jackbauer 2

Hayabusa 2 à l'assaut de Ryugu

Recommended Posts

il y a 40 minutes, dg2 a dit :

Le champ de gravité étant proportionnel au produit de la densité et du rayon, on se prend un facteur un peu plus grand que 10000 pour le rayon, plus un facteur guère supérieur à 4 pour la densité, donc cela m'étonnerait qu'on atteingne un facteur plus grand que 100 000. Vous avez dû mettre un zéro de trop.

 

Bingo !  Ou presque --->  ~ 1/80 000 de g sur Ryugu !

https://spaceflightnow.com/2018/09/06/hayabusa-2-team-sets-dates-for-asteroid-landings/

===> MINERVA-II 1 (Rover 1A ou 1B :  1100 g sur Terre), pèse ~ 14 mg à la surface de Ryugu  vs 20 mg pour un grain de riz sur Terre !

Edited by BobMarsian
  • Like 2
  • Thanks 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com
il y a 55 minutes, BobMarsian a dit :

===> MINERVA-II 1 (Rover 1A ou 1B :  1100 g sur Terre), pèse ~ 14 mg à la surface de Ryugu  vs 20 mg pour un grain de riz sur Terre !

 

Pour mémoire Philae (100 kg sur Terre) pesait sur Tchouri l'équivalent d'environ 1 g sur Terre.

  • Like 4
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Me revoilou, merci à Huitzi d'avoir suivi les opérations !

Agréablement surpris que les deux mini-robots aient pu fonctionner comme prévu (espérons que la JAXA fournisse d'autres infos et photos assez vite)

En attendant c'est une nouvelle surface extra-terrestre à ajouter au palmarès :

 

 

00t5.jpg

  • Like 4
  • Love 4
  • Thanks 1
  • Confused 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le "bingo" de Bob m'a éclaté de rire, mais cette précision  demandait simplement des applaudissements. De même pour l'évaluation de dg2. 


Du lien qui suit, j'avais cru lire au sujet de la pesanteur sur Ryugu "1 000 000 plus faible que sur Terre", mais il semble bien que ce fût 100 000. 


Pour s'en convaincre, il suffit de se munir d'une loupe à fort grossissement et de regarder l'encart intitulé "Mascot, l'éclaireur" dans le paragraphe "Comment ça marche". 


Pour compliquer l'affaire, vers la fin de ce document en légende d'une image figurant Mascot rebondissant sur la surface, on peut lire : "L'attraction de l'astéroïde est 60 000 fois plus petite que la gravité terrestre." Crédits : DLR.


https://spacegate.cnes.fr/fr/les-risques-de-latterrissage-de-mascot-sur-un-asteroide


Si on moyenne, Bob nous as fourni la bonne réponse, ce qui en soit n'est pas étonnant. 
Je suis coutumier de ce genre de bêtise et tâcherais d'être plus vigilant à l'avenir. Mais ouvrez l'oeil quand même... :)

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, jackbauer 2 a dit :

En attendant c'est une nouvelle surface extra-terrestre à ajouter au palmarès :

 

L'imagerie est à la fois informative & esthétique, mais manque un peu de rigueur, à savoir si des images prises à très basses altitudes (astéroïdes et comètes) peuvent être considérées comme prises à la surface d'un astre, même si la sonde à un moment donné de la mission est parvenue au niveau du sol ...

Bon ! Je veux bien l'admettre ...

Autrement :

   Concernant la Terre, on peut nettement faire mieux qu'une image sans profondeur de champ !

  "Moon" (1966) ------> pourquoi n'avoir pas choisi un extrait d'un pano de Luna 9 ?

  "Venus" (1970*) ---> les 1ères photos du sol datent de 1975 (Venera 9 & 10), ici Venera 13 (1982).

  "Mars"  (1976) ------> pourquoi n'avoir pas choisi une d'un des deux Viking ?

 

* à moins qu'il faille comprendre que l'année correspond aux premières transmissions de données depuis la surface (Venera 7) ...

Edited by BobMarsian

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 50 minutes, BobMarsian a dit :

à moins qu'il faille comprendre que l'année correspond aux premières transmissions de données depuis la surface (Venera 7) ..

 

Ben nan on a eu des transmissions martiennes de la surface avant 1976...

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, Superfulgur a dit :

Ben nan on a eu des transmissions martiennes de la surface avant 1976...

 

Ben !  J'aurai dû préciser :  "transmissions de données exploitables" :P

Mais le cas est tordu ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bob :

Du calme ! L'idée du pano c'est simplement de répertorier tous les corps du syst. solaire dont on possède des photo prises à la surface, c'est tout... Et c'est déjà magnifique !

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Toujours à partir des infos données par mcmcmc, énumération et descriptifs basiques des différents systèmes permettant aux rover de sauter. Ces techniques sont en fait testées et feront l'objet, chacune, d'évaluations à la fin des opérations.
Les mécanismes de sauts suivants du rover (Minerva-II-2) vont être testés : 

 

1) Moteur électrique,  cet actionneur permet au ROVER2 de réaliser des micro-sauts engendrés par les vibrations de ce moteur. 

 

2) Un mécanisme élastique en cils sur la surface ROVER2 favorise la capacité de micro-saut, ce qui devrait permettre une locomotion plus précise sur un astéroïde avec une micro-gravité. 

 

3) Mécanisme magnétique permanent à aimant utilisant un moteur électrique. 
Cet actionneur se compose d'un aimant mobile et de deux aimants fixes, et permet au ROVER2 de sauter par la force d'impact générée lorsque l'aimant mobile colle à l'aimant fixe. Ce mécanisme fournit une grande force d'impact malgré une faible consommation d'énergie. 

 

4) Ressort à lame métallique mince . 
L'actionneur stocke l'énergie élastique d'un ressort comprimé préalablement. Cela permet au ROVER2 de sauter par la force d'impact générée lors de la libération de l'énergie de flexion
ROVER2 a deux ressorts métalliques. Chaque ressort est non réutilisable mais est extrêmement fiable dans un environnement spatial difficile en raison de son mécanisme simple.

 

5)Shape Memory Alloy (SMA). 
L'avantage principal de cet actionneur est qu'il peut fonctionner avec les changements de température ambiante . Cela permet à ROVER2 de sauter par la force d'impact générée lorsque le SMA se courbe à une température spécifique. Quant au verrou de lancement de sécurité, il est également verrouillé afin de ne pas se déclencher de façon inopinée. Contrairement à l'actionneur utilisant des ressorts à lames, cet actionneur pourra fonctionner de manière quasi-permanente avec les changements de température. 

 

Parfois c'est un peu du charabia, mais cela permet d'avoir un aperçu des techniques mises à l'épreuve et dont certaines seront réemployées dans des missions ultérieures.On voit aussi qu'en fonction des système utilisés, il existe toutes une gamme de distances pouvant être franchies (allant de qq cm à une quinzaine de mètres).. 
 

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est le triomphe de la miniaturisation avec les deux minuscules robots MINERVA (1.1 kg - 18x7 cm) bardés de caméras ( 3 pour l'un, 4 pour l'autre) et avec les moyens de produire de l'énergie et même de se déplacer par bond ; Si BepiColombo était équipé d'un engin de ce type sa mission aurait été un peu plus excitante...

 

(je précise pour Bob que le minou ne fait pas partie de la mission :P)

 

 

DnyQRdrWkAIn5Go.jpg

  • Haha 5

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 58 minutes, jackbauer 2 a dit :

je précise pour Bob que le minou ne fait pas partie de la mission

 

M'a l'air bien embêté, n'a pas trouvé l'ouverture pour les croquettes, en effet,  recalé pour la mission.

Oh mais je sens que celui de derrière  est plus malin ;)

Edited by iblack
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 52 minutes, jackbauer 2 a dit :

Si BepiColombo était équipé d'un engin de ce type sa mission aurait été un peu plus excitante...

 

Me parle pas de cette débilité absolue de l'ESA… Y'aurait un fil à ouvrir sur cet avatar pourri de Messenger, qui va débarquer 15 ans après, quand Monsieur Elon Musk commencera à installer une civisation sur Mars.

 

Des fois, l'ESA déc....e complètement… Vous vous rappelez de Schiaparelli, le bazar qui s'est crouté sur Mars l'année dernière ? Eh ben personne ne peut leur reprocher que leur truc ce soye croûté, mais ces zèbres avaient pas prévu de caméra pour photographier le paysage si leur bazar c'était pas croûté… C'est absolument hallucinant…

 

Heureusement que le truc s'est vautré… Vous imaginez si Schiaparelli c'était posé ??? "Grand succès de l'Agence spatiale européenne qui réussit pour la première fois à se poser sur Mars ! Euh nan, ils ont pas pris de caméra, nan".

 

Hallucinant...

Edited by Superfulgur
  • Like 1
  • Love 1
  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir,

 

Dans une version très voisine de l'animation du post 1 proposé par Jack', voici un lien Youtube qui détaille plus longuement deux phases de la mission H2, à savoir l'opération  MasCot, puis celle du prélèvement qui suivra la création d'un cratère "artificiel" par un impacteur :

 


 

 

 

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Après avoir présenté plus haut un rapide descriptif des systèmes de déplacement testés sur les modules MINERVA, voici la page du DLR (Centre de recherche aéronautique et spatiale allemand) présentant le mécanisme de mobilité installé sur MasCot.

On voit très bien dans l'animation du post précédent son mode de fonctionnement.


https://www.dlr.de/rm/en/desktopdefault.aspx/tabid-11676/#gallery/29089


 

Edited by Huitzilopochtli
Modification terme
  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans quelques jours maintenant, Mascot devra se séparer d'Hayabusa 2 à  seulement 60 m d'altitude de la surface de l'astéroïde.  Après une descente balistique, sans dispositif de stabilisation, l'engin devrait toucher la surface  à la vitesse de 10 cm/s. Le choc sera amorti par la structure de l'engin et le(s) rebond(s) dépendra de la nature du sol au point d'impact. On  espère un amortissement à l'impact de l'ordre de 30 à 50%.
Après le moment critique de sa séparation avec H2, il restera encore deux principaux dangers à éviter. D'un poids de seulement 0,1 g (Bob corrigera peut-être les chiffres derrière la virgule :P) contre 10 kg sur Terre, la crainte principale est moins la destruction de Mascot par l'impact, mais plutôt qu'il ne rate sa cible, ou encore, qu'il rebondisse tellement qu'il se satelliserait finalement autour de l'astéroïde. La vitesse d'évasion de Ryugu étant d'environ 40 cm/s, il ne devrait pas y avoir trop de problème de cette nature. 


Mascot tout nu (sans son enveloppe protectrice) :


structure_mascot.png

 

Batterie de Mascot (fourni par le CNES)


batterie_mascot.png

 

Deux antennes omnidirectionnelles sont positionnées sur les faces dessus et dessous de Mascot (Contribution Française) :


antenne_MASCOT.png

 

 

Les INSTRUMENTS +  Focus particuliers sur MicrOmega :


https://mascot.cnes.fr/fr/MASCOT/Fr/GP_micromega.htm


 

Edited by Huitzilopochtli
Correction texte
  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Rhhhaaa, merci Jack ! On dirait vraiment que c'est que de la caillasse agglomérée...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Fabuleux !!!

 

Je suis un peu dépité de ne pas avoir été aussi rapide que Jack'. xD

Et tellement heureux d'avoir l'occasion de voir ces paysages dantesques.

Et que personne ne vienne désormais se plaindre d'un manque de communication de la JAXA.

Certaines de ces images ne sont sont pas sans rappeler un peu celles de la surface de 67/P C-G .

Merci mille fois. :) 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 46 minutes, roul a dit :

N'y aurait il pas une certaine épaisseur de Regolith que l'on trouve sur la lune?

 Si on s'en tient aux premiers aperçus que nous ont livré les modules MINERVA, il semblerait que la surface soit globalement très caillouteuse.

Les images prises par H2 à distance laissaient déjà entrevoir cette différence avec Itokawa qui, lors de son étude par H1, avait révélé de vastes zones couvertes d'une importante couche de régolithe. 

Les analyses minéralogiques que doit conduire MasCot à partir de la semaine prochaine promettent d'être passionnantes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le régolithe lunaire est fin comme du talc, Itokawa a plus l'air de se rapprocher d'un sable grossier, presque un gravier, non ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Huitzilopochtli a dit :

Comparaison des meilleures résolutions atteintes respectivement  par les sondes Hayabusa I et II,  sur Itokawa pour la première puis sur Ryugu pour la seconde :

 

http://www.hayabusa2.jaxa.jp/en/topics/20180927e_HighestRes/

 

Il faut afficher cette photo exceptionnelle !!! 

 

La photo de Ryugu la mieux résolue a été prise le 21/09 à une altitude de 64m par la caméra de navigation ONT-C

La deuxième figure situe sur Ryugu l’endroit où a été prise la photo :

 

 

fig1_onc20180921_0404_scale.jpg

fig2.jpg

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now