Sign in to follow this  
Elie Rousset 2

Questions sur le choix d�un nouveau télescope (300mm ou plus)

Recommended Posts

Bonjour à tous,

Pour commencer une rapide présentation de mon matos actuel, pour ceux qui ne le connaissent pas : un C8 (de 86) (prêté à un copain depuis ... environ 2 ans ;o)avec lequel j’ai pas mal bourlingué et avec lequel j’ai fait mes premiers pas en imagerie numérique (webcam en 2000)
Et un MEADE LX200 10 pouces (254mm) modèle 1998 donc non GPS, acheté d’occase en 2001
C’est le tube que j’utilise lorsque je fais de la photo planétaire (mais aussi en visuel lors des sorties où lors des soirées du club)

L’optique de ce tube est je pense correcte (bien que jamais testée), mais sans plus car les images d’une étoile défocalisée en intra focale et extra focale sont très différentes, de plus, il y a une contrainte (sur le secondaire ou la lame ?) bien visible lorsque l’on focalise une étoile (anneau d’Airy brisé et renforcé en trois points)

J’ambitionne de changer de télescope (ou plutôt d’acquérir un autre tube, car je vais conserver ce bon vieux LX200 très pratique lors des observations publiques)

Mon souhait serait donc de passer à un diamètre supérieur

Plusieurs solutions sont possibles, une contrainte majeure (enfin deux si l’on tient compte du budget) : je n’ai actuellement qu’une monture pour porter ce nouveau tube ... une EQ6 pro ... Donc je vous fais un rapide résumé des solutions possibles ... et j’attends vos conseils et retours d’expérience ;o)

Première solution envisageable :
Un C11 (280mm)
Avantages : tient parfaitement sur l’EQ6
Inconvénients : l’augmentation du diamètre n’est pas énorme, j’ai fait un rapide calcul : 544 cm2 de surface utile (surface primaire - surface secondaire) contre 476 pour le LX200 (attention il s’agit d’un calcul simplifié ne tenant compte ni de la courbure de surface des miroirs, ni du bafflage (obstruction assimilée à la taille du secondaire sans le support et le bafflage)
J’ai pu comparer les résultats obtenus entre C11 contrôlé (Lambda/5) et mon bon vieux 254, en visuel il semble un peu mieux, en imagerie (planétaire / webcam) les films ont l’air un chouilla meilleurs, mais le résultat final (après traitement) est sensiblement équivalent. Donc je ne retiens pas la solution du C11

Seconde Solution :

Un MEADE 305 ou un C14 (je ne retiens pas le MEADE de 355 beaucoup trop lourd)
Avantages : augmentation du diamètre conséquente, surface utile C14 : 887 cm2 , MEADE 355 = 954 cm2 (le miroir du MEADE fait en réalité 370mm, mais je ne sais pas si toute cette surface est réellement utilisable, j’ai de même utilisé 363,5 mm pour le MEADE 254)
Des exemples d’images absolument magnifiques avec ces télescopes (je ne citerais pas de noms, mais il s’agit sans doute, vu la réputation des amateurs utilisant ces instruments, d’otiques particulièrement bonnes, voire exceptionnelles pour ce type de télescope)
Inconvénients : le poids (20kg pour le C14 et pas beaucoup moins pour le MEADE)
La monture EQ6 va-t-elle supporter ? (Même si je n’envisage pas de longue pose, le télescope étant uniquement réservé à du visuel ou du planétaire (webcam)
J’ai entendu que l’on pouvait améliorer l’EQ6 (barre de contrepoids plus longue et plus épaisse, rajout d’une queue d’aronde femelle type LOSMANDY ...)
J’ai également vu des photo de montage de tubes d’environ 20kg avec cette monture (donnée sur certains sites pour 18 voir 25kg)

Autre inconvénient la qualité optique du tube ... et là il est vrai que nous sommes tous logés à la même enseigne (sauf quelques amateurs réputés, à qui les vendeurs, ou même les constructeurs, réservent leurs meilleures optiques).

Deux possibilités :
Achat d’un tube neuf, et là ne m’appelant pas Damien PEACH (ou autres noms d’amateurs réputés) c’est la loterie, avec de grandes chances d’avoir un tube tout juste moyen (lambda / 3ou 4), voir même moins. Je sais qu’il existe la possibilité de tester les tubes, cela préserve des culs de bouteille, mais ne garanti en rien d’avoir une bonne (voir très bonne optique) .

Achat d’un tube d’occasion, et là il faut connaître le vendeur, (avoir déjà vu des images réalisées avec ce tube ou même mieux avoir déjà observé avec) donc pas simple, de plus les amateurs qui ont un très bon tube ... ne s’en séparent que rarement.
(Donc si Damien vend son C14 je suis le premier sur la liste ... vous pouvez le lui dire ;o))))

Troisième solution
L’Orion Optic OMC 300 (le 350 est hors de mes possibilités financières (
Jérôme a réalisé récemment de belles images lunaires avec un de ces tubes, de plus le poids est acceptable (13 kg c’est ok pour l’EQ6)
Il s’agit de Maksutov Cassegrain (Tube sans lame de fermeture) l’obstruction est de 31% (similaire aux SC courants)
En version De-Luxe l’optique est « garantie » (lambda / 8 PTV il me semble)
Le prix est élevé (pour le diamètre) 3660 £ soit environ 5400 €, mais c’est dans mon budget (pour info un tube seul de C14 tourne autour de 6700€)
Par contre deux personnes (d’expérience dans le domaine de l‘optique et de l’astronomie) m’ont fortement déconseillées ce choix, selon elles "pas de garantie réelle de la qualité, et une certaine inconstance au niveau des optiques"
Alors ? que penser


Quatrième solution
Le Gladius 315
Site : http://babelfish.altavista.com/babelfish/trurl_pagecontent?lp=it_fr&url=http%3A%2F%2Fwww.unitronitalia.it%2Fgladio-ita.htm
Une solution pour le moins originale ;o) avec des images assez parlantes réalisées par le concepteur Paolo LAZZAROTTI. Mais, pas d’exemplaires vendus en France (donc pas de retour d’expérience d’utilisateurs autres que le concepteur)
J’ai échangé des courriers avec Paolo (très sympa et passionné)
La qualité est garantie (> à Lambda / 25 RMS) les avantages du tube ouvert sont selon lui très importants, l’obstruction et faible (20%)
La surface utile (en utilisant le même calcul que pour le C14) est de 750 cm2 (mieux qu’un C11 545cm2 ou un 305 MEADE 692cm2)
L’utilisation d’un tube ouvert offre un certain nombre d’avantages mais aussi quelques inconvénients
Pas de lame de fermeture (donc une surface optique de moins à traverser pour la lumière, d’où théoriquement un meilleur rendement)
Une focale longue (7,87 m) bien adaptée au planétaire (destination principale de ce tube) pas nécessaire d’utiliser systématiquement une barlow, ou des tubes allonge)
Poids très réduit (de plus le tube est démontable et transportable dans une mallette). Mise en température très rapide

Mais :
Tube ouvert, donc optique très peu protégée de la poussière (dans ce cas le tube ouvert permet néanmoins un nettoyage ou un dépoussiérage plus aisé) et de la buée
Risque non négligeable d’abîmer voir de salir le miroir, ( à mon avis, ce télescope est à utiliser avec beaucoup de précautions, et à éviter lors des soirées publiques)
Que penser de l’alignement optique (d’après Paolo l’alignement est conservé lors des démontages et remontage du télescope, du fait de l’utilisation d’un système d’accrochage très précis et de tubes en carbone très rigides) au vu de ses images j’ai tendance à le croire (effectuer une petite colim avant chaque observation ne me gène pas vraiment)

Le prix étant à peu près celui c’un C14 neuf


Il existe d’autres possibilités (Cassegrains, Astrotelescope 300mm ... ) mais hélas hors de mon budget (

Voilà ou j’en suis, donc si vous avez des conseils, des retours d’expérience sur ces tubes, voir d’autres tubes je suis preneur ;o) (et si en plus vous vous appelez Damien, et que vous vendez un C14 ç’a m’intéresse aussi ;o)))))

Pour l’instant je suis plutôt partant pour un C14 (mais si possible de très bonne qualité optique, quitte à payer un tube d’occase au prix équivalent à celui d’un tube neuf, si la qualité le justifie,) ou alors pour un Gladius (je trouve ce télescope très intéressant, et innovant)

Merci pour vos conseils et réponses

Amicalement

Elie

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Et pourquoi pas un Orion Optics 300/1200 ? C'est moins cher qu'un OMC 300 mm il me semble (même à lambda/8). Le HiLux (qui équipe l'OMC aussi) permettra de faire un peu plus de différence avec ton ancien 250 mm. De plus, si tu l'achètes en version Dobson, tu peux utiliser le tube sur l'EQ6 (pour la photo planétaire par exemple) ou en Dobson (pour des observations rapides entre les nuages par exemple).

C'est juste histoire de donner une autre solution...

[Ce message a été modifié par Bruno Salque (Édité le 30-08-2007).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
bonjour,
je rejoindrais l'idée de Bruno. Rien ne vaut un bon newton.
Le SC avec son 34% d'obstruction cela ne fait pas de la haute résolution. J'ai le C8 avec P/V5, pas les 3 arcs sur le premier anneau de diffraction et ce n'est pas un foudre sur mars en ce momment. Il y a certaines nuits où la 100mm fait mieux en résolution sur des détails couverts par la tempête de poussière; un comble! Je suis en train de remonter la 150 de l'an passé et cela donnera bien mieux au global, mais encombrement présent.
La question qu'il faut vous poser c'est pouvez-vous accepter un tube important en dimensions. Il n'y a pas de secret les tubes long donneront les meilleurs contrastes.
Laisser de côté la lune qui est un cas globalement plus simple avec des images bien contrastées.
L'efficacité réelle c'est le D-d (primaire - secondaire)en mm pas mm2. C'est à dire qu'un SC ne sera pas mieux que:
C8: 203-69mm=134mm à P/V5 CO de 34% et strehl de 74% sur 203mm,
C14: 355-120mm=235mm à P/V ? CO de 34% et strehl tjs inférieur à 78% sur 355mm (si optique parfaite >P/V10: qui n'existe pas),
Newton 300 F6: 300-60mm=240mm à P/V8 CO de 20% et strehl 88% (qui existe).
Vous pouvez retourner les chiffres autant de fois que l'on veut c'est incontournable sur les surfaces planétaires.
Le newton 300 pesera 12-13kgs ou 12 plutot et vous donnera plus de 10% de strehl en plus avec une optique qui peut être quartz (dilatation nulle) en évitant les F4 qui ont trop de courbure de champs. Le F8 c'est le top le F6 commence à être acceptable. 10% de strehl en plus c'est en contraste presque 50% de gain par rapport à un SC bien constitué.
Si vous avez quelques moyens on peut viser le cassegrain pur à F24-30 et 12% de CO. Faut trouver cependant l'opticien qui est capable de le faire (surtout le secondaire et son montage).
Mis à part le cassegrain, le newton est pour le poste fixe,
quant aux SC l'on retombe dans des inconvénients connus (shifting, map, verres en pyrex, rosée, collimation,...).
Cela dépend de vos possibilités, surtout la faculté d'un poste en fixe.
Toutes ces considérations pour des surfaces planétaires.
Pour le DSO, le SC c'est parfait.
stanislas

Share this post


Link to post
Share on other sites
ben pareil que bruno : 300mm OO en lambda sur 8 : 2300€ avec le barillet 9 points en alsace avec crayford d'origine dessus (crayford moonlite mais pas moonlite de ce que j'ai compris) On est deux à en acheter un en même temps. J'ai un copain qui en a déjà un depuis 2 ans et franchement c'est un régal d'observer dans ce genre de telescope aussi bien en ciel profond qu'en planétaire :certe c'erst ouvert à 4 mais avec son 300mm, david a pourri un C11 en observation planétaire (et un C11 pas mauvais) et il tenait le C14 de près (mais le C14 à eu l'avantage du diamètre, ça y a pas à chier ) ça reste facilement transportable et pas bien plus encombrant qu'un C14 dont le tube fait 85cm de long je crois. De plus le C14 à une mise en température super longue (mini 3 heures surtout en été) alors que le OO avec le barillet 9 points à un ventilo d'origine et en plus on peu enlever les bouchons à l'avant et à l'arrière pour faire un courant d'air donc en 1h, 1h30 ça le fait bien la mise en température.

Pour la collim : le système de collim est simple et efficace donc pasde peur à avoir de ce coté là. L'EQ-6 le soutien très bien parce qu'il pèse 14kg le tube avec ses collier, le chercheur, ... Un C14 c'est pas loin de 20 kgs, là c'est autre chose et vu la bête la queue d'aronde modèle SW ben faut pas mettre un C14 dessus. Faudra penser à changer contre une losmandy ou un truc de la même famille donc ça veut dire modifier la tête de l'EQ-6.

Voilà voilà

Share this post


Link to post
Share on other sites
Comme les autres, un bon Newton plutôt qu'un Schmidt-Cassegrain! Les SCT n'ont d'avantage que leur transportabilité...

Share this post


Link to post
Share on other sites
<< Le SC avec son 34% d'obstruction cela ne fait pas de la haute résolution >>

Tu sais stanislas, je crois que ça dépend aussi un peu de la personne qui est aux manettes ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Possédant un c14, je peut t'assurer qu'il n'ira pas sur une eq6. IL lui faut au minimun une g11 ou une cge et là plus la peine de conserver le lx200...
Pour la qualité optique de ces modèles ils ont en général plus d'avantages que leur transportabilité et peuvent souvent etre très efficaces en haute résolution.
Tout dépends de l'utilisateur du télescope quelque soit le modèle...
Je te déconseille les omc qui sont extrêmement pointus a régler et qui ne tiennent pas la collimation...
Je serais toi, quitte a garder le lx200 j'irais chercher vers un dobson du plus grand diamètre possible. Avec plus de 5000 euros de budget tu peut trouver quelque chose de très correct et concéquent (400, 460 ou meme 500 en cherchant en occasion)...Tu auras une très grosse différence en visuel.
Sinon a reprendre un télescope de même type ou avoisinant le 250 pourquoi ne pas tout vendre et réinvestir dans dans un modèle unique style c14 (pour le poid ET la qualité) ou OO de 350 sur une monture plus concéquante?
A partir d'un certain diamètre, l'obstruction ne doit pas être considérée de la même manière( faut quand même pas qu'elle avoisine les 40% hein). C'est plus souvent le ciel qui va te limiter que l'obstruction et honnetement j'ai déja poussé mon c14 a plus de 900 fois (par turbulence pratiquement nulle) sur Saturne tout en conservant une bonne luminosité et une division de cassini coupée au rasoir ( sans compter einke...).
Ne pas écouter les ragots est aussi une règle primmodiale pour faire son choix...

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est juste qu'avec une telle obstruction y a interêt à ce que la qualité optique soit au top. Sinon le contraste sera minable.

Si le Strehl est inférieur à 80% la résolution obtenue sera en-deçà de la résolution théorique. Après, le terme "haute résolution", chacun le comprends comme il l'entends!

Pour du visuel, un SC à lambda/4 avec un état de surface moyen et 34% d'obstruction je n'en veux pas! Pour le même prix je préfère une apo (ayant observé dans la TOA 130 je sais de quoi je parle), ou pour mieux et beaucoup moins cher, un bon vieux Newton à lambda/8 ou 10 avec un état de surface correct et 20% d'obstruction.

Share this post


Link to post
Share on other sites
ben oui ! tout le monde sait que Damien Peach, Thierry Legault, et les autres 'spécialistes' du planétaire utilisent tous des newtons !

Share this post


Link to post
Share on other sites
salut

Excellent! astromania
qu'est ce qu'on peut entendre comme c.......rie des fois
moi aussi y marche bien mon meade 8"
recemment comparé à un newt même diamtre yavait pas photo

bonsoir
thierry

Share this post


Link to post
Share on other sites
Un instrument c'est toujours une histoire de compromis, alors je me lance aussi dans un diamètre de 300 mais avec deux miroirs secondaires, un Newton/Grégory. F4 en newton, F20 pour le planétaire avec une focale de 6 mètres pour la version Grégory.

Allez du boulot pour l'année à venir...

Dob.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Un C 14 sur une EQ 6 - il faut être inconscient. Même une NJP ne suffit pas.

amicalement rolf

Share this post


Link to post
Share on other sites
cela fait déja 3 mois que je suis aux manettes du C8 et franchement je reviens à la lunette de 150 qui fait bien mieux, c'est un machin sympa, le C8 un entonnoir à lumière.
Quant à faire des images ccd ce n'est pas un gage forcément de qualité d'instrument. Je partage ce point de vue tout comme les rédacteurs et créateurs du roddier, vous savez le logiciel d'exploitation pour estimation de qualités des optiques, quand même une autre référence.
Je ne vais pas faire ici étalages des défauts et inconvénients des SC, ce n'est pas pour le planétaire malgré tout ce qui est produit par ailleurs, déja en visu c'est une petite galère. Certains jours la 100mm montre plus que le C8 à P/V5 ce qui est déja une bonne moyenne, après 30ans d'obs. visuelles sur planètes.
Le newton pour le forum en question c'est le bon cru avec OBSTRUCTION réduite, pas celle du SC qui est énorme même en imagerie.
Il y a tjs ce D-d qui agit malgré tous les optimismes déclarés.
stanislas

Share this post


Link to post
Share on other sites
"ben oui ! tout le monde sait que Damien Peach, Thierry Legault, et les autres 'spécialistes' du planétaire utilisent tous des newtons ! "


Certes, mais ils font de l'imagerie! Avec des temps de pose ultra court les effets de la turbulence sont moins génants. Et puis çà m'étonnerais qu'un vendeur refile une bouse à l'un de ces spécialistes! Il me semble que la meilleure formule optique pour de l'imagerie/photo des planètes ce soit plutôt le vrai Cassegrain.


Chacun fait comme il l'entends, c'est pour celà qu'il existe moult sortes de télescopes. Moi je préfère largement un Newton à 20% d'obstruction, qui en plus revient bien moins cher!

[Ce message a été modifié par bruno thien (Édité le 30-08-2007).]

[Ce message a été modifié par bruno thien (Édité le 30-08-2007).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
« Je partage ce point de vue tout comme les rédacteurs et créateurs du roddier, vous savez le logiciel d'exploitation pour estimation de qualités des optiques, quand même une autre référence. »

Ah bon et on a dit quoi ?

Image de Damian Peach fait avec un C14…

Mais c’est sur un SCT c’est pas bon pour le planétaire enfin pour certains c’est pas faux, mais c’est avant tout un problème de qualité optique et de collimation et non d’obstruction.

Sinon oui un Newton c’est très bien aussi avec une bonne powermate.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonsoir à tous, et merci pour vos messages ;o)

Mon mail n’était évidemment pas destiné à relancer une de ces nièmes polémiques entre adversaires et défenseurs des Schmit-Cassegrains, mais voir tous ces échanges contradictoires avec des arguments souvent pertinents est ma foi fort intéressant et instructif ;o)

Concernant les lunettes, je n’ai même pas envisagé l’hypothèse, c’est vrai qu’elles délivrent en visuel de bonnes images bien piquées, mais encore faut il taper dans du haut de gamme (bonjour les prix) et de toute façon on reste limité en diamètre, pour faire de l’imagerie planétaire c’est pas vraiment ça ...

L’alternative du newton existe, je l’avais envisagé, mais PB pour moi, pas de poste fixe, et un troisième étage sans ascenseur, c’est d’ailleurs plutôt l’encombrement que le poids qui m’a fait renoncer à cette solution.
Pour moi obligation de me déplacer, et dans l’état actuel un 300 newton ne tient ni dans ma clio ni dans mon coupé MX6, donc si je dois changer de voiture … Concernant les résultats en planétaire, c’est vrai qu’en théorie un newton donnera des résultats supérieurs à un SC... en théorie, car je pense (pour avoir fait quelques essais avec un newton 200 d’un copain, avec lequel nous n’avons jamais réussi à approcher les images données par mon vieux C8) un SC sera beaucoup plus simple à utiliser, pas besoin de montages compliqué (barlow 5 ou projection par oculaire ) pour avoir une focale importante (avec mon 254 je travaille à FD 40 soit 10 à 12 mètres de focale sans problème) Une grande simplicité de réglage (collimation très simple), un focuseur électrique sur le porte oculaire et plus de shifting , un tube court (équilibrage et tenue au vent ), pas de turbulence interne ....
En fait de nombreuses raisons qui font qu’a mon avis il est plus facile en imagerie planétaire d’approcher les limites d’un SC que d’une autre formule optique.
Attention, je ne dis pas qu’un SC sera supérieur à un newton, mais qu’il sera plus facilement exploitable. Un newton sera beaucoup plus difficile à amener à la limite.
Les seules images HR issues de Newtons, sont le fait de très gros instruments (souvent des Dobsons de 400 voir 600 mm, avec des optiques exceptionnelles) et là effectivement, je pense que ce type d’instruments et celui qui à la plus grande marge de progression au niveau de la HR (mais souvent au prix d’une utilisation beaucoup plus délicate, sans parler du coté financier d’une telle acquisition) mais n'oublions pas que les images de réfference réalisées avec des SC (Damien PEACH par exemple puisque nous l'avons cité dans ce post) sont aussi issues d'optiques de qualité (pour ne pas dir hors norme) . Hélas ce type d’instrument et inabordable pour la grande majorité d’entre nous.

De plus il faut se méfier des différences entre observation visuelle et imagerie, souvent j’ai vu des images plus piquées en visuel (lunette, Mewlon 210, matsukov, C11) et pourtant au final les photos données par le SC 254 MEADE étaient légèrement supérieures.

D’ailleurs de nombreux spécialistes (Damien, Christian, Thierry …) utilisent des SC, et si j’avais la chance de pouvoir trouver une de ces optiques SC de compétition je n’hésiterais pas une seconde.

Pour répondre à Phil, c’est vrai qu’il faut une certaine technique et expérience pour faire de la haute résolution, mais je ne pense pas qu’il existe de surhomme, réussir une bonne image HR c’est avant tout un ensemble de conditions à réunir, pour ne citer que certaines : bon réglages, bon site, persévérance, expérience et technique de l’observateur au niveau de la prise de vue et du traitement (j’ai vu passer d’excellents films sur le forum, avec parfois des images résultantes pas du tout à la hauteur) ... et pour finir, mais il s’agit sans doute pas de l’élément le moins important de la chaîne , la qualité optique de l’instrument.

Pour le Dobson j’envisage effectivement l’achat d’un tel engin (dans le futur) mais pour faire du visuel en ciel profond (on a de beau sites en Corse pour ça ;o) C'est un virus que j'ai attrapé un jour en jetant un coups d’œil à l’oculaire d'un 600 mm ;o)))
En attendant on va se faire la main au club avec un LIGHTBRIGE 406

Sinon que pensez vous du Gladius (au niveau conception cela se rapproche pas mal d’un newton non ? ( au niveau simplicité de l’instrument bien sur et non de la formule optique, juste 2 miroirs tous les deux sphériques, donc plus faciles à réaliser)Pas de lame, une obstruction faible

Pour l’EQ6, j’ai effectivement vu des images de tubes de plus de 20kg sur cette monture alors ... bon je sais pas ce que cela pouvait donner, au niveau fonctionnement, mais apparemment la monture n’est pas tombée en morceau

Amicalement,

Elie

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonsoir ami Elie & tous .

A travers les Posts précédents , les mots d'" Astromania " sont bienvenus, j'y adhère totalement.
<< ben oui ! tout le monde sait que Damien Peach, Thierry Legault, et les autres 'spécialistes'
du planétaire utilisent tous des newtons ! >>

Elie , je te vois venir .......:-) et tu as bien raison.... le Planétaire que tu aimes , lui il aime aussi les bons diamètres .
Je pense aussi que le hic risque d'être ta monture actuelle, pourquoi ne pas envisager l'achat d'1 ensemble
d'occaz .?

Maintenant c'est vrai que quand on pose ce type de questions , " Quel Tube" faut faire gaffe aux réponses ...
bien que je pense qu'elles soient toutes sincères .

** il y a les théoriciens purs : ceux qui ne parlent que de Rodier, Ronchi,Strehl,Lambda......et autres ,
ils ont raison , théoriquement, la théorie c'est imparable...mais la plus part du temps ne "sortent" jamais d'images ...

** il y a ceux qui "savent", "il te faut un Newton pas 1 S-C et vice-versa .., pas un S-C....1 Cassegrain"
ils croient aussi vraiment ce qu'ils disent .

Après, il y a ceux qui savent régler un Tube et surtout l'utiliser , et surtout qui on la passion dans le sang, qui
traquent dès qu'ils peuvent la Turbu .....près à passer des heures en attendant " le creux qui laisse sans voix" .
Comme évoqué dans les posts , sans doute que les baptisés
"ténors du Planétaire" mondiaux dont nos Français (cocorico) peuvent avoir ou ont des optiques sélectionnées
... maintenant il est loin d'être certain qu'entre nos mains , qu'avec nos motivations , nos résultats soient
identiques ..:-)).

J'ai toujours en mémoire un article de Jean Dragesco qui disait " Tout instrument astronomique est toujours un compromis,...
...... c'est plutôt de l'état du ciel (Turbulence..) et des efforts de l'observateur que dépendent les résultats obtenus,
plutôt que de la perfection du télescope employé "

Elie, tu t'es fixé un budget, in fine le choix c'est toi qui va le faire que ce soit 1 S-C,Newton,Dobson....,
soit tu l'achetes neuf et si la boite te le livre avec le Primaire fêlé .... on fait fermer la boite, soit il est d'occase et tu l'auras pris avec des références.
Dans tous les cas , avec ton sérieux et ta constance (suivant ta dispo..) tu en tireras son maximum .

Amitiés à toi Bernard_Bayle.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pas de souci Elie, c'est votre choix de toute façon et si le transportable c'est votre situation ce sera le mieux.
Ceci dit, l'imagerie ou le dessin s'effectue quand c'est l'heure d'y passer et de ne pas attendre le créneau de turbu mini pour faire le cliché. Malheureusement, quand c'est l'heure parce qu'il y a quelque chose à vérifier, sur Mars par exemple, et bien c'est fait avec le seeing que l'on a et sur ce point le SC est un handicap.
C'est pour cela que la 100mm supplante le sc8 parfois et assez souvent le matin en ce momment non pas seulement par le diamètre inférieur mais surtout par le contraste d'image procuré bien supérieur.
Une petite manip aussi déja propsée par ailleurs sur d'autres forums: observer une cible à distance munie de traits à contraste variable, vous verrez il n'y a pas photo, l'obstruction avec la turbulence même petite est un handicap, avec des images parfois curieuses en créant des détails non réels, en visuel déja.
Stanislas.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Stanislas :
<<Malheureusement, quand c'est l'heure parce qu'il y a quelque chose à vérifier, sur Mars par exemple, et bien c'est fait avec le seeing que l'on a et sur ce point le SC est un handicap.
C'est pour cela que la 100mm supplante le sc8 parfois et assez souvent le matin en ce momment non pas seulement par le diamètre inférieur mais surtout par le contraste d'image procuré bien supérieur.>>

Peut on voir des images qui démontrent cela ?

Tiens puisque l'on a parlé de Damien Peach , il fait a peu près ce que tu dis "" Ceci dit, l'imagerie ou le dessin s'effectue quand c'est l'heure d'y passer et de ne pas attendre le créneau de turbu mini pour faire le cliché""

et cela depuis le.....23 mai 2007 !! sur Mars.
http://www.damianpeach.com/mars07.htm
et beaucoup de jours suivants .

un exemple le 9 juillet 2007

Amicalement .

Share this post


Link to post
Share on other sites
Elie : « L’alternative du newton existe, je l’avais envisagé, mais PB pour moi, pas de poste fixe »

Je parlais plus haut d'un Orion Optics 300/1200. Pas besoin de poste fixe pour un tube qui, en monture Dobson, se transporte en un seul bloc sans aucun problème (de l'ordre de 20 kg au total). Et sur EQ6, ça se transporte facilement en plusieurs parties.

« et un troisième étage sans ascenseur »

Ça, par contre, c'est embêtant. Comment fais-tu avec ton LX 200 ? Et comment comptais-tu faire avec le nouveau télescope envisagé ? Je ne pense pas qu'un Orion Optics 300 mm + EQ6 soit plus compliqué à transporter que ce que tu envisageais (C11, tout ça...)

« et dans l’état actuel un 300 newton ne tient ni dans ma clio »

Tu rigoles ???? Dans ma Clio, j'ai transporté un Orion Optics 300 mm + une monture EQ6 + un Kepler 200/1200 + toutes les affaires de vacances + un ventilateur. Mieux : il est possible de ranger dans une Clio un Dobson de 495 mm + un Dobson de 400 mm (je l'ai vu - le 495 mm était le mien).

« c’est vrai qu’en théorie un newton donnera des résultats supérieurs à un SC »

Je n'y crois pas trop. L'obstruction, c'est du chipotage, la qualité optique à mon avis est un critère bien plus déterminant. Si tu peux tester le Schmidt-Cassegrain avant achat, c'est un sacré argument, et si ce n'est pas le cas, aïe. C'est plutôt ça qui me paraît important.

« Une grande simplicité de réglage (collimation très simple) »

Pareil sur l'Orion Optics, le système de collimation est génial, et très précis (de tous les instruments que j'ai possédés, c'est celui qui est le mieux fait, je trouve - cela dit, encore heureux, car il se décollimate quand même assez vite... pas aussi vite que mon ancien C8 bien sûr, mais plus vite que le Mewlon 210 mm par exemple.)

« Attention, je ne dis pas qu’un SC sera supérieur à un newton, mais qu’il sera plus facilement exploitable. Un newton sera beaucoup plus difficile à amener à la limite. »

Je ne suis pas convaincu. Je pense qu'il est plus pratique de faire de la photo planétaire avec un Schmidt-Cassegrain (par exemple, pas besoin d'empiler les barlow, comme tu l'as signalé). Mais je n'irais pas plus loin, car il me semble que la qualité optique et la faculté de sortir souvent le matériel (pour tomber sur les périodes sans turbulence) restent les facteurs déterminants, devant la turbulence interne, la prise au vent, etc. Non ?

« Les seules images HR issues de Newtons, sont le fait de très gros instruments »

Tu sais bien que les Schmidt-Cassegrain sont beaucoup plus répandus ! Je me souviens qu'il y a 20 ans, à l'époque de la photo argentique, les plus belles photos planétaires que j'ai vues étaient prises par Miyazaki avec un Newton de 300 mm en poste fixe (elles surpassaient Dragesco ou Viscardy - v. revue "Pulsar"). Son secret ? Okinawa - si j'ai bien compris, c'est un endroit où le ciel est très stable.

Bref, je reste sur ma position : le Newton est une alternative possible. Sans plus.


Share this post


Link to post
Share on other sites
David: "Sinon oui un Newton c’est très bien aussi avec une bonne powermate."

Oui, on peut le dire en effet...Merci David .

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mon cher Bernard, vous pourriez apporter toutes les images du monde que cela n'y changerait rien.
Il n'y a qu'à visiter le site de l'alpo japonaise sur mars pour voir une multitude de ccd réalisées partout dans le monde par des personnes de tous horizons, sans prime.
Ce qu'il y a, c'est une différence dans les résultats et trop de disparités dans les conclusions, si toutefois il y en a, parfois.
Une centaine de ccd ou plus ne fait pas forcément un observateur, et surtout sans connaitre le niveau réel en qualité de son optique.
Et on a besoin de le savoir pour vérifier la pertinence de ce qui est produit avec un turbulence correctement cotée.
Quant à dire que l'optique quelle qu'elle soit passe dans la turbulence m^me faible, c'est de la foutaise optimiste avec obstruction.
Conclusion: permettez moi de vous inviter à faire le test d'observation tel que donné avant sur une cible à contraste variable placée à 1km ou 2, pour faire un peu de turbulence, et avec une étoile artificielle pour la quoter.
Si l'on a pas de SC on pourra tjs y mettre un cache sur le secondaire, pour le test. Bien entendu, le testeur ne connait pas la forme géométrique de la cible. Après c'est comparé et puis conclu.
Après on pourra en causer encore.
Cela permet au moins de pouvoir s'autocontroler.

Sur petits détails, la taille de certains petits objets accessibles avec contraste important à un objectif peut atteindre le critère de DAWES/14. C'est ce qui est communément admis. Encore faut-il remplir les conditions pour cela, optique parfaite, obstruction nulle, et stabilité atmosphérique excellente.
A titre d'exemple, la division d'Encke est juste accessible à un 250mm avec 20% d'obstruction. W. Zmek a calculé récemment le rendu de contraste dans ce type de tube. Un contraste de 1 au départ, une "épaisseur" de division au plus large de 0.12" aux anses, à l'ouverture max des anneaux, avec l'éloignement minimal de la terre.
Le contraste final est de 5% seulement avec optique parfaite cad P/V>10 et turbulence nulle, transparence optimale.
Cela peut faire réfléchir, je pense sur la pertinence d'un dessin ou ccd quand il est rapporté cette division: turbulence moyenne, SC CO 33% etc. En visuel, c'est déja impossible, en ccd c'est la grande question.
En analysant le test sur la cible pour comparer et bien c'est peu probable.
Quand la taille du détail est inférieure au critère de Dawes (0.46" pour le 250) et bien cela devient problématique et les conditions réelles de turbulence reste à etre cotées sérieusement. Les images de Damien restent dans un cas ou les conditions sont parfaites, dans la banlieue de Londres, des détails bien inférieurs à 0.10", 200 nuits par an.
Dans l'exemple donné du 250, mais là non obstrué, le plus petit détail accessible serait au mieux 0.46"/14 soit 0.033", pour contraste de 1 départ, rendu tout juste perceptible. Le vertige des chiffres.
Déja s'il est obtenu la moitié ou le tiers, c'est superbe, y compris en visuel et le test sur cible montre que les tubes à obstruction forte, m^me dans la petite turbulence, n'atteignent pas cet objectif, même en compositant 1 million de vues.
Vous pouvez aussi consulter les bulletins de la SAF de ... 1930 environ où nos braves anciens s'excitaient déja sur ces sujets brulants et avaient fixés par résultats de tests la limite à Dawes/10 (détails de contraste 1 départ).
Et oui à cause des canneaux martiens hypothétiques.
D'une façon générale, les tubes acquis ont trop rarement possibilité de tests pertinents à l'achat, à moins d'avoir un ami qui vous les trient.
Je les ai tous achetés hors hexagone avec tests, sans problème au final, n'est-ce pas Bernard, puis contre testé ici pour vérif. Et en plus la prime est que c'est moins coûteux encore.
Le roddier est une bel outil, un site avec des notions et explications bien pertinentes accessible aux amateurs astro, comme cela, cela permet de trier soi-même.
Je ne reprendrai plus.
Bonne acquisition Elie et bons ciels à tous.
stanislas.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je me permet de mettre deux photos planétaires qui sont pas les images du siècles mais bon les voilà :

Ces deux images ont été réalisées avec un newton OO de 300mm à F4 muni de 3 barlows empilées pour une focale résultante de pas loin de 7,6m. C'est vrai que c'est pas du peach mais en même temps c'est fait avec une toucam couleur, en saone et loire (ou la turbu est pas trop mauvais pour pas dire bonne) et par des gens qui savaient pas trop faire du planétaire à l'époque : c'est à dire nicéphore et moi ; mais le pire c'est qu'en visuel on a eu la même chose que ce qu'il y a sur les images, un truc de fou.

Après c'est vrai que là on repart sur l'éternel débat "ça c'est mieux, ça c'est de la bouse, ..." J'avoue que je crache pas sur un SC quand on observe, ça donne des belles images quand c'est bien reglé et en température dans un site qui va bien. Mais un bon newton ça le fait quand même mieux. Au club ils avaient tous des SC qui marchaient bien et qui donnaient des superbes images. J'ai acheté mon newton SW de 200mm à miroir non retouché : résultat : ils ont tous rcheté des newtons parce que mine de rien à dimaètre et grossissement équivalent ben le newton il est plus piqué, y a pas à tortiller.

Pour le 300mm OO dans une clio je me fais pas de soucis que ça rentre parce que moi il sera dans une 106 et franchement entre un C14 qui pèse 20kgs, qui fait 85cm de long pour quasi 400mm de diamètre de tube et un newton OO de 300mm qui fait 1m de long pour un diamètre de 330mm en gros et qui pèse 14kgs avec les colliers ben mon choix se fait vite surtout si il y a 3 étages à monter; En plus on peut facilement fixer une poignée sur les colliers du 300mm pour le transporter facilement. Mais effectivement la collimation bouge un peu; En même temps comme le dit bruno le système de regalge est très bien pensé et je me rappelle que david mettait pas plus de 5 minutes pour collimater au micro poil qui va bien.

Mais ce qu'il faut pas oublier dans tous les cas c'est que la pièce maitresse d'un telescope c'est le ciel. L'image de mars on l'a faite en bord de saone : j'ai jamais vu un ciel aussi stable que là. Et ça joue vachement mais ça je vous apprend rien là dessus. à saint Michel le 600 on arrive quasi jamais à l'exploiter à fond à cause de la turbu : j'ai jamais vu la centrale de la lyre dans le 600 alors que dans un 300mm OO je l'ai vu, dans un meade starfinder de 406mm à miroir astigmate et bord rabattu je l'ai vu.

J'apporte peut être pas grand chose à la reflexion mais perso de tous les instrus que je connais les images qui m'ont le plus marquées aussi bien en planétaire qu'en ciel profond c'est dans des newtons que je les ai vu. Un autre truc aussi : le meilleur instru, c'est celui qu'on sort

Share this post


Link to post
Share on other sites
Désolé je n'ai aucune parole donnée.
Lantha, permettez moi de vous donner mes impressions à chaud. Ce n'est pas de la gonflette vos images.
Saturne: à gauche un double trait dont l'un peut s'apparenter à Encke, le problème c'est que la position de Encke correspond à une zone possible d'effet de diffraction de bord. C'est de la physique. A droite ces divisions ne sont pas.
Sur mars 2005 sur le limbe il y a ce ressaut de diffraction de bord qui fait penser à un phénomène atmosphérique mais qui n'est pas. Il y a en ce momment un débat brulant sur ce fait pour mars 2007 avec ces tempêtes de poussières encore en cours que certains interprêtent comme réel, ce qui n'est pas. Les détails sont supérieurs à 0.35" (votre Dawes).
Ceci dit c'est une image bien équilibrée qui n'est pas une photo mais un document.
Si vous pouviez réaliser d'autres avec filtrages colorés en plus, bien ciblés en longueurs d'ondes, non pas pour la chasse aux détails mais pour la chasse aux phénomènes atmosphériques, vous êtes dans le coup pour l'alpo japonaise.
D'une façon générale, les newtoniens montrent des images plus équilibrées sur ce site (pas besoin de compenser le manque de contraste par un traitement poussé).
Superbes résultats sur le bord de Saonne, ici en RP c'est le combat dans la bouillie atmosphérique, sans dire plus.
Il y a des gens qui donne des images ou dessins à 100kms presques parfaites avec ici une bouillie d'origine haute atmosphère. Cela pose problème.
Stanislas

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this