Fourmi103

Actualités de Curiosity - 2013

Recommended Posts

Mince...

C'est hyper risqué, de partir une semaine comme ça...
Vu le nombre de sondes qui ya autour et sur Mars, ce serait pas surprenant que la Nasa annonce cette semaine qu'ils ont peut-être discerné la possibilité que des traces d'indices de vestiges d'un possible témoignage d'un élément confortant une hypothétique preuve de vie sur Mars aye été enregistré par Sam, ou un autre chercheur, je les connais pas tous...

Terrible...

S

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Super > ".. une hypothétique preuve de vie sur Mars aye été enregistré par Sam, ou un autre chercheur, je les connais pas tous..."

On va dire que SAM' suffit..


Garde ton énergie, dans 4 ans EXOMARS et MARS 2020 vont décoller, on va faire péter les molécules organiques, les acides aminés, les traces fossiles tout ça.. TERRIBLE !!!!....

Oui pour le rover ExoMars, tu le sais, ce sera 2020 finalement, l'atterrisseur du rover ne sera pas près pour 2018..

On va déjà observer le lancement de TGO (Orbiter Trace Gas) avec le démonstrateur "Schiaparelli" le 14 Mars (en serrant les fesses pour que la Proton ne nous réserve pas une de ses - mauvaises - surprises).


Edit, rectifié, c'est le 14 Mars bien sûr..

[Ce message a été modifié par vaufrègesI3 (Édité le 05-03-2016).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Veinard, au soleil sur le balcon sous le regard du couvre-chef de la maréchaussée....et méditer sur les points commun entre géologies
alpine / Mars

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le 7 mars (sol 1274) Curiosity s'est remis en mouvement sur près de 50 mètres au Sud-Ouest vers le plateau "Naukluft" en contournant le banc de sable sur sa gauche, puis encore environ 2 mètres le 9 mars (sol 1276). Cette position permet d'examiner à droite les strates très proches de la zone de contact entre la formation de base "Murray" et la formation "Stimson". L'unité "Stimson" est constituée de dépôts de dunes de sable formées par le vent, dépôts ensuite pétrifiés puis cimentés. L'unité "Stimson" recouvre une couche de sédiments fins déposés dans un environnement lacustre : la formation "Murray" (examinée principalement à "Pahrump Hills"), que le rover va retrouver et étudier plus loin sur le plateau en avançant vers le Sud.

­Fait nouveau, le sol et les roches environnantes sont couvertes de sphérules faisant irrésistiblement penser aux "myrtilles" détectées par Oppy depuis 2004 dans la zone de "Meridiani Planum" : Il s'agissait alors de sphérules d’hématite de quelques mm de diamètre contenant principalement de l’oxyde de fer et formées par une eau chargée en minéraux déposés dans les roches.
Il existe sur Terre bien d'autres processus de formation de ces sphérules, et celles du plateau "Naukluft" vont sans doute se révéler d'un autre type que celles de "Meridiani Planum".

Dès le lendemain 10 mars (sol 1277) et avec le laser ChemCam, Curiosity a tenté d'étudier la chimie de la surface externe de ces sphérules, puis l'APXS s'est appliqué à en découvrir la composition.
Pour l'APXS L'opération a du être renouvelée le lendemain 11 mars (sol 1278). En effet, suite à un désalignement les mesures effectuées la veille étaient la plupart du temps celles de la roche voisine ! Pour le deuxième essai, les planificateurs du rover devaient être en mesure de placer l'APXS avec plus de précision.

Le 12 mars (sol 1279), l'APXS analysera deux emplacements voisins sur un groupe de nodules appelés collectivement "Khomas", et ensuite sur Sol 1280 l'APXS analysera un troisième emplacement, toujours sur "Khomas".
Enfin le 14 mars (sol 1281), Curiosity devrait bouger à nouveau avec un parcours de ~ 70 mètres qui devrait nous emmener sur le plateau "Naukluft".

Position au 9 mars (sol 1276) - Phil Stooke :



Image 9 mars – sol 1276 :


Découverte des sphérules – l'APXS au travail 10 mars - sol 1277 :

[/URL]


Pano Jan van Driel - sol 1276 :


http://www.unmannedspaceflight.com/index.php?act=attach&type=post&id=39062


Pano Paul Hammond - sol 1276 :


http://www.flickr.com/photos/105796482@N04/25365270710/sizes/o/


Images des sphérules.. nodules.. myrtilles.. au choix :






Et toujours ces dépôts minéraux clairs. Curiosity a déjà trouvé ces veines lumineuses composées de sulfate de calcium à plusieurs endroits précédents, en particulier à "Garden City", mais aussi sur les affleurements rocheux tout autour des dunes. Elles sont dues à la croissance de cristaux dans une fracture parcourue par des eaux chargées en minéraux qui se déposent sur les parois de la fissure. Sur Terre, les filons de cette couleur et de cette dimension et présentant cette structure interne sont des filons d'aragonite ou de calcite (carbonate de calcium), de gypse (sulfate de calcium) et éventuellement de quartz.

Image anaglyphe du 9 mars - veine minérale - Elisabetta Bonora - sol 1276 :


MRO s'est satellisée le 10 mars 2006 autour de Mars
La NASA a concocté cette vidéo anniversaire des 10 ans de MRO :

http://www.youtube.com/watch?v=bdHkgtLgcSY

[Ce message a été modifié par vaufrègesI3 (Édité le 13-03-2016).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pour dire, que moi aussi je suis (donc je pense ) - re-re-merci Faux-vrai-je - je ne comprends absolument pas le coup de la rotation des pôles. La direction de l'axe de rotation par rapport à un repère fixe (disons aux étoiles) ne peut pas avoir changé. Il s'agit donc d'une rotation d'ensemble de la couche superficielle de Mars par rapport à cet axe de rotation fixe. Je ne vois pas quel processus a pu conduire à ce changement. Si quelqu'un comprend ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est pas l'équivalent de la dérive des incontinents sur Terre, mais à une échelle plus globale, l'ensemble de la croûte qui se déplace sur le manteau visqueux dessous ?

Un truc genre comme ça ?

S

Share this post


Link to post
Share on other sites

Selon cette thèse, en effet ce n'est pas l'axe de rotation de Mars qui a bougé mais bien les parties externes (manteau, croûte) qui ont pivoté par rapport au noyau interne. L'origine de ce basculement est du au gigantesque dôme volcanique de Tharsis de plus de 5000 km de diamètre, 12 km d'épaisseur en moyenne et 1 milliard de milliards de tonnes (1/70e de la Lune). En raison de l'augmentation progressive de cette masse, le socle de Tharsis a déséquilibré la lithosphère qui a pivoté lentement sur quelques dizaines de millions d’années sur le manteau sous-jacent : Un "réajustement" de l’enveloppe de Mars par rapport à son axe de rotation(environ une vingtaine de degré de latitude).
L’équilibre a été retrouvé quand la masse de Tharsis s’est centrée sur l’équateur.

A noter qu’il n’était pas possible que le mouvement se produise avant que la croute martienne se refroidisse et épaississe et que les matières chaudes et fluides du manteau trouvent un chemin vers la surface et l’empruntent pendant très longtemps, jusqu’à concentrer une masse suffisante pour non seulement créer un déséquilibre, mais que ce déséquilibre entraine le glissement de l’ensemble de la lithosphère.


Voir le lien ci-dessous pour les illustrations. On y voit Sylvain Bouley (le copain de Brizhell ) co-auteur de l'article en train de faire le zouave en scaphandre martien. Bon.. difficile de le critiquer, "certain" ici s'y sont déjà risqués ..

http://planete-mars.com/quand-mars-a-perdu-le-nord/


Share this post


Link to post
Share on other sites
Peut-être que la force centrifuge due à la rotation de Mars a contribué à faire glisser Tharsis vers l"équateur?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Super, pour la dérive des continents sur terre, je comprends : y a une grosse cellule de convection qui monte, qui s'épanouit à la surface et de ce fait déchire la croûte. Mais avec les cellules de convection il y a des endroits où la matière (chaude moins dense) monte vers la surface et d'autres endroits où la matière (froide plus dense) plonge. Ca peut pas faire rotationner toute la surface en même temps.

vaufrègesI3, ton explication marcherait si l'axe de Mars était fixé par deux paliers rigides, on aurait un déséquilibre comme sur une roue de voiture. Mais là, c'est pas le cas, il ne peut pas y avoir de "balourd", l'axe de rotation passe "mécaniquement" par le centre de gravité. Exemple (qui devrait te parler ) un ballon de rugby : s'il est lancé en tournant, son axe gardera sa direction initiale pendant tout le vol, ses deux extrémités ne migreront pas vers l'équateur. Peut-être me trompé-je ?
Secondement, si Tharsis s'est élevée, c'est que sa matière était moins dense comme le glaçon qui flotte dans l'eau. S'il y avait excès de masse, Tharsis s'enfoncerait. Si le niveau de Tharsis est supérieur aux plainez'alentour, c'est que sa densité est plus faible, il n'y a pas d'excès de masse et donc pas de raison qu'elle se fasse la malle vers l'équateur. Sauf erreur de ma part, sur terre la banquise n'a pas une tendance marquée à migrer vers l'équateur .

Share this post


Link to post
Share on other sites

ChiCyg > "... ton explication marcherait si l'axe de Mars était fixé par deux paliers rigides, on aurait un déséquilibre comme sur une roue de voiture. Mais là, c'est pas le cas, il ne peut pas y avoir de "balourd", l'axe de rotation passe "mécaniquement" par le centre de gravité"

La variation d’inclinaison de l’axe de rotation des planètes est essentiellement liée à l’attraction gravitationnelle de leur(s) satellite(s) et des autres planètes ainsi qu'aux phénomènes de précession. Même si le dôme de Tharsis est imposant et que cette masse a modifié l’équilibre de la litosphère de la planète, elle n'a pas eu d'effet sur l'obliquité car c'est bien Mars qui a compensé progressivement le déséquilibre en faisant migrer lentement cette excroissance au niveau de son équateur.


ChiCyg > "Secondement, si Tharsis s'est élevée, c'est que sa matière était moins dense comme le glaçon qui flotte dans l'eau. S'il y avait excès de masse, Tharsis s'enfoncerait. Si le niveau de Tharsis est supérieur aux plainez'alentour, c'est que sa densité est plus faible, il n'y a pas d'excès de masse et donc pas de raison qu'elle se fasse la malle vers l'équateur. Sauf erreur de ma part, sur terre la banquise n'a pas une tendance marquée à migrer vers l'équateur."

Sur Mars, la lithosphère n'est pas divisée en morceaux, elle est d'un seul bloc. Les volcans ne s'éloignent jamais de leur "point chaud", et la lave peut ainsi s'accumuler davantage. Et donc, même avec des matériaux moins denses, il faut prendre en considération le volume considérable de Tharsis, son épaisseur et sa surface font la différence. Si tu ne vois pas "d'excès de masse" là où le dôme fait 12 km d''épaisseur, 5000 km de diamètre et un volcan 20 km d'altitude, je ne peux rien pour toi.
Bref, les distingués chercheurs, géomorphologues ou géophysiciens, qui ont élaboré cette théorie ne sont pas forcément des crétins de Alpes .

Share this post


Link to post
Share on other sites
Doucement je n'ai traité personne de crétin ni des Alpes, ni de la Canebière . Simplement, quelque chose m'échappe. Si un volcan s'élève au dessus du niveau moyen c'est grâce à Archimède ça prouve que le matériau sous-jacent est de plus faible densité que celui des plaines environnantes et le dépassement en altitude compense cette faible densité, exactement comme le glaçon dans ton pastis.

Pour le premier point, comme je l'ai précisé, il n'est pas question que l'axe de rotation de Mars ait changé de direction par rapport aux étoiles fixes. C'est la surface de la planète qui aurait tourné d'un bloc par rapport à cet axe de rotation (qui, lui, pointerait toujours dans la même direction). J'ai vraiment de la peine à comprendre comment ça peut se produire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comme prévu, le 14 mars (sol 1281) le rover s'est déplacé direction Nord-Ouest pour rejoindre le plateau "Naukluft" en empruntant une montée un peu raide.. Sauf qu'au lieu des 70 m programmés, Curiosity a stoppé sa progression au bout d'environ 14 m, se positionnant précisément au bord du plateau.
Il y a eu certainement un soucis : Dérapage ?.. Pente excessive ?.. point à vérifier ..
Position au 14 mars sol (1281) :



Un mélange complexe de roches et de sable devant le rover, un terrain qui promet d'être agressif pour les roues, mais passionnant pour les géologues :






En prenant de la hauteur, Curiosity jette un regard derrière lui.
Au premier plan on découvre "High Dune" et son bord Ouest, plus loin à gauche la bande sombre de "Namib Dune" paraît déjà lointaine. Au pied du Mont Sharp, les Mesa sont bien visibles :


Pano 14 mars (sol 1281) – Jan van Driel :


http://www.unmannedspaceflight.com/index.php?act=attach&type=post&id=39089

Share this post


Link to post
Share on other sites
Vaufrèges, pour illustrer ton propos, un pano du plateau Naukluft, sol 1281.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nickel Chrome Michel ! On va dire que ce n'est pas l'autoroute ..

On nous informe que – je cite : ".. le parcours du 14 mars (sol 1281) s'est achevé comme prévu"... alors même que ce court trajet de 14 m avait été initialement annoncé comme devant s'achever au bout de... 70 m. Il s'agit donc d'un changement de stratégie, pas d'un soucis quelconque pour le rover. Tant mieux ! Ils voudraient nous stresser ou quoi ?
Enfin juché au bord supérieur du plateau "Naukluft" et profitant d'une meilleure vue sur le plateau, Curiosity a enchaîné hier 15 mars (sol 1282) un nouveau déplacement de 26 m offrant de belles perspectives sur des caractéristiques intéressantes de l'unité "Stimson". Certaines de ces caractéristiques semblent être le résultat d'une longue érosion par du sable soufflé par le vent. La ChemCam permettra de mesurer la chimie élémentaire de l'un des blocs rocheux et la MastCam va acquérir une mosaïque d'une fracture nommée "Welwitschia Wash" (heureusement que le copier/coller existe ).

Ensuite, Curiosity devrait se déplacer d'environ 40 mètres vers l'ouest vers un emplacement qui devrait être excellent pour découvrir une grande partie des remparts du cratère Gale ainsi que le Mont. Sharp qui devrait être bien visible car l'atmosphère n'est pas aussi poussiéreuse que d'habitude.

Position au 15 mars (sol 1282) – Phil Stooke :


Et toujours ce terrain compliqué composé de sable et de blocs rocheux – images du 15 mars :







Pano du 14 Mars (sol 1281) :



Original : http://www.unmannedspaceflight.com/index.php?act=attach&type=post&id=39099

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hier 16 mars (sol 1283) , exactement comme annoncé, nouveau parcours de près de 40 m plein Ouest :


[/URL]

On découvre partout autour de Curiosity un véritable chaos de roches abrasées par le sable transporté par les vents, ceci probablement sur des temps géologiques. C'est ce phénomène qui leur a donné ces formes aussi bizarres. Les ChemCam et MastCam observeront la diversité chimique et morphologique des roches à proximité avant que le rover reprenne la route vers l'Ouest dès aujourd'hui 17 mars (sol 1284).

Images du 16 mars :

Vue avant


Vue arrière


Vous avez dit "bizarre" ? :




Share this post


Link to post
Share on other sites
Vaufrèges, le parcours devient délicat avec toute ses pierres sur le chemin.

Les ingés chargés du déplacement doivent se prendre la tête pour essayer de
ménager au maximum les roues du bestiau.

Je pense que cela donne un avant goût de ce qui les attend dans l'avenir.

Je viens de faire un petit pano du sol 1284.

Question qui n'a rien à voir, je vois que certains mettent une sorte de copyright sur leurs
images, c'est quoi le truc légal dans le cas d'utilisation d'images prises sur
ce genre de site?

Share this post


Link to post
Share on other sites
A mon avis. Ceux qui font les montages le font bénévolement mais voient leur création (puisque l'assemblage et le traitement résultent du cheminement "artistique" de l'auteur) protégée en tant qu’œuvre originale par l'apposition du filigrane.
Les auteurs n'ont aucun droit sur le montage (droit de publication) tant qu'un accord n'a pas été passé entre le JPL/NASA et ce dernier. Après c'est ce que je suppose hein !
Je pense que Fourmi est mieux en mesure de te renseigner si elle passe encore ici vu qu'elle a fait la dose de montages mais aussi qu'elle a exposé.
A+

Share this post


Link to post
Share on other sites

"Vaufrèges, le parcours devient délicat avec toute ses pierres sur le chemin"

Oui et non.. en définitive .. Bon, il est clair que ce sol chaotique n'est pas vraiment idyllique pour un véhicule sur roues , mais le fait qu'il soit généralement dépourvu de roches à angles vifs est très rassurant..
Il faut aussi se souvenir que Curiosity se déplace à une vitesse maximum de 4 cm par seconde en navigation automatique sans détection d'obstacles (soit 150 m/h), et si la détection d'obstacle est activée sa vitesse chute à 2 cm par seconde (soit 75 m/h en moyenne compte tenu des irrégularités du terrain ou des problèmes de visibilité). Pas de quoi trop "secouer" le rover..


michelR > "Question qui n'a rien à voir, je vois que certains mettent une sorte de copyright sur leurs images, c'est quoi le truc légal dans le cas d'utilisation d'images prises sur
ce genre de site?"

Ce lien peut t'aider :

http://www.planetary.org/explore/space-topics/space-imaging/copyright.html

Extrait :

"Ainsi, les individus peuvent faire valoir le droit d'auteur sur les images qu'ils produisent à partir des données de la NASA.
Deux critères importants doivent être remplies afin d'obtenir la protection du droit d'auteur.
Tout d'abord, le nouveau travail doit posséder une certaine différence créatrice qui le rend facile à distinguer de l'œuvre originale. Deuxièmement, si l'image d'origine est protégé par copyright, vous devez avoir la permission du détenteur du droit d'auteur pour créer une œuvre dérivée.

Droit d'auteur et des données provenant d'autres organismes :

Alors que la NASA ne détient pas De droit d' auteur sur ses images, d'autres organismes y prétendent : La JAXA et l'ESA se réservent certains droits, mais font accorder le droit de réutiliser leurs données à des fins non commerciales, y compris dans l'éducation et par les médias sous certaines conditions d'attribution."

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci Desmoulins et Vaufrèges!

Mon propos était juste de savoir si l'on pouvait utiliser les images de la NASA
et du JPL pour faire un pano et si on devait les citer obligatoirement.

Ce n'est pas pour mes droits d'auteur , j'ai pas cette prétention!

Je voulais juste savoir si je prenais un risque juridique à les afficher ici sans mettre leur nom.

Share this post


Link to post
Share on other sites

michelR > "Je voulais juste savoir si je prenais un risque juridique à les afficher ici sans mettre leur nom."

Non.. On va dire quand même que si on appose son nom après avoir réalisé un pano, il est généralement convenu de le faire précéder de la référence des images, par exemple : Nasa/JPL-Caltech/xxxxxx..
Ne serait-ce que pour permettre de s'y retrouver..

Share this post


Link to post
Share on other sites

Curiosity poursuit son chemin à travers le plareau "Naukluft". Hier 17 mars (sol 1284) il a roulé 27m vers l'Ouest. Ce qui porte la distance totale parcourue à ~ 12.549 m.
Dans la matinée, Curiosity devait acquérir des images MastCam et ChemCam des cibles nommées "Mulder" et "Koigab" afin de caractériser la roche environnante et réaliser une mosaïque MastCam pour étudier la stratigraphie locale. Par ailleurs et comme régulièrement, la composition et l'opacité de l'atmosphère ainsi que la recherche de nuages seront surveillées à l'aide d'observations NavCam, MastCam et ChemCam.

Position au 17 mars (sol 1284) :


Images correspondantes :



Images MastCam du 17 mars :




Pano Paul Hammond 17 mars (sol 1284) :



Original : http://www.unmannedspaceflight.com/index.php?act=attach&type=post&id=39112

Et une mosaïque de James Sorenson sur les contreforts du Mont Sharp :


[Ce message a été modifié par vaufrègesI3 (Édité le 18-03-2016).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci vaufrègesI3 pour ses résumés qui sont très apprécier.

Pour ceux que cela intéresse, les martiens véritables bien sûr ! Voici un petit résumer sur les différentes missions de l'exploration de la surface martienne. Question de lire et connaître mieux ce monde rouge qui nous en apprend d’avantage sur la diversité du système solaire.

Les Panoramiques Martiens
https://sites.google.com/site/lespanoramiquesmartiens/

Share this post


Link to post
Share on other sites

"Ayant mesuré tout ce qui se mesurait,
Le savant a bien dû se rendre à l’évidence.
La matière est mystère et la vie un secret;
Il appelle chaos ce qui vit et qui danse.."


Pano d'images MastCam - 17 mars - Seàn Doran :


http://flic.kr/p/Fisg9H

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci glevesque et félicitations pour ton gros travail, très documenté et très précis (assez différent du mien qui tend à coller à l'actualité)..
Je sais qu'on te l'a déjà signalé... et si je peux me permettre.. l'orthographe .. ça gâche un peu..

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut Daniel,

toujours rien de spécial à dire... mais quelle promenade ! C'est super cool !!! Le dernier pano, quel paysage nom di diou. Encore merci.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now