Chrishapha2019

collimatrice : doublet ou objectif photo ?

Recommended Posts

Bonjour à tous,

 

Ca fait depuis 1999 que j'observe les protus solaire avec un spectroscope maison et jusque là ça marche plus ou moins bien  en fonction des contraintes de poids etc.

 

Jusqu'à présent j'utilise des objectifs de jumelles comme collimatrice et ma question est :  aurais je une meilleure qualité d'image si je prenais un objectif photo de focale identique :

 

Dans mon procédé j'observe ce qui se passe DANS la raie H alpha au bord du soleil : j’élargis la fente (0.5 à 1 voire 2 mm en fonction de la taille de la protu et du ciel) et j'observe l'image de la protu qui apparait à l'intérieur comme si observais à la travers la meurtrière d'un château.

 

Ma question est de savoir si l'image observée serais de meilleure qualité ou si un objectif de jumelle standard (50mm ouverture et 185mm focale) donne fidèlement déjà une bonne qualité ? Si d'une manière générale (vous qui faites de la spectro ) si la qualité de la collimatrice est très importante dans la finesse des raies etc

 

merci d'avance  de vos conseils et expérience :)

 

Chris

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com
Posted (edited)

Je répond à ce post un peu tardivement... Sans avoir jamais la comparaison de l'un et de l'autre, j'aurais tendance à dire ce cela dépend surtout de la taille de la fente. Un doublet comme collimateur, aura nécessairement de la coma et de la courbure de champ. Il montrera des bonnes performances pour des petits objets. Si ta fente commence à être grande, une optique type objectif qui est meilleure dans le champ, sera plus adaptée.

Edited by Patrick Sogorb

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

bonsoir Patrick et merci de ta réponse!!

l'image du disque solaire au niveau de la fente fait 10 à 13mm max de diamètre mais je n'utilise qu'une très petite portion car la fente doit juste être tangente au limbe soit max 1mm . Quant à la largeur ça va dépendre de la taille de la protubérance mais en générale on reste le plus souvent à qqchose de l'ordre de 0.5mm max .  Donc en gros vue la config de mon spectro une fente haute de 8mm pour 0-0.5mm de large pour une collimatrice de diam 50 focale 178mm sur une lunette astro ouverte à f/D 10 à 15 avec un diam d'objectif de 120 à 100mm : ça fait une tache lumineuse centrale sur la collimatrice qui ne dépasse pas 20mm grand max ( j'utilise mon spectro sur 2 lunettes différentes).

 

Donc 20mm sur une collimatrice de 50mm de diam je reste dans la zone la plus proche de l'axe et la mieux corrigée . Thorlabs propose des collimatrice qui ont l'air correcte polies à lambda/4. je vais peut être essayer mais j'imaginais des objectifs de jumelles de qualités devraient être pas mal non plus..

 

5eb2f6ef07678_spectro-coronographe2020version2.jpg.fa641e596fec7f917f6cdf482c0d57f1.jpg

 

 

 

 

voilà l'engin en place !!! (ça fait 20 ans que je bosse dessus et il est enfin au point!!

 

La largeur de la fente ensuite défini la bande passante du filtre équivalent : par ex si je vois que les deux raies du sodium sont larges et commencent à ce toucher ça fait que la fente couvre 3A.  Pour ne pas me cramer la rétine au soleil en regardant la raie H a j'ai "droit" à une marge de 8A max au cas ou le disque solaire passe sur la fente. Je me sert des raies serrées dont je connais la longueur d'onde pour étalonner la dispersion en fonction de la largeur de fente.

 

vue de coté.jpg

Edited by Chrishapha2019

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Bernard_Bayle
      Bonjour tout le monde .
       
      Je suis assez intéressé par la nouvelle caméra ASI462mccolor  sans doute la remplaçante de l'ASI290MC .
      La question que je me pose c'est ce que vont donné les 2.9µm , du capteur sur mon C11 ??

      Actuellement l'échantillonage de 0.12"/pix que j'obtiens avec les 3.75 µm + mon train optique me donne totalement satisfaction
      et j'aimerai bien retrouver ces 0.12"/pix sur cette ASI462mc ??

      La nouvelle Caméra ASI462mccolor
      https://astronomy-imaging-camera.com/product/asi462mccolor
       
      des Tests sur le fil sur cloudynights :
      https://www.cloudynights.com/topic/715835-new-asi-462mc-camera-test-first-lightjove-saturn-mars/?fbclid=IwAR3mBXrLcTbZ_QG9zEWebx8SRHM7oQgnLuJgRcnaWIxJScZUn_AKY1ewajU
       
      Bernard_Bayle
    • By yann35
      Bonjour,
      Connaissez vous ces jumelles, ont-elles un intérêt pour l'astronomie ?
      la réputation des Séries FMT n'est plus à faire, 
      mais les D/N (Day/Night) à oculaires interchangeables sont peut êtres à regarder de plus prêt...
      A+
      Yann
    • By alanc145
      Bonjour,
       
      La question peut être débile mais selon moi (et c'est ce que je dis à mes eleves) la seule betise est de ne pas poser la question.
       
      Donc je la pose: j’ai une lunette OTA et je vais acheter une lunette guide de 50 mm. Avec quel oculaire on peut transformer cette lunette guide en chercheur pour le visuel ? Quel grossissement, quel champs ?
       
      J'ai chercher sur la toile mais je n'ai vu que des réponses sur des chercheurs transformés en lunettes guide et non l'inverse.
      Sachant qu'un chercheur coûte 40 euros et un oculaire grand angle bas de gamme 30 euros bon je me pose la question.
       
      Du monde pour m’éclairer ?
    • By guy03
      Bonjour
      J'avais lu pas de choses sur le nettoyage,le démontage des lames de schimdt ....des trucs bien stressant! Du genre si vous n’êtes pas bricoleur laisser tomber, l'appairage de la lame au remontage au 10ème de mm etc etc. Il faut un peu démystifier la chose car finalement c'est simple à faire,enfin assez simple car pour moi le plus dur aura été de bien nettoyer la lame !  
      Ma lame était devenue dégueu...grosses crasses à l intérieur,poussières,tâches genre ....on se demande ce que c'est!  Un petit nettoyage s'imposait. J'ai un C11 XLT,  démonter la lame est facile. On enlève l'anneau qui maintient la lame, ensuite les deux cales en demi cercle en "papier carton" ,  on débloque les minuscules vis BTR qui grâce à des poussoirs en téflon cale et centre la lame. 
      Le plus compliqué c'est de nettoyer correctement la lame! J'ai fait cela avec de l'eau, du coton démaquillant un peu de produit à lunette et une lingette microfibre. Ma lame à changé d'allure même si le nettoyage n'est pas parfait à 100 pour 100! J'ai toujours une ou deux petites "poussières" sur la face interne mais bon .....pas grave, le plus gros est parti.
      J'avais bien sûr pris mes repères avec des petits morceaux de papiers collant etc etc. Mais comme je suis un Gaston, il fallait bien que j'en fasse une!  Après avoir nettoyé la lame, je la repose sur le tube, la recentre avec les vis BTR, la bloque tout doux et enlève mes repères en papier. C'est là que Gaston la gaffe intervient; la propreté de la lame ne me convient pas car il reste deux trois merdouilles dessus et je la retire!!! sans avoir remis des nouveaux repaires!!
      Bref.....pas de panique je dois bien avoir une photo du télescope "vue de face" dans le portable! Je me fie donc à une images gros plan de mon tube et replace la lame à quelques millimètres près comme elle était. Je me repère à la queue d'arronde, la position  des 3 vis de collimation et à l'inscription FASTAR COMPIBLE sur le devant du miroir secondaire (qui lui n'avait pas bougé).
      Hier soir en 5 minutes j'ai recollimaté le tube sans soucis avec une étoile artificielle car trop de nuages! J'ai bien sûr hâte de viser de vraies étoiles pour peaufiner le tout. Tout ça pour dire que le démontage d'une lame de schmidt c'est pas la mer à boire. Ah oui les gants en latex sont obligatoires bien sûr!! Remettre la lame comme elle est, c'est mieux, d'où faire des repères mais tout ne se joue pas au millimètres. Vous aussi si vous avez besoin de nettoyer votre lame, faite le vous même et sans stress, ce n'est pas compliqué du tout. Il faut juste être attentif à l'ordre des choses à effectuer (pas comme moi) et cette opération peut être assez rapide. Je le redis, le plus fastidieux c'est le nettoyage car quand on regarde la lame une fois nettoyée sur la table et de nouveau quand elle est sur le tube ce n'est plus du tout la même chose!!
       
    • By astroespo
      Bonjour à tous.
      Suite à vos précieux conseils, je vous annonce la bonne réception de la lunette.
      J'avais hésité avec la version PO FT, mais à première vu, le PO APM n'a rien à lui envier. Il a même un système ingénieux de serrage par bagues conique sur les 2 coulants, très bien étudié.
      Pour les experts,  je joins le rapport fourni avec.
      Merci encore.
       


  • Images