Sign in to follow this  
KumarH

C8 HD ou RC8"

Recommended Posts

quote:
Pour moi, le RC de moins de 400mm c'est du marketing pour avoir un téléscope comme "hubble" dans son jardin pour 90% des utilisateurs...

A faire de la pub, autant prendre des RC qui ressemblent à des RC.

Share this post


Link to post
Share on other sites
"@zeubeu
je ne publie pas de photo planétaire car je ne suis pas équipé correctement pour le faire, que la turbulence dans le vexin est presque toujours ingérable pour faire de la HR, et surtout parce que je m'en fout des planètes, je m'en désintéresse sauf en visuel"


Donc en résumé tu t'en tapes du planétaire, tu peux pas en faire car t'as pas le matos qu'il faut, t'as un site turbulent, mais tu sais quand même que ton tube est top pour le planétaire... :-)


Share this post


Link to post
Share on other sites
Bon attendez un peu.
Je me sers un pastaga et je prends les cahuètes.
A tout de suite,
AG

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut Hervé


"vaut il mieux un C8edge ou un RC 8"? Pour faire surtout du ciel profond avec un 1000d 'astrodonisé'.

l'avantage du C8, c'est qu'il peut tourner à f/2 f/7 et f/10, le RC ???

autre avantage du C8, c'est qu'on peut faire du planétaire également, le RC ???"

-> avec un 1000d tu as quelques contraintes avec le C8:

- pas possible de faire de l'hyperstar, trop d'obstruction, donc pas de F2
- à F10, très difficile avec le 1000D et 2m de focale, faut de la très bonne monture
- par contre le réducteur edge x0.7 est optimisé pour l'APS-C, à 1422 de focale et des pixels de 5.7µ, c'est bien tendu déjà mais jouable.

Bref ne compte que sur du F7 et déjà pas facile.

Avec le RC8 tu peux travailler à F8, pas facile non plus. Sur le RC8 sans correcteur, le champ est assez courbe, les coins risquent d'être défocalisées, mais regardes les photos faites avec sur le net, ça te donnera une bonne idée. Avec un correcteur simple ça va, mais il faut e trouver.
Avec un réducteur non correcteur comme le l'AP CCDT67 on passe à F5 et 1000mm de focale, comme un Newton, ce qui est plus sympatique pour l'APN. Par contre la correction n'est pas optimale sur tout le capteur, c'est étiré dans les coins. Là encore il existes quelques réducteurs qui peuvent faire le boulot, mais rien de dédié comme sur le edge, il faut un peu chercher.

Si tu veux un tube qui fasse un peu de tout ciel profond, planétaire, visuel, prends toi plutôt un Newton. C'est plus encombrant, mais plus polyvalent et ça colle bien avec un APN.

Ou le Mak Newton SW190, 1000 de focale, pas d'aigrettes, pas de correcteur à ajouter, tube fermé, couvre bien l'APS-C.

Share this post


Link to post
Share on other sites
oui, j'ai fait de jolie images lunaires une jour ou il y' avait pas trop de turbu avec un dmk qui m'avait prêté un pote du club,
mais bon 250 c'est que 250... en planétaire (autre que lunaire) c'est juste...

Share this post


Link to post
Share on other sites
quote:
A faire de la pub, autant prendre des RC qui ressemblent à des RC.

c'est quoi pour toi un rc ? une formule optique ou un look ?
parce-que si c'est le look, pour un pourfendeur des apparences de la pub et champion de la décroissance, j'avoue avoir du mal a saisir ta vrai logique... si c'est juste pour troller (comme d'hab) tu as des section bien adaptés à ton cas.
ceci dit ces télescopes sont juste de magnifique réussite , c'est vrai qu'il sont tres beau et que la construction 'bien sentie' inspire la confiance
chonum
quote:
Et au risque de froisser Frédo, je n'aime pas le design des RC SV. Déjà l'araignée à 3 branches, c'est rédhibitoire à mes yeux, et puis ils sont moches

aucun soucis du moment que c'est raisonné, argumenté et expliqué je suis prêt a tout entendre.
quand à la beauté du telescope, je concede qu'il ne sont probablement pas les plus beau (voir la belle image image posté par ms), c'est assez vrai, mais la nuit dans le noir je m'en fiche un peu, car si ce design "moche" me garantie de bonne perf, alors je garde

mais des jugements à la bondoux basé sur sa connaissance intime des tous les acheteurs de RC et de son analyse circonstancié , fine et bien documenté, sans la moindre condescendance, ça me fait juste chier

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pour faire simple, je dirai que de 8" à 14", tu as des combinaisons comme les Edge HD ou similaires qui sont très polyvalentes (planétaire et ciel profond).

Au delà le choix d'un RC de 14" à 20" peut se justifier pour du ciel profond à f/8 comme l'ont prouvé de nombreux astrographes.

Maintenant si tu prends ton pied avec un RC de 10" obstrué à plus de 50%, pourquoi pas, mais pour moi cela ne se justifie pas.

Donc faire de la pub pour un engin qui ne se justifie pas, ce n'est pas rendre service à la communauté ... c'est ça le fond de ma pensée.

Share this post


Link to post
Share on other sites
ha ! je comprend mieu, voila, ça c'est de l'argument, raisonné et expliqué
perso ce que je vois c'est 6 choses sur les RC SV que je ne suis pas sur de retrouver sur un SC edge
1. ils sont pratiquement thermostable à la map
2. il sont très stable à la collimation
3. ils ont un champ plan sans accessoire pour le d'APS-C, (et sous reserve de 4. test plus poussé c'est aussi valide pour du 24/36 toute fois il y a du vignetage en 24*36)
5. la qualité optique et mécanique est garantie
6. Si il y a un pépin, tes interlocuteurs sont sous la main et français.
7 la verroterie des Edge m’inspire pas une confiance absolue

évidement c'est bcp plus cher que le c8 Edge (ou meme c9.1/4 ou c11), mais cela ne doit étonner personne
c'est sur que j'aurai préféré un 12", c'est certain mais bon on à pas toujours tout ce que l'on veut...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bah... toujours le même truc au fond : pour qu'un RC fonctionne bien, il faut mettre le paquet sur son optique et sa mécanique complète, et quand même le corriger, ce qui place très haut la barre budgétaire compte tenu de ses contraintes spécifiques.
J'adhère par ailleurs totalement à l'analyse d'Olivier.
J'irais d'ailleurs plus loin : même à 20 ou 24", pour 60% du budget d'un bon RC (et bien moins si on le construit soi-même) on peut fabriquer un excellent newton très ouvert, moins obstrué, bien corrigé, doté d'une mécanique fiable, qui obtiendra des performances tout aussi satisfaisantes et de surcroît configurables sur une gamme de champs et de f/D résultants plus étendue...
Bref un télescope polyvalent, évolutif, ainsi que moins complexe à réaliser, à maintenir et à maîtriser avec des compétences et des moyens amateurs.
Il faut bien voir que nos plus "gros" instruments d'amateurs ne sont que de tout "petits" instruments professionnels : appliquer aux premiers la logique des seconds n'est pas forcément un choix très pertinent quant aux ratios coût/performances/emmerdements.
Sauf pour des applications ciblées, un RC est un choix coûteux et ambitieux car techniquement exigeant depuis sa réalisation jusqu'à son exploitation.
Si l'on raisonne de façon purement objective, il est loin de se justifier dans la plupart des cas face à une formule plus simple (à résultat final comparable bien entendu).
Les RC amateurs sont d'ailleurs acquis "clef en main", car bien peu seraient capables de les construire avec succès et encore moins d'en tailler les optiques.
Naturellement cela contribue aussi à leur coût élevé par rapport aux newtons qui sont davantage à la portée des réalisations personnelles.

Share this post


Link to post
Share on other sites
rien a y redire sauf sur un point, le RC250 Sv n'a pas besoin d’être corrigé, ce qui pour moi, au vue de mon train optique tres long, est determinant

[Ce message a été modifié par frédogoto (Édité le 23-01-2014).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bha voilà Frédo tu as la réponse dans les posts précedent, visiblement je ne suis complétement le seul à penser que c'est pas non plus d'un grand interet dans cette gamme de diamètre .

Pour un SV de bonne qualité (je te crois sur parole) tu as 9 bouses dans la natures qui n'ont à mon sens pas lieu d'être (en fait je pense qu'en dessous de 400mm ça n'a pas d'interet mais bon je te laisse ton 10% rien que pour toi et pour les quelques personnes très au courant des avantages ét inconvenients de ces tubes qui eux iront vers des téléscopes de qualités associés à un ensemble imageur / monture / ciel cohérent ).

Pour moi, c'est le marketing (effet de mode ?) qui à fait vendre ces tubes pour la plupart.

Tu peux prenser ce que tu veux de mon jugement mais et même s'il ne te convient pas c'est quand même le miens

Bon et sinon tu nous parle un peu du sphérochromatisme des RC ?

Bonne soirée

Erick

Share this post


Link to post
Share on other sites
bha non Fredo c'est pas une blague c'est bien toi qui à évoqué le sujet...

"je ne sais ce qu'il en ai du model chinois, mais pour le modele français, il n'y a pas de sphérochromatisme, et mon modele prend également en charge le full-frame, enfin pas besoin d'un aplanisseur / correcteur..."


Je m'interroge juste sur ta reflexion sur ce point de détail.

Erick

Share this post


Link to post
Share on other sites
En tout cas on peut parler de leur courbure de champ
Frédéric : SV a fait le choix de la limiter sur ses RC en diminuant le grandissement du secondaire ; c'est comme ça que tu te retrouves avec une obstruction > à 50%.
C'est pas un drame certes en imagerie du ciel profond - quoique déjà tu te retrouves avec le pouvoir collecteur d'un instrument non obstrué de 180mm - mais ça ne facilite pas l'asphérisation du primaire pour autant, ni la maîtrise de l'astigmatisme hors axe...
Cela passe peut-être sur un 10" sur un capteur de taille modérée avec des pixels pas trop petits, mais avec l'augmentation du diamètre et celle proportionnelle de la courbure de champ, pour des + gros on l'a dans l'os : sans aplanisseur point de salut !

[Ce message a été modifié par Alain MOREAU (Édité le 23-01-2014).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
quote:
Pour un SV de bonne qualité (je te crois sur parole) tu as 9 bouses dans la natures qui n'ont à mon sens pas lieu d'être

ne reserve pas ton jugement au seul RC a ce moment la...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fredo, c'est justement au sujet des RC que c'est tiré par les cheveux... c'est une formule complexe à fabriquer pour avoir une optique de qualité, qui demande une très bonne mécanique pour exploiter la qualité optique, qui est peut polyvalente...

Bref c'est pas le truc le plus simple qui soit, sauf qu'a coup de Marketing ont veut en faire le téléscope idéal...
Du coup tu as dans la nature des trucs incohérents qui ne s'y seraient certainement jamais retrouvés si Hubble n'avait pas été un RC...

Erick

[Ce message a été modifié par ebondoux (Édité le 23-01-2014).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut à tous,
Un p'tit rectificatif pour alain
Un RC obstrué à 50% est équivalent en surface à une lunette de 216mm, soit 44% de + par rapport à un réfracteur de 180mm.
En fait, L'obstruction à ces valeurs n'est pas un soucis en photo deep sky bien au contraire; cela réduit le vignettage et permet d'utiliser de gros capteurs, avec le correcteur adéquat qui va bien
Bonne année et bon ciel à tous, on a le droit jusqu'au 31.01
Martial, content de son BakerRC 250/5

Share this post


Link to post
Share on other sites
quote:
Je m'interroge juste sur ta réflexion sur ce point de détail.

ben je me posais intimement la question s'il n'y avait de la verroterie sur le trajet... d'ou également mon interrogation _ purement formelle_ sur ce que les chinois définissent par RC (voir l’épisode miteux des meade " RC" )

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonsoir,

Je suis ce fil, sans pour autant posséder de tel tubes hors de prix (pour ma bourse du moins) mais pour du planétaire ne serait-il pas plus judicieux un DK, pour la collim en tout cas, un secondaire rigoureusement sphérique n'est-il pas plus tolérant que le secondaire d'un RC avec un coeff de déformation de malade ??

JP

Share this post


Link to post
Share on other sites
Effectivement le vignettage du RC GSO 250 sur un 24x36 est très faible, bien moins qu'un C11 edge par ex. (80% contre 50% d'éclairement dans les coins du 24x36). On doit même pouvoir passer le 36x36 sur le RC250.

Les RC GSO on un primaire à F/D 3 environ. La courbure de champ du RC250 permet d'utiliser un 4022 sans correcteur, voir même l'APS-C. Pour le 24x36 il faut un correcteur.

Perso jamais eu un poil d'astigmatisme sur le GSO 250 ni sur le RC200 avant lui (Kepler de chez OU), plutôt très satisfait de l'optique pour le ciel profond comparé au C8 et C11 classiques.
Et évidement pas de sphérochromatisme non plus sans correcteur.

Comme disait Alain ci dessus, le RC est une mécanique délicate. J'ai pas eu de soucis avec mes 2 RC Chinois, mais il ne faut pas perdre de vue que c'est pas simple à collimater correctement surtout qu'ils ont lié le porte oculaire au barillet du primaire, un degré de liberté en moins sur ces GSO. Ensuite il faut un bon porte oculaire qui ne fléchisse pas. Avec un APN léger comme le 1000D on peut commencer avec celui d'origine, mais il faudra penser à passer au feather touch, pas du luxe sur un engin pareil.

Sur ces GSO, l'optique est fixe et ne perd pas la collimation quand elle est bien tenue mais pas contrainte. Il y a eu quelques bizarreries corrigées par skymeca sur des 300 : la mécanique extrapolée des 200/250 n'est plus vraiment adapté au 300. Voir ici: http://www.astrosurf.com/ubb/Forum2/HTML/039795.html

De mon coté ça tenait bien la colim, sur le 200 et le 250, sans contrainte sur l'optique, évidement zéro shifting, le primaire étant fixe, à condition d'avoir un bon porte oculaire bien sur. Zero chromatisme aussi

Venant des C8 et C11 classiques j'ai apprécié la mécanique mieux faite et stable et l'optique corrigée sur un champ nettement plus large.

Maintenant à coté du edge, à voir..., c'est un peu plus serré. Ils sont obligés de bien aligner l'optique sur les edge, un progrès par rapport au SCT classiques.


Share this post


Link to post
Share on other sites
Juste pour comprendre ce que l'on peut appeler un "champ plat"....

Si je regarde ces spots diagrammes :

- On voit que la mise au point n'est pas faite au centre. Ce qui est une bonne stratégie pour maximiser le champ de netteté sur un RC sans aplanisseur (c'est aussi valable pour les SC classiques ..),
- les étoiles font 28 microns dans leur grand axe à 12 mm de l'axe optique et 20 microns à 10 mm de l'axe. L'élongation des étoiles s'explique par l'astigmatisme inhérent au RC

Si la CCD a des pixels de 9 microns, cela représente respectivement 3 et 2 pixels.

Dans ces conditions, je dirais que le champ plan couvert est de l'ordre de 8 mm de diamètre.

Une option intéressante sera probablement de proposer un aplanisseur de champ.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this