Michel Deconinck

C/2020 F3 (NEOWISE) - demande d'observation

Recommended Posts

Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Bonjour

 

En effet , c'est une comète extraordinaire, cela faisait bien longtemps qu'on en avait pas vu une si jolie !

Queue visible à l'oeil nu, deux jets au 250 et une vision superbe aux jumelles ! En effet, une coloration jaunâtre voir légèrement marron (au télescope). Un noyau qui semblait ovale (mais peut être était-ce lié à la turbulence)

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Michel 

Très très intéressant toutes ces infos que tu nous livres 

Merci

Olivier

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 49 minutes, Michel Deconinck a dit :

même si nous sommes pas certains que c'était lors du passage de 1844, nous ne savons pas quand elle s'est séparée de sa "Grande Comète".

Plutôt du passage précédent il y a 4000 ans. Il est certain que C/2019 Y4 ne s'est pas séparée de la grande comète de 1844 en 1844, car les périodes orbitales sont bien plus longues. Ce qui est même incertain c'est qu'elle se soit séparée vers 2500 Avant JC.. peut-être au passage précédent? Mais comme c'était un petit morceau de moins de 300-400m, il y a peu de chance qu'il ait survécu à un passage au périhélie précédent.

 

La comparaison avec NEOWISE (ou C/2019 Y1) est difficile:

Ces 3 comètes ont des périodes orbitales de 4000-5000 ans, les 2 premières sont manifestement des fragments d'une autre passée plus tôt (C/1844 Y1 et C/1988 A1) et pour Neowise on n'en sait rien. Elles étaient toutes plutôt gazeuse pré-périhélie: C/2019 Y4 s'est désintégrée assez tôt, C/2019 Y1 semble avoir survécu contrairement aux 2 autres framents C/1996 Q1 qui a été plus brillante et C/2015 F3 (SWAN), C/2020 F3 (NEOWISE) est devenue une belle comète poussièreuse (vue telle près du Soleil)... rien ne le prédisait?

 

L'angle de phase est de 70-80°, ce qui favorise la vision de cette aspect parabolique où l'activité (poussièreuse) semble être surtout côté Soleil, mais j'avoue que comprendre la formation de cet aspect, typique des "grandes comètes" n'est pas définitif...

Nicolas

 

c2020f3-080720-2h38m33-t407f8bmfddp2-4s.jpg

  • Like 2
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je viens de faire des photos, ce matin, vers 4 h 30. En dépouillant mes photos prises au Canon 700D /200 mm (Zoom 18/200), je constate avec étonnement, et sur plusieurs d'entre elles, un dédoublement très net du noyau

Quelqu'un d'autre aurait-il fait le même constat ...? 

 

Cela viendrait-il expliquer le dédoublement de queue relaté ci-dessus...?

Edited by Toutiet

Share this post


Link to post
Share on other sites
5 minutes ago, Toutiet said:

Je viens de faire des photos, ce matin, vers 4 h 30. En dépouillant mes photos prises au Canon 700D /200 mm (Zoom 18/200), je constate avec étonnement, et sur plusieurs d'entre elles, un dédoublement très net du noyau

Alors que les étoiles restent elles ponctuelles ?

Bizarre rien remarqué de tel à la volée sur mes images (non traitées certes) de ce matin avec des focales de 300 et 600 mm ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour preuve, à 4 h 46 :5f05b4603d876_Capturedecran2020-07-08a13_46_00.png.baed7e098a1587cc35ef631282c930ad.png

 

Je n'en reviens pas de cette "découverte" perso. Il fallait juste être là au bon moment, d'autant que la désintégration et la rotation des morceaux semble extrémement rapide (moins de 5 minutes !).

 

Capture d’écran 2020-07-08 à 13.58.08.png

 

 

D'autres photos plus probantes suivent...

 

A 4 h 59 (gros plan) :

Capture d’écran 2020-07-08 à 14.03.19.png

 

A 5 h 00 ( gros plan :

Capture d’écran 2020-07-08 à 14.09.54.png

 

A 5 h 01 ( gros plan) :

Il apparait même maintenant trois morceaux = une queue frontale !

Capture d’écran 2020-07-08 à 14.16.39.png

 

C'est probablement ma plus belle observation astronomique, avec cet incroyable "direct" ! 

Edited by Toutiet
  • Like 1
  • Love 1
  • Thanks 2
  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

salut ,
 

en regardant mes images de ce matin, c'est vrai que sur  le noyau aurait une forme non ponctuelle 

mais étonnement la suivante est quasi normale ???

 

prise à 8s d'intervalle 

Olivier

20200708_5h09m29.jpg

20200708_5h09m37.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cela confirme bien l'observation "en direct" que j'ai faite ce matin.

Je pense que la "normalité" que tu observes sur une de tes photo n'est due qu'à la rotation très rapide des composantes du noyau qui s'éclipsent en tournant. J'ai aussi une photo "normale" qui ne m'avait donc pas attiré l'attention. C'est en examinant les autres attentivement, et en zoomant dessus, que je me suis rendu compte de la dislocation étonnante du noyau. 

Edited by Toutiet
  • Thanks 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Nicolas pour ces précisions historico-scientifiques.  J'aime beaucoup ce type de retour en arrière pour tenter d'expliquer le présent.

 

Pour l'éventuelle fragmentation du noyau, ??? c'est très intéressant!

 

Michel

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cela signifie t il une augmentation future de magnitude ? 😞😞😞

Share this post


Link to post
Share on other sites

Toutiet,

La turbulence ou le vent te jouent des mauvais tours: J'ai observé la comète ce matin pendant près d'une heure au T407mm, et la photo ci-dessus est prise à 3.5m de focale, binnée à 1"/pixel et rien de tel (41 poses entre 1/15e et 1/2s).

J'ai même dessiné en visuel à x461, qui donne le même aspect qu'en photo, avec le faux noyau brillant de diamètre < 5"

Les mouvement d'une image à l'autres ne pourraient pas être réels de toute manière: plusieurs secondes d'arc en 1min, correspondrait à des vitesses de près de 30km/s, ce qui est >20x plus rapide que le gaz, et supérieur à la vitesse de libération à la surface de Jupiter.

J'y crois pas du tout du tout à ces second noyau, et on ne voit pas d'étoiles sur tes images à part des pixels chauds...:|

Nciolas

  • Like 3
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Où est ta photo...?

La photo  de polorider (un peu plus bas) montre également l'étirement/dédoublement du noyau.

 

De même celle de jldauvergne (timelapse à Paris)

Edited by Toutiet

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voilà la photo d'au-dessus, recadrée à 10'x10', 0.5" / pixel, avec 3 étoiles à gauche.

Nicolas

c2020f3-080720-2h39m2-t407f8mfcurvc-9s.jpg

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Suite à la "découverte" de Toutiet, j'ai analysé mes images de ce matin.

Sur une pose de 1,6 sec je constate également un dédoublement du noyau :

comnoyau.jpg.34cd574f11e11e4f58b54b512e222794.jpg

 

Cette image traitée a été tirée de la CR2 de celle-ci :

C2020-F3-NEOWISE_1.jpg.b92bdff53f11d0d4fa46c4a2f1df89d9.jpg

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
2 hours ago, Bigcrunch said:

prise à 8s d'intervalle 

Peux_tu préciser les heures utc correspondantes du coup ?

La comète étant basse, j'ai peur aussi que ce soit la turbulence (et il peut y en avoir à plusieurs endroits différents...)

Sinon, quelle force de vent pendant les acquisitions ?

Avec un datage précis, on pourra comparer les images prises de plusieurs endroits distincts et au même moment.

S'il se passait quelque-chose sur la comète, çà permettra de trancher.

Une fragmentation semble peu probable, ce n'est pas aussi rapide normalement.

Des  petits fragments qui partiraient dans l'axe de la queue (ce fut le cas en 1996 avec Hyakutake mais on ne les voyait pas comme çà !!!) ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alain, comment sont les étoiles sur cette photo?

Quel est l'espace apparent (en " d'angle) entre les 2 "noyaux"...

Il y a 2 nuit j'avais du vent et j'ai jeté les photos prises au télescope (focale 1750mm) où le noyau était allongé ou dédoublé à cause du bougé...

Je rappelle qu'à la distance de la comète 1" = 720km, donc vérifiez que vos noyaux ne se déplacent pas trop vite... :o

(J'y crois vraiment absolument pasB|!)

Nicolas

(NB: les fragments de Hyakutake étaient de magnitude 8-13, et se déplaçaient à moins de 50m/s, visibles d'un jour à l'autre)

Edited by biver
  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous,

 

Michel, merci pour la documentation très intéressante.

Nicols, bravo pour ta photo où l'on voit bien l'aspect de la chevelure et le départ de la trainée.

Je ne pense pas que le noyau se soit scindé, vraiment pas. Y aurait-il un "bougé" du au vent?

 

Bon ciel 

f.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon je rejoins les propos de Nicolas 

en regardant les étoiles de la photo où le noyau n'est pas ponctuel , les étoiles sont déviées dans le même sens 
CQFD pour moi

 

sorry

 

Olivier

default_stars.jpg

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je serais assez d'accord avec Nicolas !

A voir cette photo:

https://spaceweathergallery.com/indiv_upload.php?upload_id=164685

C'est vraiment trop rapide comme séparation.  Les comètes SWAN et surtout ATLAS nous ont donné le "la".

 

Et surtout sur d'autres photos prises aujourd'hui des Amériques, je ne vois rien de bien grave ...

 

Michel

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir, 

Toutiet, sur ton image où l'on voit les étoiles, celles -ci semblent présenter un décalage identique à celui de la comète... ?

Bon ciel.

Francesco

Edited by Bungert

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah bon...? J'ai des photos où on voit des étoiles...?! Moi, je ne vois rien (si ce n'est un ou deux pixels chauds...)

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Alors, qui a donc raison, l, Astronome spécialiste des comètes ou ceux qui veulent absolument avoir fait une "découverte extraordinaire"? 

Le suspence est insoutenable:D

A noter que sur Comet Watch où les habitués de toute la planète mitraillent cette comète depuis 10 jours, pas de trace de double noyau tournant jouant à cache cache... ^_^

Edited by Yoann DEGOT LONGHI
  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Curieusement, un certain nombre de photos du site "d'en face" montrent également l'anomalie relatée ici.


Par ailleurs, le dédoublement de la queue, constaté sur beaucoup de photos, semble avoir disparu après le constat de dislocation du noyau.  

 

Le dédoublement supposé du noyau ne date pas de 10 jours. Pas étonnant donc que les habitués de Comet Watch n'en fassent pas (encore) mention !

 

Pour exemple de cliché similaire, celui de l"'iserois" (Noctulescence et Mt St Michel - Webastro) :

Capture d’écran 2020-07-08 à 20.38.09.png

Troublant, non...?

Edited by Toutiet

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Bungert
      Bonjour,
       
      Beaucoup d'entre vous ont noté la couleur ocre-orange du ciel, autour du 6 février puis autour du 22.
      Et vous savez que c'est la présence de poussière transportées par les vents venues du Sahara qui provoque ce phénomène.
      Ce n'est pas très rare : "les pluies de sang" des temps anciens.
      Les sites météo donnent beaucoup de détails (photos satellites et mesures de la concentration... etc).
      Cependant, si les mesures comptent en micro grammes par colonne d'un mètre carré (échelle de de 10 à 1000 ),
      localement les retombées au sol avec la pluie se comptent plutôt en grammes... .
      C'est du moins ce que j'ai constaté à l'observatoire de Kleindal en Moselle.
      Cela me laisse perplexe.
      Le pare brise de mon véhicule était carrément boueux.
      Sur la table apéritive (qui a fait lumière cendrée) la récolte atteint 0,092 g pour une surface de 0,5 mètre carré après la fonte de la neige. (0,092 g +/- 0,002g et avec les "impuretés")
       
      La diffusion était forte la nuit du 23 au 24 février, une gène évidente pour l' astrophotographie.
      Et, si la poussière micronique permet de polir les cuillères, localement  il convient de prendre soins des optiques dans cette situation... .
       
      Bon ciel (clair) 
      Francesco
       

       
      Après grattage, il reste encore de la poussière incrustée sur la surface.

       

       

       
       
       
       
      LE 23 à 17h30 à Zimming en Moselle
       
       
       

       
       

    • By airbus340
      Bonsoir à tous ,
       
      Voici une petite C/2020 T2 PALOMAR du 20/02/2021 en 20 x 2' 
       
      Ph

    • By RIGEL33
      Bonjour  
      N'ayant pas trouvé de rubrique consacrée à la pollution lumineuse (à part 2 topics un peu ancien), j'ouvre celui-ci. 
      Il s'agit, en ces temps de vaches maigres pour nous astrams, d'en profiter pour démarcher nos élus afin de leur parler de la pollution lumineuse.
      Bien sûr, cela concerne les astrams habitants dans des villes et des villages qui n'éteignent pas leur éclairage public. 
       
      Voici ci-dessous un retour sur une réunion en mairie qui date seulement d'hier... cela pourrait vous inspirer pour tenter un premier lien.
       
      --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
      Hier après-midi, avec Thomastro, nous avons pu discuter en direct avec des élus de Léognan (en Gironde) concernant la problématique de l'éclairage public. 
      Thomastro, habitant de la commune, n'a pas ménagé sa peine à coup de courriers et de mails pour obtenir ce rendez-vous  
      Nous avons donc rencontrer Véronique PERPIGNAA-GOULARD, adjointe à la transition écologique et à l'environnement ; et Pascal DUBERNET, directeur pôle Citoyenneté- Jeunesse et Développement Durable. 

      Ces acteurs de la mairie de Léognan n'étaient pas insensible à cette problématique et nous avons réussi dans un premier temps à faire un rappel à la loi sur l'éclairage nocturne. 
      Nous les avons encourager à faire respecter les décrets et arrêtés mis en place concernant les enseignes lumineuses et des bâtiments non résidentiels. 
      Nous avons évoquer aussi le problème de la lumière intrusive qui était de la responsabilité du maire.
       
      Sur le problème du faux sentiment d'insécurité que peut poser l'extinction des luminaires, j'ai pu parler de ma propre expérience d'habitante d'une commune qui éteint en racontant comment les délinquants ont abandonné le parc de ma résidence suite à ces extinctions nocturnes. Le parc a de nouveau était investi par les habitants qui l'avaient déserté par crainte des dealers et drogués de tout poil. 
      Pour les cambriolages, ils étaient parfaitement conscients qu'ils se déroulaient en grande majorité en plein jour. D'ailleurs Thomastro a pu évoquer un cas concret avec l'apparition d'un nouveau lotissement non loin de son domicile où les voleurs ont visité bon nombre de maisons, de jour, suite à ces emménagements. 
      L'élue a indiqué qu'elle avait eu connaissance d'un accident mortel de moto dans une des communes qui éteint. Je lui ai dit que le maire ne sera pas inquiété car cette commune indiquait aux conducteurs de véhicules, à chaque entrée, qu'elle coupaient l'éclairage public de 1h à 5h. Si le motard est mort, et c'est bien malheureux, c'est qu'il avait fait preuve d'imprudence (vitesse excessive, alcool, etc).
       
      Puis nous avons parlé de l'éclairage public et des différentes façons qui étaient mises à leur disposition pour le réduire. 
      L'Adjointe n'avait pas beaucoup de connaissances concernant ce point-là... mais elle nous a indiqué vouloir s'y pencher sérieusement et prendre des renseignements. Nous lui avons fourni la lettre-type (trouver sur le site de l'ANPCEN) concernant la réduction de l'éclairage public en temps de couvre-feu et de confinement. La seconde page de cette lettre fait un rappel sur les décrets et arrêtés existants sur la problématique. 
      Nous avons fourni divers documents dont le petit guide de "Concevoir et utiliser l'éclairage en préservant l'environnement nocturne" à destination des maires et élus de France (document très intéressant - téléchargeable en bas de page). La plupart de ces documents et renseignements que j'ai glané pour la rencontre, étaient facilement accessibles sur le site de l'ANPCEN.
       
      Nous leur avons aussi donné un petit document de 4 pages concernant une société de Nouvelle-Aquitaine qui est spécialisée dans les solutions pour une meilleure maîtrise de l'éclairage public. Leur site : https://nrgybox.com/
      Il y a bien sûr d'autres entreprises, mais celle-ci est très innovante sur bien des points
       
      Nous avons évoqué également le concours des villes et villages étoilés. L'élue était curieuse de ce concours mais j'ai senti une petite réticence car elle était conscience de la complexité d'obtenir de tels labels pour les communes. Je l'ai quand même encouragé à aller voir sur le site de l'ANPCEN afin de se rendre compte par elle-même, d'autant que le dossier permet d'être aiguillés sur une meilleure connaissance du parc de l'éclairage public de sa propre commune.
      J'ai insisté sur la consultation du site de l'ANPCEN car il regorgeait d'informations et de documents intéressant pour leurs démarches.
       
      L'élue elle-même est venue sur les économies d'argent que la commune pourrait faire. J'ai donc saisi la perche en parlant des lampadaires LED. Beaucoup d'élus nous disent qu'ils font des économies avec ces derniers mais là j'ai indiqué que l'intensité lumineuse non maîtrisée de ces lampadaires pourraient être nocives pour la santé humaine. Et que si la commune choisissait cette option, il serait bien de ne pas monter au-dessus de 2700 K.
       
      Emportés par leurs visions d'une commune qui verraient son éclairage public réduit, voire éteint une partie de la nuit, l'élue et le directeur ont évoqué la possibilité de faire une animation astronomique pour commencer à sensibiliser les habitants... l'idée étant de montrer que la nuit noire peut révéler de très belles choses. Les réunions de concertations seront dans un second temps organisées pour rassurer les plus réticents. 

      Bref... j'ai l'impression que l'élue et le directeur étaient bien motivés à l'issue de notre discussion... discussion qui a dû s'interrompre assez rapidement car il était déjà 17h45 et il me fallait rentrer avant le couvre-feu.  
      Cette réunion a été très complète et j'espère que nous aurons enclenché une vraie dynamique auprès de ces représentants communaux  
      -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
       
      Après cette rencontre, j'ai décidé de prendre contact avec le président de la communauté de communes de Montesquieu (13 communes) pour voir ce qu'il est possible d'envisager à cette échelle, sachant que cette CCM regroupe des communes très petites qui n'ont pas forcément les moyens d'investir. 
      Je vous ferais un retour si cela marche. 

      N'hésitez pas à vous servir de ce topic pour faire un retour sur votre propre expérience et/ou partager des documents utiles aux démarches.
       
      A vous la parole  
      30 Q-R sur éclairage public - pour maires et élus.pdf
    • By COM423
      Bonjour,
      Je vous propose une image de  409P/LONEOS-Hill, une comète périodique de période égale à 15 ans  qui effectue son premier retour au périhélie, depuis sa découverte en 2005 (P/2005 XA54).
      Elle a été retrouvée le 16 novembre 2020 (P/2020 V1), ce qui a donc permis de la numéroter.
      Elle est passée au périhélie le 28 janvier 2021, à 1,75 ua du Soleil et passe au périgée dans la première semaine de mars (à 0,89 ua de la terre).
      Cela reste une comète faible (m1=16) mais elle est facile en CCD et montre une longue queue de gaz :

      Compositage de 29 poses de 02 min au C11 à F/D=6,3 + ST8XME le 08/02/2021 à 03h14 utc
      On peut suivre la queue sur près de 3' de longueur, et elle est vraiment très contrastée sur près de 55 arcsecondes :

      à tel point que selon le réglage des seuils, j'ai eu l'impression sur les brutes qu'il y avait un fragment près du noyau (ce qui n'est donc pas le cas).
       
      Comme toute comète, elle s'est bien déplacée durant les acquisitions comme le montre la registration sur les étoiles :

      Moi, je la trouve plutôt photogénique, j'espère que çà vous plaira aussi
      Bonnes observations à tous,
       
    • By Daniel Malaise
      Bonne nouvelle ! Aussi incroyable que cela puisse paraître, nous avons retrouvé « notre » photomètre !
       
      Il y a quelques semaines, mon fils avait pris contact avec l’Observatoire d’Ondřejov pour leur demander s’ils pouvaient par hasard remettre la main sur le spectrophotomètre quelque part dans leur grenier ou leur cave…
       
      Et ils l’ont retrouvé ! Nous avons d’ailleurs reçu une réponse fort aimable et sommes très reconnaissants! Nous nous rendrons en Tchéquie dès que la situation sanitaire le permettra, pour ramener cette « relique » dans nos archives
       
      Vous pouvez suivre cette aventure et d'autres sujets sur mon blog d'astronomie.
       
      Profitez de la vie et restez en contact !
       
      Daniel Malaise, Dr Sc
      Science lovers blog

  • Upcoming Events