Anton et Mila

Une photographie de 1901 : la nébuleuse d'Orion

Recommended Posts

Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

Bonjour

 

Etonnante cette image, c'est issu d'une plaque photo mais on dirait une image numérique compte tenu de la dynamique obtenue dans les demies teintes.

 

Amicalement

 

Christian

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, une image étonnante :)

Z'auraient pu éviter l'inversion miroir en la scannant ;)

Et au milieu à gauche, c'est quoi ? Une comète ? A vérifier ;)

Bonne journée,

AG

Share this post


Link to post
Share on other sites

Stupéfiante cette image, un résultat remarquable pour l'époque . :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut,

 

Je ne voudrais pas paraitre desagreable, mais j'ai comme un doute sur le fait que ce soit une photo de 1901...

La gestion des gradients de luminosité entre le centre et les extensions me parait etonnante pour une pose unique.

 

Cricri

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour

Oui,, il y a un truc qui cloche , notamment avec cette comète ! si petite avec une queue si grande ! On a l'impression qu'elle fait partie d'une autre photo, en particulier de la bande verticale de gauche. Tournez l'image, et cela devient flagrant ! 

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est l'APOD du jour, elle est effectivement de 1901, commentaire en anglais ci-dessous :

 

Citation

By the turn of the 20th century advances in photography contributed an important tool for astronomers. Improving photographic materials, long exposures, and new telescope designs produced astronomical images with details not visible at the telescopic eyepiece alone. Remarkably recognizableto astrophotographers today, this stunning image of the star forming Orion Nebula was captured in 1901 by American astronomer and telescope designerGeorge Ritchey. The original glass photographic plate, sensitive to green and blue wavelengths, has been digitized and light-to-dark inverted to produce a positive image. His hand written notes indicate a 50 minute long exposure that ended at dawn and a reflecting telescope aperture of 24 inches masked to 18 inches to improve the sharpness of the recorded image. Ritchey's plates from over a hundred years ago preserve astronomical data and can still be used forexploring astrophysical processes.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Kaptain a dit :

C'est l'APOD du jour, elle est effectivement de 1901, commentaire en anglais ci-dessous :

Certes :) Mais l'Apod n'est pas spécialiste des images . . . un peu bricolées ;)

Enfin, le tout c'est d'y croire ;)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, cricri a dit :

e ne voudrais pas paraitre desagreable, mais j'ai comme un doute sur le fait que ce soit une photo de 1901...

La gestion des gradients de luminosité entre le centre et les extensions me parait etonnante pour une pose unique.

 

Et bien je serai de mon côté très désagréable : il n'y a pas la moindre trace de grain argentique sur cette image.

Et les pellicules de l'époque n"avaient pas une dynamique suffisante pour encaisser une telle dynamique.

Maintenant en scannant plusieurs plaques de l'époque prises avec des temps de pose différents et en traitant à l'écran pendant une heure...

 

 

Lucien

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

moi aussi , je suis septique ! je l'ai faite au tp2415 hyper ! même avec beaucoup de travail sous l'agrandisseur pour décramer le centre , difficile d'avoir un résultat pareil !

 on croirait des images mixées et retravaillées en numérique !

 polo

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, polo0258 a dit :

... même avec beaucoup de travail sous l'agrandisseur pour décramer le centre ...

 

Masque flou ?

 

Edited by fljb67

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je pense que vous faites erreur, et que les techniques employées dans ces temps étaient plus balèzes que vous le soupçonnez...

Témoin cette autre plaque de 1908, trouvée sur ce site

http://nautil.us/issue/32/space/these-astronomical-glass-plates-made-history

avec d'autres de la même époque, dont l'historique "VAR !" de Hubble  :

 

8145_0c0cfd9478c6551fbfe74a7acb6fc037.jpg.a664456ca1a6e661be4c0c6d1b5281b3.jpg

Edited by Kaptain
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 8 minutes, fljb67 a dit :

Masque flou ?

 

 je travaillais avec un morceau de papier photo noir fixé sur une baguette en bougeant de façon

à décramer le centre ! ;)  ou un papier avec un trou pour favoriser une zone  !

 polo

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah ah Polo; moi j'avais une boule de coton au bout d'une petite baguette que le baladais sous l'agrandisseur pour décramer les zones trop exposées de la Lune :)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, christian_d a dit :

c'est issu d'une plaque photo mais on dirait une image numérique compte tenu de la dynamique obtenue dans les demies teintes

 

Hello :)

 

Justement, l'argentique possédait (et possède toujours) en particulier en négatif une très grande dynamique, péniblement imitée en numérique  surtout avec une seule exposition .

Par contre, je lis dans le lien cité  :

"La plaque photographique en verre originale, sensible aux longueurs d'onde vertes et bleues, a été numérisée et inversée afin de produire une image positive".

Alors je suis étonné de la quantité de Halpha présente dans l'image.

Et je pense aussi que ce n'est pas très malin de la part la nombreuse équipe d'éminents spécialistes cités d'avoir publié une image en  miroir, sauf pour garder lisibles pour d'autres que Léonard de Vinci l'annotation  manuscrite côté émulsion....

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 21 minutes, polo0258 a dit :

 ... je travaillais avec un morceau de papier photo noir fixé sur une baguette en bougeant de façon

à décramer le centre ! ;)  ou un papier avec un trou pour favoriser une zone  !

 

il y a 17 minutes, ALAING a dit :

... moi j'avais une boule de coton au bout d'une petite baguette que le baladais sous l'agrandisseur pour décramer les zones trop exposées de la Lune

 

Ok, lu. :)

 

Perso : je faisait un "négatif" papier ( masque flou ) que je superposait sur le papier récepteur sous l'agrandisseur.

 

Par contre, bonjour le résultat niveau "piqué". :ph34r:

 

Edited by fljb67
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

 voici ma photo la plus réussi  en photos :

 

DSC04449.thumb.JPG.60c09b5aeee362ea614d37a90617d055.JPG

 

DSC04450.thumb.JPG.8d5ce7e35ad220e1776f11f26ab77888.JPG

 

 c'est mieux en vrai car on voit mon ombre sur la photo !!

polo

 

Edited by polo0258
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Effectivement Polo tu es à des lieues de ce que les mecs pouvait faire en 1900 :)

Mais quels souvenirs ;) je n'ai jamais fait de CP en argentique, uniquement du planétaire.

 

Et du compositage ? Vous avez fait du compositage ?

Je faisais Saturne avec de l'Agfa400 pour limiter le temps de pose, mais beaucoup de grain au tirage.

Donc je compositais plusieurs négatifs pour limiter la casse ;)

Bonne soirée,

AG

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 28 minutes, Nebulium a dit :

La plaque photographique en verre originale, sensible aux longueurs d'onde vertes et bleues, a été numérisée et inversée afin de produire une image positive".

 

Ce serait bien ( justement) de pouvoir voir à quoi ressemblait la plaque d'origine ... sans traitement d'aucune sorte. :)

 

 

 

il y a 14 minutes, polo0258 a dit :

voici ma photo la plus réussi  en photos :

 

Un classique de l'époque : un centre cramé comme il faut.  ^^

 

 

 

il y a 9 minutes, ALAING a dit :

Et du compositage ? Vous avez fait du compositage ?

 

Jamais fait pour ma part.

 

Par contre ( CP inside ) : hypersensibilisation au H2 à basse pression ... avec les risques physiques qui allaient avec. :ph34r:

 

Edited by fljb67
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

re,

 

Citation

Justement, l'argentique possédait (et possède toujours) en particulier en négatif une très grande dynamique, péniblement imitée en numérique  surtout avec une seule exposition 

 

 

Je viens de retrouver une image de M42 dans un bouquin édité en 1948, capturée par le 0.90 m de l'Observatoire Lick en 1939 : effectivement, la photo ressemble beaucoup à celle passée en début de fil, avec un coeur pas trop cramé et des extensions qui vont très loin.

Donc pas de doute sur la "dynamique"...

 

 

 

Edited by christian_d

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne suis pas un spécialiste mais il me semble bien que le masque flou ne date pas d'hier et permettait au passage au positif de récupérer pas mal de niveaux. Et effectivement, les positifs ont toujours eu moins de dynamique que les négatifs. Qu'est-ce qui les empêchait de faire des masques flous sur des plaques après tout, pour ensuite faire plusieurs expos dans le passage au positif ?

Il est certain que la numérisation puis traitement pro dans un photoshop quelconque a du permettre de récupérer des valeurs impossibles à ravoir en 1901...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il ne te semble pas Kaptain :) c'est la réalité :) 

Le masque flou date de . . . afin de rehausser les détails sur des photos argentiques ;)

Bonne soirée,

AG

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 45 minutes, ALAING a dit :

Effectivement Polo tu es à des lieues de ce que les mecs pouvait faire en 1900 :)

Mais quels souvenirs ;) je n'ai jamais fait de CP en argentique, uniquement du planétaire.

 

 oui , j'ai loin d'avoir leur dynamique ! après , peut-être pas assez de boulot sous l'agrandisseur !!

les essais coûtent cher !!

 polo

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'y pense d'un coup : vous oubliez des techniques comme le "zone system" d'Ansel Adams, qui permettait de récupérer énormément de valeurs au tirage du positif par rapport à un tirage standard :

 

Ansel-Adams-Zone-System-2.png.36b98e955a715357a6cbb3eda0b4e95f.png

 

Bon, c'était plus tard que 1901, mais c'était toujours de l'argentique. Il a vraiment fait des merveilles avec ça :

 

ansel_adams02.jpg.5773d8e67cb39fc8451b44a0a01de131.jpg

 

Là, il est arrivé à récupérer toutes les valeurs, du modelé des nuages aux ombres des sapins.

  • Like 3
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By christian viladrich
      Salut à tous,
      Réveil matinal comme les copains pour admirer cette belle petite comète bien visible à l’œil nu.
      Du coup, j'ai ressorti mon antique petite monture Unitron pour faire le suivi au téléobjectif Sigma 150-600, Nikon D5300, ISO 800.
      D'abord 3 poses de 8 s avec 180 mm de focale.

      Puis à 300 mm :

       
      Et enfin à 500 mm :

       
      En espérant que le beau temps tienne ...
    • By POUPEAU
      Bonjour à tous,
       
      Voici une photo de la nouvelle star cométaire prise ce matin en Vendée avec un smartphone sans instrument.
       

       
      A gauche, Vénus ayant pris de l'embonpoint grâce à sa forte luminosité.
      Temps de pose 0.9 sec + iso 3200 + retardateur 5 s ( pour éviter le bougé)
       
      Et une autre prise en collant l'objectif à l'oculaire d'un chercheur Clavé 60x300 monté sur un trépied bricolé à la hâte la veille.
       

       
      Temps de pose 1/30 sec + ISO 3200 sans retardateur (smartphone tenu à la main)
       
      Marchent bien ces petits smartphones !
       
      J'ai délaissé une séance de prise de vues sur juju pour shooter la nouvelle comète...
      Dommage car les prévisions météoblue étaient plutôt bonnes ce matin pour le sud Vendée.
       
       
      Jean-Jacques
       
    • By christian viladrich
       Avec un bon mois de retard, je vous propose une image de Mercure prise le 31 mai au Mewlon 250 et avec un filtre rouge. Comme les copains (qui eux ont traité leurs images plus rapidement ...), le tri des images a été très serré, avec 2% des images conservés sur un total de 300 000. Heureusement, Mercure ne tourne pas bien vite. On voit finalement pas mal de détails :
       

       
      J'en connais un qui ferait une tuerie avec si M300
    • By Simon Fabre
      Bonsoir à tous,
       
      Voilà mes premiers nuages noctulescents , après deux ans à tenter de les apercevoir l'été sans succès.
       
      Depuis les environs de Vauhallan sur le plateau de Saclay en Essonne, peu après 23h locales.
      J'ai cru à des cirrus à peine arrivé sur site, qui culminaient à 20°, mais leur blancheur et leur forme déjà caractéristique à l’œil nu ont rapidement dissipé le doute.
      Aux jumelles 10x50, les vaguelettes argentées sortaient super bien. 
       
      A mesure que le temps s'écoulait, les nuages se sont déplacés vers l'ouest, et ceux qui étaient visibles avant 23h à 20°, soit les plus bas en latitude, sont passés dans l'ombre peu après.
      Un très beau spectacle, je ne les imaginais pas si brillants que ça.
       
      Nikon D810 et Nikkor 24-120mm ouvert à 4.
      22h57, 52mm, 5s, 100 iso:

       
      23h03, 66mm, 5s, 125 iso:

       
      23h09, 66mm, 5s, 250 iso:

       
      23h15, 66mm, 5s 250 iso:

       
      23h18, 66mm, 5s, 400 iso:

       
      A bientôt.
      Simon
    • By RIGEL33
      C/2020 F3 Neowise dans le ciel girondin
       
      Ce matin, le réveil ne fut pas trop dur à 3 h… quand c’est pour l’astronomie, ce n’est jamais difficile. Un petit coup d’œil rapide à l’état du ciel… totalement dégagé… et hop, la décision de s’habiller fut prise en un dixième de seconde.
      Il était presque 4 h, nous étions au Mémorial à Saucats. Une fois sur place, je constatais l’absence de brouillard… tout au plus, une petite brume au raz du sol mais rien de gênant.
       
      A 4 h 45, elle se montrait déjà… pas besoin de plisser les yeux… pas besoin de la chercher… sa coma et sa queue se détachaient du ciel encore sombre dans cette aube matinale. Nous étions comme des gamins découvrant notre cadeau de noël… émerveillés par ce spectacle céleste !
      Denis avait déjà fait quelques poses alors que je rageais sur mon APN qui ne voulait pas se laisser faire. Je finis quand même par le maîtriser et pu réaliser les images voulues.
      Le ciel s’éclaircissait de plus en plus et à peine une demi-heure plus tard, il était difficile de l’apercevoir. Je dirigeais alors mon objectif photo vers Vénus qui s’était levée à l’est, lovée dans la tête du Taureau. Je réalisais alors une image de cette rencontre avec les Hyades.
      A 5 h 15, on ne la voyait plus à l’œil nu… les lueurs de l’aube l’avait noyée.
       
      Après un café chaud, il était temps de reprendre la route pour aller accomplir sa journée de travail... qui serait certainement plus difficile qu'habituellement au vu du manque de sommeil, mais plus légère avec le souvenir bien ancrée de la vision céleste.
       
      C/2020 F3 Neowise est une comète rétrograde découverte le 27 mars 2020 par le télescope spatial NEOWISE. D'une magnitude visuelle de 7 à la mi-juin, elle est passée périhélie le 3 juillet 2020, soit à 0,29 UA du Soleil. Ce passage au plus près du Soleil a fait considérablement augmenter son activité, la rendant largement visible à l’œil nu.
      La comète Neowise sera au plus près de la Terre, à quelque 103 millions de kilomètres (0,69 UA), le 23 juillet prochain. Ce passage de la comète devrait augmenter sa période de révolution, qui passerait de 4 500 ans à 6 800 ans.
       
      Le spectacle promet d’être trop génial !!!
       
      Canon 7D au foyer d’une lunette 80ed sur monture StarAdventurer
      1 pose de 4s – 400 ISO – mardi 7 juillet 2020 – 4:55:01 – Camera Raw et Toshop
       

      Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff.
       
       
      Canon 7D avec objectif 70-300mm, focale à 70 mm, ouvert à f/4 sur monture StarAdventurer
      1 pose de 10s – 100 ISO – mardi 7 juillet 2020 – 5:05:12 – Camera Raw et Toshop
       

      Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff.
       
       
      Vénus et les Hyades
      Canon 7D avec objectif 70-300mm, focale à 70 mm, ouvert à f/4 sur monture StarAdventurer
      1 pose de 10s – 100 ISO – mardi 7 juillet 2020 – 5:13:23 – Camera Raw et Toshop
       

      Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff.
  • Images