zirkel 2

Un peu de lunaire à la 80 f/15 ...

Recommended Posts

Posted (edited)

Hier soir à la Scopetech STL80-A MAXI, 80/1200 f/15, on ne change pas une équipe qui gagne en lunaire mais...que de turbulence, Lune pas très haute juste au dessus des toits qui se font un malin plaisir de restituer la chaleur accumulée la journée, ce sera pour toute la soirée.

Grossissement le plus utilisé au vu des conditions X120, oculaire Baader Classic Ortho 10 mm + RC Takahashi à prisme, parfois le TMB Planetary 6 mm mais rare ..

3/4/5 à l'échelle Pickering, transparence excellente, vent d'est.

 

Trois sujets observés :

 

- Rima Brayley bien visible à côté des Mons Vinogradov qui forment un espèce de "choux" assez curieux, très compact.

- Rimae Ramsden coupe le cratère Ramsden et se sépare en deux vers le nord, très intéressante à voir, visibilité facile mais peut être loupée si on navigue trop vite.

- Promontoire Kelvin en forme de pointe de flèche orientée au sud vers Rupes Kelvin, typé et facilement reconnaissable, presque un astérisme lunaire.

 

Un peu de Saturne mais là turbulence a empêchée la recherche de fin détails, un peu mieux vers la fin... Jupiter euuuh bof, pas eu le courage d'attendre.

Edited by zirkel 2
  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Ah OK ! J'espère que ce sera plus calme ce soir, j'ai dans l'idée de croquer quelque succulence lunaire si la turbu s'y prête ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah, un CROA avec une lunette de 80 mm, ça nous change des récents CROAs au télescope de 1 mètre ! Mais il y a de quoi s'amuser aussi, visiblement... :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Bruno-

 

Oui Bruno, il existe encore quelques irréductibles Gaulois qui résistent encore et toujours à l'envahisseur Dobson 😊

 

Ceci dit la Lune au 1 mètre je ne demande qu'à essayer 👍

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Avec mon 495 mm je n'ai pointé la Lune qu'une seule fois. Même en réglant au maximum le filtrage avec mon double filtre polarisant, c'était trop brillant pour moi (et c'était une Lune en quartier,, d'ailleurs j'attendais qu'elle se couche pour commencer). Il a fallu que je mette le filtre OIII pour que ça ne m'éblouisse pas. Alors dans un 1 mètre, 4 fois plus de lumière... ;)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

@Bruno-

C'est bien pour cela que j'ai utilisé le verbe "essayer" et non pas "voir".

Je m'en doutais un peu du risque d'éblouissement dans un grand télescope 😉

Edited by zirkel 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ma plus belle Lune, c'était au Dobson 508 par un soir sans turbulence et en animant pour le public, et comme par hasard aux Euroastros.

Une image super piquée avec la Lune vers le premier quartier occupant quasi tout l'oculaire à 138x

Mais je ne la dessine plus, ça fait 3 ans que je bloque sur la recopie d'un dessin lunaire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai observé la Lune aussi vendredi soir, demi-lune parfaite dans ma lunette f/15 (mais de 60 mm ;)). En grossissant 45x elle entrait entière dans mon oculaire "trou de serrure" (vieux et poussiéreux). J'étais en pleine campagne sans toit à l'horizon, et l'image était très jolie, piquée, sans chromatisme ni turbulence.

 

(J'ose à peine expliquer pourquoi je n'ai pas poussé le grossissement au-delà : arrivé sur place à la nuit, j'ai eu la flemme de monter le trépied car c'est interminable, du coup je me suis contenté de caler le tube sur la caisse de transport mise en position verticale :$ avec un grossissement supérieur, le manque de stabilisation ne serait plus passé...- j'ai aussi pu zieuter Saturne, toute mimi, et M31).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Stéphane,

ces derniers soirs en voyant le croissant (puis quartier) de Lune j'ai pensé à toi en me disant : "tiens, Stéphane doit être sur sa terrasse avec sa lunette". Bingo ! ;)

La Lune au T1m, j'ai déjà fait avec une tête bino, pas spécialement gêné par la luminance, au contraire elle permet de voir plus facilement tout un tas de nuances de teintes. Par contre, quand tu quittes la tête bino tu ne vois plus rien, comme quand tu sors dans le noir venant d'une pièce bien éclairée.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Normalement la bino contribue à abaisser la luminosité en ne transmettant que la moitié du total dans chaque oeil... Avec un T1m à grossissement égal on en récolte donc autant qu'avec un T700 et un oculaire unique (ce qui est déjà pas mal xD)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hier soir séance dessin lunaire à la FC-100. Comme chaque fois je me fais avoir, je souhaite monter un peu en grossissement mais le temps de mettre en place les traits principaux à une cinquantaine de fois, que je suis absorbé par la quantité de fins détails et que finalement je n'ai plus le temps ensuite de vraiment fouiller en grossissant ! Car ensuite c'était l'heure des étoiles doubles.

Perso disons que si la lune est plus qu'à demi et que le crépuscule est avancé, le 300 me met une grosse claque lumineuse tout de même ! Par contre l'autre soir ces conditions n'étaient pas remplies, et l'image était proprement ahurissante de finesse et de détails, à seulement une centaine de fois. La luminosité était encore supportable, mais ce n'était que contemplation en attendant un ciel plus sombre, et non dessin. La qualité, la finesse, les nuances de gris, le nombre de détails, le contraste grâce au gain de lumière, l'impression de 3 D notamment sur des craterlets, tout était supérieur à l'image habituelle donnée par la lunette.

Share this post


Link to post
Share on other sites

@xavierc

Tu me l'a déjà dit aux NCN 😁 t'es bon pour revenir l'année prochaine aux Euroastro nouvelle mouture si tu veux la même image...y a que chez nous que c'est possible 😄

 

@fred-burgeot

Cool, ce sera chaque mois si la météo le permet, pour le CP obligé de me déplacer.

Faudra que je me mette à la bino mais avec un peu plus de diamètre.

Sinon demain midi je mange avec Thomas 👍

 

@PerrouriefhCedric

Hummm, elle est si pénible que ça à monter ta monture ou alors c'est une belle flemme? 😏

 

@etoilesdesecrins

Ta Taka FC-100 a l'air de bien marcher, t'habites loin de Nantes ? 😎

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a 52 minutes, zirkel 2 a dit :

Hummm, elle est si pénible que ça à monter ta monture ou alors c'est une belle flemme? 😏

 

Déjà rien que le vieux trépied en bois des années 60 à monter pied par pied, vis par vis, la tablette, tout ça... y en a bien pour 10 minutes, surtout si c'est dans le noir avec la simple LED du téléphone calé quelque part au petit bonheur la chance xD (puis c'est la première fois que je la ressortais depuis presque 2 ans, il faut une réacclimatation devant ce fouillis d'éléments !)

 

Cette lunette n'est pas moderne dans sa conception, et toutes les pièces sont d'origine ! (Elles vont petit à petit sur leurs 60 ans...). Je pense que de jour j'aurais été un peu moins flemmard et je l'aurais montée intégralement, comme toutes les autres fois ;)

Edited by PerrouriefhCedric

Share this post


Link to post
Share on other sites

@PerrouriefhCedric

Ah oui! je vois le genre de monture... pleins de petites vis partout à retrouver dans la nuit noire et obscure 😄

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Bon itoo, une bonne soirée et je me suis dit que ça valait les photos souvenirs.

Astro "Royal M80" ce soir à 22h38

 

schroter5dcs.jpg

Edited by lyl

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By xavierc
      Dobson Factory Mirrosphère 508/1920
      Champ Est des Nuits du Causse Noir au camping Domaine de Pradines à Lanuejols dans le Gard.

      8 dessins : 10080 à 10087

      Venu observer après 3 heures de sieste, j'avais oublié de déverrouiller la voiture avant d'aller dormir.
      J'ai fait le tour des participants sur le champ pour les prévenir avant de la déverrouiller, ça m'a bien pris 10 minutes!

      J'ai remarqué ensuite le passage de la Station Spatiale Internationale, avant d'embrayer sur des galaxies Hickson du Bouvier.

      Observation 10080 : Hickson 71.
      La plus brillante est vue à 85x, les autres sont détectées à 201x (turbulence de 3 sur 5 à ce grossissement).
      IC4381 est très faible à VI1 et très diffuse avec son centre plus brillant.
      IC4382 est très faible et allongée en vision décalée.
      PGC50640 est VI2 et PGC50641 est vue VI3.
      J'ai montré à un voisin, Georges, ce groupe Hickson, il a vu la plus brillante difficilement.


      Sans bonnet et sans pull, manteau ouvert, j'ai encore chaud.
      Frédéric Burgeot est depuis quelques heures mon voisin immédiat au sud avec son télescope 400 carbone.

      Les galaxies Hickson du Serpent sont mes cibles suivantes.

      Observation 10081 : Hickson 74.
      Les 2 plus brillantes sont vues proches à 85x, 201x ne suffit pas, je monte à 276x pour les séparer franchement.
      NGC5910 est faible, PGC54688 est vue VI2 à 1, PGC54697 est VI1, et enfin PGC54692 vue VI4 à 276x fait comme un allongement de sa voisine en vision décalée.


      Les bruits plaintifs d'un jeune enfant percent la nuit au nord-ouest dans les tentes canadiennes.

      Observation 10082 : Hickson 75.
      Là aussi 2 galaxies se détachent au grossissement de recherche de 85x.
      Ce groupe est à proximité de Hickson 74.
      Il me semble difficile avec en plus la turbulence moyenne à forte (3 à 4 sur 5) qui n'aide pas.
      PGC54804 est très faible, PGC54802 est vue VI4 (25% du temps en vision indirecte), PGC54818 est VI2, PGC54824 est VI4 et PGC54827 est VI2 à 3.
      La turbulence reste moyenne à forte 3 à 4 sur 5 à 276x.


      A 1h50 je me permets une pause goûter et repos, avant d'observer un amas globulaire du Serpent

      Observation 10083 : NGC6535.
      Déjà résolu à 85x, il est assez faible à considérablement faible et les étoiles résolues sont assez faibles à VI3.
      En vision indirecte, il grouille d'étoiles.


      J'ai comme une pointe dans le dos puis ça passe.
      Je dessine successivement une nébuleuse diffuse émissive et une par réflexion, toutes deux dans le Serpent côté Queue.

      Observation 10084 : Sh2-64.
      Sharpless 64 n'est vue qu'avec le filtre Oxygène 3 auquel elle répond bien à 85x. Nada en HBêta.
      Elle est vue VI3, difficile.


      Observation 10085 : VdB 123.
      Passons à cette nébuleuse par réflexion du catalogue Van Den Bergh, vue dissymétrique à 85x, et pour vérification complémentaire le halo n'est pas si prononcé autour d'étoiles voisines de brillance comparable.
      Elle est très faible à VI1, et bleuâtre, très diffuse et elle demeure visible à 138x.


      Frédéric Burgeot remballe vers 3h20, bel exploit compte tenu de son arrivée l'après-midi du 24 après plus de 8 heures de route lui aussi dont pas mal de petits axes.

      Le Dobson 508 est ensuite pointé sur des galaxies Arp du Verseau.

      Observation 10086 : Arp 295.
      3 galaxies surnagent à 85x et je varie les grossissements, dans l'ordre 201x, 402x ou encore 138x.
      Il est au final plus riche de 2 galaxies qu'initialement noté.
      PGC72139 très faible affiche des nodosités, PGC72137 pourtant vue VI2 ne se montre qu'à la fin, PGC72155 est faible, PGC3083323 est VI1 et enfin IC1505 est considérablement faible donc la plus brillante.


      Le lever de la Lune cendrée dans le Taureau à 3h45 est suivi de l'observation d'un groupe de Galaxies Hickson des Poissons.

      Observation 10087 : Hickson 97.
      2 à 3 galaxies sont notées à 85x pour un total de 5 validé à 201x.
      IC5356 est très faible, IC5359 est VI3, IC5351 est très faible à VI1, IC5357 est faible, et PGC72405 est VI3.
      Ce groupe est fini dans l'aube.


      Je suis le dernier à observer dans le coin.
      Le vent se lève puis c'est le tour de Vénus.
      Fatigué, je suis couché à 5h30.
    • By DarkSyde
      Chers Astramis, hier soir voyant la Lune dans le ciel, je me suis dit que je pourrais y jeter un œil car l'astre sélène le mérite bien. Me voilà donc à placer le 130/920 vite fait entre la maison et la forêt dans mon Stellodrome de jardin favori. Et c'est là, toutes lumières de la terrasse allumées que je me suis mis à observer cette surface grêlée de cratères. Une vision toujours aussi envoûtante, les jeux d'ombres et de lumière mettant en relief les dénivelés, les pitons saillants isolés ou au centre de leurs cercles quasi parfaits. Je joue avec mon zoom 8-24, passant d'un premier quartier un peu rond occupant la moitié du champ à une plongée vers tous ces petits détails fascinants. C'est tellement beau !... 
       
      Relevant la tête, je vois un peu plus à l'Est et plein Sud le point brillant qui est la prochaine étape. Et si j'allais saluer Saturne ?! 
       
      Si tôt pensé, si tôt pointé, on panote tranquillement au point rouge et voilà, merveille des merveilles, la Géante à l'Anneau, que je vois passer devant et disparaître derrière elle. Peu de détails, il me faudra acquérir un oculaire plus puissant qu'un 8mm (6-5-4?...). Mais c'est toujours une émotion tellement prenante de la voir jouer avec son cerceau... Et Titan qui traîne autour comme une étoile liée pour toujours... 
       
      Bon voilà Jupiter qui se lève au-dessus de la maison. Un petit replacement pour pouvoir viser vers l'Est et c'est Sa Grande Majesté qui apparaît sous mon œil ravi ! Je distingue les deux bandes équatoriales (la lumière ambiante laissant une vision diurne pratique pour cet astre presque aveuglant...). Je compte les Lunes Galiléennes, j'en vois deux bien sur la droite et... 
       
      Une troisième presque collée à gauche de la plus grande des Géantes, on dirait qu'elle va se faire avaler... 
       
      Se pourrait-il qu'elle disparaisse ou passe devant ? Vite ! Je cours vers mon intelliphone et lance Stellarium. Je trouve Jupiter, je zoome, zoome. J'ai donc bien vu Callisto et Ganymède détachées. Et c'est Io qui est la plus proche. Vite ! Je retourne à l'oculaire...
       
      Malheur ! Io est éclipsée et je l'ai loupé d'un rien, je ne peux que constater sa disparition... Quel dommage ! 
       
      Mais où est donc Europe ? Retour sur Stellarium pour constater qu'elle est juste au bord encore cachée et donc invisible. Je regarde ses coordonnées, elle semble absolument fixe dans le ciel, les valeurs ne bougent pas. Mais sa croix de position semble émerger du disque jovien... Et l'Ascension Droite a diminué de 0,1s! Je mets mon cache-oeil sur le gauche, mes fesses posées sur le montant d'un petit escabeau et, tel un pilier de bar, je visse mon œil droit dans la Bouteille à photons accroché à un rêve fou ! Je vais assister à la fin d'éclipse d'Europe ! Je ne bouge que pour recentrer l'astre dans mon champ de vision de 60°. Je scrute, patient, profitant des détails que je perçois de mieux en mieux quand la légère turbulence se calme: il y a des bandes plus fines parallèles aux deux principales. 
       
      Puis... Je crois voir comme une petite plume sur la droite du disque. Suis-je victime d'une hallucination auto-suggestive ? 
       
      La toute petite tâche à peine visible devient un point de plus en plus lumineux... Ça y est ! Je viens d'assister à la réapparition d'Europe en direct ! Je pousse un cri de satisfaction à la Nuit pour la remercier de cet événement surprise. Oui merci le Ciel, merci les Astres, merci le Cosmos de m'offrir ces visions de rêves sans cesse renouvelées. Je fais partie de l'Univers et je m'y plonge avec délices et bonheur !!!... 
    • By Adamckiewicz
      Hier soir la météo annonçait du beau temps sur toute la chaîne des Pyrénées. Il fallait en profiter et offrir enfin au nouveau télescope un bon ciel! 
      Les contingences des samedis après-midi avec des enfants nous ont fait partir tard, mais tant pis! A 22h30, après 1h30 de route on arrive à hautacam à 1500m d’altitude.
      la Voie lactée est splendide, à peine atténuée à l’horizon sud par un peu de brume et de pollution lumineuse. 
      les enfants mangent leur sandwich pendant que j’installe le 400 et baby dob.
      le 400 est monté en moins de 5 minutes et la collimation est un jeu d’enfant avec l’araignée strock et les vis de collimation du primaire deportées sur les angles du barillet et orientées vers l’avant.
       
      Le ciel était pas mal, trop de turbulence pour profiter de Jupiter mais là n’était pas l’objectif. On a commencé avec m17 qui se couchait, très belle malgré sa faible hauteur et entourée de nébulosités très lumineuses.
      Un regard pour le principe vers m51 forcément décevante. Une vue rapide vers m81/82 mais au31mm l’image n’est pas formidable, trop de fond de ciel. Vu la position de m82, je n’ai pas poussé l’observation. A tord sans doute….

      On se concentre alors sur m13 grouillante d’étoiles à 400x, avec le Y prononcée. J’en oublie d’aller chercher ngc6207.
       
      Puis m57 sur laquelle tout le monde a pu apprécier la couleur  au 22mm et révélant sa centrale à 400x. On n’a pas essayé le filtre oiii. Le suivi n’est pas si évident mais se fait malgré tout bien à ce grossissement et proche du zénith.
       
       
      Hélix pour rester dans le thème , qui a étonné les enfants par sa taille. Avec le filtre oiii elle est bien contrastée mais ne montre pas tant de détails que cela.
       
      Tant que l’oiii est monté, on admire les deux dentelles et la zone intermédiaire pickering qui s’etend énormément sous ce ciel. Les dentelles sont extrêmement lumineuses, on profite bien du 31mm pour cet objet!! Je rêve de faire un dessin d’ensemble au 400!
      Ensuite le croissant , qui se révèle en entier et extrêmement lumineux, alors qu’il laissait deviner seulement sa partie principale au c8. 
      être temps on admire les pléiades et le double amas de Persée avec le baby dob, piloté par son heureux propriétaire qui essaie de se dépatouiller du chercheur inversé.

      Ensuite ngc7331 qui montre une bande d’absorption et révèle tout de suite son compagnon. Je me rappelle alors que le quintet de Stephan n’est pas loin. Très vite retrouvé mais ténu au 22mm il se révèle en grossissant 250x. La cinquième galaxie est difficile cependant. Vérification de la collimation qui a tenu le coup.
      Enfin m33, déjà visible au chercheur 😄 . J’ai pas l’habitude moi!!! Au télescope elle montre sa structure en 2 spires et ses zones HII très denses et brillantes!!!! Un vrai bonheur. Je me suis risqué a un croquis pendant que les enfants fourbus se sont réfugiés dans la voiture. Je termine rapidement avec un coup d’œil a m27 et mars qui monte. Il est 2h .
      Heureusement le télescope est très vite rangé. En arrivant à Pau mars est très haute, j’ai hésité à le ressortir 😄

      bref une soirée splendide avec un télescope qui ne m´a pas déçu. Reste à faire un passe filtres!
    • By PETIT OURS
      Bonsoir  
      désolé, c'est la première seulement  
      Bonne nuit  

    • By xavierc
      Dobson Factory Mirrosphère 508/1920
      Champ Est des Nuits du Causse Noir au camping Domaine de Pradines à Lanuejols dans le Gard.
       
      5 dessins : 10075 à 10079

      Je suis installé et reposé un peu mais pas suffisamment à 23h.
      On est quelques astronomes visuels de ce côté et des photographes à l'ouest de la haie, en avance de quelques jours sur la date d'ouverture officielle de ce rassemblement des Nuits du Causse Noir.
      J'étais déjà venu sur ce site voilà 2 ans mais un mois après l'évènement.

      Je sue avec la veste sans pull, la chaleur nocturne et diurne va malheureusement durer.

      J'enchaîne quelques galaxies du Serpent.

      Observation 10075 : NGC6006/7/9.
      Ce trio vu complet à 85x est détaillé à 201x et 276x.
      NGC6006 est faible allongée en vision indirecte, NGC6007 est considérablement faible à faible, diffuse, et montre à 201x de la structure.
      A 276x il semble y avoir des grumeaux.
      Enfin NGC6009 est assez faible à considérablement faible, condensée, c'est la plus facile du groupe.


      Une chouette hulotte se fait entendre au nord-ouest.

      Je suis fatigué à minuit, ça ne sent pas bon pour la suite.
      Jupiter se lève à 0h20 sous les chants des chouettes et hiboux.

      Observation 10076 : NGC6014.
      A 201x elle est faible, diffuse, à centre ponctuel.


      Observation 10077 : NGC6017.
      Elle est vue avec la précédente à 85x, mais trop loin pour tenir sur le même dessin sans finir rikiki sur le papier.
      Elle est très condensée et assez faible à 201x.


      Je poursuis avec des galaxies Arp toujours dans le Serpent.

      Observation 10078 : Arp 101.
      A 201x, il y a bien quelque chose, mais suis-je bien au bon endroit? Le débriefing sur photo me le confirmera, mais j'avais un doute avec les 3 autres galaxies voisines, mais chacune bien écartée de ses voisines.
      Je note PGC56953 faible à très faible et PGC56938 très faible.


      Un hibou petit-duc à l'ouest et de l'animation humaine au nord percent la nuit.

      Je termine par des galaxies Arp d'Hercule.

      Observation 10079 : Arp 324.
      Il a l'air intéressant ce petit groupe, il pullule dès 85x. A 201x, des galaxies s'alignent, faibles à VI2.
      J'ai eu la flemme de noter leur éclat individuellement.


      Après 1h20 je suis trop fatigué pour voir quoi que ce soit, échecs successifs entre autres sur des nébuleuses planétaires Abell.
      Je me repose dans la voiture et arrête les frais vers 3h, trop éreinté.

      C'est compliqué de tenir la nuit après 8h30 de route (dont les 2/3 hors autoroute).
  • Upcoming Events