Vincent_L

[Spectro] Comète C/2019 Y4 (Atlas)

Recommended Posts

bonjour,

 

belle nuit hier, j'en ai profité pour faire le spectre de cette comète, qui s'avère assez prometteuse !

le spectre est réalisé avec un Alpy600 monté sur un T250 Newton. Camera CCD Atik414. Le suivi est réalisé sur le noyau de la comète. Le setup est piloté par Prism 10. Les données sont traitées avec ISIS, VisualSPec et script Python. La résolution est de 580. Les interprétations des bandes sont reprises du post de D. Boyd depuis http://www.spectro-aras.com/forum/viewtopic.php?f=41&t=2496&p=13912#p13912.

 

bons cieux et prenez soin de vous !

 

vincent

 

 

 

 

Image2.png

Edited by Vincent_L
  • Like 5
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Bonjour Vincent,

 

Bravo pour ce spectre, on retrouve de nombreux éléments effectivement.

 

Je vais essayer de refaire une sessions également pour tenter de capter plus de flux.

 

Matthieu

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voici ma contribution sur cette comète réalisé avec un LISA (R=800 environ).

Contrairement à Vincent, je n'ai pas pu capter la raie CN en dessous de 400nm du fait de mon capteur pas assez large....

 

5e85f1a89ca0a_C2019Y4.png.001550fa8f086d3c388517ed2c12c28d.png

 

Et ce que l'on voit sur le capteur d'autoguidage ou j'ai pu autoguider sur le noyau.

 

CometeC2019Y4_Slit.png.9030f6265b0aa5b78c1703a2b94b3d98.png

  • Like 6

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

Un nouveau spectre de la comète pris également le 01/04/2020. C'est plus cohérent que mon dernier spectre. J'ai affiné le positionnement des zones de fond de ciel/ binning + précisions de la RI avec ISIS puis Script Python perso. Je n'ai pas encore essayé sur Demetra. En tout cas tu avais raison Olivier, je ne les avais pas assez bien paramétrés.

 

C2019_Y4_ATLAS_20200401_matthieulel.png.90463827063c50e0f48828078e6a69fc.png

 

Toutefois, mes raies [OI] de l'airglow sont assez élevées. Vous faites un fond de ciel en plus lors des acquisitions ?

 

Bon ciel

 

Matthieu

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

bonjour Mathieu,

 

très beau spectre ! pour les raies [OI], elles sont effectivement exceptionnellement fortes ... je ne sais pas à quoi est dû cet artefact ...

 

ci-dessous, un spectre du 03/04 et comparaison du spectre du 31/03:

 

image.png.8c438dbb53c430bd84cfef5e36472637.png

 

 

image.png.788fe92311d48d8075e7c014b18bc17f.png

 

 

Vincent

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Matthieu,

 

Bravo pour le spectre !

 

En fait, on est pratiquement toujours obligé de faire un spectre du fond de ciel séparément  en pointant une région du ciel à proximité de la comète. Si on utilise le fond de ciel enregistré en même temps que la comète, on n'est jamais sûr du résultat quand on fait le retrait du fond de ciel.

J'avais fait l'expérience:

http://astrosurf.com/jpmasviel/20140515/C2012K1PANSTARRS.html

 

Je sais que c'est un peu frustrant de pointer une zone du ciel ne contenant aucune cible. Après, s'il y a une étoile intéressante à faire pas trop loin, ça permet d'en profiter pour enregistrer le fond de ciel.

 

Jean-Pierre

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous

 

Enfin un premier spectre de cette comète à l'UVEX(3) 1200tr/mm.

Guidage manuel, PHD2 ne veut pas du noyau ! (pose 4s ZWO 290MM)

Si quelqu'un a un solution PHD2, je prends :-)

Matériel C8 avec red6.3 et bin 2x2 pour tenter de ramasser un maxi de photons.

Christian Buil m'encouragé à vérifier la vraie focale avec le reducteur, et surtout de poser fortement, genre 1200s unitaire...!

A suivre de ce coté là.

Les specialistes vairont je l'espère des détails dans la raie CN principale ?

 

5e89f28251d4f_Spectre3730to4384net.png.710a474e7810ed78a8047b006d535db3.png

 

A suivre

 

Pierre

Edited by pierre2nice

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pierre, avec PHD2, tu peux guider sur une étoile du champ tout en maintenant la comète dans la fente.

Il faut rentrer les deux taux de déplacement de la comète donnés par Cartes de Ciel :

interfaceCdC_PHD.jpg.5024c2fb5c189dbff0d504485f3b85c8.jpg

 

Je reprends la méthode envoyée récemment par un adhérent du CALA:

 

En spectro, pour guider sur la comète, j'ai trouvé une méthode qui marche bien avec Phd2 et CartesDuCiel (CdC), en utilisant la boite à outil Phd2 intégrée à CdC.
En 2 mots, on connecte CdC à Phd2, CdC calcule les valeurs de déplacement apparent de la comète et les envoie par la connexion directement à Phd2.

La recette, testée et validée récemment:
- Phd2 : Le lancer et connecter les équipements. Vérifier les valeurs de focales, de taille de pixel, etc...
- CdC :
--- Le lancer.
--- Étape à ne faire que la 1ère fois : menu Configuration->Gérer les boites à outils. Dans la case F2 (ou F3, ou Fx), colonne script, cliquer et sélectionner le script PHDGuiding.cdcps. Fermer.
--- Presser F2 (ou F3, ou Fx). A gauche s'affiche la boite à outil de Phd (en anglais)
--- Dans l'entrée 'PHD Host et port', il doit y avoir localhost et 4400. Ne pas y toucher, sauf si votre Phd2 ne tourne pas sur la même machine que CdC.
--- Cliquer sur Connect (ce qui connecte le client CdC au serveur Phd2).
--- Si ce n'est pas fait, mettre à jour les éphémérides des comètes (Mise à jour -> éléments des comètes)
- Phd2 :
--- Centrer la comète avec son utilitaire préféré (pour moi, c'est CdC connecté aussi au télescope, mais chacun sa solution)
--- Sélectionner une étoile de guidage, et commencer le guidage pour initier l'étalonnage (ou calibration) si elle n'est pas à jour.
- CdC :
--- Dans l'entrée de pointage en haut, sélectionner la comète (C/2019 Y4 (ATLAS) par exemple). CdC va générer une vue du ciel centrée sur la comète, et surtout calculer la vitesse de déplacement apparent qui va s'afficher dans la boite à outils Phd2 sous le label 'Lock shift'. Genre -226,25 et 7.23, par exemple.
--- Dans cette boite à outil, cliquer sur 'Set rate puis 'Enable', ce qui envoie ces valeurs de déplacement à Phd2, et les valide.
- Phd2:
--- Lancer l'outil 'Comet tracking' pour vérifier que les valeurs sont bien prises en compte, et que le suivi 'dérivant' est actif.
--- Affiner le centrage de la comète dans la fente avec l'outil 'Lock position' si nécessaire.
C'est tout bon, on peut lancer les poses. Sauf si, comme hier, c'est à ce moment-là que la brume tombe, masquant même la Lune. Grrr.

Au début ça semble un peu compliqué, mais en fait c'est assez logique. Pour éviter de ratatouiller en pleine nuit, le mieux est de s’entraîner de jour, au calme, avec ces 2 logiciels en utilisant les simulateurs de caméras, télescope, etc... qu'on connecte à Phd2 (et CdC si besoin). Sous Linux, les pilotes Indi incluent de tels simulateurs, je ne sais pas si l'équivalent existe avec Ascom.

 

Jean-Pierre

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Jean Pierre

 

Je vais lire attentivement et mettre ca en musique.

 

Ce soir j'ai repris mon soft de guidage sur fente, j'ai guidé sur le noyau pendant 2h sans voir un bout de noyau  sortir !

comme quoi les fondamentaux sont parfois utiles. ;-)

 

Demain je dépouille , 8x1200s !. (Christian, je t"ai écouté, pas de bruit supplémentaire semble-t-il )

 

 

Bonne nuit

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pierre, pour t'aider à indentifier les raies, tu as la page de M. Brown:

http://web.gps.caltech.edu/~mbrown/comet/

Using high-resolution spectra obtained with the Hamilton echelle spectrograph at Lick Observatory, we have constructed a catalogue of emission lines observed in comets Swift-Tuttle and Brorsen-Metcalf. The spectra cover the range between 3800 and 9900 A with a spectral resolution of ~ 42000. In the spectra, we catalogue 2997 emission lines of which we identify 2437. We find cometary lines due to H, O, C2, CN, NH2, C3, H2O+, CH, and CH+. We list 559 unidentified lines compiled from the two spectra.


Jean-Pierre

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous,

 

Super Post sur cette belle Comète, qui, j'espère, va nous éblouir à l'approche du soleil. Avec une magnitude autour de 8, je m'y suis lancé aussi ce week-end. Voici mon humble contribution en basse définition, sur la base de 5 poses de 600 secondes (en guidage manuel même si j'ai appris dans ce Post que l'on peut dorénavant autoguider dans la fente, directement sur l'objet !) : 

 

5e8cbf9f0b1e2_CometAtlasC2019Y4.jpg.8440457bc0dba233a05b4d19e675d31b.jpg

 

 

Merci à Pierre pour le spectre avec l'UVEX, le détail dans le bleu est vraiment très intéressant et la définition autour de la raie à 3880 Angströms impressionnante.  Cela m'a permis du coup de jauger mon Alpy 600. Ci-dessous zoom de mon spectre entre 3680 et 4550 : 

 

5e8cbfca5b57c_zoomUVCometC2019Y4.jpg.0213409898b6b0583a7be8a14c28f4ba.jpg

 

A bientôt.

 

Frédéric

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce qui va être intéressant à suivre dans ces derniers jours de la comète, c'est l"évolution du rapport d'intensité des raies des différents radicaux, et aussi le rapport raies/continuum (gaz/poussières?).

Le spectre dans l'UV est sympa, mais a priori à cette résolution ce qu'on va commencer à séparer c'est les sous bandes P et R de CN, un peu indépendantes de la comète... Lors des cas rares où on a une raie de N2+ juste à côté de CN (391 vs 389nm - à vérifier) là, cette résolution devient fort intéressante.

Nicolas

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

hier soir j'ai pointé la comète et affiché le champs d'autoguidage pose 20s ou l'on distingue la fente de 25µ. .

Je ne vois franchement pas une comète brillante comme annoncé ! :-)

je dirais plutôt mag 16 bien étalé, pas de noyau ...

 

COMETE-7-4-2020.jpg.08fe162ed12891166315db07c2fd1f52.jpg

 

Elle ne va pas être facile à spectrographier dans ce conditions .

 

A suivre

Pierre

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Superbes ces spectres de la comète. La résolution à l'UVEX est super intéressante. Si je ne m'abuse, ce ne serait pas le premier spectre d'une comète avec ce spectro qui est justement particulièrement adapté à ce type d'objet ?

Quand je vois l'image de guidage de Pierre, on voit clairement qu'elle est en train de se vaporiser complètement. Ce qui relevait encore de l'hypothèse il y a quelques jours parait maintenant une certitude. L'ayant observer fin Mars, je vais la retenter ce soir pour constater sa disparition.

Et bien, il faudra repasser encore pour une belle comète bien visible à l'oeil nu.

 

Jean-Christophe

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 16 heures, Jean-Christophe Dalouzy a dit :

Si je ne m'abuse, ce ne serait pas le premier spectre d'une comète avec ce spectro qui est justement particulièrement adapté à ce type d'objet ?

Il me semblait avoir quand même noté une légère limitation de l'UVEX pour l'observation des comètes.

 

Christian BUIL donne la précision suivante sur sa page dédiée à la présentation du projet :

Noter que de par son principe optique, UVEX produit un spectre bien net que sur une hauteur de fente relativement restreinte (suivant la direction spatiale). UVEX est surtout fait pour observer des objets ponctuels, comme des étoiles (mais vous pouvez aussi réaliser le spectre de petites nébuleuses, de noyaux de galaxies…). En dehors de la zone de netteté, une forme d’astigmatisme se produit, qui a pour effet d’élargir les raies spectrales, et donc de faire perdre en résolution spectrale. Examinez l’image spectrale ci-après :

capture-d-ecran-2019-06-07-a-10_56_56-822.jpg.7c61c8457f5e1c8d7f5fd96f5db42454.jpg

http://www.astrosurf.com/buil/UVEX_project 

Mais ça ne doit pas trop poser de problème, sauf peut-être pour une comète très étendue type Hale-Bopp, que l'on attend toujours. En tout cas, ce ne sera pas C2019 Y4, en voie des désintégration:

c2019y4-20200408-610-3_crop_itgauss.png.cde38b8da8fdbb132c79bbb57dcab841.png

April 8th 23:40 to 01:54 April 9th

220mins of 10sec subs, with the Baader 610 filter, ASI1600MM, 12" Newt

Nick Haigh

 

Jean-Pierre

 

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Certes pour une zone de binning large, dans le cas présent la zone est centrée sur le noyau  avec la zone de netteté y= 10 pixels ce qui est acceptable .

 

j'en ai profité pour donner une idée sur les raies, avec l'outil FWHM d'ISIS (informatif).

noyau_cometeID.PNG.b6019935571779b9a366064ac9940cff.PNG

 

Pierre

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pierre,

J'avais trouvé ce graphique de la région de CN:

5e8ee82f0d706_CN(dtails)001.jpg.99e16f21345615d4ea1193b3ac2f723f.jpg

En tout cas, félicitations pour ce premier essai d'UVEX en spectro cométaire.

 

Jean-Pierre

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Jean-Pierre pour ces précisions. En effet pour une comète de petite taille ça doit le faire sans trop de problème. Pour une plus grande, il faudra se concentrer sur la partie centrale du spectro quitte à le décaler aux fils des observations et des besoins.

 

L'image de Nick Haigh est superbe et très parlante.

 

Jean-Christophe

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir à tous

 

hier soir j'ai tenté de nouveau la comète, très chaud le guidage sur le noyau, avec de "grosses" étoiles très proche pendant les 2h, soir 6x1200s.

Je pense que c'est la fin des observations pour moi avec une magnitude en baisse, voir l'image ci-dessous, magnitude 14.5 voir 15  très étalée.

comete-guidage_20200409net.png.cd5c1248d391827abcb17393e1e446ec.png

 

Le spectre est très bruité...

5e90bc2f60cd4_Spectre3732to4381.png.9c14506aecba7120f9352a27e75a2453.png

 

zoom

Comete_Zoom.png.65a41ec2e0b1065ec6fd3abb37fd74f3.png

 

Bon weekend confiné , je vous souhaites de bonne observations.

 

Pierre

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

bien joué Pierre !

 

tu n'as pas lésiné sur le temps de pose, ça a payé ! mais clairement, ça commence à devenir compliqué :)

 

vincent

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'avais noté les raies que l'on pouvait éventuellement s'attendre à trouver dans cette plage spectrale. Sauf erreur, il s'agissait de:

- CN à 3870-3880

- C3 à 4019

- N2+ à 3905,5

- CO+ à 3999 et 4016,5

 

Maintenant, il faudra attendre la prochaine comète un peu pêchue pour tenter d'observer ces raies.

 

Jean-Pierre

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une nouvelle comète (SWAN) qui devrait (en théorie) être bien visible dans les prochaines semaines:

 

It should be reaching a peak pre-perihelion mag of c. 7-9 in early May (at an elongation of ~50 degrees), and a peak post-perihelion mag of c. 4-7 in early June (at an elongation of ~20 degrees). Both far enough north that most northern hemisphere observers should be able to observe without much difficulty.

 

Visible dans le Cocher vers magnitude 4 fin mai.

 

A vos spectros !

 

Jean-Pierre

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By COM423
      Voici un grand classique, M63 la galaxie du tournesol dont je ne trouve personnellement le traitement vraiment pas facile...
      Si des détails sont déjà bien visibles sur les images individuelles, le compositage sort avec une dominante jaune très appuyée et je n'arrive pas à préserver le centre tout en sortant des détails dans les spires périphériques.
       
      Voici le point de départ, en sortie de Siril après colorimétrie par photométrie :

       
      et ce que j'arrive à en faire avec Gimp :

      Newton SW 200/800 avec correcteur de coma, caméra ASI 294-MCpro + IR-cut, 52 poses de 05min à -10°C ou -15°C  (gain 120), Nord à peu près en haut
      Du 03 au 16 juin 2021 sur 3 nuits          ( soit 04h 20 min d'intégration )
      Binning 1x1, Traitement Siril 0.99.10.1 et finition dans Gimp 2.10.24
       
      Je suis preneur de tout conseil pratique d'amélioration, car je ne suis pas très satisfait de ce résultat et je n'arrive pas :
      ni à atténuer cette dominante jaune, ni à faire ressortir plus correctement le coeur...  
    • By COM423
      Salut les astrams,
       
      Ce matin, la comète périodique 7P/Pons-Winnecke est passée tout près de NGC 7293, la nébuleuse Hélix, rendant son observation encore plus pétillante !
      J'avais peur que les entrées maritimes de l'aurore ne viennent gâcher la fête, mais tout s'est finalement déroulé au mieux
       
      Pour l'heure, le temps est encore aux observations et je ferai le compositage plus tard. En attendant, je partage déjà la joie de l'observation de cette rencontre avec ce single shot, brut de coffrage :
      C'est une pose unique de 60s en binning 2 au SW200/800 + ASI294MC-pro, aucun pré-traitement
       
      Pris dans un ciel un peu brumeux, à 12° de hauteur au-dessus de l'horizon.
       
      J'espère que le compositage (en binning 1x1) rendra bien, à suivre donc.
      Bon ciel à vous, profitons de cette belle vague de beau temps !
       
    • By COM423
      Bonjour,
       
      La comète 117P/Helin-Roman-Alu 1 a été découverte en 1987 et elle effectuera son quatrième retour au périhélie le 07 juillet 2022. Elle atteindra alors la magnitude 13 et sera observable visuellement sous un bon ciel.
       
      Pour l'instant, avec une magnitude entre 15 et 16, c'est plus une cible en imagerie. Si elle n'est pas spectaculaire, elle a toutefois développé une queue de poussières la rendant plus photogénique et couramment observée sur 5 à 10 minutes de longueur.
       
      Voici une image réalisée le mois dernier quand elle était malheureusement un peu basse (h=35°) car avant elle avait eu le mauvais goût d'aller se coller à une étoile :

      Newton SW 200/800 avec correcteur de coma, caméra ASI 294-MCpro + IR-cut, 141 poses de 30s à -15°C (gain 120), Nord à peu près en bas
      Le 11 mai 2021 de 23h22 au 12 mai à  00h37 utc  ( 01 heure 10 min 30 s d'intégration )
      Traitement Siril 0.9.12 et finition dans Gimp, binning 2x2 du lendemain (2.4 arc/pixel)
       
      La queue est visible faiblement sur 10 à 15 minutes, vers PA=300°.
      Elle est difficile à sortir du fond de ciel et il faut resserrer les seuils pour mieux la voir :

      C'est sur la couche R qu'elle ressort le mieux, ou le moins mal :

       
      Je l'ai imagée trop basse dans le ciel et l'absence de dithering se fait aussi cruellement sentir dès qu'on ressert trop les seuils... Déçu du coup, quand j'ai vu que la queue était en fait observable sur près de 2 degrés (!) au mois de mai, à l'occasion du passage de la Terre dans le plan orbital de la comète (ce qui renforce le contraste de la queue), comme le montre cette image prise en remote depuis la Namibie par Thomas LHEMANN :

      ( cette dernière image n'est pas de moi (malheureusement !) ©Thomas LHEMANN )
       
      Comme quoi, même les comètes faibles restent intéressantes à suivre !
      Bon ciel à tous, quelles que soient vos cibles
    • By COM423
      Le post sur C/2020 J1 (Sonear) ne semble pas avoir attiré les foules (à part @ALAING, merci à toi ), alors je vous propose une comète qui ne paye pas de mine pour l'instant mais qui pourrait nous gratifier d'un spectacle intéressant en fin d'année (périhélie le 03 janvier 2022) :
       
      La comète
             Découverte à la magnitude 19 le 03/01/2021, elle est observable dans de bonnes conditions actuellement mais se traîne encore vers la magnitude 16 à 17 avec un courte queue peu contrastée difficile à sortir avec de petits instruments.
       
      Elle deviendra un peu plus intéressante en réapparaissant dans le ciel du matin :
      mag 14 à l'automne à l'aurore, mag 11 en novembre en seconde partie de nuit, mag 9 début décembre en toute fin de nuit avant de basculer rapidement dans le ciel du soir, d'ici la fin décembre vers mag 5 mais très basse au crépuscule.
       
      Elle sera ensuite inobservable de l'hémisphère Nord et ne redeviendra visible qu'en mai 2022, très basse et en ayant faibli (mag 15)
       
      Observation du 06 mai 2021 au Newton 200 mm
           Je la suis depuis janvier au C11 en CCD où on la voit sur des poses guidées de quelques minutes en binning 3x3, mais j'ai voulu l'essayer avec le Newton et la caméra CMOS. La taille des pixels est un handicap pour ce genre d'objets, d'autant qu'elle se déplaçait assez vite (0,69 arc/min) et qu'il n'était pas possible de poser bien longtemps avec un échantillonnage de 1,25 arc/pixel !
      Je l'ai tentée sur des poses de 02 min en binning 2x2 mais on ne la voit pas...
      J'ai lancé une séquence en binning 1x1 pour tenter un compositage, un peu acrobatique étant donné que la comète n'est bien sûr pas visible sur les poses individuelles
       
      Et elle est bien là, un peu perdue dans le champ de plus de 1° avec cette configuration :

      Newton SW 200/800 avec correcteur de coma, caméra ASI 294-MCpro + IR-cut, 125 poses de 30s à -15°C (gain 120), Nord à peu près en bas
      Le 06 mai 2021 de 00h07 à 01h13 utc          ( soit 01h 02 min et 30s d'intégration )
      Binning 1x1, Traitement Siril 0.9.12 et finition dans Gimp.
       
      La comète est petite et condensée (7 à 8 pixels soit 10 arcsecondes), sa tête est très bien visible. On devine à pene la queue, particulièrement sur la couche Bleue, à condition de resserrer les seuils :

      sur environ 35 pixels soit 40 arcsecondes environ.
       
      Espérons qu'elle tiendra ses promesses !
      Bonnes observations
    • By COM423
      Cette comète a été découverte il y a un an au Brésil (programme Southern Observatory for Near Earth Research) et elle est restée trop australe pour être observée depuis la France jusqu'au mois dernier. Heureusement elle vient à peine de passer au périhélie (le 18/04/2021) et on pouvait donc encore l'observer par -30° de déclinaison, vers la magnitude 13.
      Je l'ai donc imagée au Newton 200 mm à F/4 le 18 mai vers 00h00 utc, on la voit déjà très bien en single shot :
      1 pose de 02 min en binning 3x3 sans DOF
      et bien mieux en compositant :

      Newton SW 200/800 avec correcteur de coma, caméra ASI 294-MCpro + IR-cut, 75 poses de 30s à -15°C (gain 120),
      Acquisition en binning 1x1, traitement Siril 0.9.12,  dématriçage en "super-pixel" (ce qui revient à faire un binning 2x2)
      Nord à peu près en bas
      Bon c'est sûr, c'est pas la comète du siècle, mais je voulais faire le test avec ce nouveau setup

      Zoom dans le canal V
       
      Bonnes observations (ou bons traitements !) à tous.
       
  • Upcoming Events