Olili

Dall-Kirkham vs Maksutov-Cassegrain - HR planétaire

Recommended Posts

Plutôt que de changer de tube, change de tente et prend de la hauteur.......comme ici. Je n'arrive plus à trouver les quelques images d'observatoires de type chalet de jardin mais installé en hauteur comme ici.

image.png.ddcb69cb61b153536f660bcfcc026ee4.png

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Hello,

 

Je ne connais rien au niveau des MAK mais vous semblez indiquer que la formule optique est top pour le planétaire et que son défaut est la mise en température. N'existe-t-il pas un moyen de contourner le problème comme pour un SCT ? Avec des petits ventilateurs par exemple comme pour le modèles edge de Celestron. Ou ce genre de solution créerait plus de soucis que ceux qu'elle résout ?

 

A+

Miguel

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le pare-buée est une condition nécessaire mais pas suffisante! Par précaution, je mets toujours une résistance chauffante lorsque j'observe avec un tube fermé (TSC-225 ou FCT-150) malgré que ces instruments possèdent un pare-buée adapté.

 

Ma question est toujours de savoir où il est le plus recommandé de mettre une telle résistance.

 

Est-il plus judicieux :

 

- de mettre la résistance devant la lame de fermeture et d'ainsi maintenir la couche d'air qui la jouxte à une température supérieure à celle du point de rosée?

- de chauffer la lame en soi en mettant la résistance à hauteur même de la lame pour empêcher le dépôt de rosée?

- de chauffer la couche d'air sous la lame à l'intérieur du tube mais n'empêche pas nécessairement la face extérieure de lame de refroidir par rayonnement et de descendre sous la température ambiante => formation de condensation?

 

Les trois solutions semblent utilisées mais quid de l'efficacité réelle de chacune?

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 10 minutes, bandido a dit :

Avec des petits ventilateurs par exemple comme pour le modèles edge de Celestron. Ou ce genre de solution créerait plus de soucis que ceux qu'elle résout ?

 

C'est la solution proposée sur le Mak qu'on me propose. Je pense que les ventilos servent juste à mettre l'instrument à température mais ne doivent pas être utilisés durant les observations. Quoique... Là aussi, il y a à boire et à manger. Les ventilos, en aspirant, créeraient un écoulement laminaire de l'air vers l'extérieur. Mais attention aux vibrations induites par les ventilos!

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 26 minutes, STF8LZOS6 a dit :

Plutôt que de changer de tube, change de tente et prend de la hauteur

 

J'avais pensé en effet remonter le plancher mais pas autant que sur ta photo. Moi, je parle d'environ 50cm pour des questions pratiques de conception.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 10 minutes, Olili a dit :

Moi, je parle d'environ 50cm pour des questions pratiques de conception.

Ceux que j'ai vu sur des photos US étaient à cette hauteur pour s'affranchir de la turbulence au sol. Ils devaient être à environ 2.5 à 3 mètres de hauteur sur du gazon....à l'occasion si je les revois, je poste, mais j'était tombé dessus je ne sais plus par quels mots clés....le rez-de-chaussé évidé pour éviter la monter de turbulence, donc sur pilotis....c'est ce que je ferai si je devais en faire un. Je crois me souvenir que les chalets sont fabriqués en Allemagne par une petite PME....

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, bandido a dit :

N'existe-t-il pas un moyen de contourner le problème comme pour un SCT ? Avec des petits ventilateurs par exemple comme pour le modèles edge de Celestron. Ou ce genre de solution créerait plus de soucis que ceux qu'elle résout ?

Je ne savais pas que les SCT contournent le problème :)

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour, 

Il y avait un post sur les pb de mise en temperature des mak:

 

 

J'avais également lu des discussion sur les forums anglophones sur une isolation thermique du tube a base d'isolants aluminises appliqué sur l'exterieur, dos compris. Je ne sais plus quel post sur cloudy night en parle, mais, à priori, ça marche.

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 26 minutes, jldauvergne a dit :

Je ne savais pas que les SCT contournent le problème

 

On peut toujours envisager alors de contourner le Schmidt-Cassegrain! O.o

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, guilaume a dit :

J'avais également lu des discussion sur les forums anglophones sur une isolation thermique du tube a base d'isolants aluminises appliqué sur l'exterieur, dos compris. Je ne sais plus quel post sur cloudy night en parle, mais, à priori, ça marche.

Oui c'est ça, il faut absolument empêcher le tube de se refroidir trop vite car il peut largement tomber en dessous de la température ambiante. Autour de chez moi, je domine des toits noirs, ils rayonnent super bien vers le fond de ciel. Et le truc c'est que ce qui joue c'est justement la température du fond de ciel bien plus froide que celle de l'air. Je vois du coup ces toit régulièrement givrés alors que la température est positive. Ce matin 2,4° c'était tout blanc. Mais j'ai déjà vu du givre avec +7 et même +9° au lever du Soleil ! C'est un truc de dingue quand même ! (Les conditions devaient être assez particulières ceci dit, il faut vraiment une absence de vent totale pour que ça se produise). 

C'est le même raison qui fait que pour nous observateurs c'est super rude une nuit dehors en hiver, à température égale on se refroidit plus la nuit que le jour. 

Notez en passant qu'un tube de télescope noir c'est une sacré c......ie de jour comme de nuit.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 03/12/2019 à 10:41, lyl a dit :

quel sont les caractéristiques techniques et le niveau de qualité de ton instrument actuel

 

@lyl Je viens de mesurer sur les photos du Maksutov qui m'ont été fournies. Je calcule une obstruction centrale de 22% en diamètre et 16% en surface.

Edited by Olili

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans un autre sujet du mois dernier, dans lequel on parlait de l'effet de la turbulence, on a une robustesse certaine sous 25%. Ça fait moins de déchets à la capture mais ça se voit surtout en visuel avec une progression jusqu'à 16% d'obstruction, en dessous c'est difficile à juger.

Mais j'en reviens à ce que j'ai dit, si tu ne fais que de la photo avec le mewlon : un bon miroir elliptique c'est absolument à conserver, moins de surfaces, moins de soucis.

Tu ajustes le contraste avec le post-traitement comme tu fais déjà.

C'est ton site qui doit déterminer si tu as besoin de te préserver de la turbulence.

Edited by lyl

Share this post


Link to post
Share on other sites

arf, j'avais compris l'inverse...

Pour aller dans le sens de ce qui a été dit : lire les inénarrables §10 et §15 de Texereau et Couderc.

(dsl : la flemme d'aller chercher le lien AstroSurf)

http://atom.lylver.org/AstroSurf/PDF/Texereau/chapitre10.pdf

http://atom.lylver.org/AstroSurf/PDF/Texereau/chapitre15.pdf

 

Juste pour ton info : mon petit joujou attendu 3 ans, photos sans prétentions surtout pour Jupi basse au dessus de Grenoble

http://atom.lylver.org/AstroSurf/Telescope/MN68/

Il a sa Losmandy GM8 de Simon maintenant, il me manque encore un chauffage mais ce n'est pas tout le temps.

IMG_20190915_065154.jpg

Edited by lyl

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 23 minutes, lyl a dit :

Dans un autre sujet du mois dernier, dans lequel on parlait de l'effet de la turbulence, on a une robustesse certaine sous 25%. Ça fait moins de déchets à la capture mais ça se voit surtout en visuel avec une progression jusqu'à 16% d'obstruction, en dessous c'est difficile à juger.

Comment tu juges de cette progression vu qu'il n'existe quasi pas d'instrument sous 20% ? A moins de faire la manip en obstruant une lunette je ne vois pas. 
Le gain ou la pénalité de l'obstruction est à mon avis plus ou moins visible selon les qualité du reste de l'instrument. IE, si il est parfait optique je pense que la différence entre 22% et 16% est relativement imperceptible. Par contre si le tube à d'autre défauts, la faible obstruction doit aider à moins s'éloigner de la perfection. Si les défauts sont très forts par contre là il doivent prendre le pas, faible obstruction ou pas, cet effet devient négligeable. 

 

il y a 27 minutes, lyl a dit :

C'est ton site qui doit déterminer si tu as besoin de te préserver de la turbulence.

J'ai pas compris ça. On doit quelque soit le site s'en préserver. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 45 minutes, jldauvergne a dit :

si il est parfait optique je pense que la différence entre 22% et 16% est relativement imperceptible.

Elle l'est, je vois la différence entre les deux.

Le contraste augmenté donne un effet tridimensionnel évident. Mais tout le monde n'a pas un instrument à 16%.

Edited by lyl

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, lyl a dit :

tout le monde n'a pas un instrument à 16%

 

Parle-t-on de % d'obstruction en diamètre ou en surface? 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 27 minutes, Olili a dit :

Parle-t-on de % d'obstruction en diamètre ou en surface? 

Ceux qui le mentionnent en surface le font pour minimiser la valeur. On en parle normalement en diamètre. Sous 20% c'est bien mais il est courant d'avoir de bonnes images à 30%...si l'optique est bonne et bien collimatée.

Vers 50% , ciel profond....

je vais mettre un peu de piment dans cette discussion.....et pourquoi pas une TEC 250mm? Obstruction 0%xDxD

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, lyl a dit :

Mais tout le monde n'a pas un instrument à 16%.

tu parles de quel instrument obstrué à 16%. Le Mak Newt ? En le comparant à quoi ? Il ne faut pas négliger les autres paramètres qui font la différence entre deux tubes. Suffit de mettre côte à côte un excellent C8 et un moyen pour s'en convaincre. 

Edited by jldauvergne

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 22 minutes, STF8LZOS6 a dit :

et pourquoi pas une TEC 250mm?

 

Il n'y a pas que UNE TEC-250, il y a aussi UN TEC-250... à f/20! Une belle bête... et Maksutov-Cassegrain avec une très faible obstruction centrale! ;) 

 

 

TEC MC250.jpg

TEC MC250 2.jpg

Edited by Olili
  • Like 1
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 24 minutes, jldauvergne a dit :

tu parles de quel instrument obstrué à 16%

Sans doute un Mak Newton. 

Mais ce n'est plus le même diamètre.

 

M'enfin à 200mm ça se défend j'imagine ? 

Edited by foldedol

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, jldauvergne a dit :

f/20 le rêve pour l'imagerie. Changez rien :)

 

Un TEC MC250 à f/20 pour remplacer ton µ-250? ¬¬

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now