• 0
Benben

Différence 250/300mm

Question

Bonjour à tous, 

 

Je suis complètement débutant dans l'observation du ciel et je suis en pleine phase d'achat d'un dobson mais quelques questions me tracassent :

Share this post


Link to post
Share on other sites

21 answers to this question

Recommended Posts

  • 0

Que le gain de place, parce que pour le reste, ce sont plutôt des inconvénients : lumière parasite qui rentre plus facilement que dans un tube fermé, alignement des optiques moins stable à cause de la longueur des tubes pas toujours exactement reproductible et des felxions possibles.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com
  • 1

C'est une question pour laquelle la réponse va être ni oui ni non. Si tu as déjà un 250, le passage au 300 ne va pas transcender les images, si tu jettes un œil dans l'un et dans l'autre, tu ne vas pas constater une grande différence. Si tu n'as jamais fait d'observation, pour l'un comme pour l'autre il ne faut pas t'attendre à voir les images de Hubble.

Mais là, je réponds cela parce que tu dis que tu débutes, un observateur confirmé, aguerri à la vision décalée fera plus de différence, verra peut-être des détails plus fins, des nuances plus marquées. Mais ça reste subtile, tu ne multiplies pas les détails par 2.

Que tu prennes l'un ou l'autre, si tu prends le temps d'observer, d'utiliser la vision décalée, tu verras des galaxies et tu commenceras à saisir des bras spiraux sur les plus brillantes, des nébuleuses avec des détails sombres et plus clairs, si tu es sensible aux couleurs, tu pourras commencer à voir des nuances de gris chaudes ou froides, les étoiles colorées sans aucune difficulté, tu résoudras des amas globulaires en étoiles...

Va voir dans une soirée d'observation ce qu'on voit dans un 250 et un 300 pour te faire une idée de ce qu'est l'observation visuelle.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Bonjour à tous, 

 

Je suis complètement débutant dans l'observation du ciel et je suis en pleine phase d'achat d'un dobson mais quelques questions me tracassent :

Tous d'abord, est ce qu'il existe, du point de vue observation, un grand palier entre les dob 250mm et 300mm ? Dans le sens où si c'est pour prendre un 250, autant investir un peu plus pour un 300 tellement la différence est remarquable !

Et puis c'est une question un peu simple comme ça mais tout simplement, qu'est qu'il est réellement possible de voir à travers ce genre de télescope (en f/5) ? Que ce soit en terme d'objet mais aussi en terme de grossissement (je parle ici au niveau du ciel profond, les galaxies, les nébuleuses...)...  Parce que j'ai peur de me faire de fausses idées qui pourraient gâcher ma première expérience avec un télescope (évidemment dans de bonnes conditions météo avec un ciel type campagne sans pollution lumineuse, sans pleine lune etc.).

 

Merci à vous pour prendre le temps de répondre à mes questions ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Je pense que tu as validé un peu vite:D

Mais pour l'achat d'un dobson, un débutant peut être surpris par ses dimensions. Je te conseillerais donc d'aller voir dans un club ou sur une rencontre quel rapport dimensions/plaisir à l'oculaire est le mieux pour toi.

Plus on a de diamètre, plus les images sont lumineuses et détaillées (pour un télescope bien réglé et qui tient ses réglages) mais l'encombrement augmente aussi, ainsi que la nécessité d'avoir une bonne mécanique à cause du poids des optiques et de la longueur du tube quiaugmente le porte à faux.

En utilisation complétement seule, je m'en sor(tai)s avec notre 250, notre 400mm plus lourd et plus sophistiqué est déjà au delà de mes capacités physiques même si j'adore me régaler de ses images. Plus grand je n'envisage même pas, sauf à faire du TDA (télescope des autres), ce que je pratique assez bien d'ailleursxD.

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Ahah oui j'ai eu du mal au début avec le retour à la ligne :D (j'ai finalement réussi a tout poster en un seul post).

Justement je suis allé faire un tour à la maison de l'astronomie à Paris pour avoir un premier contact avec les télescopes mais je dois dire que 250 ou 300 reste abordable niveau dimensions pour moi.

Mais ce que je veux savoir c'est si la différence de prix entre un 250 et un 300 traduit une réelle différence du point de vue observation... (ou bien pour le peu de différence qu'il y a autant rester sur un 250) :D

Edited by Benben

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Bonjour à tous,

 

Je me permet de faire un repost d'un sujet que j'avais commencé dans la catégorie débutant mais ne sachant pas si c'était le bon forum (ça touche peut être pas vraiment les débutants B|) je le remets ici :

 

"Je débute dans l'observation du ciel et je suis en pleine phase d'achat d'un dobson mais quelques questions me tracassent :

Tous d'abord, est ce qu'il existe, du point de vue observation, un grand palier entre les dob 250mm et 300mm (diamètre d'ouverture) ? Dans le sens où si c'est pour prendre un 250, autant investir un peu plus pour un 300 tellement la différence est remarquable !

Et puis c'est une question un peu simple comme ça mais tout simplement, qu'est qu'il est réellement possible de voir à travers ce genre de télescope (en f/5) ? Que ce soit en terme d'objet mais aussi en terme de grossissement (je parle ici au niveau du ciel profond, les galaxies, les nébuleuses...)...  Parce que j'ai peur de me faire de fausses idées qui pourraient gâcher ma première expérience avec un télescope (évidemment dans de bonnes conditions météo avec un ciel type campagne sans pollution lumineuse, sans pleine lune etc.)."

 

Merci de vos réponses ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Je ne suis pas experte dans ces diamètres, mais je participe régulièrement au soirée qu'on fait avec le 406 du club.

On fait du CP, une observation tournante sur Jupiter s'est faite à x120 avec un 15mm, c'est assez peu.

Le soucis de grossir avec un dob est le suivi, au dela de x120 avec des novices, ça file trop vite quand on a des novices à l'oculaire qui n'assument pas le suivi.

Pour l'avoir fait avec un dob 200 et une lunette, je pense que tu peux monter à x200 sans problème. Ensuite faut reconnaître que ça file assez vite et un oculaire grand champ est nécesaire pour monter à x300 (Saturne sympa).

Au delà, -> suivi équatorial.

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

J'ai répondu sur ton autre fil. Evite de les multiplier, sinon, les réponses vont être en doublon. Je fusionne. Ca reste une question qui a plus sa place dans l'autre rubrique à mon avis.

Pour répondre à Lyl, le suivi à fort grossissement est possible sur un dobs si la mécanique est bonne avec glissements sans à coup, sauf lorsqu'on se rapproche du zénith. Mais c'est vrai que les oculaire à grand champ sont plus que bienvenus, et ils grèvent le budget. Il faudra préférer un 250 avec un bon oculaire grand champ à grossissement moyen, genre 13mm 82° qu'un 300 avec les oculaires d'origine souvent autour de 50° de champ.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Bonsoir

 

Pour avoir un bonne expérience des dobsons que j'utilise depuis de longues années je dirais qu'il y deux facteurs à prendre en compte.

le poids ; Mon expérience personnel : actuellement je possède un 200/800 newton et un dobson de 300/1500, et je m'aperçois que je sort plus souvent le 200, pourquoi ? et bien c'est tout simple il est plus petit !!

Un amis avec qui j'observe souvent possède  un dob de 250, et lors de nos "match a mort" (le premier qui trouve les objets de notre liste) et bien on s'aperçoit qu'il y a effectivement une différence mais elle n'est pas si énorme que ça, et dans tout les cas (sauf petites exceptions) ont à pu observer la même chose !

Autre élément important : sa position d'observation est bien meilleur que la mienne !! ( il est souvent assis tranquille et moi debout ! ).

 

ça serait  à refaire j'échange mon dob de 300 contre un 250 sans hésiter ! et tout de suite ! :D

 

Les +

-moins chère

-plus léger (on le sort plus souvent)

-meilleur position d'observation.

-diamètre très  honorable !  

 

les -

J'en vois pas !

 

C'est un avis personnel qui n'engage que moi ! bien sur !;)

 

Ps: j'oubliais, pour le suivis c'est une petite gymnastique dont on prend très vite l'habitude donc pas d'inquiétude, et si ça rebute  il y a soit les modèles goto, soit la table équatoriale (ma préférence).

 

fred:)

Edited by fredo38
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Merci pour vos réponse 👍🏻

D’ailleurs petite digression, l'interêt des dobs en flextube est uniquement pour le gain de place, ou y en a-t-il d’autres ? 

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Bonsoir

 

Pour le flextube 250 ( je l'ai eu pendant 1 an version non goto) l'avantage  certain c'est le transport, il rentre facilement dans la plupart des voitures, attention je parle du 250, le 300 est tout de même beaucoup plus imposant ! o.O

 

le contraste est bon même sans la jupe antireflet, et l'optique en visuel était très sympa !:D la collimation tiens très bien même avec de nombreuses manipulations...

 

Seul petit bémol les petits joints toriques qui viennent bloquer la position dépliée sont à changer parfois , il cassent  de temps en temps ! (rien de grave on en trouve à brico-truc)  

 

Le porte oculaire suffisant, remplis bien son rôle, plutôt doux il est suffisant pour du visuel .

 

personnellement je partirai sur un EXPLORE scientifique, entièrement démontable, pour avoir testé un 300, il était  très agréable à l'utilisation, par contre la jupe est obligatoire !

 

 

fred :)

 

 

 

Edited by fredo38
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Bonsoir,

 

Perso je rentre mon Flextube 350 à l'arrière de ma voiture, qui n'est pas grande (genre citadine), sans rabattre aucun siège lorsqu'il est entièrement démonté.

 

C'est une version GoTo motorisée, extrêmement lourde, que je déconseille.

 

Un Dobson 300 sera de toute façon plus léger et rentrera forcément sans difficulté dans une petite voiture.

 

Mais aujourd'hui les modèles Flextube sont vieux et dépassés.

 

Il y a des critères à prendre en compte tels que la rapidité de mise en température du miroir, en plus de la facilité de transport, et je pense que sur ces points les Flextube, qui ont pu être au top à leur sortie, sont désormais enterrés. On produit aujourd'hui beaucoup de télescopes avec ventilateur intégré sans surcoût particulier, qui se mettent donc en température beaucoup plus vite que les vieux Flextube. Et je ne parle pas des Serrurier qui sont de plus en plus nombreux, qui n'ont aucun problème de mise en température étant entièrement ouverts, et sont très faciles à transporter puis monter sur le lieu d'observation. 

 

Donc si j'étais toi, Flextube j'oublierais, dixit un utilisateur ;) Il y a meilleur rapport qualité/prix aujourd'hui, même si ça reste un point fort de Skywatcher dans l'ensemble. 

 

Pour ce qui est du diamètre, perso mon coeur pencherait pour 300 étant aficionado du ciel profond en priorité, mais après ça dépend aussi de l'usage que tu veux en faire. Par exemple, un soir stable, un 250 mm te donnera probablement de meilleures images planétaires qu'une très coûteuse lunette 150 apo, réputée excellente en ce domaine. Donc pour du planétaire 250 mm suffisent, en plus c'est un diamètre polyvalent qui convient déjà pour le ciel profond. Tu pourras voir dans la rubrique "observation visuelle" de beaux dessins du ciel profond réalisés avec un 250, ce n'est qu'un exemple parmi d'autres !

 

Une expérience dans un club t'aidera certainement à mieux cerner tes envies. 

 

Quel que soit le diamètre retenu, les Dobson Serrurier Explore Scientific par exemple me semblent être un choix pertinent, largement préférable aux Flextube et peu onéreux...

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Bonsoir

J'observe souvent avec ces deux diamètres (un 250 f4  perso et un 300 f4 d'un pote) et je dois dire qu'il y a une sacrée différence notamment sur les amas globulaires mieux résolus et plus brillants  et sur certaines galaxies (enroulement des bras de M 51 très nets au 300, plus dépendants de la transparence au 250). Ensuite, il y a bien entendu le problème du poids. 300 f4 , c'est bien, ça fait un tube pas trop long, voire plus court que la plupart des 250. 300 ouvert à 4,5 ou 5 ça devient plus compliqué à manipuler ou à trimbaler !

Mais bon, on dira aussi qu'il y a plus de pêche dans un 350 que dans un 300, que dans un 400 par rapport à 350 etc.....

Bref, si tu débutes en observation, 250 c'est quand même pas mal ! on peut tout voir !

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Bonsoir à tous ,

 

J'ai effectué une observation comparative entre mon dobson de 250mm doté d’un miroir Astam à L/26 ptv et un télescope Meade Lightbridge de 300mm neuf dont l'optique était à l'époque "...Perfectible". Voici quelques commentaires, rédigés il y a quelques années, et qui je l'espère pourront apporter quelques éléments de réponse.

 

1) Différence T250 Artisan Vs LB300 Meade usine ?

 

Avec un astronome amateur, nous avions commencé par pointer quelques étoiles doubles lors du crépuscule : voici le CROA original (~2005) :

 

 Luminosité et rendu des couleurs :

L'observation de Zêta Hercule au 16mm (T300x95) montre une étoile bien lumineuse accompagnée d’un compagnon visible comme d’une fine piqûre d’aiguille : l’image est très belle et montre une luminosité nettement plus importante que dans mon T250mm. Ce gain me semble assez significatif pour donner l’envie de passer de 250 à 300mm d’ouverture. Le rendu des couleurs des composantes est également plus convaincant, notamment sur Alpha Hercule et Bêta Scorpion.

 

 Pouvoir de résolution :

En regard de mes observations habituelles avec mon LX200 de 305mm, dans lequel je résouds couramment des couples écartés de moins de 0.6 secondes d’arc à 750x, ce Lightbridge de 300mm m’a semblé aussi nettement plus sensible à l'agitation atmosphérique, les disques d’Airy et les anneaux de diffraction n’étaient absolument pas visibles lors de cette soirée d’observation et les images restaient fines jusqu’à 170x (Nagler 9mm). Nous n’avons pas réussi à résoudre le compagnon de Lambda Cygne qui pourtant est habituellement bien visible avec mon T250 et même dans un Intes MK66 de 150mm d’ouverture !

 

 Contraste :

Cette nuit était certainement agitée mais j’ai eu un sérieux doute à propos de la qualité optique de ce Lightbridge. Les images étaient également moins contrastées que celles fournies par mon T250 F/d 6,5 et que celles de l’ancien très bon C9 du propriétaire du Lightbridge. Ces éléments émettent un doute la qualité de l’état de surface des optiques chinoises. Le pouvoir de résolution effectif était de l’ordre de 1,1 à 1,4 secondes d’arc. Mon T250x407 (Zeiss Abbe 4mm) sépare habituellement des couples plus serrés comme Zêta bouvier (rho~0.7’’) ou Eta CrB (Rho=0.48’’ Thêta=134°).

 

 Conclusion sur une observation orientée «haute résolution » :

Les images sont donc très belles au 300 Chinois pour autant que l’on ne grossisse pas trop. L’ami en question me disait que, pour les observations planétaires et des étoiles multiples, son Lightbridge 300mm est moins performant que son Mewlon180 actuellement en vente sur le net. Pour l’observation planétaire et des couples stellaires, un bon T250 artisan surclasse nettement un 300 Chinois dont l’optique souffre d’astigmatisme et de rugosité. L’ami susmentionné a donc confié l’optique de son Lightbridge à un artisan bien connu pour un lifting à L/16 et traitement Hilux. (CROA comparatif à suivre dés mi-février).

 

 Observation du ciel profond :

La différence est limpide : M13 gagne assez nettement en luminosité par rapport au T250 et se trouve entièrement résolu sur un fond de ciel encore lumineux au Nagler 9, l’image est splendide.

En regard des images fournis par mon T250, NGC6992 devient nettement plus brillante et révèle clairement sa structure dans un beau champ d’étoiles, un régale au Nagler 20mm+OIII.

Le golf du Mexique dans la nébuleuse North-America est clairement perceptible et fournit, dans le sud de la Belgique, une image comparable à celle obtenue avec mon T250 dans le Quercy ! ! !.

Le clou du spectacle, lors de cette soirée d’observation, était peut-être la vision de Messier 8 au Nagler20mm+OIII, dont la structure me rappelle un peu celle de certaines photographies, quel pied !

 

 Transport et déplacement :

Rien ne peut remplacer un bon ciel d’où la nécessité, me semble-t-il, de transporter le dobson sous des cieux en adéquation avec l’observation du ciel profond. Mon T250 en pleine campagne fait nettement mieux que mon LX200 de 305mm situé dans mon jardin donc la MVLON est de l’ordre de 5.0. J’ai donc opté pour un tube ouvert et démontable afin de pouvoir amener mon dobson en montagne.

A ce propos, le Lightbridge de 300mm tient également dans une petite voiture et se révèle être encore facilement transportable par une personne seule. Cette facilité de transport me paraît être fondamentale dans la mesure où un instrument nettement plus lourd peu générer de gros soucis : j’ai développé une hernie discale accompagnée d’une belle sciatique lors des transports à répétition de mon ex Dobson de 560mm. Je serai peut-être opéré en juillet.

 

 Dobson de 250 ou 300mm ?

L’heure du bilan : Je suis plus orienté vers l’observation sélénographique et planétaire. Il me paraît certain que dans ce cadre, un T250 Artisan constitue un meilleur choix qu’un T300 Synta dont l’optique me paraît être très approximative.

Si pour les observations des demi-tons planétaires, W.O.S et transits des satellites galiléens, mon T250mm a montré une finesse d’image et une lisibilité bien au-dessus de ce que mon LX200 12" peut fournir, les observations sélénographiques et la résolution des étoiles multiples serrées tournent toujours à l’avantage du 305mm. Lors des trouées d’agitation atmosphériques, le LX200 montre la petite dépression située à la base de Mons Gruithuisen Gamma, là où le T250 ne montre que le cratère sommital de 900m de diamètre. Le LX200 12" montre également Rima Hadley comme une large faille, à 500x (Zeiss Abbe 6mm), nettement mieux définie qu’au T250x407 (Zeiss Abbé 4mm). Le T250 montre déjà une bonne partie de Rima Marius et Rima II dans Alphonse, c’est splendide mais le 300 fait mieux. Compte tenu de ces résultats, mon choix personnel serait donc l’acquisition d’un dobson de 300mm ‘serrurier’ doté d’une bonne optique (c’est fondamental). Je regarderai du coté des artisans (JM.Lecleire, M.Bonnin, F.Grière) ou chez SkyVision afin de me faire confectionner un excellent dobson de 300mm (miroir pyrex). Une autre solution pourrait être de faire retailler un 300 Chinois ou encore, d’acheter un Lightbridge directement retouché par leurs soins.

 

 

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 

 

 

2) Résultats LB300 après retouche Artisan

 

2-1) Observations sélénographiques : 

 

2-2) Observation du ciel profond :

 

 

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 

 

 

3) Les commentaires de mon profil sur mes T250 Astam et LB300JML :

 

3-1 )Lightbridge 301 mm JML ★★★★

 

Observations planétaires (2010 à Givet) :
Les images planétaires sont incroyablement ciselées et contrastées. Visibilité de l’ombre à l'intérieur des effondrements du collier de perles et dans les failles du système de Triesnecker, Archimède montre plusieurs dizaines de craterlets. Rima Aristarchus V sous tendant 0.32", rima Marius sous tendant 500m de largeur au niveau de Marius P, et les deux piqûres situées à proximité de la triplette de Clavius ont pu être perçues. Eta Crb splendide à 900x, à 0,54" de distance angulaire.

 

Observation du ciel profond campagne :
Nébulosités dans les Pleïades et complexes North America/Pelican bien perceptibles. En ciel de campagne, les cinq galaxies ,très faibles mes parfaitement séparées, du Quintet de Stephan occupent l'ensemble du champs du nagler à 500x - Sirius B séparée en Janvier 2015. 

 

Ergonomie (2016) :

Les conditions météo à Aubrives sont très capricieuses, cet instrument se sort dans mon jardin en un clin d’œil et se collimate en quelques minutes, les objets se pointent en quelques secondes... M42, M37, NGC884-869, Gamma Lion et les Pleïades apparaissent entre les nuages avec des images superbes de contraste et une finesse inouïe au Nagler 31mm.  Les images sont splendides malgré les conditions  météos désastreuses qui m'oblige à pointer les objets en 1 à 2 secondes entre les nuages. Le ciel se bouche et le télescope se rentre en une minute. Tout cela fait un total de 35 minutes entre la décision de sortir observer et la possibilité de prendre mon café d'après observation avec des images plein les yeux.

 

Ce bijou hyper opérationnel est encore facile à transporter sous des cieux clairs.

Rapports d'observations :
http://www.astrosurf.com/ubb/Forum15/HTML/000801.html
http://www.astrosurf.com/ubb/Forum15/HTML/000816.html

 

3-2) T 250/1630 optique Astam ★★★★

 

Rima Marius perceptible dans les trous de turbulences - Eta Crb séparée à 0.54" – Transit de Ganymède devant Jupiter complet. Images planétaires ciselées et contrastées à 272x (Zeiss Abbe 6mm) ; Détails sélénographiques ciselés et contrastés à 407x (Zeiss Abbe 4mm). G max utilisable sur la lune : 587x. Sirius B séparée à la limite sans artifice en Janvier 2015. Instrument très facile à transporter sous des cieux clairs. 

 

 

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 

 

 

4) Dernière observation comparative T250 Astam et LB300JML (2016) :

 

 

Etoiles doubles :

La différence de luminosité entre le LB300 et le T250 est nettement perceptible sur Epsilon Lyre. Le ciel est plus noir dans le 300mm doté d'un miroir superpoli. Cette différence de contraste est nettement perceptible malgré l'excellent contraste du T250. Les étoiles sembles également plus fines dans le LB300. La double double est facilement séparée dans les deux télescopes. Résultat LB300JML > T250Astam

 

Lune :

Le LB300 JML montre une luminosité et un niveau de définition plus important les fins craterlets, rima 1 Alphonsius est vue dans les 2 instruments. Le T250 semble pouvoir grossir d'avantage que le LB301JML plus sensible à la turbulence. G max = 500x pour le T300 et 580x pour le T250 Astam.  Résultat : LB300JML > T250 Astam.

 

Jupiter en mono :

Les festons, Wos et le transit de Ganymède sont noyés dans les deux instruments en raison de l'agitation atmosphérique. Les détails sont néanmoins un peu plus perceptibles et plus colorés dans le T300 plus lumineux. Résultat : LB300 >=T250

 

Jupiter en mode binoculaire :

Les festons, panaches et le transit de Ganymède sont parfaitement visibles au T250. L'image, superbe au T250 reste turbulente et noyée au LB301JML. Résultat : Le T250 largement gagnant sur le LB301JML en mode binoculaire.

 

 

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 

   

 

5) Portabilité et mise en place :

 

Le T250, nettement plus léger que le LB301JML se déplace très facilement jusqu'à la voiture. Le transport de mon LB301mm est plus difficile en raison des 50 mètres à parcourir (en cote) entre le sous sol et mon véhicule. Les deux télescopes se transportent entièrement montés dans la Citroën C2 de mon épouse et s'installent sur le site d'observation en quelques secondes. Le laser suffit à la collimation du T250 dont le rapport F/D est de 6,3. La collimation du LB300 à F/D=5, un peu plus pointilleuse, nécessite l'emploi de mon œilleton Takahashi.

 

 

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 

   

 

6) L'heure du Choix...

 

Performances : T300

Rapport plaisir/em...... : T250

Ces deux instruments sont excellents et restent facilement utilisables. Sur l'un de mes posts, j'ai eu un excellent retour concernant le SW250mm.

 

 

 

 

Bonne chance pour ton choix Benben et bienvenu sur AS. :)

Jean-Noël

 

 

 

Edited by Jean-Noel
Ps : Brouillard et gel dans les Ardennes...

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Merci Jean-Noël et merci à tous pour vos réponses ! La diversité des avis est assez frappante, comme quoi chacun a ses préférences... 

Je ne connaissais pas le système des télescopes « serrurier » qui les rend beaucoup plus transportables mais plus sensibles à la lumière environnante, mais de ce que j’ai pu voir c’est quand même un chèque en plus en comparaison avec le même format en « tube plein ». 

Je crois qu’il est préférable, comme vous l’avez à peu près tous noté, de se faire sa propre idée en testant des instruments dans des clubs et autres ! 

Affaire à suivre ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
Le ‎05‎/‎11‎/‎2017 à 17:03, Maïcé a dit :

Si tu as déjà un 250, le passage au 300 ne va pas transcender les images, si tu jettes un œil dans l'un et dans l'autre, tu ne vas pas constater une grande différence.

 

Tout à fait d'accord avec la miss B|, pour moi il faut au moins 10 cm d'écart pour voir une  différence significative (qui est évidente au premier coup d'œil) sur la plupart des objets, d'où mon passage de 250mm à 356mm. Bien sûr je ne tiens pas compte de l'encombrement/transportabilité avec mon avis ;)

Edited by zirkel 2
ajout!
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Bien sûr zirkel, pour le moment en 250 j'ai encore une petite marge pour la transportabilité mais en effet, passer à 10cm au dessus d'un coup ça doit faire bizarre O.o

Mais en tant que premier téléscope je vais rester sur 250, je verrai pour un upgrade quand j'aurai déjà une bonne expérience avec celui-là ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Sage décision Benben,

pour débuter, le rapport plaisir/em...... prévaut afin de sortir l'instrument souvent et rapidement.

Bon amusement. :)

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
Il y a 18 heures, Benben a dit :

Mais en tant que premier téléscope je vais rester sur 250, je verrai pour un upgrade quand j'aurai déjà une bonne expérience avec celui-là 

 

Je comprends j'ai eu un 254mm durant des années et il y a de quoi observer avec :D

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

 

il y a 18 minutes, zirkel 2 a dit :

Je comprends j'ai eu un 254mm durant des années et il y a de quoi observer avec :D

+1 :) entièrement de cet avis.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now