eroyer

Member
  • Content count

    908
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

320 Excellent

1 Follower

About eroyer

  • Rank
    Active Member
  1. Beau travail. Ces pièces réalisées avec les moyens du bord m'ont l'ai très propres.
  2. Gros newton ultra léger sur AZEQ6

    Bonjour, attention, ce tube une fois monté sur une monture équatoriale est très bien avec une caméra mais pour du visuel ça ne me parait pas du tout adapté. Avec un tube carré qu'on ne peut pas faire tourner sur lui-même, imagines la la position du porte-oculaire lorsque tu pointe aux 4 coins du ciel. Il faudra jongler avec un escabeau en permanence et se tordre le cou 1 fois sur 2. Eric
  3. Monte charge pour matériel astro

    Une recherche avec les mots clés : palan kayak peut donner quelques idées. Ensuite il faut voir quelle est la masse de l'instrument.
  4. Moisson deep sky de l'été

    J'y travaille, mais il manque encore quelques morceaux. Ceci dit ce qui m'a le plus tapé dans l'oeil dans tes dessins, c'est Sh2-091. Selon https://www.astronomy-mall.com/Adventures.In.Deep.Space/sh2091.htm le morceau le plus brillant serait même visible dans un 150. Ca donne vraiment envie d'aller voir. Est-ce que tu as tenté d'observer les autres portions de la nébuleuse ?
  5. Moisson deep sky de l'été

    Je suis impressionné, il n'y a que des objets que je n'ai jamais pointés (à par le soleil bien sûr). Il faut que je les ajoute à ma liste de choses à voir.
  6. Tu as ouvert la voie avec la réalisation d'un télescope dont la formule optique était inconnue de la plupart des astrams de ce forum. Et les premières images sont déjà très bonnes. Chapeau ! Nul doute que ça va être encore meilleur quand tu auras de bonnes conditions de ciel. Zen fait aussi des traitements anti-reflet pour un tarif raisonnable (250 € pour une lame de 300).
  7. Bonjour, c'est un superbe projet qui sort de l'ordinaire. Est-ce que tu prévois aussi de faire le miroir plan ? Eric
  8. Pour augmenter la force du ressort, tu peux ajouter un gros élastique qui fait le tour du tube du chercheur et qui tire vers les 2 vis de réglage. Pas très joli, mais ça dépanne.
  9. Pas bête. Je viens de réouvrir le fichier dans FigureXP, la constante pour ce miroir est -1,142. Ce n'est pas -1,25 mais la moitié du chemin est déjà fait. Voici le bulletin si je précise que l'objectif est d'avoir une conique à -1,25. Ca pourrait donner des résultats honnêtes en photo avec correcteur de Ross.
  10. Je ne peut ps répondre de façon sure mais mon intuition est que cette séparation doit avoir le même effet que la séparation entre les 2 faisceaux d'un interféromètre de Bath. La formule est donnée ici : http://gap47.astrosurf.com/index.php/technique/optique-instruments/controles-optiques/interferometre-de-bath/ dans la section "Aberrations hors axe :"
  11. Le miroir skywatcher numéro 2 date de 2011. Je n'ai pas la date précise pour l'autre mais je pense qu'il est plus récent. C'est vrai. Le fait qu'un miroir fini coûte si peu cher n'incite pas à se lancer. D'autant plus qu'on s'imagine souvent que polir un miroir est une tache colossale alors que finalement pour un 200 ou 250 ce n'est pas si long ni si compliqué que ça surtout si on est bien accompagné. Repolir un miroir qu'on a acheté pour améliorer sa forme peut sembler risquée pour quelqu'un qui n'a jamais fait de polissage et je le comprend. Pourtant, il y a beaucoup à découvrir et à apprendre en polissant une optique. C'est un domaine passionnant.
  12. Ici c'était 2 supports en bois à +--45° de la verticale. Pour des 200 de bonne épaisseur, le support latéral n'est pas critique. Pour les 600, dans les tests j'avais aussi 2 supports à +-45° mais ils étaient imprimés en PLA avec un relief placé pile sous le centre de gravité. Malgré ça, l'astigmatisme de pliure était évident et je devais faire les mesures avec le miroir orienté dans 4 directions différentes pour pouvoir l'éliminer.
  13. Oh la boulette ! Mille mercis, j'ai modifié les courbes dans mon premier message et signalé l'erreur pour qu'on comprenne la suite du fil de discussion. Finalement, sur les 3 miroirs de 200 testés, il y en a un clairement mauvais, un plutôt passable et un pas trop mal.
  14. J'ai mis en pièce jointe les scripts python que j'ai écrits pour traiter les images venant de l'appareil de Foucault. Ils utilisent la librairie opencv qui doit être installée. Pour les utiliser, il faut faire une série d'images en déplaçant le couteau de 0.1mm entre chaque image (en reculant le chariot). La première image doit être une image où le miroir est totalement illuminé (couteau ouvert) pour bien détecter le contour du miroir. Les suivantes sont faites avec le couteau qui coupe le faisceau à moitié. On doit bien aligner l'axe de déplacement du chariot pour ne pas avoir à retoucher la position du couteau entre 2 images (important sinon la mesure est faussée). Toutes les images sont placées dans un même dossier. Le premier (detect_circle.py) permet de faire un recadrage sur la zone du miroir. et éventuellement une rotation si le couteau n'est pas vertical. Le deuxième (flip_diff.py) charge chaque image recadrée et fait la différence entre cette image et son symétrique pour faire apparître en noir la zone de teinte plate. L'utilisateur marque la zone (ou les zones en tente plate) sur chaque image. A la fin le programme exporte tout ça dans un fichier compatible avec FigureXP. Pour l'adapter à son miroir, il suffit d'éditer le diamètre, la focale et les zones à exporter. On peut aller jusqu'à 15 zones (la limite vient de FigureXP). flip_diff.py detect_circle.py
  15. Bonjour, nous avons organisé dans le club un atelier de contrôle de miroirs. Sur une après midi, les participants ont pu découvrir les méthodes de mesure de la qualité optique d'un miroir. Il s'agissait essentiellement du test de Foucault. J'avais prévu aussi d'utiliser l'interféromètre de Bath mais je n'ai pas réussi à le régler correctement et comme l'heure avançait, j'ai laissé tomber. Quoi qu'il en soit n a passé une bonne après midi. Certains participants avaient amené leur miroir. Il y avait 3 miroirs de 200mm f/5 ce qui constitue un échantillon intéressant pour se faire une idée de ce que valent les miroirs industriels made in China. Les test ont été faits au Foucault photographique en prenant une image pour chaque 1/10eme de mm de déplacement du chariot (source et couteau mobiles), puis le résultat est rééchantillonné pour simuler 10 zones dans FigureXP. Nous n'avons pas vérifié l'astigmatisme. ******************************* ATTENTION : suite à une erreur signalée par ngc_7000 (erreur sur le rayon de courbure entré dans le logiciel), j'ai modifié les courbes par rapport au message initial et les conclusions. ******************************* Le premier est de marque Skywatcher. Son propriétaire, déçu par la qualité des images qu'il avait, avait fait faire un nouveau miroir par un artisan Français. Il avait gardé l'ancien miroir dans un coin et il l'a amené pour le tester. Résultat : Le miroir est surcorrigé, il satisfait tout juste au critère mini de lambda/4 sur l'onde. Il a aussi un bord rabattu, ce qui n'apparait pas sur ces tests. Même si le plus gros défaut est le trou central masqué au moins en partie par le secondaire, le résultat n'est pas brillant, même pas lambda/4 sur l'onde et une erreur transverse >3. Il y a aussi un bord rabattu qu'on ne voit pas apparaître sur cette courbe. On dit parfois que les miroirs industriels c'est un peu la loterie. Clairement celui-ci n'est pas le ticket gagnant. Le deuxième miroir testé est aussi un skywatcher : Celui-ci est à peine mieux que le premier avec le même type de défaut (surcorrection). La forme parait globalement un peu plus régulière. Là encore, le critère de lambda/4 sur l'onde est respecté mais tout juste. Celui-ci est meilleur. Il atteint lambda/6 (si on fait abstraction du trou central qui est plus un artefact de reconstruction de FigureXP qu'un vrai défaut sur le verre). L'erreur transverse est à peine supérieure à 1 (1,182). Ce n'est pas un miroir de compétition, mais ça me parait tout à fait acceptable pour un télescope de ce prix. Le troisième est de marque Orion (est-ce la même usine que les 2 autres ?) : Léger mieux sur celui-ci. On a encore une fois une surcorrection mais de moins forte amplitude. A l'oeil sur le foucaultgramme, la forme a l'air un peu plus réguilère. Ici, on est plutôt à lambda/6 sur l'onde. C'est mieux mais on n'est pas encore à la qualité de ce que peut produire un artisan ou même un amateur soigneux. Ce dernier miroir est un peu meilleur que le précédent et il me parait tout à fait correct pour un miroir de ce prix. D'autant plus que le plus gros défaut est la bosse centrale masquée par le secondaire. Un artisan ou même un amateur soigneux et patient ferait certainement un peu mieux, mais tel quel ce miroir est parfaitement utilisable et apte à satisfaire son propriétaire. Et pour finir, on a passé au test un 130/650 de marque Besser. Son propriétaire voulait le tester car il n'arrivait pas à obtenir des images nettes et cherchait la raison (qualité du miroir ? mauvaise collimation ? turbulence ?). La réponse est obtenue simplement à l'appareil de Foucault : le miroir est sphérique, ce qui représente une aberration de 1 lambda pour un 130 à f/5. Ce miroir est pourtant vendu comme étant parabolique. Méfiance, si vous envisagez d'acheter ce type de télescope. C'était une bonne expérience pour tout les participants, certainement à renouveler.