Achaim

objets les plus visible ?

Recommended Posts

C'est sur que si c'est pour faire observer du public... qui ne sait même pas parfois mettre l'oeil à l'oculaire (j'ai vu ça il y a un mois dans une animation en école primaire), il faut commencer par la lune, déjà histoire de lui apprendre à regarder dans un instrument, puis des planètes brillantes comme Vénus en phase, Saturne ou Jupiter avec des grossissement ne dépassant pas trop 300x, cela marche bien.

Ensuite en ciel profond les amas ouverts brillants cela marche bien car quelque soit l'instrument ce qui importe c'est la concentration d'étoiles qui peut surprendre, et sous un ciel noir les gros amas globulaires comme M13, M22, M4, M5, M3, M15... avec un grossissement d'une centaine de fois commencent à être suffisament résolus pour intéresser. Côté galaxies... il faut un ciel bien noir pour ne pas décevoir (M82, M51, M65/M66 ou M31) idem pour les nébuleuses (M42, M17, M8+amas). Les nébuleuses planétaires ça marche bien aussi: M57, M27, NGC2392, et le filtre OIII est un bon avantage soit pour les nébuleuses en ciel moyen, soit si veut aller plus loin comme avec les dentelles du cygne sous un ciel noir.

 

Nicolas

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Oui il faut spécifier cette différence fondamentale entre du public non averti, voire candide, et certains astrams passionnés de petites tâchouilles, et aux tendances extrémistes !

Les premiers ignorant la vision périphérique ne verront souvent pas grand-chose sur des plages diffuses, voire ne les extrairont pas du fond céleste. Il faut que ça claque pour eux !

J'ai quelquefois montré à des novices des objets diffus faciles mais peu détaillés, assez unis, et ils ne voient rien d'autre qu'une faible tâche floue, rien d'excitant pour qui n'est pas passionné.

En revanche, lune et planètes sont souvent plébiscitées, ainsi que M42 et les gros amas globulaires. Cette notion de "boule étoilée" semble avoir pas mal de succès auprès des débutants, ce que je comprends.

Ainsi quelqu'un de mon entourage s'est enthousiasmé de M22 déjà pas mal résolu à la 80ED, et de M13 dans les nuages au T 300. Et encore ils ne l'ont pas vu dans un ciel clair !

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 17/03/2019 à 18:03, Achaim a dit :

a contrario, l autre soir impossible de voir 51 et 101 même en décalé , va comprendre charle

 

Pour M51, c'est donc que tu pointais à côté. Car il est impossible de ne pas voir M51 dans un 200 mm, même sous un ciel médiocre, au moins sous forme d'une tache floue. Je la voyais sans souci au 115/900 sous un ciel péri-urbain. M101, c'est une autre histoire.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, Bruno- a dit :

Pour M51, c'est donc que tu pointais à côté. Car il est impossible de ne pas voir M51

c est fort possible , j ai pris des clichers du cp de 60 secondes , et rien du tout, j ai essayer de comparer les etoiles du clicher et de stelarium , mais ne suis pas arrivé à identifier l endroit .donc il se peut que j ai été mal conduit avec le goto ....je m en vais vérifier ce soir même ....ne restons pas sur un échec ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alors oui à tous les coups tu n'étais pas au bon endroit, j'y avais aussi pensé d'ailleurs ;) Des fois, un objet, quand on ne connaît pas par coeur le fond d'étoiles pour y arriver, on peut tourner 20 minutes autour sans le trouver... ¬¬ Tente à nouveau le coup à l'occasion, tu devrais finir par y arriver !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah oui, en 60 secondes pose M51 aurait certainement dû apparaître !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour, 

Il y a 11 heures, Achaim a dit :

j ai pris des clichers du cp de 60 secondes , et rien du tout, j ai essayer de comparer les etoiles du clicher et de stelarium , mais ne suis pas arrivé à identifier l endroit .donc il se peut que j ai été mal conduit avec le goto ....je m en vais vérifier ce soir même ....ne restons pas sur un échec ;)

Pour vérifier ou est pris un cliché et avoir le nom des étoiles et objets dans le champ, il y a astrometry.net que j'utilise. Ça rame, mais ça marche quand même. 

Sinon, pour impressionner des néophytes, le laser vert ou un autre systeme de pointage (l'avantage du laser, c'est qu'il est très fin et qu'un laser, ça parle à l'imaginaire collectif) fait parti de ce qui marche le mieux je trouve. Montrer un amas d'étoiles concentré  et ensuite pointer une zone ou il n'y a rien de visible à l'oeil nu, ça provoque parfois un retour à l'oculaire de certains participants. 

Je rejoins les autres sur les étoiles doubles colorées, amas ouverts et gros globulaires qui sont de bonnes cibles visuelles en ciel profond pour montrer à des convives non passionnés.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

salut .

bon ben c est la louze ...........pas vu 51 , pourtant d après stelarium j étais au bon endroit , après avec le lune d hier c est la louze pour tout , même les photos  c est mort , pourtant bonne mise  en station  vu mars comme une petite bille qui grelottait , il me semble qu avec un 200 pour la voir un peut plus grosse il me faudrait une Barlow de bonne qualité /2, ou 3 ....essayé 108 (ou 104 je sais plus c est une galaxie) la louze , et essai de prise du vue de la neb de l étoile flamboyante , la louze .....(la avec ses étoiles bien visible, sure que j étais au bon endroit)

direction la lune , mouais , pas très intéressante puisque sans relief

conclusion : on va ranger le télescope pendant celle lune, attendre qu elle se retourne un peut ,  et sortir les raquettes, la rando lunaire c est sympa aussi ....;)

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

La lune est trop grosse maintenant pour envisager du ciel profond sur des objets diffus comme M51 ou M108, même au 200 mm.

Faut rester sur les étoiles doubles dans ce cas, et le planétaire s'il y en a.

Au 300 je m'arrête en ciel profond au moins 3 j avant la pleine lune, et encore rien que sur des objets contrastés : amas ouverts brillants, globulaires, petites nébuleuses planétaires brillantes. Les galaxies nécessitent un ciel bien plus noir, en général je renonce quand la lune est > demi-lune.

M108 : Grande Ourse

M104 : Vierge

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

re salut .......j en revient a M51 et 101

donc hier essai d observation au 200 avant le lever de lune , très beau ciel

bennn....j ai essayé jusque 22H30, entre occulaire et APN  , chez moi la lune n est visible que 20° au dessus de l horizon , la louze impossible de voir quoi que ce soit , je confirme, pas si évident que ça .

j ai cherché ou le goto m emmenait avec stelarium , ci dessous une photo prise de l endroit ou le goto m emmène systématiquement , j avoue ne pas avoir pu identifier ou c était , pourtant carte de stelarium et article sur astromag , encore cherché      ce matin, jai beau retourner le clicher dans tout les sens  , je bloque .....?????  

à préciser que le télescope pointe dans la bonne direction

 

 

C2.PNG.af556618ccd118f6b642b87cd995270c.PNG

 

 

 

 

 

 

Capture.PNG.cb96ab65c8e1aadb70284c5e882f59c5.PNG

et photo d après, en remuant le goto, j ai eu m51 en bas à gauche , mais par hasard (3min de pose) , mais c était temps de plier via la luna qui allait debarquée dans 1 heure , ceci  pour montrer que la figure géométrique décrite dans l article d astrosurf autour de M51 est pas si évident que ça à identifier parmis le reste

faut que j en vienne à l évidence, j ai beau etre à la cambrousse, j ai un ciel de M.............:S

 

Edited by Achaim

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'avais fait une petite carte pour M51 et M101, mais il est préférable de cheminer au chercheur.

M101, si la lune est dans le ciel ou même pas trop loin sous l'horizon ce n'est pas la peine d'essayer. M51 est plus aisée mais ne montrera pas grand chose.

http://www.reto.fr/cartes/imagepages/image1.html

 

et une promenade pour rejoindre M81 et M82 :  https://www.webastro.net/forums/topic/122933-la-promenade-des-doublesm81-et-82/

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

M51 est évidente et relativement facile à trouver avec mon Mak 127 mm et un oculaire Baader  Eudiascopique 35 mm (x44)  par contre M101 a une luminosité surfacique assez faible et il faut vraiment  de très bonnes conditions (faible pollution lumineuse)  pour la trouver. Il faut aussi passer du temps à observer les objets pour commencer a discerner des détails ce qui n'est pas vraiment compatible avec une observation collective. ;)

 

Edited by SLO

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut,

 

Personnellement, M51 est la seule galaxie spirale dont j'ai déjà bien perçu la structure dans mon 200mm. Ca demande quand même un ciel de campagne correct, au zénith avec l'Atik 414 ex, un rapport d'ouverture de 7,5 et des poses de 7 minutes, ça peut descendre à 500 ADU / 32700 sous après conversion Iris (dark et offset soustraits). En photo, on confirme au premier test qu'il y a un monde entre la luminosité de M51 et les autres spirales plus ou moins de face.

 

Pour ce qui est du pointage, le GoTo sur la CGEM m'aide bien car ce n'est pas mon fort.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

M 101 est pourtant visible aux jumelles 10X50 voire 8X42 ED l'autre soir, mais faut un bon ciel transparent. Son gabarit fait qu'elle est assez bien décelée dans ce cas, mais par contre peut facilement se noyer dans le fond de ciel avec un instrument plus puissant intermédiaire. Pas encore tentée au 300 mais j'imagine que le diamètre par contre reprend le dessus là.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

bon ben essayé encore hiers soir , obligé de prendre un cliché avec apn pour voir si le goto m a emmené dessus , puisque  rien au chercheur  ...aux jumelles rien, lulu TS de 80 rien

ciel pourtant net . Du coup l observation c est transformée en séance photo ....et là sa marche bcp mieux l es eu :)......Bref

je pense que je réessayerai juste l observation quand les nuits seront plus chaude, vu le temps que je met à trouver un truc xD

Share this post


Link to post
Share on other sites

En effet, M101 est visible dans ma paire de jumelles 10x60 avec de bonnes conditions, malgré son faible éclat de surface. Idem pour M33 d'ailleurs, fantomatique au T350 sous un ciel passable, évidente aux jumelles sous le même ciel du fait du grossissement beaucoup plus faible : lumière moins diluée(*), et comme il s'agit d'un objet suffisamment large, il ne passe déjà pas inaperçu grossi seulement 10 fois.

 

[* Un petit calcul pour démontrer qu'il vaut parfois mieux utiliser une paire de jumelles pour repérer une galaxie :D Prenons un télescope de 350 mm qui grossit 100 fois et une paire de jumelles de 60mm qui grossit 10 fois. On pourrait penser qu'en ce qui concerne la luminosité surfacique, l'excédent de diamètre du télescope compensera le plus faible grossissement des jumelles pour fournir une luminosité surfacique au moins identique. Mais en fait non : du fait du diamètre, le télescope collecte 350²/60² soit 34 fois plus de lumière. Mais du fait du grossissement, il répartit ces 34 fois plus de lumière sur une surface... 100 fois plus importante ! On comprend alors pourquoi un objet comme M33 claque aux jumelles 10x60 alors qu'il reste faiblard au 350 ;)]

 

Du coup ça m'étonne Achaim que tu n'arrives toujours pas à voir. Il n'est pas à exclure que tu "voies" bel et bien l'objet mais que tu ne l'interprètes pas comme tel parce qu'il est très différent de ce à quoi tu t'attendrais, par exemple. C'est un cas qui peut arriver quand on débute (et même assez fréquemment, ce n'est pas une mauvaise blague !)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Peut-être que son ciel est légèrement voilé comme par chez moi après 2-3 jours de beau temps (brume de pollution) ? Cela menace en effet sérieusement les chances de succès sur ces objets à faible brillance surfacique.

 

Cédric je pense que même si l'aspect de ces objets dans un gros télescope semble plus diffus et moins contrasté que dans de bonnes jumelles ou une bonne lunette lumineuse, en revanche le diamètre permet d'aller chercher de vagues détails en grossissant et en assombrissant le fond de ciel, comme des départs de spires, des nodosités, etc ...bien évidemment invisibles aux jumelles (sauf peut-être géantes > 100 mm)

Share this post


Link to post
Share on other sites

salut

la dernière remarque de "e ds ecrins"  m a titillé , la journée en rando dans le secteur , effectivement j étais très étonné de ne voir du massif situé à en gros 10 km à vol d oiseau qu un aspect brumeux avec une couche blanchâtre  jusque 15 ° au dessus de l horizon

pourtant temps splendide . après M51 est situé bien au dessus de cette couche , mais effectivement sa joue surement .

sur la carte de pollution je suis en zone verte , donc théoriquement moyenne . Les zones bleue sont bcp plus haute (vers 1500m)

ce soir gros vent du chnord ....sa va virer tout ça en espérant que après sa ce calme et que beau temps .

Après j ai fait voir orion a ma moitié ...ben elle préfère les photos...Lol....juste cette remarque pour signifier que oui dure dure d accrocher au visuel , d autant plus que la photo est tellement plus accessible en terme de satisfaction....mais là je provoque un peut

mais quand même ..........les observateurs ..........dites moi votre moyenne d âge , suis presque à parier que la majorité sont née de leur passion a l époque de l argentique , donc du dure en terme de photo....et faut voir les choses en face , a l époque photo inaccessible, donc comme dit avant observation, du bonheur ...maintenant .........je vs laisse imaginer la suite future de l observation avec le visuel assisté qui va devenir surement de plus en plus performent

vous êtes les derniers dinosaures de l oculaire ..................;) mais surement de vrai passionnés

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, etoilesdesecrins a dit :

Cédric je pense que même si l'aspect de ces objets dans un gros télescope semble plus diffus et moins contrasté que dans de bonnes jumelles ou une bonne lunette lumineuse, en revanche le diamètre permet d'aller chercher de vagues détails en grossissant et en assombrissant le fond de ciel, comme des départs de spires, des nodosités, etc ...bien évidemment invisibles aux jumelles (sauf peut-être géantes > 100 mm)

 

Ha mais oui, bien sûr ! ;) Je ne parlais que du cas bien particulier de certaines galaxies très larges... Pour les détails qui n'apparaissent qu'avec un bon grossissement, il faut un télescope, c'est sûr ! De mémoire, je n'ai jamais vu les bandes sombres de M31 dans ma paire de jumelles, contrairement à mes télescopes, même le plus petit. Idem pour la structure même générale de M51... par contre, pour le cas de M33, sans parler des détails bien sûr, je maintiens qu'on la perçoit bien mieux dans les jumelles que dans le télescope à faible G, simple question de rapport lumière collectée / surface apparente ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui le cas de M33 est caractéristique. Sous mon ciel correct des Monts du Lyonnais et idem sous un ciel très pur des plateaux de Haute-Loire par ex (1000 m), M33 est de prime abord plus contrastée aux jumelles (sous ces ciels M51 et M101 sont évidentes aux jumelles mais unies bien sûr) . En revanche, dès la 80ED et la FC-100 on en voit plus en terme de détails : NGC 604 par ex, ainsi qu'une facile condensation centrale, une répartition des masses floues un peu hétérogène voire une amorce de mouvement quand le ciel est très bon (je n'irai pas jusqu'à dire que les bras sont visibles, mais y a un truc non uni).

Et par contre elle m'a bien déçu au 300 (ciel assez bon sans plus), elle paraissait plus fade, étendue comme tu dis et guère plus détaillée. A revoir.

 

Achaim j'ai 45 ans et effectivement commencé à observer en 1984 (j'ai fait une longue pause entre temps).

Le débat visuel / photo est intéressant, chacun y trouvera ce qu'il lui plaît.

Pour ma part je préfère l'émotion à l'oculaire étant dans les éléments, et de nature peu technologique, je n'ai pas envie de passer mes trop rares moments d'observation à gérer du matos. Je recherche la simplicité et le vite mis en place.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ben non justement, tous les observateurs ne sont pas aussi vieux que tu l'imagines. Pour ma part, j'ai commencé l'astro à l'ère du numérique, fais aussi de l'imagerie, et ne suis pas la seule.  Si tu visites un peu plus souvent cette partie du forum, tu verras qu'il y a des des jeunes qui postent des dessins réalisés avec talent. Je trouve ta remarque, même si elle est accompagnée de smileys, blessante:|

 

Parfois je vois autour de moi des astrophotographes qui se déplacent avec quantité de matériel,  passent la nuit l’œil rivé à un écran sans lever les yeux au ciel, pestent contre une batterie qui lâche ou un GOTO qui ne fonctionne pas puis remballent le tout sans avoir fait d'image, je me demande ou est le plaisir de l'astro et te garantie que ça arrive beaucoup plus rarement en visuel

 

 

 

Pas d'accord non plus lorsque tu dis qu'une photo donne toujours quelque chose de mieux qu'à l'oculaire. Beaucoup d'amas ouverts ont par exemple un aspect de bijou scintillant à l'oculaire qui sera bien difficile à rendre sur une photo. Mais si tu pointes des galaxies, tu risques d'être déçu...

 

 

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Hi hi Achaim, moi je suis sans doute beaucoup plus jeune que tu ne l'imagines :) Même si je ne le serai pas toujours :(

xD Bon je dirais que j'ai une petite décennie de plus que notre ami @Jose Rodrigues qui nous propose régulièrement des dessins de haut vol !

 

Ben j'appartiens peut-être à une génération de geeks mais je suis malgré tout un "dinosaure de l'oculaire" car je suis sensible au fait que seul le visuel peut procurer l'émotion du contact direct avec l'objet, et ça n'a pas de prix :) Puis l'astrophoto est trop contraignante niveau matériel, mais ce n'est pas la raison principale de ma nette préférence pour le visuel. C'est surtout que je ne me passerai jamais de cette plongée immédiate dans le cosmos, aussi longtemps que je pratiquerai, c'est ma motivation première.

 

La photo, comme le dessin, c'est une forme d'art, on produit quelque chose. L'observation est d'une essence différente, c'est d'abord un (salutaire) moment d'introspection...

 

(Bon puis pour ce qui est du visuel assisté, je ne vais pas contribuer à relancer ce débat... juste dire que je resterai toujours un dinosaure de l'oculaire en verre même quand il se sera développé... ;))

Edited by Cédric Perrouriefh
  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

ma remarque sur l age des observateurs du ciel passe par une sorte de logique par laquelle je suis passé , j ai 52 piges et es fait partie d un club d astro jusque l âge de 16 ans après arrêté et m y suis remis a 51....et , à l époque me faisait un réel plaisir a observer avec ma lunette de 60 ....

à l époque puisque on ne connaissait pas autre chose , étant donné que la photo argentique ( je m occupait du labo photo du club , lycée ampère de lyon) était un grand combat de patience et j en passe , observer et voir les taches floue était presque un privilège .

a ce jour la technologie informatique permet de voir ce que l on ne voit pas à l œil , L observation est toujours la même depuis 40 ans , l optique plus performante a changé surement le visuel , mais ce qui a tout changé pour le reste c est le numerique ect....il est plus facile a ce jour de faire une photo et d avoir andromede en couleur , que d attraper de l expérience et de la patience a essayer de l observer pour espérer voir un détail, c est mon point de vue actuel , qui n est pas fermé et peut évoluer...

en ça j en déduit que vu que c est quand même tout un bric a brac pour utiliser les logiciels ect....c est plus facile pour un jeune qu un vieux comme moi et de fait , je pense qu'il y a plus de gens de l ancienne génération ne voulant pas se faire C. a utiliser l ordi ect...qui se contente d observer que de d jeune qui maitrisent en un tour de main le bisness

c est une idée ....et non une remarque blaissante , après bien évidement que ce ne peut être une généralité et qu'il y a aussi des jeunes qui se passionnent pour l observation . voila c est tout simple :)

et pour répondre à Meroppe , persso je prend un pieds faramineux à passer du temps au développement d un clicher , j ai toujours fait de la photo , et avant l ordi , j ai toujours eu mon fidèle "durst" (agrandisseur) qui m a accompagné et qui à sa place maintenant en déco dans la maison .......suis un photographe avant d être un observateur , c est comme ça , ce qui ne m empeche pas de passer du temps rivé à l oculaire , pour essayer de comprendre malgré la technologie ce qui vous anime donc tous ..non de dzeuss O.o ( là c est un peut de la provo, mais humourrr ...):)9_9

 

En tout cas j ai noté dans un coin les cibles potentiels citées au fur et à mesure visible au 200 et qui peuvent intéresser  un néophyte

en ça merci des conseils :)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, Cédric Perrouriefh a dit :

La photo, comme le dessin, c'est une forme d'art, on produit quelque chose. L'observation est d'une essence différente, c'est d'abord un (salutaire) moment d'introspection...

là je suis entièrement dac......;)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Les objets les plus visibles et gratifiants me semblent être bien cadrés par le guide du débutant de l'astroclub de la Girafe

https://www.astroclubdelagirafe.fr/wp-content/uploads/fiches_observation/GuideAstroDebutant_1.0.pdf

 

En ce moment le bon parcours c'est celui ci à mon sens : Nébuleuse d'Orion et amas des Gémeaux / cocher 

Les pléiades éventuellement mais il faut un sacré champ. 

image.png.e2d2901cc8fc648bdecc445cf60d5c68.png

 

Je rajouterais  : L'amas de la crèche 

image.png.d009c4ffa8254ced09a6d458aa2fd639.png

 

Et le double amas de Persée :

image.png.5fd4308864bac921f1d503db51f64c9f.png

 

Si on n'est pas sous le charme ca va être compliqué parce que ces objets sont vraiment très gratifiants.

 

Après en visuel ce qui est sympa c'est aussi de chercher en champ large, avant de resserrer avec le bon oculaire. 

Quelqu'un qui met l’œil dans l'oculaire rapidement, sans posséder le matos et sans effectuer la recherche sur le ciel est souvent assez désintéressé. Il faut leur donner le gout de la quête, pas juste la finalité, sans quoi oui c'est décevant. 

Edited by foldedol
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now