COM423

Quand une fléchette donne une allure cométaire à un astéroïde (Didymos) : MAJ 4 semaines après

Recommended Posts

Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Encore un superbe champ Stéphane avec la vedette qui a bien faibli, mais la queue est encore bien visible :)

Bon week-end,

AG

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Superbe prise de cet astéro-comète ;). En effet, il a faibli.

 

De mon côté aussi j'avais fait une courbe avec les images du T1000, mais on ne voit rien de significatif.

 

JF

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Superbe grand champ ;) J'adore :) Bien joué :)

 

XavS

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci beaucoup pour vos commentaires ou coups de pouce :)

 

2 hours ago, ALAING said:

Encore un superbe champ Stéphane avec la vedette qui a bien faibli, mais la queue est encore bien visible :)

Merci Alain. Il ressemble même plus encore à une comète à présent :)

 

1 hour ago, jeffbax said:

De mon côté aussi j'avais fait une courbe avec les images du T1000, mais on ne voit rien de significatif.

J'ai cherché un peu sur le net et déniché une courbe pré-impact :

image.png.611f08552edd3d29fa2e99a053858577.png

Amplitude de 0,2 mag à peine : il faut donc une photométrie très précise pour voir quelque-chose. Trop ambitieux à la mag 16 sur un T200 :ph34r:

Au T1000, çà devrait être nettement plus jouable, bizarre qu'il n'y ait pas un signal du coup (?)

 

40 minutes ago, XavS said:

Superbe grand champ ;) J'adore :) Bien joué :)

Merci beaucoup :)

 

Bon week-end.

Share this post


Link to post
Share on other sites

 bravo ! très bon suivi de cet objet  , c'est beau et très intéressant ! :)

 polo

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci beaucoup Paul.

Dire qu'au départ, on se demandait si les effets de l'impact seraient décelables avec un petit télescope...

Ils y sont allés un peu fort puisque même un mois après, il n'y a pas photo ;)

Bon week-end :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 29 minutes, COM423 a dit :

Au T1000, çà devrait être nettement plus jouable, bizarre qu'il n'y ait pas un signal du coup (?)

 

 

Ben après échanges avec @Cyril Richard pour employer des étoiles de référence (6 étoiles) je n'ai pas réussi à le faire avec SIRIL. C'est pas évident car il faut traiter un double empilement (un sur les étoiles pour les étoiles de référence et un sur l'astéroïde). Mais un export des données en CSV m'a permis de le faire sous EXCEL. Le temps est en secondes (un peu moins de 3 heures).

 

J'ai retiré les valeurs déviantes (quand l'astéroïde passe sur une étoile) et j'ai retiré la médiane de la série pour la normaliser. En gros, ci-dessous reste la variation de la magnitude autour de la médiane. En rouge une courbe de tendance périodique (paramètre Excel 14).

 

Voilà, je sais pas si coté C2PU @DVernet a fait quelque chose, mais pour moi ce que j'ai fait est tiré par les cheveux. Les données varient beaucoup et je ne sais pas si les conditions permettent d'en déduire quelque chose. LA variation est tellement faible, que même la hauteur sur l'horizon de l'objet devrait être intégrée je pense.

 

Courbe.jpg.926887a33a6086f5744c49c2523c34ed.jpg

 

 

Edited by jeffbax
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je n'arrive pas moi non plus à faire de photométrie sur un objet en mouvement avec Siril...

De mon côté, j'ai fait des compositages par paquet de 10 poses sucecssives :

  • une première fois en registration stellaire
  • une seconde fois en registration sur l'astéroïde

et employé le soft Aperture Photometry Tool de la NASA pour déterminer précisément la constante des magnitudes pour chaque compositage stellaire, et j'ai repris cette valeur sur le compositage astéroïdal associé pour mesurer la mag de Didymos.

 

Assez fastidieux, mais normalement c'est fiable et çà intègre les variations inter-images.

 

Par contre, si j'ai retenu 2 chiffres pour les mesures de mag, je ne suis pas convaincu du tout d'avoir cette précision sur un astre de mag 16 en 5min d'intégration équvalente...

Et comme l'amplitude est bien faible, j'ai peur que les petites variations soient noyées dans les imprécisions de mesure.

 

Vos mesures au CPCU couvre plus d'une période, mais la courbe n'est effectivement pas une sinusoïdale régulière. Je suis tout aussi perdu pour l'interpréter :ph34r:

Il nous faudrait un spécialiste des courbes de lumière sur ce coup-là...

Edited by COM423
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

bravo pour le suivi et merci de nous en faire profiter ! Étonnant que ce soit aussi persistant...

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
9 hours ago, danielo said:

bravo pour le suivi et merci de nous en faire profiter ! Étonnant que ce soit aussi persistant...

Merci Dan. De rien, çà me fait plaisir de partager ;) Pour la persistance, oui j'en suis le premier surpris !

 

9 hours ago, airbus340 said:

C'est impressionnant !! 

 

1 hour ago, Sauveur said:

Au top tu es :x

Merci les gars, vous êtes sympa :)

 

Bon week-end à tous.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut à tous,

J'ai suivi Didymos hier soir. Je voulais en avoir le coeur net sur cette histoire de photométrie, donc j'ai posé presque 3.3 heures dessus, avec le T400 de l'Observatoire de Nice.

136 poses de ~65" chacune

didymos_221105s.jpg.ca0cdb7573aa20b0fc418d45e2af6ff2.jpg

La queue est toujours là, même si elle est à peine discernable sur les poses individuelles.

 

Il y a quelque chose dont je me doutais, et qui explique peut-être que la courbe de @jeffbax montre bien une périodicité de ~2.25 heures, mais avec une dérive de luminosité entre le début et la fin, c'est peut-être la parallaxe diurne: Quand on observe un astéroide pendant plusieurs heures et que celui-ci est loin de l'écliptique, alors à cause de la rotation de la Terre sur elle-même (ou à cause du simple déplacement de l'astéroide ), sa trajectoire n'est pas toujours rectiligne. Ca peut jouer des tours dans Iris (ou d'autres logiciels de photométrie peut-être) si on rentre le déplacement journalier de l'astéroide sans prendre en compte la parallaxe diurne.

Sur l'image suivante, j'ai tracé une ligne droite le long de la trajectoire de cette nuit, on voit que l'astéroide s'en écarte en milieu de nuit.

didymos_221105_crop.jpg.69a6b35a94af14b5d8cba5e57af41f44.jpg

 

Sur cette animation, j'ai recalé l'astéroide sur chaque image pour qu'il occupe le même pixel entre la 1ère et la dernière image. On voit son écartement de ~7 pixels en milieu de nuit:

didymos_parallaxe_diurne.gif.f650b91eea57b331437709051dee5a08.gif

 

Du coup, j'ai écrit un bout de code qui recale l'astéroïde en tenant compte de la parallaxe):

didymos_sans_parallaxe_diurne.gif.0a0801e7c4fcaa2e8c6165beb3fa0cba.gif

 

voici la courbe de lumière:

65803_221105.png.0ac63c4bb0478d563091e5af7b4aedfb.png

 

En rouge, j'ai fitté une courbe de période 2.25 heures.

On voit que la dérive a quasiment disparu, sauf en toute fin de nuit. Je soupçonne une éclipse par Dimorphos, ou alors l'ombre du satellite qui passe sur Didymos, comme illustré ici:

Heliocentric-orientation-of-the-Didymos-system.png.de41356571e396a3143d2872511fd0a9.png

 

Bref, on retrouve bien les mêmes variations qu'avait trouvé Jeffbax au C2PU et que je soupçonnais lors de mon observation du 29 octobre, avec peut-être une éclipse en plus !!!.

N'hésitez pas à le suivre à nouveau, même si c'est en fin de nuit (sinon, je peux utiliser le C2PU si vous ne savez pas quoi en faire B|), car ça serait fantastique de pouvoir mesurer nous-même la nouvelle période de révolution du satellite !!

 

Matthieu

Edited by Matthieu Conjat
  • Like 3
  • Love 5

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Stéphane,superbe prise,félicitations !

Bon ciel à toi.

Jean Pierre 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Super courbe @Matthieu Conjat. On retrouve effectivement l'allure générale que j'ai obtenue avec ma tambouille, ainsi que l'amplitude max de l'ordre de 0.15 mag. Chuis content !

 

Intéressant cette affaire de parallaxe, je sais pas si ça a joué sur ma mesure. En fait j'ai aligné toutes les images sur l'astéroïde pour mesurer sa luminosité avec SIRIL. Donc normalement dans la fenêtre que j'ai définie il est toujours au même endroit.

 

En fait plusieurs nuits ont été faites et d'autres viendront sur Didymos au C2PU au profit de l'équipe Dart qui devrait exploiter les données. Lorsque ce sera publié je comparerai ma tambouille avec ce que sortent les pros 😉

 

JF 

Edited by jeffbax
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 40 minutes, jeffbax a dit :

j'ai aligné toutes les images sur l'astéroïde pour mesurer sa luminosité

 

D'ac. Mais comment fais-tu pour les étoiles de comparaison?. Si l'astéroide est parfaitement fixe, alors ce sont les étoiles qui vont avoir un effet de parallaxe. Peut-être que Siril détecte le centroide des étoiles, un peu comme Tangra pour les occultations d'étoiles, donc même si les étoiles ne sont pas toutes fixes, ça peut le faire. Mais ta dérive en magnitude (qui ne ressemble pas à une éclipse par le satellite), semble bien indiquer que la magnitude des étoiles de référence n'est pas mesurée correctement.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
2 hours ago, jpl34390 said:

Bonjour Stéphane,superbe prise,félicitations !

Merci beaucoup Jean-Pierre :)

 

3 hours ago, Matthieu Conjat said:

J'ai suivi Didymos hier soir. Je voulais en avoir le coeur net sur cette histoire de photométrie, donc j'ai posé presque 3.3 heures dessus, avec le T400 de l'Observatoire de Nice.

Génial !

Mais on est loin d'une belle sinusoïde régulière de période 2,2h.

Ttu as raison, il doit y avoir aussi les effets de Dimorphos, ce qui complique bien l'analyse du coup...

 

Pour la dérive, je n'en avais pas de mon côté, puisque les images sont stackées par 10 et que la constante des magnitudes a été déterminée sur des stacks registrés en stellaire.

0,2 mag d'amplitude, c'est chaud à la mag 16 sur une période complète aussi courte :ph34r:

Vive les gros diamètres pour cette manip !

 

De mon côté, je vais aussi laisser faire les pros :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, COM423 a dit :

on est loin d'une belle sinusoïde régulière de période 2,2h

Oulà, les courbes de lumière d'astéroides sont loin d'être de belles sinusoides. D'autant que Didymos, d'après les images de Dart, n'est pas une bête cacahuète, donc il n'a pas une jolie courbe de lumière avec 2 pics principaux symétriques. Parfois on voit des courbes avec 3 pics par tour, voire 4.

Perso, je retenterai bien une nuit complète, mais comme j'ai un vrai boulot, je vais attendre le week-end prochain. D'ici là, je pourrai peut-être fusionner mes mesures avec celles du C2PU (ca reste l'Observatoire de la Côte d'Azur, après tout, pas de scrupules ^_^)

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ben ça a été toute la difficulté avec SIRIL. J'ai échangé sur la difficulté pour mesurer des objets mouvants avec Cyril. Au final J'ai travaillé sur 2 séries. Une alignée sur Didymos que j'ai mesurée sur chaque image. Une deuxième alignée sur les étoiles ou j'ai mesuré 6 étoiles à peu près de même éclat que Didymos sur chaque image.

 

J'ai exporté toutes ces données en CSV sous Excel pour travailler.

 

Pour les 6 étoiles de référence. Je les ai moyennées sur la série en partant du principe qu'elles étaient constantes (pas variables). J'ai pris ces moyennes comme référence. Puis j'ai calculé pour chaque image le rapport (Dydimos/Moyennes références). Normalement ce rapport représente les variations de Didymos.

 

J'ai retiré les valeurs déviantes (quand l'astéroïde passe sur une étoile par exemple) et j'ai retiré la médiane de la série Dydimos à la fin pour la normaliser à peu près autour de l'ordonnée zéro. En gros, reste la variation de la magnitude autour de la médiane. En rouge c'est une courbe de tendance périodique faite par Excel.

 

La photométrie n'est pas du tout dans ce que je fais habituellement. La j'ai juste voulu faire joujou un peu en me rappelant mes souvenirs en stats 😉. Ma gamelle c'est plus l'acquisition/traitement d'images.

 

JF 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 04/11/2022 à 23:47, COM423 a dit :

je ne vois pas de signal exploitable dans les données

 

Hum, pas tout à fait d'accord. Quand je prends tes mesures, et que je les superpose aux miennes, j'obtiens ça:

comp_T400_T200.png.3b9ed6dfef6b44230ae36db10cebfc7d.png

 

La courbe bleue à gauche, ce sont tes valeurs (j'ai recopié ton tableau). Les courbes à droite, ce sont la tienne en bleu, plus les miennes en vert et noir, obtenues le 29 octobre (1 heure avant toi), et le 6 novembre. En rouge, c'est le fit avec une période de 2.25 heures.

On  voit que ta courbe se superpose pas mal au fit et à mes valeurs. Avec un T200, et une somme de ~10 images, la magnitude 16 est tout à fait atteignable.

 

Ceci dit, on remarque que la partie gauche de ta courbe s'éloigne du fit, comme si tu avais observé une éclipse. D'ailleurs, quand on regarde le temps écoulé entre cette 'éclipse' et celle que j'ai vu le 6 novembre (soit entre le 29 octobre 2h15 et le 6 novembre 3h40), il s'est écoulé 8.065 jours, soit 17.004 fois la période de révolution de Dimorphos (11.383 heures après l'impact). On est tout proche de 17 périodes.

Il se pourrait bien que tu aies observé une éclipse ou le passage de l'ombre sur Didymos.

 

Quand je fais la différence entre nos mesures et le fit rouge, j'obtiens les résidus, que je cale sur une période de 0.4743 jours (période du satellite). Nos mesures tournent bien autour de l'éclipse:

63681c0176883_comp_T400_T200_rsidus.png.2775c02967e3cf0a9b3b33a35b3f6325.png

 

Matt

 

 

 

 

Edited by Matthieu Conjat
  • Like 1
  • Love 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 minute ago, Matthieu Conjat said:

Hum, pas tout à fait d'accord. Quand je prends tes mesures, et que je les superpose aux miennes, j'obtiens ça:

Et je suis tout à fait ravi de ce désaccord :)

 

C'est génial d'avoir pu combiner nos deux séries, c'est vrai que c'était la même nuit !

Bravo pour cette exploitation fine des données, je n'étais pas très confiant sur la précision atteinte au T200 à cette magnitude (détecter l'astre est plus facile que le mesurer au centième...), mais ce que tu mets en évidence semble en effet cohérent.

 

Merci beaucoup pour ce superbe travail :x

 

5 minutes ago, Matthieu Conjat said:

Il se pourrait bien que tu aies observé une éclipse ou le passage de l'ombre sur Didymos.

c'est tout bète, mais çà me comblerait de joie :)

 

Bon ciel,

Stéphane

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hello

 

Super boulot  bravo à vous trois   , un sacré challenge que voilà et  visiblement encore plus dur que de mesurer le passage d'une exoplanéte :)

 

Bonne semaine

Dominique

 

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai pas accès aux données cette semaine. Chuis en déplacement. Le weekend prochain si on partage un protocole en MP je peux essayer de faire les mesures et te les passer.

 

JF 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
10 hours ago, darkside said:

Super boulot  bravo à vous trois   , un sacré challenge que voilà et  visiblement encore plus dur que de mesurer le passage d'une exoplanéte :)

Merci Dominique :)

Bravo surtout à Matthieu pour l'interprétation des données :x, sur ce coup j'étais plutôt largué de mon côté, car ce n'est vraiment pas trivial...:ph34r:

Edited by COM423
  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Matthieu Conjat
      Bonjour à tous,
      je me suis amusé à suivre pendant ~4 heures un astéroïde hier soir (2176 Donar), car il passait près de M96. Sa période n'était pas connue, pour autant que je sache, alors j'ai tenté le coup.
      Finalement, en 1 heure, il avait gagné 1 magnitude, comme on peut le voir sur la courbe de lumière. Ca se voit même très bien sur l'image finale (il est à droite du champ). Il doit être très allongé pour gagner un facteur 2.5 en éclat au cours de sa rotation.
      Je vais continuer à le suivre ce soir, pour bien confirmer sa période de ~4.7 heures.
      (92 images de 120" de pose, T400 f/5, QSI 583ws sans filtre)

       
      Un zoom:

       
      Un petit gif animé de 2h30, pour lequel j'ai recalé chaque image de l’astéroïde pour qu'il reste fixe:

       
       
      Et la courbe de lumière:

       
      Il y a un 2è astéroïde au dessus de M96 (42693 1998 KQ38), mais il ne varie pas autant.
      Ce soir je fais la même image au-dessus de M95.
       
      Matthieu
    • By COM423
      Bonsoir,
       
      Lors de la lunaison du mois de novembre, j'ai pu retourner sur le champ de l'astéroïde 65803 (Didymos) dont le compagnon a été choisi comme cible de la sonde Dart le 26 septembre dernier et les restes de cette collision sont toujours parfaitement visibles !
      C'est dans la nuit du 26 au 27 novembre que j'ai pu l'imager et la comète 107P/Wilson-Harrington se trouvait alors toute proche de Disymos, ce qui a donc permis de capturer deux astres pour le prix d'un
       
      Bon en guise de "guest-star", c'est le second mot qui est le plus important, car il se trouve que cette comète est quasiment toujours d'aspect stellaire (une faible queue fut détectée uniquement en 1949, sans aucune chevelure) et en plus elle est faible (mag 18) sauf les années où elle frôle la Terre à 0,1 ua (ce fut le cas en 1979, prochaine fois en 2039...). Rien de transcendant donc, l'objet le plus intéressant reste l'astéroïde Didymos, qui du coup prend une allure de comète : les rôles sont inversés
       
      Pour bien repérer les deux protagonieste, l'animation reste le meilleur outil. Je l'ai proposée, sous forme de jeu, sur un post d'hier soir que vous pouvez aller voir ici :
       
      Je vous propose ici de voir, cette fois, le résultat du compositage de l'ensemble des poses :
       
      1°) Astéroïde 65803 (Didymos)
           --------------------------------------------
      La traînée résultant de l'impact est vraiment bien visible, sur une longueur de 5.7' (vers PA=282°) :

      et il semblerait qu'elle ne soit pas uniforme, on devine des parties plus brillantes (fragments ?) :

       
      Didymos reste plus brillant qu'avant l'impact, avec une magnitude mesurée V=16.4.
      Je ne l'ai pas suivi suffisamment longtemps pour tenter de voir une variation d'éclat cette fois...
       
      2°) Comète 107P/Wilson-Harrington
           ------------------------------------------------------
      Elle est passée au périhélie le 24 août dernier. Aspect complètement stellaire : m2= 17.7
      107P est le seul objet ponctuel dans l'image
      Les étoiles sont filées E/W puisque le compositage est calculé sur le déplacement de la comète.
      La traînée verticale, toute proche, est celle laissée par Dydimos
       
      Et pour finir, voici le montage réalisé afin de figer l'astéroïde Didymos et la comète 107P avec le fond stellaire :
       
      Pour voir l'image à l'échelle de 100%, clic droit puis Ouvrir dans un Nouvel Onglet ou une Nouvelle Fenêtre

      Newton SW 200/800 avec correcteur de coma, caméra ASI 294-MCpro + IR-cut,  Nord à peu près en Bas
      Monture AZ-EQ6 - ASIAir - guidées avec dithering pour une pose sur deux
      Le 27 novembre 2022 entre 01h26 et 02h50 utc
      36 poses de 2min à -20°C et Gain 120, Temps d'intégration de 01 h 12 min
      Traitement Siril 1.0.6, Finition avec Gimp 2.10.28
      Échantillonnage ramené  à 2"/pixel
       
      A regarder à pleine échelle bien sûr, même s'il y a peu de belles galaxies dans cet environnement.
       
      Bon week-end à tous.
    • By COM423
      Bonsoir,
       
      Comme il ne fait pas très beau en ce moment, je vous propose un petit jeu :
       
      En imageant l'astéroïde 65803 (Didymos), celui heurté par la sonde Dart, dans la nuit du 26 au 27 novembre, j'ai capturé au passage la petite comète 107P/Wilson-Harrington puisqu'elle était dans le même champ !
      Normalement :
      une comète c'est un objet diffus, un astéroïde c'est un objet ponctuel et d'aspect stellaire  
      Alors saurez-vous les trouver dans l'animation de la séquence ?
       

      36 poses de 02 minutes le 27/11/2022 de 01h26m51s à 02h48m46s utc
       
      Oui, je sais c'est pas cool, il n'y a même pas de flèche et, en plus, bien sûr il y a un piège
       
      C'est à ce stade juste un teaser, je dois encore faire les mesures photométriques et bien sûr le montage figeant à la fois les étoiles, la comète et l'astéroïde...
      Il y aura donc bien sûr une suite plus complète.
       
      Bon week-end.
    • By COM423
      Bonsoir,
       
      Je vous ai proposé hier soir un petit fil sur l'observation d'un duo cométaire :
      mais ne vous avais pas tout dit...
       
      Le compositage calculé pour révéler la petite C/2022 S4 (Lemmon) a, par le plus pur des hasards, révélé au passage 4 astéroïdes de plus
       
      Pour tout dire, il y en a même un qui a un mouvement si proche de celui de la comète, que quand j'ai fait les mesures photométriques quelques jours après le compositage lui-même, je me suis trompé de cible et c'est lui que j'avais d'abord mesuré
       
      Cette mésaventure illustre bien, je trouve, toute la puissance du compositage pour révéler les astres faibles : un exercice plus délicat pour les cibles en mouvement puisque le compositage doit être spécifique au déplacement de l'astre imagé.
       
      Deux astéroïdes seulement avaient laissé une traînée visible sur le compositage stellaire du champ :

       
      Alors que l'on détecte cette fois la traînée laissée par 6 astéroïdes sur le compositage calculé sur le déplacement théorique de C/2022 S4 (Lemmon) :

       
      Il faut dire qu'il y a du monde qui se baladait dans ce champ :

       
      Je ne me suis pas amusé à faire un compositage calculé pour chacun (faut pas exagérer ), mais il est intéressant de voir qu'il y en a de bien faibles qui, du fait de leur mouvement apparent assez proche de celui de la comète, sont mis en évidence :


       
      Amusant de révéler des astéroïdes en calculant le compositage sur le mouvement d'une comète !
      Ça rappelle la technique de recherche par "tracking synthétique" merveilleusement exploitée notamment par Alain MAURY et Georges ATTARD  (Cf les posts passés intitulés "deux français à l'honneur").
       
      Cette illustration de la technique, purement fortuite ici, m'a amusé et j'ai eu envie, du coup, de la partager avec vous
       
      Bone soirée.
    • By COM423
      Bonsoir,
       
      Il y a quelque temps que l'occasion de capturer deux comètes dans le même champ ne s'était plus présentée. Je suis donc content de vous proposer un nouveau duo imagé durant la lunaison de novembre entre :
      P/2022 L3 (ATLAS) dont je vous ai déjà parlé plusieurs fois(1), et la très discrète C/2022 S4 (Lemmon), découverte le 19 septembre dernier.  
      Deux astéroïdes se sont également tapés l'incruste, en laissant une petite traînée sur le compositage stellaire :
       
      ( Clic droit puis Ouvrir dans un Nouvel Onglet/Nouvelle Fenêtre pour voir l'image à 100% )

      Newton SW 200/800 avec correcteur de coma, caméra ASI 294-MCpro + IR-cut,  Nord à peu près en Bas
      Monture AZ-EQ6 - ASIAir - poses guidées avec dithering
      Nuit du 19 au 20 novembre 2022 entre 19h00 et 21h25 utc
      62 poses de 02min à -20°C et Gain 120, Temps d'intégration de 02 h 04 min
       
      Traitement Siril 1.0.6, Finition avec Gimp 2.10.28
      Échantillonnage ramené à 2"/pixel
       
       
      P/2022 L3 (ATLAS)
      ================
      Elle est passée au périhélie le 29 cotobre, et elle commence déjà à faiblir un peu :
      magnitude nucléaire : m2 = 16.4 (rayon d'ouverture de 6") magnitude totale, m1 = 14.7 (rayon d'ouverture de 2.1')  
      Côté mensurations, l'image révèle :
      une chevelure encore étendue de 1.6' de diamètre et une  queue de poussières qui a bien diminué en 3 semaines : 7.3' de longueur vers PA=214°
       
       
      C/2022 S4 (Lemmon)
      ================
      C'est donc une toute nouvelle comète, découverte deux mois plus tôt (à la magnitude 20.6). C'est encore un astre faible :
      magnitude nucléaire : m2 = 19.4 (rayon d'ouverture de 6") magnitude totale, m1 = 19.2 (rayon d'ouverture de 38")  
      Côté mensurations, l'image révèle :
      une chevelure diffuse de 12" de diamètre seulement et une  possible queue de 25" de longueur vers PA=31°, si faible que je n'en suis pas sûr...  
      La voici en gros plan, zoomée 2x, donc à 0.63"/pixel :

      Elle ne passera au périhélie que le 17 juillet 2024, où elle devrait alors monter vers m1=14.5.
       
      Bon dimanche.
       
      *** Edit 04/12/2022 - 13h11 loc *** : changement de l'image avec le bon libellé pour C/2022S4, merci @ALAING de me l'avoir signalé
       
      (1) : dernier post ici
       
  • Upcoming Events