des nuits d'astro pendant ces vacances.
       
    • By BlackMaple
      Voici M15, l'amas globulaire situé dans Pégase, réalisé hier soir. J'adore particulièrement faire les amas globulaires!
      C'est vraiment beau et très .. "challenge" a chaque fois d'arriver a reproduire la sensation très vivante et mouvante/variable d'un globulaire selon la vision directe ou décalée... On est dans un flou continu, on ne sait pas où mettre les étoiles, déjà parce qu'il y en a une rafale, mais en plus elles apparaissent et disparaissent sans cesse.. Déroutant! Tout l'inverse d'un amas ouvert très balisé.
      (Je mettrai en commentaire un lien pour le voir top qualité une fois publié sur la galerie.)
       
      Le CROA :
      Depuis un ciel de campagne donc, malheureusement pollué de lampadaires. Ce soir l'ambiance est humide, fraiche, et je sens déjà qu'il va falloir faire vite pour terminer un maximum du dessin avant de songer à rentrer pour les finitions. Je travail en couche et surcouche d'étoiles et d'estompage pour donner un bel effet diffus et de transparence. Ca prend du temps. Cela dit, l'intensité d'M15 permet une observation très plaisante et comme toujours très vivante sur les AG. Sans cesse en train de se déformer, l'amas prend des allures de nuage ou d'essaim en mouvement.. Tantôt plus étiré à droite, tantôt plus a gauche.. La vision décalée offre quelque chose de tout à la fois fantomatique et fascinant. Les amas globulaires sont peut-être ce que je préfère observer tant je les trouves mystiques et mystérieux.  Mais Ô combien difficiles a saisir, tant on ne sait pas où placer les étoiles. Il faut toujours avoir un oeil "frais", de "recul" sur le dessin dans sa globalité, pour bien voir si l'on a saisi l'amas dans sa forme générale. Voila encore un endormissement qui sera tout de douceur, les yeux encore scintillant. (Note : Et ca a été le cas! ^^)
       
       
       
       
       

    • By BlackMaple
      Je continu mon apprentissage de l'outil numérique pour numériser ma pratique de l'astro dessin,  avec la simplicité d'utilisation des jumelles cette fois et un grand classique.  Je vous laisse découvrir le dessin d'origine et tous les détails sur ma galerie qui s'étoffe, tranquillement, surement, au rythme de mes observations tranquilles. Support de ma passion, ca vaut le coup d'oeil.
      https://marty62100.wixsite.com/mgsketching/post/l-astro-aux-jumelles
       
      Des fois, il fais un peu frais, on a pas trop de courage, on traine la patte d'une journée de boulot...  pourtant l'envie de lever les yeux est la, forte, et même intense. Le ciel est beau ce soir dis donc.. Toujours cette sensation de rater "le soir", d'aller vers une quinzaine agitée de nuages et autre plaisirs aquatiques. On se dit "si jamais, j'suis foutu pour 15 jours.."  Alors, on fait l'effort de sortir en mode léger :  les jumelles.  Et on aurait tendance parfois à sous estimer le plaisir qui peut surgir d'une simple observation aux jumelles. Et voila, comme une fatalité :  "si je me faisais Cr399 tiens?" 
       
      Et de fil en aiguille, ce qui devait être un jet de regard rapide dans les cieux, part en vrille dans une envie irrépressible de croquer les astres et qui plus est, de finir son dessin proprement d'un jet. Finalement il est 23h30, 00h.. Mais quel plaisir de retrouver son oreiller les yeux remplis d'étoiles et de rêveries.. Oui, c'est ça, surtout ça, et VRAIMENT CA l'astro. Même aux jumelles ! 
       
       

    • By BlackMaple
      Voici un dessin d'M39 dans mes 1ers vrais essais de numérisation sous GIMP. Tous les détails/contexte sont sur le dessin numérisé.
       
       


  • Upcoming Events