Olili

Dall-Kirkham vs Maksutov-Cassegrain - HR planétaire

Recommended Posts

il y a 22 minutes, JP-Prost a dit :

 

TEC doit forcément avoir un manuel utilisateur à te passer pour ce télescope ... sur leur site il n'y a rien, mais dans leurs archives ils doivent l'avoir

 

Pour le secondaire je ne vois pas de vis sur le support avant .. ou alors il y a un cache à enlever ?

 

 

C'est précisément ce manuel que je voudrais obtenir. Yuri m'a promis de me contacter ce week-end et de me communiquer les infos qu'il avait à propos de ce tube. Concernant les vis du secondaire, elles sont effectivement derrière un cache à enlever. 

 

@ALAING As-tu pris la peine de réaliser le montage qui te permette d'appliquer la méthode Yuri pour collimater le primaire de ton Mak? Si oui, as-tu eu des corrections à apporter à la collimation du primaire? 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com
il y a 4 minutes, Olili a dit :

As-tu pris la peine de réaliser le montage qui te permette d'appliquer la méthode Yuri pour collimater le primaire de ton Mak?

Non, je n'ai pas réalisé ce montage. Ni jamais touché à la collimation du primaire.

En fait je la vérifie régulièrement mais je n'ai quasiment jamais eu à retoucher la collim du mak ;)

Et maintenant il est en poste fixe depuis 7 ou 8 ans :)

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, ALAING a dit :

depuis 7 ou 8 ans :)

 

il y a 1 minute, ALAING a dit :

il est en poste fixe

et on ne s'en lasse pas ? 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 22 minutes, ALAING a dit :

je n'ai quasiment jamais eu à retoucher la collim du mak

 

C'est bien ce qu'il me semblait. Ce genre de tube est très robuste et tient bien la collimation. Bon, mon tube a fait quelques milliers de km donc il faudra probablement faire quelques petits ajustements. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 28 minutes, PETIT OURS a dit :

et on ne s'en lasse pas ? 

Ho que non :)

 

il y a 5 minutes, Olili a dit :

Bon, mon tube a fait quelques milliers de km donc il faudra probablement faire quelques petits ajustements. 

C'est même pas sûr :)

Ou juste peut-être au niveau du secondaire ;)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, ALAING a dit :

Ou juste peut-être au niveau du secondaire ;)

 

Je pense aussi. Reste à trouver la nuit qui va bien pour faire la collimation du bestiau.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Magnifiques ces deux tubes ;o)  esthétiquement j'ai une nette préférence pour le MAK ,j'ai jamais  été trop fan de la couleur utilisée sur les montures et tubes Takahashi

étonnant d'ailleurs que sur un tel tube (le mewlon 300)  aucun dispositif de ventilation  n'ai été prévu, car malgré le tube ouvert la mise en température ne doit quand même pas être aisée, c’est du moins ce que je pense avec l’expérience de mon Cassegrain de 305 (assez similaire au niveau de la taille du tube)

Pour en revenir à la problématique tube ouvert / tube fermé (sans parler des tubes complètement ouvert type Serruriers pour lesquels je n’ai aucune expérience)

J’ai le souvenir  de quelques séances d’imageries avec des copains du club, ou mon Cassegrain s’est trouvé cote à cote avec un C14 (doté d’une excellente optique) et bien souvent le C14  montrait à l’écran des images plus stable que le cassegrain, faut dire qu’au Pigno il est rare de ne pas avoir de vent, et selon l’orientation du tube, une simple brise peut générer  un flux d’air tourbillonnant dans le tube ouvert du 305.

Je me suis d’ailleurs posé quelque fois la question de savoir (à défaut d'une lame de protection en verre … au prix prohibitif) si le film de protection turbo Baader (en fait, une feuille d’astrosolar non aluminé) ne pourrait pas remédier en partie à ce problème de turbulence interne, mais je n’ai jamais vu de retour d’utilisation de ce film.

Bon depuis j’ai basculé du coté tube fermé …avec le C14 …mais avec ce choix d’autres problèmes sont apparus (notamment la buée … les soirs de forte humidité)

Vu le prix de ce film je pense quand même faire un essai (en bricolant un support pour installer ce film sur le tube du Cassegrain) avant la prochaine opposition de Mars

Concernant l’observation sur une terrasse, je suis persuadé de son efficacité, j’ai essayé  plusieurs fois de faire de l’imagerie à Bastia (bien plus facile pour moi à l’époque que de monter au Pigno) et bien jamais je n’ai eu au raz du sol (malgré plusieurs sites testés) les conditions d’observations que j’ai assez régulièrement sur mon balcon situé au septième étage, et ce même en plein été (dans ce cas j’arrose abondamment et plusieurs fois ma terrasse et cela s’avère très efficace ).

 

 

   

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 44 minutes, Elie Rousset 2 a dit :

étonnant d'ailleurs que sur un tel tube (le mewlon 300)  aucun dispositif de ventilation  n'ai été prévu

 

Takahashi a prévu le coup! Il est possible d'enlever des caches à l'arrière du tube qui permettent d'aérer le miroir primaire pour une mise à température plus rapide.

 

Je suis d’accord avec toi pour dire que le TEC est esthétiquement en avant du Mewlon. Ce tube a clairement de la gueule! 

 

 

712330-2.jpg

Edited by Olili
  • Like 3
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Elie Rousset 2 a dit :

si le film de protection turbo Baader (en fait, une feuille d’astrosolar non aluminé) ne pourrait pas remédier en partie à ce problème de turbulence interne, mais je n’ai jamais vu de retour d’utilisation de ce film.

Il y a eu quelques retours concernant le turbo Baader (ça se trouve facilement sur Google), qui semblent confirmer que ce n’est pas la panacée (diffusion,...). Après vu le prix, ça vaut la peine de tester. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'ouverture au dessus du primaire c'est la méthode que j'utilise sur mes serrurier (ici un 300). L'avantage avec la jupe noire amovible c'est qu'on peux tester avec et sans rapidement.

Je vais faire la même chose sur un 520, mais il y aura aussi des ventilos latéraux pour faire un flux laminaire à la surface du primaire.

IMG_20190706_203256[1].jpg

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 25 minutes, zeubeu a dit :

Je vais faire la même chose sur un 520, mais il y aura aussi des ventilos latéraux pour faire un flux laminaire à la surface du primaire.

 

Tu n'es pas le premier à essayer ça. Je ne suis pas convaincu qu'une ventilation active durant les observations sera la solution. Tu auras effectivement une couche laminaire à la surface du miroir mais de quelle épaisseur sera cette couche? Et comment se comportera l'air à la transition entre la couche laminaire et l'air calme? Ca devra bien passer par une couche transitoire turbulente non?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne sais pas, je ferai des tests, c'est dur de modéliser cela à l'avance !

Je mettrai un potentiomètre pour gérer la vitesse des ventilos aussi. Je verrai bien.

Je testerai ça en live pour du planétaire ou de la pose rapide sur objet lumineux, sur de l'imagerie longue pose c'est moins critique.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hier soir, je suis rentré d’Afrique. Aux environs de Paris, nous étions dans un jet stream de 120kts. Tant qu’on est dans le jet stream, tout est calme, l’air y est parfaitement laminaire, mais quand on commence la descente, on sort du jet pour rejoindre la masse d’air sous-jacente plus calme. Je peux t’assurer qu’à la transition des couches, on se fait bien secouer car l’air y est très turbulent.

 

La solution apportée par des ventilos à la surface du miroir doit créer le même genre de phénomène je présume. A vérifier mais pourquoi en serait-il autrement? 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 50 minutes, Olili a dit :

A vérifier mais pourquoi en serait-il autrement? 

 

Tu souffles de l'air sur le primaire qui est sensé être à la même température que l'air un peu plus haut, ça devrait  homogénéiser le tout. Alors oui peut être qu'on génère un peu des remous au dessus du primaire mais au moins tout est à la même température.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 29 minutes, zeubeu a dit :

Alors oui peut être qu'on génère un peu des remous au dessus du primaire mais au moins tout est à la même température.


Là, je pense que tu commets une erreur d’interprétation. C’est la différence de température qui génère les turbulences dans l’atmosphère (c’est bien la cause principale de l’apparition des jet streams). En soi, les différences de température ne sont pas un problème. Ce sont les turbulences générées par ces différences de température qui altèrent les images. Or, avec ton montage, tu vas toi-même créer des turbulences qui n’existeraient probablement pas sans le montage.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les ventilos sont un remède momentané, quand le miroir est en température on coupe tout :-)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais alors, à quoi servent-ils? Quelle est l’utilité d’avoir une couche laminaire générée par les ventilos si tu les coupes quand tu observes? 🤔

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le but des ventilos c'est de virer la couche d'air chaud qui se situe au raz du primaire quand il rayonne encore.

Si tu me dis que ça sert à rien alors bah faut pas en mettre.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, zeubeu a dit :

Je vais faire la même chose sur un 520, mais il y aura aussi des ventilos latéraux pour faire un flux laminaire à la surface du primaire.


Voici ce que tu nous as dit : « faire un flux laminaire à la surface du primaire ». Je comprends que tu comptes observer avec les ventilos allumés dans le but d’avoir une meilleure image grâce à la couche d’air laminaire à la surface du miroir. Ici, tu ne parles pas de mise à température, ou alors je t’ai mal compris. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, Olili a dit :

Je comprends que tu comptes observer avec les ventilos allumés dans le but d’avoir une meilleure image grâce à la couche d’air laminaire à la surface du miroi

 

Ah ben non j'en veux pas de la couche chaude juste devant le primaire ! D'où l'utilisation des ventilos...

Je ne suis pas le seul à faire comme ça, sur les gros dobson ça se fait aussi.

Edited by zeubeu

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, zeubeu a dit :

Ah ben non j'en veux pas de la couche chaude juste devant le primaire ! D'où l'utilisation des ventilos...

 

Ok, là-dessus on est d'accord. Mais alors, une fois le primaire à température, tu coupes ou non les ventilos?

 

  1. Si oui, tes ventilos ne servent qu'à accélérer la mise à température du miroir et dans ce cas, on s'en fout que l'air soit laminaire ou turbulent.
  2. Si non, le but est alors d'avoir un écoulement laminaire à la surface du miroir même après mise à température du primaire. Mais dans ce cas, je me permets de douter de l'efficacité des ventilos qui, je pense, créeront des vibrations et probablement des turbulences entre la couche d'écoulement laminaire et l'air calme ambiant.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si le primaire est en température les ventilos ne servent plus.

Pour le reste faut tester :-)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'en reviens à la discussion dans laquelle Roland Christen intervient : 

 

There are 3 ways to mitigate tube currents. The first is to try to get rid of the heat in the primary mirror, either by cooling fans or by opening the back and aiming the back of the mirror up to the clear sky to take advantage of radiative cooling. This usually takes about 1 hour for medium sized instruments (8 to 12"). It helps to have as thin a mirror as possible - thick mirrors store a lot of heat.

 

The second way is to insulate both the inside and the outside of the scope with insulation material. I like to make the outside insulation removeable so the tube can cool down quickly for about 1 hour, and then put it on during the observing or imaging session. Doing this I have not had any problem with tube currents in any Maks that we have made and used here under actual sky conditions, from 6" to 14" aperture. We have one 12" Mak on a mountaintop in Chile at Las Campanas, which runs remotely from our facility here. This scope is fully insulated inside and out, and we have seen no tube currents even right after sunset when the temperature drops quickly. We would know if there were tube currents because the seeing at that facility is sub arc-sec just about every night, one of the best places in the world for good seeing.

 

The third thing that helps is to have an optical window inside the baffle tube to keep warm air from rising up the baffle. This could be in the form of a field flattener or other secondary optic such as found in corrected SCTs. This prevents heat from equipment going straight up the baffle tube. Interestingly I first saw a really bad tube current one cold night when I inserted a warm eyepiece (warm from my shirt pocket) into the diagonal while observing Saturn. Suddenly the image distorted and danced violently until I removed it and replaced it with one that had been sitting on the bench nearby. 

 

Mon intention est de me baser sur les expériences de Roland Christen (le mec sait de quoi il parle) et d'isoler l'extérieur du tube du Mak après mise à température avec les ventilos. Je pensais utiliser des bandes sur mesures de plastazote (une espèce de mousse dense) de quelques millimètres d'épaisseur et qui entoureraient le tube. Ca coûte trois fois rien et ça pourrait résoudre bien des problèmes visiblement.

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 17 minutes, zeubeu a dit :

Si le primaire est en température les ventilos ne servent plus.

 

Là-dessus, il n'y a pas consensus! Quand j'avais le Cassegrain-Newton 305mm acheté à Bruno Daversin, ce dernier m'avait dit observé avec les ventilos allumés et avoir constaté que les images étaient encore meilleures. Peut-être que la création d'un flux laminaire le long des parois du tube du haut vers le bas avait la faculté d'améliorer les images.

 

Comme quoi, il y a encore beaucoup de boulot à faire pour comprendre ce qui se passe autour de nos optiques durant nos observations et mettre le doigt sur la solution optimale!

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Olili a dit :

Là-dessus, il n'y a pas consensus! Quand j'avais le Cassegrain-Newton 305mm acheté à Bruno Daversin, ce dernier m'avait dit observé avec les ventilos allumés et avoir constaté que les images étaient encore meilleures. Peut-être que la création d'un flux laminaire le long des parois du tube du haut vers le bas avait la faculté d'améliorer les images.

 

Un ventilo qui balaie devant le miroir primaire en cours d'observation apporte également des améliorations notables, peut être plus que les ventilos derrière le miroir primaire qui servent plus à la mise en température.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now