jackbauer 2

Falcon Heavy : l'Odysée de la Tesla dans l'espace

Recommended Posts

C'est écrit en tout petit mais si j'ai bien compris (je pratique assez bien la langue de Shakespeare) au moment du décollage, pour optimiser la sécurité du site et réduire fortement l'impact sur l'atmosphère, économiser l'eau pour le refroidissement du pad, protéger la faune et la flore, enfin pour diminuer le risque d'explosion du starship, Elon Musk ne sera autorisé qu'à allumer 2 Raptors pour le décollage.

Voila enfin tout sauf des mesurettes !  :) 

  • Love 3
  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

9_9

Le compte Ufotinik en a fait un résumé en français :

https://twitter.com/ufotinik/status/1762798060701180031

 

NEWS STARSHIP: SpaceX révèle les causes de l'échec du vol 2 de Starship: 

 

Concernant le Booster 9 :

"Après la séparation de l'étage, le Super Heavy a entamé sa manoeuvre "boostback", qui envoie des commandes à 13 des 33 moteurs Raptor du véhicule pour propulser la fusée vers son lieu d'atterrissage prévu. 
Au cours de cette combustion, plusieurs moteurs ont commencé à s'éteindre avant qu'un moteur ne subisse une défaillance énergétique, ce qui a entraîné un démontage rapide et imprévu du Booster. 
La désintégration du véhicule s'est produite plus de trois minutes et demie après le début du vol, à une altitude d'environ 90 km au-dessus du golfe du Mexique. 
La cause la plus probable du RUD du booster a été déterminée comme étant le blocage d'un filtre à l'endroit où l'oxygène liquide est fourni aux moteurs, ce qui a conduit à une perte de pression d'entrée dans les turbopompes d'oxydation du moteur qui a finalement entraîné la défaillance d'un moteur et donc la perte du véhicule. 
SpaceX a depuis mis en œuvre des modifications matérielles à l'intérieur des futurs réservoirs d'oxydation des boosters afin d'améliorer les capacités de filtration du propergol et d'affiner les opérations afin d'accroître la fiabilité."

 

Concernant Starship 25 : 
"Lors de la séparation du véhicule, l'étage supérieur de Starship a allumé avec succès les six moteurs Raptor et a effectué une ascension normale jusqu'à environ sept minutes après le début du vol, lorsqu'une évacuation planifiée de l'excédent d'oxygène liquide a commencé. Du propergol supplémentaire avait été chargé sur le vaisseau spatial avant le lancement afin de recueillir des données représentatives des futures missions de déploiement de la charge utile et devait être éliminé avant la rentrée atmosphérique pour atteindre les objectifs de masse de propergol requis au moment de l'amerrissage. 
Une fuite dans la section arrière du vaisseau spatial, qui s'est développée lorsque l'évent d'oxygène liquide a été initié, a provoqué une combustion et des incendies ultérieurs qui ont entraîné une perte de communication entre les ordinateurs vol du vaisseau spatial. Le système autonome de sécurité du vol a alors détecté une violation des règles de la mission et a activé le système d'interruption du vol, ce qui a entraîné la destruction de du véhicule. 
Le test de vol s'est achevé lorsque le vaisseau spatial a atteint une altitude d'environ 150 km et une vitesse d'environ 24 000 km/h, devenant ainsi le premier Starship à atteindre l'espace extra-atmosphérique."

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

"...La NASA annonce que l'agence et SpaceX ont "récemment" effectué un test de qualification d'un système d'amarrage de Starship, qui sera utilisé pour s'amarrer à la capsule Orion ou à la station Gateway en orbite lunaire..."

 

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Quoi de neuf chez SpaceX ces dernières 24h ?
 

 

 

 

Edited by jackbauer 2
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

D'après SpaceX la répétition générale s'est très bien déroulée la nuit dernière. Mais toujours en attente du feu vert de la FAA pour le 3ème tir !

 

Quelques photos spectaculaires :

 

 

GH2PqN7WMAARlGy.jpg

 

GH12svLakAA9mJV.jpg

 

GH12v1MbYAEZjyn.jpg

Edited by jackbauer 2
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

La première image fait vraiment très Flash Gordon comme on peut voir dans les comics des grottes du 20ieme (siècle).

Sans titre 1.jpg

 

Bien qu'ici ce soit le vaisseau du très vilain Ming, celui qui veut rôtir la planète. Une confusion probablement.

Edited by Mercure
  • Like 3
  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

On sait quand la FAA va donner à SpaceX son autorisation de désassemblage contrôlé du Starship ? C'est pour un ami...

  • Haha 7

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 37 minutes, George Black a dit :

On sait quand la FAA va donner à SpaceX son autorisation de désassemblage contrôlé du Starship ? C'est pour un ami...

 

Je m'inquiète ! Ton ami ne pourra plus dire avapété ?

  • Haha 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cette fois pas question d'échec pour ce 3ème lancement !

1. Pour conserver un minimum de crédibilité dans le programme lunaire

2. Pour ne pas se faire devancer par Bezos et sa fusée New Glenn dont le 1er vol s'annonce pour bientôt....

 

 

00tt.JPG

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, jackbauer 2 a dit :

Cette fois pas question d'échec pour ce 3ème lancement !

1. Pour conserver un minimum de crédibilité dans le programme lunaire

2. Pour ne pas se faire devancer par Bezos et sa fusée New Glenn dont le 1er vol s'annonce pour bientôt....

 

 

00tt.JPG

 

Ah ben ça tombe bien, le 14 Mars, en plus d'etre Pi day (le jour du nombre pi en anglais: 3.14) c'est mon anniversaire (40 ans !). Je n'ai pas vraiment pour habitude de célébrer mes anniversaires, mais pour une fois je vais faire exception et j'accepterai volontiers un joli feu d'artifice :)

 

JF

  • Haha 7

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Bonjour, may be?............................................ not?

Screen Shot 2024-03-06 at 3.40.03 PM.png

Edited by VNA1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 14 heures, jfleouf a dit :

pour une fois je vais faire exception et j'accepterai volontiers un joli feu d'artifice :)

 

Et je pense aussi que l'on serait sans doute très nombreux à applaudir ce feu d'arti-fesse comme célébration de l'inutile et du présomptueux gaspillage... :P à tout hasard, je tiens au frais une bonne bouteille de champ' dans l'espoir de ce final spectaculairement réjouissant...;) car là pour le coup le bouchon "yvapété" ça c'est sûr... :P

 

Sinon, tant qu'à s'envoyer en l'air on peut le faire avec moins de bruit et de fureur, et surtout avec plus de poésie, voici un exemple ascensionnel qui conviendrait bien mieux pour célébrer dignement ce Pi day...:)

 

 

65e9be383399a_Montgolfireanniv.png.671f300fcea3cc2d46d4c229be99c9e9.png

  • Like 3
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 20 heures, jackbauer 2 a dit :

Cette fois pas question d'échec pour ce 3ème lancement !

 

Ah ! Parce qu'avant c'était fait exprès ? :P

  • Haha 5

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 21 heures, jackbauer 2 a dit :

Pour ne pas se faire devancer par Bezos et sa fusée New Glenn dont le 1er vol s'annonce pour bientôt....

 

Quel rapport ? La NG a quelque chose à voir avec la Lune ? Le LEM de Bezos ne volera pas avec le SLS ?

 

Au fait, cékoi, la puissance de la NG par rapport à une F9 ou une A 5 ou 6 ? C'est plus petit, nan ?

 

(Je suis plus du tout ces trucs, à part ici).

S

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 1 heure, Superfulgur a dit :

La NG a quelque chose à voir avec la Lune ? 

 

OUI !

 

Le LEM de Bezos ne volera pas avec le SLS ?

 

Normalement non.

 

Le "LEM" de Bezos - l'atterrisseur nommé "Blue Moon", a été sélectionné en mai 2023 par la NASA pour déposer l'équipage de la mission Artemis V à la surface de la Lune. Ce premier vol opérationnel est aujourd'hui encore programmé en 2029. Le vaisseau a été retenu par la NASA pour constituer une alternative au vaisseau Starship HLS de SpaceX qui sera utilisé pour déposer les équipages des deux premières missions du programme Artemis à la surface de la Lune.

 

"Blue Moon" sera placé en orbite par le lanceur lourd "New Glenn" et ira s'amarrer à la station spatiale lunaire "Deep Space Gateway." Là il est ravitaillé en ergols par un remorqueur spatial qui nécessite lui-même un certain nombre de tirs du même lanceur lourd. L'équipage amené par le vaisseau Orion jusqu'à la station spatiale lunaire embarque alors. "Blue Moon" descend à la surface de la Lune et y reste durant une semaine avant de décoller pour venir s'amarrer à la station spatiale pour y débarquer son équipage.

 

Comparaison puissance des lanceurs :

Masse Max en LEO pour Low Earth orbit : SuperHeavy/Starship = 100 à 150T - NG = 45T - A5 = 21T - A6 = 21,6T - F9= 22,8T

Masse Max en GTO pour Geostationary Transfer Orbit : SuperHeavy/Starship = 100 T - NG = 13T - A5 = 10,7T - A6 = 10,5T - F9= 8,3T (sans réutilisation 1er ét.) et 5,5T (avec réutilisation 1er ét.)

 

LEO (Low Earth Orbit): L'orbite terrestre basse est une orbite relativement proche de la surface de la Terre, généralement située à moins de 1 000 km d'altitude mais au-dessus de 160 km afin d'éviter les effets néfastes du frottement atmosphérique qui précipiterait la rentrée des satellites.

GTO (Geostationnary Transfert Orbit): orbite intermédiaire dont le périgée se situe entre 200 et 400 km et l'apogée entre 30 000 et 40 000 km avec une inclinaison presque nulle par rapport à l'équateur. C'est sur cette orbite que la plupart des satellites de télécommunications sont lancés par les fusées avant de rejoindre l'orbite définitive en GEO.

 

Edited by vaufrègesI3
  • Like 2
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, vaufrègesI3 a dit :

"Blue Moon" sera placé en orbite par le lanceur lourd "New Glenn" et ira s'amarrer à la station spatiale lunaire "Deep Space Gateway." Là il est ravitaillé en ergols par un remorqueur spatial qui nécessite lui-même un certain nombre de tirs du même lanceur lourd. L'équipage amené par le vaisseau Orion jusqu'à la station spatiale lunaire embarque alors. "Blue Moon" descend à la surface de la Lune et y reste durant une semaine avant de décoller pour venir s'amarrer à la station spatiale pour y débarquer son équipage.

 

Je vote pour.

Bon ok ça fait pas mal de lancements en perspective , une débauche de tôle et d'énergie, mais finalement vu l'utilité finale pour l'Humanité y a pas photo ! 

Fesez nous révé ! :) 

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Il y a 2 heures, Alain 31 a dit :

une débauche de tôle et d'énergie

 

Vade Retro Philippulus !!!!!!! -_-

 

prophete.malheur.gif.f03dae1035572f9da264586207aea694.gif

 

  • Haha 5

Share this post


Link to post
Share on other sites

   

Il y avait peut-être un titre plus péchu à trouver, avec un point d'interrogation à la fin, je sais pas...

 

 

 

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

En tout cas, un nouvel échec ou même demi-échec de la Starship paraît interdit ! 

 

L’inconnue majeure pour le retour des Américains sur la Lune fin 2026 est d'abord et avant tout la mise au point de la Starship qui doit servir d’atterrisseur dans une version spécifique (ce que la NASA appelle un HLS pour "Human Landing System").

 

LA LOGISTIQUE COMPLEXE DE LA STARSHIP LUNAIRE

On va dire que le deuxième vol d’essai de novembre 2023 du gigantesque lanceur s'est passé de façon "moins pire" :| que celui (catastrophique) du premier avril 2023, mais un nouvel échec ou même demi-échec du lanceur serait très inquiétant et problématique  pour le programme Artemis et pour Space X.

 

Ce qui est clair malheureusement c'est que la logistique attachée à Artemis III est particulièrement complexe. En effet, une fois sur orbite terrestre et sans équipage (car c’est SLS/Orion qui amène les astronautes vers la Lune), la Starship lunaire devra "refaire le plein" avant de partir vers la Lune, une opération qui se traduit par plusieurs vols d’autres Starship en version tanker… Lors de la conférence du 9 janvier, Bill Nelson a avancé qu’une dizaine de vols pourraient être nécessaires ! 

Seuls des essais concrets de transfert de carburant sur orbite fixeront les modalités réelles de ce ravitaillement sur orbite. À cela s’ajoute l’obligation pour SpaceX de conduire un alunissage en automatique avec une Starship avant Artemis III (donc avant septembre 2026 !…) afin de la qualifier.

 

1er DÉFI : FAIRE VOLER LA STARSHIP

Dans son rapport, la GAO (la Cour des Comptes américaine) rappelle que du début du projet jusqu’au lancement de la mission Artemis III SpaceX ne s’était donné que 79 mois. C’est un an de moins que la plupart des grands projets menés par la NASA. Un "calendrier irréaliste" pour la GAO qui pense que ce Human Landing System (HLS) ne sera pas prêt avant 2027 !.

 

Sachant que le développement de la version HLS a pris du retard. Plusieurs étapes clés de sa qualification ont déjà été repoussées de 6 à 13 mois et le premier vol suborbital est arrivé beaucoup plus tard que prévu. En fait le vol du 18 novembre n’a pas atteint l’objectif d’un vol suborbital jusque dans l’océan Pacifique. Et 4 mois plus tard on attend toujours le 3ème vol test. Compte tenu du nombre élevé de vols qui seront nécessaires pour assurer la fiabilité du vaisseau, ces retards pourraient repousser d’autant la mission Artemis III.

 

2ème DÉFI : RAVITAILLER LE STARSHIP EN ORBITE

C’est peut-être l’aspect le plus difficile de la mission Artemis III.  Une fois fois placé sur orbite terrestre, le Starship en version HLS aura utilisé la majeure partie de sa charge initiale de propulseurs cryogéniques de méthane liquide et d’oxygène liquide. Pour rejoindre l’orbite lunaire, il doit être ravitaillé. SpaceX prévoit de lancer un dépôt de propulseurs pour vaisseaux spatiaux et plusieurs "pétroliers", pour faire le plein. Une sorte de station service de l’espace qui n’a jamais été réalisée à cette échelle. La GAO note que, dans ce domaine, "les progrès de SpaceX sont limités".

Le lancement des vaisseaux ravitailleurs, la conservation des ergols dans un dépôt spatial et l'opération de ravitaillement elle-même sont des aspects critiques du programme sur lesquels SpaceX a fait peu de progrès.

 

De plus et par ailleurs la version du moteur Raptor qui aura la capacité nécessaire à la réalisation de la mission lunaire est encore en phase de développement..

  • Like 7

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now