Fourmi103

Actualités de Curiosity - 2013

Recommended Posts

Tentative d'intérim (en toute humidité)


De Ken HerkenHoff :

Lors du Sol 1468, Curiosity a parcourru plus de 87 mètres en direction d'un affleurement nommé "Karasburg." La planification pour le Sol 1469 prévoit un autre déplacement vers Karasburg, après que les ChemCam et MastCam aient échantillonnées une cible sur le lit rocheux local nommé "Cacolo" ainsi qu'un bloc de matériau brillant baptisé "Malembo." La MastCam va également acquérir une mosaïque de la zone Karasburg avant et après son déplacement.
Suite aux habituelles activités post-drive, AEGIS*sera à nouveau utilisé pour sélectionner de manière autonome une cible pour la ChemCam et acquérir des données chimiques de celle-ci. Alors que les Murray Buttes étaient spectaculaires et intéressantes, il est bon d'être à nouveau sur la route, car il y a encore beaucoup à explorer sur le Mt. Sharp.

*AEGIS est un logiciel qui permet au rover de sélectionner de façon autonome des cibles pour la ChemCam. C'est à partir de l'analyse informatique des images de la NavCam que le logiciel détermine la cible.
http://mars.jpl.nasa.gov/msl-raw-images/proj/msl/redops/ods/surface/sol/01468/opgs/edr/ncam/NRB_527820534EDR_F0580000NCAM00253M_.JPG

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com
Sol 1470 Changement de plan :

Nous sommes déjà à mi-chemin à notre prochain site de forage mais pas par rapport à notre plan initial qui était de nous diriger vers un affleurement appelé "Karasburg".
Nous avons dû changé d'objectif car cet affleurement s'est avéré n'être pas assez pentu et recouvert de sable. Cela n'en faisait pas une cible de science très atreyante.
Ainsi, nous nous dirigeons maintenant vers un endroit où les couches stratigraphiques devraient être mieux exposées.

Pour le plan de ce week-end, nous commençons au sol 1470 avec une recherche NavCam sur les observations d'éventuels tourbillons de poussière et d'autres sur l'atmosphère, de plus nous travaillerons avec la ChemCam sur des cibles nommées "Chiagne", "Chibemba", et "Chibanda". La MastCam documentera ces trois objectifs, ainsi que la localisation de l'observation ChemCam en recherche automatisée qui avait été recueillie après le déplacement d'hier. La MastCam doit acquérir également de trois mosaïques, la première de l'affleurement Karasburg, la seconde d'un endroit appelé "Longojo", et la dernière dans la direction de notre prochaine étape.
Au Sol 1471, nous ferons un bilan de l'état des roues avec Mahli et puis poursuivrons avec la séance d'imagerie post-drive habituelle. Pour le Sol 1472, nous avons une autre observation AEGIS automatisée de prévue avec la ChemCam, et deux observations atmosphériques avec la MastCam.

Par Ryan Anderson

Share this post


Link to post
Share on other sites
SOL 1473 :

Au cours du week-end Curiosity a parcouru 43 m en direction du sud, à la recherche d'un endroit favorable pour réaliser ses opérations scientifiques. Malheureusement, notre position actuelle se situe dans une petite vallée et nous ne disposons pas de bonnes cibles rocheuses dans l'espace accessible.
Après avoir évalué la topographie à l'aide des images de la MastCam, nous avons décidé de poursuivre plus loin au sud-ouest. Cela devrait nous amener en face d'un petit affleurement en lit-croisé pour les opérations scientifiques de demain.

Aujourd'hui, j'étais GSTL, et après nous ayons décidé de continuer à rouler, la journée de planification s'avérait assez simple. Le plan comprend plusieurs observations avec la ChemCam pour caractériser la composition de la roche et du sol local. Nous avons également prévu de réaliser un certain nombre de mosaïques avec la MastCam pour documenter certaines roches à grains grossiers, des structures sédimentaires dans les roches environnantes, et une caractéristique linéaire que l'on pourrait comparer avec des observations orbitales. Ensuite, nous allons nous diriger vers notre objectif scientifique de contact, et faire l'imagerie post-drive pour préparer les activités de demain.
Comme l'a préciser le Directeur de mission, aujourd'hui marque le premier jour de la deuxième mission élargie de Curiosity, il est captivant de penser à ce que nous allons encore accomplir.

Par Lauren Edgar
http://mars.jpl.nasa.gov/msl-raw-images/proj/msl/redops/ods/surface/sol/01471/opgs/edr/ncam/NRB_528086029EDR_F0580642NCAM00256M_.JPG

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Huitzy (j'ai un intérimaire de luxe ) pour avoir assuré le suivi des activités du rover..

Récap' en images :

Comme indiqué plus haut par Huitzy, le 22 septembre (sol 1468) Curiosity avait laissé derrière lui le site du dernier forage à "Quela" ainsi que les "Buttes Murray" pour un parcours de 87 mètres.
Deux nouveaux déplacements ensuite : 33 mètres le 23 septembre (sol 1469) et 43 mètres le 25 septembre (sol 1471).
Le rover évolue désormais sur des affleurements rocheux aux reliefs irréguliers et parcourus par de larges ondulations de sable :


Image HazCam avant – 25 septembre (sol 1471) :


Images NavCam du 25 septembre (sol 1471) :





Images MastCam du 25 septembre (sol 1471) :





Pano de Jan van Driel – 25 septembre (sol 1471) :


Original : http://www.unmannedspaceflight.com/index.php?act=attach&type=post&id=40184

By By "Murray Buttes" – Pano de Sean Doran 24 septembre (sol 1470) :



Une roche étrange rencontrée le 24 septembre (sol 1470) :



Image Mahli de nuit du trou de forage "Quela" éclairé par des LED (20 septembre (sol 1466). Noter la précision chirurgicale des tirs lasers sur la paroi du trou :

[Ce message a été modifié par vaufrègesI3 (Édité le 27-09-2016).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le 27 septembre (sol 1473) l'équipe tactique a décidé d'effectuer un petit déplacement de 16 mètres vers le Sud plaçant enfin Curiosity en bonne position pour étudier un affleurement de la "Formation Murray" qui présente la "stratification croisée" recherchée. Ces structures sont normalement produites par des ondulations qui migrent dans la direction de l'écoulement d'un courant éolien ou liquide, de l'eau s'agissant de la "Formation Murray". Elles sont caractéristiques de dépôts fluviatiles dans un fort courant, modulo qu'elles paraissent ici quand même assez discrètes sur la roche choisie par l'équipe scientifique (voir l'image plus bas).

L'objectif principal pour le lendemain 28 septembre (sol 1474) est de caractériser ces stratifications puis de mesurer la taille des grains en utilisant la caméra Mahli. Avant de déployer le bras, l'instrument ChemCam permettra de mesurer la composition chimique de la cible du substratum rocheux désignée sous le nom de "Kopong", ce qui prolonge la longue litanie des noms exotiques utilisés par l'équipe scientifique . La MastCam fera l'acquisition de mosaïques de cet affleurement et d'un couple de blocs rocheux situés derrière lui, puis la NavCam recherchera des nuages. Les activités du bras commencent par une suite complète d'images Mahli de "Kopong" et par une mosaïque Mahli du côté gauche de l'affleurement surnommé "Utuseb". Ensuite, la DRT sera utilisée pour brosser la cible "Jwaneng", avec des images Mahli prises avant et après le brossage. L'APXS sera d'abord placé à 0,5 centimètre du centre de la tache brossée pour une courte intégration dans la soirée , puis il sera déplacé vers le centre de la tache brossé pour une intégration de nuit.

Position au 27 septembre (sol 1473) :



Image HazCam avant – 27 septembre (sol 1473) :



Images NavCam – 27 septembre (sol 1473) :


La cible présentant des stratifications croisées :

Autres images NavCam :




Par ailleurs toujours aucune information/explication sur l'échec du forage du 15 septembre (sol 1461). A ma connaissance, c'est la première fois en quatre ans que l'équipe du rover pratique ainsi le "rideau de fumée" suite à un incident. Sans vouloir jouer l'oiseau de mauvaise augure, c'est un signe assez troublant, voire inquiétant pour la suite.

J'ai toujours dans un coin de ma tête une interview de Jim Erickson en 2015..

Voici un extrait de mon message du 16 avril 2015 suite à des problèmes de court-circuit dans le système de percussion lors du forage lors du à "Telegraph Peak" au sol 908 - je me cite :


Selon Jim Erickson, chef de projet au JPL pour Curiosity, ils prennent ce problème très au sérieux : "Cette menace pour la capacité de forage du rover est une grave préoccupation pour la mission, les expériences SAM et CheMin sur les roches de Mars dépendent du forage pour les échantillons. La question de forage s'attaque à une de nos principales raisons d'être. Si la perceuse échoue complètement ça va vraiment nuire à deux de nos principaux instruments d'un seul coup. Le risque de perdre cette capacité est plus grave que le risque de perdre un seul instrument sur Galileo ou MER. Nous allons en perdre deux en même temps si cela se produit. Oui, vous pouvez toujours faire l'excavation [de sol meuble], mais nous sommes là pour les roches".

A la question d'Emily Lakdawalla : "Si le problème est ce qu'ils pensent, est-il susceptible de s'aggraver progressivement ?".. Jim Erickson a répondu : "Je dirais oui, mais la question est vraiment : Dans combien de temps ?".

FIN DE CITATION


Plutôt angoissant.. non ?..


[Ce message a été modifié par vaufrègesI3 (Édité le 28-09-2016).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il suffit pas d'économiser le bazar ?

De forer les roches juste là où on pense qu'il y a des molécules biologiques ou des fossiles ?

S

Share this post


Link to post
Share on other sites

Peut-être, mais il faut bien voir que la mission comporte un volet géologique très important qui occupe pas mal de monde dans l'équipe scientifique. La biologie j'ai l'impression que c'est devenu un peu la "danseuse", même si tout le monde considère qu'une possible bonne nouvelle dans ce domaine reste d'actualité.. malgré ce satané perchlorate.

Le court-circuit apparaît aussi lors du transfert d'échantillon, avec l'utilisation du mécanisme de percussion destiné à faire vibrer la poudre récoltée en utilisant les mouvements de vibration imprimés à l'ensemble "CHIMRA" et en exploitant la gravité martienne pour transférer l'échantillon dans des chambres de stockage.
Il semblerait (à vérifier et donc sans garantie) qu'un forage pourrait peut-être recueillir une quantité suffisante d'échantillons en utilisant uniquement la rotation du foret (sans percussion) dans les matériaux tendres (par exemple les argiles et les sulfates) mais à un rythme beaucoup plus lent. Mais pour les autres roches plus dures, c'est hors de question...

Sachant qu'il existe six niveaux de percussion pouvant aller jusqu'à 20 fois plus d'énergie que le niveau de base, permettant de tapoter doucement jusqu'à cogner vigoureusement, le tout 30 fois par seconde. Depuis ces problèmes le nouvel algorithme du pilote de forage commence très bas, au niveau un, puis ne se déplace vers un niveau plus élevé que si les progrès de forage sont trop lents. Ils ont peut-être encore modifié ces paramètres suite aux derniers incidents. Les tout premiers forages débutaient au niveau 4 et utilisaient un algorithme qui tendait à conserver ce niveau..

Share this post


Link to post
Share on other sites

Au 29 septembre (sol 1475) le bras robotique sera déplacé pour permettre des observations multispectrales ChemCam et MastCam d'une cible nommée "Jwaneng" brossée par la DRT, et une cible d'affleurement nommée "Munhango". La MastCam droite va également acquérir des mosaïques de cibles nommées "Luremo", "Nata," et "Maun" avant que le rover se déplace à nouveau.

En plus de l'imagerie habituelle au terme de chaque déplacement, la ChemCam va acquérir des données de chimie sur une cible choisie de façon autonome par le logiciel AEGIS. Le labo de minéralogie CheMin analysera le dernier échantillon de forage "Quela" durant la nuit, et tandis que les nouvelles données seront lues le lendemain matin 30 septembre (sol 1476), la MastCam mesurera la poussière dans l'atmosphère, la NavCam recherchera des nuages, et la ChemCam fera l'acquisition de spectres du ciel. Ces observations atmosphériques seront répétées à midi pour rechercher des changements à court terme.

Pano du 27 septembre (sol 1473) – Jan van Driel :

Original : http://www.unmannedspaceflight.com/index.php?act=attach&type=post&id=40192


La cible "Kopong" – 27 septembre (sol 1473) – pano de Paul Hammond :


Zoom sur "Kopong" - Images Mahli – 28 septembre (sol 1474) :


Share this post


Link to post
Share on other sites

Les activités du 29 et 30 septembre (sols 1475/1476), listées dans mon message précédent, se sont bien déroulées.
A 1er octobre (sol 1477) la NavCam a réalisé une observation atmosphérique, suivie d'une analyse ChemCam de trois cibles dont je vous épargne les noms . La MastCam documentera ces objectifs avec la ChemCam, ainsi que la cible ChemCam "AEGIS" de la veille 30 octobre. La MastCam a réalisé également une petite mosaïque d'une roche stratifiée pour étudier ses couches à petite échelle, et une mosaïque plus grande pour étendre l'imagerie au delà du sol 1475. Dans la soirée, l'APXS analysera la composition chimique de deux cible, et durant la nuit après brossage pour l'une d'entre elles. La caméra Mahli prendra des images de ces cibles.

Au 2 octobre (sol 1478) la ChemCam effectuera l'observation de deux cibles avec la MastCam. Plus tard dans la journée la ChemCam fera une observation automatiquement ciblée "AEGIS". Quant à la journée du 3 octobre (sol 1479) elle sera consacrée aux activités d'ingénierie de routine, donc aucune activité scientifique n'est planifiée.

Le terrain se révèle de plus en plus accidenté, parsemé d'épais blocs rocheux de hauteurs inégales enchâssés le sable. Les opérateurs du rover espèrent toutefois atteindre un nouvel emplacement de forage le week-end prochain..


Position au 29 septembre (sol 1475) :




Pano de Paul Hammond – 29 septembre (sol 1475) :


Original : http://www.unmannedspaceflight.com/index.php?act=attach&type=post&id=40195

Image NavCam – 29 septembre (sol 1475) :


Image NavCam – 30 septembre (sol 1476) – Les "Buttes Murray", déjà bien loin :


Pano de Justin Cowart – 29 septembre (sol 1475) – regard vers le Sud-Ouest :



[Ce message a été modifié par vaufrègesI3 (Édité le 01-10-2016).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nouvelle position au 2 octobre (sol 1478)..
Troisième très courte étape (moins de 20 mètres), probablement en raison du terrain toujours difficile :


HazCam avant – 2 octobre (sol1478) :


Images NavCam – 2 octobre (sol 1478) :



Vue au Sud-Est :


Vues au Sud – La flèche rouge désigne l'objectif (zone argileuse) :



Vue au Sud-Ouest :
[/URL]


Contexte – Des dunes, des crêtes, des bancs de sable, des blocs rocheux.. pas encore gagné la course aux argiles ! :

NASA/JPL-Caltech/Univ.of Arizona/indications APM/VaufrègesI3


"Ma force à lutter s'use et se prodigue.
Jusqu'à mon repos, tout est un combat ;
Et, comme un coursier brisé de fatigue,
Mon courage éteint chancelle et s'abat."


Mais ça va aller.. enfin peut-être..

[Ce message a été modifié par vaufrègesI3 (Édité le 03-10-2016).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'avais cru comprendre que le chemin vers les argiles etait a piece of cake!
Ça m'en a pas l'air!
Aurais je mal interprété?

Share this post


Link to post
Share on other sites
On se rapproche, lentement mais on se rapproche, c'est bien. Avant d'arriver aux argiles il y a "Hématite ridge" à franchir. Une ligne de crête assez continue et localement assez escarpée, je me souviens avoir vu ça sur une vue stéréoscopique (ou anaglyphique). Il faut l’escalader et redescendre de l’autre côté par un chemin praticable. Par où la Nasa envisage-t-elle de faire passer le rover ?

Espérons que ça va aller... enfin peut-être...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui et non adintc ..

Disons que les mauvaises surprises sont toujours possibles, c'est de l'exploration dans un milieu oh combien hostile et piégeux.. rien n'est acquit, les difficultés seront à vérifier in-situ.. mais on voit par exemple que le terrain actuel devient de plus en plus difficile, qu'il existe un cordon de dunes à franchir quelque part avec peut-être un large et long détour, on verra bien...
Par ailleurs, sur Mars près de deux fois plus petite que la Terre, il faut se méfier des effets d'horizon. La rotondité accentuée de la planète semble projeter le lointain sous le niveau de la position actuelle du rover, ce qui est bien sûr trompeur. À distance, si les contreforts du Mont Sharp n'étaient pas surélevés, on ne les verrait pas en totalité.
Lorsque Opportunity dans son long périple était en approche du cratère Endeavour, je me souviens très bien que les remparts avait émergé très tard dans leur entièreté... et pas du tout la partie nommée "Cape York" (plus basse) qui ne s'est "révélée" que bien plus tard..

[Ce message a été modifié par vaufrègesI3 (Édité le 04-10-2016).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ouais!....

Il semble qu'il y ait des passages dans les dunes, mais Hematite ridge semble plus piégeux.
Tout à fait vrai à propos de la perspective sur Mars, sur terre, le Mt Sharp serait beaucoup plus imposant, comme un 6000.
J'espère que Curiosity ne va pas nous casser un rayon ou déjanter.

[Ce message a été modifié par adintc (Édité le 04-10-2016).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

adintc > "J'espère que Curiosity ne va pas nous casser un rayon ou déjanter.

Curiosity déjanter ??.. non.. mais ça peut m'arriver à moi si on me cherche avec des "alluvions".. ..


Finalement le 2 octobre (sol 1478) Curiosity ne s'est déplacé.. que de 12 m,50.. On n'est pas rendu hein adinc ..

La nouvelle zone atteinte comporte beaucoup de nodules dans les roches alentour et l'équipe de planification tactique a donc décidé de déployer le bras pour les examiner avant de démarrer un nouveau déplacement prévu le 4 octobre (sol 1480).
La journée du 3 octobre (sol 1479) était consacrée aux activités d'ingénierie de routine, donc aucune activité scientifique n'était planifiée.

Le 2 octobre (sol 1478) a vu se déployer pas mal d'activités en commençant par une intégration APXS courte, et l'imagerie Mahli d'une cible riche en nodules. Ont suivies des observations ChemCam et MastCam droite des cibles du substratum rocheux à proximité. La MastCam droite a également réalisé des images de trois autres cibles pour étudier leurs structures sédimentaires plus en détail, ainsi que de la roche sélectionnée de façon autonome par l'AEGIS (plus des mesures ChemCam pour la chimie). Puis la MastCam a mesuré le niveau de poussière dans l'atmosphère avant le déplacement prévu le 4 octobre. Dans la nuit du 4 au 5 octobre (sols 1480/1481), le labo CheMin analysera à nouveau l'échantillon de forage "Quela" afin d'améliorer la qualité des mesures de minéralogie. Le 5 octobre (sol 1481) la NavCam recherchera des nuages, le système autonome AEGIS sélectionnera une cible pour les observations ChemCam, et les résultats de l'analyse de CheMin sera lue sur l'ordinateur du rover. Enfin, le labo SAM effectuera une activité de maintenance avant la fin de la journée, puis Curiosity rechargera ses batteries dans la nuit en préparation des activités du lendemain 6 octobre (sol 1482).


Les nodules sur les roches à proximité du rover – 2 octobre (sol 1478) :

Pano de Jan van Driel – 2 octobre (sol 1478) :


Original : http://www.unmannedspaceflight.com/index.php?act=attach&type=post&id=40226

Images MastCam du terrain "difficile" que le rover doit affronter actuellement - 2 octobre (sol 1478) :

Share this post


Link to post
Share on other sites
Superfulgur a raison, ces dépôts alluviaux (alluvions lacustres je présume) ont l'air assez perfides. Le sol ressemble à un dallage en partie défoncé avec du sable entre les dalles. La vue aérienne laisse présumer qu'on en a pour un bon bout de temps avec un terrain de ce style agrémenté de plus en plus de sable. Ça ne va pas être une « piece of cake » facile à avaler... même avec des "myrtilles" pour nourrir notre curiosity en chemin. Je comprends la prudence de la Nasa qui ne prévoit l’arrivée aux argiles que dans plus d’un an (si tout se passe bien). Un travail de longue haleine en perspective pour «Dany Vauffy », encore merci à lui de nous faire vivre ça en direct, ainsi que pour Opportunity. Le terrain pour Oppy semble beaucoup moins « perfide », bien moins accidenté. Je crains que plus on s’approche du Mont Sharp, plus le terrain soit difficile. On a sans doute bien fait d‘en profiter pour faire de nombreuses mesures et observations tant que c‘était facile, et surtout possible.

A-t-on des résultats récents (genre note de synthèse) sur les nombreuses mesures et analyses effectuées à ce jour par Curiosity ?


[Ce message a été modifié par Géo le curieux (Édité le 05-10-2016).]

[Ce message a été modifié par Géo le curieux (Édité le 06-10-2016).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Suite à une étape de 35 mètres le 4 octobre (sol 1480), le rover fait face une exposition du substratum rocheux en couches, placée juste devant lui. L'équipe de planification tactique a donc décidé de profiter de cette opportunité avec la panoplie d'instruments habituelle. La caméra Mahli prendra des photos d'une cible rocheuse et des roues du rover avant que le bras soit rangé pour préparer un autre déplacement le 6 octobre (sol 1482). ChemCam et MastCam observeront trois objectifs du substratum rocheux et la MastCam droite fera l'acquisition de mosaïques de cibles plus lointaines. La MastCam gauche sera utilisée pour imager des roues sur le côté droit du rover et étendre l'imagerie du terrain dans la direction prévue pour le 6 octobre.

Le 7 octobre (sol 1483), AEGIS sera à nouveau utilisée pour sélectionner de façon autonome une cible pour une observation ChemCam. La NavCam recherchera des nuages ​​et la MastCam imagera la plate-forme de rover pour rechercher des changements dans la distribution de la poussière et autres débris. Enfin, la MastCam droite va jeter un oeil vers l'Est et acquérir une mosaïque des "Murray Buttes" à distance.


Position de Curiosity au 4 et 5 octobre (sols 1480/1481) – Phil Stooke :


HazCam avant le 4 octobre (sol 1480) :


NavCam – 4 octobre (sol1480) :

Noter la pierre coincée entre les chevrons :





Pano de Paul Hammond – 4 octobre (sol 1480) :


MastCam – 4 octobre (sol 1480) – Roches remarquables :







Géo le curieux > "A-t-on des résultats récents (genre note de synthèse) sur les nombreuses mesures et analyses effectuées à ce jour par Curiosity ?"


Ça dépend de ce que tu entends par "résultats récents". Beaucoup des informations importantes ne nous parviennent que lors de congrès scientifiques annuels, parfois en même temps que les publis. Dans l'attente, tout ou presque est sous embargo. Tu peux déjà piocher dans cette liste (non exhaustive) :

http://mars.nasa.gov/msl/mission/science/results/ http://www.hou.usra.edu/meetings/lpsc2016/pdf/2298.pdf http://mars.jpl.nasa.gov/msl/mission/science/researchpapers/


Neuf ans de news avec quelques unes pas mal intéressantes :
http://mars.jpl.nasa.gov/msl/news/whatsnew/

La chronique de Pierre Thomas, malheureusement interrompue en janvier 2015 :
http://planet-terre.ens-lyon.fr/article/Mars-Curiosity-2014.xml


Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Jack ..
Francis Rocard confirme donc les argiles à la base du Mont Sharp comme "l'objectif central de la mission", et la grimpette d'environ 200 m que je décrivais page 54 de ce fil le 5-08-2016 à 22h06, en affichant le profil d'élévation.
La nouveauté c'est qu'il situe l'atteinte de la zone argileuse "au printemps 2018"..

L'image du site du CNES montre un trajet hypothétique en jaune qui n'a pas été respecté jusqu'ici, et il y a peu de chance qu'il le soit à l'avenir.
Ce sont les difficultés réelles rencontrées sur le terrain qui imposeront la trajectoire. Les images de MRO sont précieuses, mais c'est bien sûr au niveau des images du rover que le choix sera effectif.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now