Sign in to follow this  
jackbauer 2

"Seul sur Mars" film de Ridley Scott

Recommended Posts

Matt Damon incarne l' excellence scientifique: honnêteté, rigueur, fait passer la science et le bien de l' humanité avant lui-même. D'ailleurs, une réplique le situe : "c'est le meilleur d'entre nous".

Michael Caine est son alter-ego théoricien : humble, honnête aussi, bienveillant.

J' ai trouvé ces personnages absolument géniaux.

[Ce message a été modifié par PascalD (Édité le 22-10-2015).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Bon bah je l'ai vu, bof, entre Mac Gyver et Gravity en quelque sorte avec l'humour en plus, Ridley a piqué le coup du cable trop court à De Laurentis ( mission to Mars ) par contre, c'est pas bien.
Il ne va pas rester dans les annales celui ci...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ayé ! J’ai vu le film cet après-midi.
Impressions globalement positives, même si ce n’est pas un chef d’œuvre.
D’abord ce qu’il y a de bien avec Ridley Scott, c’est qu’il ne passe pas trois quarts d’heures à nous présenter les personnages, leur histoire, leur psychologie : non au bout de 3 minutes on est déjà au cœur des évènements…
Perso, je n’ai pas ressenti ce film comme un hymne à la planète Mars, mais plutôt comme l’ode à la pomme de terre ! C’est en effet en cultivant ce légume que notre héro parvient à survivre pendant des années …. Après avoir dépoté des tonnes de sol martien, entreposé à l’intérieur de la station, l’avoir enrichi d’excréments et arrosé d’une eau produite grâce à un procédé digne de Mac Gyver, notre botaniste peut s’alimenter en attendant les secours…
Belle idée de scénario : il récupère l’épave du premier rover de l’histoire de la planète rouge, Pathfinder, qu’il remet en état pour pouvoir communiquer avec la Terre
Sans trop dévoiler la suite, la dernière partie du film fait penser à Apollo 13 (j’aurais bien aimé être enfermé dans le vaisseau spatial avec Jessica Chastain…)

Côté négatif, deux trucs m’ont étonné de la part de R. Scott : d’abord la musique, du disco (!!) sauf un titre de Bowie. Et puis surtout, depuis Mars on voit très bien la Terre, qui doit ressembler à une Vénus bleue : si j’étais abandonné sur Mars comme le héros (très bonne interprétation de M. Damon), je passerais mon temps à la regarder ! Or cette scène évidente est absente du film…

Share this post


Link to post
Share on other sites
" je passerais mon temps à la regarder ! Or cette scène évidente est absente du film…"

Remarque très profonde...

Dans l'ISS, les gus rêvent de la Terre, regardent la Terre, ils ne parlent quasiment pas des étoiles.

S

Share this post


Link to post
Share on other sites
j'ai regardé 2001 hier soir, je ne suis pas sur que les films de SF d'aujourd'hui style gravity et compagnie arrivent à sa cheville ....enfin j'ai le dvd de gravity et interstellar, on va voir ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gravity prends beaucoup de liberté avec la mécanique céleste, la resistance des matériaux, la resistance d'un scaphandre au choc est hyper surestimée

La sequence de la destruction de la navette + Hubble me parait en revanche hyper réaliste

L'histoire est en double lecture. niveau 1 basique, scénario type Blockbuster moyen sans plus.

Seconde lecture plus subtile qui raconte en creux la génère de la vie. ça sauve le film
Un truc que qui est en revanche inégalé c'est
- la piste sonore, parfaite, réaliste
- les images d'une monstrueuse beauté

Interstelar lui c'est autre chose...
La musique est tres différente du genre, donc bienvenue
j’adhère pas au concept du film, mais bon pourquoi pas...
la chose qui ma touché, est la relation père fille qui s'inverse du fait des distorsions temporelle...
le reste... ne m'a pas plut


Share this post


Link to post
Share on other sites
Vu "Seul sur Mars" ce we.

J' ai été un poil déçu par le décor (mais bon, les rovers martiens nous ont tellement saturé d'images à couper le souffle que la barre était haute), sinon, c'est plutôt pas mal. Matt Damon dans le rôle du fermier de l' espace s'en sort bien. La bande son ajoute un petit plus au côté parfois un peu décalé du film.

Bref, pas un chef d'oeuvre, mais un bon Ridley.

Share this post


Link to post
Share on other sites
quote:

j'ai regardé 2001 hier soir, je ne suis pas sur que les films de SF d'aujourd'hui style gravity et compagnie arrivent à sa cheville ....enfin j'ai le dvd de gravity et interstellar, on va voir ..

Faut pas comparer Gravity et 2001 !!! Je trouve que le niveau de lecture #1 de Gravity (simplement le film catastrophe/blockbuster) est en fait pas mal. Bien sur il y a de grosses incohérences comme [SPOILER ALERT] quand George Cloney lâche le câble et se met à s'éloigner, ou encore la proximité des orbites de Hubble, ISS et la station Chinoise. [/SPOILER ALERT]

Mais globalement c'est plutôt bien fait. La performance de Sandra Bullock est exceptionnelle (faut voir les documentaires sur les 'behind the scenes' ou on la voit tenue par quelques câbles dans une boite à lumière. Pas facile de jouer quand il faut imaginer tout le décors autour de soit. Et aussi, son passé de danseuse a du bien servir, puisque physiquement c'est pas évident ce qu'elle fait.
Et puis surtout, ça nous rappelle à quel point la vie dans l'espace est fragile. A quel point on est dépendant de la Terre et à quel point on en reste proche.
En gros, le scénario de Gravity est à peu près réaliste. Ça pourrait arriver demain (pas tout à fait, mais presque).


Rien à voir avec un film comme 2001 qui imagine des technologies super avancées que l'on est pas près d'avoir (voyage vers Jupiter). Personnellement je n'aime pas du tout 2001. Entre les messages du genre: dès que l'Homme invente un outil c'est pour tuer et les scènes complètement psychédéliques j'avais presque envie de quitter le cinéma avant la fin (j'ai eu la 'chance' de voir une projection sur grand écran l'an dernier et je n'avais jamais vu le film avant !). En plus, je n'accroche pas du tout à l'idée des machines qui se rebellent contre les humains... Bref, je sais que ça va en faire hurler plus d'un ici, mais pour moi 2001 c'est zéro. J'irai plutôt me regarder Barry Lyndon ou Dr Strangelove pour la 25ième fois plutôt que de me farcir un deuxième visionnage de 2001...

Sur ce, je constate qu'on est à peu près tous d'accord sur 'The Martian': un film sympa, pas le film du siècle, mais agréable à regarder quand même.

jf

Share this post


Link to post
Share on other sites

La force de Gravity, après les bavardages gonflants de George Clooney, c'est la scène finale, et le son époustoufflant qui va avec...

C'est ça que le film raconte : l'espace n'est pas un lieu.

S

Share this post


Link to post
Share on other sites
Si vous avez aimé le film, ne pas hésiter à lire le livre (dont le film est assez fidèle), la chronologie des actions technologiques est bien plus complexe (et détaillée) dans le bouquin...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oui c'est vrai le film colle bien au livre, toutefois le bouquin est très vulgaire et les dialogues du film ne le laissent pas transparaitre.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Se servir de la merde humaine comme engrais est complètement interdit car vecteur de maladies parasitaires graves. Donc pas Monsanto mais pas vraiment bio.

Share this post


Link to post
Share on other sites
"vecteur de maladies parasitaires graves", puis vint le grand ver des sables...

Share this post


Link to post
Share on other sites

"les patates sont-elles bio ?"

Il faut ajouter que si, par extraordinaire, elles arrivaient à pousser dans le sol superficiel martien que l'on sait maintenant partout chargé en perchlorate, on ait à craindre quelques effets secondaires néfastes pour la santé de Mark Watney, entre autres quelques sérieux désordres au niveau de la thyroïde..

Share this post


Link to post
Share on other sites
Quand tu ne pense qu'à survivre tu ne t'arrête pas à ce genre détail...
Ceci dit je serais quand même curieux de savoir si des plantes peuvent pousser dans la situation décrite dans le film...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Enfouir la main nue dans ce sol hautement oxydant montrerait probablement le même type d'agressivité chimique que dans l'eau oxygénée ou même l'eau de javel non ? Avant de planter, il y aurait certainement un traitement chimique particulier à faire...Fini le bio.
Il y a peut-être plus de chance à faire pousser des trucs en l'air, le carbone étant puisé dans une atmosphère riche en CO2 ? En tous les cas, je ne ferai pas de chateaux de sable martiens ( ou alors avec des gants )

Share this post


Link to post
Share on other sites

Jack, le perchlorate est un puissant oxydant qui a un haut pouvoir de stérilisation. Donc, comme je l'indiquais dans mon message précédent, il est hautement improbable de faire pousser quoi que ce soit là dedans..

Mais de plus, comme le note très justement S. Huet dans son blog : ".. l'idée que la Nasa ait mis dans la soute des pommes de terre non traitées pour ne pas germer fait juste rigoler"..


VL > "Enfouir la main nue dans ce sol hautement oxydant montrerait probablement le même type d'agressivité chimique que dans l'eau oxygénée ou même l'eau de javel non ?"

Non Valère, faut pas "exagérer trop" comme dirait Bosso .. D'ailleurs sans présence d'eau, pas de problème, aucune acidité.. Sinon les rovers seraient rapidement rongés, en passe de se déliter ...

En fait le perchlorate semble n'occuper qu'une partie très superficielle du sol martien, celle qui est exposée aux U.V. source de la réaction chimique qui produit cet oxydant (avec les quelques molécules d'eau présentes).
Il suffirait probablement de "gratter" méticuleusement cette fine couche et de l'évacuer.

[Ce message a été modifié par vaufrègesI3 (Édité le 26-10-2015).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tu crois vraiment Daniel ? Sans compter l'exposition de ce sable à des particules pendant des millons d'années, moi je touche pas à ce sable et pis c'est tout.
Il doit se produire un minimum d'effet sur la peau je pense ? Mais bon, je suppute, je suppute, j'ai jamais joué avec du sable martien non plus.

Share this post


Link to post
Share on other sites
"...En fait le perchlorate semble n'occuper qu'une partie très superficielle du sol martien, celle qui est exposée aux U.V. source de la réaction chimique qui produit cet oxydant (avec les quelques molécules d'eau présentes).
Il suffirait probablement de "gratter" méticuleusement cette fine couche et de l'évacuer..."
(Vauffy)

Bon bin voila, problème résolu !

Pour la question des patates traitées pour pas germer, faut quand même laisser sa part au cinéma !!

Share this post


Link to post
Share on other sites

"Il doit se produire un minimum d'effet sur la peau"

Tu serais pas un peu chochote Valère ?
Bon.. Avec des mains moites, ça piquerait peut-être un peu au bout d'un moment. Mais t'obtiendrais des mains très propres, bien désinfectées ..

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ah bah tu vois, tu dis que ça picoterait au bout d'un moment !
Pis alors dit, bonjour les lésions du style celles causées par l'exposition à l'amiante et cie. Nan, c'est pas demain la veille qu'on va faire de l'agriculture intensive sur Mars.
Pour en revenir au film, pas terribe, mais pas terribe du tout avec le recul !
Très très déçu donc, normalement, un film de SF de Ridley Scott, c'est une oeuvre qui offre un parfum très particulier d'aventure, de mystère, du suspens nom di diou !! Comme dans Alien ou Prometheus, là y'a que dalle, Bricorama aurait pû être annonceur de ce petit, petit film.

[Ce message a été modifié par VL (Édité le 27-10-2015).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Et pis on est à des années lumière de Blade runner.
Il nous a fait un documentaire fiction, tout juste bon pour W9 ou la D17. ça faisait deux ans que je patientais donc pour un vulgaire épisode de Mac Gyver, vous comprendrez donc ma grosse déception légitime.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this