Sign in to follow this  
Thierry

Le triste futur de l'Astronomie amateur!

Recommended Posts

Bonjour à tous

J’ai lu hier dans Astronomie Magazine de ce mois ci, que la nouvelle mode allait devenir ou est déjà la « location du ciel » à partir de télescopes disséminés un peu partout sur la planète.
Qu’en pensez-vous ? Pour ma part, je pense que ce futur est un « tue l’astronomie » ! Je m’explique : cet avenir est bien triste, car si aujourd’hui ces installations sont surtout dédiées à la photo, demain ce sera le visuel ! et les futur astrams ne regarderont plus le ciel à l’œil nu, dans un monde ou l’égoïsme prédomine déjà, chacun restera chez soi au chaud devant son écran, la pollution lumineuse sera un problème secondaire car ces outils sont placés à des endroits encore épargnés, et les quelques rares irréductibles encore dehors n’intéresseront pas grands monde. Oh bien sur, je parle sur les dix années à venir, mais malheureusement, je pense que c’est le triste avenir de notre passion… pas beau tout ça.

Thierry

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Et oui...

Les temps changent...

Il y a 15 ans le portable n'existait pas, ou presque. Désormais 30 millions de Français possedent un portable.
Il y a 15 ans Internet n'existait pas ou presque, désormais on parle de haut débit...
Il y a 15 ans je faisais encore du visuel avec un 310 mm. Désormais c'est impossible cause pollution.

Bon, il reste encore de la CCD qui reste exploitable, mais pour combien de temps encore ??

Bref cette évolution n'est pas forcément négative. Les temps changent et il faut s'y faire..


Christian

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il a bon dos le futur.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut,

Pour moi, l'astronomie est un tout qui comprend l'observation visuelle, l'astrophoto, le dessin, la contemplation ET le fait d'être dehors dans la nuit au calme, tranquille.
Je suis d'accord que pour des astrophotographes mordus, ce type de prestation peut-être intéressante, mais pour ma part, faire de l'astronomie devant un ecran de PC ne m'intéresse absolument pas !
J'aime bien être à l'extérieur, dans la douceur en été, me les geler en hiver, chercher moi même la galaxie ou la nébuleuse convoitée, abandonner, puis recommencer, en un mot : faire des efforts pour obtenir ce que l'on cherche : je préfère ma photo pourrie de bruit faite avec mon petit matériel que de passer du temps (et de l'argent) à faire cela via internet.
Cela étant, comme je le disais plus haut, un astrophotographe passionné ne partagera peut-être pas mon point de vue, et je le comprend : passer des heures à faire de l'acquisition est plus agréable au chaud devant son PC que dehors dans le froid et l'humidité, et je trouve l'idée du partage des ressources (même moyennant finance) extrèmement bien venue.

Cricri

Share this post


Link to post
Share on other sites
Hé oui il a bon dos le futur.... Mais il ne faut pas tout sacrifier au futur !
Je suis daccord avec Cricri. L'astronomie est un tout, et une fois qu'on aura tous, ou qu'il auront tous, dans une dizaine d'années, les yeux sur leur écrans, tout le monde s'en aura foutra qu'on ne voit plus le ciel devant sa porte.

Il est simple de dire que c'est le futur et qu'on est obligé... on disait ça aussi il y quelques années de l'industrie polluante, et on voit aujourd'hui ou on en est.

Thierry

[Ce message a été modifié par Thierry (Édité le 23-10-2008).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
passer des heures à faire de l'acquisition est plus agréable au chaud devant son PC que dehors dans le froid et l'humidité,
-----------------------------------------------------------------------------
Le futur devrait permettre de faire l'acquisition au chaud et éventuellement le traitement dehors dans le froid et l'humidité pour plus de convivialité.

Share this post


Link to post
Share on other sites
le futur, c'est d'avoir une possibilité différente de plus de pratiquer l'astronomie!

A ce que je sache, rien ne t'empèche de faire encore des photos argentiques avec ton oeil collé à l'oculaire réticulé!

a+
stéphane

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le triste futur de l'Astronomie amateur!

Eh bé, l'est gratinée, la génération prozac !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Vous z'inquietez donc pas!!!
S'il n'en reste qu'un pour vivre au grand air sa passion dans des sites sauvages où la Voie Lactée vous écrase de son immensité, je serais celui là
Plus sérieusement, l'évolution technique n'empêchera pas, et profitera même, à ceux qui en on la fibre, d'arpenter le ciel en visuel dans des coins où la poésie et le mystère de la nuit persiste, de capter "sensuellement" ces photons si précieux, âgés de millions d'années, avec une histoire si riche, directement dans leur chair, sur leur rétine et dans leur âme.
Il y a des émotions, en astronomie comme ailleurs, où la participation du corps est une nécessité
Simplement, ces domaines sont moins médiatisés par essence même, comparez les croas visuels avec ou sans dessins avec l'avalanche de photos quotidiennes du forum, et peut être aussi, par pudeur, par discrétion.
On n'a pas toujours envie de "communiquer" sur ses émotions profondes, sauf avec ses amis ou son conjoint. Et même avec eux ce n'est pas toujours facile
Genre le matin:
-D'où viens tu?
-De très très loin... D'un très long voyage, vous pouvez pas comprendre...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 15 ans je faisais de la photo, je n'en fais plus je suis passé au visuel avec un 300mm, pourtant:
- j'utilise 2 téléphones mobiles (dont un avec une carte SIM d'un pays hors d'Europe où je me rends souvent) et peut-être bientôt 3 ! avec un kit main libre
- relié via haut débit ADSL
- utilise mon mobile comme modem sur un ordinateur portable pour rester connecté à l’Internet le cas échéant « sur le terrain »
- je traite et analyse des images satellites entre autres de quelques 15000 pixels de coté

Et je prétends ne pas être moderne ! Je pense même que je suis profondément arriéré car il est hors de question pour moi de :

- perdre mon temps à me connecter à un site d’un télescope automatique (je conçois qu’on peu le faire une fois pour voir mais après ??)
- dépenser des mégas euros dans un équipement CCD alors que ces images fantastiques hantent déjà les forums d’astronomie. Bien sûr je les regarde parfois mais pas plus de 2 secondes…
- passer un temps absolument déraisonnable sur un logiciel de déconvolution (je n’en site aucun ! ) pour faire ressortir des anneaux imaginaires qui entourent Saturne !
- passer du temps à faire de la science extra dure avec une nouvelle lubie : la spectrographie ! Ceci dit j’avoue avoir été tenté et le serai peut-être un jour !!! mais cette chose est très chronophage car j’ai une famille alors ce sera pour la retraite si j’en ai une !

Place à la poésie et à la science extra molle:
- se rincer l’œil à l’oculaire
- le plaisir d’observer dans un télescope fait main !
- entendre une chouette hulotte en fond de vallée (oui et la géographie, être dans la nature est autant dans le ciel que les pieds sur le sol...)
- tailler une bavette avec un co-observateur
- se rendre à un site intéressant même si c’est moins souvent

Et puis j’essai d’être optimiste, pourquoi la pollution lumineuse ne commencerait-elle pas à diminuer? En ces temps d’économie... l’extinction des feux après minuit pourrait, de plus en plus, avoir bonne presse...

Pour conclure, je dirais que le futur est mal pensé... le futur mentionné dans quelques messages que j'ai lu relève simplement l’outillage à mon sens... Personnellement, même si j’utilise ces outils en permanence je pense, qu’il faut intellectuellement s’en défaire pour « apprécier le ciel » et la valeur des choses en général.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bernard Augier,
+ 1...

Ce qui me gêne, dans la description de Thierry, c'est qu'elle n'est pas réelle, je crois. Il y a 15 ans, toutes ces nouvelles technologies n'existaient pas, certes, mais la PL, si.

Après, comme dit plus haut, c'est un choix personnel, très impliquant, comme dirait Bernard Augier.

En plus, je trouve bizarre ce défaitisme pessimistique au moment même où on n'a jamais autant parlé de PL, que le Grenelle de l'E la prend explicitement en compte, et où, coût de l'énergie oblige, les étoiles vont, peut-être, réapparaitre.

S

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mais,
pourquoi un citadin ne pourrait il pas se louer 6 h un télescope situé dans un endroit sympa pour se livrer à sa passion ??

Entre la semaine de boulot, la pleine lune , la météo, les obligations diverses, c'est mieux que RIEN.De plus comme c'est une idée qui semble avancer techniquement, les prix et les solutions vont se démocratiser.

Chacun voit midi à sa porte mais pourquoi un tel pessimisisme et tristesse sur le futur.

A+

[Ce message a été modifié par bboulant (Édité le 24-10-2008).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
quote:
J'aime bien être à l'extérieur, dans la douceur en été, me les geler en hiver, chercher moi même la galaxie ou la nébuleuse convoitée, abandonner, puis recommencer, en un mot : faire des efforts pour obtenir ce que l'on cherche : je préfère ma photo pourrie de bruit faite avec mon petit matériel que de passer du temps (et de l'argent) à faire cela via internet.

Bah après c'est une question de choix, chacun son truc, mais un télescope "via interne" ça remplacera jamais toutes ces émotions que l'on a dehors, au froid à contempler le ciel, à découvrir de bels objets, à mettre en place son beau matériel.

Perso j'ai envi d'évoluer le plus loin possible dans l'magerie, mais en aucun cas TROP dans "l'automtisme", je veux continuer à rester dehors auprès de mon scope que je dirige manuellement, à profiter pleinement du ciel et de la nature. Même si un télescope piloté depuis son lit doit avoir ses charmes, je préfère rester à côté. Bon si je pouvais en avoir un comme ça je l'utilisrai forcément, les soirs ou j'ai pas envi de sortir...

Après pour moi du moment que l'on continue acharnément la lutte contre la PL... Mais c'est vrai si l'astronomie avait un tel avenir ce serait triste. En même temps les nouveaux qui découvrent l'astro, je crois que s'ils veulent découvrir cette passion, c'est pour être sur le terrain avant tout et non pas découvrir l'atsro depsuis un écran.. Sinon le site de hubble suffirait . Tous les gens à qui je fais découvrir ma passion en tout cas sont largement plus intéressé par regarder dans un occulaire au froid, que quan je leu parle de télescope à distance.


Après certes ces télescopes à louer peuvent-être une bonne chose, pour ceux qui ne peuvent avoir de matériel pour x raisons, ou qui ne peuvent pas sortir du centre de Paris... Au fait qui est le public de ces télescope? Mais perso je m'en lasserai vite...

Cordialement
@++Manu http://www.astrosurf.com/bouvet/index.html

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pessimisme, non, réalisme ! Tristesse, oui un peu tout de même ! Le progrès est ce qui l’est on ne peut rien y faire, on ne va quand pas revenir à la calèche. On à déjà perdu pas mal de petit plaisir sans s’en rendre compte alors qu’en on en est conscient on peut quand même le dire.

Moi, je trouve que rien ne vaut la fraicheur d'une soirée dehors, et l'énorme majorité d'entre nous continuerons de sortir, mais les générations futures seront du "tout à la maison".

La lutte contre la pollution lumineuse: je pense qu'elle restera un symbole si les astrams aujourd'hui acharnés dispraissent, y a qu'a voir sur un post dans la galerie des images, l'autre avec son magasin et ses spots, du grand n'importe quoi!!!!!!!

Thierry

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bjr!

"J’ai lu hier dans Astronomie Magazine de ce mois ci, que la nouvelle mode allait devenir..." SIC

Mais c'est quoi encore cette histoire de mode?
La mode, c'est ce qui se démode et Coco Chanel disait:
"Il n'y a pas de mode si elle ne descend pas dans la rue.!"
Donc on peut être tranquille. A part quelques excentriques fortunés en ces temps où le superflu est délaissé, je reste serein.

Et puis cela tient plus du scoop journalistique que de l'état de fait enraciné dans des pratiques récurentes. On en reparlera dans quelques années.
Soyons pragmatique. ET puis simple "echantillon" d'une population d'astram torturés entre le visuel et la pratique CCD et son cortège de techniques "in", j'ai opté dernièrement lors de la construction de mon abri extérieur au fond du jardin pour du "tout local".
Donc pas de réseau pour piloter la monture en regardant la StarAc.
Le contexte d'être parmi les étoiles , c'est... d'être dehors à sentir ses instruments. Je garderai ma parka et les étoiles au dessus de ma tête.

Guy http://moncielamoi.free.fr

Share this post


Link to post
Share on other sites
quote:
mais les générations futures seront du "tout à la maison".

Je sais pas, car comme je le pensais plus haut, je pense que ce que les tous nouveaux aiment dans l'astronomie, c'est manier de beaux télescope et voir ces galaxies tant convoités avec leurs propre oeil, sous le ciel nocturne, éspèrant les voirs comme sur les photos... Du moins ces nouveaux que je conaisse.

Après peut-être que comme tu dis, les gnértion "FUTURES", loueront ces télescopes et même dans l'espace et leurs écran de PC leur serviront d'occulaire


@++Manu http://www.astrosurf.com/bouvet/index.html

[Ce message a été modifié par Jean Emmanuel (Édité le 24-10-2008).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

A propos de "vraie" astronomie, les copains, j'envisageais de monter à Restefond à la Nouvelle Lune, fin novembre.

C'est trop tard ? Le col peut-il être encore ouvert ?

S

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut,

Faut arrêter ce genre de débat à mon avis un peu stérile !

Il n'y pas la "bonne" et la "mauvaise" pratique de l'Astronomie !

Comme il n'ya pas de bons et de mauvais instruments,
ni de bonnes et mauvaises images !

Pour moi, une image modeste partagée qui suscite l'émerveillement d'un non initié a bien plus de valeur que l'image de la mort que l'on se regarde dans son coin entre initiés à traquer les traces de bruit de fond ou autres artéfacts

Nous avons la chance de pratiquer un loisir aux multiples visages ou chacun peut s'investir en fonction de ces envies, moyens, compétences,...

Je connais des passionnés d'astro qui ne mettent jamais le nez dehors, ils se "contentent" de connaissances livresques... et alors ?

Quant à dire que pratiquer l'astro c'est forcément ce les geler l'oeil à l'oculaire, c'est un peu réducteur, non ?

Perso j'ai donné et désormais j'apprécie le confort de mon abri à télescope au fond du jardin... De toute façon pas le choix c'était ça ou rien (ou très peu) !

Par contre le dénominateur commun que devraient avoir tous les Astro-AM c'est l'envie de partager :
En visuel sur le terrain, en présentant les photos qu'ils réalisent (pas seulement sur Internet mais aussi dans la vraie vie), un animant des exposés pour faire connaitre ce fabuleux loisir...

Allez Allez 2009 sera l'année mondiale de l'Astronomie, sortons de notre bulle et faisons découvrir notre passion et informons sur le fléau qui la menace... Chaque Astro AM peut faire bouger les choses à son niveau !

Fred

[Ce message a été modifié par fguinepain (Édité le 24-10-2008).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le top du top c'est simplement d'acheter les posters des photos de Hubble

au chaud, pas cher, tiptop qualité...le reste est dépassé!

(je rigole!)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour.

Moi je dis : " Chacun fait ce qui lui plait ! ".

La tolérance, il n'y a pas que les maisons du même nom pour cela .

Il y en a même qui font de superbes dessins avec l'aide de leur lunette

Paul Théo

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je suis d'ac avec Vega et Fred

Diversité, respect, l'essentiel c'est d'en profiter à son niveau ! peace

Share this post


Link to post
Share on other sites
fguinepain, le plus marrant c'est qu'on peut passer par toutes ces étapes au cours de sa vie, et même des périodes ou l'astro on s'en contrefiche.

Je le sais ça m'est arrivé et, sans en arriver aux crises de certains de mon entourage qui arrêtent tout et vendent tout en attendant un possible retour de flamme, j'ai personnellement eu ma période théorique sans instrument, celle de sevrage complet, celle avec club, celle sans, celle solitaire, celle uniquement avec les copains, celle du visuel pur et dur dans les grands espaces, celle de l'abri astro planqué au fond du jardin,celle sans PC, celle avec, celle de l'argentique, celle de la webcam, celle de l'APN, celle des voyages lointains, celle de la cour d'école, celle sans le sou, celle avec, celle avec une paire de jumelles, celles avec tous les diamètres possibles ...
Tout ça se mélange et finit par faire de l'astronomie d'amateur un loisir extrêmement diversifié et parfois aventureux, où les rencontres humaines sont riches, même si pour moi, je le sais maintenant et tant que mes yeux sont à "12/10°", le visuel en milieu sauvage reste ma valeur refuge...de montagne

[Ce message a été modifié par Bernard Augier (Édité le 24-10-2008).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Personnellement, je partage le sentiment de Thierry et je ne m'interesse pas vraiment a l'observation astro par procuration.. je veux dire a distance. Je n'empeche pas certains d'en faire, et meme en astro professionelle, je prefere etre sur place, c'est quand meme plus facile d'apprehender les conditions d'observation et problemes que de faire ca a distance dans un coin de bureau,... meme si je l'ai deja fait (pour une observation de 3-4h a 2000km, c'est plus economique!)

J'en reviens a l'astro amateur: je prefere l'observation sur le terrain, visuelle, un peu photo, qui permet aussi de voir des phenomenes imprevus: aurores boreales, bolides, gegenschein... (Serge tu vois ce que je veux dire )...

Mais Helas, je crains que les adeptes des observations a distance ne soit plus des fervent defenseurs de la protection du ciel nocturne... et meme avec les lois Grenelle I (et on attend II et III) on va dans un premier temps au mieux ralentir la progression de la pollution lumineuse (Avec l'inertie du systeme, c'est un peu comme le rechauffement climatique, ca n'est pas demain que la temperature va se mettre a baisser ni le ciel devenir plus noir - sauf a esperer un gros crac energetique!).

Je constate que depuis 20ans, je dois faire 0.5km de plus par an pour recuperer un ciel aussi noir...

Et puis l'astro informatisee est un peu un piege qui nous fait faire plus d'informatique que d'astro...

Nicolas

[Ce message a été modifié par biver (Édité le 24-10-2008).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this