grelots

Les Jumelles zarbies....

Recommended Posts

Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

On dépense sans compter, on se fait chier à fabriquer nos propres binos... alors même qu'avec de bonnes 40x22 (pupille de sortie : 0,55mm), on peut tomber la magnitude 25 et mater les gonzesses - ou les mecs, y'a pas de raison - qui se déshabillent à 10 bornes de distance, se croyant à l'abri de nos regards torves...

 

C'est décidé : pour 1780 yens (à peu près 14 euros - en vente sur yahoo auction Japan), à moi l'instrument ultime !

La quête de toute une vie d'astram, enfin, aboutit !

 

mater.jpg.3c3c8bbe67b30855cffcb3be7632825a.jpg

Edited by BobSaintClar
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites



  • Similar Content

    • By xs_man
      Salut les bricoleurs(euses),
       
      Je suis à la recherche de la référence de la graisse noire, épaisse, pâteuse et très
      collante utilisée dans les montures chinoises (du moins les anciennes, ça a peut-être
      évolué depuis). Ou alors un équivalent.
       
      Cette graisse a un intérêt majeur : elle est excellente pour compenser les jeux mécanique
      importants et elle ne fond pas à la chaleur.
       
      J'ai trouvé un revendeur de graisse (entre autres) par exemple :
      https://samaro.fr/img/doc/samaro_guide_de_selection_lubrification_et_maintenance_industrielle.pdf
      Mais alors quel référence serait adaptée ?
       
      Inutile de me proposer d'autres types de graisse, seule celle-ci m'intéresse, merci d'avance !

      Albéric
    • By JeromeMiroux
      Salut à tous,
      J'hésite entre une Photoline 107/700 et une Askar FRA 600...
      Pour le moment j'image avec une ASI 183MM et c'est la FRA 600 avec son réducteur de focale qui me donnerai l'échantillonnage le plus proche de la résolution théorique d'un instrument de 107. Ma question : est-ce qu'il faut mieux suréchantillonner un peu avec un triplet et son réducteur (si le prend la photoline) ou échantillonner moins mais avec un triplet + son correcteur suivi d'un réducteur (cas de la FRA600) ?
    • By F83eric
      Bonjour à tous,
       
      Voici mon expérience avec la Mesu 200 MKII et mes relations avec le fabricant.
      Je sais que mon post est un peu long donc si vous n'avez pas le temps, voici ma conclusion : FUYEZ CETTE MONTURE et le fabriquant
       
      Pour les plus courageux, voici un peu de lecture.
       
      J'ai un setup d'environ 15 kg, un newton 200/800 carbone + QHY163mm avec une petite lunette de 80/400 + 120 mm pour guider.
      Ce setup fonctionne très bien sur une AZEQ6 depuis 5 ans.
       
      Désirant acquérir un setup un peu plus conséquent, j'ai voulu changer de monture.
      Mon choix c'est porté sur la Mesu 200 MKII.
      Attention c'est bien la 200 MKII et le la première version.
      J'avais lu beaucoup de post sympa sur la première version
      Cette version n'a plus d'encodeur, juste les moteurs pas à pas, possède un système permettant de débrayer les moteurs pour faciliter l'équilibrage et un trou au centre pour le passage de câble.
      Cette monture est contrôlée par un contrôleur Sitech bde sidereal technology https://www.siderealtechnology.com/, et ici un forum actif https://groups.io/g/Sitechservo/topics
       
      Je passe commande en juillet 2020 la reçois en septembre 2020.
      J'apprivoise le contrôleur.
      Très rapidement je me rends compte que j'ai un problème de suivi quand la barre de contre poids commence à être à 20° de l'horizontale.
      Je mets ça sur le compte de l'équilibrage bien que tout me semblait ok.
      J'achète un dynamomètre qui me permet de mesurer la force de traction histoire d'être sur à 100% que mon équilibrage est ok.
       
      Je suis en relation avec Lucas Mesu qui est le fabriquant.
      Il répond très vite et me demande de faire des tests.
      Je ne vais pas tous vous les expliquer mais j'ai bien du faire une vingtaine de scéances de tests.
       
      Ma relation avec le fabriquant commence à être tendue car, il refuse de croire ce que montre les datas et les vidéos.
      De plus à toutes les questions très précise, soit il ne répond carrément pas, soit à côté.
       
      La difficulté c'était que le problème était d'abord aléatoire puis de plus en plus fréquent.
      J'arrive enfin à réussir à le reproduire systématiquement.
      Je mets la barre de contrpoids en bas, via la raquette ou le contrôleur je la fait monter pour arriver presque à l'horizontale. La monture est en suivi sidérale et petit à petit l'étoile dérive sur l'axe RA
      J'ai des vidéos de tout ça, notamment une ou la monture est stoppée, on voit le défilement des étoiles. J'active le suivi, la trainé diminue mais est toujours présente.
      Bref la monture glisse.
       
      Malgré cela Mesu refuse de croire qu'il y a un problème sur la monture.
      Je lui propose de renvoyer la monture mais il refuse.
      Je fais des sessions Skype avec lui, effectue des réglages sous son contrôle, c'est un peu mieux mais pas exploitable.
       
      Au final, je n'ai plus que 4 kilos sur ma monture, une petite lunette avec la 120mm et le problème continue.
      Je me suis également rendu compte que en grande vitesse l'axe RA ne faisait pas le même bruit que l'axe DEC en grande vitesse, comme si il roulait sur des particules métalliques.
      Pas de réponse de Lucas Mesu à se sujet.
       
      Je m'agace, voir explose quand il me demande encore des tests et lui répond que ce n'est pas à moi de les faire.
      Il me propose enfin de récupérer la monture.
       
      Je lui envoie fin novembre à mes frais.
       
      3 semaines après qu'il l'ait reçu, toujours pas de nouvel.
      Je l'interroge et il me dit que ma monture fonctionne bien et qu'il n'a rien trouvé.
      Je n'y crois absolument pas, c'était impossible, mais je me dis qu'il ne veux pas payer les frais de port de retour.
      Je lui dis que comme elle est en parfait état, il pourrait me rembourser : Il refuse.
       
      Quand je demande des explications, il me dit que c'est PHD2 qui délire alors qu'il a des vidéo ou PHD2 n'est pas utilisé.
      La mauvaise fois est de rigueur.
       
      Je lui demande de me la renvoyer et il m'envoie une facture de 375 €HT de tests + 140 €HT de frais de port.
      Je m'étrangle en voyant cela.
      Donc non seulement il ne veux pas le faire passer sur la garantie mais en plus je dois payer pour des tests pour lesquels je n'étais pas informé et pour lesquels je n'ai aucun rapport.
      Je contacte des avocats et ils me disent tous de payer, récupérer ma monture et de voir ensuite.
       
      Il s'avère que j'ai acheté cette monture via mon entreprise, je n'ai donc pas la protection automatique européenne que pourrait avoir un particulier.
       
      Je paie (j'ai bien l'impression de mettre fait avoir, non ... ce n'est pas une impression) , 3 semaines plus tard (pourquoi tout ce temps) il me renvoie la monture en me disant que comme il n'a rien touché le problème va réapparaitre.
       
      Je la reçois fin février.
       
      Il a quand même changé des paramètres dans le contrôleur Sitech puis me dit l'avoir recalibré.
      Étonnant pour une monture que était impeccable.
       
      Il s'avère que depuis elle ne fait plus de tout bruit de 'roulement sur particule' et dans la partie du ciel imagé le phénomène ne s'est pas reproduit.
       
      Ça n'aurait pu être que mon histoire mais je ne suis pas le seul
      Nous sommes au minimum 4 personnes à avoir la même version de monture et des problèmes équivalents notamment Torben :https://groups.io/g/Sitechservo/message/32601
      Torben a lancé une procédure judiciaire car après être revenu de chez Mesu elle a recommencé à délirer.
       
      Est-ce un défaut de conception de cette nouvelle version, très certainement.
       
      Beaucoup de personnes rencontrent des problèmes mais si tu te fâches, si tu l'écris, que va-t-il se passer ?
      Il n'y a qu'un interlocuteur (qui est dieu tout puissant), tu restes avec ton investissement de 6500 € sur les bras qui ne fonctionne pas.
      Torben me disait que Mesu avait fait pression sur une personne qui s'exprimait sur un forum.
       
      Personnellement, je regrette mon achat, si j'avais su, si j'avais lu sur les forums les problèmes rencontrés, j'aurais acheté une autre monture.
      Je suis piégé avec ma Mesu 200 MKII.
       
      Surtout ne faite pas mon erreur.
      mon avis : PASSEZ VOTRE CHEMIN, choisissez une autre monture.
       
      Ceci n'est que mon témoignage et mon expérience.
       
      Amicalement
      Eric
       
    • By sebastien85
      Bonjour à tous,
       
      J’en appelle aux possesseurs de ces tubes pour plusieurs questions.
      Pour ceux qui vont me dire d’entrée ”pourquoi ne pas poser ces questions à ton revendeur ?”  ,  je précise de suite: ces questions j’essaye de les poser depuis plus d’une semaine à O.U (130D acheté neuf chez eux en mars), mais à chaque appel je fais choux blanc...bref j’espère obtenir des réponses à mes interrogations ici 
       
      Première question : le backfocus derrière le correcteur, sur le site d’O.U c’est indiqué 56,2mm, sur le manuel Taka 56mm, au final vous avez mis quelle valeur ?
       
      Concernant le PO : avec un train d’imagerie relativement léger (D.O + ASI2600MC) d’environ 1kg, pensez-vous qu’il peut supporter sans soucis cette charge ? Peut-on utiliser la fonctionnalité de rotation du PO pour le cadrage tout en conservant la collim ? 
       
      Enfin concernant la méthode de collimation indiquée dans le manuel Taka (au passage j’ai l’impression que la traduction Japonais—>Anglais du manuel est un peu hasardeuse… ), étant habitué au système CATSEYE sur mes autres tubes j’avoue être preneur de toute astuce ou méthode particulière concernant la collim de ce tube (j’ai les outils de collim Taka) car je trouve les infos du manuel anglais peu claires…Mes premiers essais sont peu concluants, étoiles ok au centre mais très bof bof sur les bords (capteur format APS-C)
       
      Merci d’avance pour votre aide 
       
       
       
       
       
       
       
       
       
    • By PPAQU
      Bonjour à tous
      Est-ce certains d'entre vous (je pense surtout à ceux qui possèdent un newton) ont pu déjà tester cette technique avec un ADC ?
      Je vous décris rapidement ma problématique. J’utilise cette technique (sans ADC) en imagerie planétaire ce qui me permet de monter facilement en focale avec mon SW 254/1200. Pour cela j'utilise un oculaire Baader ortho Genuine de 9 mm et une ASI224MC. Pour l'opposition de Mars, sans ADC ça pouvait aller. Mais avec les géantes gazeuses, sans ADC, point de salut (du moins pour quelques années encore)...
      Ceci dit, en rajoutant un ADC, je me retrouve coincé avec le tirage. Avec ma config. habituelle, J'obtiens de bons résultats à F/D 24 (tirage d'environ 55 mm). Le correcteur seul fait 30 mm. Il me reste donc 25 mm entre l'ADC et le capteur. Or, en lisant différent posts traitant du sujet, j'ai cru comprendre qu'une distance minimum de 40 à 50 mm était nécessaire pour assurer une bonne correction sur les planètes basses.
      Pourquoi pas une barlow me diriez vous ? Je possède déjà une APM 2.7x idéale pour l'imagerie lunaire avec une ASI 178M. Mais même en poussant au maximum le grandissement, j'ai peur peur d'être un peu juste sur l'échantillonnage, surtout par bonnes conditions (mais vue la hauteur des géantes gazeuses cet été, je suis peut-être un peu ambitieux).  Une bonne barlow comme la Powermate x5 est hors budget.
      Du coup, je misais sur un ortho de focale plus longue. Un 18 mm serait l'idéale (ortho H.D Fujiyama ou Utech ?) pour atteindre un F/D 24. J'aurais besoin d'un tirage de 110 mm (grandissement de 5). Là, on serait bien. Et j'aurais plus de flexibilité pour réduire le tirage si les conditions sont moins bonnes.
      Ci-dessus le montage que cela représenterait (il manque le bloc correcteur avec les prismes de 30 mm). L'oculaire serait placé juste avant à droit, avec la lentille au plus proche des prismes (j'ai mis dans le montage ci-dessous l'ortho. de 9 mm).

      Quand pensez-vous ? Est-ce ce montage est viable optiquement parlant ?
      Pascal
  • Upcoming Events