eroyer

Member
  • Content count

    766
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

165 Good

About eroyer

  • Rank
    Active Member
  1. Merci pour ces nouvelles photos du télescope. C'est vraiment une belle conception et un travail de réalisation soigné.
  2. Les dessins sont très chouettes et le télescope a l'air d'être un belle réussite. Je serais curieux d'en apprendre un peu plus sur celui-ci.
  3. C/2020 F8 SWAN (mais pas que)

    bien vu, après une nuit dehors je n'étais plus très frais quand j'ai mis la légende
  4. Bonjour, on en parle depuis pas mal de temps, la comète C/2020 F8 SWAN est visible depuis l'hémisphère nord. Mais ce n'est pas e grand spectacle qu'on aurait pu espérer. Elle est assez lumineuse mais tellement basse dans les lueurs de l'aube qu'il n'y a pas beaucoup à voir : à peine un début de queue un peu plus marquée d'un côté au bino 360. J'ai aussi observé C/2017 T2 PANSTARRS qui est très bien placée actuellement et assez lumineuse. La partie centrale est nettement plus contrastée que SWAN. J'ai aussi pointé C/2019 Y1 ATLAS à côté de Duhbe, nettement plus faible et sans queue. Je n'ai pas fait de dessin.
  5. ou peut-être juste le rêve d'un pousseur de verre....
  6. Magnifique. Est-ce que tu as déjà commencé à construire un tube pour monter ces optiques ?
  7. bino600

    Bonjour, voici quelques nouvelles, j'ai quand même pas mal avancé. D'abord, je suis parti d'une surface proche de la sphère ce qui représente un écart de 5 lambda par rapport à une parabole. Autant dire qu'il y a pas mal de verre à enlever avant d'approcher une parabole. Il a fallu quelques heures de polissage avec divers outils et diverses courses pour creuser toute la zone centrale jusqu'au bord. J'arrive maintenant à une forme presque parabolique comme on peut le voir sur les images ci-dessous. Globalement le miroir est à lambda/6 voire même un peu mieux. Ca serait presque utilisable pour du ciel profond. Je suis plutôt content car je n'ai pas trop galéré pour en arriver là, j'ai eu l'impression de contrôler à peu près ce que je faisais et quasiment chaque action de polissage m'a permis de progresser. Mais je ne vais pas m'arrêter là car il y a pas mal de défauts, à commencer par un bord rabattu assez sévère sur les 10 à 20mm extérieurs qu'en fait je traine depuis le début de la parabolisation mais que j'avais sous-estimé. J'aurais dû le corriger avant de commencer à paraboliser. Je l'ai réduit avec de tous petits outils mais j'ai massacré la régularité de la surface sur la partie extérieure du miroir. Je vais reprendre un grand outil et essayer de lisser un peu tout ça quitte à revenir un peu vers la sphère puis recorriger le centre. Je suis plutôt optimiste quant à la réussite du projet. Même si cette première tentative de parabolisation s'avérait ne pas être la bonne, j'ai pas mal appris au passage et je commence à mieux sentir comment aborder un miroir de ce diamètre. Faudrait juste qu'on soit confiné 3 mois de plus, mais je crois qu'on va devoir sortir
  8. des roues pour mon Dobson ?

    Je crois qu'on est nombreux à avoir les mêmes, en fait on ne trouve presque que celles là quel que soit le magasin. Hélas d'ailleurs car je trouve la qualité décevante : elles ne tiennent pas bien la pression (bien moins que sur n'importe quel vélo) et il faut souvent les regonfler. Et là le deuxième problème survient : la valve coudée est difficile d'accès pour raccorder une pompe. Quand le pneu est dégonflé, ça va, quand il est gonflé ça va aussi, mais quand il est à moitié dégonflé, bonjour la galère... Et je ne dis pas quand il faut changer une chambre à air (ce qui arrive assez vite vu la qualité du truc), le démontage n'est pas facile. Sur mon bino, j'en ai remplacé une par une roue pleine en caoutchouc de même diamètre pour tester : moins d'entretien mais moins d'amorti aussi. Est-ce que quelqu'un connait d'autre modèle de roue gonflable du même format mais de meilleure qualité , quitte à mettre 2 ou 3x le prix mais ne plus être embêté ? Sinon le diable peut être une bonne solution (ici avec des roues dont la qualité est encore pire, j'ai usé les pneus en 2 ans et pas beaucoup de kilomètres)
  9. Donc dès qu'on s'éloigne de la verticale, ça se déforme beaucoup plus. Intéressant. Sur mon banc de test, j'ai mis une inclinaison de 2,5° pour éviter de devoir mettre des cales de retenues devant les miroirs. Il faudrait que je réduise encore un peu l'inclinaison idéalement. Une autre question que je me pose concernant les supports de tranche, c'est que se passe-t-il si on suspend le miroir par le haut ? ça devrait avoir tendance à le déplier non ? Je pense à un système de support dans un télescope avec 2 cales en bas à 45° de part et d'autre de la verticale (support classique) auquel on ajouterait un système de traction venant tirer sur le haut du miroir pour le soulager d'une partie de son poids. On pourrait faire ça avec un plot de silicone, un câble et un contrepoids (avec ou sans levier) comme les supports astatiques de certains barillets.
  10. Pour un débutant, c'est vraiment se mettre la pression car on s'impose de réussir à faire aussi bien et même mieux. Avec un peu d'expérience préalable, bien sur que c'est possible. Si pas de problème particulier sur la face arrière du miroir (en gros si elle est régulière) ce qui doit être le cas sur les miroirs du commerce je suppose, une fois l'aluminure enlevée, on peut repolir pour repartir d'une sphère et refaire juste la parabolisation en principe. Sur la planéité de la face arrière c'est extrêmement important sur un grand miroir mince (genre mes 600 de 39mm d'épaisseur), nettement moins sur un petit miroir épais (ex un 250 du commerce qui doit faire 35mm d'épais). D'autant plus qu'avec un petit miroir, on peut travailler en grande partie miroir dessus.
  11. Pour faciliter le test de Foucault, on peut aussi faire une série de photo à des positions régulièrement espacées du couteau (par exemple tous les 0,1mm d'aberration longitudinale) et traiter avec un logiciel pour retrouver la zone correspondante. C'est ce que fait foucault unmasked par exemple ( https://github.com/carlhitchon/Foucault-Unmasked ) J'avais testé avec un programme maison à l'époque où je taillais mes 360 et ça donnait des résultats très proches du foucault visuel classique mais sans se fatiguer. Ca dépend. Compte tenu du temps nécessaire pour faire un 250 à la main (les 100 à 120h annoncées par Jean Dijon me semblent assez réaliste), ça ne vaut pas le coup pour un seul miroir. Si on compte en faire plusieurs, on peut rentabiliser le temps passé à construire la machine. Si on fait des gros diamètres (>500mm), là ça devient presque indispensable à cause de la force physique nécessaire pour pousser un gros polissoir.
  12. bino600

    Bon alors, voile quelques nouvelles. J'ai résolu ce problème de tranchée tout simplement en enlevant les vis qui étaient placées au rayon 100mm. Je ne sais pas pourquoi ça a marché mais ça a marché et c'est l'essentiel. La couronne de zirconium à l'arrière du miroir a disparu également. En passant à des courses de polissage à la main en W avec un outil de 360 et un autre de 300 sur le plateau motorisé, j'ai même obtenu une surface proche de la sphère assez régulière avec u début de parabolisation sur les zones externes. Cela aurait été une forme idéale sans la présence d'un certain nombre de micro-rayures visibles seulement au foucault heureusement. Je ne sais pas quel est le terme approprié en anglais et en français : rayures, filandres, sleeks, scratches ? Une vue avec le couteau qui coupe complètement le faisceau : Heureusement elles ne devaient pas être très profondes car après 1h30 de polissage à 18 tours/min, outil fixe de 480 et poids supplémentaire de 10 kg, tout à presque disparu Il ne reste que quelques traces des plus grosses qui disparaitront vite je pense. Par contre au niveau de la forme, j'ai retrouvé des zones, mais je sais comment faire pour lisser la surface. Bref, je devrais pouvoir commencer assez vite à paraboliser. C'est là que ça va devenir intéressant
  13. C'est tout à fait ça. Par exemple, sur la vidéo postée au dessus, on voit l'opérateur étaler le produit à polir minutieusement au pinceau sur chaque carré de poix. De mon côté, j'en met un gros coup partout à la fois et ça marche bien aussi.
  14. Ce genre de vidéo est un trés bon complément des bouquins. Il ne faut pas hésiter à en chercher d'autres. Chaque pousseur de verre a un peu sa manière de faire et on peut réussir un mirour de différentes façons même si les fondamentaux ne changent pas.
  15. Bonjour Je trouve ton étude très intéressante. La question posée par Christian m'intrigue également.