eroyer

Membre
  • Compteur de contenus

    661
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Pays

    France

Réputation sur la communauté

32 Neutre

À propos de eroyer

  • Rang
    Membre actif
  1. Où faire contrôler son miroir primaire

    Bonsoir, tu peux aussi te rapprocher d'un club. S'il y a des pousseurs de verre, ils ont forcément des moyens de contrôle (Foucault ou Bath). Tu es dans quel coin ? Le star test est aussi accessible en visuel, même si ce n'est pas très facile surtout sur un diamètre comme ça.
  2. Taille de miroirs plans

    Bonjour, je ne comprends pas. tu avais bien des blanks pour faire tes plans ? Il faut s'accrocher. Il faut bien voir aussi qu'il y a 3 miroirs donc ça ne fait qu'une trentaine de retouches par miroir. Mais c'est clairement plus difficile qu'un miroir parabolique pour lequel on peut jouer sur la courbure pour choisir la retouche la plus facile. Le fait de n'avoir pas de plan de référence complique aussi les choses. A la lecture de l'article de Serge Bertorello, je m'attendais à ce que le chemin soit plus direct. Je n'ai eu aucun mal à atteindre lambda/4 sur la totalité de la surface. Pas difficile non plus de faire lambda/10 sur la partie centrale (sur 150mm de diamètre), mais lambda/10 partout, ben j'en ai bavé Mais pas suffisamment pour me dissuader d'attaquer les primaires. Je vais quand même faire une petite pause avant.
  3. Taille de miroirs plans

    Bonsoir, voila des nouvelles fraiches. J'ai dépassé la centaine de retouches (102 pour être précis) et j'arrive enfin à un résultat intéressant. Pour les mesures, la méthode de Serge Bertorello qui consiste à résumer l'état d'un miroir à son rayon de courbure n'était pas suffisante dans mon car j'ai toujours eu des défauts zonaux et jamais une courbe bien régulière. D'un autre côté l'interprétation des fronts d'onde obtenus avec DFTFringe est trop complexe pour réellement guider les retouches à cause du bruit dans les mesures et de certains artefacts de reconstruction du front d'onde pas toujours reproductibles. J'ai du faire un compromis. J'ai donc supposé que chaque miroir était une forme de révolution. Ainsi à partir des interférogrammes traités avec DFTFringe, je ne garde que les coefficients de Zernike qui correspondent à de l'aberration sphérique. De cette façon, voici ce que j'obtiens au bout des 102 retouches : Pour l'instant, je ne touche à rien. Le A semble vraiment bon. Le B est quasi à lambda/10. Vu son profil , je serais presque tenté de faire une retouche très courte miroir dessous mais j'ai peur de la rater. Je vais réfléchir un peu, la nuit porte conseil. Ca n'a pas été simple d'en arriver jusque là. C'est quand même plus facile de faire un miroir parabolique plutôt qu'un plan, mais je crois que j'ai aussi appris pas mal de choses en optique, ce qui était aussi le but de l'opération.
  4. Interféromètre de Bath

    Merci pour ces compléments. Ca me conforte dans mon choix de rester sur un laser classe 2.
  5. Interféromètre de Bath

    Merci. J'avais sélectionné celui-là pour rester sur du classe 2. D'autant plus que j'ai confié la conception de l'interféromètre à des étudiants en projet et je ne voudrai pas qu'ils se fassent mal avec du classe 3 même si le risque est faible. Je verrais si c'est suffisant quitte à travailler dans une pièce sombre. Si vraiment c'est trop peu lumineux, j'achèterai quelque chose de plus puissant. Comme tu le conseilles, j'ai sélectionné plusieurs lentilles chez surplus shed pour pouvoir faire des essais de focales 10, 16 et 21mm (ce n'est pas cher 4,50$ pièce). La commande n'est pas encore partie, je peux choisir autre chose si nécessaire.
  6. Interféromètre de Bath

    Bonjour, je remonte le sujet pour poser une question pratique. Je dois choisir un laser pour monter un interféromètre de Bath. A la lecture de l'article, je suis allé voir chez picotronic et le choix est impressionnant à tel point que je ne sais pas quoi choisir. Celui-ci pourrait-il faire l'affaire : https://www.picotronic.de/picopage/fr/product/detail/category/1/id/706 Les caractéristiques qui me paraissent importantes sont : - lentille réglable - lentille en verre traitée AR - faisceau de 5mm (j'ai prévu un cube séparateur de 10mm et une lentille de 8mm de diamètre) Je prévois de mesurer des miroirs de 600mm à f/d 4.5.
  7. C'est du très bon, aussi bien pour les dessins que pour les photos
  8. Interféromètre de Bath

    Bonjour, je n'ai pas encore pris le temps de tout lire mais un grand merci pour cet article qui promet d'être très utile. J'ai prévu de me faire un interféromètre de Bath cet hiver. Vu la qualité de vos précédents articles, je suis certain de trouver dans celui-ci toutes les informations dont j'aurais besoin.
  9. Taille de miroirs plans

    Bonsoir, ça fait un petit moment que je n'ai pas donné de nouvelles mais je n'ai pas chômé pour autant. J'en suis à 69 retouches, autant dire que je tatonne pas mal pour arriver à ce que je veux mais ça progresse quand même. Voici l'état actuel des miroirs : Le meilleur est aux alentours de 0.15 lambda et le plus mauvais à 0.3 environ. C'est un peu plus délicat que ce que j'espérais car je n'ai pas à gérer seulement la concavité/convexité mais aussi des défauts zonaux. C'est soit parce que le diamètre est déjà assez grand, soit parce que je m'y prend comme un manche. Certainement un peu des deux. Il reste encore un peu de boulot, mais j'ai bon espoir.
  10. araignée à branches courbes ???

    Le point faible des araignées à 3 lames (qui sont forcément concourantes) est le manque de tenue en rotation. Sur un Cassegrain ou équivalent comme le Mewlon, ce n'est pas très important car le secondaire est une forme de révolution. Par contre sur un Newton, il faut à tout prix éviter une rotation du secondaire et là 4 lames qui ne se croisent pas au même point font beaucoup mieux à épaisseur équivalente.
  11. Taille de miroirs plans

    Déjà au 5 microns. Tu n'as pas trainé pour le doucissage.
  12. Taille de miroirs plans

    Il y a méprise : l'image que tu as utilisée a été faite avec 2 disques de verre. L'interférogramme avec de l'eau c'est l'image que j'ai posté un peu plus haut et sur laquelle on ne voit pas les franges si on ne fait aps bien attention. Je la remet ci-dessous : et dans ces conditions, c'est vraiment inexploitable. Il doit y avoir moyen de faire mieux puisque sur les vidéos d'Ed Jones on voit très bien les franges. Il faudrait au minimum changer la source de lumière je pense. Pour ce qui est du defocus, j'ai 'impression que si je ne le coche pas, j'ai une surface à laquelle on aurait soustrait la sphère qui approxime le mieux le front d'onde. Autrement dit on enlève le défaut de convexité ou de concavité. Je n'ai pas vu de mode "plan" dans DFTFringe, vous avez vu ça où ?
  13. Taille de miroirs plans

    Non je n'ai rien optimisé du tout, d'ailleurs je ne sais pas faire. Je me suis contenté de reprendre le montage qui marchait à peu près bien avec 2 disques de verre en remplaçant le disque de dessus par de l'eau. C'était amusant à faire mais inexploitable en pratique. Je suis revenu à la bonne vieille méthode avec 3 disques. Ce serait probablement mieux avec une autre source de lumière (plus puissante en tout cas) et peut-être en optimisant comme tu dis. Pour DFTFringe, je laisse tous les polynômes de Zernike cochés sauf piston, tilt et coma. J'avais un doute sur le defocus qui est décoché par défaut, mais je pense qu'il faut le cocher dans le cas de miroirs plans.
  14. Taille de miroirs plans

    De mon côté, j'ai fait des séchées plutôt courtes : 5 ou 6 minutes maximum avec les abrasifs fins. Je préfère ne pas prendre le risque de coller les verres.
  15. Afrique du Sud (1) : bilan et dessins de nébuleuses

    Sacrée belle brochette de dessins. Le séjour a du être intensif, mais je comprend facilement que pour un premier séjour dans l'hémisphère Sud on ait envie d'en profiter au maximum...