Sign in to follow this  
serge vieillard

Eclipse de Lune en chapelet

Recommended Posts

Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Super Serge :)

Enfin . . . super virgule Serge ;););)

Magnifique rendu de cette éclipse et avec les petites étoiles qui vont bien, bravo :)

Bonne soirée,

AG

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

ah oui , c'est beau !  Surtout quand on ne la pas vue à cause  de la météo ! 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

Mes c'est magnifique Monsieur Vieillard tout à fait cette perception avec  le rendu des couleurs à l'oculaire.

ça c'est magique dessin !

 

Bon dessin lunaire

Share this post


Link to post
Share on other sites

Très beau Serge, ce rendu des couleurs est magnifique.

Par curiosité, comment as-tu procédé pour le gabarit? As tu fait des photocopies? (Je n'ai pas le livre à portée de main)

Astronomicalement

José

Share this post


Link to post
Share on other sites

Yo !

merci à tous,

le procédé que j'emploie n’est pas décrit dans le bouquin, car à l'époque, je n'avais aucune éclipse de Lune à mon actif. par contre j'y avais décrit une méthode que j'imaginais, et qui est toujours celle d'aujourd'hui.

Les gabarits :

- un grand cercle, diamètre au maximum du A4. Je pose juste quelques traits caractéristiques à partir de Stellarium, ce qui c’est avéré être TOUJOURS une mauvaise idée, car la libration représentée diffère de celle réelle sur le ciel (qui a une bonne  proposition ?). Et pour cette dernière, ça n'a pas loupé.

sur ce gabarit, je dessine la pleine Lune au crayon graphite le jour d'avant, ou avant le phénomène, ou le lendemain. Ici, c'était les 45mn avant la totalité, et un p'tit quart d'heure supplémentaire après l'entrée dans l'ombre, soit environ 1h de dessin au total.

- les "p'tits gabarits", juste pour la couleur, j'en mets 3 ou 4 dans la longueur d'un A4, juste des ronds, avec (pareil) quelques traits significatifs (voir-ci-dessus, c'est pô une bonne idée). Je dessine là-dessus aux crayons de couleur, les teintes par zones, très différentes selon les mers, les montages, etc.... ça demande un crayonné assez précis et de manier les mélanges de couleurs. J'adore !

 

A la maison sous totoshop, j'empile la couleur sur le dessin pleine Lune avec l'opérateur "produit", et tout est question de réglage final, parfois zonalement avec des masques de fusion.

Ah, petite astuce ici : pour donner davantage de densité aux divers dessins crayonnés (crayon graphite ou couleur qui ne sont pas forcément suffisamment appuyés durant l'observation), je duplique (ou plus) le calque d'origine et leur applique l'opérateur "produit". Facile ensuite de doser cette densité en réglant finement le curseur d'opacité.

idem quand on veut du clair ou plus exactement du moins dense, yaka mettre l'opérateur "différence".

Edited by serge vieillard

Share this post


Link to post
Share on other sites

Serge: Magnifiques images, mais il manque celle où l'astéroïde s'est écrasé!  ;-)

Merci pour le partage.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quelques remarques Serge :

- c'est toujours chouette les chapelets, dommage qu'il n'y ait pas les heures approximatives en UT, Nicolas les aurait mis lui !

- Beau travail qui demande une bonne organisation et beaucoup d'actions (voir tes explications) pour arriver à ce joli résultat. Mon travail "pépère" a été beaucoup plus instinctif. En dessinant, je me disais :  "j'aurais pu quand même prendre un compas pour faire un cercle propre !"

- la teinte générale tire vers le rouge, est-ce mon écran ? car c'est différent que ce que tu as écrit et de ce qu'on en a vu. Pour la teinte jaune, je pense que c'est le diamètre qui parle car pas une pointe dans les double 141mm.    A bientôt, Fabrice M.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Yo l'ami !

 

les heures, c'est pas mon truc. Je ne sais pas vivre avec une montre. Et j'enquiquine les copains pour la connaitre lors des événements chronométrés, comme ici. Mais donc, je ne fais JAMAIS de truc selon une grille horaire prédéfinie, juste quand ça me chante parce qu'à cet instant, ça a bonne gueule ou que ça s'inscrit pas trop mal dans une continuité. Ici, je n'avais aucun a priori quant au nombre de dessins du chapelet : 4, 5, 6 ou davantage ? seul le spectacle à dicté le résultat.

pour le rendu des teintes, tu as raison, ça tire trop vers le rouge. J'y ai apporté une légère correction en ce sens.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites


Hello,

Merci pour la description.
 

Il y a 16 heures, serge vieillard a dit :

qui a une bonne  proposition ?


Sur Android il y a une application qui s'appelle "phases de la lune" qui prend en compte la libration, c'est pas mal.

Astronomicalement

José

Share this post


Link to post
Share on other sites

Époustouflé !

C'est comme la guitare, quand on a entendu Al di Meola ou Paco de Lucia on hésite à s'y mettre.

Avec M. Vieillard c'est pareil, ça écœure de se mettre au dessin !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci,

mais ho non, ça doit pas écœurer, c'est vraiment le contraire de l'intention de publier ici ses dessins : celui de donner envie, de faire, et plus que tout de se faire plaisir !!!!!

...... Ah, quel duo..... J'en ai les oreilles qui vibrent encore...... Mais là aussi, ça donne envie de progresser, pas de lâcher le morceau. Ces jours-ci, ce sont des passages monstrueux de Van Halen que je tente d'approcher, avec un métronome mis sacrément au ralenti pour s’approprier les doigtés hors du commun. J'en chie, mais de-diou que c’est bon. Mais qui sait, un jour peut-être j'y arriverai !

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bravo ami Serge. Encore une belle œuvre que ce chapelet! B|

Me rends compte qu'à l'oeil je suis passé à côté de tous ces beaux dégradés orangé ocre jaune vert et bleu... Juste le bleu du bord de l'ombre à la sortie m'a été évident à l'oeil nu.

Et tes dessins rendent bien la phosphorescence de l'ombre orangée, façon braise.

Surprenant que très peu de photos passent à côté de cette richesse chromatique.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Yo !

 

merci

 

en effet, les couleurs des imageurs ne semblent pas coller pour l'immense majorité à ce qu'on peut observer. C'est, sur ce sujet particulier, assez criant (ou criard). Mais c'est vrai que l'imagerie, notamment en ciel profond "imagine" des nuances plus qu'elles se veulent un reflet d'une "certaine réalité", par exemple les parties totalement cramées, sursaturées, ou densifiées à l'extrème, ou avec du traitement zonal qui arrive parfois aller jusqu'à inverser la luminosité des zones entre elles..... Bon, c'ets vrai aussi pour nos dessins, généralement avec un contraste accentué et une luminosité réhaussée, sauf à faire de la vision décalée sur l'écran de son PC. Mais certains y arrivent, c'est tout à leur honneur, ils se reconnaitront ici....

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  



  • Similar Content

    • By Loup Lunaire
      Bonjour,
       
      j'ai bien fait de faire des image avant que le soleil ne se couche car à 22h30 c'était bien bouché ! Tous de suite à la prise de vue , j'ai poursuivi à l'oculaire et oui.
      Toujours des artéfacts qui viennent gâché mon image les aplats sont pas bien gérés , mais pas l'essentiel.
       
       
       
      Mise à jour : Et puis j'ai oublié celle-là faite  en disgicopie derrière l’oculaire de 26mm, bien plus sympathique aussi.
       

       
       

       
      bon ciel lunaire
    • By spaceju
      Bonjour à tous,
       
      Après les dernières confrontations photoniques (C11 vs C8 en corse, C14 vs Mewlon 250 sur Paris…) j'ajoute moi aussi un match, plus modeste et totalement déséquilibré, entre mes deux tubes. L'idée n'est pas de voir lequel est le meilleur (spoiler : c'est le C8) mais de s'amuser à tirer le meilleur des deux et de comparer la différence.
      A ma gauche : mon Vaisseau Amiral, le C8 et ses 200 mm pas encore maîtrisés.
      A ma droite : mon fantastique Mak 127, tout petit mais très costaud !
      Le ring : deux plans lunaires réalisés le 31 mai, avec Barlow Télévue 2x et la QHY5III-290 derrière un simple ir-cut. 
      Ce n'est pas leur premier match, Vénus en a déjà fait les frais : 
       
      Ici, j'ai essayé d'être le plus identique possible : images prises à quelques minutes d'intervalles, tubes mis en température en même temps, même turbu (très moyenne, haute fréquence, ce n'était pas la soirée du siècle loin de là), films de 3000 images avec les mêmes paramètres, stack des 5% meilleures images, traitement identique sur Astrosurface (mix déconvolution RL/ondelettes très fines) et travail final identique sur l'histogramme.
       
      Mais trève de blabla...
       
      Round One : Clavius et Tycho, au C8 puis au Mak 127
       

       
       

       
       
      De loin, le Mak semble vraiment bien se défendre. Mais si on s'approche, on voit qu'il est très logiquement bien dominé par le C8 :
       

       
       
      Round Two : Les Appenins et la Vallée des Alpes, toujours C8 puis Mak 127
       

       
       

       
       
      Même constat lorsqu'on se rapproche. Mais le Mak parvient tout de même à esquisser la faille centrale 
       

       
      Voilà j'espère que cette expérience qui n'apporte rien d'autre que le plaisir d'imager vous aura plu.
      Je compte la renouveler avec un meilleur ciel, et pourquoi pas en filtrant dans certaines longueurs d'ondes pour voir la différence… Théoriquement les C8 ne seraient pas bons dans le bleu, même si le mien m'a surpris agréablement en W47 sur Vénus.
       
      Bon ciel à tous !
      Julien
    • By jldauvergne
      Hello
      ça ne fais que 3 ans que j'observe à poste fixe, et pour le moment il y a une constante, c'est qu'il faut attendre juin pour avoir du bon seeing, 2020 ne déroge pas à la règle. Avant ça pas grand chose à se mettre sous la dent. Enfin si, bizarrement il y a eu pas mal de nuits bonnes au début mais qui se sont dégradées dans la seconde partie de nuit. 
      J'ai au moins pu collimater proprement comme ça les jours précédents.

      En tout cas pour obtenir un résultat sur des planètes à 20°. Depuis mars beaucoup de ciel bleu, mais du vent d'est, du vent d'est et du vent d'est. Je comprends rien au seeing, enfin pas grand chose, mais le seul truc que l'on sait : c'est que VENT d'EST = tu restes couché, ça sert à rien. A 100 m, à 500 m ou à 10 km, il détruit les images. 
      Sur la Lune je n'ai pas fait grand chose, c'était surtout un séance de test croisé de filtres entre un certain C14 contre le Mewlon (pas très concluant le test car ce n'était pas la nuit du siècle non plus). 
      On en recausera quand les images du C14 en question seront publiées, je laisse le suspens sur qui a le meilleur résultat
      [EDIT : c'est à lire ici  ]
       
       

       
      Et puis un peu plus tard dans la nuit. 

      Et Saturne avec une tempête au méridien central de la région polaire nord. 

       

    • By CPI-Z
      Une petite série de samedi soir dernier vers 20h45 TU au Mak 180/1800 + barlow x2 et caméra QHY 5L-IIc
      mais ici on est pas dans les gros diamètres
       
      D'abord le couple Aristoteles (87 km) et Eudoxus (67 km) version couleur et NB

       

       
      Puis la région de Maurolycus avec Barocius et Faraday plus riche en petits cratères

       
      Et enfin le classique Rima Hyginus au même grossissement + une version zoomée x1,5

       

       
       
    • By Simon Fabre
      Bonsoir,
       
      Avant que la lune ne soit définitivement trop basse le soir, petite session au C14 depuis Chilly Mazarin avant-hier.
      Comme a dit Jean-Luc , ça n'était pas la nuit du siècle. La lune devait culminer à 38° de hauteur au méridien...
      C14, F/D30, caméra Zwo 174MM, gain 282, exposition 2.9ms, 300 images retenues sur 23000, à 21h05TU.
      Filtre jaune Baader + Astronomik IR cut.
      Traitement AS!3, Registax6, Toshop.
      Double clic pour la 100%.
       

       
      Prenez soin de vous.
      A bientôt.
      Simon
       
  • Images