zirkel 2

Un condensé de mes petites observations lunaire

Recommended Posts

Posted (edited)

Un petit résumé de mes observations, éparpillées sur les forums...

 

13/05/22 : les soirées se suivent mais ne se ressemblent pas, turbulence + passage nuageux ne m'ont pas permis d'aller au delà de X120, toujours avec l'achromat Scopetech 80/1200, quelques Rimae mais surtout des cratères 😁

De mémoire, 
Rimae Doppelmayer,
Rimae Mersienus.

Au sud,
Cratères Schiller et Bayer
Cratères Blancanus, Klaproth et Casatus
Newton, Short et Moretus
Cratères discrets Doppelmayer et Puiseux dans la mer des humeurs.

Au nord,
Étonnant Cratère Vitello et promontoire Kelvin

L'incontournable Gassendi.
Le clou du spectacle c'est Vallis Schroteri en forme de boucle qui part d'Aristarche et Herodote, quel spectacle ! Vivement conseillée !

Ma petite campagne lunaire est terminée pour ce mois de mai, vivement la prochaine 🌙

 

10/05/22 : une soirée bien remplie avec des résultats plus que satisfaisants, j'ai pu pousser la Scopetech STL80-A MAXI - 80/f15 dans ses retranchements sur la Lune, Copernic it's magic ! j'ai passé beaucoup de temps à X174 et X220 à l'observer dans ses moindres recoins, que de détails avec les 3 pics centraux et les dénivelés en terrasse sur les bords. Sans oublier le petit cratère Copernic A à l'ntérieur sur le bord en terrasses.

Observation de Rima Hesiodus et rupes Mercator, Rimae Gay Lussac à proximité de Copernic. Un long moment du côté de Clavius , Maginus et Tycho.

Clavius le géant, objet au combien classique mais toujours aussi spectaculaire, je suis parti à l'intérieur du cratère de Rutherford puis dans l'ordre les cratères D, CB, C, N, Y, J et de JA. Sur les bords : I, K et D. A l'extérieur cratère C proche de Rutherford. Pleins de petits cratères à l'intérieur pas encore identifiés.

 

8/05/2022 : je continue mes explorations lunaire ce soir avec la 102 f/11 cette fois ci.

RC APM à prisme+ Filtre Baader semi-apo, je tourne avec le Nikon NAV SW 7 et le TMB Planetary 6 mm soit X 160 et X 187 en fonction de la turbulence.

Dans la zone Rimae Hadley visible en partie, les ombres des monts Apennins m'en masque un bon morceau... Rimae Fresnel bien visible à X 160, juste à côté le promontoire qui porte le même nom.

A côté des monts Bradley j'arrive à observer la Rimae Bradley.

Bref.... super !

 

- 7/05/22 : Hier soir Lune à 39 %, chasse aux Rimae à la Scopetech STL80-A MAXI - 80 f/15.

Autour du cratère Julius Caesar:

- Rima Ariadaeus 247 km de long assez facile à X133, oculaire Starbase ortho/PL 9mm.

- Plus difficile, Rimae Sosigenes 130 km de long, toujours à X133, partie sud visible par intermittence.

Au nord du cratère MacLear :

- encore plus dur, Rimae MacLear 94 km de longueur, X133 mais c'est l'extrême limite pour ce soir.

La turbulence ne m'a pas permis de pousser plus...

Edited by zirkel 2
Ajouts
  • Like 5

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Mon setup de ce soir, Scopetech STL80-A MAXI 80 f/15 sur EQ SVP GoTo.

En photo avec mon "observatoire" de ce soir 😁😎🌙

20220510_205107.jpg

20220510_205201.jpg

  • Like 5

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Vous allez pas me croire... Avec l'achromat japonaise 80 f/15 Scopetech je suis à... X240 sur Copernic et l'image à encore du peps, je compte 3 pitons au centre bien visibles.

J'en reviens pas... Barlow X 2 Shorty clone ultima japonaise + Baader classic ortho 10 mm dans RC à prisme Takahashi.

Edited by zirkel 2
Correction
  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 34 minutes, zirkel 2 a dit :

Vous allez pas me croire.

Ben si :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cher Alain,

 

Je m'arrête plus ni la Lunette, X 266 et ça passe encore, un chouïa moins de peps.

Je valide les combinaisons :

- Starbase ortho/pl 14 mm + Barlow X2 = X171

- BCO ortho 10 mm + Barlow X2 = X240

- Starbase ortho/pl 9 mm + Barlow X2 = X266 pour les très bons soirs.

Je ne valide pas :

- Starbase ortho/pl 20 mm + Barlow X2, reflets internes brillants.

Le 20 mm est très bon sans Barlow, X60.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 7 heures, zirkel 2 a dit :

Vous allez pas me croire... Avec l'achromat japonaise 80 f/15 Scopetech je suis à... X240 sur Copernic et l'image à encore du peps, je compte 5 pitons au centre.

J'en reviens pas... Barlow X 2 Shorty clone ultima japonaise + Baader classic ortho 10 mm dans RC à prisme Takahashi.

J'étais dehors ce soir aussi pour faire Copernic en vidéo avec la 152mm, et j'ai pu faire du visuel avec la 152mm, et la 60/700 pour la première fois sérieusement (voir mon CR dans le post astro pratique pour la 60mm). Il y a beaucoup de confort visuel avec cette petite lunette car on sent très peu la turbulence atmosphérique. Un léger flottement tout au plus, et surtout aucun chromatisme. C'est une Vixen 60 F11.7.

 

Edited by Anton et Mila
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Salut, récemment ici donc et en face, 3 témoignages de grossissements élevés sur des achros ou ED. J'avoue qu'avec la FC-100 j'obtenais souvent des images brassées m'empêchant largement de pousser autant, avec une pointe d'incompréhension. Certes je sais mon site assez turbulent sur côteau. Hier soir sortie de doubles et rapide contemplation lunaire. Vent de sud assez fort tout le jour, assez clair mais avec ces fameux voiles d'altitude. Dés la sortie du tube à 148 X image lunaire bonne mais un peu empâtée, loin de vos témoignages. Assez bon seeing lors de la sortie de doubles, l'une à 1''0 non résolue mais nettement allongée, l'autre à 1''5 avec fort écart lumineux, bien allongée aussi avec la différence d'éclat marquée entre les 2 extrémités. Env 1h30 après être sorti je repointe la lune à mon Gr max, Delos 3.5 soit 211 X et là miracle ! Hormis une légère ondulation une image peut-être pas parfaite mais très bonne, des détails très fins, contrastée ...Retour à 123 X et là photographie sous les yeux ! Pas de Barlow pour pousser plus mais sans vouloir extrapoler, au vu de la faible perte de qualité entre 123 et 211 X l'optique aurait pu encaisser plus, bien plus je pense. Mais je suis sur AZ4 et c'est là la limite du truc, à > 200 X.

J'avais déjà eu de bonnes vues à 211 X mais hier c'était plus flagrant je trouve, avec cette impression de survoler la surface en hublot ! Très chouette !

Hélas je n'ai pas de critère objectif pour estimer la qualité de l'image, mais je sais que l'on ne ressent pas les forts grossissements tous de la même façon. Pour certains, l'image sera trop floue, pour d'autres encore bonne, etc ...

Donc, visuellement, difficile notamment à distance de comparer une apo (doublet ou triplet ? La FC étant un doublet) et une très bonne achro ou ED, ça doit effectivement se jouer à peu de trucs. Peut-être en photo ?

Ca reste une impression, mais j'ai tendance à croire que de toute façon quand la turbu est vraiment forte tous les instruments sont un peu limités, nivelés, et quand elle est faible la plupart des instruments du marché permettent de délivrer de bonnes images et bien grossir.

Edited by etoilesdesecrins

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

@etoilesdesecrins  les conditions de turbulence peuvent être très locales.

Comme je ne fais que du visuel lunaire/planétaire quasiment (je suis en milieu urbain) le voile d'altitude qui campe dans l'ouest ne me gène guère.

Puis 80 mm et f/15 donne une bonne tolérance à la turbulence, mes grossissements utiles sont le plus souvent entre X130 et X170 avec la 80mm qui est une excellente Achromat, il faut le dire aussi, utilisation sans aucun filtre car pas besoin.

Un point intéressant est l'efficacité d'une Barlow X2 sur la 80 f/15, j'utilise une Orion shorty plus (fabrication japonaise/clone de l'Ultima), il faudrait que je me procure celle vendue par Scopetech pour voir si cela apporte un réel plus.

 

C'est déjà moins évident avec ma 102 f/11, pour l'instant je suis monté à X187 au TMB Planetary 6 mm, plus sensible à la turbulence ? collimatée et bonne optique pourtant.

Filtrage Baader semi-apo en lunaire/planétaire et luminance L3 en CP, série de tests en cours.

Oui des Achromat qui excellent cela existe, il faut juste oser et essayer.

 

Aux grossissements importants le suivi motorisé est nécessaire, enfin c'est mon avis, passer du temps à observer et non pas à pousser/tirer/tourner les molettes sans arrêt.

 

En ce qui concerne ta Takahashi FC-100 ( je ne connais pas son calage) tu as une focale de 7.5? C'est la DC/DF ou la DL?

Aux US/UK ils montent régulièrement à X240 avec...vu la qualité de ton tube il n'y a aucune raison que tu ne puisses faire pareil...sauf une! la turbulence locale.

 

http://www.scopeviews.co.uk/TakFC100DCDL.htm

 

Edited by zirkel 2
Correctifs

Share this post


Link to post
Share on other sites

oui FC-100 DF de focale 740 soit F/D 7,4.

 

J'avoue avoir testé un jour avec un oculaire 3 mm de qualité moindre, pas mal de poussières, 247 X, et ça passait encore assez bien (mais quel est le critère du "bien" ^_^) toutefois sans être top. Faut juste tomber le bon soir pour être rassuré quand à la qualité de ses optiques !

Le souci à ces pupilles de sortie c'est les corps flottants (curieusement absents en enlevant les lunettes)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour les corps flottants même constat que toi.

Le critère du "bien" est je trouve assez personnel, nous n'avons pas tous la même acuité visuelle ni le même ressenti.

Passer le grossissement résolvant, autour de 1.2/1.4D à priori, l'image n'apporte pas plus d'infos, on grossis plus voilà tout.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 44 minutes, zirkel 2 a dit :

on grossis plus voilà tout.

Je partage. Enfin, souvent on comprend mieux :) 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, etoilesdesecrins a dit :

Le souci à ces pupilles de sortie c'est les corps flottants

ca dépend vachement des jours, notamment de la fatigue, ca! J'ai des nuits où meme à 1mm de pupille c'est la cata :( 

 

Il y a 2 heures, zirkel 2 a dit :

Passer le grossissement résolvant, autour de 1.2/1.4D à priori, l'image n'apporte pas plus d'infos, on grossis plus voilà tout.

 un grossissement élevé couplé à un champs réduit permet de montrer plus facilement un détail à un autre observateur non habitué (enfant en particulier) :) 

Share this post


Link to post
Share on other sites

UP! Mis à jour de mon post initial, soirée d'observation du 12 au 13 mai 2022 😉

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je me permets de partager brièvement ma dernière expérience car le 08/05, je visais la même zone que @zirkel 2. Mais j'ai un instrument très différent, pas une lunette, mais un mak 180/2700. C'est la première fois que j'avais si peu de turbulence... merci les Moires célestes... le 8 mm restait exagéré (337x) peu confortable mais exploitable quand même. Par contre avec les 10 et 12.5 mm abbe ortho (270 et 216x), quel régal. Focus rapide sur Rima Hadley et effectivement en grande partie cachée par les ombres des Monts Apennins... mais quelles ombres... magnifiques, ça m'a toujours impressionné ces "griffes" noires qui s'étalent sur la lune. Sinon, un gros focus sur la région de Mare Vaporum et ses Rima. Hyginus, Triesnecker, Ariadaeus.... Et une structure géologique assez étrange au nord de Rima  Hyginus ("une zone un peu frippée...;) ). A force de chercher, ce serait les "dépôts pyroclastiques d'Hyginus" (http://www.chamaeleon-observatory-onjala.de/mondatlas-en/htm/segment-5c.htm) (https://www.lpi.usra.edu/resources/mapcatalog/usgs/I548/150dpi.jpg) 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a 54 minutes, Lampe a dit :

une structure géologique assez étrange au nord de Rima  Hyginus

Effectivement, elle est très caractéristique sur la Lune. Je suis toujours surpris de sa structure quand je l'observe. Belles observations visuelles à vous deux.

Je mets une image faite en 2021. Je referai un traitement sur la vidéo pour voir si je peux l'avoir mieux.

6284f70e17cdb_RimaHyginus2020-04-01-bis.jpg.152b50b183bacebc0a4a8f4f65d28e3a.jpg

Edited by Anton et Mila
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Lampe a dit :

je visais la même zone que @zirkel 2. Mais j'ai un instrument très différent, pas une lunette, mais un mak 180/2700.

 

Très bien, du diamètre et de la focale, tout ce qui est nécessaire pour l'observation Lunaire... plus de résolution que moi (~= 1.5 sec/arc théorique, 2.8 km de résolution)

Pour toi ~=0.7 sec/arc théorique, 1.2 km de résolution.

Excellents tes liens, merci.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Superbe.... Je me "limite" au visuel pour le moment mais pouvoir sortir de si belle image, ça me tente bien... un jour.

Il s'agit effectivement bien de cette structure.

Merci @Anton et Mila

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By PETIT OURS
      Bonsoir  
      la voici  
      la suite demain, bonne nuit  

    • By Orionis56
      C'est la dernière photo de la lune datant de mai et promis je n'aurai aucun retard pour juin ... puisque je n'ai pas imagé 
      Toujours au Mewlon 180, Asi 462 mc, AS!3, Astrosurface et DxO
       
       

       
    • By xavierc
      Dobson Factory Mirrosphère 508/1920
      Au nord-est de la terrasse de la maison à Fors dans les Deux-Sèvres

      6 dessins : 9932 à 9937.

      J'ai commencé à installer le télescope vers 21h30 après un peu de repos suite à une journée de tourisme dans le marais poitevin.
      Mais ce repos se révélera insuffisant.

      La Lune en premier quartier squatte et diffuse à côté de Castor et Pollux dans les Gémeaux.
      Sa lumière révèle quelques voiles ténus, le ciel n'est pas propre cette nuit.
      Je suit prêt à observer à 22h05 soit désormais une demi-heure avant la nuit complète. Si tôt dans la saison, il doit y avoir l'impact d'habiter plus à l'ouest que Paris, ici le Soleil se couche plus tard.
      Car 22h30 était l'heure limite à laquelle commencer les observations lors des sorties franciliennes pour avoir au moins autant de temps d'observation que de transport et rangement.

      Après avoir tenté des observations dans l'Est du Lion, mais trop proche de la Lune, je commence par des galaxies de la Grande Ourse.
      Mais je suis déçu, le fond de ciel est trop clair alors que je suis à l'opposé de la Lune, pourtant lors de conditions similaires en hiver il était bien plus sombre. Sauf que je suspecte les voiles de pourrir insidieusement le ciel.
      De plus la Lune éclaire directement le télescope.

      Observation 9932 : NGC3888.
      Je la vois d'abord à 85x puis à 201x. Elle est facilement vue allongée, avec des nodosités VI3 à 5, et une courbure VI5 soupçonnée à 276x.


      Observation 9933 : NGC3898.
      Cette galaxie me dévoile immédiatement son centre assez faible évident, même plus brillant que les étoiles du dessin. Le halo autour est faible et très diffuse. Cette galaxie est facile à 85x et 276x.


      Observation 9934 : NGC3850.
      A 201x, elle est vue VI1 à centre plus brillant.


      A 0h10 je fais déjà une pause car mal reposé de ma journée active.
      Je fais une heure de sieste d'abord dans le canapé puis le lit.

      Le télescope est à l'ombre de la maison maintenant.

      J'échoue sur une grosse nébuleuse planétaire de la Vierge, PK275+72.1, que je croyais digne d'être Abell vu sa taille dans l'Uranométria, mais je ne l'ai pas retrouvée dans le classeur dédié. C'est aussi Kohoutek 2-4.
      Visiblement elle n'est pas placée au bon endroit d'après http://blog.lumpydarkness.com/2020/04/tried-for-k-2-4.html

      Par contre je vois diverses galaxies à côté sur la carte 193 de mon atlas et je leur rends visite.
      Mais le fond de ciel est trop clair pour le gâcher sur des célébrités, je reste du coup dans de la petite galaxie contrastée et brillante (magnitude 12 au pire).

      Observation 9935 : NGC4207.
      Elel est considérablement faible à 85x, et vue tout de suite à 85x.


      A 2h j'ai froid aux mains, n'ayant pas mis les gants pour appuyer sur les boutons tactiles de ma lampe de planche à dessin.

      Observation 9936 : NGC4200.
      Soupçonnée à 85x, elle est confirmée à 201x, faible, condensée, comme une étoile très floue.


      Je revois quelques voiles éclairés par la Lune à l'ouest à 2h20.

      Observation 9937 : NGC4294/9.
      Elles sont toutes deux vues à 85x.
      NGC4294 est faible et révèle des nodosités VI4 à 5, et NGC4299 est faible à 201x.


      Les galaxies de la Vierge se précipitent vers le toit de la maison.
      J'ai le pouce gauche gelé.

      Peu motivé par les conditions, je m'offre une pause qui sera fatale dans le fauteuil du salon.
      Finalement trop fatigué, je programme mon réveil pour l'aube à 5h30 afin de remballer le télescope, et dors donc 2h dans mon lit.

      La Lune s'est couchée, la voie Lactée d'été est superbe, structurée. J'ai juste la force de remballer pour me recoucher à 6h15.
      Je ne regrette pas ma journée de tourisme, mais la prochaine fois je serai plus raisonnable pour la nuit qui suit : sieste de 1 ou 2 cycles après le dîner, et instrumentation légère (Strock 254) de sortie.
    • By Guillaumedu59
      Bonsoir,
      Avec du retard, je me permets de poster une version du croissant de Lune du 7 mai 2022 avec la Barlow.
      Le matériel utilisé est le suivant : Lunette Takahashi FC76 + Monture équatoriale Ioptron GEM28 GoTo + Caméra Zwo Asi 485MC + Filtre Baader UV/Ir-Cut/L
      Film Ser de 3000 images / Traitement : Astra Image
       

    • By Bohns
      Bonsoir à toutes et à tous 
       
      Je suis né quelques jours avant Apollo 17, dernière mission lunaire, et j'espère voir les missions Artemis et le retour des humains sur la lune, avant de viser plus loin. Depuis 50 ans, l'aventure spatiale habitée s'est cantonnée à la très proche périphérie de la Terre. Pourtant, depuis tout gamin, la lune me fascine. J'ai d'ailleurs trouvé marrant de voir Tom Hanks, dans "Apollo XIII", cacher notre satellite avec son pouce, alors que je le faisais depuis ma jeune adolescence et ma première maquette du LEM (chez Revell, je crois). 
       
      Bien sûr, je n'ai pas la prétention de produire des photos exceptionnelles, surtout que mon matériel est limité dans l'exercice. Mais à chaque fois que je me balade sur la surface de Sélène, je me plais à penser que les astronautes des missions Apollo on vu la même chose, et que celles et ceux d'Artemis le verront aussi. Je prends un plaisir immense à me promener là-bas.
       
      Alors, voyageons vers la lune en ces nuits des 10 et 11 juin. Après Gassendi...
      ... voici un "pot pourri" qui j'espère vous plaira.
       
      Configuration : lunette APO 130 f/7, focale calculée f=2320mm, caméra ZWO ASI224MC (Zwo ASI533MC Pro pour la photo grand-champ), filtre UV/IR cut, monture EQ6-R Pro.
      Acquisition : FireCapture 2.7.09.
      Traitement : AS!2 + Astrosurface 32bit (mac OS avec Wine, sortie Tif), Lightroom Classic (Jpeg en traitement final).
      Dates : 10 et 11 juin 2022.
       

      Plan large avec l'ASI533MC Pro. Pas vraiment faite pour les vidéos planétaires, mais cette caméra excelle dans le grand-champ lunaire.
       

      Le Golfe des Iris, Harpalus, Herschel, la Mer du Froid qui sort de l'ombre, et Platon, le 10 juin...
       

      Le Golfe des Iris,  Harpalus, la Mer du Froid, Herschel et les cratères du terminateur, pris le 11 juin. Beaucoup de changement de lumière en un jour...
       

      Aristarque, Hérodote et la Faille de Schröter (dite Le Cobra), dans le gris uniforme de l'Océan des Tempêtes, le 11 juin.
       

      Copernic (un peu sur-ex...) et Kepler avec leurs éjectas, les Carpates, pris le 10 juin.
       

      Schickard, Schiller, Hainzel, le 11 juin.
       

      Schiller, Tycho, Clavius, Moretus, captés le 11 juin.
       
      Cordialement,
      Stef.
  • Upcoming Events