Michel Deconinck

[APPEL POUR UNE OBSERVATION]

Recommended Posts

Bonjour à tous

Voici une suggestion pour un petit jeu astronomique et planétaire.

 

L'idée principale est d'organiser une observation globale de la comète 46P Wirtanen un peu partout dans le monde et au même moment.

                         

L’observation :
Partout dans la partie du monde plongée dans la nuit, à la même date et à la même heure, il est demandé d’indiquer la position du pseudo-noyau de Wirtanen devant l’arrière-plan stellaire.
La date et les heures sont le samedi 29 décembre à 5h15, 5h30 et 5h45 TU, attention c’est en temps universel.
J'ai choisi le 29 décembre à cause d’une Lune distante, pas trop brillante, et d’un bon champ comprenant des étoiles de référence, dans la constellation du Lynx, relativement bien visibles.
La couverture de la zone de nuit est indiquée ci-dessous, principalement des îles Hawaï à l’Europe centrale, l’ensemble du continent américain est complètement couvert du Cap Horn à l’Alaska. 

 

worldmap.jpg.61e927b572f8f3595c9f7c717258b1df.jpg

 

Bien entendu cela se fera par ceux pour qui les obligations familiales ne sont pas trop contraignantes et si le temps le permet, deux gros "si" durant cette saison, et tout particulièrement dans l'hémisphère nord.

L’exercice consistera à indiquer le plus précisément possible la position du pseudo-noyau par rapport aux étoiles en arrière-plan dans un champ de 30'.  Mais pas via des photos! Nous sommes des dessinateurs, non ?

Avec cette information et la méthode de la parallaxe, nous pourrons calculer en première approximation la distance de la comète.
Ce sera une distance très arrondie, bien sûr, nous ne sommes ni l’ESA ni la NASA!
Cependant, nous avons déjà fait 2 tests, un avec trois observateurs deux au Québec, André et Claude et moi en Provence et un autre test avec Frank en Arizona, Michael en Virginie Occidentale et moi. Ces deux expériences donnent des résultats très intéressants!  Pour le dernier, le calcul moyen était même étonnamment proche de la réalité!

Nous pouvons réaliser l’exercice de deux manières: soit pointer 3 fois le centre de la comète sous forme de 3 «X» (un toute les 15 minutes) sur la carte donnée ici, soit beaucoup mieux, esquisser le champ montrant les étoiles repères ainsi que le déplacement de la comète, comme j’imagine vous le faites toujours dans ce forum!? 

 

Eimage030.jpg.b6318a13745e9e17b6b782d6dff3eb40.jpg

 

 

Wimage030.jpg.0cf6670abd2648aab1b0b75c0c728a58.jpg

 

Si vous y arrivez, il restera à me communiquer le croquis, votre latitude, longitude et altitude.

La prochaine phase sera le calcul et ensuite, peut-être une surprise…

Alors, qui veut essayer?

Beau ciel à vous tous

Michel

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Punaise, je dors à cette heure là Michel mais pourquoi pas ? J'imagine que je peux tenter cela aux Miyauchi, elles vont jusqu'à mag13 en stellaire, est-ce suffisant par rapport à tes gabarits stellaires ? Je ne te promets rien mais salue l'initiative.    Fabrice M.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 52 minutes, Sky runner a dit :

elles vont jusqu'à mag13 en stellaire, est-ce suffisant par rapport à tes gabarits stellaires ?

Il y a quelques étoiles de mag 15 sur le gabarit...

Et pis entre les obs de la comète, il y a une des plus grosses nébuleuses planétaires à moins de 2°,  mais je ne suis pas sûr que même un 600 en montre beaucoup sur celle là ;)

https://www.noao.edu/image_gallery/html/im1279.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à vous deux, les étoiles du champ les plus brillantes vont de la magnitude 7.6 à 8.8 donc Fabrice avec tes jumelles c'est tout à fait faisable.  C'est la comète qui te permettra de retrouver le champ car la région du Lynx c'est pas du gâteau.

Michel

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est pas gagné .... 

Bon, ça peut encore bouger mais pour l'instant conditions anti cycloniques, donc brouillard ou stratus bas qui peuvent être là ou pas en fonction parfois d'un petit degré, mais on est dans la saison ou c'est plutôt là  :/

 

Clip_55.jpg.54cdf47f8fb92a17985b685b40e217e2.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 24/12/2018 à 17:27, den b a dit :

il y a une des plus grosses nébuleuses planétaires à moins de 2°,  mais je ne suis pas sûr que même un 600 en montre beaucoup sur celle là ;)

https://www.noao.edu/image_gallery/html/im1279.html

Voilà, c'est fait avant que la Lune se lève, je connaissais cette grande NP (PuWe1) mais jamais essayée à l'oculaire. Visible sans trop de difficultés sans filtre au T600x88. OIII --- ; UHC + ; HBêta +. Je la dessinerai dès que je peux à la prochaine nuit turbulente. Il est vrai qu'il y a eu pas mal d'échecs sur celle-ci avec des 20 pouces.   La comète, pas regardée !      Fabrice M.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

C'est une superbe idée !

Je tenterai l'observation d'Alsace. Dame météo semble coopérante.

 

Benoît

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 19 heures, Sky runner a dit :

Voilà, c'est fait avant que la Lune se lève, je connaissais cette grande NP (PuWe1) mais jamais essayée à l'oculaire. Visible sans trop de difficultés sans filtre au T600x88

Ah, ce doit être chouette, huit fois la surface de M27 quand même  9_9

 

A Rennes, le ciel est maintenant bâché et on ne reverra du ciel clair que l'année prochaine d'après les prévis...  ¬¬

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voilà Michel, ma série de croix. Ta comète, elle a bien subi une cure d'amaigrissement depuis début décembre. C'est tant mieux car cela a été plus aisé de placer le centre photométrique. Par contre, j'ai bien fait de choisir le T600 pour plus de précision, ton gabarit étant assez profond, Denb avait raison. La note de qualité d'observation (sur 5 points) est la confiance que l'on peut accorder à la précision de mes croix. J'ai également placé une 4ème croix qui te donne l'heure exacte (à quelques dizaines de s près) lorsque la comète présente un alignement parfait avec 2 étoiles du champ.     J'espère que tu auras suffisamment de relevés à travers le monde, je sais que le mien sera précieux.   Au plaisir, Fabrice M.

5c2767ecc71e7_gabaritWirtanendu29dc..jpg.7e54c2114a2c7ecfdadebbc45738efae.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 46 minutes, bzastro a dit :

au dessus d'une mer de nuages.

A Rennes j'étais en dessous, sans moyen de passer au dessus ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je serai trop loin d'un télescope et d'un ciel dignes de leurs noms, mais la manip est fichtrement intéressante et c'est une rudement bonne idée que de la partager ici : nul doute que tu trouveras des collègues motivés !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Fabrice et Benoît chapeau, vous avez fait du bon travail ! 

Merci pour votre participation, j'apprécie vraiment!  J'ai reçu d'autres cartes d'Amérique et d'Europe du Sud, ailleurs c'était bouché.

Maintenant je n'ai plus qu'à compiler tout ça.

A bientôt!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, idem ici en région parisienne, plus d'étoiles avant la fin de l'année depuis le jour de noël... on aurait préféré un meilleur cadeau du père noël...:( on fait comment pour échanger  :S?

Bon calculs de parallaxe...

Nicolas

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous,

 

Je voulais déjà remercier tous ceux qui ont participé à ce grand jeu, ceux qui ont observé et ceux qui l’on tenté!

 

A propos et en avant première, j’ai reçu 15 observations pour un total de 26 participants.  Entre Hawaï et la Suède, le mauvais temps a fait des ravages.

L’estimation de la distance de la comète a été réalisée à partir de deux méthodes de calculs très personnelles, la navigation à l’estime et la « taupodromie » et les résultats sont étonnants.

J’espère pouvoir vous en dire beaucoup plus, mais patience, il faudra probablement attendre la fin du mois de février.

 

D’ici là bonnes observations à vous tous !

 

Michel

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous, au debut de ce post j'avais promis une surprise, c'est chose faite.

Dans le nouveau numéro d'AstroSurf, le nº 97 il y a un article de 6 pages qui relate notre aventure.

Bonne lecture à tous!

Michel

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Loup Lunaire
      Bonjour les dessinateurs,
       
      Juste après avoir pris mes images habituel.... j'ai vite rangé mon APn pour laissé place au dessin et tous les outils qui vont avec.
      Voici la région du mont Apennins comprise entre Platon & Cassini;  cette phase gibbeuse et propice aux ombres très étirées , on remarque aussi la forte altimétrie. une situation que j'aime bien représenter.
       
      LE matériel reste inchangé à savoir des polychromos (gris,noir,blanc...) sur papier canson noir A4
      Qualité du scan en retrait du dessin original, c'est pourquoi les prises de vue sont bien meilleurs.
       
       
      INFO: Le dessin a été réalisé avec l'usage d'un renvoi coudé.
       

       

       
       
       


       
      Bon dessin  lunaire
    • By Loup Lunaire
      Bonjour,
       
      La lune d'hier car je n'ai pas eu le temps de traiter avant, le dessin juste après  c'est du boulot aussi et puis comme c'est pris en photo....c'est de la photo aussi !
      Un petit essai à la barlow X3 puisque masse d'air stable , elle concerne la région du quadrant est axe nord sud. Et un peu de thermographie pour la lecture.
      Traitements ASTROSURFACE
      Paint.net pour le montage.
       
      Bon ciel lunaire
       

       
       
       
       
       

       
      Bon ciel lunaire

    • By Yoann DEGOT LONGHI
      Salut
      Je me suis appliqué sur cette comète qui gagne encore en luminosité avec 1h30 de pose à l'A7s derrière le C8 à F7....
      Passage au plus près de la terre fin décembre, et périhélie prévu en mai prochain

    • By xavierc
       Nord de la Seine et Marne à l'entrée de la ferme
       Matin du 25 août 2019
       Dobson Strock 254/1200
       
       4 dessins : 8978 à 8981
       
       Comme hier, j'évite l'odeur de l'autre site au prix d'une promiscuité plus grande avec les vaches.
       J'ai fini de récupérer de la nuit passée avec une sieste jusqu'à 1h.
       Mais je n'ai pas perdu de temps d'observation car le ciel se dévoile enfin après un début de nuit couvert.
       Je suis arrivé à 2h15 et suis opérationnel en un quart d'heure, l'avantage du Strock par rapport au Dobson 508.
       
       Les vaches sont là, fidèles au rendez-vous. Vont-elles être aussi incontinentes qu'hier?
       
       La Lune a maigri à 30% de phase et atteint la barre des 15° dans le Taureau au début de mes observations.
       Je galère un peu dans mes recherches dans le Verseau, je vais pointer une zone plus transparente plus haut dans Pégase.
       
       J'aperçois encore des voiles dont un gros paquet à l'ouest. Vont-ils jouer les trouble-fête comme hier?
       En effet, ils gênent pendant le premier dessin.
       
       Observation 8978 : NGC7743.
       150x. Vue dès 75x, elle se révèle très faible, diffuse. Un axe est plus marqué en vision décalée.
       
       
       Observation 8979 : NGC7742.
       150x. Facile à 75x, elle m'apparaît faible, petite et condensée.
       
       
       Les moustiques sont plus menaçants qu'hier, je dois fuir par moments pour qu'ils perdent ma trace.
       
       Une bonne odeur de foin me chatouille les narines, bien plus agréable que l'odeur âcre du lisier de porc.
       La menace des voiles de l'ouest grandit.
       
       Je commence à dessiner le groupe de galaxies NGC7586-7631 dans Pégase.
       Je me rends compte alors que la jupe du Strock était mal mise, ce qui a dû occasionner une perte de contraste alors que la luminosité de la Lune est assez forte. Je constate en effet un mieux dans le contraste après avoir réajusté cette jupe.
       
       Observation 8980 : NGC7617/9/26.
       A 150x, le duo formé par NGC7619 et 7626 est facile, les 2 galaxies étant toutes deux considérablement faibles et NGC7626 étant notée diffuse à faible centre marqué. Le duo devient un trio dur quand je parviens à détecter NGC7617 un quart du temps en vision indirecte (VI4).
       
       
       Les voiles seront bientôt là.
       A 3h40 2 chouettes chevèche se parlent, c'est magique.
       
       Observation 8981 : NGC7611.
       150x. Située dans le groupe des précédentes, elle se montre faible, assez condensée. A 3h50 les nuages sont dessus et sur Pégase, le ciel est vite très couvert par l'ouest.
       
       
       Je prends quelques photos souvenir maintenant que j'ai le temps faute de ciel.
       
       A 4h30 le ciel est encore bâché, envahi de stratus et stratocumulus.
       Le camion de collecte du lait est arrivé pour un quart d'heure.
       
       A 5h15, après un peu de repos dans l'auto, je remballe sous les nuages.
    • By xavierc
       Nord de la Seine et Marne à l'entrée de la ferme
       Nuit du 23 au 24 août 2019
       Dobson 508/1920
       
       9 dessins : 8969 à 8977
       
       Ma première sortie à la campagne depuis les vacances se fait encore aux commandes du Dobson 508.
       La forte odeur de lisier de porc qui m'a saisi en sortant de la voiture au niveau des ballots de foin m'a fait fuir ce site.
       
       Arrivé à 21h45, j'étais installé à 22h45, ayant monté le télescope sous le regard intrigué des vaches.
       J'ai eu droit à un feu d'artifice vers le sud, ils fêtent quoi à cette date?
       
       J'observe une nébuleuse planétaire puis un amas ouvert de l'Aigle.
       
       Observation 8969 : NGC6751.
       85x, 402x, 631x. Très réactive en Oxygène 3, elle est vue un peu floue dès 85x. Notée assez faible, elle montre son étoile centrale facile considérablement faible, et des traces d'anneaux en vision décalée VI2.
       La turbulence est forte à 402x. Elle est trop sombre à 631x. Une étoile est soupçonnée dedans à côté de la centrale.
       La structure annulaire ressort mieux en filtrant en Oxygène 3, évidente alors.
       
       
       A 23h20, les vaches dans la prairie à quelques mètres de l'autre côté de la barrière urinent à tout va! Heureusement que ça ne sent pas jusqu'ici.
       Je me vengerai en faisant de même au bord de leur enclos en cours de nuit.
       
       Observation 8970 : NGC6756.
       85x, 201x, 276x. Il est petit et très serré à 85x. La turbulence reste forte à 276x. Je note un curieux groupe d'étoiles serrées considérablement faibles à faibles en forme de S au centre.
       
       
       Vers minuit et quart, je pars me reposer 20 minutes dans la voiture.
       La Lune à 40% de phase se lève à 0h45 dans les arbres et sous les Pléiades.
       
       Je poursuis avec des galaxies de l'Aigle.
       
       Observation 8971 : NGC6900.
       Pas vue à 85x, elle est très faible et diffuse à 201x, vue sous forte turbulence.
       
       
       Observation 8972 : NGC6915.
       85x, 201x. Elle est bien plus facile que la précédente alors que la Lune à 40% s'est levée entretemps. Je la vois à 85x, puis à 201x elle m'apparaît considérablement faible et condensée, facile. En vision indirecte son noyau est ponctuel.
       
       
       Un moustique m'embête temporairement vers la demie de 1 heure.
       La Lune est suffisamment montée pour que je constate qu'elle est nichée dans l'amas des Hyades et au-dessus d'Aldébaran.
       
       Observation 8973 : NGC6922.
       85x, 201x. Repérée assez vite à 201x, diffuse, elle n'a pas été décelée à 85x.
       
       
       Observation 8974 : NGC6926/9.
       201x. Ce couple inégal comprend NGC6926 très faible à VI1, très diffuse, et NGC6929 faible, petite et condensée.
       
       
       Pour changer des galaxies, je pointe une nébuleuse planétaire de Pégase déjà dessinée avec 2 fois moins de diamètre.
       
       Observation 8975 : PK104-29.1.
       85x, 138x. Aussi appelée Jones 1, elle est soupçonnée sans filtre. Elle n'est pas si facile que ça en filtrant en Oxygène 3, restant faible à très faible. Je la dessine avec ce filtre. Le filtre et le grossissement de 138x sont le bon duo pour la détailler.
       
       
       J'enchaîne sur des galaxies de Pégase dont un groupe Arp.
       
       Observation 8976 : NGC7680.
       201x. Elle se révèle condensée et considérablement faible.
       
       
       Observation 8977 : NGC7805/6.
       201x, 276x. De son autre nom Arp 112, ce duo me montre NGC7805 considérablement faible et NGC7806 faible à très faible.
       
       
       A 3h50 une vache gloutonne mange bruyamment dans sa mangeoire à 5 mètres de moi.
       
       Des voiles à l'ouest viennent puis gênent. Je patiente dans l'auto, mais me laisse emporter par le sommeil jusqu'aux rivages de la 5ème heure.
       L'aube est arrivée. Atteint de migraine et de nausées, je finis ma nuit de sommeil ici jusqu'à 10h. C'est parfois dur de sortir ce gros télescope un vendredi soir.
       
  • Images