Sign in to follow this  
jackbauer 2

Les (grandes) ambitions spatiales d'Erdogan pour la Turquie

Recommended Posts

La Turquie est devenue ce qu'on appelle "un pays émergent", c'est à dire un pays dont le poids économique pèse de plus en plus dans le monde. Et avec à sa tête un dirigent nationaliste comme Erdogan, pas étonnant que la Turquie s'affirme de plus en plus comme une puissance militaire qui avance ses pions en Syrie, Libye, ect... Son industrie est capable de produire des armements très performants comme ses drones Bayraktar B2 qui ont ravagé les troupes arméniennes dans le conflit récent dans le Haut-Karabakh (Azerbaïdjan vs Arménie)

La suite logique est évidemment l'espace : toute nouvelle puissance qui veut s'affirmer développe un programme spatiale, ne serait-ce que pour une question de prestige

Les turcs ambitionnent d'envoyer une première sonde sur la Lune en 2023, pour fêter le centenaire de leur république. Il y est question de "hard landing", sous-entendu que la sonde ne survivrait pas à l'atterrissage (pas facile, on se souvient de la sonde israélienne). La mission lunaire suivante, en 2028, serait plus ambitieuse...

 

Le plus étonnant, c'est que les turcs, d'après cet article ci-dessous, envisagent la construction d'une base de lancement en... Somalie ! Certes, située près de l'Equateur, elle serait bien placée géographiquement pour des lancements spatiaux. Mais ce pays est depuis des décennies une vaste région sans véritable état constitué, livré à divers "seigneurs de la guerre" qui règnent par les armes. Info qui demande confirmation donc !

Ce que j'ignorais en lisant cet article c'est que la France avait pensé, il y a longtemps, y construire une base spatiale !? 

 

https://www.middleeasteye.net/news/turkey-space-programme-somalia-base-cost-revealed

 


RÉVÉLÉ: La Turquie prévoit un port spatial en Somalie pour une mission lunaire d’un milliard de dollars
(...)
Le programme spatial récemment annoncé par la Turquie, qui vise à effectuer un atterrissage en douceur sur la Lune en 2028, coûtera plus d’un milliard de dollars et nécessiterait la construction d’un site de lancement de fusées en Somalie, a déclaré à Middle East Eye une source turque au courant du plan du gouvernement.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a dévoilé la semaine dernière un calendrier ambitieux qui a deux étapes distinctes, dans le but d’entrer en contact avec la Lune sur des missions sans pilote.

Ankara prévoit de faire un "atterrissage brutal " sur la Lune avec une fusée hybride produite localement qui serait lancée en orbite en 2023, centenaire de la république, grâce à la coopération internationale.

La deuxième étape vise à avoir un atterrissage en douceur sur la lune en 2028 avec les propres capacités de la Turquie, ce qui impliquerait une navette qui effectuerait des recherches scientifiques sur le satellite naturel de la Terre. Toutefois, le gouvernement a jusqu’à présent évité les questions concernant le coût du programme et la façon dont il se déroulera.


Requêtes budgétaires
L’opposition turque n’a pas tardé à souligner que l’organisme autorisé par le gouvernement pour cette tâche, l’Agence spatiale turque (TUA), dispose d’un budget annuel d’un peu plus de 40 millions de dollars, ce qui est insuffisant pour atteindre des objectifs aussi ambitieux.

La source turque du MEE a déclaré que l’ACCORD n’était chargé que de coordonner l’ensemble du programme, et qu’il était donc naturel qu’il n’ait pas un budget plus important.

« Les dépenses seront effectuées par l’intermédiaire de différentes entités gouvernementales, telles que les grandes entreprises publiques de l’industrie de la défense », a ajouté la source. « Le ministère de la Défense lui-même fera également des allocations. »

Les premiers plans soumis à M. Erdogan il y a quelques années ont montré que deltav (Space Technologies Incorporated Company), filiale peu connue de la présidence turque, serait le bénéficiaire de l’essentiel des dépenses, avec un budget de plus de 600 millions de dollars.

Arif Karabeyoglu, président de Deltav, a annoncé l’an dernier que l’entreprise avait déjà produit un moteur-fusée qui utilise de l’oxygène liquide et de la paraffine, une capacité cruciale pour le programme spatial.
Le programme, qui devrait coûter au total au moins 1,1 milliard de dollars au gouvernement selon la source de MEE, comprend un investissement ambitieux pour l’infrastructure spatiale.

 

Fusée de Somalie
La même source a déclaré que le gouvernement prévoit de construire un site de lancement de fusées en Somalie, un partenaire clé de la sécurité turque depuis 2011, qui abrite également la plus grande base d’entraînement de Turquie dans le monde.

La Somalie n’est pas un étranger pour les amateurs d’espace : la France a également envisagé d’utiliser le pays pour accueillir un port spatial dans les années 1960 en raison de sa proximité avec l’équateur, ce qui le rend plus adapté aux lancements de fusées.

Serdar Huseyin Yildirim, le président de l’Agence spatiale turque, a refusé de commenter la Somalie dans une interview à bbc turc le 12 février, citant des entretiens sensibles avec le pays hôte, qu’il ne nommerait pas.

Toutefois, la source turque de MEE a déclaré que d’autres alternatives telles que la Libye n’étaient pas probables parce que la Turquie avait une plus grande influence en Somalie et qu’elle était scientifiquement plus favorable.

Les projets de calculs du gouvernement suggèrent que l’établissement et l’entretien du port spatial en Somalie coûteraient plus de 350 millions de dollars.

Le gouvernement vise également à allouer des subventions aux doctorants turcs pour aller à l’étranger pour étudier l’astrophysique, et fournira des fonds de recherche et développement pour les universités turques, pour un montant total d’environ 150 millions de dollars.
Yildirim a déclaré aux médias dans des interviews répétées que le programme spatial aiderait la Turquie à faire progresser sa technologie et à faire des investissements cruciaux dans des secteurs qui rendraient le pays plus compétitif à long terme.

Le gouvernement doit encore trouver une entité étrangère capable de lancer la fusée turque dans l’espace en 2023 où, après avoir atteint l’orbite terrestre inférieure, la fusée serait dirigée vers la Lune.

Yildirim a déclaré à un journal turc que le financement du projet pourrait être financé par des donateurs internationaux car de nombreuses parties s’intéressent aux projets spatiaux.

Toutefois, la source du MEE a déclaré que, puisque le programme lui-même nécessiterait le développement de missiles, les investissements étrangers seraient peu probables.

« Les plans évolueraient très probablement au fil du temps, puisque les objectifs de 2023 et 2028 sont assez agressifs et il existe de nombreuses variables qui pourraient changer », a ajouté la source. « Pourtant, avoir une telle cible aidera la Turquie à se concentrer enfin sur la mission qu’est l’espace. »

 

 

1.jpg

2.jpg

3.jpg

Edited by jackbauer 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Le spaceport est déjà en chantier. Coût 90 millions d'euros pour une capacité de 63 000 personnes. 
624
Par contre j'ai des très gros doutes sur la capacité à développer une fusée en 2 ans, ... Peut être qu'ils achètent de la techno ailleurs ? 
Visiblement ça pourrait être la Russie : 
https://www.lefigaro.fr/international/erdogan-veut-faire-de-la-turquie-une-puissance-spatiale-20210210

  • Like 1
  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 31 minutes, jldauvergne a dit :

Visiblement ça pourrait être la Russie

 

Erdogan et Poutine ont des rapports compliqués sur la scène internationale (Libye, Syrie...)

 

Une autre piste... mais qui est cet homme à coté d'Erdogan ? o.O

 

https://www.trt.net.tr/francais/turquie/2021/01/28/erdogan-s-entretient-avec-elon-musk-sur-divers-domaines-de-cooperation-dont-la-technologie-spatiale-1572606

 

 

4.jpg

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 20 minutes, jackbauer 2 a dit :

mais qui est cet homme à coté d'Erdogan ?

 

Mais il est partout !

 

Voilà une dictature de plus qui veut redorer son image dans le spatial...

 

Sinon, la Somalie, bien positionnée pour une base de lancement, il faut juste éviter qu'un étage retombe en Indonésie, il y a du monde là-bas.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, jackbauer 2 a dit :

mais qui est cet homme à coté d'Erdogan ? 

 

C'est pas un Homme, c'est Dieu (Dixit Patrick Baudry).

Et puis je  trouve Erdogan un peu trop familier en une rencontre aussi solennelle !

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il.me semble  que  Joe sera peut être  un.peu moins  enthousiaste  que Donald pour laisser transférer  de la technologie  Us  en direction de la Turquie      mais bon c'est  juste  une intuition  je n'ai  pas d'argument  à  avancer 

Share this post


Link to post
Share on other sites

N'étant guère un spécialiste, je ne connais pas finement les différences entre un vecteur spacial et un vecteur militaire ... Somalie-Israel = 2400 km. Je vous laisse deviner le reste :) même si aujourd'hui les relations ne sont pas franchement conflictuelles :D 

Bon, ça reste de l'astronauntique ; à la marge de la politique.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 25 minutes, ndesprez a dit :

Bon, ça reste de l'astronauntique ; à la marge de la politique.

 

Oui, oui, tu as parfaitement raison, les vecteurs sont les mêmes ! Toutes les Gemini ont été lancées par le Titan II, un ICBM de la défense (ou attaque) nucléaire américaine (un peu arrangé pour moins secouer les astronautes). Et pareil chez les russes, la R7 était aussi un missile nucléaire.

 

J'ai la conviction que les israéliens pourraient lancer leur bombe nucléaire sur leur Shavit.

 

A mon avis, ils vont surveiller la future base en Somalie !

 

Jacques

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this