Sign in to follow this  
marcbarbat

Astronaute, Spationaute, Cosmonaute ???

Recommended Posts

Astronaute, Spationaute, Cosmonaute ???
Quelle est la difference ?
Ce n'est pas selon les pays ? (Etats Unis, Russie, Europe).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

C'est juste l'appellation qui diffère selon les pays (avec maintenant les chinois qui disent taïkonaute).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca va même plus loin :

-le cosmonaute est celui qui voyage danns le cosmos, cad. entre les étoiles et les galaxies, donc n'a pas sa place encore dans le jargon au sens strict.
-le spationaute est celui qui voyage dans l'espace, donc toute personne ayant franchi le seuil des 100km d'altitude
-et l'astronaute est celui qui pose le pied sur un astre, donc tout à fait convenable pour les Amstrong et cie..

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bizarre bizarre...

Que de noms pour une seule occupation...

- un pilote, Français, Chinois, c'est toujours un pilote.
- une astronome, américaine ou guatemaltèque, pareil : toujours une astronome.

- alors, hein, pourquoi des américanautes, des russonautes, des européanautes, des chinautes ???

Passque, passque...

- C'est pas leur occupation qui compte, c'est leur ORIGINE NATIONALE OU POLITIQUE !!!!!!!!

Je propose de rationaliser tout çà : après 50 ans d'astronautique, à l'unanimité générale, appelons-les :

... les inutilnautes !

S

Share this post


Link to post
Share on other sites

Aller dans l'espace, c'est quand même chouette.
Si, si.

Pour la vue !!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Même pas...
Les hublots sont étroits, épais, filtrés.
Il y a de la lumière à bord, le ciel tourne à une vitesse phénoménale...

Je ne connais pas un compte rendu d'observation de la voûte étoilée faite par les astronautes (à part des lieux communs affligeants qui feraient sourire sur Astrosurf) qui valent le milliardième de centième d'une nuit passée dans un très bon site astronomique... sur Terre à contempler la Voie lactée avec le centre galactique au zénith....

D'ailleurs que font nos "explorateurs" de l'Univers à longueur de (couteuses) journées ?????????

Ils contemplent... la TERRE, ils rêvent de la Terre, ils parlent de la Terre.

Extraordinaire, ce délire sur les vols habités.........

...baltringnautes, j'ai bon, là ??????????

S


Share this post


Link to post
Share on other sites

les "piquer-le-fric-des-contribuables-pour-refiler-au-complexe-militaro-industriel-nautes".

Variante plus courte: les "absurdonautes".

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour alimenter le débat, en France il faut dire atterrir même sur la Lune ou sur mars.

jeanlg

Share this post


Link to post
Share on other sites

oui, le verbe "alunir" n'est pas recommandé par les gars de l'aca, ils préfèrent qu'on dise "atterrir sur la lune", ou sur Mars...

P. Geluck connaît la raison: "aplanèteinconnueïr" est difficile à prononcer correctement.

Patte.

Share this post


Link to post
Share on other sites

kaptain : sous couvert d'humour tu as parfaitement défini un nouveau comcept : l'Homo Economicus.
Ce terme est utilisé pour (re)définir la place de l'homme dans certaines écoles de pensée économique :
- mieux vaut réservé les médicament aux personnes qui sont en bonne santé qu'aux malades, c'est moins cher pour la société !


jeanlg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les cochons dans l'espace space space space space ....
Ce titre me resonne encore dans les oreilles.
Vous vous souvenez, quand on etait petit?
Il y avait les Muppet Show et la belle Peggy.
En souvenir des ces pionniers, on pourrait rebaptiser les bonhommes de l'espace actuels, les "cochonautes".

Share this post


Link to post
Share on other sites

Faire copuler des salamandres dans l'espace, c'est important pour la recherche!!!

Je ne comprends pas ces positions partisanes dépourvues de pragmatisme.

Share this post


Link to post
Share on other sites

dg2 ... avec maintenant les chinois qui disent taïkonaute).

Pas exactement ! Mais plutôt "yuhang yuan", en chinois dans le texte ( 宇航员 ) soit aproximativement voyageur de l'espace ou encore navigateur de l'univers. Ce sont les médias occidentaux qui utilisent à tort le terme de taïkonaute pour rimer avec astromachin, cosmotruc ou spatiococorico ...

[Ce message a été modifié par BobMarsian (Édité le 18-05-2006).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et aussi les charmantes kosmonettes du style Mme (ou Mlle) Ansari :


Certain qu'il reste encore beaucoup d'expériences inédites à accomplir lors d'un vol de longue durée ...
et pas uniquement avec des salamandres !

Share this post


Link to post
Share on other sites

les sarkonautes:espèrent rejoindre l'Olympe en passant par les Champs Elysées.Nouvelle catégorie de voyageurs mis en orbite par les énarquautes.Tenants du "tout sécurité" à bord des navettes.Premier organe officiel:l'Union of Mobiles Planets.

Share this post


Link to post
Share on other sites

>S. Brunier
Je voulais parler de la vue ... sur notre propre globe !!!

Par ce que la vue sur l'Espace, version astro "amateur", là j'aimerai mieux la face cachée de la Lune : côté qualité du ciel, ça doit dépoter !!! Pas de lampadaires (hormis le Soleil ) et la faible atmosphère ne doit guère gêner les observations ...

Combien le billet pour des vacances là-bas ?!
Pas encore dans mon budget, en tout cas !

A la limite, un week-end sur ISS avec la charmante Cosmonaute ci-dessus serait déjà absolument inoubliable, j'en suis sûr !

Bons rêves @ tous !
Black

Share this post


Link to post
Share on other sites

salut

j'en profite pour placer une remarque etymologique : cosmonaute vient du grec kosmos qui signifie tout simplement "le corps", le comprenant en tant que ce que l'on est capable de déterminer car nous en déterminons des/une limite(s) - par l'expérience - bien sûr.
on peut rapprocher etymologiquement kosmos de khaos ou khasma, le chaos dans la poésie-philosophie-science grecque des présocratiques vient en premier - sans raison - avant la lignée de tous les dieux (Hésiode), apres lui seulement se dessine l'espace divisé entre gaia et ouranos avec l'apparition de la lumiere puis du temps (chronos et les titans). le chiasme, une sorte de "bouche" figure ce mouvement de "sortie" de nulle part comme une naissance eternellement renouvelée.
si on pense maintenant à "l'infini" comme etant le "cosmos" ou "l'espace", Héraclite parle lui d'apeiron - a privatif, peri : limite - une notion plus complexe que la notion d'étendue infiniment vaste. quelle est la "limite" de notre corps ? a l'extrémité des poils, ou à quelle couche de l'épiderme, ou à la sensation du chaud ou du froid ? en fait ce kosmos que nous habitons intérieurement et extérieurement à la fois n'est qu'une réplique de notre limite meme à conceptualiser ce genre de notion, et pour les présocratiques la forme d'expression poetique est elle meme la plus habilitée à articuler ce qui est du domaine de l'indicible (a-tomos de Lucrece, l'insécable).
tout en communication est langage et par conséquent inadéquation et incompréhension mutuelle devant la chose elle meme, la forme doit cerner l'idée comme l'idée donne d'elle meme la forme pour eux. C'etait leur façon de nous transmettre un message 2000 ans apres, que aujourd'hui nous avons bien du mal à entendre...
où est ce mouvement chtonéen créateur ? Comme un sillon il retourne la terre et s'en sépare, il est conscience du monde et s'en échappe, il est dans les yeux et dans la pensée de tout observateur du monde, et donc chez les astronomes amateurs en premier lieu...

les problèmes linguistiques, étymologiques ou de néologismes me rappelent trop la géopolitique dans ce qu'elle a d'absurde pour y preter de l'importance, un terme revêt le costume et l'idéologie de son époque et il porte dans la nôtre un aspect "scientifique" et "militaro-industriel" qui le dénude de toute poésie. poïen en grec cela signifiait sculpter, etre geometre ou philosopher, "faire" en faisant de sa création un chant, "dire" ce que l'on fait simplement en le faisant.

j'espère ne pas trop intervenir à côté de la plaque

et vive les taïkonautes... ce serait intéressant de voir l'etymologie de "taïko" en chinois

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tiens? Je croyais que "cosmos" voulait dire le "tout"...

Sinon, pour rétablir l'exacte chronologie, au début était Chaos, la béance, l'informe. Puis est venu l'Eros Primordial (rien à voir avec l'Eros amoureux), le "besoin d'exister". De lui sortent Gaïa (la Terre) et Ouranos (le Ciel), donc un mâle et une femelle, le premier couple. Ouranos honore Gaïa en permanence, ce qui fait qu'elle ne peut accoucher des enfants ainsi engendrés (les Titans). Aussi, elle charge un de ceux-ci, Chronos (le Temps) de couper le sexe d'Ouranos. Dans un grand cri, celui-ci s'écarte enfin de Gaïa, créant l'Espace. Marrant de voir que l'Espace est créé par le Temps chez les Grecs. La pluie n'est ainsi que le sperme d'Ouranos qui tombe, liquide fécond qui engendre plantes et fleurs.
Pour l'anecdote finale, Chronos jette le sexe d'Ouranos dans Okéanos (le fleuve qui entoure Gaïa). Le reste de sperme se mélange à un peu d'écume et donne ainsi naissance à Vénus. C'est pourquoi on la représente souvent comme "sortant des flots".
Je ne saurais trop vous recommander le livre de JP Vernant, "L'Univers, les Dieux, les Hommes", très bien écrit et hilarant.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sympa, cette leçon de mythologie...

Au fond, çà ressemble diablement à :

" A l'origine, l'Espace Temps étaient mêlées dans la Mousse Quantique Originelle à douze dimensions, puis le Champ d'Inflation, avec l'aide de l'Energie du Vide, créa l'Univers, qui depuis est en expansion. De l'Energie du Vide Quantique naquit l'Hydrogène Primordial, qui essaima l'Espace et donna naissance aux Etoiles, lesquelles, etc etc etc..."

Autre mythologie :

"Dans le Bougli-Boulga Originel, etc etc"

S

Share this post


Link to post
Share on other sites

BobMarsian :


Et aussi les charmantes kosmonettes du style Mme (ou Mlle) Ansari


M'sieur M'sieur moi je veus ètre son cobaye

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tout à fait d'accord Serge. Ca m'a toujours fasciné de voir que certains mythes des origines, inventés par des gens qui ne connaissaient rien mais n'étaient pas plus idiots que nous, arrivent à des conclusions qui ne sont pas si éloignées des théories modernes.
C'est encore plus évident je trouve dans le boudhisme/taoïsme, où rien n'existe que "Maya", l'apparence des choses, et où tout n'est que "relations". A ce propos, relire l'indémodable et passionnant "Tao de la physique" de Fritjof Capra.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this