etoilesdesecrins

Quelques objets difficiles

Recommended Posts

Posted (edited)

Salut à tous,

 

j'aimerais savoir s'il y a des compte-rendus d'observation de ces quelques objets que j'ai tentés récemment au 300 sous ciel de campagne, et qui m'ont paru (très) difficiles (j'arrive un peu aux fins de listes en ce moment pour les objets d'été !) :

 

- objet de Hoag, galaxie annulaire dans le Serpent, mv 15 environ. J'ai vaguement perçu une présence 2 à 3 fois à fort grossissement, pas vraiment confirmée

- nébuleuse planétaire PK 10+18.2 (Minkowski 2-9), mv 14.5 dans Ophiuchus : non vue, ciel pas totalement pur

- amas de galaxies Abell 2151 dans Hercule : je m'attendais à voir rapidement émerger au moins 2 - 3 membres principaux (mv 13.5 environ pourtant) mais rien ! Il faut monter à près de 200 X avec une bonne carte-photo en main pour en identifier plusieurs, mais toujours quasi à la limite de la visibilité (VI4-VI5 selon l'échelle Ciel Extrême)

- NGC 6822 Galaxie de Barnard juste ectoplasmique, excessivement diluée (je suis sûr que des jujus de 100 en montagne la montrerait mieux, j'ai pas pensé à mettre le OIII pour les zones HII)

 

Entre autres, je me suis rattrapé sur 2 minuscules NP stellaires même à près de 200 X, NGC 6803 dans l'Aigle et PK 51 dans Hercule, détectées immédiatement grâce à leur fort blink les rendant différentes d'étoiles. Sur la PK 51 l'application de l'OIII confirme nettement la première identification.

Edited by etoilesdesecrins
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Hoag = PGC 54559

au T445x271 le 17/08/2012 : très petite galaxie, extrêmement faible, vue VI5 à 271x, observable de 271 à 333x, circulaire, environ 20" de ø, noyau stellaire aux bords diffus (étoile un peu floue ?), type c, couronne externe fantôme vue moins de 5% du temps d'observation.

 

PK 10+18.2

au T445x211+OIII le 22/08/1998 : petite à moyenne NP en taille, très faible, bilobée à partir de 211x où la centrale se sépare des 2 anses; allongée à moins de 211x; centrale de m=15.5 dont deux extensions s’échappent au N et au S donnant des dimensions totales de 25”x12”; UHC=1, OIII=2, Hß=-1. [H=18°]

 

AGC 2151 pas essayé encore...

 

NGC 6822

au T310x23 le 20/08/1990 : à 23x, faible et large, mais bien visible avec quelques étoiles se détachant de la nébuleuse; à 75x, allongée 2:3 N-S, irrégulière et hétérogène, nodosités ?.

au T445x125 le 10/08/2007 : à 125 & 271x, moyenne à grande galaxie, très très faible (au niveau brillance de surface), vue VI1 à 80x, observée de 80 à 426x; ovale N-S d’environ 9.1’x6.7’ aux bords indélimitables; centre très légèrement plus brillant, allongé selon le même AP, d’environ 6.0’x2.8’; quelques régions HII et associations OB sont visibles au N (Hubble V, X, III, HKL88-28/31/34/37/41, alignées E-O) et quelques étoiles faibles galactiques parsèment NGC 6822 (dont une de m=12 qui borde le côté E); type Irr. [H=30° (98%)]

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

En croisant avec mes notes d'observation, j'ai retrouvé ce qui suit

 

- nébuleuse planétaire PK 10+18.2 (Minkowski 2-9)

 

PK10+18.2obs7448.jpg

Valdrôme 2016

Dobson 508/1920

Observation 7448 : PK10+18.2. 201x et 276x. Elle répond bien en OIII.

Très faible, allongée, diffuse, elle est néanmoins effacée par un passage nuageux avant que j'aie pu noter l'orientation et l'échelle. Saletés!

 

- amas de galaxies Abell 2151 dans Hercule :

 

Abell2151obs7472.jpg

Valdrôme 2016 : Nuit du vendredi 5 au samedi 6 août 2016

Dobson 508/1920

Observation 7472 : Abell 2151. 201x.

Une dizaine de galaxies sont repérées. Je ne me suis pas attardé sur les non NGC à cause des nuages tournoyants qui rendent l'observation pénible.

NGC6040 faible

NGC6039 faible à très faible

NGC6041 faible

NGC6042 très faible

NGC6043 très faible

NGC6044 faible

NGC6045 faible

NGC6047 considérablement faible

IC1179 + NGC6050 VI1-2

NGC6054 faible à très faible

IC1182 faible

IC1183 faible

IC1185 considérablement faible

NGC6057 faible

NGC6055 assez faible

PGC57092 VI1-2

NGC6053 très faible

 

- NGC 6822 Galaxie de Barnard

 

NGC6822obs7883.jpg

Restefond 2017

Dobson 508/1920

Observation 7883 : NGC6822.

138x, 85x.

Elle est vue très faible dès 85x. 2 régions HII ressortent très bien en OIII à 138x, c'est amusant. Elles sont invisibles en HBêta.

A 201x des régions HII supplémentaires et des condensations plus subtiles valident que cet objet est très intéressant. Pour comparaison, les 2 régions HII les plus brillantes ont aussi été vues au Strock 254 sous un très bon ciel.

 

NGC6822obs7122.jpg

Valdrôme 2015.

Strock 254/1200

observation 7122 : NGC6822 Galaxie Naine du Sagittaire. 75x, 109x. A 109x, quelques nodosités dedans. Galaxie très faible, très diffuse, fantômatique.

 

Edited by xavierc
  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Excellent Yann, merci !!

Tu me rassures pour les 2 premiers objets.

Concernant la Barnard, je ne sais trop pourquoi mais je continue à constater des perfs vraiment médiocres du 300 quand il s'agit de larges plages diffuses, hormis les célébrités comme M42, M20 ...Quand en plus l'objet est près de l'horizon, je ne vois pour ainsi dire guère de différence par rapport à la FC-100 mm !

Au 310 tu étais peut-être dans le Queyras (ciel pur et objet plus haut).

Je pense que des jumelles de 100 en montagne seraient plus compétentes sur ce type d'objet que le 300 près des horizons floutés lyonnais.

 

Pour 2151 c'est typiquement le sujet de cielextrémiste par excellence je pense !

En tous cas un ou plusieurs crans au-dessus des autres groupes ou amas de galaxies faibles que j'ai pu voir. La petite taille des objets s'ajoute à leur faible éclat et bien souvent un grossissement fort constitue la clé.

 

J'ai jeté l'éponge avant même d'essayer sur l'amas de la Couronne Boréale, difficile à repérer et avec avec un membre principal de mag 15 ! Faudrait un 500 sur Goto !

Edited by etoilesdesecrins

Share this post


Link to post
Share on other sites

OK Xavier, merci aussi !! Ah la Barnard est fantômatique à Valdrôme au 254 aussi !

Franchement sur 2151 je me suis arraché les yeux, j'ai sorti 7-8 composantes mais à la limite, en sachant où elles devaient être, mais confirmées

Share this post


Link to post
Share on other sites

Abell 2151 je l'avais aussi fait au moins partiellement au 254mm, mais je n'ai pas en tête les références de ses galaxies pour vérifier dans mes CROAs.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour Abell 2151, j'ai deux expériences :

 

- Restefond été 2012, Dobson 350. Très bon ciel, à une heure où cet amas commençait à redescendre sans être pour autant trop bas sur l'horizon : rien vu du tout O.o Problème de pointage au mauvais endroit ?

 

- A l'observatoire de mon club dans la campagne aixoise, l'été 2018 au C14 (sous la coupole au milieu d'une nuée tristement mémorable de moustiques...). Cette fois je l'ai bien vu. Un extrait de mes notes d'observations :

Abell 2151, l'"autre" amas d'Hercule  Jubilatoire, une bonne dizaine de tâches (ou de traits, selon l'angle de vue ) dans le champ de l'Ethos 13, et bien sûr que du faiblard faiblard qui demande de la vision décalée

 

J'adore ces amas de galaxies :) De mémoire c'est du même style que l'amas de Persée... en plus faible peut-être ? Je ne sais pas, j'y retournerai volontiers à l'occasion !

 

Les autres objets, je ne crois pas connaître...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, etoilesdesecrins a dit :

Au 310 tu étais peut-être dans le Queyras (ciel pur et objet plus haut).

 

oui, tout depuis le Queyras. Je gagne quelques degrés sur les monts du Lyonnais j'imagine.

 

Marrant, sur M2-9, je l'ai vue plus allongée que Xavier mais il a été arrêté par les nuages, c'est sans doute la raison (daao pas encore fait):

pk010+182_YPr.jpg

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je vous affiche aussi la galaxie de Barnard et l'objet de Hoag pour comparer/illustrer:

 

n6822_YPr.jpg

NGC 6822

 

p54559_YPr.jpg

PGC 54559

 

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai ce dessin d'Abell2151 d'il y a un peu plus de 10ans au T407, mais je n'ai pas souvenir d'une difficulté particulière avec ce diamètre...

Abell2151-120807-22h-T407.jpg

Ces derniers temps je l'ai souvent fait en poses courtes au foyer + A7s, car c'est un amas assez facile et varié en formes de galaxies:

abell2151-230318-3h03m6-t407f5blogc-42s.jpg.4cbc82bdc3c75cd46a494bc1dc4124bf.jpg

(42sec de pose en 2018)

Un amas un peu plus "challenge" c'est celui de la couronne boréale... Abell 2065: en visuel j'arrive juste à voir entre 2 et 4 galaxies au T407x350... mais elles sont un peu plus loin!

Nicolas

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, biver a dit :

Abell 2065: en visuel j'arrive juste à voir entre 2 et 4 galaxies au T407x350... mais elles sont un peu plus loin!

Ah celui là, j'ai : 7 galaxies mais en VI5.3 à chaque fois... C'est là qu'on se dit qu'un milliard d'années-lumière, pour une galaxie lambda, ça fait un peu de distance tout de même, du coup, la lumière "fatigue" ! B|

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tiens, je viens de me rendre compte qu'il y a une coquille dans mes notes d'observations, "tâches" au lieu de "taches", sans doute un coup du correcteur automatique de mon smartphone encore >:(

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai un C11 et j'ai tenté plusieurs objets difficiles cet été: impossible de voir quoi que ce soit sur NGC 6822, que ce soit en visuel ou avec mon ASI 224MC. J'ai tenté de repérer Pluton mais c'est très difficile car je me suis perdu dans les étoiles. J'ai gardé quelques images que je vais étudier pour voir si je peux retrouver Pluton dedans. Sinon ABELL 2065 est facilement visible avec la caméra. On voit juste des taches sur l'écran, plus d'une dizaine en tout cas.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui Yann, la Minkowski est décrite par L. Ferrero comme étant effectivement très effilée de part et d'autre de la centrale, de mag 15.5 je crois (donc déjà la CS est à la limite actuelle du 300 d'après ce que j'ai pu expérimenter)

Effectivement pour Hoag j'ai cherché entre les 2 étoiles, un peu en décalé, conformément à ton dessin, mais n'ai deviné qu'un patch fantomatique lors de 2 ou 3 glimpses

 

Nicolas, j'ai évoqué effectivement Abell 2065 un peu plus haut, en mentionnant avoir jeté l'éponge avant même d'essayer ! Ce que tu dis me conforte dans cette décision !

 

Avant d'attaquer le Cygne qui est au zénith, demain soir je vais peut-être compléter quelques objets de fin de listes, du Sagittaire ou Ophichus qui sont sur le PSA, donc moins difficiles normalement. Mais faut se méfier des petites nébuleuses diffuses secondaires, qui peuvent donner du fil à retordre sous des ciels juste bons, ou de bonnes surprises même à 100 mm sous des ciels alpins.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour les amateurs de groupes de galaxies, y a plus facile que Abell 2151 ou 2065 !

 

Abell 262 dans Andromède

Abell 347 même constellation pas encore testé mais ça doit le faire

Abell 426 dans Persée (NGC 1275 et consorts)

groupe de NGC 383 dans les Poissons

groupe de NGC 507 dans les Poissons

 

En plus c'est bientôt de saison !

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous,

M 2-9 est une NP que j’apprécie bcp et je vous fais part de mes notes de terrain prises avec 2 instruments différents chez moi (ou presque pour le T 400), sous mon ciel de plaine.

Voici mes notes tirées de mes base de données :

 

M 2-9 = PK 10+18.2 = PN G10.8+18.0
Ophiuchus (Oph) 17 05 37.9 -10 08 32
V = 14.6; Taille 59"; Mag* 15.6
Notes avec T 400 il y a qq années :
A 350x (Visibilité 1/4) : Étoile centrale mieux visible (très probablement de mag mieux que 15,6) que la nébuleuse. Celle-ci forme 2 petits traits très fins et diffus de part et d'autre de la centrale. L'ensemble (rapport longueur sur largeur de 10/1) ressemblant à une montre indiquant presque12h30 (les 2 aiguilles ne semblent pas tout à fait parallèles). L'aiguille S est un peu mieux visible que celle au N. 
A 150x et UHC, la nébuleuse forme un petit trait fin mieux visible avec UHC que sans filtre. La centrale est déjà visible sans filtre à ce grossissement.
Notes au T 560 (6 août 2016) :
A 290 et 370x et UHC (visibilité 1 à 1,5) : Sous la forme de 2 fines extensions symétriques de part et d'autres de la centrale (mieux vue sans filtre, visibilité 1,5). Le tout bien allongé 6/1 environ. Ces extensions ne semblent pas toucher directement la centrale et sont un peu plus denses côté centrale, pour chacune. A l'inverse, les extrémités extérieures s'affinent et faiblissent plus. Ces 2 extensions sont très légèrement bombées côté E. M 2-9 est visible aussi sans filtre mais elle est moins contrastée sauf pour la centrale.
Notes au T 560 (1 juin 2019) :
A 290 et 370x (UHC) (visibilité 1 mini / intérêt 3) : Petite NP très atypique avec centrale pas difficile et avec de chaque côté 2 fines extensions qui sont plus fines et s'affaiblissent plus vers l'extérieur. La centrale est comme le centre d'une montre avec des aiguilles indiquant 12h30 (soit des extensions diffuses presque dans l'axe). Le gain du filtre UHC n'est pas fort mais donne un petit plus pour voir se prolonger un peu plus loin les extensions, d'où un rapport de 8/1 environ pour l'ensemble.

 

PS : Mon échelle de visibilité est une échelle perso, notée sur 4, que j’ai depuis si longtemps que je continue toujours malgré par l’exemple celle de Bertrand Laville.

 

Son aspect effilé colle bien à son aspect réel et celui montré par les photos hr.

C’est une cible très originale pour les gros télescopes, visuellement et en imagerie.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir,

voici ngc 6822 observée au bino360 (image inversée par rapport à un newton classique). Les deux taches un peu étalées en bas sont des zones H2. La galaxie est globalement peu contrastée mais inratable si on passe dessus.

NGC6822_bi360_web.jpg

Sinon je me souviens l'avoir observée pour la première fois dans un C8 sous un beau ciel de montagne et aussi au bino150. Donc c'est possible avec de petits diamètres mais le plus important pour cette galaxie c'est la transparence et la noirceur du ciel. Je ne sais pas si ton télescope est un DF "de base" ou si tu as rajouté un pare lumière en face du porte-oculaire, mais ça peut aussi jouer sur le contraste des objets faibles comme celui-ci.

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alexandre, elle semble donc bien dédiée aux gros diamètres (> 400) en conditions classiques, et peut-être accessible à 300 mais sous très bon ciel (j'avais la double peine : site habituel des Monts du Lyonnais et non Alpes, et de plus la transparence n'était pas top ce soir-là)

 

Eroyer : oui c'est un DF mais avec la jupe systématiquement. Pas de pare lumière en plus.

Des fois selon comment je pousse les volets des porte-fenêtres il peut y avoir un parasitage lumineux qui se traduit par une forte baisse de contraste à l'oculaire (fond de ciel devenant gris) mais de mémoire ce n'était pas le cas sur NGC 6822.

Une autre hypothèse c'est qu'il s'agit souvent d'objet diffus situés pas très haut sur l'horizon, donc un peu éclipsés par la couche atmosphérique voire la pollution de la vallée du Gier.

Bien que M42 était impressionnante alors que NGC 2023 quasi à la même hauteur a présenté par ex cet aspect très diaphane que je constate souvent sur les objets étendus et diffus.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut !

 

Je participe avec une observation récente de NGC 6822 au T381 mm à 86x avec un SQM à 21,71.

Elle apparaît très pâle, large, uniforme et ovalisée dans le sens N/S au premier abord. Après une observation prolongée en vision décalée je finis par noter des irrégularités de brillance à sa surface et sa structure se complexifie. En ajoutant un filtre UHC je découvre même deux régions HII visibles comme deux petites condensations nébuleuses.

 

ngc6822-T381-md3c.png

Edited by laurent13
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Bertrand, encore du travail d'orfèvre !!

Pour AGC 2065, toutes faibles au T 1200 ! Merci de conforter le fait que je dois barrer cet objet de mes listes au 300, pour éviter de perdre du temps !

Je pense pas qu'il y ait beaucoup de retours en France d'observations à moins de 400 de cela.

 

Quand même, NGC 6822 en VI3 au 254 (classe des 300 mm) et sous ton ciel, ça valide l'objet dans la catégorie des très faibles brillances de surface quand même. En tous cas c'est peut-être moins le cas dans ton ciel à l'époque (pas retenu si c'était Chabottes) mais chez moi elle est juste au-dessus du halo de la vallée du Gier, et de plus les ciels d'été sont parfois un peu pâteux. C'est en tous cas un objet bien plus faible que NGC 4236 du Dragon par ex, qui chez moi se présente hors pollution lumineuse.

 

 

Edited by etoilesdesecrins

Share this post


Link to post
Share on other sites

A mon point de vue, ce n'est pas NGC 6822 qui est intéressante en elle-même (encore de Frédéric Burgeot en ait fait un dessin exceptionnel), mais surtout les objets qu'elle contient, régions HII et amas stellaires

http://www.deepsky-drawings.com/ngc-6822-hii-regions/dsdlang/fr

 

Pour AGC 2065, en dessous de 500 mm, s'abstenir!

 

Bertrand

http://www.deepsky-drawings.com

 

 

NGC-6822-Hubble-I-III-V-VI-VII-X-BL-2006-09-18[1].jpg

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

@ Bertrand : magnifique ta M2-9, c'est un objet que je n'ai jamais observé ! faudra que je la mette sur ma liste pour l'an prochain.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now