Sign in to follow this  
Nebulium

Les bonnes résolutions de Will : n°2, Purbach

Recommended Posts

Merci ms

Est-ce que je fais ceci : http://community.linuxmint.com/tutorial/view/744
ou cela : http://www.commentcamarche.net/faq/16953-installer-linux-avec-sa-cle-usb-creer-une-cle-usb-bootable

ou autre chose ?

Sur ton site, http://srapplis.com/?p=1748
C'est
"
Continuer ↵

Effacer le disque et installer Linux Mint | Installer maintenant ↵
Continuer ↵
"
qui me gêne ???

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com
Ben non, tu fabriques une clé sous Windows 7 avec LinuxLive USB Creator :
http://www.linuxliveusb.com/fr/home

puis tu suis les instructions.

Quand tu bootes sur la clé USB, tu peux choisir de faire cohabiter Linux avec Windows. Moi, j'utilise jamais Windows donc j'installe uniquement Linux.
Quand j'ai besoin d'une application Windows 32bit, j'utilise Wine.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci ms , je vais voir tout ça après avoir fait quelques sauvegardes.
En attendant, j'ai dépatouillé mes soucis avec ces dames, voir sur ton site.

Chuis têtu !

Calcul du PSNR :

Premier test : nettoyage des bords
.

C'est bien ce que je subodorais :
julia> PSNR = 10 * log10( 255^2 / MSE)
18.430028691528804

Deuxième test : décalages purs (et durs !) des images détourées en 500 x 500, je ne mets pas les photos.

1 pixel en X, 1 pixel en Y => PSNR = 25.319049411665368
2 pixels en X, 4 pixels en Y => PNSR = 20.40329246555439

Je ne vous fais pas un dessin ...

PS Question de béotien, je n'ai pas vu rapidement la réponse : , comment sauve-t'on une image, avec Julia ?
Merci

[Ce message a été modifié par Nebulium (Édité le 06-03-2015).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Voir par exemple la fonction imwrite() dans le script suivant qui crée mes Lena floutées et bruitées :
http://srapplis.org/Images/Regularized_SR/create_blur_noise.jl

Les scripts de chaque parcours de Super-Résolution : SR1.jl, SR2.jl, ...
Les algos de recalage : registration1.jl, registration2.jl, ...
Les algos de restauration : restoration1.jl, restoration2.jl, ...
Les algos de fusion : fusion1.jl, fusion2.jl, ...
Les algos d'interpolation : interpolation1.jl, interpolation2.jl, ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
"fonction imwrite()"

OK, vu, merci ms

Sauf erreur, sa sensibilité aux décalages me laisse dubitatif quant à l'utilisation du PSNR pour des comparaisons entre images astro réelles, déformées et décalées à des degrés divers, sans pour autant paraître crades.


PS : Je viens de découvrir ce logiciel de déconvolution avec un GUI sympa.
Tu connais ? (Wiener + Usatov)

La distribution Windaube a tourné du 1er coup avec une image démo Juju IR au T1m du Pic

[Ce message a été modifié par Nebulium (Édité le 06-03-2015).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
La déconvolution (étape restauration), j'ai 2 algorithmes qui font bien le travail, idem pour les étapes fusion et interpolation.

Il reste l'étape de recalage pour laquelle il faut des algorithmes robustes à la fois aux déplacements et au bruit. C'est par exemple le cas des démons présentés quelques posts plus haut :

Dans l'image suivante (80x80 pixels) les déplacements (points rouge) n’excèdent pas une quinzaine de pixels et sigma reste inférieur à 0.05, dans ce cas les démons spectraux n'apportent pas grand chose de plus et consomment 3 fois plus de temps de calcul que les démons classiques :

Dans l'image suivante sigma reste inférieur à 0.05 mais les déplacements dépassent largement la quinzaine de pixels, dans ce cas les démons spectraux deviennent obligatoires :

Au cours de la soirée d'observation la turbulence joue au yo-yo entre ces 2 extrêmes et le logiciel d'acquisition doit être capable de s'adapter (recalage adaptatif) pour maintenir l'erreur de transformation sous la barre du pixel, c'est ce que les logiciels actuels ne savent pas faire. Après il reste la résolution d'un problème inverse mal posé (restauration, fusion, interpolation) mais ça c'est aujourd'hui classique.

En fait ce que je propose (dans la version temps réel) ce n'est pas l'optique adaptative (qui existe déjà) mais le recalage adaptatif (qui reste à être finalisé).

[Ce message a été modifié par ms (Édité le 07-03-2015).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
PSNR = 38.41 dB pour cette image floutée et bruitée comme les images en niveau de gris précédentes. Algorithmes : TV/L2 (restauration) + GFF (fusion).

Dans l'étape suivante l'algorithme de restauration (Convex Huber potential) est meilleur dans le traitement du dessus du chapeau par exemple.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Hello ms

Je cours, je cours, je n'arrive pas à suivre et tu en es déjà à la couleur, alors que je n'ai pas encore pu faire le film Lena gray 4 !
Je suis en train de te préparer un commentaire pour SR1...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ben oui, j'ajoute la couleur au troisième parcours (semaine 11) et la suppression totale des artefacts au quatrième. Au cinquième je termine les démons classiques pour pouvoir traiter au sixième les images de Jupiter du Pic du Midi (semaine 13).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tout un programme avec montée progressive en puissance, merci

Pour info, j'ai mis en début de p 1 un nouveau traitement "à l'ancienne".
Il me plaît beaucoup, je vais voir ce qu'il donne sur le Mur

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'avais sauté une étape c'est la régularisation appliquée à la restauration et à l'interpolation. Après Lena en niveaux de gris c'est Lena en couleur (bruit blanc gaussien 40 dB et flou 5x5, 7x7 et 9x9) :
- fusion 256x256 PSNR = 36.93 dB,
- interpolation 512x512 PSNR = 38.23 dB.

Première colonne = recalage
Deuxième colonne = restauration
Troisième colonne = fusion
Quatrième colonne = interpolation

Le traitement couleur est aussi rapide que le traitement en niveaux de gris car le traitement de chaque canal (R,G,B) se fait en //.

Dans le prochain parcours (qui correspond au post ci-dessus) le PSNR augmente légèrement mais les derniers artefacts (voir chapeau de Lena) disparaissent.

Après, on peut passer au recalage puis aux images astronomiques.

[Ce message a été modifié par ms (Édité le 13-03-2015).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ton rêve est exhaussé Thierry :

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ahhhhh mais Thierry, si tu ne comprends pas ça va pas le faire, point de bonnes images tu pourras faire.
Moi je sens qu'il va être casse couille son futur logiciel à ms.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ben moi ce qui m'inquiète c'est qu'avec les logiciels actuels, je n'arrive pas à obtenir un PSNR assez élevé à partir des 3 images png suivantes :



[Ce message a été modifié par ms (Édité le 13-03-2015).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Hello

Thierry et Valère, si vous aviez un peu lu l'histoire de Lena, ici avec un peu plus de bas mais en 1997,
dont j'ai indiqué le lien plus haut (je vais pas le répéter ici, non, mais !), vous auriez vu où cliquer
pour profiter d'une remastérisation intégrale de l'original PB en 1973 en HR (à condition de pivoter l'écran de 90°)

Et tant qu'à cliquer, ms attend que vous empiliez ses 3 images "registration" 1 2 3 pour voir si vous savez faire mieux
.

PS : 23:20
Je viens de passer au peigne fin (en zappant les algos qu'il nous cache encore ) la dernière manip de ms.
Si vous vous y hasardez, prévoir un tube d'arnica si vous n'avez pas mis un coussin !


Pour éclairer ceux qui (comme moi) lisent trop vite :

- Il a abîmé une image 256x256 comme on peut le voir ci-dessus, en 3 coups de flou et décalage / déformation.
- Il a récupéré les abîmées dans sa moulinette pour en sortir une 200%, 512x512.

Et je vous montre son résultat et sa différence avec (offset 127) l'original 512x512 qui avait été réduit en 50% :
.

Tant qu'à pinailler, la structure en damier fin, sur le côté du chapeau à gauche, bien éclairé, atténuée dans l'affaire, m'a intrigué, elle avait comme un parfum de JPEG.
Je suis donc allé chercher l'officielle TIF, le hit parade du net, hé oui, et bien elle est bien affublée aussi du damier (loupe x 4):
.

Je reste songeur...
L'image de gauche est censée sortir d'un scanner de laboratoire antédiluvien (1973), opérant sur une image imprimée
(donc tramée en photogravure argentique d'après un négatif - bizarre, d'habitude on préférait l'inversible - de format probablement 10x12
- à vérifier -, sur le dépliant central d'une revue.
Celle de droite est un extrait d'un scan récent du même négatif archivé.
D'accord, on sait réparer les outrages du temps sur les negs chromogènes, mais moins ceux sur STOP, pas de méchancetés !
Il reste que ces deux images sont bien proches ???


[Ce message a été modifié par Nebulium (Édité le 14-03-2015).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le troisième parcours résout ce problème qui me turlupinait depuis 3 ans :

après recalage et restauration :

après fusion :

L'autre problème c'est de trouver un algorithme robuste à la fois aux grandes déformations et au bruit, il sera résolu dans quelques parcours.

En fait, les images de 2010 du Pic du Midi peuvent déjà être traitées avec les algorithmes du troisième parcours mais je préfère attendre le quatrième qui améliore encore la qualité du troisième et voir ce que peuvent faire certains avec mes 3 lenas floutées et bruitées.

[Ce message a été modifié par ms (Édité le 14-03-2015).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pour rafraîchir les mémoires, il me semble que les AVI en question ont donné à l'époque cette image, traitement par sweiller, l'un des développeurs de Registax :
.

Plus d'infos ici et page suivante.

Sylvain a mis à disposition sur le fofo ce pack, toujours disponible.

Ce gros fil (et il a des suites 1 , 2 et un petit frère sur CN ) comporte par ailleurs de superbes images lunaires qui pourront servir de comparaisons avec les futurs traitements 2015.

Pour info, l'utilisation et la publication des images du Pic pour des usages non commerciaux est librement autorisée, il convient de leur associer le copyright du genre :

© S2P/IMCCE/OMP/F.COLAS/...
complété par les noms des contributeurs à l'image.

C'est aussi le cas pour toutes les images de la NASA :

© NASA

[Ce message a été modifié par Nebulium (Édité le 17-03-2015).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
quote:

Ben moi ce qui m'inquiète c'est qu'avec les logiciels actuels, je n'arrive pas à obtenir un PSNR assez élevé à partir des 3 images png suivantes :

En effet, voici un premier test par Will que je remercie pour sa collaboration
.

1 2 3
4 5 6

1 Fusion, 4 original
2 Sortie brute AS!2, 5 avec ondelettes
3 Sortie brute R6, 6 avec ondelettes

Il y a du chemin à faire pour égaler "fusion" !
Curieusement, AS!2 a mangé largement le bord gauche.

J'attends maintenant Polo

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bon AS!2 et R6 sont visiblement dans les choux mais avec IRIS, PRISM, PixInsight et les autres ça donne quoi ?

Je voudrais bien faire un petit article avec tous ces logiciels astro et proposer à la suite de cet article une alternative Julia sous Linux Mint en attendant mon projet ludique pour Noël 2015 sur console nVidia X1 (200 euros environ) qui pourra se charger en streaming comme un jeu et s'exécuter sous Android comme un jeu.

Et dire qu'après nous allons faire la même approche avec les vidéos R,G,B de Jupiter du 29/09/2010 (22h59 TU) prises au Pic du Midi ... bonjour les artefacts cachés comme la poussière sous le tapis et que dire de cette débauche de logiciels différents pour arriver à ce résultat.

Share this post


Link to post
Share on other sites
"mais avec IRIS, PRISM, PixInsight et les autres ça donne quoi ?"

Les candidats spontanés ne se bousculent pas, je crains que ton travail exposé dans ce fil ne soit suivi que par un nombre très réduit de visiteurs
Si tu penses que le moment est venu de le montrer au grand jour, pour un appel de collaborateurs (il me paraît important que ce petit travail d'empilement "test"
soit fait par des gens avec de l'expérience sur les logiciels "autres"), il conviendrait d'ouvrir un fil spécifique, déjà sur ce forum, et éventuellement sur "celui d'en face".
On peut aussi voir sur CN où je suis enregistré.

Compte-tenu de ton avance technique, personnellement, je crois que je procéderais différemment, mais j'ai besoin d'y réfléchir.
Mais mon point de vue ne peut-être que celui d'un cobaye basique.
Tu connais mon @ mail

Share this post


Link to post
Share on other sites
quote:
Les candidats spontanés ne se bousculent pas, je crains que ton travail exposé dans ce fil ne soit suivi que par un nombre très réduit de visiteurs

Je suis ce post beaucoup avec attention, même si en ce moment je suis en prise sur d'autres sujets....
J'ai en général plutôt l'habitude d'attendre d'avoir des résultats avant de publier, mais bon, ms a l'air sur de son coup ...

Je suis curieux du résultats des images de Jean Luc au T1m sous les fourches caudine des algorithmes mis en oeuvre par ms.

Pour ma part, je n'ai pas d'opinion immédiate, mais je reste circonspect sur les méthodes employées par rapport à des séquences d'images.

wait and see...

Share this post


Link to post
Share on other sites
De quoi parlons-nous dans ce petit exemple ?
De la théorie de la régularisation (Tikhonov et Miller) appliquée à la résolution d'un problème inverse mal posé.

Autre façon de poser le problème :
- pourquoi la poussière ne reste pas sous le tapis ?
- pourquoi les bords du tapis ne sont pas corrompus ?
- pourquoi cet exemple est représentatif ?

Quelques représentations du problème :

HR = interpolation(fusion(restoration(registration(LR))))

registration, restoration, fusion et interpolation sont des algorithmes implémentés en langage Julia. Ils vont permettre à tous les intéressés de tracer le cheminement de la poussière dans le labyrinthe de la super-résolution.
comme
Pourquoi la qualité de l'image (MSE) issue de l'interpolation est indépendante du paramètre de régularisation (lambda) ?

La figure 10 de cette publication est le point de départ de notre parcours :
Efficient Solutions for Image Interpolation Treated as an Inverse Problem
S. E. E L -K HAMY, M. M. H ADHOUD, M. I. D ESSOUKY, B. M. S ALLAM AND F. E. A BD E L -S AMIE

Ben oui Jean, il faut diffuser ce petit exemple sur d'autres forums pour démarrer un travail de vulgarisation. Il faut aussi progresser par étape et une de ces étapes c'est de faire l'inventaire des logiciels ramassant plus ou moins bien la poussière.

quote:
Pour ma part, je n'ai pas d'opinion immédiate, mais je reste circonspect sur les méthodes employées par rapport à des séquences d'images.

Avec la régularisation, plus tu augmentes le nombre d'images brutes plus tu te rapproches de la solution (l'image de référence). Pour traiter les problèmes de turbu, une vingtaine d'images synthétiques et une centaine d'images "Jupiter-Pic_du_Midi" suffisent.

Ce qui est important c'est que chacun puisse progresser dans le labyrinthe à sa vitesse et surtout qu'il puisse en sortir et constater que la poussière a disparu.

[Ce message a été modifié par ms (Édité le 15-03-2015).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Hervé Lombaert nous permet d'entrer dans le labyrinthe dans les meilleures conditions possibles :
http://step.polymtl.ca/~rv101/ECCV-SpectralDemons-7min.mov

Notre fil rouge dans le labyrinthe c'est Gabriel Peyré :
http://webtv.univ-rouen.fr/videos/02-rfia-2014-regularisation-de-problemes-inverses-en-imagerie-avec-des-a-priori-de-faible-complexite/

Bien sûr, pleins d'autres chercheurs accompagnent nos parcours.

Enfin c'est grâce aux gamers que nous aurons la puissance de calcul suffisante (à petit prix) pour sortir du labyrinthe.

[Ce message a été modifié par ms (Édité le 15-03-2015).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Hello


La vidéo arrive au compte-gouttes

quote:

il faut diffuser ce petit exemple sur d'autres forums pour démarrer un travail de vulgarisation.

Pour celui-ci, la balle est chez toi
Pour les autres, je ne peux que suivre tes directives pour un coup de main.


quote:

faire l'inventaire des logiciels ramassant plus ou moins bien la poussière.

Je vais de mon côté continuer à solliciter directement les quelques membres dont j'ai l'@ pour ton petit exemple

quote:

Il faut aussi progresser étape par étape

Pour les astrams, la 1ère doit se passer à ras de terre

[Ce message a été modifié par Nebulium (Édité le 15-03-2015).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this