Chrishapha2019

influence de la dispersion sur l'image

Recommended Posts

bonsoir à tous..

 

POur ceux qui ne connaissent pas cette application du spectroscope il est tout à fait possible d'observer les "flammes" (protubérances) solaire en utilisant un spectroscope avec la méthode de la fente large.

Cette technique très simple a été surtout utilisée et décrite par Angelo Secchi (jésuite italien et Astronome) . J'ai reproduit son protocole et ça fait 20 ans que je l'utilise.

 

Son spectroscope comprenait 7 prismes et un collimateur de 120mm de focale. Il décrit lui même la dispersion de son spectro comme équivalente à un réseau de 540 t/mm que lui avait donné Rutherford pour remplacer ses 7 prismes.

Pendant des années j'ai utilisé un réseau de 1200t/mm (conseillé dans les quelques articles récents sur cette technique).

 

Or TROP de dispersion fini par trop étirer les images et les déformer à cause de l'effet Doppler car les protubérances sont des corps en mouvements (plus ou moins violents).

 

Voici donc en photo comment évolue l'image lorsque je change de réseau. Le contraste augmente mais les images se déforment progressivement et la netteté même diminue!

 

5ec6ed94d8b1d_20mai20comparaisondesrseaux.jpg.28c1f50a119450fea9f1c89ca364039e.jpg

 

 

5ec6edc0e7807_21maicomparaisondesrseaux.jpg.6cc86d8f4f25d2b5b72577b3a115fb73.jpg

 

 

j'ai également un réseau de 2400 t/mm mais l'image est encore plus déformée et la base des protubérances est noyée par l'élargissement de la chromosphère.

Le meilleur compromis se situe entre 600 à 1200 t/mm max car soit on augmente le contraste mais c'est au détriment de la qualité finale de l'image qui devient moins fine.

 

En revanche si je veux détecter les petits changements d'activité alors la dispersion devient indispensable pour voir en direct l'effet Doppler.

 

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

Vraiment hâte de pouvoir regarder un jour dans ton instrument !

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 Bonjour ChrisHapha, je découvre tes posts de spectro solaire, très intéressants.

 

J'ai une question : 120mm est-il un optimum pour le diamètre ?

J'ai des doublets f/15 de 90mm et 150mm (celui-ci pas encore monté en tube). Est-ce que je gagnerais de la définition en prenant le 150mm pour un tel montage, ou bien est-ce que la dispersion d'un réseau 600 traits la limiterait de toute façon ?

Je suis un observateur visuel, exclusivement. J'imagine qu'on vise dans l'ordre 2 ?

 

Merci

Edited by Nicolas Z

Share this post


Link to post
Share on other sites

alors, je vais donner ici mon bilan de 20 ans  d’expérimentation de cette technique : :D

 

 

En visuel j'ai principalement utilisé un réseau 1200t/mm (edmund optic) ruled grating blazed at 500nm).  Les images seront très bonnes et contrastées en fonction de la largeur de la fente et de l'état du ciel. Il faudra dans le cas optimal avoir une fente d'entrée réglable en largeur (en faire une ou en acheter une (un peu cher mais précis).

 

Ce n'est que cette semaine que j'ai réalisé que je pouvais m'affranchir du diaph de lyot (montage de f COSTARD sur le spectro coronographe) en plaçant un diaph a iris devant la lentille objectif de chambre qui va donner le même effet sur le contraste et la netteté en fonction de la turbu (qui est très forte chez moi).

 

J'était hyper tenté d'acheter la Bresser 150/1200 mais son poids sur ma monture me l'interdit.  Ce n'est que récemment également que j'ai pu voir tout le bénéfice d'utiliser une grande ouverture : plus de luminosité mais davantage de détails visibles lorsque la turbu le permet : en revanche coté energie à dissiper au niveau de la fente ça chauffe davantage qu'une lulu F/D 15  et surtout il faudra bien garder une fente ouverte à 2_6 A grand Max pour ne pas se cramer les yeux.

 

Donc oui si tu as une 120 tu peux déjà faire des essais sympa . 

 

Pour le 600 tmm j'ai commencé à l'utiliser car je cherche a voir les spicules comme Secchi l'a fait et donc d'utiliser la même dispersion que lui et j'ai pu voir que les images sont effectivement plus définies mais le contraste est plus faible qu'avec le 1200t. Par contre sur le limbe le bord de la chromosphère est moins élargie et je continue mes expériences pour voir les spicules. Si tu dois acheter un réseau prends plutôt le 1200tmm.

 

Avec le 600tmm on a accès à l'ordre 2 mais hélas c'est beaucoup moins (vraiment) lumineux et l'ordre 3 est discernable mais très faible luminosité.

 

Enfin : un facteur à prendre en compte : le sphérochromatisme qui fait que des grands diamètres a F/D court donneront une aberration sphérique dans le H alpha probablement assez forte et donc des images pas très nettes ; ça dépends vraiment d'une lunette à l'autre. Ma meilleure lunette a été la Vixen 90/1300 et 80/1200 que je n'ai plus hélas mais quelles images j'ai pu avoir avec!! Là j'ai une Frehel 120/1000 avec laquelle je viens de me rendre compte (pas trop tot!) que je pouvais finalement utiliser l'ouverture entière. La focale 1000mm me permet d'observer des protus assez grandes alors qu'avec ma Bresser 102/1350 le doit les voir en tranches si je veux garder un contraste correct mais je n'ai pas encore de fente réglable donc galère pour ajuster pendant les observations.

 

Là je me tâte a acheter une Bresser 127/1200  pour remplacer ma Frehel car le crayford permet vraiment une bonne mise au point au foyer précise. Si certains ont des retours sur cette lulu... je veux bien :)

 

 

J'espère que ça réponds un peu à tes questions ;)

 

 

  

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est vraiment sympa comme manip! :) ça me fait penser à la même observation mais en conditions naturelles, sauf que là c'est la lune qui prend le rôle de la fente :) 

 

image.png.844aea046cc653362d2bc9ec43ddc0a8.png

Share this post


Link to post
Share on other sites

il y a un peu de ça c'est vrai mais là l'ilmage de protu est vraiment très fine à l'oculaire et le fonds du ciel est quasi noir quand les conditions sont bonnes :) mais oui cette phot je l'adore!

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce qui est assez intéressant aussi avec ton setup, c'est que comme chaque portion de la protu (dans le sens radial par rapport au soleil) correspond à une longueur d'onde légèrement différente, tu peux en principe te faire une idée en "direct" du mouvement des différentes parties de la protu en la faisant "voyager" dans la raie H alpha. Après, comme c'est un objet étendu et que de facto tu as un mélange du domaine spatial et du domaine fréquentiel c'est probablement pas trivial.

Share this post


Link to post
Share on other sites

en fait  si tu veux détecter les décalages Doppler il te faut une très forte dispersion : avec mon 1200t et une collimatrice de 180mm je détecte des eruption chromosphérique : ça se manifeste par des détails lumineux qui débordent de la raie et qui empiètent les bords verticaux de la raie qui est l'image de la fente.  Il est arrivé que j'observe de tels décalages sur des protus éruptives mais c'est rare en ce moment du  cycle.

 

Je peux observer la protu en entier : il suffit d'élargir la fente mais je n'ai pas de fente réglable pour le moment et après ça dépends également de la pureté du ciel lors de l'observation : les passages des avions niquent tout!!

 

Avec une fente très fine on détecte très bien les variations de vitesses radiales mais surtout avec un réseau 2400t ça devient vraiment facile à voir.

 

Je ne cherche surtout pas en fait à détecter ces vitesses radiales car l'image des protu est alors complètement déformée et ne ressemble plus vraiment à ce que les gens qui ont des filtres Ha peuvent observer. En revanche si je ne peux pas observer la surface du soleil j'ai souvent des images des protus bien plus lumineuses et "complètes" car ma bande passante large d'oblitère pas les parties qui sont off-band lorsque les vitesses radiales dépassent la bande passante de leur filtre.

 

Un autre fait curieux qui m'a poussé a tester le 600t est que la bande chromosphérique du limbe est assez large en fonction du réseau utilisé et avec le 1200t par ex il y a des protu basses dont je ne peux pas voir la base alors qu'avec le 600 j'y ai enfin accès.

 

Avec le 1800t la bande s'élargie et devient floue et les images commencent doucement à s'étirer... il y a pour moi un compromis à trouve entre dispersion , contraste et définition des images.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By stéphane
      bonjour à tous,
       
      voici le soleil du jour qui redevient de plus en plus calme
       
      A la fs60 et sm40 double stack, BF10, glasspath x1.7, zwo178mm sur staradventurer vers 16h50 HL
       

       

       
      a+
      stéphane
    • By stéphane
      bonjour à tous,
       
      et oui, il tourne notre soleil, la preuve en image!
       
      A la fs60 muni de son sm40 double stack, BF10, glasspath x1.7 et zwo178mm sur staradventurer
       
      61 films de 900 images toutes les 2min entre 17h40 et 19h59 HL le 28 Mai
      Gif à 7 img/s réduit à 50%! ( 16Mo)
       

       
      Xvid à 7 img/s en full ! (mais 60 Mo)
       
      http://www.astrosurf.com/ls35dx/new49/S20200528-15h40UT-17h59UT-sm40DS-fs60-bf10-gpx1.7-asi178mm-7fps.avi
       
      a+
      stéphane
    • By banjo
      bonjour,
      coup de bol 16 mn en temps réel , la protu se retire rapido. (le film n'est pas à l'envers) .
      juste le temps de monter la lunette et pointer le soleil 
      Paul
      en couleur et dans le bon sens 5eme message 

    • By stéphane
      bonjour à tous,
       
      le soleil d'aujourd'hui plutôt calme mais avec des petits filaments bien contrastés.
       
      A la fs60 muni de son sm40 double stack, BF10, glasspath x1.7 et zwo178mm sur staradventurer vers 17h35 HL
       

       

       
      a+
      stéphane
    • By Ben2407
      Bonjour à tous,
       
      Ayant desormais une ASI2600 avec un capteur de taille APSc, je me rends compte que mes photos plafonnent à seulement 13 à 17% de courbure de champ.
      Je me demande donc si c’est normal ? Ou si cela vient du backfocus de mes bagues qui n’est peut-être pas optimal derrière mes flatteners ou Réducteurs.

      Si certains d’entre vous ont deja optimisé leurs setups au niveau des backfocus, pourriez vous me dire quels sont vos resultats en terme de courbure de champ (si possible avec une mesure faite par CCD Inspector)
       
      Je suis principalement intéressé par vos résultats sur les lunettes:
      - FSQ106ED avec et sans réducteur,
      - FSQ85ED avec flattener et avec reducteur,
      - et FS60 avec flattener et avec reducteur,
      en indiquant bien sur la taille du capteur (24x36, APSc ou autres) et si possible le tirage optique exact de vos bagues (du flattener/reducteur au capteur) ainsi que l’epaisseur du ou des filtres utilisés.
       
      Mais si ce sujet intéresse des personnes possédant d’autres lunettes Takahashi, cela peut aussi être l’occasion de partager ici toutes les mesures.
      Et je pourrai faire la synthese dans un tableau que je partegerai avec vous tous
       
      Merci d’avance pour votre participation
      Bon ciel à tous
      Benoit
       
  • Images