Phil49

Quel est le record de nuits perdues ?

Recommended Posts

Bonjour à tous,

 

Cela fait maintenant 4 ou 5 ans que je pratique l'astrophoto dans l'ouest de la France, je ne bénéficie donc pas du recul et de l'expérience des vieux briscards.

 

Mais je me demandais si les plus anciens (et ou les férus de météo) se souviennent quel est le record de nuits consécutives perdues, pour pratiquer l'astrophoto s'entend ! :-)

 

Ma dernière série de plus d'une soirée consécutive remonte à fin octobre, j'ai depuis lors pu exploiter 2 nuits seulement...

 

Soit quasiment 4 mois de mauvais temps, du jamais vu pour ma très courte pratique de l'astrophoto !

 

Alors pour être honnête, il y aura bien eu par ci et par là des nuits exploitables sur une, deux ou trois heures, mais pas de quoi laisser le matos tourner toute la nuit ou sans nuages d'altitude ou une pluie à venir.

 

L'eau, on ne va pas s'en plaindre, était attendue, les nappes phréatiques se sont remplies de nouveau pour la majeure partie d'entre elles, malheureusement, pas suffisamment dans certaines parties de France et je ne parle pas du nord de la France qui a été littéralement noyé à de nombreuses reprises...

 

Alors cette année, qui est responsable ?

 

Le phénomène El Niño peut-il être invoqué, le jet stream et les perturbations de ce dernier, la fonte rapide des glaces dans l'arctique ?

 

Difficile à dire, surtout, cette année sera t'elle pluvieuse ou est-ce que cela va s'arrêter cet été et nous allons connaitre une série de canicules, bien malin qui pourrait le dire....

 

Espérons cependant que nous pourrons aligner quelques nuits claires surtout !

 

Bon ciel,

 

Philippe

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 12 minutes, Phil49 a dit :

Soit quasiment 4 mois de mauvais temps, du jamais vu pour ma très courte pratique de l'astrophoto !

ça semble assez classique pour une période hivernale. Si tu cherches les conditions vraiment bonnes, l'hiver, ce n'est pas ça. C'est comme ça. 
Il faut voir le verre à moitié plein (si j'ose dire), on sort de 2 années avec des hivers anormalement secs avec toutes les conséquences préoccupantes que ça peut avoir. Il a quand même fallut ravitailler des bled en eau potable jusqu'en Bretagne justement, ... 

Si on veut vraiment profiter du ciel d'hiver, il faut se résoudre au remote ou tout simplement faire un séjour dans le SE de la France, généralement assez sec en hiver. Briançon se vente de 300 j de soleil par an. Je n'ai jamais vérifier la stat, mais pour y aller quasi tous les hivers je peux te dire qu'il est très rare de voir une semaine totalement grise. C'est généralement du 2/3 de beau temps. 

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, c'est pas terrible l'evolution du climat ...

 

 

Edited by muller

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 13 minutes, jldauvergne a dit :

ça semble assez classique pour une période hivernale. Si tu cherches les conditions vraiment bonnes, l'hiver, ce n'est pas ça. C'est comme ça. 
Il faut voir le verre à moitié plein (si j'ose dire), on sort de 2 années avec des hivers anormalement secs avec toutes les conséquences préoccupantes que ça peut avoir. Il a quand même fallut ravitailler des bled en eau potable jusqu'en Bretagne justement, ... 

Si on veut vraiment profiter du ciel d'hiver, il faut se résoudre au remote ou tout simplement faire un séjour dans le SE de la France, généralement assez sec en hiver. Briançon se vente de 300 j de soleil par an. Je n'ai jamais vérifier la stat, mais pour y aller quasi tous les hivers je peux te dire qu'il est très rare de voir une semaine totalement grise. C'est généralement du 2/3 de beau temps. 

 

Bonjour jl

 

Merci pour ce retour.

 

Donc j'en conclue que les 4 précédentes années étaient des anomalies pour la région ?

 

En effet, les 4 précédentes années j'ai toujours pu trouver des nuits entières, fraiches et/ou froides certes (je ne vais pas dire "très" car je suis dans l'ouest quand même, et pas dans le centre de la France ou au Pic du Midi !) et je ne me rappelle pas avoir été bloqué des mois entiers !

 

C'est surtout cela qui m'a surpris cette année !

 

Avant, ne pratiquant pas, je n'ai pas prêté attention, donc pas de recul.

 

Pour les alternatives oui, je me doute qu'en descendant dans le sud ou en remote, on peut éviter cela, ce n'est malheureusement pas à la portée de ma bourse en tout cas pas avant ma retraite, d'autant plus que je vais avoir mes filles (jumelles) qui vont entamer des études supérieures à distance, donc tunnel de 3 à 5 ans selon leur cursus...

 

Philippe

 

Edited by Phil49

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je me permet de te partager le post que j’ai lancé il y a quelques jours 

 

 

 

il commence à y avoir pas mal de réponses, et il semble que l’on soit à peu près tous logés à la même enseigne.

Edited by AlSvartr

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 17 minutes, Phil49 a dit :

Donc j'en conclue que les 4 précédentes années étaient des anomalies pour la région ?

Les 4 je ne sais pas. Chaque année a ses spécificités. 
De mémoire, 2020 a eu un printemps/début d'été anormalement ensoleillé (tout le monde doit avoir un souvenir de ça, c'était la période COVID). Cette anomalie était liée à une anomalie de vent d'est qui tend à se répéter plus ou moins au printemps dans la moitié nord de la France. 

En 2022 on voit aussi pas mal de jours ensoleillés c'était le début de l'épisode de sècheresse car ensuite ça reste sur cette tendance toute l'année. 2024 me semble être une année un peu plus classique pour le moment, comme 2023. Début 2023 était encore bien sec néanmoins dans le sud de la France.

en 2020  de janvier à juin, 92 jours ensoleillés à Paris 

en 2021 de janvier à juin, 76 jours ensoleillés à Paris

En 2022 de janvier à juin, 84 jours ensoleillés à Paris

En 2023 de janvier à juin 68 jours ensoleillés à Paris

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tiens il y a déjà un sujet sur la dégradation de la météo en astro :

http://www.astrosurf.com/topic/167031-voiles-l’altitude-cet-hiver-chez-vous-aussi/

En tout cas, d'un point de vue strictement astrophoto du ciel profond, je faisais pas mal d'astrophoto dans mes premières années d'astro (avant 2000) en "exigeant" que la nuit soit limpide toute la nuit, et bien cela fait pas mal d'années où j'ai arrêté l'astrophoto à cause de la météo, me limitant aux seules observations cométaires (et juste le nécessaire pour compléter mes notes du ciel profond) depuis quelques années.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

@AlSvartr

 

Pas de soucis, j'ai vu ton post, où l'on mentionne de partout en France et en Navarre le même mauvais temps hormis les irréductibles villages non de Gaulois mais du sud ! ;-)

 

La question, c'est surtout, y a t'il un schéma qui se reproduira cette année, pour avoir une idée du potentiel de nuits claires !

 

Les journées ensoleillées sont plus faciles à trouver dans les données météorologiques, mais elles ne sont pas toujours garantes de nuits claires...

 

Je ne sais pas s'il existe des données compilées pour les nuits "claires" ?

 

C'est d'ailleurs amusant lorsque l'on regarde les prévisions de Météo France en local sur le département, ou des cartes satellites style Meteociel.fr , j'ai vu de nombreux cas où l'un annonçait un ciel clair la nuit alors qu'il était couvert sur les cartes satellite et vice versa, mais quand même moins souvent dans ce dernier sens,  mais le ciel réel était à l'oppose dans la réalité...

 

Mais bon, globalement, cela reste assez fidèle, le 100% même avec de puissants calculateurs n'est pas encore pour demain...

 

Les nuages en altitude sont par contre la grande inconnue, surtout si l'on considère les dernières actus avec des vitesses en altitude du Jet Stream de plusieurs centaines de Km/h qui aident les avions pour économiser du carburant en gagnant en vitesse sans dépense d'énergie supplémentaire, mais moins au retour forcément !

 

Est-ce que ces vents plus puissants cette année du Jet Stream peuvent expliquer en tout ou partie cette tendance ?

 

Même chose pour les méga incendies un peu partout, les particules en suspens ont une durée de vie non négligeable, mais peuvent elles participer ou expliquer en partie l'apparition de nuages d'altitude en créant des points d'accrétion des micro gouttelettes d'eau ?

 

Philippe

 

 

Edited by Phil49

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, Phil49 a dit :

La question, c'est surtout, y a t'il un schéma qui se reproduira cette année, pour avoir une idée du potentiel de nuits claires !


Il est pratiquement impossible de déterminer le temps qu’il fera plusieurs mois a l’avance en une région données. Il y a trop d’ingrédients (dont certains très mal modélisés ) qui interviennent, et la propagation des erreurs sur les conditions initiales dans les modèles rend la précision des prédictions à long terme très faibles ( a part le fait de dire qu’en général en hiver il faut plus froid qu’en été …). Et les statistiques ne sont que des statistiques, en extrapoler des conclusions pour les mois à venir implique nécessairement la modélisation des processus climatiques et météorologiques. La seule chose que l’on peut dire c’est quelque chose du genre: le nombre de nuits claires en juillet devrait être de x +- y, avec un niveau de confiance donné. Mais c’est tout. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, AlSvartr a dit :


Il est pratiquement impossible de déterminer le temps qu’il fera plusieurs mois a l’avance en une région données. Il y a trop d’ingrédients (dont certains très mal modélisés ) qui interviennent, et la propagation des erreurs sur les conditions initiales dans les modèles rend la précision des prédictions à long terme très faibles ( a part le fait de dire qu’en général en hiver il faut plus froid qu’en été …). Et les statistiques ne sont que des statistiques, en extrapoler des conclusions pour les mois à venir implique nécessairement la modélisation des processus climatiques et météorologiques. La seule chose que l’on peut dire c’est quelque chose du genre: le nombre de nuits claires en juillet devrait être de x +- y, avec un niveau de confiance donné. Mais c’est tout. 

 

 

Oui tout à fait !

 

Ma phrase était presque rhétorique comme je le mentionne plus bas dans mon post avec la puissance des calculateurs qui aujourd'hui encore ne permet pas de prévisions fiables à plus d'une semaine...

 

Par le passé, j'entends avant l'anthropocène, on n'aurait probablement pu voir des tendances se profiler, j'imagine (hors évènements naturels exceptionnels, tels que volcanisme, chute de météorite, etc.), mais aujourd'hui, il y a tant de facteurs humains qui sont venus s'ajouter que cela devient démentiel de prévoir !

 

La notion de schéma que je mentionne est plus une façon d'espérer une répétition avec une probabilité assez forte de la tendance à venir...

 

Pas très rationnel mais au moins cela laisse l'espoir de nouvelles nuits claires à venir... rapidement ! ;-)

 

Philippe

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Phil49 a dit :

Les journées ensoleillées sont plus faciles à trouver dans les données météorologiques, mais elles ne sont pas toujours garantes de nuits claires...

Oui bien entendu, c'est juste un indicateur de tendance. Ca ne te dit pas si il y a des cirrus, du vent d'est ou 100 km/h de mistral dans le sud, mais ça donne une idée de la tendance sur ces années là. 

Juste sur 4 ans à Paris on voit un écart de 24 jours d'ensoleillement sur 6 mois, c'est beaucoup.

 

Il y a 2 heures, Phil49 a dit :

Par le passé, j'entends avant l'anthropocène, on n'aurait probablement pu voir des tendances se profiler, j'imagine (hors évènements naturels exceptionnels, tels que volcanisme, chute de météorite, etc.), mais aujourd'hui, il y a tant de facteurs humains qui sont venus s'ajouter que cela devient démentiel de prévoir !

Je pense que c'est totalement faux. Les moyens de prévision ne font que ce développer. Et si tu regardes le site de météo france ils te donnent des tendances à moyen terme (3 mois)

https://meteofrance.fr/actualite/publications/les-tendances-climatiques-trois-mois

Il semble qu'on soit dans une situation légèrement chaude avec des précipitations ni en excès ni en déficit. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

On se sent moins seul...

 

Pour le CP je ne sors le matériel que lorsque la nuit est claire à 100% et jusqu'au matin... et je n'en ai pas fait depuis début octobre. J'ai acheté un 150/600 spécifiquement pour le CP juste à cette période il n'a pas encore vu la nuit...

Même l'été a été franchement mauvais je trouve, je ne faisais plus de photo CP sur cette période mais les nuits comme ça j'aurais pu les compter sur les doigts d'une main depuis mai 2023.
 

Jadis (je dirais entre 2018~2021), je me souviens avoir eu quelques fois 5 ou 6 nuits parfaitement dégagées d’affilé, au point d'avoir du mal à suivre à cause de la fatigue.

Depuis des mois et des mois et des mois mon application "clear outside" n'indique pratiquement que du rouge... il va y avoir de temps en temps des nuit où le lunaire et le planétaire est possible, entre des passages de nuage. Et c'est là que je ne regrette pas d'avoir réduit la taille de mes instruments... c'est vite fait prêt à shooter et vite remballé.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 10 minutes, jldauvergne a dit :

Je pense que c'est totalement faux.

 

Je ne m'avancerais pas sur ce point...

 

Ou j'ai peut-être mal interprété ta réponse !?

 

Car dire que c'est totalement faux revient à dire que le dérèglement climatique imputable à l'être humain depuis le début de la révolution industrielle ( pour cerner un peu plus dans l'échelle du temps de l'anthropocène) n'aurait pas lieu d'être !!

 

Cela voudrait donc dire que la pollution n'a AUCUN effet entropique sur le climat (le pire ennemi des calculateurs avec l'effet papillon) et donc que la hausse de température par exemple, doit s'expliquer uniquement par des phénomènes naturels cycliques ou non comme El Niño !

Quelle perte de temps et d'énergie pour le GIEC ! ;-) 

 

Nous sommes bien d'accord qu'aujourd'hui, les scientifiques estiment que la pollution a un effet sur le climat, ce qui est plus incertain, il est vrai, c'est l'ampleur et ses conséquences exactes (on devine qui va se passer avec le réchauffement) !

 

Par exemple l'accélération de la fonte des glaces en Arctique semble présenter deux modèles différents, l'un annonce une montée des eaux et un réchauffement tandis qu'un récent scénario annonce aussi une montée des eaux mais semble indiquer que l'impact sur le Gulf Stream serait tel que cela pourrait nous faire revenir à un mini âge glaciaire...

 

J'aurais donc plutôt tendance à dire qu'avant les perturbations humaines les choses n'étaient pas plus simples, mais le facteur d'entropie devait quand même être moindre...

Ce n'est qu'une intuition en rien fondée sur des éléments factuels et scientifiques, je le reconnais, et je suis peut-être totalement à côté de la plaque ! ;-)

 

Pour ces tendances à 3 mois je ne connaissais pas, merci, je vais regarder cela plus en détail. ;-)

 

Philippe

 

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, CB7751 a dit :

On se sent moins seul...

 

Pour le CP je ne sors le matériel que lorsque la nuit est claire à 100% et jusqu'au matin... et je n'en ai pas fait depuis début octobre. J'ai acheté un 150/600 spécifiquement pour le CP juste à cette période il n'a pas encore vu la nuit...

Même l'été a été franchement mauvais je trouve, je ne faisais plus de photo CP sur cette période mais les nuits comme ça j'aurais pu les compter sur les doigts d'une main depuis mai 2023.
 

Jadis (je dirais entre 2018~2021), je me souviens avoir eu quelques fois 5 ou 6 nuits parfaitement dégagées d’affilé, au point d'avoir du mal à suivre à cause de la fatigue.

Depuis des mois et des mois et des mois mon application "clear outside" n'indique pratiquement que du rouge... il va y avoir de temps en temps des nuit où le lunaire et le planétaire est possible, entre des passages de nuage. Et c'est là que je ne regrette pas d'avoir réduit la taille de mes instruments... c'est vite fait prêt à shooter et vite remballé.

 

Hello CB7751,

 

Même sentiment, mais à ma modeste échelle de prise en compte du temps !

 

Comme le dit JL, on a eu ces 4 dernières années des cas un peu particuliers si je comprends bien, je m'adresse à ceux qui ont une connaissance du temps long factuelle pour savoir si  ces 4 mois sont de l'ordre de l'exceptionnel ou non...

 

Philippe

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Phil49 a dit :

Car dire que c'est totalement faux revient à dire que le dérèglement climatique imputable à l'être humain depuis le début de la révolution industrielle ( pour cerner un peu plus dans l'échelle du temps de l'anthropocène) n'aurait pas lieu d'être !!

Tu parles de la capacité à prévoir le temps (ou alors tu t'es mal exprimé). La capacité à prévoir le temps elle s'améliore. Que le climat change c'est un fait, que ce soit du fait de l'homme c'est un fait, mais je ne vois pas trop le rapport avec la prévisibilité. 
Et d'ailleurs les changements climatiques sont en grande partie prévus. Si tu cherches, tu trouveras des sites gouvernementaux qui indiquent les évolutions de long terme à prévoir région par région. 

 

il y a 5 minutes, Phil49 a dit :

Par exemple l'accélération de la fonte des glaces en Arctique semble présenter deux modèles différents, l'un annonce une montée des eaux et un réchauffement tandis qu'un récent scénario annonce aussi une montée des eaux mais semble indiquer que l'impact sur le Gulf Stream serait tel que cela pourrait nous faire revenir à un mini âge glaciaire...

Certes, il y a une part d'imprévisibilité dans les conséquences. Mais ça c'est du relativement long terme. En termes de prévision, on peut raisonnablement prévoir qu'il ne fera jamais moins de -20° en plaine en France en 2024 et jamais plus de 50°. Et ça bien entendu ça ne sera sans doute plus vrai dans 50 ans, et peut être moins hélas.
J'ai l'impression que tu fais la confusion classique entre la météo est le climat. Le temps qu'il fera dans 10 jour, ou même dans un mois c'est de la météo. Les conditions typiquement que l'on aura dans 20 ans, c'est de la climatologie.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, Phil49 a dit :

Comme le dit JL, on a eu ces 4 dernières années des cas un peu particuliers si je comprends bien, je m'adresse à ceux qui ont une connaissance du temps long factuelle pour savoir si  ces 4 mois sont de l'ordre de l'exceptionnel ou non...

 

Je ne pense pas. Regarde je prends au hasard 2009, je trouve 68 jours en Soleil entre janvier et juin à Paris. Pareil en 2010. 72 jours en 2011. On pourrait presque conclure l'inverse de ce que tu penses si tu prends juste ces chiffres. 
https://www.historique-meteo.net/france/ile-de-france/paris/2009/

 

L'hiver 2023 à Paris semble un peu plus gris que la moyenne, mais pas exceptionnellement plus gris. On est comme en 2010 et 2009. 

 

Je pense que l'on est facilement influencer dans nos impressions par le temps qu'il fait. Dans nos souvenirs on retient souvent ce qui est bien et on oublie ce qui est moins bien. Avec ça on fini par enjoliver la météo du passé. "C'était mieux avant ma brave m'dame Michu". 

En hiver il fait très beau lors des anticyclones polaires. Il faudrait voir si il y a une évolution de ces épisodes marqués. Je n'ai pas l'impression qu'il y en ait moins qu'avant, mais ça se vérifie. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, jldauvergne a dit :

J'ai l'impression que tu fais la confusion classique entre la météo est le climat. Le temps qu'il fera dans 10 jour, ou même dans un mois c'est de la météo. Les conditions typiquement que l'on aura dans 20 ans, c'est de la climatologie.

 

Oui, tu as en partie raison, climat et prévisions, il ne faut pas confondre et il est vrai que dans mes propos on peut penser que je mélange les deux !

 

Mais ce que je veux dire c'est que le changements climatiques ne sont plus impactés uniquement sur des durées longues, l'effet de la pollution s'est fait sentir dès le premier siècle, soit une "chiure de mouche" à l'échelle des "ères" qui ont marqué la planète !

 

Et les délais se raccourcissent de plus en plus à mesure que la pollution à tout niveau s'amplifie !

 

Donc dès lors que l'on sait que l'entropie peut-être générée par des pollutions plus ou moins variables avec parfois de curieuses boucles de rétroaction que les scientifiques découvrent, on peut dire que la prévision météo risque d'être plus impactée, et que les modèles vont avoir un peu plus de travail à faire pour en tenir compte et en partant du principe que l'on ait pu modéliser ces nouveaux facteurs.

 

Philippe

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, Phil49 a dit :

les délais se raccourcissent de plus en plus à mesure que la pollution à tout niveau s'amplifie !

les délais de quoi ?

 

il y a 4 minutes, Phil49 a dit :

Donc dès lors que l'on sait que l'entropie peut-être générée par des pollutions plus ou moins variables avec parfois de curieuses boucles de rétroaction que les scientifiques découvrent, on peut dire que la prévision météo risque d'être plus impactée, et que les modèles vont avoir un peu plus de travail à faire pour en tenir compte et en partant du principe que l'on ait pu modéliser ces nouveaux facteurs.

Non, les rétroactions positives et négatives sont connues et prises en compte. Encore une fois, les prévision météo ne font que s'améliorer. Ca dépend avant tout des connaissances et aussi beaucoup de la puissance de calcul, et on ne cesse de progresser dans ces deux domaines. Même si dans 10 ans, la France a la météo de l'Espagne au début du XXe siècle (je dis ça au hasard), ça ne nous rend pas incapable de prévoir la météo dans un climat type espagnol. Les prévisions se basent sur les observations et là aussi on a de plus de plus de données. 

Edited by jldauvergne

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, jldauvergne a dit :

les délais de quoi ?

 

J'aurais dû dire l'impact, les conséquences ! ;-)

 

il y a 3 minutes, jldauvergne a dit :

Non, les rétroactions positives et négatives sont connues et prises en compte. Encore une fois, les prévision météo ne font que s'améliorer. Ca dépend avant tout des connaissances et aussi beaucoup de la puissance de calcul, et on ne cesse de progresser dans ces deux domaines. Même si dans 10 ans, la France a la météo de l'Espagne au début du XXe siècle (je dis ça au hasard), ça ne nous rend pas incapable de prévoir la météo dans un climat type espagnol. Les prévisions se basent sur les observations et là aussi on a de plus de plus de données. 

 

M'ouhais...

 

Globalement, je suis d'accord avec toi, mais localement (puisque ça je le vis !), à l'échelle du département où je réside, il y a quand même des jours où c'est à côté de la plaque et on parle de quelques jours pour les prévisions pas de semaines ou mois, là où les modèles devraient être au top de leurs perfs...

 

Il m'est arrivé à plusieurs reprises de voir des nuits claires sur Météo France avec de beaux nuages dans le ciel...

 

Inversement, Météociel ( https://www.meteociel.fr/modeles/gfs/nebulosite/6h.htm ) que j'utilise conjointement avec Météo France, me montrait une carte de la nébulosité limpide alors que des nuages criblaient encore le ciel...

 

Bon, encore une fois, il faut être honnête, mais ce sont plus des exceptions, mais qui prouvent que malgré des modèles qui s'améliorent, à une échelle très courte (de l'ordre de queqlues jours), il y a encore des "trous dans la raquette" ! ;-)

 

Peut-être un problème local, un problème de maillage, je ne sais pas...

 

Philippe

 

 

 

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 17 minutes, Phil49 a dit :

il y a quand même des jours où c'est à côté de la plaque et on parle de quelques jours pour les prévisions pas de semaines ou mois, là où les modèles devraient être au top de leurs perfs...

ça ça n'a rien de nouveau. La météo s'est planté de tout temps. C'est juste qu'elle se plante moins. 
Il faut voir aussi la source de prévision, et la précision de l'interprétation des données. Météo France sait parfaitement faire des prévision de haute précision sur demande. Pour la météo de montagne ou Roland Garros par exemple.

Pour le grand public tu as la prévision avec un indice de confiance, généralement mal compris. Quand tu vois 3/5 par exemple tu te dis c'est cool, ça a 3 chances sur 5 de ce produire. Mais ça c'est une mauvaise lecture. 3/5 ça veut dire qu'ils ont fait tourner 5 modèles et que 3 des 5 modèles convergent. Partant de là on comprend assez bien que à 3/5 il y a de l'incertitude et qu'à 2/5, en gros, ... ils ne savent pas. Et ça arrive facilement et typiquement avec des conditions orageuses. 

 

il y a 21 minutes, Phil49 a dit :

Inversement, Météociel ( https://www.meteociel.fr/modeles/gfs/nebulosite/6h.htm ) que j'utilise conjointement avec Météo France, me montrait une carte de la nébulosité limpide alors que des nuages criblaient encore le ciel...

ça nous est tous arrivé, mais ça n'arrivait pas moins avant. Au contraire avant on avait moins de sources d'information. Là au moins si tu croises toi même plusieurs sources ou plusieurs modèles et que ça ne converge pas, ça peut te mettre la puce  à l'oreille. 

 

il y a 22 minutes, Phil49 a dit :

Bon, encore une fois, il faut être honnête, mais ce sont plus des exceptions, mais qui prouvent que malgré des modèles qui s'améliorent, à une échelle très courte (de l'ordre de queqlues jours), il y a encore des "trous dans la raquette" ! ;-)

Tu ne prouve rien du tout. Pour prouver quelques choses, il faut aligner des faits. Pas des impressions ;) 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, jldauvergne a dit :

Il faut voir aussi la source de prévision, et la précision de l'interprétation des données. Météo France sait parfaitement faire des prévision de haute précision sur demande. Pour la météo de montagne ou Roland Garros par exemple.

 

C'est pas faux !

 

Je ne sais pas si les résultats sont ultra précis et surtout plus homogènes, seuls les "consommateurs" pourraient le dire, mais on ose espérer que si ce n'était pas le cas, il y aurait eu des retours et des plaintes, car là on aborde des transactions commerciales même si elles doivent être assujetties à des probabilités aussi, j'imagine...

 

il y a 6 minutes, jldauvergne a dit :

Tu ne prouve rien du tout. Pour prouver quelques choses, il faut aligner des faits. Pas des impressions ;) 

 

Je n'essaye pas de prouver JL, je donne des faits sur quelques cas que j'ai constaté.

 

Les cas où j'ai constaté des différences l'étaient pour des soirées où je m'attendais à pouvoir ouvrir mon observatoire et où je n'ai pas pu le faire !

Ce sont des faits, pas des impressions !

 

J'en déduis donc que les modèles n'ont pas été exacts, ou pour reprendre tes explications sur les notes et modèles au demeurant fort intéressantes, que ces derniers étaient tous à côté de la plaque, et ce, même sur un délai de prévision relativement court !

 

"Cela prouve" ne me semble donc pas un abus de langage, non !? :ph34r:

 

A noter quand même qu'il n'est pas dans mes intentions de laisser penser que les prévisions sont nulles, simplement que ces jours là, bah c'était pas terrible !

 

Il n'y a pas mort d'hommes ni de chiffre d'affaires ! ;-) 

 

Je dirai même que les prévisions étaient peut-être erronées de seulement queqlues heures, je ne me suis pas relevé vers 3, 4 ou 5 heures du mat', peut-être était ce bien ce qui était prévu !

 

Dommage qu'il faille passer par une météo à deux vitesses, LOL !

 

C'est un peu la tendance pour tout aujourd'hui : tu veux mieux, tu payes !

 

Par contre, puisque tu sembles incollable sur la météo, est-ce qu'il existe des données qui permettent de connaitre le nombre de nuits claires (ce qui au fond nous concerne au premier chef pour notre hobby !), car encore une fois, cet automne et hiver nous avons eu de belles journées ensoleillées mais qui ont chainé sur des nuits impraticables à cause de nuages d'altitude ou plus simplement de brumes du fait  de l'humidité et de la restitution de la chaleur par le sol le soir ?

 

Philippe

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

En tout cas sur Paris, je n'ai pas vu passer Orion ni les Pleiades cette année. J'ai dû sortir le télescope trois fois, dont une pour une lune embrumée…  D'ailleurs les célèbres "balcons magiques" n'ont rien donné non plus cet hiver, n'est-ce pas Jean-Luc ? 

On a pas vu non plus venir le Paris-Moscou habituel, l'anticyclone continental russe qui vient nous glacer l'air pendant quelques jours avec un très beau temps.

Et j'ai rarement vu quatre mois d'affilée aussi humides et venteux.:|  Peut-être El Nino ?  Mais bon, tant mieux pour les nappes, elles en avaient bien besoin !

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, Phil49 a dit :

Les cas où j'ai constaté des différences l'étaient pour des soirées où je m'attendais à pouvoir ouvrir mon observatoire et où je n'ai pas pu le faire !

Ce sont des faits, pas des impressions !

Certes mais c'est déjà arrivé à tout le monde de tout temps. 
Le fait que parfois on se casse les dents ne démontre rien de la dégradation de la prévision météo. Si tu démontrais que l'on se casse plus les dents qu'il y a 10 ans ou simplement que la précision des prévisions s'est dégradée là ce serait objectif. 

 

il y a 4 minutes, Phil49 a dit :

J'en déduis donc que les modèles n'ont pas été exacts,

Par définition dans un système chaotique. 

 

il y a 4 minutes, Phil49 a dit :

que ces derniers étaient tous à côté de la plaque, et ce, même sur un délai de prévision relativement court !

ça tu ne sais pas. Si tu as un indice de 2/5 rien ne te dit que dans les 3 modèles restant l'un n'avait pas prédit ce qui s'est passé. 
C'est comme la tempête de Corse, elle était prédite par un modèle mais pas par les autres. Donc au final on ne l'a pas vu venir (d'autant qu'elle a été pire que ce que le modèle pessimiste voyait). C'est le cas typique de truc très difficile à prévoir. 

 

il y a 6 minutes, Phil49 a dit :

Je dirai même que les prévisions étaient peut-être erronées de seulement queqlues heures, je ne me suis pas relevé vers 3, 4 ou 5 heures du mat', peut-être était ce bien ce qui était prévu !

C'est très souvent ce qui se passe, c'est pour ça que perso en dernière ligne droite ce que je regarde ce sont les cartes satellite. Là tu vois si c'est cohérent avec la prévision ou pas. 

 

il y a 8 minutes, Phil49 a dit :

Par contre, puisque tu sembles incollable sur la météo, est-ce qu'il existe des données qui permettent de connaitre le nombre de nuits claires (ce qui au fond nous concerne au premier chef pour notre hobby !)

Ca existe nécessairement. Mais encore faut-il définir une nuit claire. Au nord de la Loire, les nuits claires à 100%, ce n'est pas si fréquent. 

Je ne sais pas pas où on accède à ces données. Mais le nombre de nuit ensoleillé c'est quand même un bon indicateur, car hors des conditions particulière propices au brouillard, tu ne vas pas avoir un beau temps de jour qui s'accompagne mécaniquement d'un mauvais temps de nuit. A la limite l'été on peut avoir l'inverse avec un régime un peu tropical où la chaleur le jour produit des nuages puis ça se dégage pour la nuit et le matin. 
En temps normal, tu as certes des jour de Soleil couverts la nuit, mais l'inverse se produit. L'un dans l'autre je pense que le nombre de jour ensoleillé est assez représentatif de la météo d'un mois donné. 

Ce qui est difficile c'est qu'en plus du ciel clair, on veut tel vent, ou même telle absence de vent, et si possible pas de Lune et du bon seeing. C'est sûr qu'à la fin il ne reste sans doute pas plus de 50 nuits par avant vraiment à la hauteur des besoins au nord de la Loire. Manque de pot ça arrive souvent quand tu dois te lever tôt ou quand tu as une réunion d'amis ou de famille. Bref, à la fin, il ne reste clairement pas grand chose. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, Kaptain a dit :

D'ailleurs les célèbres "balcons magiques" n'ont rien donné non plus cet hiver, n'est-ce pas Jean-Luc ? 

Je donnes E et S, je ne peux pas observer SW, donc la saison des planètes s'achève tôt mécaniquement. J'ai tout plié en attendant les mois de mai/juin. Mais il est clair qu'il n'y a vraiment pas eu beaucoup de nuits. 
J'ai quand même pu faire quelques séances de test en janvier. Peut être 3 nuits comme tu dis. Dont une belle où je suis allé en Champagne quand il y avait encore un peu de neige au sol. 
Ce n'est pas un hiver très ensoleillé ça c'est clair. Enfin surtout février. 
Si il y a un peu de beau temps au printemps je sortirai quand même un télescope, mais pas le 300 je pense. Quand les conditions sont trop variables, ce n'est pas pratique. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne vous envie pas les nordistes. Ici on arrive à sortir chaque mois avec de belles transparences.

Cet hiver un peu moins qu'un hiver habituel plus sec. Ici les mois pourris sont avril, mai et Novembre...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now