Laurent51

NGC1232 en LRVB, une autre belle galaxie de l'hémisphere sud

Messages recommandés

Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

que c'est bien imagé et traité!!!

a chacune des productions présentées de la JANUS c'est une bouffée de vertige :) 

merci du partage :) 

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 bravo à l'équipe ! encore une image magnifique ! :)

 polo

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Magnifique image de cette galaxie du sud :)

Je lui trouve un petit air de M101 ;)

Bonne journée,

AG

Modifié par ALAING
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Toujours de la belle image avec ce télescope et ses opérateurs ;)

On apprécie ce genre d'image qui mets bien en valeur à la fois l'objet principal mais aussi le fond de ciel constellé de faibles signaux.

 

@+

 

Christian

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Exceptionnelle encore une fois cette image !

Le fond du ciel sur la full est vraiment impressionnant, il fourmille d’innombrable galaxies. Le traitement est juste à la limite du bruit sans avoir recourt à du lissage que je n'aime pas trop, c'est nickel, belle maîtrise, j'adore.

 

Jean-Christophe

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Magnifique cette galaxie!

Nathanaël 

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Aïe Aïe Aïe... encore une image de référence, avec surtout pléthore de belles pétouilles...

 

Pour l'arc gravitationnel, oui on pourrait le deviner, mais à se demander si il n'y a pas (aussi) une croix d'Einstein avec 5 galaxies rouges viisbles très proches. Mais bon impossible de se prononcer sans mesuez de décalage vers le rouge ou autre anlyse plus poussé. A voir si quelqu'un trouve des infos sur ce coin bien paumé quand même... :)

 

Merci encore pour cette plongée vertigineuse dans les profondeurs de l'Univers...

JMarc

 

PS: je me demande Laurent si tu parlais bien de l'arc que l'on devine, et non de la croix?

 

AAA.PNG

Modifié par JMBeraud
Ajout du PS
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Magnifique image que vous nous proposez là, comme dit un autre normand, une belle bouffée de vertige à chaque fois :)

 

Merci pour le partage :)

 

p.s 1 il a un nom, ce minuscule amas que vous avez imagé ?

p.s 2 : le cœur de NGC1232 est magnifiquement traité :)

 

Johann

 

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous!!

 

Déjà, encore une fois merci à tous pour vos messages!! C'est vraiment super sympa!! Ca complète tout notre travail!!

On garde le chemin des pages Astrosurf en souvenir sur notre site web:-).

 

@JMBeraud: Le coté Croix d'Einstein, c'est possible, mais  j'y crois moins, c'est pour ca que je n'ai rien dit... en particulier avec la galaxie en haut… elle n'a pas la meme couleur. Mais il y a de quoi se poser la question c'est sur.

Pour l'arc, j'ai plus confiance, il est plus imposant sur la partie basse, et remonte sur le coté droit de l'amas à la limite de la détection. Mais bon, je ne peux en dire plus, il faudrait une vérification, une confirmation avec un gros télescope.

 

@Astroyoyo: Non, je n'ai pas trouvé de nom, ou de référence sur cette amas malheureusement, mais je m'y suis peutetre mal pris… je passe par le CDS… et j'essais de m'y retrouver dans les outils a dispo.

 

Amitiés à tous!!

La JANUS Team
Michel Meunier et Laurent Bernasconi
http://team-janus.astrosurf.com/
https://www.facebook.com/JanusTeamNordSud/

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai trouvé cette image du telescope Danois de 1,5 m de l'Observatoire de La Silla.

On y retrouve le petit amas… et pour la Croix d'Einstein, en faite, ca pourrait etre possible, car on dirait que la petite galaxie du haut, cache en grande partie un des points de la croix.

Pour l'arc, cette image n'apporte rien de plus… elle est plus résolue, mais je pense moins profonde… mais il y a des chance que ca ne soit pas un arc, mais simplement une étoile ou une galaxie en bas, et sur le coté droit simplement le halos de l'amas.

 

 

Spiral_Galaxy_NGC_1232.jpg

 

 

La JANUS Team
Michel Meunier et Laurent Bernasconi

 

 

 

Modifié par Laurent51
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui pas facile à dire, en tout cas c'est loin... De sacrées machines à remonter le temps ces bouzins...

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Fantastique image !

Je constate quand même un truc : vous faites plus fort avec un 500 face à un 1500 :)

On peut même pas parler du site, La Silla c'est quand même un sacré endroit avec sûrement un meilleur seeing que chez Raymond.

On y est allés en 2016, c'est quand même un bel observatoire...

Les pros de la Silla pourraient s'inspirer de vos images... Je dis ça je dis rien :D

 

LaSilla.jpg

 

LaSillaNTT.jpg

 

Tu reconnaitras Raymond et Nadine, avec en bas l'antenne qui a servi de proto pour l'ALMA :

 

EquipeLaSilla.jpg

 

  • J'adore 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une superbe image avec une résolution digne du matos et du site !

 

J'aime beaucoup de duo en interaction !

 

Bravo

 

Marc

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Colmic: Comparaison intéressante avec le 1.5M:-), elle magnifiques photos de La Silla. C'est un observatoire que je n'ai pas encore visité au Chili. Il y a 1 mois, nous sommes passé au Cerro Tololo pour une visite privé du 4m vraiment tres sympathique. Raymond et Nadine étaient aussi de la ballade. Une autre planète, je te dit:-). Vraiment sympa ton post!!! Merci!!

 

@marc jousset: Vraiment Merci Marc!!! Oui, il y a toujour des champs fantastiques et surprenant.

 

@Philippe Bernhard: Merci encore Philippe!!

 

Amitiés a tous!!!

Le JANUS Team

Michel Meunier et Laurent Bernasconi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant



  • Contenu similaire

    • Par jeffbax
      Salut la communauté.
      Un titre un peu fanfaronnant. Mais je trouve que la comparaison (avec toutes ses limites) tient la route.
       
      J'ai repris ma NGC 7662 de novembre depuis le début, car un truc me chagrinait. Avec des poses de 200ms je pensais que la finesse aurait été meilleure, comme en planétaire. Du coup je me suis dit que si je ne profitais pas pleinement de la résolution c'était parce que les logiciels d'empilement se concentrent sur les étoiles pour aligner. Or, la turbulence affecte également la nébuleuse et les structures gazeuses.
       
      AS!3 fait bien l'alignement de surface pour le planétaire, mais en poses rapides sur le CP il n'accroche pas car ça manque de lumière. J'ai donc appliqué une idée bête : faire une montée d'histogramme sur les brutes (45 000 tout de même) avant d'empiler.
       
      Ca a l'air de marcher, AS!3 s'en sort mieux et les AP peuvent être définis sur l'ensemble de la surface de l'objet. Enfin je crois. Je trouve que sur l'image les principales structures montrées par Hubble sont visibles (Hubble réduit 50%).
       
      Je confirmerai bientôt tout ça sur le Clown avec ma nouvelle Barlow 1,5  x.
       
      Il y a 35000 x 200 ms retenues. La couleur vient d'une image à la 224 MC de 2016.
       
      A vous les studios :
       

       
       
      Un petit like sur la full ici si vous avez 2 mn :
       

       
      Bons ciels,
       
      JF
    • Par Laurent51
      Bonjour à tous!
       
      Voici un retour coté SHO, avec une image d'un extrait du Grand Nuage de Magellan. Fidèle à notre méthode, nous essayons de faire ressortir le minimum de détail grâce a une distribution fine des couleur R, V et B. Pour nous le but du SHO c'est d'améliorer, voir de faciliter  la lecture de l'image grâce à la multiplication des couleurs.
      Sur cette image, vous trouverez les principales nébuleuses NGC 1761, 1763, 1769, 1773, 1776. Mais aussi un joli réémanant de supernova sur la droite de l'image.
      Pour le plaisir, vous trouvez ici: https://www.spacetelescope.org/projects/fits_liberator/fitsimages/josh_lake_ngc_1763/ un extrait de NGC1763 par Hubble… à vous de trouver quel est cette endroit dans l'image:-).
       
      Le coté technique:
      Télescope JANUS Sud situé à l'Hacienda des Étoiles au Chili.
      Temps de pose: Couche SII en 7h50. Couche Ha en  8h05mn et Couche OIII en 8h40mn. 
      Poses élémentaires de 5min.
      Les meilleures images élémentaires présentent un seing de 1.4 sec d'arc, et la moins bonne retenue de 2.4 sec d'arc. l'image finale a un seing d'environ 2sec d'arc.
      Télescope de type Newton de 520mm de diamètre FD 3.5.
      Echantillonnage de 0.4 sec d'arc par pixel.
      Camera ZWO 1600MM Cool.
      Filtres SII, Ha et OIII ZWO avec la roue à filtres de la même marque.
      Motorisation Directdrive Alcor System.
      Conception mécanique de l'ensemble du télescope (tube et monture) de Michel Meunier.
      Piloté en automatique sous PRISM V10, prétraitement sous PRISM V10 et traitement final sous CS6.
       
       
      Voici l'image, la full comme toujour via clic sur l'image elle meme puis les fenêtres Astrosurf:

       
      Comme toujour avec le SHO, on se lâche un peu, mais c'est le but:-).
       
       
      Amitiés a tous, et bonne astro!
       
      La JANUS Team
      Michel Meunier et Laurent Bernasconi
      http://team-janus.astrosurf.com/
      https://www.facebook.com/JanusTeamNordSud/

       
    • Par JB Gayet

       
      M82, nuits du 8, du 10 et du 16 mars 2019. Nerpio.
      C11 Edge HD, réducteur de focale Célestron x 0.72, ATIK 4000 MM, Paramount ME
      Logiciels CCD AP, MaximDL et Pixinsight (de type LRGB sans PhotoShoping)
      Poses unitaires de 150 secondes
      49L 19R 20G 25B 25Ha
       
       
      Image Plate Solver script version 5.1.1
      ===============================================================================
      Referentiation Matrix
      Resolution ........ 0.772 arcsec/px
      Rotation .......... -17.063 deg
      Focal ............. 1976 mm
      Pixel size ........ 7.40 µm
      Field of view ..... 24' 27.1" x 24' 59.5"
      Image center ...... RA: 09 55 55.366 Dec: +69 40 55.71
      Image bounds:
      top-left ....... RA: 09 57 28.904 Dec: +69 56 26.12
      top-right ...... RA: 09 52 57.353 Dec: +69 49 11.90
      bottom-left .... RA: 09 58 51.055 Dec: +69 32 28.41
      bottom-right ... RA: 09 54 24.083 Dec: +69 25 22.26
      ===============================================================================
       
      NGC 3034 est plus connue sous le nom de M82 ou galaxie du cigare (= GC 1950, WH IV 79 = 4 HON, Bode (18)). Avec plus de 5000 références dans la littérature, il s’agit de l’un des objets des catalogues de Messier les plus étudiés. Il est évidemment impossible de lister tout ce qui a été écrit sur elle.
       

       
      Cette galaxie a été découverte par l'astronome allemand Johann Elert Bode le 31 décembre 1774 en même temps que M81 (NGC 3031), ce qui a donné le nom de « nébuleuses de Bode » à ces deux galaxies. M82 a été redécouverte indépendamment par l'astronome français Pierre Méchain en aout 1780 qui la signala ensuite à son ami Charles Messier. Messier a observé M82 le 9 février 1781. D'autres astronomes ont aussi observé et enregistré M82, Johann Gottfried Koehler en 1779 et William Herschel en 1802.
       
      M82 fait partie du groupe de M81. Ce groupe compte près d'une quarantaine de galaxies connues dont les plus importantes sont M81 (NGC 3031), NGC 2366, NGC 2403, NGC 2976, NGC 3077, NGC 4236 et IC 2574.
       
      M82 est une galaxie spirale à sursaut d'étoiles de la Grande Ourse à environ 12,7 millions d'années-lumière  de magnitude 8.6, de type I0edge D. Per Dreyer la décrit comme "très brillante, très garande, très étendue (en trait) ».  Elle présente une large raie HI et des régions d'hydrogène ionisé. De nombreuses mesures non basées sur le décalage vers le rouge (redshift) donnent une distance de 3,907 ± 0,668 Mpc (∼12,7 millions d'a.l. M82 est trop rapprochée de la Voie lactée pour que l’on puisse utiliser la valeur du redshift pour calculer sa distance).
       
      Une galaxie à sursaut de formation d'étoiles ou starburst galaxy est une galaxie présentant un taux exceptionnel de formation d'étoiles par rapport aux taux observés dans la plupart des galaxies. Ce phénomène est limité dans le temps et constitue une étape dans la vie d'une galaxie. Ces sursauts de formation d'étoiles résultent principalement d'une collision, ou d'une interaction avec une ou plusieurs galaxies proches. Le taux de formation d'étoiles dans une galaxie subissant un starburst est si grand que, si le taux était maintenu, les réservoirs de gaz à l'origine des étoiles se consumeraient sur des périodes beaucoup plus courtes que la durée de vie dynamique de la galaxie. Pour cette raison, on présume que ces sursauts sont temporaires. Parmi les galaxies à sursaut de formation d'étoiles bien connues, on citera aussi les galaxies des Antennes et IC 10.
       
      Bien que M82 ait un aspect de galaxie irrégulière, une étude en proche infra-rouge en 2005 a mis en évidence deux bras spiraux symétriques. Ces bras ne sont pas visibles en raison à la fois de la luminosité élevée de la surface du disque, de la position presque sur la tranche de la galaxie (~80°) et enfin et surtout de l'obscurcissement produit par le réseau de filaments poussiéreux des images réalisées dans le visible.
       

      Le réseau de poussières vu par Hubble
       

      La mise en évidence des deux bras de M82 en proche IR
       
       
      Comme il s’agit de la galaxie à sursaut de formation d'étoiles la plus rapprochée de la Terre, elle constitue une cible favorite pour l'étude de ce genre de galaxie. Subissant l'influence de sa voisine M81, plus grande, les forces de marée produites par la gravité ont déformé M82 lors d’un processus qui a débuté il y a environ 100 millions d'années. Cette interaction a produit une augmentation du taux de formation des étoiles d'un facteur 10 par rapport à celui d'une galaxie «isolée», et M82 est ainsi 5 fois plus lumineuse que la Voie lactée avec un centre des centaines de fois plus lumineux que celui de notre galaxie.
       
      De fait, M82 a vraisemblablement subi plusieurs rencontres rapprochées avec M81, la dernière étant survenue il y a 200 à 500 millions d'années et qui a produit un sursaut de formation d'étoiles dont l'âge correspond à celui de certains ses amas. Ce sursaut aurait duré au moins 50 millions d'années avec un taux de formation d'environ 10 masses solaires par an. La rencontre d’il y a 200 millions d’années a par ailleurs canalisé une grande quantité de gaz au centre de la galaxie au cours des 200 derniers millions d'années et a permis la naissance des amas du cœur de la galaxie, liés à deux épisodes de sursauts de formation d'étoiles beaucoup plus récents, le dernier étant survenu il y a de 4 à 6 millions d'années seulement.
       
      Cette hypothèse coïncide bien avec l’âge des étoiles du disque de M82, formées il y a 500 millions d'années et y laissant des centaines d'amas aux propriétés semblables à celles des amas globulaires de la Voie lactée mais plus jeunes, et dont l'activité de formation a cessé (en dehors du cœur) il y a 100 millions d'années. Au sein du halo, le taux de formation d'étoiles est par contre à un niveau très faible depuis 1 milliard d'années.
       
      Ainsi, Hubble a mis en évidence 197 jeunes amas d'étoiles massives près du cœur, La masse moyenne de ces amas avoisinant les 200 000 masses solaires. Le diamètre de la région active de formation d'étoiles est d'environ 500 pc. Quatre amas très brillants (désignés par les lettres A, C, D et E) sont détectables dans cette région en lumière visible, ces amas correspondant à des sources connues d’émission de rayons X, d'infrarouge et d'ondes radio. Les jet de matière bipolaires de M82 semblent concentrés sur les amas A et C et ils seraient entretenus par l'énergie libérée par des supernovas qui se produiraient dans ces amas environ une fois par décennie.
       

      Les régions A, C, D et E
       
      Les observations réalisées en rayonnement X par Chandra montrent une région d'émission variable de rayon X située à environ 600 années-lumière du centre de M82, désignée sous le nom de M82 X-1. Il semble que ces émissions proviennent en fait du premier trou noir connu de masse intermédiaire, dont la masse serait comprise entre 200 et 500 masses solaires. A contrario, comme de nombreuses galaxies, M82 renferme un trou noir supermassif en son centre dont la masse estimée est de 30 000 000 masses solaires. En 2014 y fut découvert la source X ultralumineuse (ULX) M82 X-2. Il s'agit du pulsar le plus brillant connu à ce jour.
       
       

      M82 vue par Chandra
       

       
      Elle fut le siège de plusieurs supernovas récentes : 2004am, 2008iz, poss. 2009? et enfin SN 2014J, de type 1a, découverte le 21 janvier 2014.
       

       
      SN2014J vue par Hubble
       
       
       
      Source :
       
      The Local Group and Other Neighboring Galaxy Groups.  I. D. Karachentsev. The Astronomical Journal, vol. 129, no 1,‎ janvier 2005, p. 178-188 
       
      General study of group membership. II - Determination of nearby groups. A.M. Garcia. Astronomy and Astrophysics Supplement Series, vol. 100 #1,‎ juillet 1993, p. 47-90
       
       The Discovery of Spiral Arms in the Starburst Galaxy M82. Y.D. Mayya, L. Carrasco & A. Luna ? Astrophysical Journal, vol. 628,‎ juin 2005, p. L33-L36
       
      The stellar velocity dispersion in the nucleus of M82. N. I. Gaffney, D. F. Lester & C. M. Telesco. The Astrophysical Journal, vol. 407,‎ 1993, p. L57–L60
       
      Star cluster versus field star formation in the nucleus of the prototype starburst galaxy M 82. S. Barker, R. de Grijs & M. Cerviño. Astronomy & Astrophysics, vol. 484 #3,‎ avril 2008, p. 711-720 
       
       
       
       
       

    • Par BigDaddyAurel
      Bonjour tout le monde 
       
      Fraichement inscrit, je me présente rapidement ...
       
      Aurélien, 30 ans, j'habite pas très loin de Lyon.
      Je souhaite me lancer dans cette belle aventure qui est l'art de l'astrophotographie ...
       
      Je pense bientôt faire acquisition de ce materiel.
       
      https://www.astroshop.de/fr/telescopes/telescope-skywatcher-n-150-750-pds-explorer-bd-eq5-pro-synscan-goto/p,19200
       
      Est-ce que vous avez des remarques ou des conseils à me donner ? 
      Est-ce du bon matos pour se lancer et se perfectionner ?
       
      J'ai comme materiel photo un Nikon D7100, que je souhaiterai pouvoir monter au foyer.
       
      Je suis preneur de tous conseils et avis que vous pourez me donner  
       
      Je vous souhaite à tous de passer un agréable journée !
       

       
  • Images