Colmic

Test : caméra Altair-Astro Hypercam 183M Pro Tec

Recommended Posts

Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

Super ce test. 
Ca donnerait presque envie de faire du ciel profond :)
C'est aussi le capteur que l'on retrouve dans les Sony RX100 et RX10, il est aussi étonnant de nuit (malgré quelques défauts propres à Sony sur le star eating et la montée en température).
Je l'avais testé en astro et là aussi c'est bluffant pour un appareil compact avec un capteur si petit. En ordre de grandeur ça ne doit pas être loin de fonctionner aussi bien que les capteur APS-C de première génération (époque EOS 300D / EOS 10D), sauf qu'il y a quasiment un facteur 3 de surface !

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Super test! Merci, beau travail!

Est-ce que tu as testé ou vas tester la version couleur de cette caméra?

Olivier

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Jean-Luc et Olivier :)

 

il y a 44 minutes, jldauvergne a dit :

Ca donnerait presque envie de faire du ciel profond

 

Ca risque d'être compliqué au foyer du µ250 :D à moins de la binner 3x3 :D

Mais perso je verrais bien ce capteur au cul d'un Epsilon 180 par exemple, ça devrait déboiter...

Ou sinon un bon Newton 150 ou 200 ouvert à moins de 4 (ah si seulement j'avais pas revendu mon CN212...)

 

il y a 30 minutes, decatur30033 a dit :

Super test! Merci, beau travail!

Est-ce que tu as testé ou vas tester la version couleur de cette caméra?

 

Non. Pour ça j'ai toujours mon A7S, et j'attends avec impatience la sortie du A7SIII pour me décider.

Là c'est clairement une caméra mono que je recherche, en narrowband dans mon jardin à 5 bornes de Paris ou en noir et blanc tout simple en nomade.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 32 minutes, Colmic a dit :

Ca donnerait presque envie de faire du ciel profond

salut ;) 

moi oui, et tu m'aideras quand tu viendras me voir ! ?  ;) 

bon courage ;) 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, PETIT OURS a dit :

moi oui, et tu m'aideras quand tu viendras me voir ! ?

 

Caméra : facile

SharpCap : assez facile mais ya d'autres softs sympa comme APT qui gèrent tout

Traitement : SiriL facile  :)

 

Si tu restes en noir et blanc, ya pas plus simple, et la version uniquement ventilée pourrait largement suffire pour 500 euros de moins.

Pas de filtres à gérer, rapport plaisir/emmerdement bien meilleur :D

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 47 minutes, Colmic a dit :

Ca risque d'être compliqué au foyer du µ250 :D à moins de la binner 3x3 :D

Mais perso je verrais bien ce capteur au cul d'un Epsilon 180 par exemple, ça devrait déboiter...

Sur le µ250 c'est mort oui :) Quoi que j'ai le correcteur, sur les amas glos en lucky imaging même dans Paris ça doit jouer :) Avec autant de focale le ciel est plus sombre :)

Mais oui tu as raison, un tube genre Epsilon. Où même quand je vois tes images, il est clair que tu n'es pas limité par la diffraction de la lunette mais par le ciel. Il serait intéressant de faire ça une bonne nuit au Pic du Midi avec des étoiles de à peine plus de 1 pixel. Dans ce cas tu peux commencer à envisager de faire du drizzel. 
Ce que j'aime bien dans la philosophie du truc c'est comme tu le souligne la configuration comptacte. 
Cette caméra + la FSQ c'est un peu l'équivalent du RX10 en photo de tous les jours. Ca ne vaut pas un gros blanc de 600 mm, mais dans certaines situations ça fera déjà bien le job :)


Avec un Epsilon 180 on en parle même pas. Config de killer :) 
Dans le cas du 180 comme de la FSQ ce qui est quand même domage c'est de ne pas profiter du champ. C'est pas toi qui voulait faire une mosaïque de capteurs ? :) Les fabricant devraient y penser franchement .

Ou alors on attend un peu et on verra des capteurs 24x36 avec ces qualités là arriver. 
C'est dans l'air du temps, on en parle des capteurs 100 millions de pixels. 

Ce qui limite c'est que Sony se garde les meilleurs capteur sous le coude. Celui du a6500 par exemple reste à la maison il me semble. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

il y a 15 minutes, jldauvergne a dit :

Ce que j'aime bien dans la philosophie du truc c'est comme tu le souligne la configuration comptacte. 
Cette caméra + la FSQ c'est un peu l'équivalent du RX10 en photo de tous les jours. Ca ne vaut pas un gros blanc de 600 mm, mais dans certaines situations ça fera déjà bien le job :)

 

 

En fait je suis à 2 doigts de craquer pour l'ASIAir, le soucis c'est qu'il n'accepte que les ZWO. Mais bon je suis pas marié avec Altair non plus.

Avec leur nouveau Focuser ZWO, ils vont proposer une solution complète autonome.

Comme j'ai déjà Skysafari et le SkyBT pour piloter la monture, l'ASIAir serait parfait pour compléter le tout (ASIAir interface Skysafari pour le plate solving justement)

La lulu et tout le barda à demeure, un seul et unique fil qui en repart, le 12V d'alimentation du boîtier. Tout le reste des fils fixés à la lulu.

La tablette Android et on pilote le tout bien au chaud dans la bagnole :D Le pied !!

 

il y a 21 minutes, jldauvergne a dit :

Dans le cas du 180 comme de la FSQ ce qui est quand même domage c'est de ne pas profiter du champ. C'est pas toi qui voulait faire une mosaïque de capteurs ? :) Les fabricant devraient y penser franchement .

Ou alors on attend un peu et on verra des capteurs 24x36 avec ces qualités là arriver. 
C'est dans l'air du temps, on en parle des capteurs 100 millions de pixels. 

 

Oui clairement, et pour ça j'attends avec impatience l'arrivée du A7SIII pour voir si je casse la tirelire ou pas !

 

Justement Sony vient de sortir un nouveau capteur, dérivé de l'IMX411/461 (qui sont clairement hors budget).

Le même capteur mais en 60 millions de pixels, en 24x36. Pixels de 3.75µ, 16 bits.

Un futur killer, à condition qu'il soit à moins de 10k euros...

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 18 heures, Colmic a dit :

 

Justement Sony vient de sortir un nouveau capteur, dérivé de l'IMX411/461 (qui sont clairement hors budget).

Le même capteur mais en 60 millions de pixels, en 24x36. Pixels de 3.75µ, 16 bits.

Un futur killer, à condition qu'il soit à moins de 10k euros...

Je pense. Ils n'ont pas le choix à mon avis que d'aller vers ce genre de technologie. Le marcher de l'appareil photo s'effondre, il faut donc qu'ils sortent des appareils qui marquent une vrai différence avec les smartphone. 
Ceci dit les smartphone sont étonnant, mais je préfère mettre 1000e dans un RX100 que dans un téléphone qui risque de se perdre ou de se casser :) J'ai un bon vieux S5 de destockage, et son appareil photo c'est du dépannage. 

 

Le marché de la photo est quand même un peu au pied du mur. Il innove, c'est ce qu'il faut, mais la baisse de la demande entraîne une hausse des prix qui elle même entraîne une baisse de la demande, .... c'est un cercle vicieux, je ne suis pas sûr que l’innovation puisse à elle seule l'enrayer. 
Et clairement, des capteurs de 50 millions de pixels et plus pour le grand public ça n'a pas beaucoup d'intérêt à part pour jouer du zoom numérique. Déjà les 20 millions de Pixels de l'IMX183 ça fait beaucoup pour le grand public :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le soucis c'est effectivement toute la R&D passe dans les minuscules capteurs pour smartphones ou alors dans des trucs énormes et inaccessibles budgétairement pour des applications bien spécifiques.

 

Je me demande si on devrait pas faire comme à l'époque de la WebCam...

Par exemple on trouve sur la Baie ou LBC des Pentax 645 numériques pour moins de 1000 euros. Avec un énorme capteur 33x44mm. Mais je ne sais pas trop ce que vaut ce capteur. Ca vaudrait le coup que quelqu'un teste peut-être ?

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut à tous,

merci pour ce test très intéressant Colmic. Les détails sont au rdv avec seulement 530mm de focale... c’est top et cela pose la question de l’interet Des longues focales aujourd’hui?

 

Une question me trotte concernant le diamètre : le pouvoir séparateur de ta fsq est de 1,1“ et l’echantillonage Obtenu avec cette cam est de 0,9“.

n’est ce pas le pouvoir séparateur qui va prendre le dessus concernant la résolution des détails obtenue? (En admettant que le seeing soit bon bien entendu)

 

 

Mathieu 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, mathieu80 a dit :

Une question me trotte concernant le diamètre : le pouvoir séparateur de ta fsq est de 1,1“ et l’echantillonage Obtenu avec cette cam est de 0,9“.

n’est ce pas le pouvoir séparateur qui va prendre le dessus concernant la résolution des détails obtenue? (En admettant que le seeing soit bon bien entendu)

 

Faut raisonner ciel profond longue pose et échantillonnage numérique.

En longue pose, le seeing détruit tout. Dans les meilleurs coins de France, la turbulence limite la résolution au mieux à 1.5" d'arc (et c'est très rare).

En règle générale, on peut rarement espérer descendre sous les 2" d'arc.

L'échantillonnage (Nyquist/Shannon) minimum pour espérer résoudre ces 2" d'arc c'est la moitié de cette valeur, soit 1" d'arc.

Par exemple les images de la Team Janus au Chili (réputé parfait) descendent rarement sous les 1.5" et ils échantillonnent à 0.4" d'arc.

Je suis à 0.93" avec la FSQ donc l'échantillonnage est quasi-parfait pour cette lulu sous un bon ciel de Drôme.

Malheureusement sur cette session j'en ai été très loin, avec au mieux une FWHM à 2.9" d'arc au zénith et plus souvent autour de 3.5".

Donc j'ai encore de la marge avant d'atteindre le pouvoir séparateur de ma lulu en CP longue pose :)

 

Pour calculer l'échantillonnage (dans le vert), tu prends la formule simplifiée suivante : E = 206 x P / F

Avec E en seconde d'arc, P taille des pixels en µ et F la focale en mm.

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour ta réponse Michel.

Du coup avec des pixels un peu plus gros genre 3,75 tu aurais également eu des images avec une fwhm de 2,9-3,5 puisque c’est le seeing qui a limité la résolution ?

 

je me pose la question car je me demande si la 183 m’apporterait un plus en résolution par rapport à ma caméra actuelle.

 

d’ailleurs vous préférez peut être que je crée un autre sujet pour ne pas polluer celui ci ?

 

bonne  soirée 

Edited by mathieu80

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, mathieu80 a dit :

Merci pour ta réponse Michel.

Du coup avec des pixels un peu plus gros genre 3,75 tu aurais également eu des images avec une fwhm de 2,9-3,5 puisque c’est le seeing qui a limité la résolution ?

 

Sur une nuit turbulente comme celle-ci oui.

Après j'aurais aussi pu monter le réducteur de focale pour avoir un peu plus de champ, un F/D plus court pour choper plus de signal et un échantillonnage plus adapté à la soirée.

C'est d'ailleurs ce que j'avais fait en début de soirée, mais j'ai eu des soucis avec le prisme qui provoquait un vignetage.

 

Il y a 6 heures, mathieu80 a dit :

je me pose la question car je me demande si la 183 m’apporterait un plus en résolution par rapport à ma caméra actuelle.

 

Quel est ton setup ? Caméra, instrument ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Michel ok merci.

 

mon setup triplet 120/840 sur eq6-R et kaf8300.

donc échantillonnage  1,32“  pouvoir séparateur 1“. Seeing entre 2 et 4.

 

en dehors des considérations de champ, sensibilité, RON, et signal thermique je me demandais si une 183mm n’apporterait quelque chose en terme de détails, sachant que l’échantillonnage serait alors de 0,6 mais limité quoiqu’il en soit par seeing et pouvoir séparateur.

 

(Mais je crois comprendre d’apres tes reponses qu’en longue pose le pouvoir séparateur n’est pas à prendre en compte puisqu' on n’exploite jamais, même au Chili, un pouvoir séparateur au dessous de 1,5?)

 

Mathieu

Edited by mathieu80

Share this post


Link to post
Share on other sites

0.6" d'échantillonnage c'est déjà balaise.

Les gars de Janus ils échantillonnent à 0.4" mais ils ont un T500 devant :)

840mm c'est la limite haute pour le 183, au-delà il faut binner 2x2 mais ça n'a aucun intérêt.

Je verrais plutôt une ASI1600 pour ta 120, ça serait mieux exploité je pense.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui c’est vrai. La 1600 me ferait un échantillonnage de 0,93 contre 1,32 avec le kaf8300. Je me demande si cette différence se verrait au final sur les images?

 

après bien sûr le bruit de lecture est nettement inférieur sur l’asi 1600 mais le rendement et le champ sont quasiment identiques au kaf8300... donc si je n’ai pas un gain en résolution ça ne serait pas forcément utile de changer du coup tu vois ? A part pour moins de bruit certes....

 

d’autant plus avec les reflets sur grosses etoiles de l’asi 1600, faudrait vraiment que le gain en résolution soit significatif pour que je passe outre ce problème la...

 

Merci pour tes conseils, et désolé qu’on s’eloigne Du sujet initial du post.

 

mathieu 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Superbes les images, elle envoie bien cette caméra !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 10/04/2019 à 19:49, Colmic a dit :

L'échantillonnage (Nyquist/Shannon) minimum pour espérer résoudre ces 2" d'arc c'est la moitié de cette valeur, soit 1" d'arc.

 

C'est surtout en planétaire qu'on calcule comme ça, et on descend même jusqu'au tiers.

En ciel profond je doute toujours de l’intérêt de sur-échantillonner... Pour moi on perd plus de signal qu'autre chose, puisque la tache que constitue l'étoile s'étale sur plusieurs pixels plutôt que de se former sur un seul, j'exagère mais je vois le truc comme ça.

Dans ton cas on est à 1,1 de réso pour 0,9 d'échantillonnage, alors ça va c'est kif kif :-)

 

Fred

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, zeubeu a dit :

C'est surtout en planétaire qu'on calcule comme ça, et on descend même jusqu'au tiers.

En ciel profond je doute toujours de l’intérêt de sur-échantillonner... Pour moi on perd plus de signal qu'autre chose, puisque la tache que constitue l'étoile s'étale sur plusieurs pixels plutôt que de se former sur un seul, j'exagère mais je vois le truc comme ça.

 

Les gars de Janus-Team ils échantillonnent à 0,4" d'arc pour un T500 alors qu'ils ont un seeing à 1,3"-1,5" max au Chili.
Est-ce qu'on est dans la même logique ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Colmic a dit :

Est-ce qu'on est dans la même logique ?

 

Oui ça reste dans la logique de Nyquist/Shannon .

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, zeubeu a dit :

En ciel profond je doute toujours de l’intérêt de sur-échantillonner...

 

Oui mais tu sur-échantillonnes par rapport à quoi ? Par rapport au seeing du moment ou par rapport à l'instrument ? Moi on m'a toujours dit qu'il fallait échantillonner par rapport au seeing. Et si je raisonne ainsi, alors mon échantillonnage serait bon.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

Merci pour le test Colmic.

J’ai deux questions : est ce que ces 2 caméras (l'Altair et la ZWO) sont utilisables en USB2 sur Windows XP pour du ciel profond ? Peut-on les utiliser avec MaximDL ?

 

Merci

Thierry

Edited by Thierry REMY

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By tom
      Salut à tous !
      De retour cette année avec un compte-rendu de notre voyage astro-initiatique annuel dans le Sud (de la France) qui a été plein de rebondissements.
      Le voyage s'est fait avec @MALLART (en tout bien tout honneur ) jusqu'au site habituel depuis 20 années (plus pour certains) le col de Restefond et plus particulièrement le site des écuries pour ceux qui connaissent.
      Une petite image prise d'au-dessus du fort pour les connaisseurs... vraiment un joli site.
       

       
      Après 12h de route, nous avons toutefois été accueilli un peu froidement par notre ami Julien, responsable es-Buvette du Restefond à 2600m d'altitude.
      Il s'avère que, depuis 4 à 5 années maintenant, une buvette s'est installée sur le site devant les casernes de Restefond.  L'image ci-dessous a été prise en 2017, pas choquant, réchauffement climatique oblige.
       
      J'en profite pour saluer nos amis d'ADARA @Adara_ubaye pour l'accueil du dimanche soir. MERCI beaucoup c'est toujours un plaisir de vous croiser là-haut.... en plus on a même pas été malade avec le gâteau à l'épeautre ... alors merci
       

       
      Revenons-en à notre buvette. Les affaires aidant, la buvette s'étale au fil des ans. Tant mieux pour le tourisme... et pour Julien, enfant du pays.
      Toujours est-t-il que nous ne pouvions pas, clientèle oblige, traverser la terrasse avec nos véhicules pour nous installer sur le spot habituel des 30 dernières années, en face des anciennes écuries. Julien nous a donc demander de patienter 1h30...peut-être 2h... soit.
      Mais ça c'était avant qu'il vienne nous annoncer que le mardi suivant il allait faire un Méchoui (oui oui) toute la soirée avec 30 personnes et des enfants qui restent sur place la soirée, la nuit et peut-être la nuit d'après...
      Autant dire que si c'est pour faire des images dans la fumée de méchoui, et être réveillé après une nuit blanche par les enfants qui courent.... c'est pas le but de la mission.
      Il s'avère après coup que cette information était en fait mensongère... elle a en tout permis de débouter l'intrus astronome loin du site.
       
      Et oui, vu les circonstances, nous nous somme mis en quête d'un lieu de substitution :
      - le Fort imagé ci-dessus (avec ses couches abandonnées pleines de xxxx). Un peu glauque pour y passer une semaine, le but est quand même de profiter de la nature. En plus il se délabre de plus en plus.
      - La carrière, facile d'accès, mais déjà du monde (Salut les mecs !)  et assez exposé au vent en plus... en plus difficile d'y installer une tente.
      - Reste les prairies et bien c'est là-bas, en bas que nous nous sommes finalement installés.... oui oui... sur la photo là, tout en bas c'est bien le camps !
       

       
      On avait jamais testé et bien c'est fait. Le spot est un peu plus abrité du vent, par contre l'horizon est encore un peu plus haute... le sol est mousseux et souple, pas simple de caler les trépieds tout de même. Et attention en cas de pluie fortes, il s'agit d'une cuvette qui peut se remplir et rester humide un moment.
       
      Nous voilà donc installés. Nous y avons passé trois nuits.
      La première excellente... une des plus jolie nuit de ma vie je pense hors turbulence (c'est aussi le choc d'arriver là-haut quand on vient de la plaine) avec le défilé Jupiter, Saturne, Mars, Quartier de Lune et Vénus. la première partie de la nuit suivante bonne, seconde partie venteuse et turbulente. la troisième moyenne puis très turbulente et très venteuse. Il a fait chaud très chaud, plus de 16° le jour et 7 à 8° la nuit. Avec des conditions pareilles, impossible d'avoir des températures à peu prés équilibrées et la turbulence pointe son nez. Le site a toujours été assez venteux en deuxième partie de nuit quand les journées sont belles mais là c'était le pom-pom, avec 1'' d'échantillonnage, difficile de sortir quelque chose. Et puis faire de la couleur c'est bien mais un moment il faut des couches L...
       
      Pour le reste de la visite du site voici :
      - le rocher du Lion

       
      - Le reste du travail des Loups

       
      Avant de vous conter la suite de notre périple, voici tout de même une première image, prise 100% au Restefond avec le fidèle NEWTHOM ci-dessous :
       

       
      Quand je vais sous des cieux plus clément j'ai l'habitude de choisir des cibles que je ne peux pas faire chez moi. A savoir du LRVB (je vais quand même pas filtrer 95% de la lumière du Restefond non !?) et des champs qui nécessitent une bonne qualité de fond de ciel.
      Sh2-82 rempli le cahier des charges.Elle est aussi appelée little coccon (sa grande soeur n'est pas loin). Elle se trouve à l'arrière de la constellation de la flèche.
      Les images en L sont entre 2,4 et 3''... donc pas de haute définition cette fois, mais ce n'est pas le but sur cet objet tout de même assez discret qui nécessite des poses longues.
       
      Il y a un voile un peu clair au milieu des étoiles sur la gauche. J'aurai pu mettre un coup de niveaux, mais je pense qu'il s'agit des nébulosités ambiantes dans cette zone. La preuve c'est qu'à droite on ne retrouve pas cet effet.
      Je suis content du résultat, j'ai du tout de même dû honteusement corriger le milieu extrême droite de l'image (un petit peu) avec un copié collé de quelques étoiles pour effacer le rémanent de l'ampglow de cette asi183 qui fonctionne bien par ailleurs. Avec un gain de 111 et 300sec de pose, pas possible de tout éliminer et je n'avais pas envie de croper la partie droite de ces si jolis pixels.
       
      A SUIVRE........................
       
       
      Conditions de prise de vue :
      lieu : Col de Restefond - les prairies  - turbulence moyenne Tube : NewThom 250mm f/4 - Axis Instrument + Miroir Terence Monture : 10micron Hps1000 camera : ASI183mm pro en imagerie - ASI 120mini en guidage prise de vue : gain 111 - binning 2  - échantillonnage 0.93 - refroidissement -20°c - offset 25 logiciel : prism v10 (session+pré-traitement) - siril - photoshop poses : L(25x300sec)+  RVB (9x300sec)  

       
       
       
    • By Mick02
      Bonjour,
      Lorsque je regarde dans Siril les informations en-tête FITS de l'image prise avec une ZWO 533 Mc Pro, une ligne apparaît qui indique :
      EGAIN   =    0.994093239307404 / Electronic gain in e-/ADU
       
      Que signifie cette indication ?
      Merci par avance.
      Mick
    • By deome
      Je rencontre une grosse galère au traitement de mes 2 dernières sessions astrophoto
      L'image résultante après empilement sous Siril a une très forte dominance bleu en forme de halo qui est bcp plus présent après l'extraction de gradient.
      J'ai toujours eu plus ou moins ce halo, mais j'arrivais à le supprimer au traitement, je faisais alors des lights de 180s à 400iso, là j'ai tenté à 800iso
      Cette fois impossible d'obtenir qq chose de correct. Après une extraction et une photométrie l'image ressort fushia avec le centre vert, ça a beau être très seventies, c'est pas ce que je recherche.
       
      Ayant un filtre UHC, l'histogramme de mes flats (à 100 iso) n'est pas homogène, j'ai bien le rouge et le vert entre 1/2 et 2/3 par contre le bleu est au taquet
      Dois-je baisser le temps de pose pour avoir le bleu au 2/3 quitte a avoir les 2 autre très bas ?
    • By artemis
      Bonjour,
       
      Vu que la caméra couleur ne donne pas de bons résultats (pour l'instant ) avec mon setup, je vais tester l'imagerie avec filtre RVB et roue à filtre... quand il fera beau ! Et là je pars dans l'inconnu,...
       
      Existe t'il une possibilité de lancer une séquence automatique en RGBBGR avec Firecapture ? (mon but et de déroter les couches couleurs pour éviter les liserés lors du montage RGB)
       
      - Je connais et utilise le séquenceur, mais à ma connaissance on ne peux que lancer un nombre de capture défini du même filtre (?)
      - Dans les paramètres de la roue à filtre je peux définir une séquence RGB automatique, mais je ne peux pas doubler les filtres, je ne peux sélectionner un filtre qu'une seule fois dans la séquence...
       
      Existe t'il une possibilité de script pour lancer ce type de séquence... j'ai beau chercher, je n'ai pas encore trouvé ??
       
      Toute aide sera la bienvenue
      Xavier
       
       
    • By LucaR
       Bonjour!
       
      Vous conseillez quoi comme marque/modèle d'écran pour PC fixe qui soit abordable mais néanmoins correct pour le traitement astrophoto?
       
      On parle souvent du matériel optique évidemment, ainsi que de prise de vue, mais rarement de l'écran pour le traitement d'image derrière. Je début et jusqu'à présent je n'avais pas besoin de très bons écrans - de fait je suis sur un truc bas de gamme acheté 150 euros sur Amazon... Si j'en crois les petits test proposés sur ce tuto il est effectivement de mauvaise qualité. Il est possible que puisse en changer bientôt, du coup autant prendre quelque chose de bien adapté à l'astrophoto sans être trop cher non plus. D'où ma question 🙂
  • Upcoming Events