jackbauer 2

Exomars 2016

Recommended Posts

 

Monsieur Super,

 

Je vous saurais gré de ne pas me comparer à ce Dr Moreau qui sirote parfois des alcools locaux bizarres, et à l'autre zouave qui rêve de norias de sous-marins voguant joyeusement sous la banquise de planètes congelées..

 

Les quantités infinitésimales de méthane détectées par Curiosity prouvent simplement que ces bactéries souterraines pètent très peu et très discrètement. Voilà tout !!!  Pas étonnant que TGO n'ait rien détecté.. pfffff.. !!!

Edited by vaufrègesI3
  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com
Le 13/12/2018 à 15:19, vaufrègesI3 a dit :

Les quantités infinitésimales de méthane détectées par Curiosity prouvent simplement que ces bactéries souterraines pètent très peu et très discrètement. Voilà tout !!!  Pas étonnant que TGO n'ait rien détecté.. pfffff.. !!!

 

Prenant connaissance des derniers développements sur cette mission, j'oscille entre consternation et déception.:(:S

Et arrêtons avec ces technologies inefficientes, fragiles au moindre coup de vent, et coûteuses! >:(

 

Finalement ou on équipe les futurs  missions d'instruments de bon sens MAIS, qui ont fait leur preuve, ou, mieux encore, on équipe de futurs marsionautes desdits équipements!

 

 

En plus, ça pèse rien et c'est pas cher!-_-

 

Et là, on verra, on saura surtout 9_9

 

Je propose:

 

sourcier humour.JPG

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.egu.eu/news/483/egu-general-assembly-2019-media-advisory-4-exomars-press-conference-live-streams-on-site-registration/#exomars

 

Rude journée mercredi prochain : à 15h00 la ou les premières images d'un TN et à 19h00 publication des 1ers résultats de TGO (Trace Gas Orbiter) à l'occasion du meeting de l'European Geosciences Union
Méthane or not méthane ? Apparemment c'est non… 

 

 

 

 

exo.JPG

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, jackbauer 2 a dit :

Méthane or not méthane ? Apparemment c'est non…

Attendons de voir ce qu'il vont en dire précisément.

 

Si ton intuition (ou ta secrète information) est exacte, on pourra quand même s'en étonner un peu.

 

On a au moins un cas avéré de bouffée de méthane martien pour l'événement du 15/16 juin 2013 et de multiple détections  in stu par Curiosity (à des concentrations très faible, il est vrai).

 

Mais avec une précision améliorée  X 1000 par rapport aux mesures orbitales précédentes (notamment celles de Mars Express) nous attendions monts et merveilles de TGO et de son instrument NOMAD.

 

Pour autant la plage de travail de cet orbiter ne se résume pas à la détection du méthane martien, et, quand bien même la présence de ce gaz n'aura pas été observé, TGO pourrait éventuellement nous apporter d'autres résultats très intéressants...
 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 31 minutes, Huitzilopochtli a dit :

Si ton intuition (ou ta secrète information) est exacte, on pourra quand même s'en étonner un peu.

 

 voir mon message du 13 decembre (page précedente) plus une autre que j'ai posté il n'y a pas longtemps sur le fil de Curiosity

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

xD

 

De l'art de noyer la mauvaise nouvelle dans une info sans importance...

 

https://www.gov.uk/government/news/british-instruments-reveal-secrets-of-martian-sky

 

"...It did not observe the presence of methane, further adding to the mystery of why other missions like the NASA Curiosity rover reported localised concentrations, which could indicate life..."
(...)
"...Dr Manish Patel, Open University, and Co-Principal Investigator of the NOMAD instrument on TGO, said:
The measurements we have made are very surprising. The methane previously detected by ground-based telescopes, the ESA Mars Express spacecraft and the NASA Curiosity rover seems to have disappeared.
Mars continues to confound us – the only way these results make sense with previous observations is if there is a new mechanism in the atmosphere, removing the methane at a rate far faster than thought possible. As always, Mars provides us with another mystery to solve..."

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ou une manière diplomatique de dire que les détections à moins de 5 (voire 3) sigmas demandent toujours à être confirmées... (je crois que la majeure partie des détection in-situ et à distance du méthane martien a toujours été à peine à plus de 3 à 5 sigmas... quelque soit la technique ou valeur absolue (de l'abondance du méthane)...

Nicolas;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 48 minutes, jackbauer 2 a dit :

the only way these results make sense with previous observations is if there is a new mechanism in the atmosphere, removing the methane at a rate far faster than thought possible.

 

Ben !  Le méthane martien, c'est comme le crayon du joker :  disparu !  :P

 

 

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, biver a dit :

Ou une manière diplomatique de dire que les détections à moins de 5 (voire 3) sigmas demandent toujours à être confirmées... (je crois que la majeure partie des détection in-situ et à distance du méthane martien a toujours été à peine à plus de 3 à 5 sigmas... quelque soit la technique ou valeur absolue (de l'abondance du méthane)..

 

En 2009, lorsque  Michael Mumma du Goddard Space Flight Center de la NASA, et son équipe, pensait découvrir la saisonnalité du phénomène à partir des données recueillies par Giuseppe Marzo (NASA) et Sergio Fonti  (Universita del Salento) entre 1999 et 2004 avec le spectromètre TES embarqué à bord Mars Global Surveyor, il détectait conccomitament une bouffée de méthane dans l'atmosphère de Mars à 45 pbbv à partir d'un telescope de Mauna Kea. 


Fin 2013 et au début de 2014 le spectromètre TLS de l'instrument SAM de ce même Curiosity, détectait quatre pics atteignant environ 7 ppbv. Cet évènement vient d'être confirmé par l'examen ultérieur d'observations faites par Mars Express selon une nouvelle méthodologie. 


Le nombre de détection de méthane, la diversité des équipes, des instruments mis en oeuvre, incitent à examiner avec attention l'atmosphère de Mars. Souvent le niveau de détection reste infiniment faible ce qui conduit inévitablement et logiquement à une certaine prudence. De plus la sensibilté de NOMAD aurait dû permettre une détection à des niveaux infinitésimaux.


Pour ma part, au vu de tout les éléments dont je dispose et du niveau d'analyse qui est le mien (Qui es-ce qui rigole au fond de la classe ? >:()  j'aurai tendance à penser le phénomène réel...

 

Mais le mystère reste entier.

 

PS : J'ai  aussi posté dans le fil de Curiosity car le rover et ses analyses in-situ  à son mot à dire dans les investigations qui se poursuivent.
 

Edited by Huitzilopochtli
orthographe
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si on résume, TGO, le bazar le plus sensible du monde, voit 10 à 100 fois moins de méthane que les trucs moins sensibles que lui, et les gonzes savent pas pourquoi, j'ai bon ?

 

C'est une manière diplomatique de dire que les autres ont tout faux, ou alors qu'il y a réellement des "bouffées" de méthane qui, aussitôt émises, disparaissent on ne sait où par un procédé inconnu, voire impossible ?

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bin en fait le méthane détecté par Curiosity et "confirmé" à postériori par Mars express, c'était des observations de 2013

TGO c'est 2018

Donc il a disparu ou alors il y en a pas !

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai essayé de regrouper quelques mesures avec leurs incertitudes, car évidemment dans tous ces communiqués de presse et articles Nature ou Science (c'est là leur grand défaut), il y a plus de place à la com et la (sur-)interprétation que la présentation scientifique et rigoureuse des mesures...>:(:

PFS (Mex) 2004: 15+-5 ppbv (mais faut voir le spectre... à noter que les chiffres sont donné avec des multiples de 5...)

CFHT 1999: 10+-3 ppbv

PFS (Mar express) 2019: 15.5+-2.5 ppbv

Curiosity: 0.69+-0.25 (2-sigmas (?)) avec les mesures d'enrichissement (le sigma diminue, la valeur aussi...)

                 7.19+-2.06 (2-sigmas)

Mumma et al. (IRTF/Keck) 2003 et 2006: 6 à 24 +-8ppbv en gros (pas très locaces sur le sigma... plus sur les variations locales et temporelles)

... il y en a d'autres mais c'est juste un extrait, dans la conférence de presse plus de mesures sont citées mais je ne crois pas que les incertitudes soient données!

... et pour TGO on a donc < 0.05 (je ne sais pas si c'est du 2 ou 3 sigma, mais avec cette sensibilité toutes les autres mesures auraient du donner des détections sûres à 99.9999% et pas moins....)

 

(Je/on appelle "sigma" en général l'incertitude qui dans une statistique gaussienne donne un intervalle de confiance de 68.3% à +-1sigma, 95.4% à +-2sigma, 99.73% à +-3sigmas... mais il faut savoir dans les incertitudes ce qui est réeellement du statistiquement aléatoire ou du biais de mesure / étaonnage... voire biais politique pour le résultat visé O.o)

 

Nicolas

Edited by biver
  • Like 2
  • Love 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, biver a dit :

voire biais politique pour le résulat visé

 

Tu veux quand même pas dire que certains astronomes p....t plus haut que leur c.l pour prouver qu'il y a du méthane sur Mars ?

:o

  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

En tous cas il faut le faire sentir aux financeurs... ;)

  • Like 1
  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, biver a dit :

J'ai essayé de regrouper quelques mesures avec leurs incertitudes, car évidemment dans tous ces communiqués de presse et articles Nature ou Science (c'est là leur grand défaut), il y a plus de place à la com et la (sur-)interprétation que la présentation scientifique et rigoureuse des mesures.

 

Sur ce point on ne peut que te donner raison.

 

Mais néanmoins, si il y a une chose de certaine, c'est qu'occasionnellement et de façon épisodique, il y a forcément du méthane dans l'atmosphère de Mars. 

 

Comète et poussières cométaires en apportent fatalement. 

 

Y a t'il dans les prochaines années une comète périodique susceptible d'arroser Mars, et qu'ainsi, TGO, voir MEx ou Curiosity puissent détecter un apport en méthane dans son atmosphère ? 

 

Ce serait une observation de premier plan, même pour la compréhension d'éventuelles bouffées d'une autre origine...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui pour les comètes ;) qui ont en gros jusqu'à 1% de méthane dans leur glaces.

Il y a d'ailleurs quelques années une certaine C/2013 A1 (Siding-Spring) qui a peut-être laissé quelques molécules dans l'atmosphère de Mars, mais à 130000km près elle aurait pu y déposer une bonne dose de méthane!

Nicolas

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je posais la question et l' idée que j'avançais n'était pas de moi, naturellement. :)

Des gens plus sérieux que moi, des chercheurs, l'avaient envisagé puis publié.

Cela ne garantit pas sa validité, bien entendu.

 

https://www.geochemicalperspectivesletters.org/documents/GPL1602_SI.pdf

 

Tu es mieux placé que moi pour en juger, et tu n'auras pas à batailler longuement pour m"en convaincre. B|

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Huitzilopochtli a dit :

Je posais la question et l' idée que j'avançais n'était pas de moi, naturellement. :)

Des gens plus sérieux que moi, des chercheurs, l'avaient envisagé puis publié.

Cela ne garantit pas sa validité, bien entendu.

 

>:(

 

On s'en fout, de vos discussions de soye disant experts, nous ce qu'on veut savoir, c'est si ya des bactéries qui pètent sur Mars, enfin sous Mars. A l'intuition, je parie depuis des décennies que non, et des @vaufrègesI3 et consorts font semblant de croivre que oui, pour pouvoir alimenter des fils ad nausea… oups, ad vitaernam, :/ sur Astrouf, quand des gonzes plus éclairés, genre @Tournesol voudraient passer à autre chose, style envoyer des sous-marins sur Europe ou Encelade.

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

La question c'est surtout de savoir à quoi va bien servir cette sonde maintenant, à part servir de relais à d'autres missions ?? :D

  • Like 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 15 heures, Superfulgur a dit :

On s'en fout, de vos discussions de soye disant experts, nous ce qu'on veut savoir, c'est si ya des bactéries qui pètent sur Mars, enfin sous Mars. A l'intuition, je parie depuis des décennies que non...

 

C'est aussi la mienne, et s'il devait être prouvé, qu' indiscutablement,  ces bouffées de méthane existent, je miserais plutôt sur une origine abiotique et, le cas échéant, sur une libération par des hydrates de méthane... B|

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 15 heures, jackbauer 2 a dit :

La question c'est surtout de savoir à quoi va bien servir cette sonde maintenant, à part servir de relais à d'autres missions ?? :D

 

J'apprécie pleinement ton ironie :D mais, pour ceux qui n'aurait pas vraiment saisis, je me dois de préciser que :


L'atmosphère de Mars ne se réduit pas à la présence de méthane et NOMAD, le principal instrument de TGO, est en capacité de trouver tout gaz à l'état de trace, dans sa composition.


Si CH4 est effectivement une molécule très particulière , tout spécialement ciblée dans les recherches, d'autres composés présentent un réel intérêt et leurs répartitions, leurs variations saisonnières dans l'atmosphère, seront scrutées avec grande attention par les spécialistes (On pourrait citer Biver par exemple... :S)


Ils y a aussi ACS (instrument Russe) qui poursuit par des techniques assez proches, les mêmes objectifs scientifiques :


http://exploration.esa.int/mars/48523-trace-gas-orbiter-instruments/?fbodylongid=2216


TGO doit aussi imager la surface de Mars avec sa caméra à haute résolution(CASSIS - 5 m/pixel), même si cela a déjà été fait par des caméras encore plus performantes.


La sonde européenne possède aussi un instrument, FREND. C'est un détecteur à neutrons qui doit cartographier la présence d'hydrogène jusqu'à un mètre de profondeur de la surface, permettant de cette manière de localiser la glace d'eau superficielle. Cette cartographie avait déjà été réalisé par d'autres sondes, mais la résolution obtenue par FREND devrait être 10 fois meilleure qu'avec les mesures précédentes.


Voilà, c'est fait, mais fallait pas provoquer ! B|

Edited by Huitzilopochtli
reformulation
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 17 heures, Superfulgur a dit :

nous ce qu'on veut savoir, c'est si ya des bactéries qui pètent sur Mars, enfin sous Mars. A l'intuition, je parie depuis des décennies que non, et des @vaufrègesI3 et consorts font semblant de croivre que oui,

 

L'intuition, c'est assez peu efficace pour masquer notre ignorance  xD-_-..

Même si je n'y vois rien d'invraisemblable, j'ai aussi beaucoup de mal à imaginer l'existence d'importantes colonies de bactéries générant des "panaches" de méthane.  

Pour autant, de mon point de vue, pour l'heure et compte tenu qu'une origine géologique de méthane martien demeure parfaitement envisageable, il convient d'accorder un minimum de crédit aux résultats enregistrés par Curiosity et Mars Express.. et d'attendre de TGO une bien plus longue durée d'observation de l'atmosphère martienne pour conclure en quoi que ce soit. 

 

Sachant aussi que TGO a collecté des données atmosphériques entre avril 2018 et août 2018, et que cette période ne représente qu'à peine un peu plus de 1/6ème d'une d'année martienne… De plus, dès juin 2018, une tempête de poussière globale enveloppait toute la planète en obscurcissant son atmosphère, et forçait temporairement la sonde à concentrer sa recherche de méthane sur les hautes altitudes et latitudes. Les poussières pourraient aussi jouer un rôle dans l'élimination précoce du méthane.

Wait en see….

 

 

Il y a 17 heures, Superfulgur a dit :

des gonzes plus éclairés, genre @Tournesol voudraient passer à autre chose, style envoyer des sous-marins sur Europe ou Encelade.

 

Oui, et même avec équipage :D..

Au fait, c'est bon, faut demander à Elon, il en possède déjà un (qu'il a remisé piteusement après avoir voulu jouer au sauveur-_-)..

Edited by vaufrègesI3
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 48 minutes, vaufrègesI3 a dit :

L'intuition, c'est assez peu efficace pour masquer notre ignorance

 

"Il vaut mieux cacher son ignorance que de l'étaler au grand jour." :)

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now