Sign in to follow this  
symaski62

mars 2020 rover

Recommended Posts

Très intéressante photo :

 

"...Les tubes d'échantillons stérilisés du rover Perseverance - conçus pour sceller la roche et les sédiments martiens pour un retour éventuel sur Terre - sont installés sur le vaisseau spatial alors que des équipes en Floride se préparent à enfermer le rover à l'intérieur du carénage de la charge utile de son lanceur Atlas 5..."

(spaceflightnow)

 

 

EasHuOEXQAU5BRm.jpg

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

Oui, merci !

 

Les paris sont ouverts pour le retour de ces tubes sur Terre : 2026 ? 2030 ? 2032 ?

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

2084 ????...

Jamais ??????????...

C'est une première, et si la tentative de récup' échoue (il peut y avoir 3000 raisons pour ça ), budgéter une nouvelle mission de récup 'sera assez compliqué.

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah ben voilà, j'ai ma réponse là :), trouvé aujourd'hui : 2031 ! Enfin c'est la prévision.

 

https://www.marsdaily.com/reports/Airbus_wins_next_study_contract_for_Martian_Sample_Fetch_Rover_999.html

 

Airbus en charge du rover de récupération des tubes.

 

Ce qui m'étonne, c'est ça:

 

In 2026 NASA will launch an ESA rover to Mars to collect these tubes. Landing in 2028, the rover will then travel an average of 200 metres a day, over a period of six months to find and pick up the samples.

 

Lancé en 2026, arrivé en 2028, c'est bien lent. Les oppositions sont en janvier 2025, février 2027, mars 2029, je ne vois pas pourquoi ce serait si lent. Si c'est un départ en 2026, c'est une arrivée vers avril-mai 2027, non ? o.O

 

Là je trouve que ça commence à sentir bon la roche martienne !

 

Jacques

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, starjack a dit :

Lancé en 2026, arrivé en 2028, c'est bien lent. Les oppositions sont en janvier 2025, février 2027, mars 2029, je ne vois pas pourquoi ce serait si lent. Si c'est un départ en 2026, c'est une arrivée vers avril-mai 2027, non ? o.O

 

 

 

Pour cette mission extraordinairement complexe, il me semble qu'il va falloir se montrer très prudent avec les dates..

Sinon pour la réponse à ta question :

 

Extrait - Je cite :

 

Dans cette architecture, le Sample Retrieval Lander serait lancé en premier, en juillet 2026. Il empruntera une trajectoire inhabituelle de «une révolution et demie» vers Mars, atterrissant environ deux ans plus tard

 

«Cette architecture est celle que nous appelons une architecture« 26-26-31 »», a déclaré Austin Nicholas du bureau du programme Mars au JPL lors de la réunion du MEPAG. Il porte ce nom parce que le Sample Retrieval Lander et le Earth Return Orbiter seraient lancés en 2026, avec les échantillons retournés sur Terre en 2031.

 

C'est l'architecture préférée, a-t-il dit, pour plusieurs raisons. Le calendrier de la mission permettrait à l'atterrisseur d'éviter de fonctionner pendant l'hiver au site d'atterrissage du cratère Jezero ainsi que pendant la saison annuelle mondiale des tempêtes de poussière. Cela permet à l'atterrisseur et au rover d'utiliser l'énergie solaire, plutôt que le générateur thermoélectrique de radio-isotopes (RTG) qui alimente le rover Persévérance de Mars 2020. Ce timing est également favorable à l'atterrissage lui-même, maximisant la masse livrée à la surface. L'orbiteur pourra également servir de relais de communication pour l'atterrisseur et le mobile au cas où d'autres orbites ne seraient plus en service. Enfin, il a déclaré que l'atterrisseur et le rover peuvent lancer en 2026 sur les lanceurs disponibles «avec des marges robustes».

 

L'atterrisseur déploie ensuite le rover pour collecter les échantillons. Dans des discussions antérieures sur les concepts de retour d'échantillons de Mars, la NASA a déclaré que les échantillons seront placés dans des tubes qui seront ensuite déposés à la surface, conduisant à des visions du fetch rover suivant les traces de Persévérance, les tubes d'échantillons comme des miettes de pain.

 

L'approche actuelle de la NASA est quelque peu différente. "L'idée fausse commune est que les tubes seront dispersés", a déclaré Nicholas. Au lieu de cela, Mars 2020 utilisera un concept de «dépôt», qu'il a décrit comme une «zone raisonnablement petite» d'environ 40 mètres de diamètre où Persévérance déposera les tubes. «Cela permet au fetch rover d'aller dans une seule zone du site d'atterrissage, puis de ramasser les tubes l'un après l'autre.»

Une fois chargé sur l'atterrisseur, le Mars Ascent Vehicle, une fusée à combustible solide, décolle pour placer le conteneur contenant les échantillons en orbite.

Le rover reviendrait alors à l'atterrisseur pour charger les tubes dans un conteneur. Cependant, il a déclaré que la NASA envisageait également de demander à Perseverance de livrer directement certains des tubes d'échantillons: plutôt que de les mettre en cache dans le dépôt, Perseverance en garderait certains à bord et se rendrait au débarquement. Une vidéo présentée à la réunion, illustrant le concept, a montré à la fois la persévérance et le petit fetch rover s'approchant de l'atterrisseur.

Alors que les rovers retournent les échantillons à l'atterrisseur, l'Orbiter de retour de la Terre est en attente. L'orbiteur se lancerait en octobre 2026 et irait en orbite autour de Mars environ un an plus tard. L'orbiteur, à l'aide de son système de propulsion électrique, «descend en spirale» vers une orbite basse autour de Mars au moment où l'atterrisseur arrive, lui permettant de servir de relais de communication en attendant le conteneur d'échantillon.

Le plan de la NASA prévoit la récupération des échantillons et leur chargement sur le véhicule d'ascension de Mars d'un atterrisseur, pour ne pas prendre plus de 13 mois, ou une demi-année martienne, chronométré dans les conditions idéales requises pour l'atterrisseur à énergie solaire et ramener le rover à fonctionner. Une fois chargé sur l'atterrisseur, le Mars Ascent Vehicle, une fusée à combustible solide, décolle pour placer le conteneur contenant les échantillons en orbite.

 

/../

 

Une fois le conteneur d'échantillon en orbite, l'orbiteur le rencontrera et le saisira, le déplaçant dans un module stérile. L'orbiteur utilisera son système de propulsion électrique pour ensuite quitter l'orbite de Mars, pour revenir sur Terre en 2031. Les échantillons, dans un véhicule de retour de la Terre, rentreront et atterriront dans l'Utah.

 

Source :  https://www.thespacereview.com/article/3930/1

  • Like 3
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Merci @vaufrègesI3 !

 

J'avoue néanmoins que je n'ai pas encore bien saisi le pourquoi de cette trajectoire "une révolution et demie" car l'explication parle surtout des conditions visés à l'arrivée, ce que je comprends bien, mais pas pourquoi une trajectoire "un demi-révolution" ne marche pas.

 

Ou alors une trajectoire plus courte du type orbite de Hohmann  nécessite un lanceur plus puissant ? Là ce serait clair et limpide, c'est une contrainte de budget.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, starjack a dit :

Ou alors une trajectoire plus courte du type orbite de Hohmann  nécessite un lanceur plus puissant ? Là ce serait clair et limpide, c'est une contrainte de budget.

 

Il y a un compromis à trouver avec les quantités de propergols à emporter, ce qui influe sur la masse de la sonde, donc la puissance du lanceur à utiliser, et donc le coût de la mission. Quatre éléments très importants dans le choix de la trajectoire.

Donc concernant le lander et le rover, pour les raisons expliquées plus haut, on préfère retarder leur arrivée sur Mars. Ce qui permet des économies en propergols, d'optimiser la masse transportée et la puissance du lanceur, donc au final son coût.

 

À l'été 2026, la Nasa lancera le lander (Sample Retrieval lander) sur lequel seront installés le MAV (Mars Ascent Vehicle) et le SFR (Simple Fetch Rover) d'Airbus. Suivra à l'automne 2026, le lancement du satellite de capture et de retour vers la Terre de l'ESA. Si l'orbiter de l'ESA (Earth Return Orbiter) rejoindra Mars en un an, le lander de la Nasa mettra deux ans pour atteindre l'orbite de la Planète rouge.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci @vaufrègesI3 pour ces infos.

 

Suis-je un peu lent en ce moment ? Ou alors il y a un truc que je ne connais pas.

 

S'il ne veulent pas voir le Sample Fetch Rover arriver trop tôt… pourquoi ne le lancent-ils pas plus tard O.o ?

 

Jusque là, il me semblait que les sondes vers Mars étaient lancées autour d'une opposition. Ainsi, Perseverance doit partir le 20 juillet 2020, 85 jours avant l'opposition du 13 octobre 2020, pour arriver le 18 février 2021, 128 jours après cette opposition, en tout 213 jours de croisière.

 

Est-ce que faire le trajet plus lentement demande moins de combustible ? Ce qui coûte en combustible n'est-il pas le fait d'atteindre la deuxième vitesse cosmique ? Après, on se met sur une trajectoire tangente à l'orbite terrestre au départ et tangente à l'orbite martienne à l'arrivée.

 

Après, on peut aller plus vite que 11 km/s avec plus de poussée initiale, mais alors la vitesse à l'arrivée est plus grande et l'atmosphère martienne bien fine pour freiner tout ça… Et comme on n'est pas pressé, pas la peine de faire des excès de vitesse.

 

Ah, la navigation interplanétaire est souvent contre-intuitive !

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

 

Je vais essayer d'énoncer ce que j'ai cru comprendre -_-

 

En 2026 la fenêtre de tir idéale se situe en automne, période pendant laquelle l'orbiteur de l'ESA sera lancé pour rejoindre Mars 1 an plus tard.  

 

Le lancement concernant le lander, le MAV et le SFR d'Airbus interviendra plus tôt à l'été 2026 ce qui obligera la sonde à un trajet plus long cad à rejoindre Mars après une révolution d'un an et demi de Mars autour de soleil. 

Sachant que Mars effectue une révolution complète autour du soleil en un peu moins de deux ans. 

Pour cibler un trajet d'une durée de 2 années terrestres, il ont donc combiné un trajet plus long et une vitesse d'injection sur l'orbite martienne plus lente, ce qui implique économie de carburant et surtout de masse.

Edited by vaufrègesI3
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

OK, merci !

 

Bon, on a encore un peu de temps pour avoir tous les détails… Mais ça prend forme !

 

Quand on voit le temps qu'il faut pour monter un retour d'échantillons, je pense qu'on n'est pas près de voir un équipage débarquer sur Mars.

 

Je ne suis même pas sûr que ça arrive, d'ailleurs, car d'ici 2040-2050 les problèmes seront graves sur la Terre… :(

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Impressionnante la taille du bouclier quand on sait celle du rover !

Difficile d'imaginer que cela va tenir sous la coiffe d'une Atlas V !

Il a fière allure cet engin, quand même ! 👍🙂

(je viens de vérifier le diamètre de la grande coiffe : 5,40m !)

Edited by Alain MOREAU
Précision

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Le diamètre du bouclier thermique fabriqué par Lockeed Martin est de 4m50 et il est similaire à celui de Curiosity :

 

5eee7de11756f_BouclierCuriosity.jpg.8ec1661753e12848a13aff73b9d877e2.jpg

 

 

Pour la petite histoire, en avril 2018 après une série de tests l’agence spatiale américaine avait découvert une fissure près du bord extérieur et couvrant toute sa circonférence ! 

Le bouclier doit résister à une vitesse initiale de rentrée dans l'atmosphère martienne atteignant 6 km par seconde provoquant un échauffement important des parties externes de la sonde qui atteignent une température de 2 100 °C. 

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 14 heures, jackbauer a dit :

Deux photos du rover prêt pour le voyage

 

Je dois être un peu cinglé… je trouve ça beau ! O.o

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 36 minutes, starjack a dit :

Je dois être un peu cinglé… je trouve ça beau ! O.o

 

T'inquiètes, moi aussi ! :x Au fait, dans quel matériau est donc fabriqué ce bouclier ?

  • Like 2
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a 23 minutes, Kaptain a dit :

Au fait, dans quel matériau est donc fabriqué ce bouclier ?

 

Page 34 du press kit :

 

The heat shield is covered with tiles of a material called phenolic impregnated carbon ablator (PICA) that was invented by NASA’s Ames Research

 

 

 

Capture.JPG

Edited by jackbauer
  • Like 5
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Huitzilopochtli a dit :

l'hélico martien

 

Ah oui, ça va être "super cool" à suivre ça, mieux que la pauvre taupe j'espère :( !

 

Sauf erreur, c'est la deuxième fois que nous volons dans l'atmosphère d'une autre planète, non ?

 

La première étant deux ballons russes du temps de Vega-Halley dans les nuages de Venus. Mais ils n'ont pas tenu bien longtemps.

 

Huygens n'a pas volé mais fait une lente descente sous parachute. Galileo a lancé quelques pénétrateurs dans Jupiter. Nan, il me semble bien que ce sera la première fois.

 

Jacques

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour:

 

Mes excuses j'avais mis ce message dans l'autre rubrique!

 

Très intéressant," malheureusement" c'est en anglais!

 

Si j'ai bien compris c'est pour le 20 Juillet à moins que je fasse erreur?

D'autre part la fenêtre de lancement est étroite?

Je garde mes doigts bien croissés.

 

Bon ciel,

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 35 minutes, roul a dit :

Si j'ai bien compris c'est pour le 20 Juillet à moins que je fasse erreur?

D'autre part la fenêtre de lancement est étroite?

 

Roul c'est bien, tu as posté dans le bon topic cette fois. Maintenant pour ta question regarde juste le message qui précède le tien ! ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 16 heures, starjack a dit :

Lancement maintenant prévu le 30 juillet

 

Bonjour:

 

"The mission has a current launch date of 20 July 2020 at 13:15 UTC, where the positions of Earth and Mars are optimal for traveling to Mars. The rover is scheduled to land on Mars on 18 February 2021, with a planned surface mission of at least 1 Marsyear (668 sols or 687 Earth days)."

 

Bon ciel,

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this