A-FIOCRET

Member
  • Content count

    222
  • Joined

  • Last visited

Posts posted by A-FIOCRET


  1. Il y a 2 heures, Laurent51 a dit :

    Et le kaf3200 en est un tres bon exemple.

     

    Les CCD par définition et encore plus, si ce sont des KODAK, demeurent une belle référence.

    Je suis toujours en admiration envers ceux qui font des tests empiriques comme vous le faites ici.

    C'est magnifique de voir autant de performance et d'énergie collectives à débattre sur du bruit de fond.


  2. il y a 11 minutes, Cavadore a dit :

    Non c'est different.

     

    Merci Cyril pour cette explication très détaillée.

    Effectivement, c'est du très lourd. Déjà, au départ, sans avoir à mesurer la taille du panneau,

    si on pouvait obtenir une image réelle du "bidule", ceci permettrait de savoir si on nous cache

    pas non plus des trucs sur la forme même des éléments de cette constellation.


  3. Citation

    Oui je suis d'accord sur tous, mais à nuancer la monture équatorial est très avantageuse car tu as le réglage sur trois axes, et les réglages fins pour la précision et le confort du suivi.

    Concernant l'astro-dessin, je trouve malheureusement que pas assez de gens s'y intéresse, on le voit bien dans la galerie du forum d'ici est d'ailleurs.

    Je ne sais pas si les gens ont encore de la patience et la persévérance.  Désormais c'est tout et de suite.

    Et puis un dessin sur un papier épais réalisé avec des crayons de qualité , cela durera beaucoup plus longtemps que de simple photos qu'on aura trafiqué..finalement.

    Pour ça l'argentique était plus sincère, plus vrai dans l'image, mais ici il s'agit de dessin.

     

    Après il y a différentes catégories d'astrodessinateurs, moi je suis plus branché luno-planétaires sur papier noir.

     

    Quel plaisir de te voir intervenir ici. J'ignorais que tu avais un site internet. Je n'ai pas été assez curieux sans doute.

    Je vais le rajouter dans les liens que je conseille sur mon cybercarnet dedié à l'astronomie que je reprend tout doucement.

    Après 23 ans d'imagerie dans pratiquement tous les domaines imaginables en photographie, je pense avoir du recul objectif.

    Ce qui est complètement fou, c'est que tu parles de patience et de persévérance avec le désormais tout et de suite, comme

    si l'imagerie c'était le plus facile alors que moi, de ce que j'en garde de mon expérience, c'est que l'imagerie astronomique a

    effectivement bien meilleure presse que le dessin mais en aucun cas, imager une planète ou une galaxie est plus rapide, plus simple.

    Maîtriser une acquisition CCD, le suivi de la monture équatoriale, la collimation, la turbulence, la mise au point, sans parler en

    final des phases de prétraitement et traitement, est une véritable chaîne où l'astronome amateur se doit d'être excellent technicien

    car sinon, l'image CCD finale risquerait bien d'en montrer beaucoup moins de ce qu'un observateur aguerri est capable de sortir

    de son télescope en quelques dizaines de minutes aux crayons, sans la moindre technicité s'il travaille bêtement avec un Dobson.

    Dans les deux cas, la patience et la persévérance sont de concert pour espérer obtenir quelque-chose à la fin.

     

    Peu de gens s’intéressent à l'astro-dessin et ils ont tord car comme mentionné déjà au cours de ce fil, il y a des couleurs, des

    nuances, des détails que l'on peut détecter qu'en visuel sur les planètes et dont la CCD interprète différemment en image.

    J'adore pratiquer l'imagerie et la photo sous toutes ses formes mais étrangement, concernant mon retour à l'astronomie, je

    me suis spécialement acheté un Dobson chinois à moins de 400 euros alors que je possède un C8 et une monture allemande,

    avec tout le matos pour tirer le portrait d'une planète mais pourquoi finalement, j'ai décidé de me remettre à l'astro uniquement

    par la fenêtre du visuel et de l'astrodessin ? Tout simplement par retour de ma propre expérience sur ce que nous pourrions

    justement nuancer sur la notion de patience et persévérance. Installer un Dobson en dix minutes et pouvoir commencer à

    observer dès que possible quand il y a équilibre thermique entre l'instrument et l'air ambiant extérieur ou devoir se farcir deux

    heures de montage, d'optimisation, de réglages de toute l'instrumentation avant de pouvoir enfin espérer voir apparaître

    la planète à photographier sur l'écran de l'ordinateur, tu choisis quoi comme solution la plus compatible avec la patience

    et la persévérance ? Personnellement, c'est plutôt très clair ^_^;)

     

    • Like 1
    • Love 1

  4. Le 16/02/2020 à 02:32, Cavadore a dit :

    C'est qq chose que je compte faire des que je peux, j'ai le materiel pour le faire, et je le fais pour d'autres satellites régulièrement.

     

    Peut-être est-ce une question complètement idiote mais comment s'effectue ce genre de mesure de la taille des panneaux, Cyril ? :|

    S'agit-il du même outillage d'imagerie et de suivi utilisé par Thierry ?


  5. @Jose Rodrigues et @Sky runner, vous n'allez tout de même pas vous battre sur la technique ! ^_^:)

     

    Vous êtes en train de refaire avec le dessin, le vieux débat des anciens entre le film argentique et la CCD des années 90.

    S'il faut tout çà (ordinateur, caméra CCD, pré-traitement et traitements), qu'est-ce qu'il faut alors comme artillerie pour obtenir une photographie ?

    Pour le dessin, c'est pareil, l'irruption de l'ordinateur dans l'art au sens le plus large, il faut l'accepter. Chacun sa sauce,

    à partir du moment où ceci ne nuit pas à l'essentiel : l'observation assidue de l'objet et sa retranscription.

    • Like 1

  6. Citation

     je suis vraiment désolé mais cette m 1 quoique trés sympa manque un peu de peps pour un géant ( C14  ), il doit y avoir un truc ou deux   a améliorer 

     

    On peut toujours faire mieux, améliorer, etc...Certes.

    Cependant, pour un cumul de poses aussi courtes, c'est franchement honorable.

    • Haha 1

  7. il y a 11 minutes, Colmic a dit :

    Dans tous les cas, faut jamais forcément foncer sur les premiers batchs qui sortent pour essuyer les plâtres :D

    Wait and see...

     

    Nous sommes bien d'accord.

    Ceci est valable pour tous les produits.

    Pour les boîtiers photo, c'est pareil. On attend un an après la sortie et après, on voit.


  8. Il y a 15 heures, Etacentauri a dit :

    Chut! Il ne faut pas dire au Nikon qu’il est vieux!..xD 

     

    Je tiens à te rassurer que quand j'ai besoin de réutiliser sporadiquement certains de mes NIKKOR,

    mon NIKON D90 de 2009 et mon D7000 sont encore bien surprenants pour leur âge ^_^;)


  9. Franchement, magnifique. ;)

    Ceci me rappelle les excellentes capacités en ciel profond des anciennes IMAGING SOURCE avec capteur NB.

    Ton expérience avec une ZWO 174 est intéressante car elle vient de répondre à mes questions des derniers temps.


  10. Magnifique conversation très intéressante. C'est très bien d'aborder le diamètre pour le visuel.

    Mon expérience toute personnelle sur le diamètre concernant le planétaire, c'est que la hausse

    du diamètre me semble nettement plus significative en astrophoto que pour le visuel car avec une

    simple lunette 80ED, il est possible à seulement 120x de faire des observations très intéressantes

    sur Jupiter. On voit très bien les bandes, les irisations de couleur,...).

    Du coup, pour conduire mes observations planétaires, je me suis dit qu'un dobson de 200mm en

    binoculaire à 240x ferait largement l'affaire pour en voir déjà pas mal.

     

    Après, je me plante peut-être complètement.

    • Love 1

  11. Citation

    sur un carrousel de roue à filtres mais à l'époque, il ne prenait pas souvent l'air. Une prédisposition pour ce genre d'accessoire ?

     

    Merci @Sky runner pour le témoignage.

    Je viens d'acheter une roue à filtres.

    Il va falloir que je demeure vigilant alors et que je vérifie régulièrement le carrousel.

    Surtout que j'ai un gros problème avec les araignées depuis l'été 2016.


  12. Il y a 3 heures, biver a dit :

    Il y en a 1 ou 2 justement qui  risque de nous tomber dessus bientot

     

    Si ma foi, ils pouvaient tous finir pareil avec la trajectoire de chute bien dans l'axe de son séjour, ce serait juste un retour à l'envoyeur...:D

    • Like 2

  13. Il y a 18 heures, serge vieillard a dit :

    A-FIOCRET, Remarque TRES IMPORTANTE : Nicolas, ce coquinou, est en effet un amateur redoutable, nul ne peut le suivre, mais c’est aussi un astrophysicien de Paris Meudon, certes discret, mais néanmoins renommé dans son domaine. amateur/professionnel et réciproquement . Bref, Nicolas, c’est astro 100%, même quand il dort. Nul ne peut rivaliser avec une telle absolue implication.

     

    Je peux confirmer. La première fois que je l'ai rencontré et que je lui ai serré la main, c'était en 2001 à l'âge de 19 ans au siège de la SAF alors que la Commission des Comètes

    était encore présidée par Philippe MOREL (qui deviendra par la suite le président de cette magnifique maison de 2005 à 2014). On ne peut rivaliser effectivement avec une telle

    implication mais est-ce vraiment nécessaire ? Nicolas représente au moins l'essentiel : Un exemple, au même titre que toi, excessivement motivant pour travailler l'observation.

    J'ai eu l'occasion de m'émerveiller de nombreuses fois sur les dessins de Jupiter de ta réalisation, ceux de Fredéric Burgeot et évidemment ceux de Nicolas.

    Rien que sur Jupiter, je pense qu'il va y avoir du boulot pour mes yeux dès qu'il va réapparaître, bien que malheureusement très bas sur l'horizon pour quelques temps.

     

    Il y a 18 heures, serge vieillard a dit :

    Remarques (bis) tout aussi importante : le bouquin ASTRODESSIN, il est clair qu'on s’est planté (que je me suis planté) sur le titre car on le croit uniquement destiné au dessin astro, alors qu'il se veut avant tout un ouvrage complet sur l'OBSERVATION astronmique. Donc même si on ne dessine pas, c'est un ouvrage indispensable pour qui aime observer.

     

    Il faut dire que vu le nombre de flèches de l'observation visuelle réunies ensemble pour co-réaliser ce bouquin, on peut comprendre que vous vous soyez planté (humour) !! ;) 

    Ne regrette pas trop cette erreur de titrage du livre car ASTRODESSIN est une vraie réussite et c'est justement à mon sens, souvent le dessin qui nous conduit à l'acheter.

    En tous les cas dans mon esprit, j'ai un peu de mal à concevoir que l'on puisse observer simplement sans essayer un minimum de garder témoignage de ce que l'on a pointé.

    • Like 1

  14. Il y a 17 heures, ALAING a dit :

    Je vois vraiment pas pourquoi on dépense des millions à foutre de la fibre partout :(

     

    Que veux-tu @ALAING, il y a des hommes d'affaires voire même des chefs d'états qui ont la fibre en eux pour nous

    vendre leurs caprices de petits enfants comme des progrès alors que nous avons déjà tout ce dont nous avons

    besoin à portée de main. C'est comme beaucoup de produits dans le commerce, quand le besoin n'existe pas,

    il faut l'inventer à tout prix dans nos esprits pour le rendre progressivement indispensable.

    • Like 6
    • Thanks 1

  15. Citation

    Comme A. Fiocret et Fredo38, je m'interroge parfois sur ce sujet. J'ai reçu dernièrement un jeune chercheur qui m'a demandé, l'instant d'une nuit, non pas ma monture équatoriale pour des poses photo mais carrément un petit cours sur le dessin et la possibilité d'en exécuter un sur le 600.

    J'en fus surpris et ma fois, son premier dessin fut pas si mal. Peut-être que devant la poussée technologique parfois utile mais souvent futile, les jeunes font la part des choses et reviennent aux fondamentaux. Mais c'était peut-être un cas isolé...

     

    Ne parlant que de ce qui découle de ma propre expérience et mon propre parcours, le retour au dessin n'est pas étonnant.

    Les progrès phénoménaux de l'imagerie astronomique amateur permettent bien des accessibilités à des sujets qui étaient

    avant réservés à une élite, parfois même tout juste aux professionnels. Seulement, pour mettre en service ces moyens,

    il a fallu que l'amateur intègre dans le matériel à transporter de bien nombreuses nouvelles problématiques tant logistiques

    que énergétiques (caméra CCD, ordinateur,...) mais aussi beaucoup de temps d'apprentissage pour en tirer la quintessence. 

    Temps d'apprentissage incluant mise en station de la monture, initiation à l'autoguidage, connaissances des logiciels et

    du traitement d'image, fine maîtrise de la mise au point, et j'en passe...etc...

     

    Si sur le ciel profond pur, il est clair que le visuel ne rivalisera jamais avec l'astrophotographie de l'amateur maîtrisant toute

    cette suite technique ; en revanche, l'amateur consciencieux en observation, équipé juste d'un Dobson de 20cm d'ouverture

    minimum pourra faire bien des travaux intéressants et surtout utiles en planétaire ou sur les comètes. Ainsi, ais-je été

    surpris que mes dessins de Jupiter réalisés en monoculaire au Célestron 8 en 2006, pourtant schématiques, aient pu

    servir de bases pour corroborer certaines activités dans les bandes, complémentairement aux images CCD d'autres

    observateurs de renom à la Société Astronomique de France, comme Christophe PELLIER. 

     

    Je pense donc que le dessin a pleinement sa place pour sa rapidité de mise en oeuvre dans certaines activités scientifiques

    comme nous le démontre régulièrement un professionnel mais également un très respectable amateur, du nom de Nicolas BIVER.

    L'observation visuelle des amateurs apporte encore beaucoup d'informations que la photographie ne peut pas toujours nous fournir.

    Même si certaines voix dissidentes diront que le dessin à l'oculaire n'est pas objectif, il existe pourtant quelques bons exemples

    pour faire la part des choses et encourager les astrodessinateurs actuels ou à venir dans la poursuite de leurs efforts.

    • Like 3
    • Love 1