Fourmi103

Actualités de Curiosity - 2013

Messages recommandés

Toujours pas le net à la maison, ça devient long

Mais j'arrive à trouver le temps pour vous proposer le dernier panoramique, effectué grâce à la Navcam B du rover ! En effet, car c'est l'ordinateur B qui est devenu l'ordinateur principal de Curiosity, bien que cela ne soit que temporaire (apparemment).


Et puis bon, je me disais qu'il manquait un peu de ciel, et comme à mon habitude, je n'ai pu m'en empêcher

Version donc avec ciel bonusque :


Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bah oui, normal, étant donné que l'on n'a plus de nouvelles de la part du rover. Cela ne devrait pas durer trop longtemps, car le 1er Mai, les communications Terre-Mars seront de nouveau rétablies .

Et puis tu comptes mal : cela fait environ 2 semaines qu'il n'y a plus de messages .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

merci fourmi je faisais réf aux 4 semaines de kaptain
sinon je me demandais sous quelle tension fonctionne ce rover ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Aucune idée Nico. Je connais le rover, mais pas avec autant de précision technique. J'imagine du 320 V triphasé Non, vraiment, pas la moindre idée

Cette fin de conjonction solaire est l'occasion pour moi de remettre la main à la pâte, après plus d'un mois de disette, mais ça ne fait pas de mal de prendre un peu de repos

Sol 262, encore incomplet.


Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quelques précisions..

Le module "MMRTG", déjà un peu fatigué , est aujourd'hui capable de générer une puissance électrique de 110 W sous 28 V en continu.

L'électricité peut être aussi stockée dans deux batteries rechargeables lithium/ion ayant chacune une capacité de 42 ampères/heures.

Le générateur isotopique recharge prioritairement les batteries la nuit, même si plusieurs cycles de recharges/décharges peuvent se produire chaque sol (faire déplacer le Rover de nuit, en même temps que la recharge s’avérerait trop gourmant en énergie).

Le rover et ses instruments consomment plus que ce que peut fournir son générateur. Il faut donc, comme pour Oppy et Spirit, faire le plein d’énergie régulièrement pour assurer les opérations journalières : chauffage électrique des divers actuateurs, fonctionnement des moteurs, les instruments scientifiques, le bras, le laser.

Les batteries viennent donc compléter le générateur nucléaire pour assurer les besoins énergétiques de tous les systèmes de la sonde lors des pics d’activités.

Sachant que durant une journée martienne, le temps d'activité du rover est limité à 6 heures et qu'on ne peut consacrer que seulement 250 W/h d'énergie aux équipements scientifiques. Durant l'hiver martien, lorsque la température chute, l'énergie disponible est encore inférieure car il faut consacrer plus d'énergie pour maintenir les équipements sensibles à une température suffisante.

Après la conjonction, on a retrouvé Curiosity en bonne forme (en Mars, l'ordinateur A s'était mis en sauvegarde, actuellement le rover fonctionne avec l'ordi B, même si le A semble de nouveau valide).
Il est toujours stationné face à la cible "John Klein" à "Yellowknife Bay" dans la zone de "Glenelg". Une autre opération de forage sur "John Klein" devrait avoir lieu très prochainement pour donner aux scientifiques un autre ensemble de données, le forage précédent ayant montré des résultats intéressants. Il s'agit de confirmer et de préciser ce qui a été vu dans les analyses précédentes..

Aucun déplacement n'est actuellement planifié, on ne sait pas combien de temps Curiosity va encore rester à "Yellowknife Bay". Sans doute encore quelques semaines avant de commencer la longue route vers la base du mont Sharp. Ce qui est clair en tout cas, c'est que Curiosity va passer la majeure partie de l'année 2013 à rouler vers son objectif, nonobstant quelques possibles arrêts sur des cibles pouvant se révéler intéressantes en chemin.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La NASA a sélectionné une seconde cible de forage.

Cette deuxième cible est appelée "Cumberland" et se trouve à environ 2,75 mètres à l'ouest de la roche "John Klein" où le premier forage de Curiosity a été réalisé en Février.
Ce second forage vise à confirmer les résultats du premier..

Le forage est prévu dans le coin inférieur droit à l'image :


Bien que Cumberland et John Klein soient très similaires, Cumberland semble avoir plus résisté à l'érosion. Sur sa surface semble subsiter des concrétions, ou amas de minéraux, qui se sont formés lorsque l'eau a baigné la roche il y a plus de 3 milliards d'années. L'analyse d'un échantillon contenant la matière issue de ces concrétions pourrait fournir des informations sur la variabilité au sein de la couche de roche qui comprend à la fois "John Klein" et "Cumberland".

http://www.jpl.nasa.gov/news/news.php?release=2013-159

Le terrain à parcourir jusqu'à la base du Mont Sharp au loin, environ 7 km :

Et pi le monstre se regarde les "pieds".. belle bête :

Puis j'ai trouvé ça, qui donne une bonne idée de ce qui aurait pu investi dans l'exploration du système solaire, plutôt que dans ces gabegies invraisemblables de navettes et de station spatiale de mes deux :

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ca, c'est du vrai détournement d'argent public en faveur de la mafia militaro-industrielle ! Ecoeurant...
Sinon encore merci Daniel de reprendre le flambeau !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Exemple : Le coût cumulé des missions MER A et B (Spirit et Opportunity) + Mars Express + Venus Express est à peu près comparable... à un celui d'UN SEUL VOL de NAVETTE (un simple vol, hors coût de construction)!!...

Kaptain > Taper sur le clavier de l'ordi en portant un flambeau, c'est pô facile hein ...

Localisation de la cible "Cumberland".. Image au sol 269 (9 mai 2013) :


[Ce message a été modifié par vaufrègesI3 (Édité le 10-05-2013).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah, merci pour les compléments d'info sur le MMRTG...

Purée, topissime le graphe en barre, ça calme... et MIR, c'était donné quand on y pense, ils savaient faire cheap les russes!

JMarc

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans la large dépression de "Yellowknife Bay", "Cumberland" ne sera peut être pas le dernier point d'intérêt et d'analyse pour le rover.

Au tout début de son long voyage vers le Mont Sharp, Curiosity va prendre le même chemin qu'à l'aller pour sortir de "Glenelg".. Sur ce parcours, les scientifiques ont pris des images d'endroits particuliers et significatifs.. Depuis, ils ont pu décider quels objectifs sont d'un intérêt notable et envisager d'y revenir quelques mois plus tard pour y effectuer des opérations d'analyse.

Dans ce cadre, la cible qui sera très probablement revisitée se nomme "Shaler", une roche stratifié rencontrée au Sol 120 au bord de la zone de Glenelg, et dont la structure des strates fortements inclinées exclue l'action du vent, et indique plutôt le transport de sédiments par un courant marin relativement intense et pérenne..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Curiosity à pied d'oeuvre, face à "Cumberland".. Pour l'occasion, le rover a effectué un déplacement d'environ 2m, le premier depuis... fin janvier !...

Image du 12 mai 2013 (sol 272) :


Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, l'affleurement Shaler est très intéressant. Il m'a fascinée dès les premières images.

Voici un panorama complet pris lors du passage de Curiosity tout près :


Et sinon, sans doute le dernier panorama Navcam effectué depuis John Klein (en fait pas tout à fait le dernier car c'est un panorama qui fait partie d'une séquence de panoramiques pris à intervalles réguliers tout au long de la journée, afin sans doute de mettre au jour des nuances dans le paysage).

Sol 270 :


Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A y est, j'ai compris pourquoi Curiosity ne s'attaque pas à Aeolis mons... Ce serait une formation éolienne, pas du tout lacustre... Le site est une erreur de casting, les Américains vont pouvoir demander une nouvelle missionpourchercherdestracesdeviesurMars...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Punaise... v'là le retour de Superpénible !

C'est sans doute à ça que tu fais allusion :
http://www.astrobio.net/pressrelease/5477/new-study-suggests-wind-not-water-formed-mount-sharp


J'ai pas jugé utile d'en rapporter les éléments ici..
C'est dire ..

Car pas vraiment grand chose de nouveau dans cette étude.

Déjà, pour la Nasa, les observations satellitaires avaient bien détecté des signatures de minéraux liés à l'eau uniquement dans la partie inférieure du Mont Sharp, qui est bien l'objectif prioritaire de Curiosity.

Ces observations suggéraient bien déjà que si le cratère Gale a pu être baigné par un (ou des) lacs, le rôle de l'eau dans les couches supérieures est beaucoup moins évident, et leur formation davantage structuré par les vents.

Cette nouvelle étude a surtout consisté à élaborer un modèle informatique pour tester comment les schémas de circulation des vents auraient une incidence sur le dépôt et l'érosion des sédiments par le vent dans un cratère comme Gale. On en est donc encore largement aux hypothèses, celles ci étant quelque peu "capillotractées", au point que pour un dénommé Aube Summer, professeur de géologie : "La grande contribution ici, c'est qu'ils offrent de nouvelles idées suffisamment précises pour que nous puissions commencer à les tester"..
Des idées hein ...


Kevin Lewis, l'un des co auteurs, estime que si la totalité du Mont lui-même n'a probablement jamais été sous l'eau, "un plan d'eau aurait pu exister à la base du Mont Sharp".. "Notre travail n'empêche pas l'existence de lacs dans le cratère Gale, mais suggère que la majeure partie de la matière ayant formé le Mont a été déposé en grande partie par le vent"..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ouais, en même temps, c'est pas la première fois qu'on voit passer l'info comme quoi Curiosity s'est trompé de site, voire, plus décisif, d'hémisphère...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Non mais il ne faut pas en vouloir à Super ! Il vit très mal la série de publications scientifiques qui attestent des enjeux de l'ISS !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vraiment, tu n'en manques pas une Superpixels . A t'écouter, la NASA planifie tout depuis le début.

quote:
Réunion au JPL - Pasadena - Californie | Le 21 Janvier 2004.

«Bon écoutez les gars. Opportunity vient de se poser ce matin, c'est bien. Mainten-
- OUAAIIIIISSSSS !!
- Non, Monsieur Squyres, ça suffit, vous avez assez bu de champ' faut se calmer. Que quelqu'un lui enlève cette bouteille des mains. Merci.
Donc maintenant, faut envisage la suite du business-plan. J'ai bien réfléchi, et il faudrait voir plus gros, plus important, énorme ! Voici mon idée *dévoile une diapo d'un rover géant* : Un rover surdimensionné, bourré d'instruments, qui coûte la peau des fesses, mais pas trop, et que l'on enverrait chercher de la vie et en trouver !
- Excusez moi mais chercher de la vie. Cela fait depuis 30 ans si ce n'est plus qu'on tourne avec ce fond de commerce et qu'on se débrouille systématiquement à faire croire que non, la machine ne va pas.
- Ne m'interrompez pas, sinon je vous colle au programme ISS. Ceux-là ils ne déconnent pas. Merci bien. Donc notre rover géant -bien insister sur la taille sinon ça passera pas- on l'envoie dans un site qu'on fait passer pour riche, ayant abrité des trilobites ou autres choses genre stromatolites. On communique à fond dessus ! Moi j'ai pensé à un petit cratère qui a de la gueule et qui s'appelle Gale. Bon, on ne dira rien dessus avant 2010 hein. Histoire de faire traîner en longueur le bouzin.
- Et au dernier moment : PAF ! On nie tout en bloc et on fait croire que non, notre rover géant est incapable de détecter la vie et-
- Bon t'as gagné, t'es viré. Tu iras faire du développement de croissance de Soja en micro-gravité à bord de l'ISS, ça te fera les jambes !
*silence*

-Enfin bon, voilà le plan. Au travail et rendez-vous en 2012.
- Burp !
- Oui, merci Steve.»


Non ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En attendant, c'est pas un astronaute qui prendra le temps de faire un panorama et de l'assembler en moins de 6 heures de façon à ce qu'il soit sur les Internets


Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Super > "c'est pas la première fois qu'on voit passer l'info comme quoi Curiosity s'est trompé de site, voire, plus décisif, d'hémisphère..."

Ch'ai pas.. pas au courant (mais je suis faillible ), et pour l'heure, c'est pas le discours de la Nasa en tout cas.. des indices évidents d'écoulement d'eau non acide à 4OO m du site d'atterrissage, c'est plutôt une très bonne surprise..


PS > L'étude récente évoquant l'hypothèse d'une "origine magmatique" des argiles martiennes dans l'hémisphère sud (j'en ai dis quelques mots sur le fil d'Oppy le 13/09/2012), hormis le fait qu'à mon sens elle réinvente l'eau tiède, elle n'impacte en rien l'intérêt du site du cratère Gale ni le travail de Curiosity et, entre autres, la recherche de la XXX..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant