emmanuel fontaine

Gros newton ultra léger sur AZEQ6

Recommended Posts

Bonjour à toutes et tous

Rien de tel qu'un bon dimanche de déluge pour ruminer quelques nouveaux projets...

Un peu de contexte : il y a 10-20 ans, je me suis construit pas mal d'instruments de tous diamètres. Des newtons, parfois en taillant les miroirs, des motorisés, des Dobson. Et puis ça a fini par me lasser. J'ai tout vendu et il ne me reste de cette époque qu'un Dobson 400 F/4,5, mon dernier né. Peut être le plus abouti malgré sa simplicité. Je ne m'en sers quasi plus car je fais de l'imagerie. Et les rares fois où je le sors pour quelques balades nocturnes avec des amis ou la famille, ben faut reconnaitre que c'est chiant. Pas de motorisation pour les planètes, pas de GOTO, yen a toujours un ou une qui envoie un coup de tête ou d'œil, pousse ou tire trop fort, et met tout en vrac... Et plutôt que profiter, je suis sur des œufs et passe mon temps à recentrer, chercher, etc...

D'où l'idée de redémarrer l'atelier et de me lancer dans un newton du plus gros diamètre possible qui pourrait être monté sur mon AZEQ6. Que pour du visuel. Que pour faire des balades avec ma chérie et des amis. J'ajoute que j'ai parfaitement conscience des limites d'une telle configuration (porte à faux, prise au vent, etc... ben je le sortirai lorsqu'il n'y aura pas de vent...)

Plusieurs options:

- Un C11 mais je déteste ces instruments que je n'arrive pas à domestiquer, qui sont chiants à régler, et me donnent l'impression de regarder dans un trou de serrure ; et c'est ultra cher pour avoir un truc qui marche (chauffage de la lame, changer le PO...)

- Un 300 F/4 du commerce mais avec ses 20 kg, le GOTO ne va pas aimer

- Un 300/350 ultra léger ; c'est donc l'option qui me plait; Dieter Martini fait des 320 F:4.5 qui font (en tout cas c'est ce qu'il dit) 12 kg et j'aimerais explorer une solution de ce type

Des idées? Des critiques? Mes avis me seront précieux

Cieux étoilés à toutes et tous

Emmanuel

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

il y a 5 minutes, emmanuel fontaine a dit :

je me suis construit pas mal d'instruments de tous diamètres.

 

Pourquoi ne pas te construire un tube UL à partir d'optiques achetées ?

Il y a un 400mm de 22 kg dans les PA.

Si tu mets du carbone un peu partout, tu vas tomber la masse et si tu restes dans les 320mm cela devrait passer sur ta monture.

Pour optik martini, je ne vois que des tubes capables d'aller sur des montures altaz...

 

J'ai des miroirs pour faire un 310 f/d5 et je compte bien ne pas dépasser 12-14 kg hors train d'imagerie

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Pascal

Merci de ta réponse

Oui, j'ai bien l'intention d'acheter les optiques; je n'ai plus rien pour les tailler moi même et je ne me lancerai plus là-dedans

Si si Dieter Martrini fait des tubes qui se montent sur des montures équatoriales standards

www.dietermartini.de/gittertuben.html

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'AZEQ6, c'est dans le cahier des charges parce que tu la possèdes déjà ou parce que c'est l'illustration de ton budget monture?

Visuel, planétaire photo avec un minimum de suivi ou exigence photo ciel profond avec suivi parfait?

Pour la première et seconde solution, dans le même budget tu as le stellarcat qui permet le pointage et un suivi altaz suffisamment précis...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Sébastien

J'ai une AZEQ6 depuis quelques années et elle marche du feu de dieu. J'y monte habituellement un 200 F/4 pour l'imagerie

Non, le gros newton est uniquement pour du visuel. Il faut un truc qui résiste aux coups de tête des observateurs en herbe ou maladroits et le GOTO. Et un suivi correct. Je ne ferai pas d'imagerie avec ça.

Pour mon gros dobson, j'ai acheté une plateforme chez Dieter. Elle marche bien, ça règle à peu près le problème du suivi (la remise a zéro est chiante car il faut tout soulever), mais pas le GOTO et les coups de tête.

Bah, le stellarcat ou équivalent, je préfère éviter. Ca fait vite un peu usine à gaz je trouve, alors que mon AZEQ6, je la monte en deux deux et roule

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Emmanuel,

 

Sinon il y a l'option Orion Optics, un 300/1200  ou un 300/1600 d'occasion par

exemple. J'ai les deux tubes optiques et les deux passent sur une EQ-6 pour du visu ou

imagerie planétaire, du moins dans dans une région peu venteuse. A choisir,  le 300 F/4

est clairement le plus facile à gérer, le moins encombrant  et le moins sensible au vent.

Ce sont des 300 donc quand c'est stable,  le planétaire/lunaire est un vrai plaisir avec

une foultitude de détails.

 

Tu peux aussi t'en inspirer pour faire ton tube "maison" en faisant rouler une feuille

d'aluminium.

 

Mon 300/1600 est en fait un peu plus léger que mon 300/1200 dans la mesure où il est équipé

d'un primaire relativement mince, 27 mm. Le 300/1200 a lui un miroir de 36 mm nettement

plus lourd malgré le tube plus long. Dans les deux cas on ne dépasse pas 16 kg après un petit

dégraissage :

 

https://www.webastro.net/forums/topic/170630-un-300-orion-optics-version-light-allégé-0-de-mg/

 

Ici le tube 300/1600 sur ma LXD 750 "modifiée maison" :

 

 

Albéric

Edited by xs_man

Share this post


Link to post
Share on other sites

j'ai rencontré aux nuits du causse noir un fabricant de blocs allégés qui se lance

il s'agit de lightwhite qui propose des diamètres de 270mm à 500mm

par exemple ce dernier à 9kg

du coup çà permet de monter en diamètre

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 25 minutes, astrocg a dit :

lightwhite

 

Ah oui, un de mes anciens étudiant... (Un très bon...)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, emmanuel fontaine a dit :

Bah, le stellarcat ou équivalent, je préfère éviter. Ca fait vite un peu usine à gaz je trouve, alors que mon AZEQ6, je la monte en deux deux et roule

Ben on le jette au sol, on vise la polaire, une autre étoile et on valide la mise en station. Sans avoir à rentrer ni le lieu, la date  ni l'heure.

ça prend moins de temps que de l'écrire sur ce forum. Goto et suivi suffisant pour un diamètre du triple que l'AZ 6 ne pourra jamais supporter.

Mais si tu as déjà la monture, affaire régléxD

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai un dobson Dieter Martini en 250, ça fonctionne mais c'est assez rustique (triangles de flottaison et moyeu de l'araignée en plastique, fixation des barres du serrurier en CTP,  anneau en bois comme suport latéral du miroir, etc....) en 300 équato je me demande si on n'atteint pas les limites du concept.  Après comme tu es bricoleur tu peux toujours l'améliorer bien sur.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

Ah oui, c'est une bonne idée!

Après, des tubes comme ça, il ne doit pas y en avoir tous les jours

Bon, ça rumine...

 

Oui il n'y en a que rarement et il faut les guetter.

 

Autre option le Lacerta 300 à F/4  carbonne (17 kg) :

 

https://lacerta-optics.com/FN30012c_300-1200-Carbon-Fotonewton-mit-OctoPlus-Okularauszug

 

 

Citation

https://www.lightwhite.fr/

 

c’est ici 

je plussoi

 

Très intéressant en effet, merci pour l'info !

Par contre un miroir sphérique non aluminé, on en fait quoi ?

Il ne manque pas quelque chose d'important ?

 

Albéric

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, emmanuel fontaine a dit :

Il faut un truc qui résiste aux coups de tête des observateurs en herbe ou maladroits

Normalement, l'Az-EQ6 possède des encodeurs permettant de rattraper ce genre de problème. Après, je ne l'utilise qu'en astrophoto et n'ai pas ce genre de souci 🙂

Share this post


Link to post
Share on other sites

je suis aussi en pleine ruminance....9_9 

mon fantasme actuel : un 350 nomade de moins de 20kg, en deux parties, et (aussi) stable (qu'une lunette) :ph34r:

 

il y a 16 minutes, xs_man a dit :

Par contre un miroir sphérique non aluminé, on en fait quoi ?

 

sorti de lightwight il faut effectivement les faire terminer : polissage, parabolisation, et aluminure

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

sorti de lightwight il faut effectivement les faire terminer : polissage, parabolisation, et aluminure

 

Hum... Et les tailleurs de verre comme Franck Grière ou Terrence Pelletier sont d'accord pour s'en charger ?

Pas évident à tailler avec précision ce type de miroir sans "décalquer" le motif découpé dans le verre

pour l'alléger...

 

Albéric

Edited by xs_man

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci à tous pour vos conseils

Bon, ça me renforce dans l'idée de faire un tel tube chez moi avec des optiques commerciales. Ca n' est que comme cela que j'aurai ce qui correspond le mieux à mon cahier des charges, cad poids mini et prix raisonnable. En plus le plaisir de m'y remettre!

Bons cieux à tous

Emmanuel 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

Pas évident à tailler avec précision ce type de miroir sans "décalquer" le motif découpé dans le verre

pour l'alléger...

 

Bonsoir XS-man, ce que tu décris s'appelle le quilting, c'est un phénomène de déformation locale des poches sous pression de polissage. Ça se modélise, j'ai mes critères de tolérance sur ce phénomène, et chaque blank et calculé pour que ce phénomène n'intervienne pas de manière visible. Comme je dispose également d"un shack hartmann de chez Alcor System, j'ai pu vérifier par mesure que c'était bien le cas. Pour les aspects finition de la parabolisation, je vais prendre contact avec Franck car je souhaiterais lui confier un 270mm avant les RCE et un 400 avant la fin de l'année. Terrence je crois qu'il est "bien pris", mais pourquoi pas le suivant.

Je pense qu'avec cette techno on peut monter jusqu'à 350 sur une EQ6/AZ-EQ6, sans trop mettre de contraintes sur la mécanique du tube. Compter moins de 3,5kg pour le miroir de 350mm, et 5kg pour le 400.

 

Alexandre

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir Alexandre,

 

Merci pour ces importantes précisions. En effet, franchement ça vaudra le coup de suivre tout ça de près !

Si Franck ou Terence sont en mesure de finir le processus de polissage/parabolisation/aluminure

avec succès même si probablement la forme sera un peu moins bonne qu'un miroir monolithique

non allégé. Mais si on dépasse le critère de Rayleigh (dans le bleu idéalement) , là ce sera déjà bien.

Dobson ultra-léger, tubes optiques allégé pour la photo, le visu, il y a un gros potentiel. Les amateurs

nomades apprécieront de pouvoir gagner en diamètre sans surpoids.

 

Hubble Optics propose déjà de l'ultra-léger avec leurs miroirs  sandwitch :

 

https://www.astroshop.de/fr/telescopes/10/m,Hubble-Optics/a,Teleskope.Allgemein.Serie=Ultra+Light

 

Citation

Je pense qu'avec cette techno on peut monter jusqu'à 350 sur une EQ6/AZ-EQ6, sans trop mettre de contraintes sur la mécanique du tube. Compter moins de 3,5kg pour le miroir de 350mm, et 5kg pour le 400.

 

Pour du visu ou imagerie planétaire, sans vent, un 350 sur une AZEQ6 et un 450 sur une EQ-8

ce serait cool en effet !

 

Citation

Je pense qu'avec cette techno on peut monter jusqu'à 350 sur une EQ6/AZ-EQ6, sans trop mettre de contraintes sur la mécanique du tube. Compter moins de 3,5kg pour le miroir de 350mm, et 5kg pour le 400.

 

Et un barillet-support classique (non astatique) suffira-t'il ?

 

Albéric

Edited by xs_man

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai relu ton message de départ, une motorisation altaz avec goto sur ton dobson ne serait-elle pas plus appropriée à cet usage ?

 

La position d'observation est quand même plus confortable qu'avec un newton sur equato surtout en gros diamètre (à moins d'ajouter des anneaux rotatifs qui vont beaucoup alourdir l'ensemble et ne pourraient même pas toujours éviter l'usage d'un escabeau).  Et entre le trépied, la barre de contrepoids, la tige de réglage en latitude, autres molettes et trucs qui dépassent... je ne suis pas certain que ça soit moins "fool-proof" qu'un dobson ;)

Edited by danielo
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Citation

même si probablement la forme sera un peu moins bonne qu'un miroir monolithique

non allégé. Mais si on dépasse le critère de Rayleigh (dans le bleu idéalement) , là ce sera déjà bien

 

non, l'idée n'est pas de faire des miroirs allégés "à minima" juste au premier critère optique, c'est même le contraire qui est visé, d'où la philo de passer par un artisan reconnu pour les finir.

 

Concernant la forme et le supportage du barillet, c'est en tout point similaire à des blanks monolithiques. Je dessine mes miroirs avec un critère de 5nm RMS de déformation maxi sur le verre quand le miroir pointe au zénith. Pas besoin d'astatique, le nombre de points est classique, 6 ou 9 selon barillet Strock jusqu'à 320mm, 9 points pour le 350 et le 400, 18 au dessus. La position des touches est spécifique aux miroirs, ce n'est pas un résultat issu de plop, car le schéma de raidissage est (longuement.....) optimisé en CAO.

 

A voir aux RCE, pour ceux qui viendront. Et sur une EQ8, avec un miroir à 9 ou 10kg, je pense que l'on peut challenger le principe d'y mettre un 500! :) 

 

Alexandre

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

non, l'idée n'est pas de faire des miroirs allégés "à minima" juste au premier critère optique, c'est même le contraire qui est visé, d'où la philo de passer par un artisan reconnu pour les finir.

 

Au moins c'est plus ambitieux que Hubble Optics et ça me plait !

Bon j'attends quand même le résultat pratique final, les simulations ça aide bien mais rien ne vaut

l'expérience concrête. Vivement le retour des RCE !

 

Une autre question : comment se fait le maintien latéral du miroir ?

 

Citation

Et sur une EQ8, avec un miroir à 9 ou 10kg, je pense que l'on peut challenger le principe d'y mettre un 500!  

 

Faut quand même penser au bras de levier et à l'énorme prise au vent, le moindre

souffle fera trembler l'ensemble. Mais peut-être un 500 très rapide, à FD 3.5 par exemple,

à voir...

 

Avec tous mes souhaits de réussite en tout cas, faut être motivé pour se lancer en France !

 

Albéric

Edited by xs_man

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir,

 

Citation

Une autre question : comment se fait le maintien latéral du miroir ?

 

maintien latéral classique, 2 points pour les plus petits diamètres, 4 pour les plus gros, ou idéalement un câble au centre de gravité. La seule différence, par exemple dans le cas d'un 4 points, est qu'il est préférable de se reprendre au droit des raidisseurs radiaux, cela évite une flexion locale du bord. Mais tout ça je le précise pour chaque miroir.

 

Pour revenir au sujet initial du post, je pense qu'un tube à structure serrurier sera plus optimisé si l'on recherche le plus grand diamètre. Le tube plein type "tuyau métallique" va très vite alourdir l'ensemble, en plus de présenter une prise au vent importante pour la monture qui va souffrir. Un 300 F4 plein sky watcher, c'est vraiment gros avec beaucoup d'inertie, et c'est donné pour 21kg. C'est limite pour la monture....

 

Alexandre

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now