jackbauer 2

Chandrayaan 2 : l'Inde va rouler sur la Lune

Recommended Posts

il y a 23 minutes, vaufrègesI3 a dit :

le mari 82 ans…

 

Il a dû supporter des dures luttes sur le tard pour en arriver là ! O.o:x

 

C'est beau un amour qui ne brouille pas l'écoute -_-

 

 

Amitiés 

  • Like 2
  • Haha 5

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com
Le 13/09/2019 à 12:44, Huitzilopochtli a dit :

En début de semaine prochaine, la sonde américaine LRO tentera de localiser le lander Vikram

 

Ça devrait pas trop lui poser de problème vu que les indiens l'ont déjà fait (et si LRO phone ISRO ;)). Ils affirment même connaître son inclinaison, enfin du moins selon leurs dires car question preuve photographique, on attend toujours ! :ph34r:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une question me tarabuste, y avait-il des tardigrades à bord du "machin" ? o.O

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 14/09/2019 à 19:00, Pascal C03 a dit :

Une question me tarabuste, y avait-il des tardigrades à bord du "machin" ? o.O

Non mais surement un virus informatique "pasdebola"...

le Pakistan ne doit pas être totalement innocent !

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir,


Le 17 septembre, la sonde américaine  Lunar Reconnaissance Orbiter a effectué un survol du site d'atterrissage du lander Vikram de la mission indienne Chandrayaan2, sans pouvoir en trouver la moindre trace. Il faut dire que ce survol du secteur où le lander était sensé s'être "posé" plus ou moins délicatement B|, s'est produit au moment du crépuscule local. De ce fait les reliefs projetaient de grandes ombres sur une large partie de la région.


L’ISRO n’avait pas publié l'image de Chandrayaan 2 où elle prétendait avoir vu Vikram, qui y aurait été localisé penché à la surface de la Lune, à quelques centaines de mètres du point initial visé pour son atterrissage. Les dernières données de télémétrie indiquaient que l'atterrisseur était en chute libre vers la Lune.


Même si  Vikram avait pu arrivé en un seul morceau, il n'était pas conçu pour fonctionner plus de deux semaines sur la surface lunaire. En conséquence, les tentatives pour reprendre contact avec, que l'ISRO avait engagé, sont désormais terminées. Le site d'atterrissage de Vikram, près du pôle sud de notre satellite, est maintenant plongé dans une nuit lunaire durant quinze jours, et l'atterrisseur ne pourrait pas survivre à cette épreuve. 


La NASA a déclaré que l’équipe des caméras de LRO analysait ses dernières images pour déterminer si Vikram était visible parmi les zones d'ombres du site d’atterrissage, pour l'instant en vain.


LRO survolera à nouveau le site d'atterrissage le 14 octobre, lorsque les conditions d'éclairage seront plus favorables.


L’orbiteur Chandrayaan 2 poursuit sa mission. Sa charge utile comprend une caméra de cartographie haute résolution et des capteurs conçus pour la recherche de molécules d'eau.
 

  • Like 1
  • Thanks 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

La zone d'impact de Vikram et son champ de débris enfin retrouvés sur l'imagerie du LRO :

 

vikram_impact_ratio_1100.png.4d425c28aa12e0ed1116508cd930f962.png

Crédit : NASA/Goddard/Arizona State University

 

A noter que l'image apparaît bourrée d'artefacts (pixels clairs à moitié cerclés de noir + lignes obliques parallèles).  Prise le 11 novembre, 1 pixel = 0,7 m ...

 

https://www.nasa.gov/image-feature/goddard/2019/vikram-lander-found

Edited by BobMarsian
  • Like 5

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, BobMarsian a dit :

A noter que l'image apparaît bourrée d'artefacts

 

C'est parce que c'est une soustraction de deux clichés, pris sous des angles d'éclairement différents (un avant et un récent). Sans cela si j'ai bien compris, l'impact est trop faible pour être visible. Dans le lien que vous mettez, vous avez l'image après impact où à l'oeil on ne voit à peu près rien, d'où la nécessité de faire le soustraction.

  • Like 1
  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

En fait de se poser "plus ou moins délicatement", il s'est proprement crashé.

C'est quand même une sacrée réussite d'être allé jusque là.

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

https://spaceflightnow.com/2019/12/02/amateur-sleuth-helps-locate-crash-site-of-indias-vikram-moon-lander/


Extrait traduit librement du lien ci-dessus


Rendons à ... Shanmuga Subramanian, un programmeur indien qui vit à Chennai, ayant prévenu la NASA quand il a remarqué un nouveau point sur une image de la caméra de  cartographie de LRO.


Dans un courriel envoyé à Spaceflight Now, Subramanian a expliqué qu'il cherchait pendant son temps libre le site "d'atterrissage" de Vikram sur les images de la NASA .


"C’était quelque chose de difficile car même la NASA n’avait pas été pas en mesure de le faire, alors pourquoi ne pas essayer", écrit Subramanian. "Et c'est l'idée qui m'a poussé à chercher Vikram… Je ne pense pas que le Lander aurait eu un tel impact dans l'esprit du public indien * (et sur la Lune aussi, par ailleurs ^_^) s'il avait atterri avec succès. Depuis qu'il a été perdu, il y a eu beaucoup de discussions sur les réseaux sociaux pour savoir ce qui n'avait pas fonctionné."


Il a expliqué que l'accident de l'atterrisseur Vikram l'avait rendu accro. Il a examiné les images de la NASA tous les soirs pendant quatre ou cinq jours.


Subramanian, qui s'intéresse à l'exploration spatiale depuis son enfance, a déduit la trajectoire de vol de Vikram à partir d'informations extraites des médias sociaux.


"J'ai cherché au nord du lieu d'atterrissage en fonction de son approche de la surface», a-t-il écrit. "Et même s’il y avait beaucoup de faux positifs, j’ai trouvé un tout petit point puis fait des comparaisons avec des images précédentes de LRO prises au cours des neuf dernières années, ce qui m'a finalement permis  de confirmer qu’il s’agissait bien de débris. Ensuite, j'ai contacté la NASA.


La NASA a confirmé avoir reconnu la découverte de Subramanian en comparant les images de la zone avant et après l'atterrissage de Vikram.


"Lorsque les images de la première mosaïque ont été acquises, le point d’impact était mal éclairé et donc difficilement identifiable", ont écrit des membres de la Lunar Reconnaissance Orbiter Camera (ou LROC) dans un communiqué. "Deux séquences d’images ultérieures ont été acquises les 14 et 15 octobre puis le 11 novembre. L’équipe de LROC a exploré la zone environnante dans ces nouvelles mosaïques et a découvert le site de l’impact et champ de débris (70,8810 ° S, 22,7840 ° E, 834 m d’altitude) . "


Subramanian a reçu lundi un courrier électronique de la NASA le remerciant et le félicitant pour son rôle dans la détermination du lieu de "crémation" de Vikram.


Subramanian a ajouté qu'il espérait que sa découverte en inspirerait d'autres.


"Cela prouve clairement qu'une personne qui ne participe pas à l'exploration spatiale  peut également faire beaucoup en ce qui concerne l'espace ", a-t-il écrit.

*(Cela avait déjà été démontré à de multiple reprise)


Les responsables de l'ISRO n’ont pas annoncé la cause exacte du crash de Vikram sur la Lune. Le gouvernement indien a seulement reconnu officiellement en novembre que l’atterrisseur s’était écrasé, et cela plus de deux mois après la perte du lander.


Dans une réponse écrite aux questions d'un membre du parlement indien, Jitendra Singh, responsable du programme spatial du pays, a présenté de nouveaux détails sur l'échec de l'atterrissage. Il y dit que Vikram s'était comporté comme prévu au cours de la première phase de sa descente, d'une altitude comprise entre 30 km et 7,4 km au-dessus de la surface. Au cours de cette période, la vitesse de l’engin spatial a été réduite de 1 683 mètres par seconde à 146 mètres par seconde.


"Dans la deuxième phase de descente, la réduction de vitesse restait supérieure à la valeur prévue", écrit-il. "En raison de cet écart, les conditions initiales au début de la phase de freinage dépassaient les paramètres enregistrés dans l'ordinateur de bord. En conséquence, Vikram a "atterri" durement, à moins de 500 m du site d’atterrissage désigné. ”

*("En fait de se poser "plus ou moins délicatement", il s'est proprement crashé." Kirth) Pour rappel aussi la déclaration de l'ISRO qui prétendait avoir pu voir sur une image prise par l'orbiter, Vikram paresseusement couché sur le flanc et en un seul morceau ! Sans doute l'effet d'un bhang supersonique ingurgité à la pause. O.o 


Il a ajouté que la plupart des objectifs de démonstration technologique de Chandrayaan 2 avaient été atteints, notamment son lancement, ses manœuvres orbitales critiques, la séparation de son lander, et la «phase de freinage brutal» de la descente.
L’orbiteur Chandrayaan 2 devrait encore fonctionner au moins sept ans.


"En ce qui concerne les objectifs scientifiques de la mission, les huit instruments de pointe de l'orbiter fonctionnent comme prévu et fournissent de précieuses données", conclut Singh. 


* Commentaires personnels

 

 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now