xavierc

Nuit du 10 au 11 juillet 2020 en Seine et Marne, rencontre avec Neowise

Recommended Posts

Dobson Strock 254/1200.
Seine et Marne au sud des ballots de foin.
 
5 dessins : 9223 à 9227.

Le maïs a bien poussé et atteint les 2 mètres de haut. Quand j'arrive, le télescope de Jcb est là mais pas son propriétaire ni son van.
Il arrive un peu plus tard, ayant oublié son appareil photo chez lui à 20 minutes de route.
Je démarre mes observations à minuit, avec encore des traces du crépuscule.

J'entame la nuit sur un amas globulaire d'Ophiucus.

Observation 9223 : NGC6426.
150x, 109x, 75x. Je suis déçu, il est mal résolu, plus dur que dans mes souvenirs. Il est vu faible à 75x.
NGC6426obs9223.jpg

Je suis déjà fatigué, c'est vrai que c'est l'heure à laquelle je me couche habituellement en semaine.

Je pointe un amas ouvert dans la même constellation.

Observation 9224 : Cr350.
A 75x, Collinder 350 m'apparaît brillant, vaste, avec de grands écarts de luminosité entre ses étoiles.
Cr350obs9224.jpg

La Lune gibbeuse décroissante se lève à 1h13.
Il fait froid, impression accentuée par un petit vent passager.
Jcb est parti dormir. J'ai froid, et fatigué je fais de même jusqu'à 3h30, ne pouvant plus lutter contre cette fourbe ennemie.

Je dessine ensuite Mars dans les Poissons après avoir recollimaté, j'avais dû mal serrer quelque chose car la collimation tient toute la nuit normalement.

Observation 9225 : Mars
Diamètre 12,3". Méridien central 2°. 480x, filtre rouge W23A.
La turbulence est de 5 sur 5 ce qui correspond à une forte turbulence. Le filtre rouge aide à la lisibilité de l'image. La calotte polaire sud est large. Une zone plus floue moins contrastée s'étale sur la moitié du globe et sa phase est sensible.
Marsobs9225.jpg

Des nuages éparses s'aventurent vers le nord tandis que Vénus se pointe à l'horizon Est.

J'ai déplacé le télescope vers le sud pour voir la comète C/2020 F3 Neowise dans le Cocher, car trop proche d'un poteau tellement elle est basse.
Vue aussi à l'oeil nu, elle est magnifique et je tire Jcb de son sommeil pour qu'il ne la rate pas. Il la photographie et l'observe aux jumelles 20x80.

Observation 9226 : Neowise au chercheur 9x50.
Elle est brillante, avec une longue queue. A l'oeil nu, je la vois comme un trait vertical flou faible. Elle n'est pas colorée de façon certaine, peut-être jaune?
comete_Neowise_C2020F3obs9226.jpg

Observation 9227 : Neowise au Strock.
75x, 109x. Alors là je confirme la couleur, c'est ma première comète jaune! Magnifique!
Le noyau brillant a été placé à 4h35. La coma autour est considérablement faible et les zones les plus faibles de la queue sont perceptibles. L'aube est très vite gênante et l'efface. Elle montre une double queue dont une courbe bien plus longue. Je ne l'ai plus à l'oeil nu à la fin du dessin mais encore dans le chercheur.
comete_Neowise_C2020F3obs9227.jpg

A 5h, après quelques photos du site au smartphone, je pars tandis que Jcb retourne finir sa nuit de sommeil dans son van aménagé avec un vrai lit.

aube_et_Vénus.jpg
ballots_et_véhicules.jpg
Jcb_et_son_460_Obsession.jpg
Le_Strock_la_Lune_et_Mars.jpg
Mais.jpg
 

  • Like 8

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By xavierc
      Strock 254/1200
      Vers Crécy (Seine et Marne)

      Je poursuis la publication systématique de mes anciens dessins jamais postés sur les forums, qui correspondent aux nuits de 2016 et avant où je ne publiais que les CROAs de mes vacances et voyages, et encore pas toujours.

      comete_Lovejoy_C2014Q2
      Observation numéro 6937

    • By Loup Lunaire
      Bonjour,
       
       
      Je pense que ce dessin sera le dernier de l'année à mon avis, je poursuis donc ma quête de faire toutes les formations lunaire et notre déesse Sélène, sait-elle ô combien la tâche sera longue.
      Me voici sur Eddington situé dans l'oceanus procellarum, il est bordé par Russel et Struve qui sont des formations similaire  à savoir des cratères   à fond plat constitué d'immense coulé magmatique refroidi d'environ 120km de diamètre et qui est selon l'atlas lunaire une formation exceptionnelle.
      Bonne condition d'observation j'ai pu pousser la lunette dans ces derniers retranchements, mais j'ai oublié d'enlever du RC le filtre lunaire Nd 0.96. J'ai passé deux heures là-dessus la lunette est resté dehors toute la journée (pour le soleil)
       
      (VISION DANS UNE LUNETTE AVEC RENVOI COUDE)
      AIRWOLF Bresser Messier AR90/900  -Abbe 9mm + barlow x3 KEPLER
      Papier noir, crayons faber-castell polychromos avec du blanc, des gris, noir.
       

       
      Bon dessin lunaire
    • By COM423
      Bonjour à tous,
      Et non, ce n'est pas de la belle Neowise de cet été dont il est question mais d'une homonyme beaucoup plus discrète qui était australe depuis sa découverte jusque fin octobre où elle est apparue dans le ciel du matin sous nos latitudes. Elle est passée au périhélie le 20 octobre dernier et il était initialement prévu qu'elle atteigne la magnitude 9.
      Mais elle n'aura pas survécu, et nous a fait un remake de la perte de C/2019 Y4 Atlas puis C/2020 F8 (Swan) en début d'année.
      Voici tout ce qu'il en reste :

      C'est un compositage de 88 poses de 15s prises le 22 novembre dernier entre 04h42 et 05h17 utc au C11 à F6.3 + ST8XME, en binning 3x3 (3"/pixel).
      La comète n'était alors qu'à 15° de hauteur, à peine, au-dessus de l'horizon, juste avant qu'il ne s'éclaircisse.
      La traînée sans tête apparente qui ressort de ce compositage calculé sur le mouvement théorique de C/2020 P1 est bien la comète : si elle n'est pas visible sur les poses individuelles de 15s, elle apparaît en revanche sur des poses guidées de 02 minutes et son déplacement est alors révélé au blink : blink_P1.mp4 (soyez indulgent, je ne savais pas faire une copie vidéo d'écran, je l'ai donc filmé au téléphone portable d'où la qualité dégradée...)
      En zoomant et en poussant les seuils j'ai l'impression qu'il y a 5 fragments mais c'est très limite et il est difficile d'être sûr qu'il ne s'agisse pas de bruit :

      (à gauche compositage cométaire calculé, à droite compositage sur les étoiles)
      Sur le haut de la traînée, les nodosités apparentes sont en fait des étoiles (bien visibles sur le compositage stellaire) mais en bas il n'y a pas d'étoiles en revanche.
      J'ai cerclé ci-dessous ces 5 possibles fragments

      et voici une version zoomée et avec le contraste poussé au maximum :

      Avec la Lune presque pleine et le mauvais temps qui est arrivé, je n'ai pas eu l'occasion de la refaire.
      J'ai peur qu'elle ne soit plus détectable la lunaison prochaine du coup, mais qui sait ?
      Bon week-end
    • By xavierc
      Dobson Strock 254/1200
      Seine et Marne au sud des ballots de foin
      5 dessins : 9236 à 9240.

      Quand je sors de la voiture à 23h30, je vois la comète Neowise assez basse vers l'horizon nord-nord-ouest dans la Grande Ourse.
      Je me gare plus loin des hauts ballots pour pouvoir la pointer au télescope.
      La Station Spatiale Internationale ou ISS passe.
      Je m'active pour être prêt à observer en un quart d'heure, au point d'en avoir chaud.

      Je dessine d'abord à l'oeil nu puis au télescope la comète.

      Observation 9236 : comète Neowise à l'oeil nu.
      Assez faible à considérablement faible au centre, sa queue s'étend assez loin en vision indirecte.


      Observation 9237 : comète Neowise au télescope.
      75x, 109x. Le noyau a été placé à 23h57. La comète est bleu ciel, avec son centre brillant et flou. La coma ou chevelure est assez brillante.
      La queue est assez faible à perceptible et diffuse. Les structures de cette comète sont subtiles, j'y vois comme un noeud papillon dans la coma.
      Elle est énormissime cette visiteuse devenue circumpolaire qui va bientôt se coucher derrière les ballots de foin.


      J'entends le bruit d'un engin agricole vers la ferme au nord, j'espère qu'il va y rester cantonné.

      J'observe 2 objets voisins dans le ciel et pourtant dans 2 constellations différentes, une nébuleuse planétaire d'Hercule et une galaxie du Serpent.

      Observation 9238 : IC4593.
      Cette nébuleuse planétaire est repérée un peu floue à 75x, confirmée par blinking avec le filtre Oxygène 3 auquel elle réagit fortement, alors que sa réponse en HBêta reste faiblarde.
      Elle est vue comme une étoile floue assez faible à 343x par turbulence moyenne.


      Un peu de vent se lève mais pas gênant.

      Observation 9239 : NGC6065.
      150x. Elle est petite et dure, aperçue 25% du temps en vision indirecte (VI4).


      Je pars manger et me reposer un peu dans la voiture car la fatigue est arrivée.

      j'observe enfin une autre galaxie, dans Hercule.

      Observation 9240 : NGC6078.
      150x. Elle est diffuse et vue la moitié du temps en vision indirecte (VI3).


      A 2h, à cause de la fatigue insistante, je pars dormir jusqu'à l'aube à 5h30. Moi qui espérais revoir la comète se relever des ballots, c'est foutu.
      Je tente alors Mars mais elle est trop turbulente.

      Je pars à 6h.
  • Upcoming Events