JP-Prost

Member
  • Content count

    1978
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

150 Good

5 Followers

About JP-Prost

  • Rank
    Membre semi actif mais il se soigne

Personal Information

Recent Profile Visitors

2512 profile views
  1. gérer la T° dans un tube

    Ah ben Tom je serais intéressé également par ta solution, ayant également la même problématique J'avais construit une solution basée sur un PICAXE pour mo. ancien C14 mais je recherche une solution plus souple d'emploi merci jp
  2. Bonjour Jean Personnellement je ne connais pas et je ne trouve pas de description sur le net : tu saurais en dire plus sur cet interféro de william ? Par ailleurs méfiance : qui te dit que ton interféro n'est pas en cause ? bon ok si l'astigmatisme tourne avec le miroir cela dédouane le moyen de mesure ... mais méfiance quand même que le principe de mesure n'introduise pas ce défaut ... d'où ma question relative à la description du dit interféro Par exemple, le Bath est connu pour introduire de base de l'astig fonction du F/D et du diamètre JP
  3. Superbe Venus Pour le filtre, tu parles de proche UV : tu as utilisé quel filtre exactement ? JP
  4. Je trouve qu'on tourne un peu en rond sur cette histoire de tube ouvert ou tube fermé .... chacun a ses avantages et ses inconvénients qu'il faut accepter et avec lesquels il faut composer Ton Mak Olivier est sans doute un instrument fantastique, avec une formule optique très intéressante et une qualité mécanique et optique sans doute à la hauteur de la réputation de TEC. Déjà il est équipé de 2 ventilateurs ce qu'on ne retrouve pas dans les tubes "grande distribution" ce qui montre l'attention qu'a porté le constructeur Je pense que tu as juste à tester les bénéfices d'une isolation thermique après mise en température de tout le tube et de te faire une idée si ça apporte quelque chose ou pas Et puis que veux-tu faire de plus ? le trouer de tous les cotés ?? il est comme il est ... et il est sans doute encore une fois excellentissime ! JP
  5. Alors là je ne crois absolument pas à sa théorie ! D'abord parce que entre les couches de peinture et le tube métallique c'est la conduction qui joue et pas le rayonnement. Et par ailleurs, vu les épaisseurs tout ça est à la même température Ensuite, si on va par là, le tube alu que je suppose anodisé qui est dessous a des absorptivité et émissivité proches d'une peinture blanche ... donc le coup de la peinture blanche recouverte de noir à l'intérieur est inutile Mais à nouveau, pour qu'émissivité et absorptivité jouent, il faut un espacement, et avec un tube peint de multiples couches il n'y en a pas. A la limite ça pourrait être intéressant avec le vieux tube Celestron à double paroi, en peignant en blanc l'extérieur du tube intérieur ... encore faudrait il connaitre l'absorptivité de la peinture dnas l'IR (et non dans le visible comme sans doute mentionné sur ta courbe Bernard) Environ 0.9 pour un vernis ... donc là non plus ça ne change rien (mais c'est joli ) Oui effectivement, mais pourquoi vois-tu un avantage aux tubes fermés Olivier ? Le problème est le même effectivement: si le tube se refroidit plus bas que l'air ambiant (et notamment l'air qui est à l'intérieur du tube), cela va déclencher des cellules de convection naturelles qui vont casser les ..... ce que vous voulez Mais avec des tubes ouverts ces turbulences peuvent s'échapper, ce qui n'est pas le cas avec un tube fermé. A l'inverse c'est que sur un tube ouvert les turbulences externes au tube peuvent rentrer dedans générant également son lot de problème. Pareil, le télescope sans tube a des inconvénients déjà cités ... Bref, à chacun sa croix. Pour ton tube Olivier, c'est effectivement ce que tu as conclus: Le tout est de savoir à quel moment le tube et les optiques sont à températures : d'où l'instrumentation Pour le baffle, l'idéal à mon avis est qu'il soit en matériau faiblement conducteur, donc fibre de verre par exemple (lambda de 0.04 au lieu de 220 pour l'Alu !). Mais si ce baffle sert en plus de tube coulissant c'est plus délicat. Après le coup de l'oculaire dans la poche au chaud, sorti brusquement et mis à l'oculaire .... c'est assez vicieux comme test ! il peut pas se le mettre ailleurs son oculaire le Roland ?? qui fait ça franchement ? Et puis comme tu le dis justement Olivier, avec l'ADC ou la Barlow le problème est résolu en planétaire JP
  6. Non Bernard : les peintures blanches ou noires ont la même émissivité, à savoir aux environ de 0.9, voir mon message en page 7 (sauf peinture exotique). Donc la couleur ne joue pas la nuit. Le jour c'est une autre histoire ... Pour la température de tube : c'est en fait un mélange de température de paroi & d'air dans le tube,ce qui explique la durée plus longue que le tube seul. JP
  7. Qu'entends tu par la ? Ah ben par là j'entends pas grand chose ! ... bon OK c'est un plagiat .... Plus sérieusement : cela veut dire que le tube (ou plutôt le demi-tube supérieur environ) "voit" le ciel (supposé dégagé et sans nuages évidemment) et donc a des échanges thermiques avec lui par rayonnement. Or la température (au sens corps noir) de ce ciel est plus basse que la température de l'air: entre 20°C et 40°C en dessous selon les lieux & circonstances. Donc le tube va échanger thermiquement par rayonnement avec ce ciel et sa température d'équilibre sera sous la température de l'air,. Cette température ne sera pas identique à celle du ciel (heureusement) car d'autres échanges vont limiter cette baisse: échanges convectifs avec l'air ambiant (convection naturelle, présence de vent) voire conductif avec d'autres éléments plus chauds reliés au tube. Il faut aussi rajouter à ce tableau, une possible évaporation de buée déposée sur le tube et qui abaissera aussi la température. L'isolant va casser les échanges par rayonnement et par convection extérieurs donc va stabiliser la température du tube. Pour ce qui concerne l'intérieur du tube : lui a priori n'est pas en visibilité directe avec le ciel, ou au pire avec des incidences rasantes. Donc le tube ne se refroidira a priori pas par l'intérieur. Une isolation par l'extérieur suffit à mon avis. JP
  8. Bonjour oui cet isolant semble pas mal, mais je ne pense pas qu'il y ait besoin d'autant d'épaisseur. Je reprends la description du concept qui est derrière: un tube métallique voit la nuit le fond de ciel qui est à une température bien plus basse que l'air environnant : moralité, de part son émissivité assez forte, ce tube se refroidit à une température plus basse que la température externe ce qui génère des turbulences dans le tube. J'ai très nettement vu ce problème sur mon ex-C14 il faut donc empêcher le tube de voir le fond de ciel en interposant un isolant : dans ce cas il faut ne pas mettre l'isolant le temps que le tube descende en température, ce qui se fait assez vite car généralement le tube est assez peu massif mettre l'isolant une fois que cette température de tube arrive à la température extérieure et utiliser des ventilateurs pour accélérer la descente en température du miroir primaire qui là est beaucoup plus longue car les M1 on pas mal d'inertie thermique notamment pour les gros télescopes éventuellement calmer les turbulences de tube , en les aspirant ou en soufflant sur la surface du miroir de manière à installer un régime laminaire ... mais là l'efficacité est moins évidente Et surveiller tout ça en plaçant des sondes de température aux endroits stratégiques avec un système d'affichage voire d'acquisition. Sur mon C14 j'avais mis 2 sondes sur le primaire, 1 à l'avant du tube qui cheminait sous le velours noir Protostar et 1 sonde externe que je mettais ben "à l'abri "pour avoir une vraie température externe Rappel d'un exemple d'acquisition sur C14, que j'avais fourni il y a quelques temps (déjà ...): On voit : que le tube descend beaucoup plus vite en température que le primaire et qu'il passe sous la température externe (je n'avais pas mis la protection "MLI" pour cet exemple) que les ventilateurs changent nettement la pente de descente en température du primaire et accélère conséquemment le processus JP
  9. oui tout à fait si le parebuée est métallique. Sur mon c14 le parebuée était en composite. Sur mon futur DK il sera en carbone/MLI Une isolation en plastazote ne sera pas très esthétique: moi je te conseillerais bien de mettre des bandes étroites de plastazote mais comme support d'une couverture de survie qui ferait tout le tour. JP
  10. Bonjour amusant : je dirais F48, ou plutôt à cheval sur F47-48 et G47-48 .... amusant ce nuage JP
  11. TEC doit forcément avoir un manuel utilisateur à te passer pour ce télescope ... sur leur site il n'y a rien, mais dans leurs archives ils doivent l'avoir Pour le secondaire je ne vois pas de vis sur le support avant .. ou alors il y a un cache à enlever ? A moins que cela ne se fasse sur tout l'ensemble lame+secondaire avec les vis qu'on voit sur les photos ? JP
  12. J'ai rapidement parcouru ce qui est dit sur ton lien Olivier : en gros le dénommé Vahe a entouré son tube avec un isolant utilisé dans l'habitat. Comme je l'écrivais c'est à mon avis une bonne solution: ça évite que le tube ne voit le fond de ciel et descende trop bas en température. Et c'est facile à mettre en externe. C'est aussi ce que dit en page 2 Roland Christen (Mr Astrophysics pour ceux qui ne connaissent pas) c'est dire si c'est bien "We have one 12" Mak on a mountaintop in Chile at Las Campanas, which runs remotely from our facility here. This scope is fully insulated inside and out, and we have seen no tube currents even right after sunset when the temperature drops quickly." Il faut que cet isolant soit conçu de manière qu'il soit amovible pour la mise en température rapide puis mis en place une fois que c'est descendu : de ce point de vue, l'utilisation de sondes de température positionnées aux bons endroits est intéressante pour savoir où on en est ... mais il faut avoir accès à l'intérieur du tube ou le modifier pour ça. Sur les Mewlon 250 & 300 c'est tout à fait faisable (je l'avais fait sur mon ancien µ250) JP
  13. Ah et puis il faudra que tu changes la photo de ton profil astrosurf
  14. Oui enfin sauf qu'Olivier n'est pas en France, donc il peut dire ce qu'il veut
  15. Clavier rétro éclairé

    bonjour tu as l'alternative de l'éclairer en externe via un flexible LED rouge se branchant sur un port USB. J'en ai un, acheté chez Pierro Astro qui marche super bien ....mais je ne l'ai pas retrouvé sur son site exemple rapidement trouvé: https://www.cdiscount.com/maison/lampes/daffodil-ult05-lampe-usb-avec-8-del-se-branche/f-1170228-daf5053047002020.html?idOffre=207314451#mpos=1|mp Il en existe peut être avec modulation de l'intensité.... jp