Christophe Pellier

Pupille de sortie 6-7 mm

Recommended Posts

 

Il y a 20 heures, Bernard Augier a dit :

je me suis dit que souvent, sous un très bon ciel, ça gratte des magnitudes et bien des détails sur les galaxies dont j'aurais tort de me priver!

 

Salut Bernard ! Alors, tu en as acheté un depuis, d'Ethos 8 ? ;)

 

Fred.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Christophe pour la pupille au delà de 40ans comme déjà évoquer dans le post c'est de la mesurée après un très long moment dans le noir complet.

Ajouter ta lentille correctrice derrière l'oculaire oui pourquoi pas, en CP la vision décalée apporte bien plus que la vision directe, donc en résumé la résolution importe peu.

Le principal c'est le contraste entre l'objet diffus et le fond du ciel. Idem pour les étoiles faibles et toujours en vision décalée.

 

En fait un autre problème tout aussi important intervient c'est l'obstruction de l'instrument qui dans la pupille de sortie de l'oculaire grandit proportionnellement à son diamètre, donc entre 4 et 7mm le trou noir augmente de 175% ce qui peut par une mauvaise position de l’œil donner une image quasiment noire. Tenir l’œil toujours à la bonne place est difficile pour un observateur normal. Bon si c'est une lunette pas d'obstruction donc moins de PB de ce coté là.

Diminuer le grossissement malgré une bonne acuité fait disparaître des détails, ce qui est évident dans l'un disparaît ou est à peine perceptible dans l'autre. 

 

A mon avis en faisant abstraction du champ qu'apporte les grandes focales, une pupille entre 2mm et 4mm est l'optimal pour nos vieux yeux et rentabiliser un télescope sous nos latitudes (par exemple sur M57).

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci. D'accord avec ce que tu dis. Depuis le début de ce post cependant j'ai quand même opté pour un ES 82 30 mm. Premièrement dans le seul but de bénéficier du champ apparent réel bien plus large ; ensuite pour profiter à terme d'un filtre OIII sur des nébuleuses très étendues. J'ai parfois accès à de bons (voire très bons) ciels, et il me servira au moins lors de ces déplacements :)

Sinon depuis je me suis également équipé avec des ES 82 14 (pupille 2,8) et 8.8 (1,8). Très content des premières vues sur des amas ouverts ou bien entendu M42.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By BobSaintClar
      Tout bon amateur de binos astro connaît les Nikon WX 7x50 et 10x50 :
       
      Des jumelles d'exception, dotées d'un champs de vision XXL excellemment corrigé, offrant des vues inouïes de la voie lactée...
      ... pour la modique somme de 5.000 euros, à la louche. On ne va pas chipoter avec les centaines.
       
      Toutes deux sont une démonstration du savoir-faire de Nikon. Elles sont évidemment utilisables, avec trépied (deux kilos 5, de mémoire. Ca commence à peser, à bout de bras), en nocturne comme en diurne. Mais in fine, qui parmi nous peut se targuer d'en avoir une paire (si je peux me permettre) ? Voire deux ?
      Ces jumelles, c'est un peu comme les sacs Louis Vuitton, les parfums Chanel ou les montres Rolex : les acquérir, c'est déjà un accomplissement. S'en servir, à la limite, c'est presque... secondaire.
       
      Seulement voilà : même si c'est "pour la frime", leurs caractéristiques sont absolument uniques et sur le ciel, elles déchirent ! Je peux en témoigner, j'ai eu la chance d'essayer les deux modèles, lors d'une très belle nuit de l'automne dernier. Alors, on se prend à rêver : pourrait-on les louer ? Pas que je sache. Pourrait-on les voler ? Sans doute, mais je ne m'y risquerais pas. Pourrait-on les bricoler, comme ça, hop, sur un coin de table, avec deux-trois lentilles qui traînent ?
       
      Bah oui, en fait. Faut juste être un peu con (BobSaintClar, à votre service), et oser (ça va de paire, comme les jumelles). Vous savez, mettre en pratique le genre d'idée qui nous traverse parfois le crâne et qu'on chasse d'un "si ça marchait, ça se saurait" mi-fainéant, mi-condescendant...
       
      Posons le problème, par exemple avec les WX 10x50 : nous avons donc des jumelles de diamètre objectif 50mm, grossissement 10x, champs apparent de 76,4° presque parfaitement corrigé, relief d’œil confortable (15,3mm). On peut les refaire, pour trois francs six sous ?
       
      Voyons voir : il nous faudrait une petite lunette de même diamètre, mettons à F/D 4, sans courbure de champs notable et bien corrigée contre le chromatisme. On lui mettrait un bon oculaire 18-20mm de champs apparent 76° (ou plus, soyons fou), avec un dégagement de 15mm (ou plus, bis repetita placent) et voilà, nous aurions notre demi-jumelle...
       
      La lunette avec les caractéristiques demandées, on oublie : s'il y en a, elles sont hors de prix (une Borg ou Taka 50 avec correcteur/réducteur de champs, vous m'en mettrez deux, c'est pour m'offrir). En revanche, plusieurs objectifs photo répondent "présent" ! Pour n'en citer qu'un, optiquement bon, monté en M42 (donc facile à équiper d'un po) et ne coûtant quasiment rien : le Pentax Takumar 200mm F4 en monture vissante. J'en ai acheté un sur Yahoo ! Auction Japan pour - roulement de tambour - 2400 yens, soit 19 euros. Je pourrais survivre à l'achat d'un second.
      Comment lui adjoindre un porte-oculaire ? Ben avec un accessoire de ce genre, trouvé sur Amazon.com pour 20 euros (bordel, c'est encore plus cher que le cailloux...). Ca se visse directement au cul du Pentax.
      Et l'oculaire ? Il y a plein de prétendants, au coulant 31,75. Il m'a bien fallu faire un choix, casser la tirelire en achetant un exemplaire à la fois "bon" et "pas trop cher". Après quelques heures de web-lecture, je me suis décidé pour le Baader Morpheus de 17,5mm. Il était accessible à ma bourse, propose 20mm de dégagement oculaire et 76° d'un champs apparent plutôt bien corrigé, si j'en crois ses critiques.
       
      Bref : sur le papier, ça marche. Mais en pratique ? Déjà, ça ressemble à quoi ?
      A ça :

      (Quand je vous disais "sur un coin de table"...)
       
      Mécaniquement, rien à redire : pas de collage, d'alignement douteux, de risque de déboîtement intempestif. L'oculaire est maintenu par un serrage vis/clamp ring, le po est vissé sur le pas M42 de l'objectif. Le tirage optique est idéal, on fait la mise au point à l'infini avec une marge confortable.
       
      Et optiquement ??
      Et bien... ça fonctionne. Ca fonctionne même étonnement bien, au point qu'on ne peut que s'interroger : pourquoi ne voit-on pas ce genre de montage plus souvent ?
      Je n'ai pas choisi cette combinaison (télé de 200 à F4, oculaire Morpheus 17,5) par hasard : le but, dès le départ, était d'émuler les Nikon WX10x50 ! En théorie, mon "bricolage" a des spécifications très proches :
       
      Diamètre des objectifs : 50mm - contre 50mm
      Grossissement de 11,4x - contre 10x
      Pupille de sortie de 4,4mm - contre 5 mm
      Champs apparent de 76° - contre 76,4°
      Dégagement oculaire de 20mm - contre 15,3mm
      Vision inversée - contre redressée (sur des jumelles astro, on s'en bat les rétines)
       
      En pratique, tout se joue sur la qualité de l'image proposée. Je n'ai pas pu tester ma lunette "demi-jumelle" sur le ciel (météo pourrie), juste viser de nuit les lumière lointaines - lampadaires, pour l'essentiel - que je peux voir sans quitter mon jardin. J'en saurai évidemment plus quand les nuages daigneront FOUTRE LE CAMPS (crispations faciales frénétiques), mais pour l'heure :
       
      Transparence : difficile d'en juger en visant des lampadaires, mais c'est au moins correct, puisque je n'ai rien remarqué. Je comparerai avec mes Nikon EII 8x30.
      Détails, piqué de l'image : là encore, ça me semble nickel au centre, très peu dégradé sur les bords (je détaille ci-après)
      Couleurs : s'il y a une dominante, je ne l'ai pas notée. A refaire de jour, évidemment.
      Dégradation centre/bords : ça se joue essentiellement sur ce critère, avec un tel champs apparent ! Franchement, c'est une bonne surprise : il y a une dégradation modeste, plutôt moins marquée que dans mes 8x30 ! Elle tient essentiellement à une légère courbure de champs, qui défocalise l'image. L’œil compense sans soucis, mais si vous tenez vraiment à ne regarder que sur les bords, il est plus confortable de jouer sur la mise au point. Dès lors, les "petits cercles flous" redeviennent des points et ce, jusqu'à disparaître : pas de coma, pas d'astigmatisme : c'est juste bluffant.
      Chromatisme : nul au centre, faible sur les bords. Il est sensible au placement de l’œil : si vous êtes bien dans l'axe, il est négligeable.
      Vignetage : aucun. La pupille de sortie est belle, bien ronde, sans lumières parasites (pas de prismes). Les lumières ponctuelles, défocalisées, forment de beaux ronds qui demeurent tels quels jusqu'au bord extrême du champs.
       
      Conclusion provisoire : les résultats préliminaires sont très encourageants. Suffisamment pour que je poursuive l'expérience jusqu'au bout. Je vais donc doubler la mise, monter une seconde lunette Baader/pentax et l'accoupler - je ne sais pas trop comment, je vais y réfléchir - à la première pour former une véritable paire de jumelles. Elles seront adaptées à mes yeux (écart oculaire fixe de 63mm, je ne vais pas me lancer dans la fabrication d'un lien articulé) et seront dotées de quelques caractéristiques inédites, pour des jumelles de cette catégorie :
       
      Un prix - relativement - ridicule
      Des diaphragmes, pour faire varier la pupille de sortie (je ne vois pas très bien à quoi ça peut servir, mais qui sait ?)
      Des objectifs dotés d'un pas vissant M58, pour y coller des filtres
      Des oculaires interchangeables
       
      Voilà ! Je vous tiens au jus
    • By GG
      Salut salut !

      12 ans que j’ai pas posté... J’ai quand même retrouvé mon password ! J’ai fait un gros break dans ma pratique, pour en favoriser d’autres (notament la pratique de la paternité...) et j’ai envie de m’y remettre. Bref.

      Entre temps, j’ai quand même pas mal joué avec mes jumelles et j’aime assez la vision binoculaire. J’aurais bien essayé sur mon téléscope. J’ai un peu lu différents posts mais je préfère poser la question avec mon matériel en particulier pour ne pas faire de boulettes. J’ai du matériel modeste et je compte me contenter de ça. Si après je sort plus de une fois par an, j’investirai, mais pour l’instant non. Que de l’occasion et/ou du chinois. Et j’ai bien pigé qu’avec ce diamètre tout du moins, ça se limite au planétaire.

      J’ai un Mak Orion de 102, des Vixen LV et des LVW (pas si bas de gamme du coup). Notamment un LV25 de 50° et un LV40 de 42°.

      Est-il pertinent de doubler ces deux derniers ? Eventuellement le LVW17 de 6 kg ? D’occasion biensûr.
      Est-il pertinent de mettre une bino sur un Mak 102 ?
      Ca va pas faire un peu lourd ? Et si oui, y a-t-il une solution ?
      Faut il un glasspath (là je découvre) si j’utilise un renvoie coudé ? Lequel ?
      Si je cherche une bino d’occasion, y a-t-il une limitation en fonction du champs des oculaires ou autre chose sur le téléscope ?

      Voilà c’est un peu fouillis, mais je redébute !

      Merci d’avance & bonne soirée.
      GG
    • By oliver55
      Je suis myope et porteur de lunettes de vue.
      Je peux bien sûr enlever mes lunettes pour observer à l'oculaire.Cela ne me dérange pas.
       
      Je me suis rendu compte (ou c'est peut-être une impression) que le champ apparent des oculaires est un peu moins important quand je porte mes lunettes que sans.
       
      Cela sert-il donc à quelque chose que j'investisse un jour dans des oculaires à champ large (65 degrés et plus) ?
    • By freredoc
      Bonjour, après beaucoup de lecture, je compte faire l'acquisition de deux oculaire : un de 3.5mm et 1 d'environ 12.5mm
      Après avoir vu les différent produit, je compte donc acheter les omegon redline SW qui coute chacun 129€. 
      https://www.astroshop.de/fr/oculaires/omegon-oculaire-redline-sw-13mm-coulant-31-75-mm-50-8-mm/p,33237
      https://www.astroshop.de/fr/oculaires/omegon-oculaire-redline-sw-13mm-coulant-31-75-mm-50-8-mm/p,33237
      En effet, je peux difficilement mettre plus d'argent, et le champs apparent me convient. Or, j'ai lu plein de mauvais commentaires sur les omegon et particulier les entrée de gamme. (et astroshop)
      Je voudrais donc savoir si c'est un bon choix ou non, et si il y a réellement un intérêt pour des champs apparent pour un grossissement de 3.5mm ( je sais sur qu'au delà de 70° c’est inutile)
      Et si je pouvais avoir un avis pour le 13mm, si le baader hyperion et réellement mieux ou pas ? ( https://www.maison-astronomie.com/oculaires/2141-oculaires-baader-hyperion.html )
       
      Merci d'avance pour vos aides !
    • By RL38
      Bonjour à tous,
       
      Mon nouveau scope ne possédant pas de "ratelier à oculaires" et fatigué de devoir faire des aller-retour entre la table et le PO, je me mets à la recherche de solutions alternatives.
      J'ai vu que certains utilisaient un gilet type pêche/chasse avec plein de poches, pourquoi pas.
      Des bananes dédiées semblent aussi exister mais, outre le fait que je trouve ça cher pour ce que c'est (https://www.pierro-astro.com/materiel-astronomique/accessoires-astronomie/rangements-et-protections/sac-banane-geoptik-pour-oculaires_detail), j'ai un peu peur que tout s'entrechoque là-dedans... En en modifiant une pour "molletonner" l'intérieur peut-être?
       
      Bref, si vous voulez bien partager vos petites habitudes à ce sujet, ça serait top!
       
      Bon ciel,
      Romain
       
      EDIT : en ce qui me concerne, j'ai une série d'oculaires ES 82° en 30/18/11/8.8/6.7mm + un barlow + filtres UHC/OIII. On pourrait aussi ajouter le réducteur 2">1.25" et le cheshire aux accessoires à avoir sous le coude.
  • Images