Cyp

NGC 3226 et NGC 3227 au T200

Recommended Posts

Salut à tous !

 

Troisième observation de la semaine, c'était samedi soir. Cette fois, la cible était le couple de galaxies NGC 3226 & NGC 3227, toujours dans le Lion.

 

Les conditions météo ont été plus capricieuses que les fois précédentes. Ciel clair en début de soirée, puis quelques passages nuageux, puis voile d'altitude, puis bouché. La transparence n'a donc cessé de se dégrader au cours de la soirée. Je n'ai pas pu mener mon observation comme je l'aurais souhaité ; elle a été fortement dégradée, puis écourtée. J'ai ainsi eu beaucoup de mal à mettre mes notes au clair. Je n'ai pas pu m'attarder sur certains détails entr'aperçus ni approfondir l'observation. Il me faudra sûrement y revenir pour m'assurer de mes dires et éventuellement y apporter des modifications.

 

Par exemple, les galaxies paraissaient initialement bien pâlotes puis, durant quelques secondes, très bien visibles ; pour s'estomper à nouveau, voire totalement disparaître par moment. Plutôt frustrant, et compliqué pour qualifier la visibilité d'un détail... Autant dire que je ne suis ici sûr de rien.

 

Et avec la Lune qui s'en vient, pas sûr de pouvoir vérifier ça rapidement.

 

Page web : https://www.cypouz.com/croa/200328/ngc-3226-ngc-3227

 

Objet : NGC 3226 et NGC 3227
Type : Couple de Gx
Constellation : Lion

 

AD : 10h 23' 30,4" (NGC 3227)
Déc. : +19° 51' 53" (NGC 3227)

 

- Date, heure, durée : 28/03/2020, 22:43 TU, 45'
- Lieu, altitude : Juliénas (69), 290 m

 

- Vent très faible, 11 °C
- T2 (mvlonUMi 5,84), P2, S2/77×

 

- Instrument : Lx90, 203/2000, F/10

 

Observations :
    77x (champ de 38'), H = 60°;
    
    - NGC 3227 : Gx oblongue aux limites floues, vue VI1, orientée NNO aux dimensions estimées à 2,5' × 1'.
    
    Un noyau stellaire de mV estimée à 12, vu VI2, est entouré par une faible couronne diffuse oblongue de luminosité L2.
    La couronne semble parfois présenter un très léger gradient de luminosité vers le centre.
    
    - NGC 3226 : Gx circulaire aux limites floues, vue VI1, au diamètre estimé à 1' et positionnée dans le prolongement NNO de l'axe principal de NGC 3227. Les deux noyaux sont séparés d'une distance estimée à 2' tandis que leurs couronnes semblent en contact.
    
    Un noyau stellaire de mV estimée à 13, vu VI3, apparaît au centre d'une faible zone circulaire vue VI5d, elle-même auréolée par une faible couronne diffuse circulaire.
    La Gx semble parfois légèrement allongée, orientée ENE aux dimensions estimées à 1,2' × 1'. Son axe principal apparaît alors perpendiculaire à celui de NGC 3227.

 

large.5e821daf492bc_NGC32263227-T200.png.aabd5adfd3579e19a0cd71e49e9e2d72.png

Edited by Cyp
  • Like 6
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Salut Cyprien,

samedi soir j'ai laissé tomber l'affaire, le ciel ne s'y prêtait pas chez moi.

Une description chirurgicale de ton observation pour un dessin fort esthétique et déjà avec de l'info, bien que tu dises être resté sur ta faim à cause des caprices du ciel. 

Fred.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu nous gâtes en ce moment avec de beaux sujets bien restitués !

Je viens de consulter mes notes, la résolution est aléatoire  à la lunette 80ED mais effective dès la FC-100. Au 300 je n'ai pas noté le niveau de visibilité mais ce fut un beau couple, avec des gradients bien marqués, le tout baignant dans un vague halo. Les orientations semblent un peu différentes.

 

Oui samedi ce fut aussi la misère chez moi, dans les Monts, un peu plus au sud par rapport à chez toi. Pour la seconde séance consécutive j'ai monté le Dob pour rien, et ce malgré une météo favorable annoncée ! J'ai juste eu le temps de voir une galaxie dans le Lynx, puis les nuages sont arrivés, poussés par un mauvais vent alors que tout était très clair et prometteur 1 h avant !

Ce soir et plusieurs soirs d'affilée ils annoncent clair, mais je ne sais pas trop quel crédit accorder à cela. J'en ai un peu marre de monter le matos pour rien et de toute façon c'est déjà la demi-lune.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Joli dessin avec un très bon rendu :).

 

Il me fait redécouvrir ce couple de galaxies que j'avais oublié... Du coup, j'ai recherché dans mes notes et j'ai retrouvé que je l'avais déjà observé deux fois dans le passé. Une fois au T254 (en 1999) et une fois au T305 (en 2015).

Avec le T305 j'avais noté que j'avais vu aussi la galaxie NGC 3222 de magnitude 12,8 dans le champ. Mais je ne n'avais pas vue cette troisième galaxie avec le T254.

 

Merci pour cette redécouverte. Ce couple de galaxies est une sorte de "petit clone de M51", avec les bras spiraux bien moins accessibles bien sur ;).

Yves

 

Edited by yves65
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

@fred-burgeot merci du commentaire :) J'ai toujours en tête d'essayer de détailler au mieux le champ observé. Pour moi, la description devrait pouvoir se passer du dessin. Si le dessin apporte une information non-décrite, c'est que la description est incomplète. Le dessin n'étant là que pour « mettre en image » la description, donner une vue d'ensemble, ainsi qu'un rendu graphique et plus ou moins artistique ; voire transmettre une certaine émotion que la description purement mécanique élude complètement. Évidemment, cela ne marche que pour les objets ne présentant que peu de détails. Sinon, la description risque d'être laborieuse ; à écrire comme à lire.

 

C'est un peu comme si je devais décrire objectivement l'objet observé à un ami astronome amateur qui aurait perdu la vue. Il devrait pouvoir se faire une image précise des détails aperçus ; de leur aspect, dimensons, orientations et difficultés.

 

L'œil à l'oculaire, ça me force à qualifier chaque détail, et donc à approfondir l'observation. SI je suis resté sur ma faim, c'est parce que je n'ai pas pu mener ce travail à bien. Certains détails ne sont pas sûrs ou suffisamment décrits car je n'ai pas eu le temps de m'y pencher suffisamment longtemps ou des les comparer les uns aux autres. D'où la difficulté ensuite de clarifier à l'écrit mes notes d'observation.

 

Merci @etoilesdesecrins également pour ton commentaire et ton complément d'observation :) Concernant la météo, j'avais vraiment hésité à sortir le télescope. Puis j'ai craint d'avoir des remords en voyant la phase de la Lune avancer. Alors je me suis lancé ;)

 

Merci @yves65 pour ton commentaire et ton complément d'observation. Concernant NGC 3222, je ne l'ai même pas cherché — et je n'en aurais de toute façon pas eu le temps... Guide 8 annonce mV 14. Je pense que c'est hors de portée pour moi, même si le ciel avait été bien clair :)

 

Pour ma part, l'œil à l'oculaire, la vision de ce couple ne m'a pas fait penser à M 51. Le coté « ventru » de cette dernière qui ne se retrouve pas ici y est peut-être pour quelque-chose. En tout cas, bien content d'avoir fait ressurgir cet objet de ta mémoire ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Arnaud17
      Bonjour à toutes et à tous,
       
      Dans la veine de l'image de M31 prise au C11 postée la semaine dernière, je vous propose aujourd'hui une image N&B de M51, toujours en starless. 6h18 en "quelques" poses de 30s avec une ASI1600MM montée sur un C14 ouvert à f/7 (réducteur/correcteur Starizona). Accouchement sous Pix.
       
      Bon weekend!
       
      Arnaud
    • By Matthieu Conjat
      Salut à tous,
      Les céphéides d'Andromède, c'est surfait, alors je me suis lancé dans le suivi des variables dans M33
       
      Avec le T400 de l'Observatoire de Nice (foyer primaire f/5 du Cassegrain (2m de focale)), j'ai commencé en octobre à débusquer les variables dans la galaxie du Triangle. (Merci à Denis Mourard, directeur de l'Observatoire, de m'avoir fourni une dérogation pour le couvre-feu )
      Je fais généralement une trentaine de poses de 100 à 120" sans filtre (entre 40 et 60 minutes de pose) par image. La caméra est une QSI583ws.
       
      Dans un champ qui fait 32x23', j'ai pu repérer 100 étoiles variables. Environ 75% sont des céphéides, de période comprise entre ~3 et 70 jours, 15% sont des variables à longue période (> 100 jours), et ~10% semblent bien avoir varié, mais sans trop de régularité.
      Comme pour M31, je trouve des magnitudes entre 17 et 20, mais pour le moment je n'ai pas trop calibré les magnitudes, donc je ne peux pas vraiment calculer la distance grâce à la relation période-luminosité.
      Je vous mets une carte du champ pour les repérer si vous voulez vous amuser, ainsi que les meilleures courbes de lumière. A gauche, c'est la courbe complète sur les 65 jours de mesure, à droite c'est la courbe repliée sur la période. Cliquez sur les images pour les avoir en grand.
      Je fais les mesures photométriques en mode automatique avec un logiciel que j'ai écrit, dans lequel je rentre un fichier avec la position de chaque étoile, les cercles de mesure et la position des étoiles de référence.
      Je ne pensais pas trouver autant d'étoiles variables dans cette galaxie avec un T400 à proximité de Nice....
       
      Je pensais me lancer dans les céphéides de galaxies plus difficiles comme IC1613 ou NGC6822, mais je m'y suis pris trop tard cette année. Si y'en a que ça tente de faire ça l'année prochaine, ça peut être un bon challenge !
       
      Matthieu
       

       













       
      Quelques variables à longue période:


       
       
       
    • By Arnaud17
      Bonsoir à toutes et à tous,
       
      Cet automne, j'ai fait des mesures de Cephéides sur M31, marchant ainsi dans les traces de Mathieu Conjat (voir ses excellents posts sur le sujet dans la rubrique Spectro et Photometrie). Ce faisant, j'en ai profité pour faire une mosaique partielle mais quand même assez profonde de la galaxie au C11. Au total, 36h40 de pose sur 7 champs. Pour l'image que je vous propose ce soir, j'ai fait un essai avec Astronet dans PixInsight pour enlever les étoiles du champ. J'avoue que je ne m'étais jamais rendu compte à quel point les étoiles de premier plan gène la vue de M31, en quelque sorte. L'année prochaine, je vais essayer de reprendre ce travail et le completer avec le reste du champ. L'image de ce soir est binée en 2x2 par rapport à l'image acquise.
       
      Arnaud
       

    • By xavierc
      Dobson 508/1920
      Champ des tentes canadiennes au domaine de Pradines, camping de Lanuejols dans le Gard.
      4 dessins : 9279 à 9282.

      Cette nuit ou plutôt ce matin, le ciel s'est dégagé à 4h donc quasiment à l'aube. Le temps d'être opérationnel il était 4h30.
      J'observe rapidement des galaxies Arp de Pégase, puis d'autres galaxies de cette constellation jusqu'à l'aube.

      Observation 9279 : NGC7236/7/7C ou Arp169.
      85x, 201x, 276x. NGC7236 est considérablement faible, NGC7237 faible, et NGC7237C vue VI1. Les 2 plus brillantes sont déjà séparées serrées à 85x.
      Voilà 3 galaxies en interaction cataloguées sous le numéro 169 du catalogue Arp.


      Observation 9280 : NGC7328.
      85x, 201x, 276x. Elle est déjà vue à 85x. Elle est considérablement faible, avec un allongement évident. Des nodosités difficiles se devinent à 276x.


      Observation 9281 : NGC7348.
      85x, 201x. Elle est faible mais est facile à 85x. Je détecte qu'elle est allongée mais ce n'est pas facile à voir car elle s'efface dans l'aube.


      Une chouette se fait entendre.
      Je termine dans la même zone de ciel dans les Poissons sur Mars qui grossit au fur et à mesure des nuits.

      Observation 9282 : Mars.
      Diamètre 16,8". Méridien central 32°. 631x, sans puis avec filtre rouge W23A.
      Turbulence 4 sur 5. La turbulence étant trop gênante, le filtre rouge se montre encore salvateur. j'observe la même zone que la dernière fois et une autre vers le pôle Nord. Les contrastes demeurent faibles sur cette partie du globe. Je remarque un golfe dirigé vers la calotte polaire sud.


      L'aube civile est survenue quand je termine mon dessin, et les nuages sont revenus depuis la moitié du dessin, j'observais donc à travers par moments.
      Je suis quand même content d'avoir tenté le coup.

      Pour finir ce CROA, voici quelques photos touristiques de la veille pour finir de présenter les visites faites depuis 2 nuits bâchées.

      C'est la visite des magnifiques Gorges de la Jonte dans le Causse Noir.





      Village Le Truel dans les Gorges





      Cultures en terrasses


      Le Truel vu de la Maison des Vautours


      Peyreleau au bout des Gorges



      Tour de l'Horloge de Peyreleau






      Peyreleau est au croisement des Gorges de la Jonte et du Tarn


      Panorama désolé mais magnifique du Causse noir au sud des Gorges de la Jonte

  • Upcoming Events