biver

Nouvelles comètes pour 2021

Recommended Posts

Oui, c'est de cette table que sont issues ces deux images.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Je vous propose aussi 9P / Tempel imagée semaine dernière depuis la Normandie ;)

 

web_9p_20210109.jpg.1bfc2b67bca086b282831da3bd14b6c5.jpg

 

Distance : 2.5 UA

Edited by compustar
  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Bruno ! Et dire que Deep Impact est allé lui en manger un morceau... Prochain périhélie : 2 mars 2022.

 

9PTempel1.png

(9P/Tempel 1, Deep Impact Medium Resolution Imager, 4 juillet 2005, NASA / JPL-Caltech / UMD / Daniel Macháček)

 

Edited by Bill46
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une autre image de C/2021 A1 (Leonard) par Terry Lovejoy le 16 janvier depuis le Nouveau Mexique. Magnitude totale estimée à 17.5 (approx). iTelescope T21 (0,43 m f/6.8 + réducteur focal + CCD).

 

C2021A1Leonard.jpg

Edited by Bill46
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Deux nouvelles comètes découvertes avec le coronographe LASCO C3 à grand champ de SOHO, signalé par l'amateur thaïlandais Worachate Boonplod. L'une appartient au groupe de Kreutz de comètes rasant le soleil. L'autre serait une comète plus ordinaire. A confirmer.

 

LASCO C3.jpg

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les dernières images de SOHO montrant les deux comètes repérées par B. Worachate présagent de leur destruction à venir, ces objets se vaporisant en passant trop près du Soleil. Pour la comète du groupe de Kreutz, c'est une fatalité, et pour la seconde comète, la distance au périhélie est vraiment trop peu élevée (de l'ordre de 0,05 UA) pour espérer une suite heureuse. A suivre...

 

LASCOC3.jpg

 

 

Animation avec plusieurs images SOHO (Michael Jäger) : https://flic.kr/p/2kttYsQ

 

 

Edited by Bill46
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'était une comète du groupe de kreutz assez brillante (bien plus que celle de l'éclipse), come on en voit à peine une par an ou moins?

Avec la simultanéité d'une deuxième comète... Dommage que l'échantillonage d'images de LASCO ait été très limité ces dernières 24h...

https://sohowww.nascom.nasa.gov/data/realtime-images.html

Nicolas

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai réalisé ce montage à partir de 30 images obtenues avec le coronographe COR2 de la sonde STEREO-A (Solar TErrestrial RElations Observatory) montrant l'approche de la comète du groupe de Kreutz (il y a un petit saut le 17 car pas d'images intermédiaires). Le Soleil est indiqué par le cercle blanc derrière le disque du coronographe. Ce n'est pas très spectaculaire, mais le déplacement de la comète "kamikaze" est quand même bien visible. (source des images : https://stereo.gsfc.nasa.gov/ ). STEREO-A (Ahead) est positionné à 0,96 UA du Soleil, au niveau d'un point de Lagrange Terre-Soleil.

 

https://imgur.com/a/3h5bfEY

 

 

Edited by Bill46

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour lister les nouvelles comètes découvertes, c'est là (du moins c'est le seul endroit que je connais) :

http://www.cbat.eps.harvard.edu/cbet/RecentCBETs.html

Pour le détail, je suppose qu'il faut se "subscriber" >:(, ... lamentable, l'UAI devrait donner l'accès libre au monde entier à toutes les infos qu'elle possède ! Marre des trucs réservés aux pros >:( ...

Edited by BobMarsian

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui mais demander que l'info soit gratuite partout, ça la mélange avec l'infox...

Sinon, les orbites des nouvelles comètes et listes d'astrométrie,... sont toutes aussi publiées dans des MPEC gratuitement accessibles.

Nicolas

Edited by biver
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quelques précisions sur le sujet.

 

Le Central Bureau for Astronomical Telegrams (CBAT), fondé en Europe en 1882 mais localisé à Harvard (Cambridge, USA) depuis 1965, et responsable depuis 1922 de la distribution d'informations provenant de l'Union Astronomique Internationale, est, comme l'UAI, une organisation non-gouvernementale et à but non lucratif dont le fonctionnement est possible grâce à des fonds qui proviennent essentiellement de dons et d'abonnements à différents services (l'UAI est financée par l'adhésion de ses membres). Parmi ces derniers services, le CBAT émet régulièrement pour la communauté astronomique internationale des notices et messages (IAU Circulars & CBET) relatives entre autres aux découvertes et suivis de phénomènes astronomiques soudains et transitoires (astéroïdes, comètes, novae, supernovae). Les CBETs sont accessibles sur abonnement qui est l'une des sources de financement des opérations du CBAT.

 

L'UAI Division F (Systèmes planétaires et astrobiologie) a délégué un service de calculs et de diffusion rapide d'informations auprès d'un organisme responsable de l'émission de circulaires plus détaillées concernant les positions astrométriques et les calculs d'orbites des planètes mineures et comètes : le Minor Planet Center (MPC), hébergé par le Smithsonian Astrophysical Observatory (SAO) à Harvard. Le MPC est entièrement financé par le programme Near-Earth Object Observations (NEOO) de la NASA, ce qui permet notamment - en tout cas pour le moment - la publication gratuite des circulaires électroniques sur Internet (MPECs), qui restent toutefois sous copyright du MPC. Les organismes et institutions souhaitant recevoir par email ces circulaires doivent le faire par abonnement. L'accès aux bases de données d'archives du MPC est également un service payant.

 

La mission du NEO Observations Program est de financer également des projets tels que NEOWISE, le télescope infrarouge IRTF, le centre de calcul CNEOS et plusieurs programmes de surveillance du ciel tels que le Catalina Space Survey, Pan-STARRS, ATLAS, LINEAR... De façon générale, ce programme supporte les agences gouvernementales américaines qui permettent la recherche, la détection, l'étude et le suivi d'objets célestes qui pourraient représenter une menace pour la Terre. Le NEO Observations Program est mis en place par le Bureau de Coordination de Défense Planétaire (PDCO), une branche de la Division des Sciences Planétaires de la NASA.


https://www.iau.org/
https://www.minorplanetcenter.net/
https://minorplanetcenter.net/mpec/RecentMPECs.html
https://www.nasa.gov/planetarydefense/neoo

 

Parmi les sources concernant les nouvelles comètes, voici quelques liens intéressants (il y en a d'autres !) :


- BAA Comet Section : https://people.ast.cam.ac.uk/~jds/coms21.htm
- Gideon van Buitenen website : http://astro.vanbuitenen.nl/newcomets
- Seiichi Yoshida website : http://aerith.net/comet/weekly/current.html
- Southern Comets (Michael Mattiazzo) website : http://members.westnet.com.au/mmatti/sc.htm

- International Comet Quarterly : http://www.icq.eps.harvard.edu/index.html

- pour faire plaisir à Nicolas :) la base de données d'observations du LESIA (Observatoire de Paris) :  https://lesia.obspm.fr/comets/index.php

 

Edited by Bill46
  • Like 2
  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 33 minutes, Bill46 a dit :

pour faire plaisir à Nicolas :) la base de données d'observations du LESIA (Observatoire de Paris) :  https://lesia.obspm.fr/comets/index.php

 

La seule, l'unique ! 

A noter que cette base dispose d'un outil permettant, pour chaque comète observée, d'afficher la courbe de luminosité. 

Utile notamment pour constater la régularité des sursauts de 29P🙂

 

Edited by Yoann DEGOT LONGHI

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 54 minutes, Bill46 a dit :

Parmi ces derniers services, le CBAT émet régulièrement pour la communauté astronomique internationale des notices et messages (IAU Circulars & CBET) relatives entre autres aux découvertes et suivis de phénomènes astronomiques soudains et transitoires (astéroïdes, comètes, novae, supernovae).

 

Les IAU Circulars ---> plus rien depuis près de 4 ans, ou c'est ailleurs et/ou remplacées par les CBETs ?

http://www.cbat.eps.harvard.edu/iauc/RecentIAUCs.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

En fait les Circulaires de l'UAI n'existent plus qu'en format imprimé papier (ça fait longtemps que je n'en ai plus eu entre les mains... peut-être ont-elles définitivement disparu), alors que les CBET sont disponibles au format électronique. Les informations publiées dans les Circulaires papier sont (étaient ?) en général définitives et officielles alors que celles parues dans les CBET sont provisoires.

 

Edited by Bill46
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, biver a dit :

Sinon, les orbites des nouvelles comètes et listes d'astrométrie,... sont toutes aussi publiées dans des MPEC gratuitement accessibles.

 

D'accord, mais c'est pas toujours aisé de retrouver le n° de MPEC associé à une comète dans le flot continu de MPECs qui tombent chaque jour ---> 26 le 18 janvier !

https://minorplanetcenter.net/mpec/RecentMPECs.html

 

Aussi, le site du JPL (JPL Small-Body Database Browser) apparaît parfois plus complet (et réactif) que le MPC (MPC Database Search). Par exemple pour une des dernières : C/2021 A7 (NEOWISE), le MPC indique : "No orbits found." :(

https://ssd.jpl.nasa.gov/sbdb.cgi

https://minorplanetcenter.net/db_search/show_object?utf8=✓&object_id=C%2F2021+A7

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour l'instant ce n'est qu'un objet très très faible... C/2021 A1 (Leonard) imagée par le Japonais Katsumi Yoshimoto (préfecture de Yamaguchi) le 20 janvier avec un télescope de 20 cm seulement : 

 

2021A1Leonard.jpg

 

 

Mais le plus intéressant pour cette comète sera pour la fin de l'année où elle pourrait atteindre une magnitude visuelle permettant son observation à l'oeil nu.

On suivra son évolution au fil des mois. Ci-après la carte de son déplacement en octobre, novembre et décembre 2021 (extrait de https://skyandtelescope.org/astronomy-news/comet-watch-2021/) :

 

Leonard-A1-comet-ST-map.jpg

Edited by Bill46
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et une nouvelle comète appartenant au groupe de Kreutz potentiellement découverte par le Japonais Masanori Uchina sur des images du coronographe C3 de SOHO. Bien moins brillante que la précédente toutefois.

 

Une animation que j'ai créée avec plusieurs images SOHO est visible ICI (on voit l'objet se déplacer dans le quadrant inférieur gauche).

 

Kreutz.JPG

Share this post


Link to post
Share on other sites

C/2021 A2 (NEOWISE) imagée par Kumaga Yakimura le 20 janvier 2021 avec un réfracteur Takahashi FSQ-106 f/5 + CCD Bitran BJ-53L (1 min x 16) et, en encart, avec un astrographe E-160ED (1 min x 8) - la comète, qui présente une courte queue de mag. approx. 14 vers le NE, est alors localisée dans la constellation des Voiles près de l'amas ouvert NGC 2849 :

 

C2021A2.jpg

 

 

Quant à C/2021 A1 (Leonard), du même auteur, elle était le 20 janvier à la limite de détection avec de tels instruments (2 min x 8) :

 

C2021A1.jpg

 

Edited by Bill46
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

C/2021 A2 (NEOWISE) imagée par Katsumi Yoshimoto le 6.510 février TU dans un champ de 1° : astrographe Borg 77EDII f/4.3 + Canon EOS 6D (24 x 30 s). A gauche une image résultant d'une combinaison par moyenne ; à droite une autre image résultant d'une combinaison par médiane faisant mieux ressortir la petite coma bleu-vert de la comète se situant alors dans la constellation de la Licorne et remontant rapidement vers le nord (mag. voisine de 13) :

 

2021A2Neowise.jpg

 

 

Ci-dessous, C/2021 A2 (NEOWISE) estimée de magnitude visuelle 12,4 et imagée par François Kugel le 7 février à 19h19 TU : T400 f/2.8 + CCD Atik460ex (4 x 20 s) :

 

2021A2Neowise-2.jpg

https://lesia.obspm.fr/comets/lib/display-obs1.php?Num=22933

 

 

C/2021 A2 (NEOWISE) imagée le 8 février avec le télescope de 50 cm f/6,8 + CCD de l'observatoire italien de Sormano (S. Barni, E. Colzani) :

 

C2021A2NEOWISE.jpg

 

 

Une autre vue de C/2021 A2 (NEOWISE) par le britannique Nick Haigh avec la comète dans un champ de 7' le 9 février montrant des détails dans la coma asymétrique (T400 + CCD ASI1600MM totalisant plus d'une heure de pose avec 610 x 10 s) :


C2021A2NEOWISE.jpg

 

Edited by Bill46
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

C/2021 A1 (Leonard) photographiée par Katsumi Yoshimoto le 9,789 février 2021 TU avec un télescope de 20 cm f/5.4 + CCD. Une possible extension vers l'est ?

 

C2021A1Leonard.jpg

 

 

Une autre image de C/2021 A1 (Leonard) prise par Michael Jäger le 8,902 février TU (1000e comète photographiée par le prolifique amateur autrichien qui a commencé ses travaux dans les années 1980 avec une petite chambre de Schmidt de 20 cm ! - voir les numéros de Pulsar de cette époque). La comète est de magnitude 18 approx. avec une coma brillante de 15" et une courte queue de 30" :

 

C2021A1Jager.jpg

Edited by Bill46

Share this post


Link to post
Share on other sites

C/2021 A2 (NEOWISE) photographiée par Michael Mattiazzo depuis Victoria, en Australie, le 10 février à 12h15 TU (télescope C11 RASA f/2.2). La comète, voisine de la magnitude 11, circule alors dans un riche champ stellaire de la constellation de la Licorne, au voisinage de la nébuleuse variable de Hubble (NGC 2261, R Mon), de la nébuleuse du Cône (amas ouvert NGC 2264) et de l'amas Collinder 105.

https://www.facebook.com/michael.mattiazzo2/

 

En encart, le même objet par Jean-François Soulier avec un T200 f/4 le 10,87 février TU.

https://lesia.obspm.fr/comets/lib/display-obs1.php?Num=22952

 

C2021A2NEOWISE.jpg

 

 

Une autre image de C/2021 A2 avec cette vue prise par Norbert Mrozek depuis Hagen en Allemagne. La comète (petite tâche bleu-vert) est située non loin de la nébuleuse Rosette, dans la Licorne, le 9 février 2021, à19h35 TU (Takahashi Epsilon 130D, Canon Eos Ra, 15 x 2 min. ISO 3200) :

 

C2021A2NEOWISE.jpg

Edited by Bill46
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Deux autres comètes imagées par Michael Jäger avec un T300 f/4 + capteur CMOS QHY 600 : C/2021 A4 et A10, toutes deux découvertes avec le satellite NEOWISE.

 

L'image de C/2021 A4 (NEOWISE) est datée du 8 février. La comète est de mag. visuelle 12,5 approx. et présente une faible coma de 2,5'.

 

L'image de C/2021 A10 (NEOWISE) est aussi datée du 8 février. La comète est beaucoup plus faible, de magnitude 18, et ne présente pas d'activité notable si ce n'est un départ de queue de 8" vers le NW. C/2021 A10 a effectué sa plus courte approche à la Terre le 10 février et se dirige vers son périhélie qu'elle atteindra en mars.

 

C2021A4.jpg

 

C2021A10.jpg

Edited by Bill46
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nouvelles comètes 2021 à ce jour (liste d'après Gideon van Buitenen) :

 

cometes 2021.JPG

 

 

C/2021 A2 (NEOWISE) photographiée le 12 février à 21h03 TU par Michael Jäger (Autriche) - magnitude visuelle 11 approx. :

 

C2021A2NEOWISE.jpg

 

 

Déplacement de C/2021 A1 (Leonard) imagée pendant 2h40 le 13 février par Hoshi Kizoku (préfecture de Nagano, Japon) - magnitude 18 approx. :

 

C2021A1LEONARD.jpg

 

 

C/2021 A4 (NEOWISE) le 11,77 février TU par le Belge Pieter-Jan Dekelver (réfracteur 100 mm f/5,5 + CCD 60x30 s) - magnitude 15 approx., en déplacement rapide :

 

C2021A4NEOWISE.jpg

(http://www.astronomie.be/pieterjan.dekelver/)

Edited by Bill46

Share this post


Link to post
Share on other sites

C/2021 A2 (NEOWISE) près de la nébuleuse NGC 2282/IC 2172/vdB 85 (Licorne) le 14 février 2021 à 18h34 TU. 3 poses de 180, 750 et 750 s en RGB + 1500s en Halpha. Astrographe Celestron 11" f/2.2 RASA avec CCD QHY600 (Michael Jäger). La comète est la tâche vert-bleuté située au-dessus des nébulosités rouge-rosé.

 

C2021A2NEOWISE.jpg

 

 

Une autre vue similaire de C/2021 A2 (NEOWISE) le 14 février prise par Gerald Rhemann avec un T300 f/3.6 + CCD FLI Proline PL16803 (LRGB 14/9/9/9 min.) :

 

C2021A2NEOWISE-2.jpg

(http://www.astrostudio.at/)

 

Edited by Bill46
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

C/2021 A1 (Leonard) le 15 février 2021 à 2h34 TU imagée avec un C14 f/6 + CCD ASI 1600MM (10 x 120 s) par Denis Buczynski depuis Tarbatness en Ecosse (mag. 17,5) :

 

C2021A1LEONARD.jpg

 

 

C/2021 A2 (NEOWISE) près de la nébuleuse à émission NGC 2174 (Orion) le 15 février 2021 à 22h TU depuis les Canaries par l'Indien Nirmal Paul (T270 f/2,2 Slooh + CCD OSC 9 x 50 s) :

 

C2021A2NEOWISE.jpg

Edited by Bill46
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By airbus340
      Bonsoir à tous ,
       
      Voici une petite C/2020 T2 PALOMAR du 20/02/2021 en 20 x 2' 
       
      Ph

    • By COM423
      Bonjour,
      Je vous propose une image de  409P/LONEOS-Hill, une comète périodique de période égale à 15 ans  qui effectue son premier retour au périhélie, depuis sa découverte en 2005 (P/2005 XA54).
      Elle a été retrouvée le 16 novembre 2020 (P/2020 V1), ce qui a donc permis de la numéroter.
      Elle est passée au périhélie le 28 janvier 2021, à 1,75 ua du Soleil et passe au périgée dans la première semaine de mars (à 0,89 ua de la terre).
      Cela reste une comète faible (m1=16) mais elle est facile en CCD et montre une longue queue de gaz :

      Compositage de 29 poses de 02 min au C11 à F/D=6,3 + ST8XME le 08/02/2021 à 03h14 utc
      On peut suivre la queue sur près de 3' de longueur, et elle est vraiment très contrastée sur près de 55 arcsecondes :

      à tel point que selon le réglage des seuils, j'ai eu l'impression sur les brutes qu'il y avait un fragment près du noyau (ce qui n'est donc pas le cas).
       
      Comme toute comète, elle s'est bien déplacée durant les acquisitions comme le montre la registration sur les étoiles :

      Moi, je la trouve plutôt photogénique, j'espère que çà vous plaira aussi
      Bonnes observations à tous,
       
    • By Daniel Malaise
      Bonne nouvelle ! Aussi incroyable que cela puisse paraître, nous avons retrouvé « notre » photomètre !
       
      Il y a quelques semaines, mon fils avait pris contact avec l’Observatoire d’Ondřejov pour leur demander s’ils pouvaient par hasard remettre la main sur le spectrophotomètre quelque part dans leur grenier ou leur cave…
       
      Et ils l’ont retrouvé ! Nous avons d’ailleurs reçu une réponse fort aimable et sommes très reconnaissants! Nous nous rendrons en Tchéquie dès que la situation sanitaire le permettra, pour ramener cette « relique » dans nos archives
       
      Vous pouvez suivre cette aventure et d'autres sujets sur mon blog d'astronomie.
       
      Profitez de la vie et restez en contact !
       
      Daniel Malaise, Dr Sc
      Science lovers blog

    • By RIGEL33
      Trois comètes en deux jours !
       
      Les 12 et 13 novembre 2020 durant le second confinement, j’ai sorti à nouveau mes setups dans le jardin d’Ayguemorte-les-Graves. Trois comètes étaient de passage et, pour 2 d’entre elles, je ne les avais jamais imagé. Donc, malgré la pollution lumineuse du lieu, je m’attelais à leur recherche.
      Les images sont un peu pourrites mais les conditions étaient vraiment minables. Le gradient a été très difficile à traiter et reste imparfait, ainsi que l’équilibre des couleurs. Mais bon… comment résister à l’appel des comètes ?
       
       
      La première, prise au 12 novembre, est 156P/Russel-LINEAR. C’est une comète périodique qui tourne autour du Soleil en environ 6,5 ans. Elle a été co-découverte par KS Russel en 1986 et par un observatoire automatique (LINEAR) en 2000.
      Bien qu’elle fût faible en luminosité, j’ai tenté le grand champ car ce soir-là, elle au plus près de la planète Neptune, rapprochement apparent depuis le sol terrestre.
       
      156P/Russel-Linear
      Setup grand champ
       
      Canon 350D défiltré partiel + filtre CLS EOS Clip avec objectif 70-300, focale à 108 mm, ouvert à f4.5 sur monture StarAdventurer (sans goto ni autoguidage)
      156 poses de 2 mn (film) – 117 poses (photo) – ISO 800 – 25 DOF – Camera RAW, Toshop, VirtualDub et Fitswork
       
      Registration sur la comète

      Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff.
       
      Régistration sur les étoiles

      Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff.
       
      Version annotée

      Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff.
       
       
      La seconde, prise en début de soirée du 13 novembre, est 88P/Howell. C’est une comète périodique qui tourne autour du Soleil en environ 5,5 ans. Elle a été découverte par Ellen Howell en 1985.
      Bien qu’elle aussi fût faible en luminosité, j’ai tenté le grand champ car ce soir-là, elle passait près de la planète Jupiter, rapprochement apparent depuis le sol terrestre. A la lunette, on la voyait assez bien car elle arborait une belle coma verte. Seul inconvénient, je n’ai que peu de poses car elle s’est couchée rapidement… d’ailleurs, on peut voir les arbres apparaître sur les images finales. Le plus est que j’ai pu l’imagée en grand champ près de la planète Jupiter.
       
      88P/Howell
      Setup grand champ
       
      Canon 350D défiltré partiel + filtre CLS EOS Clip avec objectif 70-300, focale à 133 mm, ouvert à f4.5 sur monture StarAdventurer (sans goto ni autoguidage)
      62 poses d’1 mn (film) – 47 poses (photo) – ISO 800 – 25 DOF – Camera RAW, Toshop, VirtualDub et Fitswork
       
      Registration sur la comète et les étoiles

      Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff.
       
      Registration sur la comète et les étoiles (annotée)

      Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff.
       
       
      Setup Lulu
       
      Canon 7D défiltré partiel + filtre CLS au foyer d’une lunette 100/900 sur monture Orion Sirius EQ-G (sans goto ni autoguidage)
      15 poses d’1 mn (photo + film) – ISO 6400 – 25 DOF – Camera RAW, Toshop, VirtualDub et Fitswork.
       
      Registration sur la comète

      Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff.
       
      Régistration sur les étoiles

      Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff.
       
       
      La troisième, prise en seconde partie de nuit du 13 au 14 novembre, est C/2020 M3 Atlas, déjà imagé le en début de mois alors qu’elle commençait son ascension de la constellation d’Orion. Elle devait remontée le flanc gauche du Grand Chasseur durant ce mois de confinement. La comète a été découverte par ATLAS, un système d'alerte précoce contre l'impact d'astéroïdes.
      C/2020 M3 a fait son périhélie le 25 octobre dernier, et a été au plus près de nous le 14 novembre avant de s’éloigner vers le système solaire externe. Elle ne reviendra pas avant 139 ans.  
      Sans contexte la plus brillante des trois, j’ai pu l’imager sur les deux setups en place une bonne partie de la nuit. Je suis toutefois un peu déçue du résultat sur le grand champ… la mise au point est imparfaite et les étoiles filent énormément sur les bords… à tel point, que j’ai cropé l’image.
       
      C/2020 M3
      Setup grand champ
       
      Canon 350D défiltré partiel + filtre CLS EOS Clip avec objectif 70-300, focale à 133 mm, ouvert à f4.5 sur monture StarAdventurer (sans goto ni autoguidage)
      170 poses de 2 mn (film) – 139 poses (photo) – ISO 800 – 25 DOF – Camera RAW, Toshop, VirtualDub et Fitswork
       
      Registration sur la comète

      Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff.
       
      Régistration sur les étoiles

      Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff.
       
       
      Setup Lulu
       
      Canon 7D défiltré partiel + filtre CLS au foyer d’une lunette 100/900 sur monture Orion Sirius EQ-G (sans goto ni autoguidage)
      304 poses d’1 mn (film) et 247 poses d’1 mn (photo) – ISO 6400 – 25 DOF – Camera RAW, Toshop, VirtualDub et Fitswork.
       
      Registration sur la comète

      Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff.
       
      Régistration sur les étoiles

      Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff.
       
       
      Le film
       
       
       
    • By Daniel Malaise
      Cette photo est la seule qui a été prise du premier instrument d'observation astronomique que j'ai développé et fabriqué, à la fin des années 1960.
       
      Il s'agissait d'un spectrophotomètre qui servait à prendre des profils de comète dans différents domaines spectraux qu'on pouvait sélectionner, par exemple les radicaux libres remarquables CN, C2, C3.
       
      C'est un instrument que j'avais conçu au cours de ma thèse de doctorat et ensuite fabriqué à IAL Space à Liège. Il était installé à l'Observatoire de Haute-Provence. Malheureusement, le planning de l'observatoire était chargé, et il était difficile d'avoir du temps d'observation pour des phénomènes aléatoires comme les comètes...
       
      Heureusement, j'ai reçu une offre de l'Observatoire Ondřejov, à proximité de Prague en République Tchèque, pour installer l'instrument là-bas, où j'ai travaillé avec Jan Hekela entre 1969 et 1974. Ce fut une très belle période et j'ai eu la chance de découvrir le mode de vie tchèque.
       
      Vous pouvez lire l'article et d'autres sur mon blog d'astronomie.
       
      Profitez de la vie et restez en bonne santé!
       

  • Upcoming Events