Recommended Posts

Salut

 

J'ai encore des soucis de flats

Voici une image empilée et un flat fait ce matin, juste après ma série d'images avec un A7s et C8 avec reducteur0.6.  MFlats.thumb.jpg.c77a0f4a8c558a77aaa760b5fc948415.jpg    
L'histogrammepour les flats est bien au deux tiers, on dirait que les flats s'appliquent trop....Une idée?:|

 

C2016R2soucis-flats.thumb.jpg.a6ee42c4e6a63a06f847dc45b5c05971.jpg

 

Yoann

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Salut,

C'est pas folichon en effet...

Mais ce n'est pas un flat qui s'applique trop, car ton vignettage a l'air à peu près bien corrigé sur toute l'image. Si le flat était trop fort, les coins seraient nettement plus brillants.Là, à gauche, c'est à peine plus brillant, et à droite c'est à peine moins brillants.

Et puis les poussières ont clairement bougé. Sur ton image finale, il y a comme une rotation entre l'ombre et la lumière des traces de poussière.

Il a du y avoir un désalignement des optiques entre tes images et tes flats. Est-ce que tu aurais tourné ton appareil photo sur son axe après tes images ?

Il peut aussi y avoir des problèmes de flexion (du miroir et/ou du porte-oculaire). Dans l'idéal, il faudrait faire les flats avec le télescope dans la même direction que quand tu as fait tes images.

 

Avec le T400 de l'Observatoire (dont le miroir est posé à même le fond de la culasse du tube, sans barilllet...), c'est assez flagrant. Le porte-oculaire est solide, mais le miroir bouge selon l'orientation du tube. Ca peut me bousiller mes flats...

voilà voilà...

Matthieu

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour

 

Comme Mattthieu : il y a un décalage entre ton flat et ton image. Probablement un leger pivotement de ton APN survenu entre la prise de vue et la prise de l'image flat.

 

Amicalement

 

Christian

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Merci pour vos réponses. 

A priori pas de déplacement de l Apn, j'ai fait les flats sans toucher au boitier.

Le C8 est floqué d'un protostar assez vieux, peut être des poussiéres se baladent t elles quand le tube bouge.

C'est vrai que j'ai pointé vers le zénit pour poser l écran à flat....

 

Edited by dynt

Share this post


Link to post
Share on other sites

D'accord avec les copains :)

Il s'est passé quelque chose entre les images et les flats.

Surtout la grosse pétouille au milieu.

AG

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

re,

 

Citation

Le C8 est floqué d'un protostar assez vieux, peut etre des poussoetes se balladent t elles quanr le tube bouge.

 

 

Je ne pense pas que le probléme vienne des poussiéres qui se baladent : regardes bien ton image, on voit très bien les mêmes traces sur l'image, mais légérement décalées.  Les zones noires correspondent au traitement flat qui a surcorrigé au "mauvais endroit", juste à coté de la bonne "cible", à coté des poussiéres présentes sur l'image.

 

Si tu es certain que l'APN n'a pas bougé il faut sans doute vérifier et identifier la cause du décalage optique entre flat et prise de vue (voir suggestions de Matthieu).

Edited by christian_d

Share this post


Link to post
Share on other sites

On dirait effectivement un décallage rotationnel tout de même... Tu es sûr que tes bagues sont bien serrées ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mmmmm vous me mettez le doute, je vais verifier le serrage d3s bagues. De toute façon je vais passer le C8 à pleine focale pour ce soir.

Merci de votre aide ! ^_^

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Les poussières les plus petites sont sur le capteur => donc même si les bagues bougent, elles ne devraient pas bouger sur les images. Si un décalage est visible, c'est un problème de traitement.

Les poussières plus grosses sont en avant du capteur, donc probablement sur le réducteur de focale. Et là, effectivement si le boitier bouge par rapport au réducteur, les poussières bougeront => déflat impossible.

 

Edited by Patrick Sogorb

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Patrick

Les petites poussières sur le capteur sont donc éliminées au traitement (Siril)

restent les grosses sur le réducteur, c'est bien ça?

Je regarde les serrages des bagues quand le petit sera couché ^_^

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon j'ai vérifié:

Le jeu éventuel de la bague de l'APN: RAS

Le jeu éventuel des bagues allonge: RAS

Que les lentilles du correcteur/réducteur ne bloblotent pas: RAS

 

Je ne suis pas plus avancé.....on remarque que le flat n'est pas centré, peut être un soucis au niveau du primaire ou du secondaire du C8?

 

NB: j'ai du coup nettoyé les lentilles du correcteur/réducteur -_-

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By STF8LZOS6
      Un lien vers un post que j'ai rédigé récemment. Bon partage.
      http://www.astrosurf.com/blogs/entry/81-algieba-gamma-leonis-deuxi%C3%A8me-partie/
    • By PETIT OURS
      Bonjour  
      je cherche ce genre de produit miracle, et si possible en France  (surtout fait, j'ai la doc  , pour bien centrer primaire et secondaire)
      Donc j'ai encore besoin de vous, et c'est là qu'on rigole .
       
        - Bien entendu, vous savez tous que depuis toutes ces années, j'ai beaucoup progressé , ha oui au fait, mon tube est un newton 200 f6, l'outil parfait du futur pro  
      à bientôt  
      merci  

       
      donc TS Concenter? où?   
       
    • By tom
      Meilleurs voeux à tous les astronomes !

      20 années d'astronomie derrière moi et voilà venu le moment de lancer un nouveau projet pour s'amuser pendant les 20 prochaines années.
      J'ouvre ce post en toute modestie pour partager mes expériences et  quelques réponses sur les questions que l'on peut se poser sur ce genre de sujet sans fin à savoir : et si je refaisais mon set up ?!
      Je partage ici parce que j'ai appris énormément de choses sur ce forum en tant d'années et que ça me paraît être un juste retour des choses d'y participer à mon tour.
       
      Pour gagner un peu de temps dans ce feuilleton, ce projet a été lancé il y a déjà 3 ou 4 mois... et promet de se poursuivre pour encore au moins la même chose. Il se finira le jour de la première lumière. C'est à dire après les réglages, la/les collimations, les corrections de tilt, la mise au point électronique...etc. Je m'engage officiellement à ce que toute image non optimisée ne soit pas considérée comme première "vraie" lumière... ça promet de durer un moment.. donc. Installez vous bien et c'est parti.
       
      EPISODE 1 - Cahier des charges
      Pour entrer directement dans le vif du sujet, le setup que j'utilisais jusqu'alors avec grand plaisir était le suivant :
      Lunette : Televue 85 + réducteur televue : focale de 480mm ccd : atik 16HR - échantillonnage de 2,7'' (donc sous-échantillonné) monture : Taka EM200 temma2jr + guidage diviseur optique (marque ZWO) et Atik Titan Logiciels : prism V10 (acquisition et prétraitement) L'ensemble était relié au pc en ethernet via un silex 4000U2 avec une stabilité logicielle de l'ensemble exceptionnelle depuis 4 ou 5 ans et de bons résultats en imagerie (cf. images ci-dessous)  
      Alors pourquoi en changer si ce setup fonctionne bien ???
      je le connais par coeur et l'astronomie c'est beaucoup moins amusant quand tout fonctionne du premier coup. je sous-échantillonne depuis des années c'est un set-up pour faire du grand-champs, avec un capteur principal qui fonctionne très bien, mais qui n'est pas adapté au grand champs (petite taille, gros pixels), donc il me faut plus de focale. l'évolution des capteurs me donne envie d'essayer les CMOS en pose rapide et pourquoi pas de combiner ces poses avec des poses longues en ccd. et puis le diamètre évidemment : j'en veux plus.  
      Il a donc bien fallut se lancer et écrire un cahier des charges pour commencer à réfléchir un peu plus précisément. Voici donc mes contraintes :
      La contrainte principale et absolue est que je veux rester sur un setup mobile pour voir du pays et des amis . Cette contrainte conditionne énormément de choses à commencer par l'encombrement et le poids d'autant plus que je fais de l'imagerie et non du visuel. Deuxième chose : je conserve l'atik16HR... fidèle, efficace, très peu bruitée. Elle peut être diablement efficace en longue pose sur des nébuleuses planétaires en ciel profond et elle n'a pas dit son dernier mot.
       
      Le cahier des charges de départ du projet est donc :
      - Tube léger : maximum 12kg (hors train optique mais y compris les anneaux) - Diamètre : le maximum tout en respectant la contrainte numéro 1 - Modulable : pose rapide / Nébuleuses planétaires / Galaxies - Evolutif : correcteur/réducteur/barlow...etc - Assez rapide pour l'imagerie (F/D<5) mais avec une collimation stable… très très stable - Backfocus mini : 60-65mm pour pouvoir placer un diviseur en cas de besoin - Mise en température rapide et stabilité thermique du tube  
      La suite au prochain épisode.



    • By zirkel 2
      Bonjour,
       
      Une question que je me pose : le verre "Crown" le plus connu est le BK-7 de chez Schott....et des équivalents comme chez CDGM.
      Pour les verres fluorophosphates ED S-FPL 51-53-55 de chez Ohara et équivalents chez Hoya
      Du verre ED est donc nécessairement "Flint" ???
      il me semble que l'on inverse "juste" la position du Crown et du Flint… comme l'image ci-dessous :
       

    • By SLO
      Bonjour

      Dans la nuit de jeudi à vendredi j'ai profité d'un ciel dégagé pour tester mon Mak 127 mm  avec un réducteur de focale  0,5 x portant son f/d à 6.
      Un premier test l'été dernier c'était avéré désastreux avec une coma monstrueuse. 
          
      Finalement  cela venait du système du doublet optique  monté à l'envers dans son support et après calcul précis du back focus  le résultat est bien meilleur.
       
      J'ai choisi comme cibles trois amas globulaire: M53, M3 et M13 avec l'ASI 224 MC en poses courtes.
      299 pose de 1 secondes pour M3 et 295 poses de 2 secondes pour M53 et M13 plus trentaine de dark.
      Traitements avec Siril et Photoshop.



  • Images