Cyp

Member
  • Content count

    447
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

301 Excellent

1 Follower

About Cyp

  • Rank
    Active Member

Personal Information

Recent Profile Visitors

2470 profile views
  1. Salut à tous ! Et désolé pour le délai de réponse Merci beaucoup pour tous vos messages, c'est super sympa @jlb73 Oui, c'est bien moi Le temps passe, mais la passion reste @jldauvergne La nuit ? Quelle idée ! Faudra que j'essaie un de ces quatre. L'année prochaine peut-être. Ou la suivante ? Vivement le prochain confinement
  2. Salut à tous ! Seul à la maison avec Cidélie – âgée de 5 mois – je doutais fortement pouvoir assister à ce petit évènement astro de jeudi dernier. Après lui avoir donné ses 90 g de purée poireaux-pommes de terre – si vous vouliez tout savoir – j'étais attelé à lui faire boire ses 200 mL de lait infantile lorsque je constate par la fenêtre que le ciel est bien dégagé. Un poil voilé, peut-être, mais si peu. Il est alors midi passé. Autant dire que niveau préparation, je suis un poil charrette. Je commence alors à calculer comment je pourrais m'organiser le plus efficacement possible pour réunir tous les éléments nécessaires à une prise de vue en un temps record. Le doux son d'un rôt tout droit sorti des entrailles de la Terre pour faire trembler mon tympan gauche m'extirpe de ma rêverie. On peut attaquer la deuxième moitié du biberon. Je pensais donc à tous les accessoires qu'il me faudrait aller chercher aux quatre coins de la maison, en essayant de n'omettre la moindre bague par un assemblage en pensée de toute la chaîne d'acquisition. C'est alors que je me remémore le message de Caro m'indiquant qu'elle était partie ce matin en emportant mes clefs par erreur. Impossible, ainsi, d'aller chercher la rallonge électrique rangée à la cave. Il me faudrait alimenter le télescope autrement. N'ayant pas trouvé d'autre solution, j'opte pour l'utilisation d'un onduleur à poser en vrac dans le jardin. Il va biper en permanence, mais sa batterie devrait me permettre de suivre l'évènement. 12h15, je pose tranquillement Cidélie dans son parc, lui lance son album de chansons préférées, empile tous ses jouets sur elle façon Everest, lui sourit tendrement puis prends mes jambes à mon cou façon Bip-bip et le Coyote. Tous les accessoires réunis – je pense n'avoir rien oublié, j'ai même pensé à mettre la batterie du reflex à charger – je presse fermement et avec conviction la poignée de la porte d'entrée. Qui ne bronche pas d'un millimètre. Les clefs. Caro est partie avec mes clefs. En m'enfermant à l'intérieur. Sans autre issue possible, dans une maison vigneronne où le rez-de-chaussée est en fait au premier étage. Merde merde meeeeeeeerde. Un poil dégoûté, je jette un regard à tout le matériel réuni au milieu de la pièce. C'est quand même ballot... Non, il reste une issue. LA fenêtre. Il y a une fenêtre qu'on a presque oubliée parce qu'elle est toujours fermée, volets compris, partiellement condamnée par ailleurs par quelques ustensiles de jardin qui son posés sur son rebord intérieur. Elle donne sur une galerie mâconnaise, où nous avons entrepris de rénover un meuble depuis bien trop longtemps maintenant, plaqué au mur contre les volets de ladite fenêtre. Je dégage donc tout ce qui encombre l'accès intérieur de la fenêtre, l'ouvre en une dégringolade de poussières centenaires et autres multiples générations de toiles d'araignées puis déploie glorieusement les volets. Puis déploie glorieusement les volets. Heu, ah non, ça s'ouvre pas. Le meuble ! Et merde. Je force sur les volets comme je peux pour essayer de dégager un peu le buffet, parviens à glisser un bras, puis tire sur le meuble qui ne bronche pas. On n'est pas rendu. 12h30. En poussant sur le meuble à la limite de la perte d'équilibre, je parviens à faire passer l'un des deux volets. Je me glisse dans l'entrebaillement, et me retrouve enfin dehors, des toiles d'araignées dans les cheveux sous les yeux ahuris d'un automobiliste garé de l'autre coté de la route. Pas le temps pour les faux-semblants, je suis à la bourre. Mais dehors ! Je dégage le buffet, ouvre complètement la fenêtre et rerentre à l'intérieur. Comme il va bien falloir faire passer le télescope par la fenêtre – un Schmidt-Cassegrain Meade LX90 sur table équatoriale – j'entreprends son démontage afin de le sortir par morceau, puis le remonte pièce par pièce de l'autre coté du mur. Après plusieurs allers-retours par la fenêtre, je n'ose même pas jeter un œil à l'automobiliste toujours présent. j'installe le tout dans le jardin, rythmé par les bips de l'onduleur agonisant. Alors évidemment c'est la guerre, je vous passe donc les détails de la mise en station à l'arrache, de la mise en température inexistante, de la mise au point impossible à cause d'une turbulence de tous les diables, et de putain-comment-on-fait-déjà-pour-mettre-ce-foutu-autostar-en-vitesse-de-suivi-solaire. Je balance une centaine de poses en mode rafale. Jette un œil aux images, PAR-FAIT ! Bon en fait non, hein, c'est tout flou. Mais au point où j'en suis, je suis presque surpris de voir que le Soleil est dans le cadre, et qu'il y a encore un morceau d'éclipse. Pas trop le temps de tergiverser, Cidélie a entrepris de décapiter Poppi. Après avoir sauvé la mise du malheureux singe, je démonte le tout. Et m'aperçois alors que je n'avais pas serré la vis centrale du trépied. Vous savez, l'unique grosse vis, celle qui tient à peut près tout. Avec une prise de vue en rafale au reflex et un petit souffle d'air, sur un télescope en porte à faux posé sur une table équatoriale flottante, tu m'étonnes que tout soit flou... Bon, mission accomplie, j'en ai chié comme un rat crevé pour faire une série d'images pourries, je peux tout ranger et formater ma carte SD. Après avoir tout rentré – par la fenêtre, je rappelle – sauf le télescope, qui attendra, je suis tout crasseux et dégouline de sueur. Tandis que je me serre un verre d'eau, j'entends les pneus de la voiture de Caro crisser sur les graviers, pour une arrivée en catastrophe, très déçue de m'avoir ainsi bloqué. Finalement, tout est bien qui fini bien. Sur la plus de centaine d'images obtenues, il y en a UNE de nette. Me demandez pas comment c'est possible, j'en n'ai pas la moindre idée. Vous trouverez donc le résultat de cette aventure épique en pièce jointe, l'unique rescapée de cette course contre la montre, quelques millions de pixels capturés en 1/500 de seconde à 100 ISO par un boîtier Canon EOS 600D derrière un Meade LX90 203/2000 avec réducteur de focale F/6,3, filtre Astrosolar densité 5, depuis Juliénas, en Beaujolais. Traitement sous Darktable. Ce n'est certainement pas la plus belle des images, mais ça fait un sacré souvenir Bon dimanche à tous ! Cyp
  3. Éclipse partielle de Soleil au LX90 F6,3

    Sujet : Éclipse partielle de Soleil Date : 10 juin 2021 Lieu : Juliénas (69) Appareil : Canon EOS 600D Instrument : télescope Meade LX90 avec réducteur F/6,3 et filtre Astrosolar densité 5 Temps de pose : 1/500 sec. Sensibilité : 100 iso Traitement sous Darktable.
  4. NGC 4449 au T200

    Ouais OK, bon, j'ai tout faux quoi... Merci au père Ducros pour le lien vers la source qui m'avait échappé !
  5. C/2020 F3 Neowise au 50 mm

    Salut à tous ! Le lendemain de ma première tentative — réussie ! — de photographier Neowise, je retente le coup, mieux préparé que la veille. La mise en station, elle, n'est pas vraiment meilleure, par contre ; je me limite encore au 50 mm, mais cette fois avec les images de calibration, pour des prises de vues effectuées un peu plus tôt. Le temps de pose unitaire est passé de 25 secondes à 13 secondes... Ouais, bizarrement j'ai plus de signal lorsque je retire le filtre neutre ND8 vissé à l'avant de l'objectif... Hum hum... Bref, un résultat encore meilleur Pourtant, le ciel était bien moins clair, avec pas mal de passages brumeux qui se devinent d'ailleurs bien dans la partie basse de l'image. Ce matin, alors que j'ai enfin une mise en station potable, nuages... L'avantage, c'est que j'ai enfin pu dormir Demain matin, le ciel pourrait bien être dégagé, mais le vent fait son entrée. On verra bien... En comparant l'image du 11 à celle du 12, on peut noter le déplacement de la comète en 24 heures. Et elle galope ! Sujet : C/2020 F3 Neowise Date : 12 juillet 2020 Appareil : Canon EOS 600D Instrument : objectif Canon 50 mm f/1,4 diaphragmé à f/3,5 Temps de pose : 37 × 13 sec. Sensibilité : 1 600 iso Acquisition effectuée sur monture Sky-Watcher Star Adventurer. Traitement sous Siril et Darktable. Page web : https://www.cypouz.com/imagerie/200712/c2020-f3-neowise
  6. C/2020 F3 Neowise au Canon 50 mm

    Sujet : C/2020 F3 Neowise Date : 12 juillet 2020 Appareil : Canon EOS 600D Instrument : objectif Canon 50 mm f/1,4 diaphragmé à f/3,5 Temps de pose : 37 × 13 sec. Sensibilité : 1 600 iso Acquisition effectuée sur monture Sky-Watcher Star Adventurer. Traitement sous Siril et Darktable. Page web : https://www.cypouz.com/imagerie/200712/c2020-f3-neowise
  7. C/2020 F3 Neowise au 50 mm

    Merci à tous les deux ! Je complète mon message initial avec l'image du lendemain
  8. Mise à jour : ajout de l'image du 12/07. Salut à tous ! Voici une image de la comète du moment réalisée depuis un balcon sur la Costa Brava, avec une organisation assez loin de ma rigueur habituelle Levé à 4 heures. La Star Adventurer a été posée au pif car je n'ai pas vue sur l'étoile polaire, et pas le temps de jouer à Bigourdan. Pas d'images de calibration. L'outil de correction des taches a donc été bien utile, ainsi que le module de réduction du bruit Au final, je suis très content de cette image piquetée d'étoiles baignant dans les lueurs du levant. Si la météo reste bonne, j'essaierai ce soir de faire une mise en station correcte pour être prêt demain matin. Et cette fois, je tâcherai de ne pas oublier les images de calibration En tout cas la comète est bien visible à l'œil nu, et majestueuse aux jumelles. Un vrai régal ! Bon du coup je vous laisse, je vais à la plage 1. Image du 11/07. Sujet : C/2020 F3 Neowise Date : 11 juillet 2020 Appareil : Canon EOS 600D Instrument : objectif Canon 50 mm f/1,4 diaphragmé à f/3,5 Temps de pose : 16 x 25 sec. Sensibilité : 1600 iso Qualité : Raw Acquisition effectuée sur monture Sky-Watcher Star-Adventurer. Traitement sous Siril et Darktable. Page web : https://www.cypouz.com/imagerie/200711/c2020-f3-neowise 2. Image du 12/07. Sujet : C/2020 F3 Neowise Date : 12 juillet 2020 Appareil : Canon EOS 600D Instrument : objectif Canon 50 mm f/1,4 diaphragmé à f/3,5 Temps de pose : 37 × 13 sec. Sensibilité : 1 600 iso Acquisition effectuée sur monture Sky-Watcher Star Adventurer. Traitement sous Siril et Darktable. Page web : https://www.cypouz.com/imagerie/200712/c2020-f3-neowise
  9. C/2020 F3 Neowise au 50 mm

    Sujet : C/2020 F3 Neowise Date : 11 juillet 2020 Appareil : Canon EOS 600D Instrument : objectif Canon 50 mm f/1,4 diaphragmé à f/3,5 Temps de pose : 16 x 25 sec. Sensibilité : 1600 iso Qualité : Raw Acquisition effectuée sur monture Sky-Watcher Star-Adventurer. Traitement sous Siril et Dartable. Page web : https://www.cypouz.com/imagerie/200711/c2020-f3-neowise
  10. Les nebuleuses sombres de l'Ecu

    Une super idée, et surtout un rendu magnifique pour la vue à la L80 !
  11. NGC 4449 au T200

    Merci à tous pour vos chouettes commentaires, tandis que je vous avais lâchement abandonné ! @etoilesdesecrins Comme d'habitude, tes compte-rendus d'observation sont très complémentaires. Celui-ci concorde à merveille avec les détails que j'ai pu percevoir ! @fred-burgeot Hé bien, sur le moment, j'en n'ai pas vraiment pris conscience, pensant plutôt à des étoiles en surimpression. Puis quand même, c'était suspect cette concentration... Mais bon, j'ai poursuivi quand même, plutôt à me demander quelle quantité de bêtises j'avais bien pu dessiner Ce n'est qu'une fois devant l'ordinateur que le frisson est survenu. Non seulement je n'avais pas rêvé, mais en plus tous ces détails d'aspect stellaire n'étaient pas des étoiles ! Complètement dingue, oui Mince, ça s'est vu tant que ça J'avais cru pouvoir faire illusion quelques instants Bon, effectivement, toi tu ne rechignes pas à la besogne Mais... d'où tu sors cette carte des régions HII ?! Il est magnifique ce document. En français, qui plus est... À une époque, j'aurais pu croire à un dossier spécial de @yapo, mais là... Un texte ou une légende l'accompagne ? En tout cas, c'est vraiment chouette car ça confirme bien les détails que j'ai pu percevoir, et cela remplit mon cœur d'allégresse Si on m'avait dit, ce soir-là à l'oculaire, posé au beau milieu des vignes, que l'observation que je menais était aussi fouillée... je n'y aurais pas vraiment cru C'est véritablement un objet d'exception ! Je suis ébahit du nombre de détails qui sont accessibles dans cette galaxie... Encore merci à tous pour vos commentaires, et désolé du délai pour y faire honneur
  12. Florilège des hauts plateaux

    Super compte-rendu de bien belles soirées d'observations. Bravo !
  13. De la Lune et des planètes

    Effectivement, un style qui change ça fait bizarre Très chouette en tout cas ! Et beau bras musculeux en plein lancé de boule de pétanque, sur le deuxième dessin
  14. Salut à tous ! Voilà une galaxie que j'ai pointée à plusieurs reprises ces dernières semaines, sans prendre le temps de la dessiner. On se trouve les excuses qu'on veut, pour moi elle ne faisait tout simplement pas partie des cibles du soir. Mais c'était bien par manque de courage. Quelques secondes à l'oculaire suffisent pour comprendre qu'on a ici affaire à un objet complexe, granuleux, qui foisonne de détails qu'il va falloir minutieusement analyser pour les dessiner au mieux. Bref, le genre de cible qu'il est plus simple d'attaquer à la lunette de 60 mm Ce soir du 21 mai, après avoir tourné autour depuis si longtemps, je m'y attaque enfin. Enfin... pas tout de suite quand même. Pour repousser un peu l'échéance, je commence d'abord par placer les étoiles du champ. Ceci fait, il me faut bien y aller. Bon, qu'est-ce qu'on a ? Visible en vision directe à 77×, j'ajoute la Barlow pour la retrouver... en vision directe à 154×. Tiens donc. Je change d'oculaire et passe à 200×. Idem. Alors ça, c'est pas banal ! Peu d'objets sont suffisamment contrastés pour tenir aussi bien la montée en grossissement dans mon T200. Rapidement, je suis à la fois émerveillé et découragé par le nombre de détails. Je reprends mon souffle, on va y aller tranquille ; j'ai tout mon temps, la température est douce et il n'y a pas de vent (par contre, la turbulence est bien présente). Je commence par passer un peu de temps à l'oculaire sans chercher à mémoriser quoi que ce soit et laisse les détails venir à moi. Puis un doute grandit. J'ai dessiné le champ oculaire à 77×, alors que, vu le nombre de détails et leur concentration, j'aurais dû m'y attaquer à 154×. Sur le dessin à 77×, les détails risques d'être trop ramassés... Bon, tant pis, on verra bien. Au final, et comme de fait, j'aurais dû dessiner le champ à 154×. Il ne faut donc pas hésiter à ouvrir l'image à pleine résolution pour profiter au mieux des détails représentés. J'ajoute également un crop à 100 %. Toujours est-il que cette galaxie est des plus surprenantes ! Je la connaissais déjà, bien-sûr, et je m'attendais bien à un objet des plus intéressants à décortiquer. À l'observer attentivement, elle dévoile néanmoins un nombre impressionnant de détails alors insoupçonnés ; qu'est-ce que cela doit être dans un plus grand diamètre ! Les nombreux détails brouillent la vue et paraissent se mélanger à l'oculaire, ce qui les rend difficiles à placer sur le papier. Je n'avais, comme à mon habitude, pas étudié l'objet en détail avant de le pointer et n'ai pas non-plus d'image de référence une fois à l'oculaire. C'est donc avec un bel étonnement et non sans fierté que, une fois rentré, je constate que les détails perçus et dessinés correspondent très bien à ce qu'on peut retrouver sur les photos Et je me rends alors compte que les renforcements de lumière et les étoiles visibles en son sein sont en fait des amas d'étoiles et autres régions HII situés dans la galaxie ! Combien de galaxies offrent à voir leurs objets internes à des télescopes de 200 mm ? Hormis quelques membres du groupe local, c'est extrêmement rare. Absolument épatant Page web : https://www.cypouz.com/croa/200521/ngc-4449 Objet : NGC 4449 Type : Gx Constellation : Chiens de chasse AD : 12h 28' 11" Déc. : +44° 05' 40" - Date, heure, durée : 21/05/2020, 21:39 TU, 1:09 - Lieu, altitude : Juliénas (69), 290 m - Vent nul, 16 °C - T0 (mvlonUMi 6,27), P3, S4/200× - Instrument : Lx90, 203/2000, F/10 Observations : 77× (champ de 38') et 200× (champ de 14'), H = 75°. Brillante Gx très irrégulière vue V3 — même à 200× ! — orientée NE aux dimensions estimées à 4' × 2' au plus large. De très nombreux détails parsèment la surface de la Gx. Il serait trop rébarbatif d'en faire un inventaire complet. Plusieurs renforcements de luminosité semblent alignés le long de l'axe principal, au cœur desquels se nichent des sources de lumière d'aspect ponctuel. L'impression générale est celle laissée par un amas globulaire très allongé à la limite de la résolution ; doté de quelques étoiles visibles sur une surface très granuleuse. La couronne externe est également irrégulière, plus trapue au NE. Crop à 100 % :
  15. NGC 4449 au T200

    Objet : NGC 4449 Type : Gx Constellation : Chiens de chasse AD : 12h 28' 11" Déc. : +44° 05' 40" - Date, heure, durée : 21/05/2020, 21:39 TU, 1:09 - Lieu, altitude : Juliénas (69), 290 m - Vent nul, 16 °C - T0 (mvlonUMi 6,27), P3, S4/200× - Instrument : Lx90, 203/2000, F/10 Observations : 77× (champ de 38') et 200× (champ de 14'), H = 75°. Brillante Gx très irrégulière vue V3 — même à 200× ! — orientée NE aux dimensions estimées à 4' × 2' au plus large. De très nombreux détails parsèment la surface de la Gx. Il serait trop rébarbatif d'en faire un inventaire complet. Plusieurs renforcements de luminosité semblent alignés le long de l'axe principal, au cœur desquels se nichent des sources de lumière d'aspect ponctuel. L'impression générale est celle laissée par un amas globulaire très allongé à la limite de la résolution ; doté de quelques étoiles visibles sur une surface très granuleuse. La couronne externe est également irrégulière, plus trapue au NE. Page web : https://www.cypouz.com/croa/200521/ngc-4449 Crop à 100 % :