capt flam

Mars une opposition exceptionnelle pour 2018

Recommended Posts

Ben, pas en France (même dans le Sud),  elle se traine lamentablement au ras des pâquerettes (ainsi que Saturne)...snif

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Bon ,ben, bien que Mars soit très haute dans le ciel, il y a les alizés sud-est qui soufflent à 60km/h sur l'île en ce moment ce qui ne favorisent pas une atmosphère calme !! Du coup hier trop de turbulences pour faire des observations intéressantes, même en bino !! Mais le diamètre de la planète commence a être super ;-)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nouvelle photo martienne de Hubble pour cette exceptionnelle opposition 2018. Acquise le 18 juillet avec une distance de seulement 36,9 millions de kilomètres, cette vue montre des détails très fins de la région Sinus Sabaeus et du  cratère Schiaparelli en demi-lune (471 km) proche centre de l'image.

 

https://www.nasa.gov/image-feature/goddard/2018/mars-opposition-2018

 

stsci-h-p1829d-m-2000x2000.png.d50d36c19d7ec2f0c58fa68f03f7e43a.png

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Elle montre surtout peu de détails à cause de la tempête de sable que la planète rouge connait depuis le mois de mai. C'est très frustrant. La même photo sans ce phénomène révèlerait beaucoup plus de formations.

Attention dans l'article la distance est exprimée en miles. Y a une vingtaine d'années une sonde a loupé Mars à cause de ces problèmes de conversion métrique. :D

Edited by astromoine
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je tombe sur ce post et je me demande si le titre est à l'image des bêtises que l'on a pu lire ça et là sur Mars et cette opposition ...

Mais bon le post a été écrit bien avant la tempête de sable, donc on ne pouvait pas trop savoir son ampleur et le titre était donc justifié à l'époque.

Car maintenant, c'est une opposition exceptionnelle en ce qu'elle ne donne pas grand-chose à voir (pour le moment)

Edited by etoilesdesecrins
  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Elle est magnifique cette image de Hubble. On y distingue les variations d'opacité de l'atmosphère en fonction de la densité de poussière en suspension. De toutes façons cet instrument ne fera jamais mieux en terme de détails de surface que les images faites en 2003.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 14 heures, astromoine a dit :

Elle montre surtout peu de détails à cause de la tempête de sable

Effectivement cette tempête est relatée en légende sur la page de la Nasa,

 

Il y a 9 heures, Christophe Pellier a dit :

Elle est magnifique cette image de Hubble. On y distingue les variations d'opacité de l'atmosphère en fonction de la densité de poussière en suspension. De toutes façons cet instrument ne fera jamais mieux en terme de détails de surface que les images faites en 2003.

Certainement Christophe, le JWST est le seul à pouvoir faire (espérons) mieux :)

 

 

Edited by capt flam

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, etoilesdesecrins a dit :

Car maintenant, c'est une opposition exceptionnelle en ce qu'elle ne donne pas grand-chose à voir (pour le moment)

Cela affecte aussi mes quelques observations qui malgré un disque martien inhabituellement gros et cumulé à une turbulence forte, mon cependant montées quasiment aucun détail excepté la calotte polaire  :(

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Nirep
       
       
      Un nombre « étonnement cohérent » apparaît dans les ondulations d'une catégorie de dunes. Et cela se produit sur Terre comme sur Mars.
      Un nombre « étonnement cohérent » apparaît dans les ondulations d’une catégorie de dunes. Et cela se produit sur Terre comme sur Mars.
      Il existe des lois mathématiques universelles, constantes, qui se retrouvent notamment dans des formes géométriques qui nous entourent. Le nombre d’or est le ratio le plus connu, mais il y en a d’autres. Et des mathématiciens viennent d’en découvrir une toute nouvelle, comme ils le rapportent dans une étude publiée par Nature Communications, le 10 janvier 2022.
      Leur découverte concerne un phénomène d’une rare beauté : les ondulations des grandes dunes de sable. Elles sont générées par de grands vents, qui viennent fouetter les grains de sable en leur faisant prendre cette forme ondulée. Ce sont des dunes de taille intermédiaire, comprise entre les petites ridules que vous voyez sur la plage et les gigantesques dunes assez stables dans les déserts. Cela représente donc quelques mètres. En anglais, elles sont nommées « mégaripples », traduisible par « mégaondulations ». Elles sont fragiles et évoluent vite.
      On en trouve sur Terre, mais aussi sur Mars (bien que les sables et les vents ne s’y comportent pas exactement de la même façon que sur notre planète). Et que ce soit sur une planète ou sur l’autre, ces ondulations provoquées par les vents ont un point commun.
       
       
       
      Une spécificité déjà connue de ces dunes de sable est un schéma répétitif que l’on trouve dans leur composition : quand ces ondulations de taille moyenne se forment, les grains intérieurs sont très fins quand ceux extérieurs sont très gros. Les dunes ne sont strictement jamais identiques, les vents frappent les grains de manière aléatoire, mais quoi qu’il arrive, leur composition sera toujours, systématiquement, ainsi. Ce schéma perdure à mesure que les ondulations évoluent au fil des vents.
      Le constat est certes étonnant, mais les mathématiciens de l’université de Leipzig ont découvert, pour la première fois, une loi encore plus surprenante. Si vous divisez le diamètre des grains épais situés à l’extérieur, avec le diamètre des grains les plus fins à l’intérieur, le nombre obtenu est systématiquement similaire, « étonnement cohérent ».
      Une loi établie avec des données terrestres et extraterrestres
      Cette loi s’applique sur Terre… mais aussi sur la planète Mars. Les auteurs de cette étude ont étudié des échantillons provenant de Chine, d’Inde, d’Israël, de Namibie, de Jordanie, de l’état du Nouveau-Mexique (États-Unis) et de l’Antarctique. Mais s’y ajoutent des données issues des observations réalisées sur Mars par les sondes. La trouvaille a été ensuite testée dans des conditions de laboratoire, au sein d’un tunnel à vent.
      « Une collection complète de données terrestres et extraterrestres, couvrant un large éventail de sources géographiques et de conditions environnementales, confirme l’exactitude et la robustesse de cette découverte théorique inattendue », expliquent les auteurs de la trouvaille.
      La distribution de la taille des grains évolue conjointement avec l’évolution de ces dunes de taille moyenne, en suivant toujours cette loi : « une signature caractéristique de transport, à l’échelle du grain, est encodée dans les distributions de taille de grain ».
      Cette découverte n’est pas sans utilité. Le nombre peut maintenant « être utilisé pour décider de manière plus fiable à quelle catégorie appartiennent les rides de sable récemment découvertes (…) et par quel processus physique de transport elles ont été formées ». Cela pourrait aussi être un outil très utile pour étudier Mars, et, en particulier, « mieux expliquer la formation de certaines nouvelles vagues de sable mystérieuses récemment observées sur Mars ».
      La discussion continue sur Numerama


    • By chinois02
      Bonjour,
      J'ai acquis un boîtier disque dur pour loger un SSD en Msata de 480Go que j'avais en rab.
      Ce boîtier est bien reconnu par le système, le SSD étant en NTFS.
      https://www.ldlc.com/fiche/PB00305621.html?offerId=AR202001170076
      Pour donner une idée de la taille:

       
      Manque plus qu'à coller un velcro sur le dessus de l'Asiair et sur ce boitier (en 1)
       
    • By polo0258
       
       
      erreur de rubrique !
    • By polo0258

       
       je vous souhaite à tous et à toutes une bonne et heureuse année 
       une pensée particulière et un grand merci à  @Lucien 
       seul Mars du 1 mai a été agrandi avec son faible diamètre de 4"6
      paul
       
    • By BobSaintClar
      Les corps flottants : qui n'a jamais été gêné par ces poussières qui se promènent à la surface de nos yeux ?
       
      A moins d'en voir une quantité notable, ils ne gênent guère la vision normale, même s'ils sont vus plus facilement de jour, en pleine lumière, lorsque nos pupilles se contractent au maximum.
      Il en va différemment lorsqu'on utilise un instrument d'optique tel qu'un microscope, un télescope ou une lunette : en effet, ces instrument ont une "pupille de sortie" et cette dernière détermine la visibilité desdits corps flottants. Plus la pupille de sortie est petite, plus ces corps flottants seront visibles et donc, gênants.
       
      Pourquoi est-ce que je vous parle de cela ? Parce qu'un témoignage intéressant, fait par un astram japonais, met en lumière l'intérêt des jumelles et plus généralement, de la vision binoculaire : pour faire simple, les deux yeux travaillant de concert sont moins gênés - à pupille de sortie équivalente - par la présence de corps flottants... qu'un seul oeil. En clair, la vision binoculaire est moins sujette à ce problème que la vision monoculaire.
       
      Voici la traduction "Google" du texte japonais original. C'est tout pourri, mais on comprend l'essentiel :
       
      "En vieillissant, le flotteur progresse et lorsque vous regardez dans les oculaires, la poussière du flotteur est perceptible et vous êtes très inquiet. Par conséquent, j'ai appelé "Matsumoto des lunettes" qui fabrique "Matsumoto miroir" et lui ai demandé s'il y avait une contre-mesure. En conséquence, la poussière dans les yeux est visible, en particulier à fort grossissement, de sorte que le diamètre de la pupille ne doit pas être réduit à 1 mm ou moins. ➡ Diamètre Hitomi = ouverture de l'objectif (mm) ÷ Grossissement (×), donc la contre-mesure est d'augmenter ou de diminuer l'ouverture de l'objectif ou du miroir, ou d'utiliser la vision binoculaire, la poussière du flotteur ne sera pas perceptible immédiatement. J'ai vérifié il dans la lune ce soir. .. ・ Avec TSA-120, vérifiez d'abord en regardant la lune avec "vision monoculaire" et en changeant le grossissement. 300 fois / diamètre pupillaire 0,4 mm ⇒ Un objet filiforme atteint de la maladie de Moyamoya peut être vu assez clairement, ce qui obstrue le champ de vision. 180 fois / diamètre pupillaire 0,7 mm ⇒ Les objets filiformes Moyamoya semblent un peu flous et ne me dérangent pas beaucoup. 113 fois / diamètre pupillaire 1,1 mm ⇒ Le champ de vision est clair et presque aucune brume filiforme n'est visible. ・ En outre vérifié par "vision binoculaire" du dispositif binoculaire 257 fois / diamètre pupillaire 0,5 mm ⇒ "Moyamoya objet filiforme" a l'air un peu flou avec une forme claire qu'un seul œil, et c'est un niveau qui ne me dérange pas tellement. 180 fois / diamètre de la pupille 0,7 mm ⇒ "L'objet filiforme Moyamoya" ressemble à une grande image défocalisée, ce qui est encore plus imperceptible. 113 fois / diamètre de la pupille 1,1 mm Si vous déplacez le globe oculaire afin que vous puissiez voir dans le champ de vision, vous pouvez voir l'existence d'un objet filiforme de la maladie de Moyamoya, mais vous pouvez à peine voir la forme et vous pouvez profiter une vue confortable."
       
      Or donc, s'il est à peu près convenu qu'en vision monoculaire, les corps flottants peuvent devenir gênants à partir d'une pupille de sortie inférieure à 0,7mm, il semble que la vision binoculaire puisse s'en accommoder dès 0,5mm.
      Soit à un grandissement nettement supérieur (par exemple, 100x au lieu de 70x).
       
      Je ne suis guère sujet à ce soucis, mais je vais faire des essais, à l'occasion
  • Upcoming Events