Simon Fabre

Member
  • Content count

    4016
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    2
  • Country

    France

Simon Fabre last won the day on April 15

Simon Fabre had the most liked content!

Community Reputation

2740 Excellent

About Simon Fabre

  • Rank
    Hibou psychorigide et maniaque

Recent Profile Visitors

9800 profile views
  1. Bravo Eddie, c'est très bon pour un premier essai! Il y'a du piqué, et tu n'es pas tombé dans le travers d'un terminateur trop sombre, qui grève à mon avis bon nombre d'images lunaires que l'on voit passer, surtout en N&B. Plusieurs choses sont plaisantes d'emblée dans ton image, et ça n'est pas forcément simple de l'obtenir, outre le piqué: une bonne luminosité d'ensemble (on ne regarde pas un bout de charbon!), un terminateur bien flashy et limbe opposé pas saturé, et des détails sur tout le disque. On peut dire que tu as parfaitement géré pour ce premier les hautes et basses lumières. Tu pourrais peut-être essayer de retenir moins d'images, voir si cela permet de moins intégrer de turbulence et de grapiller encore en piqué. Et sinon oui comme les copains, peut-être un poil trop de micro-contraste ou autre sur la seconde image, qui perturbe un peu la lisibilité des grands ensembles comme les mers, mais c'est du détail.
  2. Bonjour Pierre et merci pour ce très instructif post. Je ne peux pas t'aider n'ayant jamais procédé à plus que l'extraction du bloc primaire sur un SC (et encore, pas sur un C11), mais je vais comme Christian suivre avec attention la suite des opérations.
  3. Quartier couleur du 9 mai à la TSA 120

    Merci @jm-fluo et @Astroyoyo pour votre passage et messages. Merci JM, oui c'est subtil mais la différence d'ouverture est malgré tout perceptible entre les deux images, même si leur définition se valent: c'est plus doux à la 152, elle en a logiquement encore un peu sous la pédale! Après, c'est difficile d'aller plus loin avec un réflex je pense, ça plafonne à cause du nombre d'images assez limité et aussi du temps d'exposition qui ne peut pas descendre trop bas sans faire monter le bruit, en regard des caméras rapides. Cette 152 fabuleuse a si j'ai bien compris été tienne précédemment, je me doute que ça n'a pas été évident de la voir partir...
  4. Quartier couleur du 9 mai à la TSA 120

    Merci à tous les copains, @Great gig in the sky, @Sauveur, l'ami @wilexpel, @rené astro, @PETIT OURS, @ALAING, @astrogatel @CASTOR78 pour vos messages, et les autres aussi pour leurs passages sympathiques pour les likes, ça fait plaisir aussi! Merci mon Will. J'y ai vraiment passé beaucoup (trop) de temps, pour finalement savoir combien d'images garder. On n'est pas habitué avec les films en planétaires, à n'empiler que quelques images. On gagne naturellement en détection dans le cas présent en empilant plusieurs dizaines d'images, mais ça devient aussi plus flou. J'ai eu un mal fou à avoir les détails proches du limbe nord nets en même temps que ceux du sud, ça variait selon le nombre d'images conservées (3, 4, 5, 6...), j'ai cru même que j'allais laisser tomber... Finalement avec 3 ça passait bien, ouf. La texture est finalement assez artificielle, pas mal de fins détails sont partis avec l'antibruit nécessaire, mais si on veut supprimer le grain avec 3 images à 500 iso, pas le choix! Merci Alain. Beaucoup de déchets, j'ai du prendre 300 photos pendant la soirée... Merci Jean-Yves. Je suis très surpris du résultat avec si peu d'images et avec déjà 500 iso... La différence n'est pas flagrante avec une sélection à 30 images par exemple. Cette dernière gagne un peu en détection de petits détails non résolus (rainures par exemple), mais le flou monte aussi. J'ai l'impression que les quartiers à la lunette sont très sensible à la turbulence (j'étais à 1000m, à flanc de montagne et sous le vent, pas idéal). Et seulement très peu d'images restituent les détails aplatis des limbes sans les déformations de la turbulence. J'ai utilisé ici la dernière version dAstrosurface (Titania), menu Walevets Deconvolution. Ensuite je passe rapidement sous DxO pour sa très intéressante option de suppression des liserés chromatiques. Et ensuite c'est Pshop, pour l'accentuation finale, la saturation, correction de la balance, reprise du fond de ciel, débruitage...
  5. Bonjour à tous, Pour faire suite à la superbe image de @CASTOR78 ici: J'ai de mon côté imagé au même moment depuis l'Auvergne le quartier à la lunette de 120mm. Beaucoup de turbulence, je n'ai pu garder que 3 (oui, trois!) images sur environ 150... J'ai découvert, en y passant beaucoup de temps, que selon une sélection de 3, 4 ou 5 images, le rendu sur certaines zones passait de flou à net, et vice-versa. J'ai essayé en allant de 2 à 50 images, et ce qui donnait la netteté la plus homogène, c'était 3 images retenues pour cette soirée. Pas de miracle donc, il a donc fallu beaucoup débruiter. J'ai amélioré mon protocole de traitement sur deux points esthétiques: l'uniformisation du fond de ciel et le traitement différencié du bruit pour les zones ombrées et claires. L'image est présentée à 85%, ça tombe bien elle a presque la même taille que celle de Jean-Yves. La mienne a été prise plus tard dans le crépuscule, il y'a un poil plus de contraste, mais j'ai bien bataillé au traitement aussi. On voit que la FS 150 a plus de marge que la TSA 120, il y'a plus de finesse. et c'est logique. Finalement les 2 images sont assez équivalentes, c'est plutôt sympa de constater qu'avec observateurs, instruments, boitiers et traitements différents, le résultat soit finalement si proche! J'espère Jean-Yves que tu ne m'en voudras pas d'avoir mise côte à côte nos travaux! Peut-être une autre à venir du lendemain le 10 mai, mais la turbulence était encore plus méchante... A bientôt. Simon
  6. L'éclipse de Lune à Marseille

    Oouahh Didiou que c'est bon ça! Encore un chapelet enchanteur dont toi seul a le secret... C'est fichtrement beau, et on y sent à la fois la dynamique du phénomène et la quiétude des lieux. Pas moins dépaysant finalement que les palmiers de la Foa. Voilà enfin un témoignage visuel de la lune éclipsée dans le ciel bleu, timide on dirait! Surprenant qu'il n'y ait pas d'ocre au centre quand elle est complètement immergée dans l'ombre... Serait-il trop faible pour être perçu? La lune entière n'est pas en reste, j'aime bien ce qui semble représenter une sensation de turbulence au limbe, on la sent vibrer en plus de la voir en boule. Du grand art, merci l'ami Sergio!
  7. Bravo Nicolas, rien n'échappe à l'astronome courageux et assidu que tu es!
  8. Grandiose Emmanuel! Encore une image de référence pour les C14, à couper le souffle. Les reliefs de cette région sont extrêmement variés, on se surprend à les (re)découvrir. Les grandes montagnes à gauche de la vallée des Alpes me rappellent les grands sommets himalayens photographiés depuis l'ISS... La balade est d'autant plus intéressante que le traitement parfait et qui s'oublie permet de profiter du survol en toute décontraction. Superbe travail, le C14 explose vraiment ici, merci pour ce partage!
  9. Oui Nicolas: Il y'avait des cirrus quand le train approchait, j'ai d'abord vu les 5 premiers, suivis d'une lacune, et les autres derrière plus loin étaient aussi visibles, mais brillaient moins. Puis à mesure que le cortège avançait, seuls les 5 premiers sont restés bien brillants, les autres m'ont semblé s'éteindre et n'ont d'ailleurs pas réapparu...
  10. Eclipse de Lune depuis le Gers

    Bravo Patrick et merci pour le partage. Très belles tes images, comme toujours. J'aurais bien aimé voir cette lune éclipsée se fondre progressivement dans le bleu du ciel. Très discrète alors?
  11. Merci Nicolas, j'essaierai d'être sur le pont...
  12. Observation de Gassendi...

    Mince, je croyais que le 330 de Jean-Yves était un CFF, qui produit de fabuleuses lunettes: je connais la 180 de l'ami @JD, qui est stratosphérique, (la lunette, pas JD...)
  13. Bonjour à tous, A défaut d'éclipse pour laquelle j'ai veillé jusqu'à 4h30 sous les nuages avant d'abdiquer, j'ai surpris hier le 15 Mai vers 23h15 locale, un gros train de Starlinks très brillant: Ce train est sorti de derrière un Cumulonimbus éclairé par le clair de lune (elle était encore bien visible à cette heure la coquine! ) Il est passé quasi au zénith depuis l'ouest des Yvelines, en s'étendant sur un bonne quinzaine de degrés. Les éléments étaient irrégulièrement séparés, et ce qui m'a surpris, c'est leur luminosité, magnitude 1 peut-être. Ce gros pointillé rapide, irrégulier, long et brillant avait quelque chose de surréaliste! Juste eu le temps d'appeler madame sur le pas de la porte pour qu'elle profite du phénomène. Pas eu le temps de sortir un boitier, comme d'habitude, observation fortuite. Nicolas je ne suis pas parvenu à retrouver mon observation sur Celestrak, j'ai dû louper quelque chose...
  14. Observation de Gassendi...

    Peut-être Jean-Yves . Je ne crois pas pour ma part à cette sensibilité. Plus le diamètre est gros, plus tu vas résoudre la turbulence et les détails à son échelle. Pour ma part, lorsque pendant des séances d'observation j'ai eu l'occasion de mirer dans différents tubes, c'est toujours dans les plus gros (d'excellents Dobson ) que c'était le mieux sur les planètes. C'est certes moins lisible, ça tremble, ça bouillonne, il faut être patient, mais c'est aussi plus fin, plus fouillé, les gros détails se résolvent en d'autres beaucoup plus fins. L'image est plus lumineuse, plus agrandie et avec moins de corps flottants aussi. Bref, on sent un potentiel fabuleux dans l'image, mais qui se mérite. C'est très subjectif comme notion, et on peut comprendre que cela partage les astrams: une petite image stable, figée, immédiatement lisible avec des détails que la diffraction synthétise en grosses taches évidentes et facilement "décryptables" par le cerveau, peut tout aussi bien être préférée ...
  15. Observation de Gassendi...

    Oui, aucune surprise Jean-Yves ! . Je ne la trouve pas (ou à peine) moins résolue que celle de droite, mais sans les gros rebonds qui ont été nécessaires à droite pour faire sortir les détails. L'image de droite est assurément plus contrastée, mais plus à cause d'un effet de traitement plus vigoureux. Les couleurs et l'apparence de l'image de gauche sont beaucoup plus fidèles. Et il faudrait voir après ce que le comparatif aurait donné avec un temps de pose plus court qui aurait plus figé la turbulence, que le 330 résoud bien mieux que la 150... Et un traitement bien différencié aussi pour les deux images. Normalement, si la turbulence avait une maille de 150mm ce soir là où moins, les deux images devraient être identiques en terme de détails. Si le maillage était plus grand, le 330 passerait devant. Mais aucune raison pour que le 330 soit rétrogradé, si ce n'est à cause d'un temps de pose trop long (ou d'une qualité optique en retrait ce dont je doute). Mes deux centimes...